Yves Boisvert

Yves Boisvert - Auteur
  • Yves Boisvert

    Yves Boisvert est chroniqueur à La Presse depuis 2000, après avoir été chroniqueur judiciaire pendant 10 ans.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 4 avril 2013 | Mise en ligne à 17h22 | Commenter Commentaires (73)

    Le pénitencier pour les patrons du génie-conseil?

    Ce qui est bon pour Ronald Chicoine devrait l'être pour Rosaire Sauriol (photo La Presse)

    Ce qui est bon pour Ronald Chicoine devrait l'être pour Rosaire Sauriol (photo La Presse)

    Si les patrons des firmes de génie-conseil ont fait comme Rosaire Sauriol, et joué dans les fausses factures, et si jamais on les accuse au criminel, quelles peines risquent-ils?

    On en aura une idée en prenant connaissance d’un jugement de la Cour d’appel rendu en septembre 2012 concernant Ronald Chicoine.

    Chicoine était à la tête d’une firme qui participait à un stratagème de fausses factures dont je vous épargne le détail, mais qui avait pour but d’éluder l’impôt –entre autres!

    L’homme, sans antécédent judiciaire, s’est avoué coupable de deux séries de fraude (une de 4,5 millions, l’autre de 13 millions); il a remboursé 15 millions aux autorités fiscales et s’est fait saisir des biens d’une valeur de 10 millions.

    Un premier juge lui a infligé une peine de 45 mois (trois ans et neuf mois).

    Une peine trop clémente, “manifestement pas indiquée”, a dit la Cour d’appel, dans un jugement signé Marie St-Pierre.

    La Cour d’appel a fait passer cette peine à… 84 mois!

    Le plus haut tribunal au Québec a surtout insisté sur la gravité de ce système frauduleux sophistiqué et qui a duré pendant 14 ans et sur la nécessité de dénoncer fortement ces systèmes qui pourrissent le milieu de la construction. Et ce, même si Chicoine s’était lui-même dénoncé au fisc.

    Comment ne pas penser que les gens du génie-conseil sont dans une situation semblable d’abus de confiance du public? Et on ne parle que des fausses factures pour l’instant…

    Considérez ensuite le complot pour collusion et pour faire augmenter les prix des travaux publics… Et pour acheter des élections… Etc.

    Les participants professionnels à ces stratagèmes risquent des peines de pénitenciers très lourdes. Bien plus lourdes que les rares condamnés en marge de la commission Gomery.

    Cette semaine, la Cour supérieure, s’appuyant sur le jugement Chicoine, a condamné le comptable Serge Perrier à une peine de 52 mois pour sa complicité dans ce stratagème.

    Décidément, il doit y avoir des ingénieurs et des avocats très inquiets au Québec en ce moment.

    Ils ont raison de l’être.


    • Sauf que la preuve recueillie devant la commission Charbonneau ne peut pas servir au criminel…

    • Oui à la prison pour les fraudeurs de tout acabit. Et quand ils sortiront, les plumes et le goudron pour aller les reconduire aux limites de la ville. Au moins, on va payer pour quelque chose…

    • Tout le Québec sait que 95% des intervenants qui comparaissent à la commission Charbonneau n’auront aucune peine. C’est comme ça. Et qui plus est, les centres de détentions et/ou prisons Québécois et canadiens souffrent d’un manque chronique de places…c’est risible. Quel système de justice ridicule et moribond.

      Mario, de Ville Saguenay.

    • Il faut arrêter le cercle de la non-imputabilité au Québec. Ils doivent payer la totale tant au niveau des peines de prison mais aussi et autant au niveau des saisies de biens et avoirs pour obtenir remboursement et payer amendes.

      Une petite peine de prison pour la forme et hop on retourne à la maison profiter du cash qu`on a empilé en douce ca n`a aucun sens.

    • “Sauf que la preuve recueillie devant la commission Charbonneau ne peut pas servir au criminel…” kidinvest

      ===

      Oui mais on peut possiblement monter une preuve indépendante de celle de la Commission.

      Jean Émard

    • Le fait de détourner des fonds publics, de crosser l’impôt ou de gérer l’État dans d’autres intérêts que le bien commun (son propre intérêt ou les intérêts de ses petits amis) devrait entrainer un procès pour haute trahison…

    • @ramses Souhaitons-le…

    • Effectivement, je ne peux qu’abonder dans le sens de jacktheripper 17h41. Si un ou deux sont condamnés a des peines conséquentes au criminel, ce sera déjà bien. Dans les faits, la plupart s’en sortirons en conservant leur Mercedes, leur chalet sur le lac Memphey Magog, leur fonds de pension rutilant etc etc etc, Finalement le rendement vaut la peine en regard des risques encourus. Un système du justice dans lequel il est bien difficile d’avoir confiance.

    • Même sentence que Vincent soit 13 ans. Frauder 8M de personne c’est plus grâve que quelques milliers.

    • J’ajoute, au risque d’en choquer certains, que s’il n’en tenait qu’à moi, on les enverrait à perpet en camps de travail, eux et leurs épouses après avoir saisi 100% de leurs actifs et celui de leurs enfants.

    • Pénitencier? oui!

    • .
      J’avoue qu’il est tentant de leur jeter la pierre …
      Auraient-ils dû dénoncer dès la première occasion ? Impossible pour une jeune firme, c’était un système bien implanté, qui a toujours existé, cependant on a assisté à de l’abus au cours des dernières années ! …
      Auraient-ils été crus en dénonçant ? Quels étaient les risques à dénoncer ?
      Ce peut-il que les fusions municipales au même moment qu’une succession de gouvernement minoritaire tant fédéral que provincial ait entraîné un besoin accru de $$$ par les parties politiques et une forte pression de financement qui à entraîner ce que l’on voit à la CEIC ?

      Sont-ils les seuls à avoir succombé à l’appât du gain ? On n’a jamais les vrais chiffres …. exemple; sur un contrat de 500 000$ en services d’ingénierie, combien en salaires et avantages sociaux, en espace et frais de bureaux, frais de déplacements, laboratoires, …. en profit et en dons illégaux !
      J’imagine que dans une firme de 400 employés et dirigeants, 390 n’ont rien à y voir, 5 comprennent qu’ils se passent quelque chose, 2 ou 3 le savent et 2 ou 3 le font !
      J’aime mieux une solution qui punit les coupables mais permet aux employés de travailler, …. qu’une solution qui punit 20 fois plus d’innocents que de coupables … ce qui peut arriver avec une application aveugle de la Loi sur l’intégrité. Je ne peux pas croire que l’on va donner nos contrats à des firmes étrangères sous prétexte que certaines firmes ont succombé aux pressions de financement de nos politiciens !
      La prison ou l’amende … une amende qui va jusqu’à la saisie de biens personnels si nécessaire …. et cette amende comment l’évalue-t-on ? …. On n’a pas de chiffres !

      Souhaitons que Mme Charbonneau aura des propositions !

    • La guillotine est bien effilée … :)))

    • Vous avez bien raison de soulever la question de la complicité possible, soit par commission ou par omission, des avocats des firmes de génie conseil. S’ils n’étaient pas au courant de ces tractations, c’est q’ils étaient incompétents, ce qu’on ne peut présumer. S’ils savaient, mais que leurs clients allient de l’avant contre leur avis, ils auraient dû quitter. Et s’ils savaient et étaient de mèche… ils sont complices.

    • La chaise électrique

      Directement sur la même chaise qu’ils ont utilisé à la Commission, pour ne pas trop les dépayser

    • Le contentieux de SNC est composé de combien d’avocats ?

    • @kidinvest

      “Sauf que la preuve recueillie devant la commission Charbonneau ne peut pas servir au criminel…”

      Vous devez travailler vraiment fort à vous désinformer. Combien de fois cette question a-t-elle déjà été réglée?

      Tenez, rafraîchissez-vous la mémoire :

      http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/yves-boisvert/201210/25/01-4587186-jusquou-va-limmunite-des-temoins.php

    • Je recommencerai à avoir confiance lorsqu’il y aura un député, un ministre ou un chef de cabinet en prison. Et je crois bien que ça n’arrivera jamais ! Et notre ami le DGE qui va épingler Yves Michaud qui a été “railroadé” par ces mêmes politiciens.

    • VOUS rêvez tous en couleur

    • Bonjours ensoleillés à vous !
      C’est aussi pour des raisons du type de celles que vous soulevez que j’ai fait prison, pénitenciers et autre «endroit». Milieux carcéraux que je ME DEVAIS de connaître, de vivre, d’expérimenter. Lieux carcéraux qui m’ont bien servi et qui ont représenté et représentent encore 24 ans plus tard, ce dont j’ai encore aussi besoins. À savoir ? «EXAMENS de conscience…» Oui, la prison, le pénitenicer comme lieux privilégiés de réflexions, de méditations, de prises de conscience. En ce qui me concerne, j’y ai ajouté : prières,tellement mal fout. j’étais !
      Je trouve déplorable voire tellement immoral que des gens aient réussi à métamorphoser «impunité» en «immunité»…des «pas touchables» Ouache! Pas fort !
      Y a pas «grand’courage» chez quelqu’un qui réussit à se draper derrière ou l’impunité ou l’immunité…
      D’un ancien bagnard qui regarde, comme «ben» du monde…une parade de…??? déambuler devant nous..le sourire en coin. Peut-être se disent-ils entre eux: «Let them talk baby…»
      Gaston Bourdages
      Simple citoyen – ex-bagnard – conférencier – écrivain ayant tout juste accouché de « Examens de conscience…Autopsie de l’injustifiable»
      http://www.unpublic.gastonbourdages.com

    • Il faudrait les mettre avec les organisateurs politiques et ceux qui ont bénéficier des ces sommes.

      C’est bien beau de punir les Sauriol, Perreault, Vaillancourt de ce monde. Cet argent est sorti des coffres des administrations publiques pour aller dans les poches des partis politiques en transitant par les comptes de banque des firmes de génie et des entrepreneurs. Qui a demander cet argent? Il faudrait mettre le doigt sur le vrai bobo, que les organisateurs politiques qui ont demandé ces sommes soient identifiés, que les politiciens qui ont bénéficier des sommes soient cités à comparaître.

      Envoyons tous ces gens au frais. Faisons attention, ils pourraient corrompre les gardiens de prison.

    • C’est fou comme on s’amuse.

      On a maintenant une liste de 46 personnes à ajouter dans nos enquêtes.

      Semble bien que ce qu’on appèle l’élite ne manque aucune occasion de transgresser nos lois.
      J’ai bien hâte de voir le noms des péquisss sur cette liste…. S’il y en a.

      On apprenait hier que nos bureaux d’avocats aussi participaient au jeu du prête nom… Peut-on les laisser pratiquer???

    • Vous écrivez: “il doit y avoir des ingénieurs et des avocats très inquiets au Québec en ce moment”. Je souhaite que ce soit le cas. C’est probablement le “châtiment” le plus sévère qu’ils subiront de cette affaire, avec le fait de voir leur nom et leur réputation un peu bardassée et entachée en pendant quelques temps dans une province dont la devise est: “Je me souviens… de rien”.

      Vous écrivez ensuite: “Ils ont raison de l’être”. Oh, comme je suhaite que vous ayez raison! Mais si le passé est garant de l’avenir, j’en doute assez fortement. Excellente idée de future chronique: mettez une note à votre agenda pour nous revenir dans, disons trois ans, et nous narrer le suite du parcours de tous ces guignols, Sauriol, et autres “génies” aux doigts garnis d’anneaux de fer et aux poches profondes pour la démocratie. Je suis prêt à parier que la liste des incarcérés sera assez courte… Au Québec après tout, les professionnels tels médecins, avocats, juges et ingénieurs n’ont que des “manquements à l’éthique” ou des “accrocs à la déontologie”. Un col bleu peut être condamné au civil, ou dans un cas très grave, être “réhabilité”. La prison, c’est mal; sauf pour les indiens et les bikers tatoués…

    • J’aimerais bien que certains organisateurs politique aussi soit inquièté. Ils sont à la base de ces demandes aux entrepreneurs et au firme de génie.

      Il faudrait que la comission Charbonneau fasse des recomandation en ce sens afin d’inquièté ces collecteurs de fond.

    • Frustrant, frustrant, frustrant……point à la ligne.

    • Mais non… tentons la réinsertion sociale avec ces pauvres diables qui commettent des crimes financiers.

      Je suis certain que nous trouveront dans leur enfance ou leur passé des motifs pour tout expliquer et nous pourrons les excuser et les retourner dans la société rapidement comme des êtres nouveaux avec une tape dans le dos et un petit sermon.

      Ils n’éprouveront plus jamais l’envie ni le besoin de commettre d’autres crimes de la sorte c’est certain.

      (À lire avec ironie pour ceux et celles qui ne l’avaient pas remarqués.)

    • Ce qui est fatiguant avec ces pseudo-comdamnations c’est le jargon pour les exprimer. On dirait une promo de vente de voiture. ‘24 mois” “48 mois”. On ne parle pas du avec

    • je disais donc avec sursis. Bref l’appareil judiciaire est malade, ses commentateurs moribonds et les juges, et bien ils ne pourront pas se juger eux-mêmes même s”ils font partis, oh combien, de la “Gamique”.

    • J’ai bien hâte que la commission Charbonneau débarque en ville (Québec). Que celle ci mette le nez dans ce qui se passe aussi dans les firmes d’experts comptables qui se tiennent très proche des firmes d’ingénieurs.

    • Sachant très bien qu’il n’arrivera rien à ces citoyens exemplaires et qu’ils ne nous rembourseront pas NOTRE argent (ne me dites pas que vous êtes assez naïf pour y croire). Alors pendant ce temps, on installe des photos radars pour vous faire payer encore et encore…
      Et quoi d’autres encore…

    • pendant que l’on augmente l’électricité, les impots et les taxes ces gens tres respectables qui ont voler l’ensemble des Québécois s’en tireront avec une tappe sur les doigt depuis quand que l’on punit les criminels au Québec arreter de rever ils feront meme pas 10 de prisons et quand ils retrouveront leur liberté ils retrouveront leur fortune qui nous ont voler aucun d entre eux ne se retrouvera aq la rue avec sa famille bien au contraire ils nous feront la preuve que de frauder de voler les contribuables du Québc cest mauditement PAYANT. et le manege continuera a tournée. Mopnsieur Boisvert vous etes un grand reveur doubler d un grande naiveté.

    • Qui fait encore confiance au systeme de hjustice du Quebec apart les naif.

    • L’argent
      D’abord saisir tous leurs biens. En les laissant presque nus dans la rue, question de décence, on donnerait un bon exemple. La prison en tout dernier lieu.

    • Comme pour la TPS et la TVQ, si on fait du ménage il faut aller chercher tous ceux qui faisaient partie de la chaine et qui y ont reçu leur part de l’argent sale. Pas seulement ceux qui étaient un maillon quelque part dans le système, mais aussi les émetteurs et les destinataires. Sinon on envoie un drôle de message.
      Si on ouvre le marché à l’extérieur, non seulement on ne saura pas à qui on a affaire mais s’ils magouillent et qu’on le découvre on ne pourra pas aller les chercher. Ils ne sont pas plus vertueux que nous.
      Je me demande bien comment ils “filent” face à leur futur, nos étudiants en génie civil qui rêvaient de bâtir le pays avec fierté.

    • C’est le système qui est en jeu. C’est mondial.
      D’abord le système bancaire…..crise en 2008 provoquée par les banques.
      Après le système bancaire de l’Europe et en particulier le Libor scandal.
      La crise en Grèce, maintenant Chypre……les évasions fiscales chez nous aussi.
      Seule l’Islande a dit non au Bailout et l’Islande maintenant fait des procès à ses banquiers.
      Les médias d’Amérique mis à part d’entreligne au fil du temps n’ont jamais consacré un suivi aux coutageux Islandais….parce que le système est en jeu……. souvenez-vous du scandale des commandites…..Brault est allé en prison……pis Chuck on entend plus parler de ça, encore moins des politiciens……le système va nous avoir à l’usure, d’autres sont allés en prison des ménés pour sauver le système……mais l’autre là le chum à Chrétien un dénommé Béliveau on n’entend plus parlé……nous sommes des esclaves et tant que tu payes les impôts et les taxes et que tu te fermes la gueule ça va…..mais si tu te mets à gueuler et que ça les ébranle….watch out.

    • J’ai personnellement l’impression que l’on est en train de jeter le bébé avec l’eau du bain.

      Il est clairement reprochable d’avoir participé à une système de collusion. Mais, avaient-ils réellement le choix? Était-ce “marche ou crève”? Il est facile de juger après coup, il est facile de jeter la première pierre en oubliant le fait que beaucoup n’hésitent pas à payer au noir, à augmenter la réclamation d’assurance pour payer le déductible et un peu plus, et bien d’autres exemples du genre.

      Nous agissons en hypocrite. Nous exigeons que les autres aient un comportement irréprochable sauf, bien évidement, lorsque nous pouvons bénéficier de leurs écarts de conduite.

      De plus, avec cette inquisition des temps modernes, nous nous tirons dans le pied. Nos entreprises de génie conseil ont longtemps fait notre fierté par leurs réalisations et expertises. Comme toute entreprise de services, leur réputation est ce qui leur donnent des contrats. Avec nos comportements de sainte nitouche nous sommes en train de les tuer, de faire mourir un secteur important de notre économie . Est-ce que la société québécoise en sortira réellement gagnante?

      Les impacts se font d’ailleurs déjà sentir. Plusieurs grands projets gouvernementaux sont arrêtés le temps que l’inquisition fasse enquête sur les firmes impliqués. Les travaux sont retardés, le chômage augmente, l’économie ralentie.

      Mais bon, il semble que ce soit le prix à payer pour donner une apparence d’honnêteté…

      MartinR

    • Vous me faites rêver…..est-ce possible après leur avoir donné plus de 4 ans pour se préparer…

      La première chose serait d’arrêter immédiatement de faire affaire avec ces firmes, puis d’envoyer des réclamations, mais ce n’est pas ce qui se passe, on voit Mtl qui ne sait pas comment réparer ses nids de poule sans contracter avec ces contracteurs, puis MTQ qui offre 2,5M$ à chaque groupe qui fournira des soummissions pour le projet Turcot. Sont pas capables nos élus….de nous faire respecter

      Ces dirigeants devraient être expropriés de leurs biens et forcer aux travaux publics.
      Je donne rapidement mon vote à ceux qui se tiendront debout !

    • Je pense que la commission charbonneau qui porte sur l’octroi et la gestion de contrat public dans l’industrie de la construction devrait demandé au gouvernement en poste de modifier sont mandat pour LE FINANCEMENT DES PARTIE POLITQUE PROVEINCIAL ET MUNICIPALE DU QUÉBEC. Il est évident que les firmes de génie et ne pas oublié les avocat et les comtables qui répondait a des demandes de personnes du millieux politique.

      J’aimerais bien que les scribes bien pensant de ce journal réfléchiessent a cela, au lieux que de ce venger, cela éleverais sans doute notre réflexion collective.

    • Mon grand-père qui était juriste avait l’habitude de dire qu’un gars malhonnête, c’est un gars honnête qui s’est fait prendre. On en a la preuve avec tous ces clowns qui font le quotidien de la Commission Charbonneau.

    • @ MartinR
      SVP cessez de dire qu’ils n’avaient pas le choix dans la vie on a toujours le choix de plus les firmes de bandits ne font pas notre fierté ailleurs dans le monde il y en a des firmes de génies conseil qui font beaucoup mieux que nous mais les merdias du Quebec ne vous en parlent pas prenez juste le viaduc de Millau cette ouvrage prouve que nous pouvons nous passer de nos firme de voleurs.

    • faudrais surtout pas oublier les politiciens et fonctionnaires verreux qui eux , contrairement aux entrepreneurs, etaient supposes etre la pour servir la population et defendre leurs interets , que dire de ces gouvernements qui augmentaient nos niveaux d’imposition tout en se goinfrant aux envellopes brunes , en plus d’eccusations criminelles je dementelerais les partis qui ont participes a ces stratagemes et j’interdirais a leurs “cadres supperieurs ” toute activite politique pour le reste de leurs jours sans parler de peines de prisons exemplaires sans liberations conditionelles au 1/3 de leur peine

    • 1- Saviez-vous que 98% des professionnels seraient prêts à accepter de telles opportunités et se fouter de leur serment de la profession pour le gros pognon vite ¨fette¨ …
      2- La faiblesse et la complaisance de leurs associations sont la clef du succès prolongé de leurs tricheries…ex: ingénierie, magistrature, bureau de comptables pour en nommer que quelques uns…
      3- Vous n`êtes pas sans savoir que c’est un avis d’une défense d’un gros bureau d’avocat, pour cet exercice, ça rassure la facture, il fallait y penser…
      4- Au ¨fette¨ l’UPAC a-t-elle les deux pieds dans la mélasse, ¨kekun¨ peut me dire combien y a-t-il de procès en cour et de crapules politiciens et autres en prison (ça fait 3 ans que ça stagne) est-ce exact?
      5- Vous vous souvenez de Lino Zambito, le premier à passer au ¨bat¨ et il y en a qui avait peur pour lui vs la mafia. Ben mes ¨tits zamis¨ ce sont les bandits de la mafia qui l’ont envoyés pour faire connaître nos propres crosseurs/mafieux/politiciens québécois pure laine…Maintenant Lino nous demande qu’est-ce qu’on attend…

    • Ce qui revient souvent c’est le fait que l’on a un système de justice, qu’elle ironie…
      Ne faut pas oublié que nous sommes dans un pays de droit….
      Une société de droit? Hé! Hé! Hé!…
      Ici le droit n’existe pas pour faire régner la justice mais pour manœuvrer/taponner les règlements…
      A votre avis..
      N’êtes-vous pas tannés d’entendre à¨tivi¨ de populaires avocats et de juge à la retraite donner leurs opinions sur la commission tout en étant en déaccord avec la procédure…
      Ils oublient qu’ils étaient en poste durant les beaux jours du crime…

    • ..Aux USA, la très célèbre Martha Stewart a été condamnée à 5 mois de détention et à deux ans de liberté surveillée pour un délit d’initié qui lui avait simplement permis d’éviter une faramineuse perte de 45,600$, lors d’une vente d’actions.

      Alors, au vu de ce qui s’est passé ici dans ce merveilleux monde politico-industriello-mafieux, il me semble bien qu’il y aurait de la place pour une quelconque forme de punition vu l’ampleur des montants et l’étendue de la collusion. N’est-ce pas?

    • On ne va pas arreter la collusion et les arnaques. La seule chose certaine dans toute cette histoire c’est que la classe moyenne va se retrouver à payer les frais des enquêtes qui sont après détruire l’économie.

      C’est le moyen qui paie et personne ne va recevoir un chèque en fin du compte. C’est des compagnies qui vont fermer leurs portes et c’est notre qualité de vie qui va dépérir. Ceux nous paient les enquêtes.

      Les uniques bénéficiaires de ces coupages de têtes (Chicoine) sont les élus qui vont se venter d’avoir irradiqué la corruption pour avoir des votes, des gros salaire et des pensions à vie.

      Appars de ca, personne ne va recevoir un chèque, la collusion et les arnaques ne seront pas éliminés.

      Et…

      si Chicoine va en prison, quest-ce que ca change dans notre vie? On va pas se coucher le soir en se disant : Yessss justice est faite!

      84 mois de prisons pour 13 millions tabar**** y doit rire lui.

    • Ou les mettre sur un site web comme www.nodiffamation.com

    • @peac

      il y a une bonne facon d’arreter tout ca :

      des peines exemplaires , et comme ils ont fraudes toute la population chacun de ces politiciens / fonctionnaires verruex recevrais 8 millions de charges de fraude ( une pour chaque citoyens quebecois) , la on pourrais leur faire une audience au tiers de leur peine (dans quelques centaines de milliers d’annees) , ensuite , avec le gain sur la saisie des avoirs de tout ce beau p’tit monde (comptes , immobiliers , companies etc etc ) on finance l’UPAC a coup de centaine de millions et on menacent ceux qui ne se sont pas denonces eux memes j’usqu’a present du meme traitement ,ah et une fois les peines de prisons des politiciens et fonctionnaires verruex fini , je leurs enleverais la citoyennete canadienne et les deporterais en afganistan ou autre zone de barbarisme

    • @kanaille

      Ce n’est pas au Québec que l’ont construirait un Viaduc de Millau en 3 ans pour 500 millions! Ici, après avoir dépensé 500 millions, on en serait encore à l’étape des études de faisabilités et du colloque sur les effets névastes du viaduc sur les moustiques.

    • Notre société a évolué dans le sens de la réinsertion psycho-sociale pour nos détenus. On s’est rendu probablement trop loin là-dedans, au point que les fautifs ont appris à abuser du système. Il faut rétablir le sens de la punition et de l’intimidation envers les bandits et les mécréants si on veut redonner de la crédibilité à nos institutions .

    • À système complexe réponse simpliste? Tous les prendre et les envoyer en prison ne réglera pas le problème de l’impunité chez les crosseurs de tout acabit.

      Oui, il faut envoyer en prison les voleurs et fraudeurs impliqués dans ce vaste système de supercherie visant à faire élire du monde déconnecté des besoins de la société et bien branché sur les retours d’ascenseurs.

      Mais il ne faudrait pas jeter le bébé avec l’eau du bain. L’industrie du génie québécois est importante pour l’économie d’ici. Il ne faudrait pas voir tout noir et croire que chaque ingénieur est complice des magouilles de ses patrons. Il y a certes un ménage à faire et il ne passe pas par l’étatisation pure et simple. Mais après, il faudra recommencer à travailler adéquatement et surtout se faire confiance.

      Il est là l’enjeu principal de toute cette histoire. La confiance. Car c’est encore sur la confiance que repose tout notre système politique, économique et judiciaire.

    • Le bon gouvernement Harper permet maintenant l’utilisation d’aveux obtenus via la torture…

      Avant le procès, ne devrions nous pas les laisser quelques jours entre les mains des agents du SCRS afin d’obtenir quelques aveux supplémentaires!!!!

    • I have a dream. Je souhaite une révolution, changer ou se débarrasser a tout jamais de ces systèmes de magouilles, pour les remplacer par quelque chose de très difficile a contourner.
      Ça devrait être la transparence extrême, tout ce qui se fait ou se dit ou se décide sous le soleil, a la vue (ou a l’ouïe) de tous. Par exemple, peut-être, utiliser le Web au max, finit les discussions derrières des portes closes. Ou, peut-être faire tout sauter pour recommencer a neuf. Suis-je en train de rêver ou de faire un cauchemar ?

    • Hé les gars, tout ce que vous écrivez est bourré de fautes d’orthographe et de grammaire: l’impossible semble-t-il: bien faire, bien écrire, être loyal et juste, respecter les lois que même des légistes ne respectent pas…

    • .
      C’est comme pour les “hacker” qui sont les meilleurs pour développer des “pare-feu” efficace. … On devrait les faire travailler gratuitement sur l’Unité permanente anti-corruption” afin d’identifier les endroits où il se fait de l’abus dans les contrats !

    • Faut pas rêver. Notre système de justice peine a donner des sentences à des meurtriers et des gens dangereux se retrouvent en liberté totale après avoir reçu des sentences bonbon. Je vois pas pourquoi les fraudeurs iraient en prison.

      A. Trudelle

    • Monsieur Boisvert vous ne croyez sûrement pas à votre énoncé dans votre dernière phrase de votre article.
      «Décidément, il doit y avoir des ingénieurs et des avocats très inquiets au Québec en ce moment»

      S’il y a des gens inquiets ne se sont sûrement pas ceux-là car eux et autres personnes à l’aise impliquées dans ces rouages frauduleux élaborés à grande échelle ont les ressources et les ti-n’amis bien ”postés”pour se glisser et éviter d’avoir à payer pour leurs crimes. Le mot de passe est ”remember me”? Ce sont les autres joueurs moins bien nantis et sans contacts solides qui ”pourraient peut-être” écoper et même là j’en doute.

      Tout ce beau monde mérite de se faire épingler et emprisonné tel n’importe lequel de petits criminels qui reçoivent de bonnes sentences pour des crimes de beaucoup moindre envergure.

      Entretemps, j’espère que non seulement ils seront très inquiets mais qu’ils deviendront très dépressifs. Tout comme vous je dois rêver. Ça n’arrivera pas.

    • @: diji – 5 avril – 5h23 )
      Réf. votre question: « Qui a demandé cet argent »? Il faudrait mettre le doigt sur le vrai bobo, que les organisateurs politiques qui ont demandé ces sommes soient identifiés, que les politiciens qui ont bénéficier des sommes soient cités à comparaître.

      Trè louable mais pas simple à faire.

      C’est pas sorcier. Quand on déclenche quatre élections en neuf ans ça prend de l’argent, beaucoup d’argent. Et c’est là que ”la fin justifie les moyens” prend tout son sens.

      Questions: Qui a le pouvoir de dévlencher des élections sinon le P.M.
      Qui dirige un parti politique, tous ses rouages et orientations sinon le P.M.
      Malheur à ceux qui oseraient aller à l’encontre des directives du ”grand cheufff”.
      Principalement au PLQ.
      (On en a eu une bonne idée de 2003 à 2012)

      Le retour d’ascenseur commence dès le lendemain des élections pour tous ceux qui ont joué le jeu avant, pendant et qui continueront jusqu’aux prochaines élections. Alors ça prendra encore beaucoup d’argent mais le système déjà en place veillera au grain jusqu’à ce que le P.M. soit forcé d’enclencher une enquête, bien contre son gré, réclamée par 80% de la population depuis 30 mois. (Méchant contraste avec le très court délai prit pour la commission Bastarache. Il faut reconnaitre que les intérêts n’étaient pas les mêmes….

    • M. Boisvert

      Quel est le rôle de l’OIQ dans ces cas? Ne devrait-elle pas tout au moins retirer le permis de pratiquer aux ingénieurs trouvés coupables d’infractions criminels (même devant la commission) ?

      Voici, selon l’OIQ, son mandat :
      Mission
      Ainsi, l’Ordre des ingénieurs du Québec a comme mission d’assurer la protection du public en contrôlant l’exercice de la profession dans le cadre de ses lois constitutives et de mettre la profession au service de l’intérêt du public.

      Pour y parvenir, l’Ordre :

      contrôle l’accès à l’exercice de la profession, c’est-à-dire qu’il impose des conditions précises à remplir pour devenir ingénieur et le demeurer. Tout ingénieur qui veut pratiquer au Québec doit être membre de l’Ordre (à l’exception des ingénieurs forestiers, qui ont leur ordre distinct).
      surveille la pratique de ses membres et leur comportement professionnel.
      veille à ce que seuls les membres effectuent les actes propres aux ingénieurs.

      Est-ce que l’OIQ exerce son mandat, selon vous?

      Selon moi, l’OIQ agit comme un gros lobby au lieu d’être un organisme de protection du public.

    • même si l’on emprisonne les firmes,les maîtres d’oeuvre de ce sratagème sont des politiciens,mais je vous annonce qu’aucun politicien ne fera de prison (il n’y en a jamais eu)want a bet?

    • La seule chose qui me rendra confiance sera d’anoncer des accusations criminelles contre les Charest (celui à qui profite le crime), Normandeau, Beauchamps, Dupuis, Tomassi, Whissell, Couillard, Henri-Paul Rousseau, les recteurs et alouette qui en a marre de se faire plumer et qui n’en a pas fini quand viendra le temps d’étudier le marasme informatique du gvt qu’on pourra bien lire sur de beaux tableaux électroniques blancs comme neige.

    • J’en appelle à votre bon sens M. Boisvert car il me semble que vous en avez plus que la moyenne des journalistes qui écrivent dans la Presse.

      Ne serait-il pas grand temps d’accuser non pas les firmes d’ingénieurs conseils qui, après tout, triment dur pour garder leurs employés au travail, mais plutôt le gouvernement qui mettait de la pression indue pour favoriser un tel système?? Ne comprenez vous donc pas que le gros bout du bâton, c’est le gouvernement qui le tenait…et que les grosses firmes d’ingénieurs étaient quasiment forcée d’agir ainsi si elles voulaient survivre??? Ceux qu’on devrait envoyer en prison, c’est les hauts fonctionnaires et les politiciens qui forçaient ainsi le jeu!

      Si toi, y’en a pas me donner pas de l’argent pour mon parti…eh bien moi, y’en a pas te donner de beaux contrats lucratifs et toi….tu crèveras. VOILÀ CE QUI DEVRAIT ÊTRE DÉNONCÉ À PLEINES PAGES!!!

      Je suis vraiment, mais vraiment ÉCOEURÉE du traitement de nos entrepreneurs dans nos médias. La commission Charbonneau est devenu un exutoire pour cracher sur la profession d’ingénieurs. Résultat, les jeunes ne veulent plus aller dans cette branche. Bravo, continuez de saboter ce qu’il reste d’entreprenant et de créateurs de richesse.

    • Vraiment triste que vous jouez le jeu d’Amir Khadir qui s’emploie à démoniser tout ceux qui veulent fonder une entreprise et la faire fructifier.

    • « Belle nomination: Jean Asselin, un des meilleurs criminalistes à Québec (et au Québec) vient d’être nommé juge à la Cour du Québec »
      .
      Sous quelle norme ses compétences ont-elles été reconnues? Celle du post it? A-t-il voté du bon bord et l’a-t-il fait savoir aux bonnes personnes en temps et lieu?

    • M. Boisvert, vous m’avez bien fait rire. Hier soir j’ai participé à la soirée de levée de fonds pour le collège Brébeuf dont vous étiez membre du comité organisateur. Quelle ne fut pas ma surprise de constater qu’une commandite majeure venait d’une grande entreprise de…construction.
      Votre comité aurait-il par hazard sollicité des commandites (et achat de billets) à des entreprises de construction/ génie conseil qui ont eu ou pourraient avoir des contrats avec le collège ?

      Évidemment, cela ne ressemble en rien aux partis politiques qui sollicitent de l’argent en faisant miroiter des projets.

    • @basel 9 avril, 16h52

      Je suis parfaitement d’accord avec vous. À mon avis, l’OIQ a failli à sa tâche et de donne aucun signe de redressement. Cet organisme qui fait très peu au-delà d’administer des examens d’éthique(!) et de percevoir des cotisations.

    • Faudrait relancer le débat sur la peine de mort, pour ceux qui vollent des millions de $.

      Quand j’entend qu’un type a vollé 13 millions, je pense que c’est suffisent (dans un contexte économique fragile) pour juger le coupable et lui donner une sentence de peine capitale, rien de moins.

      C’est de l’argent 13 millions quand on pense que la classe moyenne va faire plus ou moins 1.x million au total en 30 ans de carrière.

    • Si la justice est pour tous! Si tous nous sommes égaux! Alors que les cadres présidents. vice -présidents directeurs avocats ingénieurs et entrepreneurs en constructions ainsi que les pourris politiques bref tout ceux qui ont fraudés volés escroqués mentis trompés qui ont truqués les contrats qui ont violés les lois électorales municipales provinciales et fédérales incluant les lois de l’impôt! HARPER A RAISON FAUT AGRANDIR LES PRISONS ET COLLECTER LES $$$$$ ET LES FRAIS LES SAISIRS SE REMBOURSER ET REPRENDRE TOUTES LES MAISONS VENDUES À 1.00$

    • Non, ils ne doivent pas aller en prison. La prison, c’est l’école du crime. Ça empire les gens qui y entrent. On doit miser sur la réhabilitation, et ils se sont déjà dit désolé, alors la moitié du chemin est fait. Quelques heures de travaux communautaires par les fins de semaines devraient suffire.

      Surtout, surtout pas de peine exemplaire, surtout pas de pénitencier dans nos prisons qui seront encore plus surpeuplés. Et le gouvernement du Québec nous a déjà dit que ça coutait très cher que d’envoyer les petits criminels en prison, et ils n’ont tuer personne, alors il faut juste les réhabiliter pour qu’ils deviennent des citoyens modèles.

    • La Prison ne suffit pas ils ont commis un crime d une violence inouïe ils ont voler le trésor public a cause de leur crimes des gens attendent aux urgences, des chirurgies sont reportées et des gens en meurt, il y a des enfants en difficulté de toute sorte qui n’ont pas de suivit faute d’argent. Non la prison ne suffit pas ils doivent être dépouiller de tout ce ce qu’ils possédé et de tout ce qu ils ont céder a des proche et leur proches doivent être traduit et juger devant les tribunaux criminel pour complicité après le fait et etre mis en prison eux aussi il faut que lon en fasse un exemple qui fera frémir les autres crosseurs

    • Nous le peuple nous exigeons un referendum sur le retour de la peine capitale

    • Pantoute. On va pas les loger, blanchir, nourrir et entertainer à nos frais. La prison, ca coute beaucoup trop cher.

      Je suggère plutôt de les déporter à la Baie James avec comme habitation, une belle grosse tente où ils pourront magouiller à leur aise. Mais comme ils sont tous riches grâce à nous, ils peuvent toujours se construire un hôtel. La construction, ils connaissent, et l’argent ne manque pas.

    • C’est sans compter qu’à la Commission Gomery, ou si l’on préfère dans le scandale abject des commandites libéral fédéral, les vrais coupables n’ont jamais été inquiétés. Je parle évidemment des politiciens qui sont ceux qui donnent les ordres. C’est le fretin qui a été pincé.

    • La vengeance est bien douce au coeur de l’indien…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2011
    L Ma Me J V S D
    « sept   fév »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité