Alain Brunet

Le 29 décembre dernier La Presse + a mis en ligne ce reportage réalisé au Liban avec le souci de faire la connexion avec des artistes ayant résidé ou résidant encore à Montréal. Je vous en suggère la version longue répartie en plusieurs envois consécutifs sur le blogue. Bonne lecture !

À l’automne 2015, j’en avais fait le premier constat avec une interview d’Hamed Sinno, chanteur de Mashrou’Leila, soit le plus influent des groupes indies du monde arabe: les musiques de Beyrouth ne sont pas celles que l’on s’imagine en Occident. Bien au-delà des traditions sacrées et classiques du Moyen Orient, on peut y découvrir un vaste spectre d’expressions à la fois contemporaines et arabes, qu’elles soient rock, électro, hip hop et avant-gardistes, dont plusieurs ont des liens tissés serrés avec… Montréal! Je me suis donc rendu au Liban pour en explorer la scène musicale. Scène riche, diversifiée, fascinante !

Confiez à quiconque ne connaît pas Beyrouth votre intention d’y séjourner, on vous parlera immanquablement de risque, de témérité, de danger. Ce sera idem à votre retour : on s’étonnera de votre intention de dépeindre la grande diversité musicale qui règne dans la capitale libanaise

Assurément, il y a autre chose à faire à Beyrouth que d’y craindre la violence et le chaos. On peut y séjourner sans inquiétude ou presque, y faire de multiples découvertes, y contempler une étonnante diversité culturelle à travers le prisme de sa musique.

Encore faut-il rappeler que la guerre civile s’est terminée en 1990, soit il y a 26 ans, que les quartiers centraux de la capitale ont été entièrement reconstruits, c’est d’ailleurs pourquoi nombre de Libanais ayant vécu l’exil à Montréal y retournent régulièrement et s’y réinstallent définitivement… pendant que d’autres choisissent le chemin inverse.

Malgré le néolibéralisme extrême d’un pays endetté et en proie au développement sauvage et à de sérieux problèmes environnementaux, y règne une intense créativité artistique. Bien au-delà des tensions certes tangibles entre clans politiques, on y croise des Beyrouthins ouverts et tolérants, de toutes croyances et confessions religieuses. Voilà sans conteste un terreau fertile pour les musiques d’aujourd’hui, façon arabe.

Radwan Ghazi Moumneh

Radwan Ghazi Moumneh

Tolérance malgré les divisions

« Ma mère est chiite, mon père est sunnite, je suis complètement athée. Ma plus jeune sœur l’est aussi alors que ma sœur aînée est croyante et porte le voile comme ma mère. Mes parents sont typiquement musulmans et… il n’y a aucun conflit familial sur la question religieuse », explique Radwan Ghazi Moumneh, à la fois heureux Montréalais et Beyrouthin dans l’âme, copropriétaire du fameux studio Hotel2Tango, instigateur du tandem multidisciplinaire Jerusalem in my Heart.

« Pendant la guerre civile, les Libanais avaient été poussés aux extrêmes. Au fond, ils sont très modérés, c’est un trait de cette population», soulève-t-il, lorsque rencontré à Beyrouth où il passe plusieurs mois chaque année et y joue un rôle d’entremetteur entre artistes (aussi journalistes!) occidentaux et libanais.

Ancrée dans les mentalités, cette tolérance est selon lui un terreau fertile pour diverses expression artistiques, mais ne permet pas pour autant de dresser un portrait idyllique de l’actuel contexte libanais :

« Le Liban, rappelle-t-il, est divisé en sectes et communautés avec lesquelles des forces extérieures créent des alliances, soit les États-Unis, l’Iran, l’Arabie Saoudite, Israël, la Russie, etc. Le pays est polarisé d’une part entre les pro-Saoudiens, pro-États du Golfe, pro-USA, et de l’autre, les pro-Hezbollah, pro-Iraniens, pro-régime syrien. La religion y a beaucoup moins d’importance qu’on ne le croit en Occident. »

Zeid Hamdan 3

Zeid Hamdan

Les Libanais ont été pris en otages par des bandes armées, de renchérir Zeid Hamdan, véritable pionnier de la nouvelle scène musicale de Beyrouth, instigateur de nombreux groupes et projets solo, réalisateur d’albums, propriétaire d’un studio d’enregistrement, figure incontournable de la nouvelle musique libanaise.

« Les gens avaient toujours vécu ensemble mais quand les factions extrémistes des communautés ont commencé à s’entre-tuer, on s’est mis à diaboliser le voisin. Aujourd’hui, cela ne représente plus un vrai conflit communautaire. Je n’arrive pas à voir cette haine sur le terrain. Les gens ne se détestent pas mais restent cloisonnés dans leurs quartiers – sauf les très riches. Le problème religieux est donc faux, il a été façonné par des clans extrémistes et les médias. »

Joseph Nakhlé, directeur du FMA dans sa région natale de Bcharré (Vallée de la Kadisha)

Joseph Nakhle

Terreau de diversité malgré tout

Fondateur du Festival du monde arabe de Montréal et aussi installé près de Byblos, légèrement au nord de Beyrouth où il passe ses hivers, Joseph Nakhlé souligne que Beyrouth a toujours été une ville centrale de la culture arabe, carrefour de toutes les mouvances artistiques du Levant.

« Beyrouth, explique-t-il, a été épargnée des horreurs du Printemps arabe. Les gens, et encore plus les artistes, sont tout de même étourdis par l’ampleur du cataclysme qui les encercle. La vie de nuit et sa musique pop prospèrent dans les quartiers, comme pour résister ou pour confirmer davantage le caractère moderne et les identités multiples de la ville – islamo-chrétienne , arabo-occidentale, etc. »

Nakhlé cite en exemple des créations, des mélodies et des voix émergent de ce chaos. Il pense entre autres au metteur en scène Hicham Jaber et son Bar Farouk, à la chanteuse Abeer Nehmé ses fusions de musiques sacrées et traditionnelles. Le directeur artistique du FMA rappelle en outre que beaucoup d’artistes du Moyen-Orient et du Maghreb choisissent le Liban et Beyrouth comme terre d’exil, nourrissant du coup la scène locale.

« On remarque l’émergence de beaucoup de talents dans le milieu underground, certains réussissent à percer à l’international et à collaborer avec des musiciens d’Europe ou d’Amérique. Mais, globalement, le réseau local reste limité; peu de salles diffusent la musique nouvelle ou expérimentale et les grands festivals se concentrent plutôt sur les vedettes nationales et les valeurs sûres.»

Conséquence observée: la plupart des jeunes s’autoproduisent, et les noms connus qui font dans la musique classique arabe/contemporaine/pop se tournent vers les pays du Golfe pour se produire et poursuivre leur carrière.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article

 

Jeudi 12 janvier 2017 | Mise en ligne à 17h09 | Commenter Commentaires (34)

Ce qu’on souhaite écouter (et voir) en 2017: TOP JAZZ 2016

jazz2

Bonne année 2017 à toutes et tous. Je suis actuellement en train de bosser sur un long texte qui connaîtra peut-être une vie publique dans quelques temps. Au cours des dernières semaines, plusieurs ont réclamé cette liste sur les médias sociaux… vous m’avez eu à l’usure ! Alors voici un modeste TOP JAZZ de mes albums jazz préférés de 2016 et dont plusieurs éléments pourraient être présentés sur scène au cours des prochains mois – sauf évidemment ceux qui ont été déjà été produits sur des scènes montréalaises l’an dernier.

C’est ici l’occasion de formuler vos souhaits aux programmateurs des festivals à volets jazzistiques de 2017 – FIJM, FIMAV, Suoni, Off Jazz, Musique de chambre, Jazz en rafale… Les grilles horaires des festvals n’étant pas remplies au début de l’année, vos suggestions pourraient être très utiles ! Possiblement reprises par les programmateurs et d’autant plus inspirantes pour le lectorat mélomane de ce blogue.

Une fois de plus… à vos listes !

Vijay Iyer Wadada Leo Smith-a-cosmic-rhythm-with-each-stroke_1458553827_crop_500x500

Vijay Iyer & Wadada Leo Smith / A Cosmic Rhythm With Each Stroke, écoute partielle sur All Music

Tyshawn Sorey

Tyshawn Sorey / The Inner Spectrum of Variables, écoute ou achat sur Bandcamp

Donny McCaslin Beyond Now

Donny McCaslin / Beyond Now, écoute intégrale sur Spotify

emily-capa

Esperanza Spalding / Emily’s D + Evolution, écoute intégrale sur Spotify

Wadada Leo Smith America's National Parks

Wadada Leo Smith / National Parks, écoute ou achat sur Bandcamp

album Henry Threadgill Old locks and irregular verbs

Henry Threadgill, Old Locks and Irregular Verbs, écoute ou achat sur Bandcamp

marcus strickland nihil novi

Marcus Strickland’s Twi-Life / Nihil Novi, écoute intégrale sur Spotify

Mary Halvorson Away With You

Mary Halvorson Octet / Away With You, écoute ou achat sur Bandcamp

Jack Dejohnette, Ravi Coltrane, Matthew Garrision In Movement

Jack Dejohnette, Ravi Coltrane, Matthew Garrison / In Movement, écoute partielle sur AllMusic

Jensen INFINITUDE

Ingrid & Christine Jensen with Ben Monder, écoute sur le site officiel du label Whirlwind

Sienna Dahlen Ice Age Paradise

Écoute intégrale et/ou achat de l’album Ice Age Paradise de Sienna Dahlen sur Bandcamp

Arclight Julian Lage

Julian Lage / Arclight, écoute intégrale sur Spotify

Twin Talk

Twin Talk, écoute et achat sur Bandcamp

Kris Davis Duopoly

Kris Davis / Duopoly, écoute ou achat sur Bandcamp

James Brandon Lewis Trio No Filter

James Brandon Lewis Trio / No Filter, écoute intégrale sur Spotify

The Comet Is Coming Channel the Spirits

The Comet Is Coming / Channel the Spirits, écoute ou achat sur Bandcamp

John Ellis Evolution Seeds & Streams

John Ellis / Evolution: Seeds & Streams, écoute ou achat sur Bandcamp

Moon Hooch Red Sky

Moon Hooch / Red Sky, écoute intégrale sur Spotify

Tord Gustavsen, Simin Tander, Jarle Vesptestad What She Said

Tord Gustavsen, Simin Tander,Jarle Vespestad / What She Said, écoute partielle sur AllMusic

Nomad

Nomad / As We Are , écoute ou achat sur Bandcamp

Lire les commentaires (34)  |  Commenter cet article

 

Lundi 2 janvier 2017 | Mise en ligne à 11h08 | Commenter Commentaires (33)

Le temps des listes ! TOP SONO MONDIALE 2016

animade_full1

Ce qui est chanté dans d’autres langues que l’anglais ou le français constitue un corpus tellement immense que nous, occidentaux de langue française, avons encore du mal à admettre, encore moins en cette période de replis identitaires… fondés essentiellement sur la frustration, la colère, le sentiment d’exclusion. Ces replis pourraient mener plusieurs population au pire…. Néanmoins, l’ouverture et la diversité finiront bien par s’imposer… si bien sûr l’humanité réussit à traverser les années de turbulence et d’intolérance qui s’amorcent. Et c’est pourquoi on maintient le cap sur l’ouverture. Voici donc un tout petit aperçu de ce qui s’est enregistré en 2016 et qui pourrait rejaillir sur scène en 2017. Malheureusement, les contraintes de couverture, d’écoute et de diffusion nous restreignent dans notre connaissance et notre appréciation de ce qui se fait hors de l’Occident ou, pire, dans la mouvance cosmopolite des métropoles nord-américaines ou européennes. Alors ? Si vous avez des découvertes à nous faire partager, n’hésitez pas à le faire dans le contexte de ce TOP SONO MONDIALE 2016.

Kalhor, Aynur, Gambarov, Qoçgirî / Hawniyaz (écoute intégrale sur Deezer)

Hawniyaz

Tanya Tagaq / Retribution (écoute intégrale sur Soundcloud via Exclaim!)

tanya tagaq retribution

Naïssam Jalal / Almot wala almazala (écoute intégrale sur Spotify)

Naïssam Jalal & Rhythms Of Resistance - Almot Wala Almazala 636

La Yegros / Magnetismo (écoute intégrale sur Deezer)

la-yegros-magnetismo

Céu / Tropix (écoute et achat sur Bandcamp)

Céu-Tropix

Luisa Maita / Fio Da Memoria (écoute ou achat sur la page Bandcamp de Cumbancha)

Luisa Maita Fio da memoria

Noura Mint Seylami / Arbina

Noura_Mint_Seymali_-_ARBINA.album_cover__1__1473330349

Amira Medunjanin / Damar (écoute intégrale sur Spotify)

amira_medunjanin_damar_cover

MAKU Soundsystem / Mezcla (écoute ou achat sur Bandcamp)

Maku soundsystem mezcla

Helado Negro / Private Energy (écoute intégrale sur Spotify)

Helado Negro Private Energy

Afro-Haitian Experimental Orchestra (écoute ou achat sur Bandcamp)

Afro-Haitian Experimental Orchestra

Roberto Fonseca / ABBUC (écoute intégrale sur Spotify)

roberto-fonseca-abuc-2016

Young Paris / African Vogue (écoute sur Soundcloud)

Young Paris African Vogue

Poirier / Migration (écoute ou achat sur Bandcamp)

Poirier_migration1400px-1-768x768

Amahran / Amarhan (écoute ou achat sur Bandcamp)

Imarhan_ST_Albumcover-for-web

Samito / Samito (écoute ou achat sur Bandcamp)

a3459753575_10

Vox Sambou / The Brasil Sessions (écoute intégrale sur Spotify)

1193530-the-brasil-session-vox-sambou

Yemi Alade / Mama Africa (écoute intégrale sur Spotify)

Yemi-Alade-Mama-Africa

Ilam / Hope (écoute intégrale sur Spotify)

ilam-hope-dc-723

Grèn Semé / Hors Sol (écoute intégrale sur Deezer)

grèn semé

Lire les commentaires (33)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2017
    L Ma Me J V S D
    « déc    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives