Yves Boisvert

Yves Boisvert - Auteur
  • Yves Boisvert

    Yves Boisvert est chroniqueur à La Presse depuis 2000, après avoir été chroniqueur judiciaire pendant 10 ans.
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 7 juillet 2013 | Mise en ligne à 23h47 | Commenter Commentaires (101)

    Lac-Mégantic: tous responsables? Non

    Lasc-Mégantic samedi (photo La Presse)

    Lasc-Mégantic samedi (photo La Presse)

    Un courant d’opinion se dessine depuis deux jours au sujet de cette tragédie de Lac-Mégantic, qui consiste à nous dire: nous sommes tous responsables.

    Solidaires, sans doute. Moralement touchés, bien sûr.

    Mais responsables?

    Non.

    Diluer la responsabilité d’un acte dans la complicité de tous est peut-être sympathique: hé, nous utilisons du pétrole, nous bénéficions de ses avantages, nous voulons le payer le moins cher possible… donc… nous serions responsables d’une série d’actes de possible négligence qui ont entraîné cette catastrophe meurtrière.

    Je ne crois pas que l’automobiliste de Blainville soit “responsable” de cette tragédie parce qu’il utilise du pétrole…

    À moins d’étendre le concept au plan moral à un degré qui frôle l’insignifiance: nous sommes tous responsables les uns des autres, donc tous responsables des actions des autres… Y compris les crimes, qui sont toujours, d’une certaine manière, le fruit de la société…

    La responsabilité est un concept plus utile ici dans le sens plus restreint que nous propose le droit. Voici ce que dit le Code civil du Québec, qui exprime à sa manière un concept juridique assez universel:

    “Toute personne a le devoir de respecter les règles de conduite qui, suivant les circonstances, les usages ou la loi, s’imposent à elle, de manière à ne pas causer de préjudice à autrui.
    Elle est, lorsqu’elle est douée de raison et qu’elle manque à ce devoir, responsable du préjudice qu’elle cause par cette faute à autrui et tenue de réparer ce préjudice, qu’il soit corporel, moral ou matériel.
    Elle est aussi tenue, en certains cas, de réparer le préjudice causé à autrui par le fait ou la faute d’une autre personne ou par le fait des biens qu’elle a sous sa garde.”

    On pourra, on devra parler ensuite de responsabilité criminelle si on découvre une négligence criminelle.

    Mais pour le reste, je ne vois pas pourquoi on devrait se sentir coupable de ce qui semble –je dis bien semble– le résultat d’une forme de mauvaise gestion ou de mauvais entretien ou d’imprévoyance humaine.

    Ce n’est pas pour le plaisir de “trouver un coupable”.

    Simplement, quand on fait métier de transporter des bombes incendiaires sous la forme de wagons de pétrole, un très haut niveau de responsabilité nous incombe.

    Ces gens-là, d’abord, doivent répondre aux questions. Eux sont “responsables” d’acheminer ces matières en toute sécurité.

    Fautifs? Je ne sais pas.

    À moins d’annuler l’activité industrielle, nous, qui n’y entendons rien, devons vivre avec le transport de matières dangereuses. Nous ne sommes pas “coupables” ou “responsables” parce que nous les utilisons.

    Mais solidaires, oui. Solidaires pour aider ceux qui en paient le prix. Solidaires aussi pour déterminer les responsabilités. Et pour faire en sorte que ça ne reproduise plus, ou moins…


    • D’où l’importance des pipeline. Nous en avons pour 100 ans encore à rouler au gaz. Apprenons.

    • Mêler les pipelines à ce drame est irresponsable.

      Le chemin de fer est très utilisé pour transporter des produits dangereux de toute sorte et pas uniquement des produits pétrolier. Il est donc important de savoir ce qui s’est passé pour augmenter la sécurité de notre société d’un autre cran.

      Il faut attendre le résultat de l’enquête et ensuite réagir en fonction de ce résultat.

      Il est possible que la technologie soit inadéquate. Souvent, on remplace une technologie éprouvée par une technologie que l’on croit supérieure jusqu’à ce que la preuve du contraire soit faite. C’est la tâche de notre cher gouvernement de veiller à ce que les bonnes technologies soient utilisées. Il faut dans ce cas qu’on croit que le gouvernement est utile et pas seulement une dépense.

      Il est possible que les procédures soient inadéquates. Cela inclut la réduction du personnel sur les trains. Cela inclut l’autorisation de continuer à utiliser ce train après un incendie.

      Il est possible que la personne responsable du train ait une erreur.

      Il est possible que la personne qui a déclaré aux pompiers que tout était sous contrôle ait fait une erreur.

      Personnellement, je ne me sens pas responsable de cette tragédie. Dans mon métier, je suis responsable indirectement de la santé de milliers de personne. C’est là que je me sens responsable.

      Si chacun faisait son métier correctement, les vaches seraient bien gardées comme le dit le proverbe.

    • On demeure indirectement responsable pour la négligence d’avoir élu des personnes qui sont contre la réglementation en matière de transport de produits dangereux.

      C’est pas compliqué, si la démocratie est la voix du peuple… alors les élus du peuple qui ne sont pas trop soucieux des aspects réglementaires, en ce qui attrait à la sécurité des convois ferroviaires, eux, ils font en sorte de nous rendre responsable de ce qui arrive.

      Pourquoi cette compagnie n’a pas reçu d’avis du ministère des transport à la suite d’un déversement précédent et ce, au même endroit quelque mois plus tôt?

      - Pas d’inspection à cause des coupures du gouvernement.
      - Pas de réprimandes.
      - Pas de conséquences.

      La négligence est dû à l’insouciance et au laisser faire. C’est un combinaison de facteurs qui fait en sorte qu’il se produit des tragédies de ce genre.

    • Une combinaison de facteurs qui inclus le fait qu’on consomme toujours de plus en plus de pétrole. Ce qui augmente les risques d’une manière exponentielle.

      On est indirectement responsable de par nos comportements.

    • Je suis surpris qu’on parle de responsabilité collective dans ce genre d’accident isolé. Si vous voulez une responsabilité collective sur des conséquences néfastes liées à la consommation de pétrole, y a l’embarras du choix mais dans cette histoire, ça m’était pas venu à l’esprit.

      Mais j’ai pensé à un sabotage!

    • ” Ces gens-là, d’abord, doivent répondre aux questions. ”
      ————————
      À commencer par publier en français autre chose qu’un torchon incompréhensible traduit par une machine. INSULTANT !

      http://fr.scribd.com/doc/152339327/MMA-7-7-2013-Press-Release-French-pdf

    • Évidemment que l’automobiliste de Blainville n’est pas directement responsable, tout comme l’acheteur d’iPhone n’est pas directement responsable de la guerre au Congo pour le Coltan.

      Par contre, il est important de s’informer des conséquences de nos actes.

      Chaque année, il y a près de de 2000 morts prématurées à Montréal en raison de la mauvaise qualité de l’air. Une bonne partie doit être causée par les voitures. On ajoute les morts des guerres liées au pétrole (une bonne partie des guerres depuis le début du XXème siècle).

      Ce qui est absurde, c’est que les solutions existent déjà. Il est parfaitement possible de faire en sorte que les voitures ne consomment plus d’électricité pendant les premiers kilomètres de conduite. Il y a même des voitures de séries (Chevy Volt, Prius branchable) dont le moteur thermique ne démarre que lorsque leur batteries sont vides. En remplaçant le pétrole par de l’électricité, même pour les premiers 30 km, on élimine une bonne partie de la consommation de pétrole puisque la plupart des gens font moins que 30 km pour leur trajet journalier. Pour l’instant, on a pas besoin de batteries qui permettent une autonomie de 500 km… juste 30 km serait assez. Les conducteurs pourront dépenser du pétrole pour les trajets Montréal-Québec, mais ça n’arrive pas si souvent.

      Le problème est politique. Je propose un système de bonus-malus basé sur la consommation de pétrole dans les premiers 30 km d’une voiture. Lorsqu’une voiture consomme beaucoup de carburant pour couvrir cette distance, elle est surtaxée à l’achat. Cet argent étant reversé aux acheteurs de voiture hybride-branchable ou électrique.

      Ce petit 30 km réduirait massivement la consommation de carburants et n’implique pas des batteries très lourdes, ni très en avance technologiquement.

    • Quand je regarde tous les tarlas qui s’amusent à brûler du gaz pour le fun de la chose, soit en faisant crier les pneus, en roulant au-dessus des limites de vitesse, en utilisant leurs démarreurs à distance… Je dis que sans ces comportements absurdes, le train de megantic aurait ou être plus court, donc moins brûler, ou encore que moins de trains traverseraient Megantic.

      Un moment donne, faut aller plus loin que le droit et penser en termes de responsabilités globales et ça commence souvent par moins consommer, n’en déplaise au crédo bien établi.

    • Vu dans les archives, assez édifiant: http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/transports/201203/06/01-4503136-besoin-urgent-de-nouvelles-mesures-de-securite-ferroviaire.php

    • Du point de vue urbanistique, les rails ont été implantées il y a plus de 100 ans alors qu’elles servaient principalement au transport du bois dans les cantons de l’Est.

      Il n’y avait donc rien à se soucier en matière de sécurité. Les villages se sont donc construits autour des gares implantées tout au long des rails.

      Aujourd’hui, ce n’est plus du bois mais des matières dangereuses que l’ont transporte sur ces même rails qui traversent toujours plusieurs villages au Québec.

      En matière de planification du territoire, l’on a jamais revu le modèle de transport autrefois implanté sur des axes économiques.

      Ce modèle ancien devant être revu n’est même pas considéré par les écoles d’urbanisme.

      En fait, la planification urbaine en matière d’urgence était (ou est) considérée comme non pertinent par l’Institut d’urbanisme qui préfère planifier la couleur des poubelles et des bancs dans les villes.

      C’est dans un cadre de planification urbaine que l’on peut éviter des tragédies comme celle du Lac-Mégantic.

    • Au dela de la recherche normale de réponses et de solutions on a eu droit à une sérieuse débarque de la retenue qui s impose dans de telles situations autant du coté des médias que des blogueurs ,même et surtout ceux qui se disent respectables…

      Il y a eu de accusations,des doigts pointés et des insinuations à peine voilées que cette tragédie cautionnait .
      Oui on veut des réponses, oui on doit trouver les réponses et selon le cas établir les responsabilités mais malgré toute la bonne volonté de tous, demain matin rien n`aura changé sauf au Lac Megantic qui ne demande rien d autre que notre aide pour se relever et tant bien que mal continuer.

      Votre billet est fort apprécié car il nous impose une perspective basée sur les droits et obligations de tous et non pas sur des sentiments exacerbés et des théories aussi solidement échaffaudées que farfelues.

    • Bien d’accord avec Oflannery et j’ajouterais qu’il est aussi inacceptable que les patrons de la MMA ne se soint pas présentés sur les lieux dès l’aube samedi.

      Je ne me sens pas responsable, même indirectement. Ce sont les règles entourant le transport de matières dangereuses qui doivent être revues. Ces cies qui passent par nos villages sans autre souci que de faire du cash doivent assumer leurs responsabilités et ce n’est certainement pas en se cachant derrière des communiqués en mode défense qu’ils s’attireront de la sympathie…

    • Comme disait mon ancien sous-ministre, un bon serviteur de l’état c’est quelqu’un qui ne voit rien, n’entend rien et ne sent rien… Ce matin, Monsieur Boisvert, vous êtes à l’évidence même le bon serviteur de l’industrie… Un … deux… trois frotements des mains et puis s’en va vaquer à autre chose.

    • Des pipelines au lieu de se questionner sur notre style de vie suicidaire? Ca c’est de la réflexion poussée, de l’hommerie, à la même source que cette tragédie.

    • @respectable et @simon_c,

      La très grande majorité des voitures ne roulent pas au gaz, mais à l’essence. Le gaz par définition même ne peut être un liquide comme l’essence, il est à l’état gazeux. L’utilisation que nous faisons au Québec du mot “gaz” vient de l’anglais “gazoline”.

    • @alen101 – 8 juillet 2013 – 07h39
      Petite question: pour quelle raison je devrais me sentir responsable de cette tragédie à Lac-Mégantic? Les responsables au premier sont les propriétaires et opérateurs des trains: ils sont ceux qui font le travail de transporter des matières potentiellement dangereuses.

      Pour me part, je suis solidaire des gens de Lac-Mégantic et que nos gouvernements, par nos taxes et impôts, s’occupent de venir en aide à ceux qui vivent une terrible tragédie.

    • @ M. Boisvert
      «Nous ne sommes pas “coupables” ou “responsables” parce que nous les utilisons. Mais solidaires (…) pour aider ceux qui en paient le prix (…) aussi pour déterminer les responsabilités…»

      Tout à fait juste. Lorsque nous apprenons que la compagnie propriétaire du «train tueur» avait déjà été réprimandée plus d’une fois pour non-respect des règles de sécurité (américaines) on enrage en réalisant à quel point nous sommes entourés de gestionnaires-voyous qui ne cherchent que le profit. Ce capitalisme extrême qui tue des innocents pour l’argent.

      Nos législateurs doivent, en notre nom, voter des lois qui conduisent ces gens d’affaires criminels en prison. Comme plusieurs blogueurs l’on souligné, les agglomérations se sont développées en grande partie grâce aux voies de communication. C’est la raison pour laquelle nos villes et villages de trouvent très souvent près des voies navigables (fleuve et rivières) et près des lignes de chemin de fer. Je ne comprends cependant pas que des trains transportant des matières aussi dangereuses que du pétrole ou des substances toxiques puissent encore circuler en plein milieu de nos villes. Il me semble qu’il serait possible (techniquement et économiquement) d’aménager des voies de contournement éloignées des habitations évitant ainsi de terribles catastrophes comme celle-ci.

    • Les compagnies de chemin de fer d’intérêt local (shortlines) ne devrait jamais jamais jamais avoir le droit de transporter des matieres dangeureuses.

      Elles n’ont pas les ressources ni les infrastructures adéquates pour ce faire.

      Point barre.

    • Mon opinion va plutôt dans les sens de harfangailleurs. Même si on n’est pas directement responsable, on a une certaine responsabilité. Notre mode de vie fait qu’il y aura toujours des catastrophes liées à l’utilisation du pétrole. Plus il y a de pétrole de consommé, plus il faut en transporter, plus il y a de risques d’erreurs lors de ce transport. De plus, on sait que le pétrole génère de la pollution et contribue au réchauffement climatique. La seule vraie solution est de diminuer la consommation.

      L’automobiliste de Blainville (on pourrait nommer des centaines d’endroits), est un peu responsable de cet excès de consommation s’il conduit un véhicule plus gros que ce qu’il a réellement besoin, s’il demeure loin de son travail, s’il n’entretient pas correctement son véhicule, s’il fait des km pour aller au Costco plutôt que d’encourager son petit détaillant local, s’il trouve toutes sortes de raison pour ne pas covoiturer ou prendre le transport en commun, etc.. La meilleure excuse pour le transport en commun : il n’y a pas de transport en commun dans ma ville, mon village ; il n’y en a pas car vous n’en voulez pas, la meilleure preuve étant que vous vous êtes installé à un endroit où il n’y en avait pas !

    • Pour ma part je considère que nous sommes tous responsable. Et le dénominateur commun qui nous rend responsable de cet événement entre autre est l’automobile et ses dérivés. Il va falloir changer notre rapport avec sa majesté l’automobile. C’est comme un alcoolique qui refuse d’accepter qu’il l’est. Il ne se soignera jamais tant et aussi longtemps qu’il n’aura pas franchi cette étape cruciale. Mais le nerf de la guerre étant l’argent et la surconsommation on ne peut que se souhaiter bonne chance pour la suite des événements.Regardons nous tous dans le miroir et faisons notre mea culpa. Il va falloir faire comprendre ça à ceux qui ne sente responsable de rien pour commencer. C’est déjà une grosse tâche. Rien qu’a voir comment les gens conduisent sur les routes pour commencer. Il va falloir installer des radars et ça presse pour les $en$ibili$er…Mes sympathies à toutes les familles et amis(es) de ces innocentes victimes. Nos pensées sont avec vous.

    • @Igreck
      Ces voies de contournement sont déjà possibles et 40 fois plus sécuritaires: les pipelines. Mais ça personne n’en veut dans sa cour! Si la consommation de pétrole diminuait de moitié, on n’en serait pas là à se poser ces questions. Si on compare la consommation de pétrole au Québec (idem pour toute l’Amérique du nord), on consomme 2 fois plus qu’en Europe!

    • Le far-west ?
      Un train avec 73 wagons pleins de pétrole sans aucune surveillance. Ça n’a pas de sens. Si c’est légal, vite un gouvernement pour légiférer sur la sécurité dans les transports.

    • Je serai un peu hors sujet.

      Dans ces temps de commission Charbonneau, on demande maintenant aux compagnies de montrer patte blanche avant de leur confier un contrat public.

      La compagnie MMA avait plusieurs accidents à son passif. Ma sécurité physique est pour moi plus importante que mes finances. Puisqu’il y a de plus en plus de transport par train de produits dangereux, j’aimerais bien qu’il y ait de plus en plus d’inspections, de contrôle, jusqu’à enlever le droit d’opérer à une compagnie fautive. Le gouvernement Harper, puisqu’il s’appelle ainsi et non pas “gouvernement du Canada”, fait tout le contraire, il fait la promotion du pétrole, diminue les moyens et les pouvoirs du ministère de l’environnement et diminue les inspections. J’aimerais bien que des journalistes “cuisinent” le vassal de Harper au Québec, Christian Paradis, à ce sujet.

    • @critiqueur101,

      croissance exponentielle des risques dites-vous? Et pourquoi pas géométrique? Linéaire? Logarithmique? Vous avez le début de l’ombre d’une démonstration de preuve à nous fournir que cette croissance du risque est exponentielle?

      Maintenant, vous dites que nous avons une responsabilité collective parce que nous avons élu des gens qui sont contre le contrôle du transport des matières dangereuses? Totalement faux, les réglements sur le transport des matières dangereuses existent depuis des décennies, ils n’ont rien à voir avec le présent gouvernement. Et ça, c’est s’il y a eu faute parce que pour l’instant, nous n’avons pas beaucoup d’informations pour en juger. Surtout, faute de qui? De la compagnie? Du conducteur? Des pompiers de Nantes? De l’inspecteur appelé sur les lieux après l’incendie de Nantes et dont personne ne semble avoir trace? Est-ce vraiment un problème de réglementation? C’est loin d’être certain s’il s’agit de négligence criminelle.

      @oflannery,

      le lien que vous fournissez n’est pas un lien au site de la compagnie concernée. Qu’est-ce qui nous assure que ce communiqué a effectivement été émis par la compagnie et qu’il n’est pas l’oeuvre d’un petit malin qui a soumis le communiqué anglais à Google Translation ou autre pour ensuite le publier comme émanent de la compagnie de transport ferroviaire? Un lien officiel SVP.

      @louis-richard,

      les matières dangereuses continueront à traverser les territoires habités pour la simple raison que les compagnies qui les utilisent et les transforment et les produisent sont installées en zone habitées et pas en plein milieu des bois. Ce qui ne ferait que transformer le problème en désastre écologique en cas d’accident. Le train de Lac-Mégantic ne devait pas passer à Lac-Mégantic ce soir-là, ça c’est clair. Et encore moins à cette vitesse, ça aussi c’est clair. Si le train avait traversé Lac-Mégantic à la vitesse prévue en zone urbaine pour ce genre de cargaison et à l’heure prévu, il n’y aurait pas eu de déraillement. La courbe dans laquelle le train a déraillé n’était simplement pas dessinée pour qu’un train la franchisse à cette vitesse. Le train était stationné. Là où nous pourrions nous poser des questions sur la réglementation, ce serait concernant la sécurité de stationner un train dans une pente. S’il y avait eu obligation de construire une zone de stationnement plate, le train n’aurait jamais quitté le stationnement malgré une défaillance/sabotage des freins.

    • Devant la tragédie de Lac-Mégantic, je me sens pas coupable par association, parce que j’utilise mon auto, qui carbure à l’essence et qui oblige le transport de rendre ce produit disponible ici. Comme beaucoup de personnes sensées, je ne me prononcerai pas sur la responsabilité de cet accident et je n’accuserai personne pour ce désastre; je laisse aux enquêteurs la compétence de déterminer les causes et de recommander des manières de rendre le plus sécuritaire possible le transport de ces produits. Je sympathise avec les gens qui vivent l’horreur en ce moment. Je leur souhaite la force pour passer à travers cette épreuve.

    • Nous allons utiliser les produits pétroliers pour des dizaines d’années. D’où l’importance d’utiliser des moyens de transport qui sont le plus sécuritaire possible.

      J’espère que cette malheureuse tragédie nous fera réfléchir, et nous encouragera à promouvoir le transport par pipeline des produits pétroliers.

    • Dans le cas d’un acident semblable nous ne sommes malheureusement pas aux É-U. Si tel était le cas, une armé d’avocats serait au garde-vous devant l’école de la place pour laver les dirigeants de la MMA.

      La MMA était responsable de la prévention, de l’entretien et du fonctionnement de ses équipements. La MMA est responsable des accidents qu’elle cause. La ou les locomotives, les wagons et leur contenu étaient sous la responsabilité de la MMA au moment de l’accident. La MMA s’engageait à en avoir la garde et le contrôle de tout ce qu’elle transportait. Mais plus encore : À faire attention à tout ce qui pourrait arriver si jamais… Vous avez le droit de poursuivre un nettoyeur qui brûle votre robe ou déchire votre chemise. Imaginez quand un ou des wagons de pétrole explosent au centre-ville d’une petite localité!

      À l’heure actuelle, ont notammenet un droit de recours contre la MMA :

      Les assureurs auto et habitation
      Le ministère de l’environnement
      Les services d’incendie des municipalités
      La ville
      Hydro-Qc
      Bell

      S’il s’avérait que cet accident soit qualifié de criminel par les autorités, la MMA ne pourrait pas se désengager des poursuites par une faillite.

      Au nombre de personnes impliquées dans l’enquête et d’avocats qui vont défendre la MMA, il est bien possible que ça prenne plusieurs années avant qu’un seul sou ne soit remboursé par la MMA…

    • Concernant les accidents ferroviaires, il y a un excellent article sur La Presse ce matin concernant l’Ultratrain qui a eu de nombreux accidents. Train opéré par le CN, soit dit en passant, et dont le plus spectaculaire accident est celui de Mont-St-Hilaire en 1999. Ultramar a convaincu le BAPE de lui permettre de construire un pipeline de Québec à Montréal sur la base que le transport de carburant par rails était 40 fois plus dangereux que par pipeline.

      Cet article nous renseigne sur deux choses: Les pipelines sont plus sécuritaires et toutes les compagnies ferroviaires connaissent des accidents dans l’opération des convois. Allez faire un tour au siège social du CN, dans le hall des ascenceurs vous verrez un tableau des accidents pour l’année. Je n’ai jamais vu ces chiffres à zéro.

      Donc, condamner la compagnie ferroviaire sur la base d’accidents est grossièrement exagéré compte tenu que toutes les compagnies ferroviaires ont des accidents. D’ailleurs, j’ai l’impression que cette compagnie en a même moins que certaines autres. Faudrait peut-être aussi se pencher là-dessus. Le nombre d’accidents par kilomètres parcourrus par nombre de wagons ou une autre métrique à définir.

    • Monsieur Boisvert,

      Notre Gouvernement Fédéral doit être en parti responsable.

      Pourquoi?

      Parce qu’il est responsable de la Loi sur les Transports de qui relève les compagnies de chemins de fer qui font affaire dans plus d’une province ce qui est le cas de MMA.

      Ou est le rapport?

      Je vous encourage fortement à vous renseigner sur le “Positive Train Control”, technologie qui est après être implantée aux Etats-Unis. Les compagnies ferroviaires étaient contre mais le Gouvernement Américain l’impose quand même quitte à aider financièrement les compagnies ferroviaires.

      Le PTC c’est primordial. Il faut vraiment lire ceci :

      http://en.wikipedia.org/wiki/Positive_train_control

      Notre Gouvernement Canandien lui a refusé d’aller dans cette voie.

      Pourquoi?

      Peut-être devrions-nous lui poser la question.

    • Ce qui serait irresponsable ce serait de ne pas reconnaitre que collectivement nous sommes tous responsable de ce genre de tragédie. Tout le monde veut avoir accès au pétrole, personne ne dit mot quand des trains passent à quelques pieds d’une municipalité grouillante d’activités. Quand survient le pire, tout le monde cris au scandale, que c’est épouvantable, pourquoi faut-il attendre des tragédies pour se questionner sur notre dépendance au pétrole et sur le fait que des matières hautement dangereuses sont transportées à travers une ville, n’aurait-on pas pu y penser avant???? Collectivement nous sommes tous impliqués, tant que nous n’accepterons pas ce fait que et que nous allons rejeter la responsabilité sur les autres, nous ne pourrons rien changer.

    • @cyberblogg,

      nous ne consommons pas deux fois plus de pétrole qu’en Europe. Voyez plutôt le rapport de l’Agence Internationale de l’Energie: http://www.iea.org/publications/freepublications/publication/name,31287,en.html Key World Statistics 2012. Toutes catégories pétrolières confondues, nous consommons globalement dans les pays de l’OCDE en Amérique (ce qui est plus large que l’Amérique du Nord) moins d’une fois et demie ce que consomme l’Europe de l’OCDE, ce qui est moins large que l’Europe au complet.

    • Pour réduire les risques. Il faudrait limiter le transport du pétrole au seul besoin du Québec.

      Si cette politique avait été en vigueur, on aurait évité la tragédie nationale de Mégantic.

      La question qui se pose : le Québec a t il la compétence pour instaurer une telle politique ?

      Pour le moment la réponse est NON.

      Dans le cas des deux projets de pipelines, cela suppose un total de 1,8 millions barils jours, alors que les besoins du Québec sont de 300 000 bj.

      À l’automne il y aura une consultation sur la stratégie énergétique du Québec. L’occasion de clarfier cette question. Devons nous êtres un lieu de passage de pétrole destiné à un marché extérieur au Québec. Le gouvernement doit il prendre la posture de la PM de Colombie Britannique qui a décider de refuser le pipeline Northern Gate, sans considération pour la compétence du fédéral ?

    • @le_piano_ivre,

      tout cela est beau et bon, sauf que le PTC n’aurait pas empêché l’accident de Lac-Mégantic.

    • À JCPom.
      Les seuls besoins du Québec, dites-vous. Et si tout le monde fait la même chose, d’où va venir notre pétrole?
      S. Auclair

    • Nous sommes quand même tous responsables d’avoir voté non pendant que le train filait pour Auschwitz.

    • Bien d’accords avec vous M. Boisvert.

      Maintenant, si on pouvait aussi raisonner avec la meme logique dans d’autres domaines, genre “changements climatiques” et armes a feu, on ramenerait un peu de bons sense dans la societe.

    • S Auclair,

      Le pétrole va venir par bateau comme c’est le cas présentrement.

    • Au Canada, 28,000 % d’augmentation du transport de pétrole par voies ferrées depuis cinq ans. Parce que le pétrole de l’ouest est moins cher que celui de la Mer du Nord. Le prix de l’essence augmente pourtant sans cesse. Les responsables? l’industrie.

    • @respectable 09h42 N’importe quoi, encore une fois. Vous êtes obsédé, vous radotez.

    • @JCPom,

      c’est que par bateau il doit aussi franchir des territoires qui appartiennent à d’autres qui pourraient faire comme vous le suggérez. Votre proposition est vraiment simpliste et irréaliste.

    • Ah, je ne savais pas que l’on nous tenait tous responsables. Ce pétrole lourd était en route pour les USA.

      Toutefois je ne m’en surprend guère. Un gouvernement fédéral huileux, une compagnie ferrovière, et une ou des pétrolières le cocktail parfait pour faire en sorte de créer un sentiment de responsabilité envers les payeurs c’est-à-dire les citoyens.

      On apprenait qu’à Nantes où l’incendie a débuté, que les pompiers de l’endroit ont réagi dans les règles de l’art et ils ont quitté les lieux après s’être assuré qu’un représentant de la compagnie ferroviaire leur eut confirmé que l’intervention était correcte et qu.il pouvait quitter.

      Or la compagnie ferroviaire émettait un communiqué en fin d’après-midi pour dire tout simplement qu’ils n’étaient pas responsables de la tragédie……que “kekun” en “kekpart” était responsable mais pas eux.

      “Faque” je ne suis pas surpris que l’on attribue la responsabilité à la “gravité” ou à un acte de terrorisme une cause qui leur est chère et après tout, ce sont des indigènes ces français d’Amérique.

      Faudra être vigilant au pluriel. Sous le coup de l’émotion le père de victimes déclarait ce sont nos dirigeants qui sont coupables des incompétents disait-il d’avoir laissé circuler des trains de pétrole en zone urbaine.

      Je le répète……soyons très vigilants sur l’enquête de la BST.

    • Je suis en accord avec votre principe : nous sommes tous responsables ceci rejoint mes pensées de la fin de semaine.

      Comme je n’ai pas d’automobile je suis innocent ! (joke)

      Ce qui me permet de vous dire que j’utilise le transport en commun Sherbrookois et quand je me trouve à la Station du dépôt et qu’un train passe à l’arrière. Malgré que je ne sois pas d’une nature peureuse j’ai la « chienne » à voir balancer les rails à chaque wagon.

      Ce train de la mort avait précédemment traversé ma municipalité ou ce genre de catastrophe aurait fait beaucoup plus de victime…

      Finalement pour dire que ces politiques conservatrices ont été trop loin et qu’il est temps du retour au juste milieu dans les responsabilités du pays.

      (Mille excuse pour celle-ci) Comme l’option d’un acte criminel n’est pas écartées et connaissant la nature humaine est-ce un évènement pour nous faire accepter les pipelines?

      Mes sympathies à touts mes amis de Lac Mégantic.

      Christian
      Sherbrooke

    • 10h02 L’industrie et les propriétaires des voies ferrées mal entretenues.

    • @dcsavard

      J’aurais dû rajouter « per capita ». En effet, on consomme en Amérique par habitant plus de 2 fois plus de pétrole que dans les pays européens comparables. Un exemple cité de votre document (où il est difficile de voir la consommation de pétrole par pays): la France avec 65 million d’habitants génère 358 unités de CO2 alors que le Canada avec 34 millions en génère 536!

      Une autre façon de voir les choses : en Amérique, la consommation moyenne des autos est de 10 litres aux 100km alors qu’elle est de 5 litres en Europe. Si on ajoute à ça le fait qu’il y a plus d’autos par habitants en Amérique qu’en Europe, on consomme avec nos autos plus de 2 fois ce que les européens consomment. J’avais en tête la consommation des autos, car c’est là-dessus que tout le monde peut faire sa part. Mais c’est jamais la faute de l’individu, toujours celle des autres, habituellement le gouvernement et les grosses compagnies (bien sûr qu’ils sont en cause très grave ici, mais l’individu aussi a sa part de responsabilité par son comportement face au pétrole)…

    • Explication du Positive Train Control (PTC).

      http://en.wikipedia.org/wiki/Positive_train_control

      Présentement l’état normal d’un wagon est d’être au neutre; pour qu’il avance ça prend une force extérieure pour vaincre l’état d’inertie; soit la force motrice d’une locomotive ou soit la gravité. Pour qu’il arrête il faut appliquer les freins.

      Avec le « Positive Train Control » l’état naturel d’un wagon est d’être arrêté; ses freins sont appliqués.

      Pour que les freins d’un wagon soient relâchés un certains nombre de conditions doivent être remplies.

      En gros;

      1) Le train doit être relié en tout temps à un système GPS. Ce système sait ou le train doit et ne doit pas être. Si le traine st à l’arrêt il ne doit pas bouger.

      2) Le système surveille et contrôle en tout temps le bon fonctionnement de la locomotive et de chacun des wagons.

      3) Chacun des wagons du train est relié informatiquement à la locomotive et au GPS et doit en tout temps savoir que le train est sous contrôle (voir points 1 et 2)

      Aussitôt que l’une de ses conditions n’est plus au vert les freins de la locomotive et de chacun des wagons s’appliquent automatiquement.

      Suite à plusieurs accidents ferroviaires aux États-Unis le Gouvernement Américain à décidé d’obliger en 2008 les compagnies à implanter le système PTC d’ici 2015 sur l’ensemble du territoire Américain. Tous les trains et chacun des wagons qui rouleront aux États-Unis devront s’y conformer que la compagnie ferroviaire soit Américaine ou pas.

      Généralement le Canada et les États-Unis ont des règles semblables en matière de transport ferroviaire. Dans ce cas-ci cependant le Gouvernement Fédéral a catégoriquement refusé de suivre l’exemple Américain.

      Cependant comme la plupart de nos compagnies ferroviaires font rouler également des trains aux États-Unis elles n’auront pas d’autres choix que de se conformer.

      Le délai de 2015 n’aurait pas sauvé le village de Lac-Mégantic mais encore une fois entre assurer la sécurité de sa population et les considérations financières le Gouvernement Harper nous démontre qu’il choisit les considérations financières.

      C’est aussi simple que ça.

      Alors moi vous savez quand je vois notre Premier Ministre se promener parmi les ruines de Lac-Mégantic j’écume de rage.

      Oui le mot rage exprime bien mes sentiments.

      Mes sincères sympathies aux familles dans le deuil et bon courage à la population de Lac-Mégantic.

    • Il y a peine une semaine le maire de Calgary faisait une sortie virulante lors du déraillement de train sur une rivière de sa ville pendant les inondations. Ils disaient que les companies ferrovières faisaient la pluie et le beau temps partout dans toutes les municipalités canadiennes et que ç`a durait depuis bien longtemps. Il a promis à ses citoyens qu`il poserait
      des questions difficiles au CP. Donc une tragédie comme nous connaissons devaient arriver un jour si les companies ne se sentient pas assé responsible pour assurer le transport de tels matières dangereuses.

      Pour répondre à ceux qui veulent une responsabilité collective, le jour ou l `essence sera à 2.50$ le litre on se reparlera et on verra comment nous serons prets a changer nos habitudes..

    • Nous ne sommes pas tous responsables !

      Chaque citoyen a sa part de responsabilité seulement face aux éléments qu’il ou elle contrôle dans sa vie de tous les jours ou de ses décisions pour l’avenir. Il y a des gens (dans tous les domaines) qui ont la responsabilité de nous informer, d’écrire et de concevoir les normes et les lois, d’autres qui conçoivent des systèmes de sécurité ou des équipements qui doivent être sécuritaire pour tous, etc.

      Chacun a son rôle et ce n’est pas au médecin ou à la serveuse d’un restaurant à se préoccuper de la conception de nos moyens de transport, il y a des gens qui sont payés et formés pour ça, c’est ce qui fait que chacun a sa place en société et que les décisions sont prises par les instances les plus susceptibles de prendre les bonnes décisions.

      Comme citoyen, nous avons une responsabilité, c’est de s’impliquer pour demander aux professionnels et à nos politiciens de mettre leurs culottes et de créer des lois et des normes qu’ils feront respecter. C’est ça notre responsabilité, mettre les bonnes personnes aux bonnes places pour que les décisions se prennent dans l’intérêt du plus grand nombre.

      François Bélanger

    • Faudrait-il bannir les voyages en avion sous prétexte qu’il y a risque d’accidents? Non, il faut plutôt prendre toutes les mesures de sécurité possibles pour réduire les risques. La pertinence du transport aérien constitue un tout autre débat en soi qui en aucun cas ne dégage de leurs responsabilités les responsables de l’encadrement du transport aérien. De la même manière, refusez de débattre de responsabilité sous prétexte de la non-pertinence de l’activité pétrolière, c’est escamoté la question et faire la vie belle aux irresponsables et/ou négligents de ce monde. Ces filous ne demanderaient pas mieux qu’un débat sur la pertinence pour se défiler…

    • ..Durant mes années d’étudiant, j’ai travaillé dans une gare de campagne où il y avait une voie d’évitement. Quand des wagons étaient immobilisés sur cette voie, comme apparemment c’était le cas du train arrêté à Nantes, il n’était pas possible qu’un wagon quitte tout seul la voie d’évitement car l’aiguillage ne lui aurait pas donné accès. Devons-nous comprendre que l’on a laissé sur la voie d’évitement un train complet sans que l’aiguillage ait été placé en position qui l’aurait empêché de retourner sur la voie principale?

    • Vous avez tout à fait raison.

      On a tendance à tous se responsabiliser quand des incidents de la sorte arrive. Le Président Obama a bien condamné BP pour l’explosion de sa plateforme de forage dans le golfe du Mexique, parce qu’ils n’avaient pas suivi les procédures et la règlementation.

      Dans ce cas-ci, c’est carrément une négligence de la compagnie. On doit malheureusement y ajouter le fait que Transport Canada tolère la circulation de matières dangereuses sans amélioration des voies ferrées et des wagons citernes non conformes.

    • Monsieur Boisvert

      Ma question est un peu hors sujet mais pas vraiment. Puisque vous êtes spécialisé dans le domaine j`aurais une question de droit à vous poser.

      Qu`est ce qui fait en sorte qu`un intervenant comme ¨respectable¨ voir 9 h 42 peut continuer sans impunité ni modération à écrire des insanités et des niaiseries ici et partout ailleurs sur les blogues de cyberpresse sans être modéré,censuré ,barré ou contrôlé ? Je prend l`exemple d`aujourd hui mais il en est ainsi à tous les jours comme les habitués le savent bien et je sais que de parler de lui c`est lui faire de la publicité mais quand même …

      Je peux comprendre que certain écrivent sous le coup de l`émotion et que dans le fond tous les avis sont permis mais quand c`est un troll que ca a l`air d`un troll et que tout le monde sait que c`est un troll pourquoi peut il encore et toujours être toléré par la presse ?

      Me semble que vois devriez appliquer des regles de base afin de faire en sorte que le débat demeure à un niveau acceptable non ?

      Je comprendrai si ce commentaire n`est pas publié mais l`essentiel est qu`il soit vu par vous ou un de vos confreres chargé de permettre la publication des commentaires sur votre espace.

    • @jeanfrancoiscouture

      Mais vous avez entièrement raison !!!

      On trouve même ce type de voies que l’on appelle “voie de garage” à des endroits stratégiques le long des emprises principales.

      J’ai fais une recherche sur Google Maps et j’ai effectivement trouvé une telle voie à Nantes. C’est sûrement l’endroit où la MMA gare ses trains lorsqu’elle fait ses changement d’équipes de travail.

      Vous n’avez qu’à taper ces coordonnées gand Google Maps et vous allez la voir :

      45.629439,-71.012503

      Dans un tel cas l’aiguillage ne doit pas permettre au train de retourner sur la voie principale. Ce sont des normes de sécurité élémentaires en transport ferroviaire.

    • @dcsavard

      On exige des pétroliers à double coque pour naviguer sur les eaux. Mais les matières dangereuses transportées en train. Pas besoin. Même qu’il ne faut qu’un seul opérateur, deux ça coûterait trop cher.

      Nos gouvernements présents et antérieurs n’ont rien fait pour exiger davantage de sécurité. Ce n’est pas une hypothèse, c’est un constat.

      Ça va changer…

    • @jeanfracoicouture et le_piano_ivre

      Ce n’est pas l’aiguillage qui empêche des wagons sans locomotive de rouller vers la voie principale. En fait, bien souvant, la pente de la voie d’évitement est nulle ou presque nulle.

      Seule l’enquête va mettre en lumière ce qui s’est passé… est-ce que le train s’est inmobilisé à moitié dans la voie d’évitement puisce que la locomotive était en feux, et la la partie du train dans la pente de la voie principale était assez importante pour tirer sur celle dans la voie d’évittement quand les friens ont été desactivés?

      TAM

    • En repassant, c’est pas la première fois que je trouve les questions du sondage maison, assez poches!

      ”Selon vous, y a-t-il un lien entre notre dépendance au pétrole et la tragédie survenue à Lac-Mégantic?”

      Pouvez-vous m’expliquer comment vous allez justifier une réponse de ”NON”?
      C’était pas du 7up qu’il y avait dans les wagons!

      Avoir remplacé ”lien” par ”responsabilité collective” comme c’est le cas des discussions présentement, aurait été plus pertinent.

    • Je voyage sur les rails. La majorité des traverses sont à changer sur les portions ou je marche. Bon nombre de traverses sur lequel je marche bougent… Celles qui ne bougent pas sont à moitié pourries. Par ailleurs je crois que la voie ferrée est essentielle et je ne suis pas trop d’accord avec l’idée des pipelines.

      Par ailleurs, j’aimerais soulever une question. Les wagons qui contenaient le mazout lourd étaient situés en tête du convoi ou étaient t’ils situés plus en arrière? Il me semble que les wagons les plus susceptibles d’être affectés lors d’un déraillement sont les wagons de tête. En ce sens, ce type de wagon devrait toujours être en fin de convoi.

    • @noirod 11h21 La Presse n’applique tout simplement pas sa propre nétiquette.

    • Au départ il y a deux compagnie ferroviaires principales au Canada; le CN et le CP.

      Ce sont des compagnies que la loi définit comme étant des compagnies ferroviaires de Classe I.

      Les compagnies de Classe I sont très fortement règlementées ce qui entraîne des coûts supérieurs. À cause de ces coûts plus élevés il devenait impossible pour ces deux compagnies de fournir un service ferroviaire de façon rentable dans plusieurs régions du pays (Gaspésie et autres…) ou le trafic ne justifiait pas les coûts.

      Il y a quelques années le Fédéral subventionnait ces deux compagnies pour qu’elles continuent à fournir du service ferroviaire sur plusieurs lignes déficitaires. Le Fédéral a depuis cessé de le faire.

      Dans ces conditions et afin d’éviter le démantèlement du réseau ferroviaire canadien le Fédéral a permis la création de compagnies ferroviaires d’intérêt local . Ce qui détermine la Classe d’une entreprise c’est son chiffre d’affaires. Ces compagnies sont beaucoup moins astreintes à la règlementation que celles de Classe I. Les exigences tant au niveau de la qualité de l’équipement, des rails, du matériel roulant, de l’entretient et de la formation du personnel sont beaucoup moins élevées.

      Elles devaient au départ servir à amener le trafic des régions éloignées jusqu’aux réseaux du CN et du CP.

      Malheureusement avec les années ces petites compagnie se sont regroupés en conglomérats et peuvent aujourd’hui fournir un service ferroviaire à moindre coût sur des distances appréciables.

      Mais moindre coût veut bien dire ce qu’il veut dire incluant moins sécuritaire.

      Je ne dis pas que le train est plus sécuritaire que le pipeline je dis cependant que le CN ou le CP sont beaucoup plus sécuritaires que le MMA. Comparer l’un et l’autre c’est comme comparer une petite compagnie d’avions de brousse dans le Nord Québécois avec Air France.

      Et pourtant le CN vient tout juste de perdre un important contrat de transport de produits pétroliers de la part d’Irving.

      Ce contrat est allé au MMA.

      Ce sont les lois du marché qui déterminent désormais le niveau de sécurité dans chacun des villes ou villages du Canada ou passe une compagnie de chemin de fer.

      Si c’est une compagnie Classe 1 qui y passe votre risque est beaucoup moins élevé que si c’est un Classe II ou III.

      Alors sommes-nous responsables?

      Si on part du principe que les lois et par extension les règlements qui en découlent sont l’expression de la volonté populaire alors oui nous sommes tous responsables.

    • @Le_piano_ivre : merci pour le commentaire intéressant.

      Tant et aussi longtemps qu’on continuera à appuyer des libéraux (au fédéral comme au provincial) qui croient qu’une économie en santé se mesure par la quantité de domaines de luxes et de gros bateau, ou pour conservateurs qui s’imaginent que les seuls rôles du gouvernement c’est d’acheter des armes inutiles et mettre des gens en prison le plus longtemps possible, on continuera à déréglementer et négliger les inspections.

    • Un deuxième train de la mort à deux kilomètres de Lac Mégantic :

      http://www.youtube.com/watch?v=oOwPYr38A1c

      Qu’est-ce que ça va prendre à cette compagnie de train pour qu’elle comprenne ?

      Quand est-ce que nos politiciens vont sortir du côma ?

    • «The point is ladies and gentlemen that greed, for lack of a better word, is good. »

      Gordon Gekko

    • @simon_c

      En fait je ne vous ai expliqué que les compagnies ferroviaires qui opèrent sous chartre fédérale.

      Si une compagnie ferroviaire opère que dans une seule province elle a alors une chartre provinciale. Il est bon de rappeler que généralement les règlementations provinciales sont encore moins contraignantes que leurs contreparties fédérales.

      Il y a même des compagnies qui se sont amusées il y a peu à déjouer la loi en créant des filiales.
      Un exemple hypothétique: Une filiale devient la compagnie ferroviaire X enregistrées au Québec et on y transfère tous les actifs qui se trouvent au Québec puis on crée la compganie Y enregistrées au Nouveau-Brunswick et on y transfère tous les actifs situés dans cette province.

      Même s’il ne s’agit que d’un seul et unique réseau ferroviaire qui couvre plus d’une province la compagnie X opère sous la loi des transports du Québec et la compagnie Y sous celle du Nouveau-Brunswick.

      On vient ainsi de déjouer la loi et même l’esprit de la loi fédérale sur les transports.

      Et nos gouvernements laissent faire.

      L’important étant d’assurer l’intégrité du réseau ferroviaire canadien quitte à fermer les yeux sur l’état dudit réseau.

      Vous ai-je dit également que les compagnies ferroviaires canadiennes si on tient compte des 3 niveaux de gouvernement sont les plus taxées en Amérique du Nord?

      Contrairement au camionnage elles doivent payer des impôts fonciers aux municipalités sur l’ensemble de leurs actifs immobiliers incluant le terrain de toutes leurs emprises ferroviaires.

      Ça fait de l’argent de moins pour investir dans la qualité des infrastructures.

      Aux Etats-Unis elles sont moins taxées les compagnies ferroviaires mais plus contraintes au niveau sécuritaire qu’ici.

      C’est un choix que nos gouvernements ont faits.

    • Je suis d’accord avec vous. Se mettre la tête dans le sable et affirmer qu’on peut se passer de pétrole est insensé. Qu’est-ce qu’on a à offrir en échange qui en vaille la peine pour le remplacer ce foutu pétrole, rien encore. D’ici à ce que les alternatives au pétroles soient plus nombreuses, on devra faire avec. Si c’est le cas, faisons-le intelligemment. On s’est approprié le réseau ferroviaire pour transporter à peu près tout sauf qu’on a oublié de considérer l’endroit. Aujourd’hui, on est devant une catastrophe et on parle encore d’empêcher le pétrole de transiger via pipeline. Va falloir que quelqu’un s’active en faveur du pipeline un jour et diminue le transport en train. Ex: une ville octroie un permis de construction presque sur les rives d’une rivière en disant, vous ne devriez pas mais va quand même de l’avant. en disant vous savez c’est une zone à risque. Je termine en disant que la mairesse est d’un aplomb et d’une force sans précédent, je lui lève tout simplement mon chapeau malgré le fait que ce train aura emporter avec lui des passagers de premières classes avec un aller simple seulement et ce, sans permission.

    • Voici le site web de la compagnie avec les véritables communiqués en français: http://www.mmarail.com/mma_news.php

    • Tiens comme par hasard…

      Voilà un petit bout du réseau ferroviaire canadien en péril:

      http://globalnews.ca/news/700634/end-of-the-line-for-kelowna-pacific-railway/

      Et je peux vous assurer que MMA n’est pas dans une situation financière beaucoup plus reluisante.

    • Horrible tragégie, qu’ajouter de plus…

      J’ai débuté une pétition sur le site international Avaaz pour demander une révision des normes de Transport Canada, prière SVP de faire circuler! Pardonnez-moi les quelques coquilles, c’est en cours de correction. C’est un sujet qui dépasse notre seul nation. Merci!

      https://secure.avaaz.org/fr/petition/Renforcement_des_normes_de_securite_du_transport_ferroviaire_au_Canada/

    • Je ne cherche pas des poux.

      Mais la seule question que j’ai en tête c’est : “Pourquoi le train, chargé de tonnes de liquide explosif, a été laissé ne serait-ce qu’une fraction de seconde sans opérateur à bord ?”.

      Changement de quart ?

      C’est ça la raison ??

      Il existe sûrement un protocole de changement de quart qui n’a absolument pas été suivit.

      Qui ne l’a peut-être jamais été.

      Mais lorsque l’on transporte une bombe pareille, me semble que ça dormait au gaz pas à peu près.

    • C’est la faute des Verts: y veulent pas de pipelines

    • Je trouve qu’il faut être tout un acrobate intellectuel pour tenir les automobilistes qui conduisent des voitures à essence collectivement responsables de cette tragédie. Et là je précise que je suis moi-même un citadin qui ne possède même pas de voiture.

      Premièrement, le pétrole est utilisé à plein d’autres choses que le carburant des voitures. Deuxièmement, imaginez, même si on éliminait les voitures à essence, si ces wagons avaient transporté des produits chimiques destinés à la fabrication de batteries pour les voitures, est-ce que la situation serait vraiment moins tragique aujourd’hui?

      Je ne vois pas de responsabilité collective ici… ce que je vois, c’est juste des spinneux qui se servent d’une tragédie pour pousser une idéologie.

    • Il y a 5 jours, il y a t’il bien du monde qui s’inquiétais pour le transport du pétrole par Train? Pis la c’est comme la pire chose sur terre.

      Oui c’est plate, très très plate, je le sais, mais la faut pas tout remettre en question. Il y a surement des trucs de sérutié sur les trains à revoir, je ne sais pas.

      Mais je ne pense pas qu’il faut revoir notre consommation d’essence pour ca. Oui il faut revoir notre consomamtion d’essence, mais pas uniquement à cause de l’accident de samedi.

      Il y a eu des morts quand on a construis la Baie de James et on consomme encore de l’électricité aujourd’hui.

      Pis la tout le monde viens de remarquer que les trains passaient dans les villes?????? Hello.. En tout cas

    • @bonserge

      Entièrement d’accord avec vous. On ne peut se servir d’un évènemnt ponctuel pour tirer des conclusions générales.

      J’étais d’ailleurs mal-à-l’aise devant mon téléviseur quand j’ai vu Amir Khadir et le candidat de Québec Solidaire se servir de cet évènement pour le faire.

      Il y a un mot pour ça: cheap.

      Qu’il attende au moins que les morts soient enterrés.

      Cependant il y a un journaliste de La Presse qui a écrit sur ces pages il n’y a pas très longtemps que si les Montréalais s’étaient occupés un peu plus de politique municipale lors des 20 dernières années peut-être n’aurions pas besoin de commission Charbonneau aujourd’hui.

      Je suis d’accord avec cette affirmation. Les Québécois ont souvent cette habitude de considérer qu’ils ont voté pour un roi qu’ils réélisent à tous les 4 ans. Entre les élections le roi à toute licence et les électeurs retournent à la piscine et au BBQ.

      Et le Canadien va-t-il échanger Plekanek en s’ouvrant une bonne froide?

      Dans la même veine si les Canadiens s’occupaient un peu plus des transports peut-être aurions-nous des compagnies ferroviaires un peu plus sécuritaires et pour certaines d’entre elles en meilleure santé financière.

      Car notre réseau ferroviaire ressemble plus à certains endroits à celui d’un pays du tiers monde.

      Le Bangladesh va rouler en TGV avant nous.

    • Mon commentaire de 16h03

      D’Ailleurs j’ai lu hier sur le site de la SRC je crois que ce week-end la signature de Brìère par le Canadien a été plus tendance sur la Twittosphère au Québec que l’évènement du Lac-Mégantic.

      J’ai presque envie d’écrire ces choses déplacées mais je vais me retenir.

      Pis Plekanek, toujours à Montréal?

    • Mais bien sûr monsieur Boivert le code civil a une définition bien précise de la responsabilité des individus. N’est-ce pas le rôle du code civil que de distribuer les responsabilités de chacun, et d’établir ces responsabilités pour ordonner compensation et/ou punition en cas de faute? Le code civil c’est les bottines de l’individu, c’est ce qui lui permet de savoir ou il a le droit de mettre le pied. Pour l’esprit et le sens commun il faut remonter un plus haut qu’a ce niveau plancher bien terre a terre.

      Si on s’en tient qu’au code civil personne au pays n’est le moindrement responsable des milles morts du mois passé au Bangladesh. Il ne faut donc pas rester le nez collé sur ce code, même s’il est incontournable au quotidien, et prendre du recul et pour étendre notre vu sur l’ensemble du sujet.

      Le sujet c’est que notre mode de vie implique l’utilisation massive de produit pétrolier pour répondre à notre utilisation encore plus massive d’énergie qui nous fait la vie plus confortable. Selon ce que nous dit le Ministère des Ressources Naturelles en 2009 le Québec consommait 15 millions de tonnes de pétrole pour fin énergétique. Ce qui veut dire que pour répondre a notre consommation il nous faut importer l’équivalant d’un convoi comme celui de cette tragédie (73 wagons a 100 tonnes par citerne) a toute les 4 heures 15 minutes, 24 heures par jours 365 jours par année !

      Pour colorer mon argumentation je vous propose un détour par l’utilisation d’un qualificatif populaire pour pointer les vilains. Nous sommes les ‘libertariens’ de l’utilisation du pétrole dont ont réclame le droit de sa consommation a volonté et en toute liberté. Et a bas prix s.v.p.

      Et comme pour l’attachement de nos voisins du sud pour leurs armes a feu, si des tragédies en découlent ne venez pas en étendre la responsabilité a la chose elle-même, cherchez plutôt la responsabilité précise de quelques uns, et punissez les selon les lois et les codes.

      Mais n’entravez pas notre liberté, et encore moins notre conscience, nous on est propre! …

      Comme nord américain qui consommons beaucoup de ce produit, dangereux de par ses qualités tant appréciées, on ne peut se détaché totalement de toute responsabilité des tragédies qui inévitablement peuvent survenir.

    • On crie au scandal
      50 morts a lac megantic.dans 2 semaines on parlera d’autres choses
      500 morts par année sur les route du Quebec, pas de photos, pas de show
      Oui nous sommes collectivement responsables et on s’ en fout qund on ne connait pas personnellement de victime. L’humain est aisi fait

    • “le fait que le président de MMA, Ed Burkhardt, continue à briller par son absence à Lac-Mégantic, fait rager plusieurs citoyens”. Les absents ont toujours tort.

    • Coupables, responsables ? …. telle est la néo-question.

    • “Le sergent Benoît Richard, de la Sûreté du Québec, a qualifié de «scène de crime» les lieux de la tragédie”. Cette phrase ne vient pas d’un commentateur de blogues. Négligence de surveillance, voies mal entretenues, réglementation déficiente; ça fait bien des coupables potentiels, dont le gouvernement du Canada.

    • Ce qui est étonnant c’est de constater que pour la plupart des gens le pétrole ne sert qu’à remplir nos réservoirs.

      Le pétrole rentre dans la fabrication de tous les plastiques, de la plupart de votre linge (synthétique), de beaucoup de médicaments.

      Pus de pétrole c’est le retour des bas en laine et des chemises en lin. Plus de pétrole c’est la fin de beaucoup de médicaments dont l’aspirine tiens…

      Plus de pétrole il n’y a même plus d’ordinateur.

    • D’après ce que j’ai compris, l’accident a eu lieu parce que le conducteur était parti dormir ailleurs et qu’il a laissé le train sans surveillance.

      Ce qui m’amène à une question : pourquoi le conducteur ne dort-il pas dans la locomotive? Les locomotives sont-elles tellement exiguës qu’il est impossible d’y installer une petite couchette quelque part?

      Et si c’est le cas, pourquoi personne ne reste pour surveiller? Est-ce simplement pour économiser quelques dollars?

    • @8970 17h46 “pourquoi personne ne reste pour surveiller? Est-ce simplement pour économiser quelques dollars?” Poser la question, c’est y répondre.

    • Il y a une voie d’évitement mais le convoi est resté sur la voie principale. Déjà là…

    • @critiqueur101,

      primo, je n’ai mentionné nulle part les doubles coques ou l’épaisseur des parois des wagons citernes. Ce que l’on sait aujourd’hui c’est qu’elles devraient être de 1″ d’épaisseur, mais que le gouvernement tolère les anciens wagons jusqu’à ce qu’ils soient naturellement remplacés à cause du vieillissement au lieu d’imposer leur remplacement immédiat. Apparement que ces wagons ne sont pas tolérés aux USA, je me demande bien comment ils ont pu être remplis de carburant au Dakota du Nord dans ce cas là?

      De toute façon, rien ne démontre que les citernes à 1″ d’épaisseur auraient résisté à un impact de cette ampleur. Et pour ce que l’on en sait, elles n’auraient pas empêché en tout premier lieu l’accident.

      Alors, il me semble qu’avant d’exiger un remède faudrait diagnostiquer le mal.

    • @cyberblogg

      C’est quoi cette manie de vouloir culpabiliser les gens qui vont chez Costco. On va chez Coscto, car on est une famille avec plusieurs enfants (4 ado) et que c’est une place où je vais pouvoir sauver des $ pour boucler mon budget. Quand tu payes deux fois le prix pour ta brique de fromage chez ton marchand local, ça fait une grosse différence et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. On ne consomme pas plus, c’est jusqu’on a six bouches à nourrir, donc six fois plus de consommation qu’une personne seule ou trois fois plus qu’un couple sans enfant. Je vous dis même que l’on consomme plus d’eau chaude aussi, car oui, ça s’adonne qu’on se lave nous aussi et pas à l’eau froide. J’ai rarement vu quelqu’un s’amuser à acheter de la nourriture et prendre plaisir à la jeter, on la consomme tous simplement et le prix quoique vous en pensez est important pour bien des familles et le gaz de plus pour allez la chercher ne pesse pas assez fort dans la balance.

    • J’ai bien de la misère à comprendre que beaucoup de blogueurs s’en prennent au pétrole. Bon Dieu, cela fait presque cent ans que l’on transporte des produits hautement dangereux au travers des villes sans que personne n’en parle. Faites juste imaginer un wagon rempli de chlore, de dioxine ou autre qui éclaterait juste devant une rue bondée de bars et de magasins un vendredi soir! (Le chlore est ce gaz qui servait à tuer des milliers de soldats lors de la première guerre mondiale)

      C’est quand j’ai entendu l’ineffable Amir Khadir nous rabâcher les oreilles en disant qu’il fallait se débarrasser du pétrole. Sait-il que ce pétrole, c’est lui qui fait rouler nos tracteurs pour cueillir nos céréales, semer notre avoine, blé, qui fait rouler nos automobiles qui nous permettent de nous rendre au Travail….etc. Sait-il que c’est ce pétrole qui a fait faire un bond prodigieux à l’humanité et que , sans lui, nous roulerions probablement encore en charrettes tirées par des chevaux!

      Alors avant de taper sur le pétrole et les conservateurs…réfléchissez!

    • Je dis ça juste de même… maintenant qu’on apprend que la CDPQ est actionnaire de la société MMA, est-ce que ça nous rend collectivement un peu plus responsables?

      Les “méchants actionnaires” qui sont prêts à mettre la vie des gens en danger pour quelques dollars, c’est nous!

    • Tous responsables? Non. Mais cette soif de consommation mène à des aberrations: “TQC (CIVQ)

      L’aviation commerciale rejette plus de dioxyde de carbone que tout le continent africain. L’Union européenne prévoit le doublement du nombre d’avions d’ici à 2020! Notre planète peut-elle supporter un nombre grandissant d’avions ?”

      Rediffusions :
      mardi 09 juillet, 02h10

    • Monsieur Boisvert:

      Vous rappelez vous lorsque, à chaque fois qu’un individu était coupable de meurtre, que c’était la faute de la société…Tellement facile de toujours blâmer la société.

      Et si ce n’était qu’un bête accident causé probablement par une erreur humaine?

    • @pager 20h32 “Et si ce n’était qu’un bête accident causé probablement par une erreur humaine?” Mon oeil! Vous n’avez rien vu, rien lu?

    • La MMA a racheté la Southern Quebec qui desservait ce tronçon pour les chemins de fer nationaux (public) après sa privatisation en 1996.
      Quel que soit la pléthore de lois adoptées, le privé cherchera à couper les coins par «efficacité».
      Conflit d’intérêt.

    • Quelle que soit

    • @pager

      L’accident n’est pas due à une erreur humaine.

      Elle est la conséquence de la cupidité humaine qui pousse certaines personnes à prendre des risques démesurés tout comme l’ont fait les banquiers de Wall Street en 2008.

      Plus j’écoute la version du Président de la MMA, plus j’écoute les experts en sécurité ferroviaire à RDI et plus je suis convaincu que MMA ne devrait plus faire rouler un seul train au Canada.

      La prise de risque démesurée de certains hommes et femmes d’affaires et la passivité de nos politiciens.

      “What is good for business is good for the country”

      Pas tout le temps monsieur le Premier Ministre, pas tout le temps.

      Je peux cependant vous affirmer que toutes les entreprises ferroviaires au Canada et aux Etats-Unis font régulièrement des pressions sur nos gouvernements afin que celui-ci diminue la règlementation ferroviaire.

      La règlementation diminue l’avantage concurrentiel de nos entreprises disent-ils.

      Les banquiers de Wall Street et ceux de la City disaient exactement la même chose avant la crise de 2008.

      Pas obligé de toujours les croire.

    • Vincent Marrissal écrit: “M. Harper n’avait pas grand chose à dire”. Auto régulation, complaisance, conservatisme réactionnaire, déréglementation et laxisme. Que pouvait-il dire? Et Vick Toews qui s’en va, les rats quittent le navire.

    • @le_piano_ivre 21h14 “La règlementation diminue l’avantage concurrentiel de nos entreprises disent-ils”. C’est vrai. Il est aussi vrai que les lois d’une société civilisée limitent l’avantage concurrentiel des bandits, des mafiosi, des barons d’industrie et leurs méfaits envers la société, c’est à dire envers nous.

    • @le_piano_ivre 21h14 “La prise de risque démesurée de certains hommes et femmes d’affaires et la passivité de nos politiciens.

      “What is good for business is good for the country”. Who’s business? Pas la mienne , ni celle de la plupart d’entre nous.

    • @respectable 23h57 “Nous en avons pour 100 ans encore à rouler au gaz”. Qu’en savez-vous? Vous ne serez plus ici. Qui aurait pu imaginer il y a 100 ans l’exploration de l’espace et l’internet? Continuez à dormir au gaz.

    • Sommes nous tous responsables?

      Directement de cet incident, non. Toutefois, nous sommes responsable de continuer à utiliser le pétrole sans modération.

      Le pétrole devrait être une ressource utilisée pour des besoins bien précis, pas pour assouvir tous ses désirs. L’utilisation du pétrole repose à priori sur une vision à court terme et se marie difficilement à un concept de développement durable. Le pétrole devrait être une énergie complémentaire.

      En ce qui concerne l’incident de Lac Mégantic, un pareil accident est bien souvent causé par l’accumulation de plusieurs éléments concourants. Parmi lesquels pourraient figurés et m’aparaîssent les plus probables:

      - Mauvais entretien des rails
      - Utilisation d’équipement non-sécuriatire et désuet
      - Mauvaise application du protocole de mise en arrêt du train
      - Mauvaise disposition des wagons dans le convoi

    • “L’opérateur de train «est viré à l’envers»” . Je le comprends. Ce n’est pas un deux de pique. Il pratique avec passion le métier de son père. Il n’a fait qu’obéir à ses patrons. A-t-il seulement été mandé sur les lieux quand la locomotive a pris feu et ses moteurs ont été ensuite fermés?

    • “La MMA blâme les pompiers” (La Presse). Deux jours de silence pour en arriver à ça. À lire.

    • 00h17 À lire : Denis Lebel et Justin Trudeau. Il vaut mieux en rire qu’en pleurer.

    • @le_piano_ivre et Lukos

      8 juillet 2013
      21h14

      Je maintiens ce que j’ai écrit. Ce sont des incompétents (ou par paresse) qui n’ont pas été capable de mettre les freins sur les wagons tel que prescrit ou, à tout le moins, de s’assurer que ceux des trois locomotives étaient bel et bien en fonction lorsqu’ils ont quitté la place. Sur chacun des wagons il existe une roue que l’on tourne à main pour y appliquer les freins. Le tout prend 20 minutes pour bien barrer 9 wagons.

      C’est pas compliqué, lorsque le conducteur de train a quitté celui-ci…Aucun freins n’était en fonction. Si les freins avaient été appliqués proprement, ce train ne serait pas parti!

      Alors vos histoires de pétrole que l’on doit éliminer et du président de MMA que l’on montre du doigt et bla, bla, bla…C’est à croire que le personnel de la compagnie consulte le président à chaque fois qu’il se présente un danger quelconque. Les personnes en place doivent suivre des directives précises mais, par contre, ils utilisent aussi leur jugement en ce sens qu’ils sortent du livre lorsque nécessaire!

      En parlant de Harper…Je n’ai jamais vu un gars si ébranlé. Il avait de la peine à parler!

      Je constate que beaucoup sur ce blogue, profitent de ce triste événement pour faire leur basse politique.

    • @cyberblogg 8 juillet 2013 08h38
      «Même si on n’est pas directement responsable, on a une certaine responsabilité. Notre mode de vie fait qu’il y aura toujours des catastrophes liées à l’utilisation du pétrole.»

      Cette position est du même ordre que d’accuser les citoyens de Watertown, du décès de plusieurs personnes dans cette ville ontarienne, qui avaient bu une eau impropre de l’aqueduc municipal. Les gens qui consomment un bien ne sont pas responsables des conditions dans lesquelles il leur est livré. La responsabilité incombe à ceux qui, dans les agences de contrôle et dans les entreprises, sont payés pour faire respecter ou appliquer les normes et règlements en vigueur. Dans le cas du drame de Watertown, on se souvient que les contrôles avaient été relâchés dans la période de rationalisation du gouvernement de Ralph Kline avec sa gestion du «gros bon sens» (sic). Ici, il semble bien que l’on assiste, encore une fois, à une vague «conservatriste» visant «moins de gouvernement» ce qui rime malheureusement avec «plus de risque»!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juillet 2013
    L Ma Me J V S D
    « juin    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives