Alain Brunet

Alain Brunet - Auteur
  • Alain Brunet

    Chroniqueur à La Presse, Alain Brunet est à l'affût des nouvelles tendances de la musique.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 25 septembre 2008 | Mise en ligne à 14h52 | Commenter Commentaires (10)

    Jon Anderson désapprouve Benoît David au sein de Yes

    david.jpgwidth=420

    Le Québécois Benoît David, ce chanteur d’un groupe-hommage à Yes qui a été choisi récemment par le groupe britannique afin de remplacer (pour une tournée) le vétéran Jon Anderson en «congé de maladie», est désormais connu des Anglais… pas nécessairement dans les meilleures conditions si l’on s’en tient à ce qu’on peut lire dans un respectable quotidien de Grande Bretagne The Guardian en faisait état le 25 septembre.

    En clair, Jon Anderson désapprouve l’embauche provisoire de Benoît David au sein de Yes et blâme ses collègues par la même occasion.

    « Je suis déçu, on m’a manqué de respect », dit carrément le chanteur britannique, cité par The Guardian – qui fournit le lien d’un blogue signé par le chanteur du fameux groupe rock (progressif). On savait depuis quelques temps que le chanteur du groupe-hommage Close To The Edge avait obtenu cette promotion que d’aucuns ont qualifié de rêve réalisé. Les sites spécialisés (la Filière progressive, par exemple) et la presse généraliste en au parlé au début du mois.

    Le rêve serait-il en train de se transformer en cauchemar ?

    Vous vous doutez bien que Jon Anderson ne trouve pas pertinent que ses collègues en tournée avec Benoît David puissent se produire avec le nom de Yes.

    Sean Michaels, l’auteur de la nouvelle pour The Guardian, fait d’ailleurs preuve d’un humour très anglais en terminant son papier : il suggère alors à Jon Anderson de recruter les membres du clone band de Benoît David et le baptiser No !


    • C’est très drôle.

      Mais c’est pas si idiot. Il arrive un moment dans la vie d’un band, où il n’est plus ce band, mais il devient un band-hommage à lui-même.

      C’est très subtil, mais une fois ce rubicon franchi, c’est fini.

      Quand les Rolling Stones jouent pour la 700e fois Satisfaction, ils ne sont plus les Rolling Stones; ils sont un band-hommage à eux-mêmes, qui cherche à recréer Satisfaction, tout comme un band hommage le ferait. Parce que eux, eux-mêmes, ne sont plus ça du tout. Ils n’ont même plus le même équipement, les mêmes voix, rien.

      Et souvent, de fait, les band-hommage peuvent être meilleurs que les originaux aujourd’hui (pas dans le temps, évidemment), parce qu’au moins ça les amuse et ça les motive.

      Ça s’entend sur disque, mais surtout live.

      U2, par exemple, est presque rendu là. Radiohead est rendu un band-hommage à lui-même depuis In Rainbows.

      D’autres se réinventent spectaculairement : Santana avec Supernatural, Knopfler avec son album folk en nomination aux Grammys l’an passé, Paul Simon avec Graceland.

      Mais Yes, depuis très, très, très longtemps, est devenu un band-hommage à lui-même. Figé, statufié, ossifié. Alors Anderson où l’autre clone, à tout prendre, c’est peut-être même meilleur…

    • Ce n’est pas la première fois qu’il y a désaccord au sein de ce groupe légendaire !! Rappelez-vous de l’époque où il y avait Yes d’un coté et Anderson, Bruford, Wakeman & Howe de l’autre…..

    • @mikhail_boulgakov : Bien d’accord avec ce que vous dites si ce n’Est “Radiohead, band-hommage à lui-même depuis In Rainbows” ?? C’est leur dernier album, faudrait connaître le futur pour affirmer que c’est leur dernier album “original”.

      à moins que vous affirmiez que In Rainbows soit pas bon? Dans cw cas j’aurais mal compris, mais je reste en désaccord. :)

    • @bertrand

      Bien vu…

      Rephrasons : À moins d’un sursaut salvateur, In Rainbows annonce un processus de calcification qui mène à l’inexorable étape du band-hommage à lui-même…

      Dire d’un album de Radiohead qu’il est ‘mauvais’ c’est éminemment relatif, puisqu’il demeure meilleur que 98 % de ce qui se fait sur le marché. Or j’estime que l’output de Thom Yorke est celui qu’il fait en solo, et que dans Radiohead il devient tranquillement… un hommage à lui-même. En ce sens, In Rainbows, malgré toutes ses qualités esthétiques, est un album qui annonce le début de la fin.

    • La formation de Yes qui part en tournée, est-ce que c’est l’original du temps du disque Fragile ? ou si c’est Yes des années 80 ?, parce que j’ai vu que Steve Howe va donner un spectacle a MTL avec son fils sur la plaza St-hubert

    • C’est peut-être la chicane chez les membres de Yes mais il ne faut pas oublier dans tout ça que le chanteur Benoît David a une sacré voix. J’ai (humblement) partagé a scène avec lui dans les Voix ferrées (www.voixferrees.qc.ca) dont nous avons tous deux fait partie il y a qq années. Il rejoint encore la chorale parfois pour interpréter des pièces de son autre “clone” célèbre, Freddie Mercury. Malgré la controverse, je suis quand même bien content pour David!

    • mikhail : effectivement, ça peut aller vers cette direction. Croisons nos doigts! :)

    • @ teddybear

      Pour répondre à votre question, le groupe sera le suivant: Steve Howe (guit.), Chris Squire (basse), Alan White (batt.), avec comme musiciens invités Oliver Wakeman (claviers et, oui, c’est le fils de Rick) et David comme chanteur. Donc, trois musiciens de la formation classique de Yes, si on tient compte du fait que White est avec Yes depuis 1972.

      Mais il semble que le groupe ne se produira pas sous le nom de Yes. Ce sera quelque chose comme “Steve Howe, Chris Squire and Alan White of Yes”. Un peu comme “Anderson Bruford Wakeman Howe.” La rumeur étant qu’on ne veut pas couper les ponts avec Jon Anderson, si la santé de ce dernier lui permet de partir en tournée en 2009.

      Vous avez sans doute deviné en lisant mon pseudonyme que je suis un (très)grand fan de Yes (et de Chris Squire). J’ai vu le groupe en concert une vingtaine de fois. Pourtant, je n’irai pas voir ce spectacle. Ils ne viendront pas à Montréal, mais même s’ils venaient, je passerais mon tour. Je les ai vus en 2004 et j’ai été assez déçu, ça manquait de punch. Il faut dire qu’ils étaient épuisés par trois années de tournées intensives. Et puis, je suis sûr que David chante bien, mais cette idée d’engager un chanteur de “tribute band” est ridicule. Ça fait très “Spinal Tap”: un vieux groupe désespéré qui tente vainement de survivre. Quand je pense que c’est le même groupe qui a enregistré “Close To The Edge” et “Relayer”… misère!! Je préfère écouter mes bootlegs des années 70!

      Par contre, je vais aller voir Steve Howe en trio au théâtre Plaza, le 7 octobre. Son trio de jazz (guitare-orgue-batterie) est très bon. Ça me rappelle beaucoup Wes Montgomery, Kenny Burrell ou Grant Green. Le CD est vraiment bon, ce n’est pas innovateur, mais Howe est un excellent guitariste de jazz.

    • Bon, ce n,est effectivement pas la première fois que Yes prend un membre pour en remplacer un autre, ce n’est pas mauvais quand ce geste peut aider le groupe a avancer dans son évolution musicale et donc, son existence propre. Mais ce n’est pas le cas ici, puisque je ne vois pas Yes retourner en studio pour enregistrer un nouvel album avec Benoit David…

      Rappelons-nous seulement l’album Drama, avec Trevor Horn comme chanteur et Geoff Downes aux claviers, sur disque ça passait encore, mais en concert… ouh la la !!! A tel point que si Downes a poursuivi en musique, puisqu’il a fondé le groupe Asia avec son comparse Steve Howe de Yes a la guitare, Trevor lui en a eu assez de se faire huer en concert et, après un dernier album sous le nom des Buggles, il est devenue producteur ; Frankie goes to Hollywood, ABC, Seal et Art of noise…

      Non, ici comme c’est une tournée et que des contrats avaient sûrement déja été signés, je dirais plutot qu’il sagit d’une question de gros sous. Je me souviens que dans le dvd Yesyears, vers la fin, dans une entrvue avec Rick Wakeman, ce dernier nous dit que Yes existera même après que chacun de ses membres soient morts et enterrés… Ça m’a fait réfléchir, pratiquement chacun des membres du groupe a au moins un enfant musicien, pourquoi ne pas réunir ceux et celles qui seraient intéressés a poursuivre le vaisseau et continuer sous l’appelation YES ?

      Personnellement, je crois que ça serait une très bonne idée, en autant que les jeunes se rappelent le leitmotif du groupe et respecte la philosophie Yes, je pense que ça pourrait marcher… Qu’en dites-vous ?

    • Comment un groupe qui a fêté son 40e anniversaire peut-il se retrouver sans son chanteur original? Verriez-vous les Rolling Stones sans Jagger? Led Zeppelin sans Plant?
      Pour moi, Yes c’est Jon Anderson et Steve Howe. Si un des deux n’est pas là, rien de tout ça n’est sérieux. Quant à Benoit David, je ne sais pas jusqu’à quel point il est à l’aise dans cette aventure, mais il passe vraiment – à mes yeux – pour un vulgaire imposteur.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité