Alain Brunet

Archive, septembre 2008

Lundi 29 septembre 2008 | Mise en ligne à 11h01 | Commenter Commentaires (7)

Pour les mélomanes du numérique

 hifi2.jpg

Les mélomanes abhorrent  le téléchargement de fichiers numérisés  128 kbps, avec raison d’ailleurs. Piètre intelligibilté, lorsqu’on a goûté à la haute fidélité, phénomène de plus en plus rare pour la génération montante… Et l’on ne compte pas les inconditionnels des systèmes analogiques de haut niveau (table tournante, vinyle), pour qui toute technologie numérique demeure suspecte lorsqu’il est question de haute fidélité. On sait, par ailleurs, qu’il est de plus en plus facile de télécharger en 320 kbps, ce qui se rapproche vraiment de la qualité d’audition d’un CD normal. Mais cette avancée est loin de satisfaire les mélomanes férus de hi-fi.

Depuis la croissance exponentielle des baladeurs numériques, plusieurs observateurs sont allés jusqu’à  annoncer la mort de la haute fidélité.  La peur était relativement fondée, car la plupart des jeunes consommateurs qui n’achètent plus de CD se contentent d’une intelligibilité réduite.

Le vent serait-il en train de tourner ? Pas encore. Les mélomanes attendent toujours le meilleur raccord entre la chaîne stéréo du salon et l’ordinateur personnel qui permet des téléchargements de qualité sans cesse accrue. Les «early adopters» se voient néanmoins offrir des alternatives, des fabricants d’équipements plus sophistiqués ont déjà mis au point des produits intéressants, quoique trop coûteux pour l’instant. Question de volume… de ventes.

À ce titre, lisez cet article du New York Times.

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article






Jeudi 25 septembre 2008 | Mise en ligne à 20h39 | Commenter Commentaires (5)

Radiohead vous propose de remixer Reckoner

  reckoner.jpg

Radiohead a obtenu tant de succès avec le concours  Nude Project , proposant à ses fans de remixer la pièce Nude au moyen d’un logiciel offert sur sn site officiel  qu’il poursuit l’expérience avec la chanson Reckoner, tirée aussi de l’album In Rainbows.. Le concours propose cette fois un logiciel moins complexe pour faciliter les choses à son auditoire prêt à remixer Reckoner.

Le magazine Wired rapporte en outre que The Nude Project avait attiré plus de 6 millions de visiteurs uniques sur le site de Radiohead. Un demi-million d’entre eux ont soumis leur vote après avoir entendu les remixes amateurs, plus de 1,7 million de fois.

On se doute bien que Radiohead espère augmenter la participation de ses fans pour le remix de Reckoner. Le coût d’inscription, d’ailleurs, est de 99 cents au lieu de 5$ pour Nude.  Et ça semble bien parti : Wired souligne que 174 remixes avaient déjà été soumis à peine 15 heures après que l’opération eut été rendue publique !  Ainsi, les remixes sont téléversés vers Radiohead qui les diffuse ensuite. Sur la plateforme iTunes, on se sera procuré préalablement la chanson divisée en six pistes – à des fins de remixage. Le procédé est d’ailleurs fort bien expliqué sur ce weblog.

Parmi les artistes au rayonnement planétaire, force est de constater que le quintette anglais demeure parmi les plus ouverts aux nouvelles technologies et à  l’hyperdiffusion  de leur matériel sur l’internet. En voici une autre démonstration probante, cette fois axée sur la réappropriation des contenus originaux par les internautes eux-mêmes.

N’est-ce pas une caractéristique fondamentale de l’internet ?

radiohead-logo.jpg

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






Jeudi 25 septembre 2008 | Mise en ligne à 14h52 | Commenter Commentaires (10)

Jon Anderson désapprouve Benoît David au sein de Yes

david.jpgwidth=420

Le Québécois Benoît David, ce chanteur d’un groupe-hommage à Yes qui a été choisi récemment par le groupe britannique afin de remplacer (pour une tournée) le vétéran Jon Anderson en «congé de maladie», est désormais connu des Anglais… pas nécessairement dans les meilleures conditions si l’on s’en tient à ce qu’on peut lire dans un respectable quotidien de Grande Bretagne The Guardian en faisait état le 25 septembre.

En clair, Jon Anderson désapprouve l’embauche provisoire de Benoît David au sein de Yes et blâme ses collègues par la même occasion.

« Je suis déçu, on m’a manqué de respect », dit carrément le chanteur britannique, cité par The Guardian – qui fournit le lien d’un blogue signé par le chanteur du fameux groupe rock (progressif). On savait depuis quelques temps que le chanteur du groupe-hommage Close To The Edge avait obtenu cette promotion que d’aucuns ont qualifié de rêve réalisé. Les sites spécialisés (la Filière progressive, par exemple) et la presse généraliste en au parlé au début du mois.

Le rêve serait-il en train de se transformer en cauchemar ?

Vous vous doutez bien que Jon Anderson ne trouve pas pertinent que ses collègues en tournée avec Benoît David puissent se produire avec le nom de Yes.

Sean Michaels, l’auteur de la nouvelle pour The Guardian, fait d’ailleurs preuve d’un humour très anglais en terminant son papier : il suggère alors à Jon Anderson de recruter les membres du clone band de Benoît David et le baptiser No !

Lire les commentaires (10)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2012
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité