Sonia Bolduc, la vie qui va…

Sonia Bolduc, la vie qui va… - Auteur
  • Sonia Bolduc

    Sonia Bolduc est journaliste à La Tribune depuis le début du millénaire et y dirige la section des sports. Mais elle est avant tout intriguée par la nature humaine...
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 7 décembre 2009 | Mise en ligne à 14h56 | Commenter Commentaires (6)

    Changer le monde…

    Agréable lunch avec une copine. Mises à jour sur nos quotidiens complètement différents, échanges de petits bonheurs, amusantes anecdotes sur la vaccination et les spectacles de ukulele de la petite deuxième, projets voyages, maisons, travail. Tout ça.
    Puis Copenhague. La honte de voir Stephen Harper se présenter là-bas avec son petit 3%, la crainte d’une autre bulle vide, le désir de voir les choses changer, et la répétition trop répétitive du comment?
    Comment changer les choses malgré nos dirigeants, malgré l’indifférence des uns, malgré l’incapacité des autres à unir le discours économique au discours écologique?
    Les petites actions au quotidien, c’est toujours la première réponse. La meilleure aussi. Mais les petites actions doivent gagner une plus large partie de la population. C’est là le défi. On s’est mis à recycler et à composter, notre conscience est soulagée. Mais faut continuer. Repenser notre façon de vivre, de consommer.

    - Ça prendrait un projet auprès des jeunes…
    - Mieux, un projet rassembleur auprès des jeunes et des aînés…
    - Intergénérationnel…
    - Exact. De la sensibilisation et de la transmission de savoir.
    - Une belle façon aussi de briser l’isolement, de rassembler les gens…
    - Okay. Mais quoi?…

    Bref, on en est là. On cogite, on prendrait bien quelques suggestions, on a aussi la certitude de ne pas être seules à chercher…


    • Le suicide et la guerre restent le meilleur moyen d’aspirer a une consommation moindre, non….

    • Une bulle vide? La bulle vide, c’est la thèse du réchauffement anthropique, c’est à dire causé par l’homme.

      Ce que j’aimerais, c’est de voir Harper arriver avec d’autres cibles, du genre invisible…. Dans les faits la menace climatique masque d’autres menaces environnementales, les pétrolières en Alberta gaspillent de l’eau à fond et pollue les nappes d’eau environnantes, mais ça on en parle pas trop, on les subventionne pour qu’ils fassent des recherches dans des projets de captage de carbone.

      Ridicule !

    • Il faut créer des coopératives de travail (pour ne pas être racheté et démantelé), qui fabrique tous les nos produits de consommation de manière durable. Pensez aux chaudrons, aux électroménagers, au automobiles, aux meubles, aux téléphones etc etc, tout peu être fabriqué quasiment indestructible avec des composantes réparables. Rationaliser notre consommation pas question de changer pour le plaisir de changer de couleur, design. On achète une fois c’est pour toujours. Toutes les technologies et les matériaux existent particulièrement ici ou on trouve toutes les matières premières en abondance.
      On devrait avoir des poêles biomasse pour éliminer tout nos déchets organiques et récupérer l’énergie. On ne devrait pas dépendre d’une seule source comme hydroquébec, des verglas il y en aura d,autres avec le réchauffement climatique, il faut mettre en marché des véhicules tout terrain qui peuvent naviguer. Avec l’augmentation du niveau de l’eau, nos routes aux abords des cours d’eau
      sont appelées à disparaître, ça risque d’isoler des localités voir des régions.
      être proactif, ne pas attendre d,avoir le nez dedans anticiper et adopter un mode de vie qui nous permettra d’être a l’abris des grands écarts de température, c,est évident que les codes de bâtiments devraient être changé dès maintenant.
      Il est incompréhensible qu’on construise toujours des bâtiments qui ne résiste pas au feu, au gel, à l’eau et l’humidité, qu’on doivent tout reconstruire et rénover.
      Nous avons la possibilité technologique d’équiper nos maisons pour quelles soient autonettoyante, autosuffisantes au niveau énergétique, et opérationelle(équipé de domotique pour la sécurité des enfants, des personnes en perte d’autonomie et des invasions.
      Les prix des choses n’étant pas fixés au coût réels plus un bénéfice équitable, les fabricants exagères dans le prix. La loi de l’offre et la demande est une politique destructrice de l’environnement. Quand le prix de l’or monte il ne bénéficie pas aux travailleurs, au régions et aux pays concernés, mais seulement aux entreprises minières qui l’ont exploité et stocké.
      Les ressources qui sont nationalisées devraient être exploité par des coopératives d’ici. Les profits ne partiraient pas ailleurs, il y aurait de meilleures politiques d,exploitation étant donné que le but est de fourmir du travail dans la région le plus longtemps possible, on fait ce qu’il faut pour la préserver.

    • Beaucoup de changements inutiles manonelle, la consommation de produits locaux, j’en suis mais les travaux pour se prémunir des inondations, vraiment pas. On parle tout au plus de hausse de 3 mm par année, en braf pas grand chose.

    • @drek2 , je ne sais pas ou vous prenez vos informations, mais alors que de la grande conférence internationale sur le changement climatique, vous préférez garder la tête dans le sable, libre à vous, vous viendrez voir la cigale quand vous finirez de chanter.
      Ça me fait penser à un reportage que j’ai vu hier sur les tsunamis, des ignorants qui regardent les autres courir et qui se révelillent trop tard, il y en aura toujours.
      PVI
      http://www.notre-planete.info/actualites/actu_890_niveau_oceans_rechauffement_climat.php
      http://flood.firetree.net/?ll=48.3416,14.6777&z=13&m=7
      Je parle de créer des entreprises dans le domaine de la transformation des matières premières pour créer des bien durables.
      http://www.statcan.gc.ca/concepts/definitions/intro05-fra.htm
      De changer les codes de constructions pour les nouveaux bâtiments. Des bâtiments en béton, autosuffisant au niveau énergétique.
      http://www.solenergy.gr/index.php?about=6&subcat=42&lang=en
      http://www.batiweb.com/actualites/_5670.html
      Nous avons la possibilité de produire nos aliments juste à nos portes. calculez l’empreinte écologique pour voir.
      http://www.energies-nouvelles.net/site-les-tours-agricoles-batiment-passif-autosuffisant-575.html
      Pour ce qui est des transports, comme pour tout le reste, ça existe aussi ailleurs.
      http://denshaotaku365.canalblog.com/archives/monorails_au_japon/index.html
      http://www.dailymotion.com/video/x1qf71_la-voiture-bateau_auto
      N.B. Avant de critiquer, faire des recherches pour voir si ça existe.

    • ……………..peut-etre faire comme on fait encore dans certains pays pauvres de notre univers, ratisser les dépots d,ordures pour recycler,,récupéré,réutiliser,,,—mais dans nos pays dits-riches, il y en a encore trop qui ne savent pas ce que c’est manquer de tout….

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2009
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité