Yves Boisvert

Yves Boisvert - Auteur
  • Yves Boisvert

    Yves Boisvert est chroniqueur à La Presse depuis 2000, après avoir été chroniqueur judiciaire pendant 10 ans.
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 20 janvier 2013 | Mise en ligne à 17h32 | Commenter Commentaires (73)

    L’héritage de Richard Garneau

    Richard Garneau (photo La Presse)

    Richard Garneau (photo La Presse)

    En mettant les écouteurs pour aller courir, j’entends que Richard Garneau est mort. J’ai couru jusqu’au stade, vaisseau fantôme dans la neige, j’ai levé ma tuque à sa mémoire.

    Cet homme a travaillé à faire comprendre et aimer les Jeux Olympiques depuis si longtemps qu’on ne les imagine pas sans lui.

    C’est vrai qu’il parlait un français non seulement soigné mais riche. Vrai aussi qu’il avait une des plus belles voix au pays, caressante et profonde.

    Mais c’est surtout l’intelligence du propos et cette curiosité dévorante qui en ont fait un grand animateur et commentateur.

    Sans la moindre lourdeur, sans se prendre la tête, avec cette finesse indéfinissable, il nous a fait une patiente pédagogie du sport. Hockey ou 10 000m, on sortait moins stupide de toutes ses interventions. Parfois émerveillé.

    Dire la beauté fugace des choses sportives sans tomber dans la niaiserie, l’aplat-ventrisme ou l’idolâtrie n’est pas donné à donné à tout le monde. Lui savait.

    Il a été un de ceux qui ont voulu, autour des J.O. de Montréal, contribuer à développer une culture du sport au Québec –il a même présidé la Fédération d’athlétisme.

    Une culture du sport? Parlons d’amour d’une certaine exigence.

    Tous ces athlètes, skieurs, patineurs, cyclistes, coureurs de pointe ou de masse, ces Alex Genest comme ces dizaines de personnes que j’ai croisées dans les rues de Montréal ce matin, enfin bref, toute une nation doit quelque chose à Richard Garneau.


    • Il faisait partie intégrante de notre culture, une légende vivante, et quelle classe, les jeux olympiques ne seront plus les mêmes sans lui, et il faut le saluer et lui dire merci.

    • Richard Garneau fait partie de mes beaux souvenirs de ces commentateurs sportifs de la grande époque de Radio-Canada des années 60 aux années 80. Je regrette cette époque où les commentateurs sportifs en télévision, les René Lecavalier, Lionel Duval, Serge Arseneault, Pierre Dufault, Raymond Lebrun, Guy Ferron, et autres ajoutaient cette grande classe à leurs analyses et surtout, une langue française impeccable. Des gentlemen qui savaient aussi émerveiller les athlètes comme ils nous rendaient fiers d être Québécois en les regardant et en les écoutant. LE PRINCE EST MORT. VIVE LE PRINCE.

    • Il excellait dans les pubs de cigarettes Du Maurier. J’espère qu’il a incité à fumer beaucoup de québécois.

      Voyez :
      http://www.youtube.com/watch?v=_j-Uk8-Mte8

      Autre temps autres mœurs… légères.

    • Je l’entends encore nous parler de “Garmisch Partenkirchen”, avec une délectation dans la voix !…

    • Vrai. Il nous a donné l’exemple de ce que peut donner un travail assidu accompagné de l’amour de son travail. En plus, ce qui est rare, il n’y avait pas une once de méchanceté dans cet homme.

      J. Bouthillier

    • René Lecavalier et Richard Garneau nous ont montré comment parler sport en français. Les ai-je remerciés? Non… Oui… Maintenant, c’est fait!

    • Comme d’habitude, il ne respecte rien… (18h09). Pourtant, on le savait tous….

      Mes respects à la grande élégance du commentaire sportif intelligent: M. garneau…

    • M. Garneau…
      Bien sûr…

    • “…toute une nation doit quelque chose à Richard Garneau.”

      Et comment! Monsieur Garneau me fait penser à René Lecavalier. Il fait partie de ces individus qui font évoluer les langues. Lecavalier nous a donné tous les mots du Hockey (Puck = Rondelle, Net=Filet, Icing=dégagement…etc). Garneau s’est chargé de les propager correctement et toujours dans ce Français impeccable qu’il utilisait toujours. Et je ne parle pas de sa très grande érudition…Celui-ci connaissait tout sur tous les sports et savait nous en faire profiter. Et comment qu’on lui doit beaucoup.

      Reposer en paix monsieur Garneau. Vous l’avez bien mérité!

    • Je demanderais à mon rabbin de faire une pensée pour Richard Garneau.

      Moshé Levy

    • @’ir’respectable…. wow! Si j’avais voulu écrire un message insignifiant, j’aurais choisi le vôtre ….!

      RIP M. Garneau (et excusez les insignifiants!)

    • André Boisvert

    • Tout à l’heure, je me suis mise à chantonner ” Partout où vous regarderez, vous verrez que l’on fume DuMaurier”….

      Vous vous en souvenez?

      Un homme remarquable, Richard Garneau…

    • L’homme s’exprimait toujours de façon impeccable, tout en manifestant une grande finesse d’esprit. Il fallait l’entendre contrer Lebigot, parfois, le samedi matin. Il nous manquera.

    • Un homme à la vaste culture, dans la lignée des grandes voix auxquelles Radio-Canada nous avait habitués : Mivile Couture, Raymond Laplante, Henri Bergeron, Jean-Paul Nolet, René Lecavalier… Encore des exemples à suivre pour les jeunes.

    • Tout ce que vous dites est absolument vrai. Mais il est également vrai que les 12 ans pendant les quels M. Garneau a été maitre publiciste des cigarettes Du Maurier à la soirée du hockey et ailleurs, avec toute sa prestance, son charme, son prestige et sa crédibilité, a laissé un héritage mortifère qu’il ne faut pas éluder sous peine de tomber dans le dithyrambe.

      Les annonces de M. Garneau étaient tellement convaincantes et de bon goût (et nombreuses, sans doute) qu’elles me restent en mémoire 45 ans après:

      “Fumez Du Maurier, elle est si agréable. Du Maurier la cigarette de bon goût. Douceur et saveur, son bout filtre est meilleur. Fumez Du maurier…”

    • De la classe, le mot est juste. Je ne savais pas qu’un jour je pourrais me sentir triste au décès d’un commentateur sportif. C’est le cas ce matin.

    • Garneau venait de Québec: normal que son français soit excellent (les animateurs des radios-poubelles de Québec ne viennent pas de Québec: Fillion vient du Saguenay, tout comme Gravel et Bouchard; Morais vient de Shawinian, Dupont de la Beauce)

    • Pour bien des Québécois Richard Garneau était un modèle. Curieux, passionné, intelligent , ayant la chance de faire un métier qu’il aimait , il a travaillé jusqu’à la fin, toujours avec le même professionnalisme.

      J’aimais bien ses rendez-vous du samedi à l’émission de Joel Le Bigot où il déconnait souvent avec l’animateur.

      Il aura de plus été avec Jo Mallejac un de ceux qui ont convaincus dans les années 80 ,les Québécois des bienfaits de la course à pied et du marathon qu’il a fait lui-même à quelques reprises.

      On aurait aimé qu’il vive plus longtemps, mais mourir à 82 ans avec toutes ses faculté mentales et une bonne forme physique , sans connaitre les douleurs de la grande vieillesse c’est probablement pas la pire des choses qui puisse arriver.

      Bon voyage M.Garneau.

    • Que de beaux moments nous avons vécus grâce à Monsieur Garneau.Un grand homme cultivé qui parlait un français impeccable et d’une beauté spectaculaire tant intérieure qu’extérieure.Malheureusement de nos jours on doit endurer un ramassis de commentateurs sportifs,d’analystes et joueurnalistes hystériques à la gomme qui ne savent même pas s’exprimer et qui se prennent pour de grandes vesdettes. Merci pour tout Monsieur Garneau,on ne vous oubliera jamais.

    • @respectable
      Vous cherchez vraiment un moyen de vous faire remarquer. Est-ce qu’il vous arrive à l’occasion de pondre un texte intelligent et sans fiel. Par chance, tous les blogueurs ne sont pas comme vous. Bizarre ce choix de “respectable” comme nom de plume, car il me semble que tout ce que vous avez de respectable est ce surnom. Et le pire est que vous commentez partout et sur tout, et toujours de la même façon. Est-ce que quelque chose vous rend parfois heureux????

    • J’ai toujours profondément admiré Richard Garneau. Cependant, si je m’en tiens au thème de l’héritage, je dois reconnaître que les qualités que l’on confère, avec raison, à M. Garneau, comme la classe, l’élégance, l’érudition, le français impeccable, ne sont plus nécessaires pour occuper les ondes. Ce n’est pas d’hier que je le déplore. Le plus bel hommage que l’on pourrait rendre à M. Garneau serait de rechercher tous ces attributs plutôt que de confier les ondes à quelque vedette qui mâchouille le français.

    • Dans ses annonces de DuMaurier on voir bien qu’il ne sait pas fumer, qu’il est non fumeur. On le définit comme un grand coureur, un grand sportif. Il savait ou devait savoir. Aussi, il contribué à faire rayonner la langue Française en Amérique alors que tout le monde sait que la langue Française est une langue chicanière. Ces 2 éléments doivent être aussi dits. Il y a tellement de gens extraordinaires chez les gens ordinaires non connus ne l’oublions pas.

    • @ respectable (sic)

      “tout le monde sait que la langue Française est une langue chicanière.”

      Mon dieu que ta vie doit être platte pour que tu sentes le besoin de pondre de telles âneries juste pour te faire crier des noms et ainsi te donner l’impression d’exister.
      Pathétique. Pas même drôle, pas même provocateur, surtout pas intelligent ou pertinent. Juste consternant.

    • ..@honorable: «(….) M. Garneau(…….) a laissé un héritage mortifère qu’il ne faut pas éluder (……)Les annonces de M. Garneau étaient tellement convaincantes et de bon goût (et nombreuses, sans doute) qu’elles me restent en mémoire 45 ans après:
      “Fumez Du Maurier, elle est si agréable. Du Maurier la cigarette de bon goût. Douceur et saveur, son bout filtre est meilleur. Fumez Du maurier…”
      ++++++++
      Non mais était-il vraiment nécessaire de revenir là-dessus?
      On dirait les commentaires de ceux qui relisent Tintin à la lumière des filtres idéologiques du XXIe siècle. Et en plus, le jingle que vous apportez en conclusion n’appartient pas à Monsieur Garneau. Il était chanté par la soprano Claire Gagnier et sa chute, après «son bout filtre est meilleur» n’était pas «Fumez Du Maurier« mais «C’est toujours un plaisir de fumer Du Maurier».

      Et la firme qui les vendait, en fait Imperial Tobacco, le faisait par l’entremise d’une filiale résultant de l’achat de la cigarettière québécoise, B.Houde et de la cigarière montréalaise O.Grothé, rebaptisées «B.Houde et Grothé», sans doute pour appâter ceux qu’on appelait encore à l’époque les «Canadiens-Français».

      Cela dit, Monsieur Garneau était et demeurera un gentleman, un modèle dont devraient s’inspirer tous ceux et celles qui prétendent disposer d’un droit sacré à la «parole publique» alors qu’ils devraient consdérer cela comme un privilège qui se mérite chaque jour. C’est quand je constate l’absence des ondes des Nadeau, Garneau, LeBigot, Payette et autres et que je compare avec ce qui prétend les remplacer que je comprends mon manque d’intérêt pour certains médias.

      Et si je croyais en la réincarnation, c’est en un double de Richard Garneau que j’aimerais réapparaître sur cette petite boule bleue.

      Merci Monsieur Garneau.

      JFC

    • @honorable
      Publiciste : Spécialiste de la publicité; agent de publicité commerciale
      “Les annonces de M. Garneau ” Ce n’était pas “ses” annonces mais les annonces de Du Maurier. On ne tire plus sur le messager depuis des lustres chez les gens civilisés.
      Donc, encore une fois, du grand n’importe quoi de votre part.

      @respectable
      Le français a été une langue d’unification. A l’époque de Louis IV, 1 million de français sur 20 le parlaient. Regardez ce que Colbert a réussi à faire.
      Et un empereur autrichien, parlait de guerre et commandait ses chiens en allemand, il parlait d’amour et aux femmes en italien, il parlait à Dieu en espagnol, il parlait de philosophie et de diplomatie en français !!
      La chicane, elle ne vient que de vous et honorable, deux personnes extraordinairement ordinaires ;-)

    • @gl00001 et JFC, merci de vos corrections. Mon message corrigé se lit maintenant ainsi:

      “Tout ce que vous dites est absolument vrai. Mais il est également vrai que les 12 ans pendant lesquels M. Garneau a fait la promotion des cigarettes Du Maurier à la soirée du hockey et ailleurs, avec toute sa prestance, son charme, son prestige et sa crédibilité, ont laissé un héritage mortifère qu’il ne faut pas éluder sous peine de tomber dans le dithyrambe.

      Les annonces auxquelles participaient librement et avec enthousiasme M. Garneau étaient tellement convaincantes et de bon goût (et nombreuses, sans doute) qu’elles me restent en mémoire 45 ans après:

      “Fumez Du Maurier, elle est si agréable. Du Maurier la cigarette de bon goût. Douceur et saveur, son bout filtre est meilleur. C’est toujours un plaisir de fumer Du maurier…” “

    • RIP M. Garneau, vous avez marquer votre profession de manière fort positive !

      Message d’intérêt général : Contre les microbes qui n’ont rien d’autres à faire que de polluer les blogues, la meilleure façon de faire est de les ignorer !

      Bonne journée et c’est tellement plus agréable d’être positif dans la vie….

    • Mon expérience télévisuelle avec Mr Garneau était durant les JO et le Tour de France sur Évasion. En fait pour moi, les JO = Richard Garneau. Son départ un grand vide. Quant à ses pubs pour Du Maurier, autre temps, autres moeurs. Il n’est pas seul responsable de ce fléau.

    • Monsieur Garneau un homme d’une grande culture générale et passionné dans l’accomplissement de son travail a laissé une marque exceptionnelle dans l’esprit des gens.

    • Mes meilleurs amis ont tous des entreprises de traduction de l’anglais vers le Français et pourtant ils ne roulent pas sur l’Or. Logiquement vous devriez vous réjouir que j’aie une entreprise si vous ne m’aimez pas. Si vous m’aimez souhaitez moi de devenir fonctionnaire.

    • C’eut été plaisant de lui faire savoir toute notre admiration … avant qu’il ne meure …

    • @honorable
      La seule correction respectueuse serait de demander au blogueur d’effacer vos deux messages.

    • heureusement pour commenter les olympiques,il nous reste claude mailhot.

    • Le 14h07 n’a pas d’affaire là. Qui a laissé passer ça?

    • @respectable 14:07 et 17:39
      Vous êtes réellement ISO9000. Qualité constante … même si elle est très très basse. ;-)

    • Au sujet des annonces de cigarettes, il faudrait que les gens comprenne une fois pour toute qu’à l’époque ce n’était pas considéré comme un poison, on fûmait partout même devant les caméra de télévision et les publicité n’était pas pire que celle de la bière encore aujourd’hui très populaire.

    • Honorable devrait se garder une petite puisqu’il a déjà défendu le pédophile Roman Polanski.

      Jason Meyer

    • *une petite gêne

    • “il était beau, dans tous les sens du mot. Kalos kai agathos. Le beau , le bon et le vrai. C’est rare.

    • 00h54 Il était…

    • 00h54 J’ai un ami qui est un peu comme ça. Mais il ne le sait pas. C’est aussi pour ça qu’il l’est.

    • panzerlied erre complètement à mon sujet. J’ai écrit: “Polanski doit être condamné, tout comme le grand scientifique W. French Anderson a été condamné à 14 ans de prison pour abus sexuel d’une mineure. Ainsi va la justice, pas de passe-droit selon le statut du criminel. Cela dit, Polanski a sans doute besoin de thérapie , et il est sûr que son séjour en prison coûte à la société, prive la société de sa contribution qui pourrait sans doute compenser pour son délit.”

      En somme, vous portez très bien le “lied” qui coiffe votre pseudonyme.

    • Monsieur Garneau, c’était la belle voix et le bon français. C’était aussi le respect qu’il avait pour ses collègues et pour le public. Un bon sens de l’humour mais jamais un mot déplacé et une préparation extraordinaire pour les émissions de télévision. Cette rigueur qui permettait aux téléspectateurs de comprendre les jeux et d’en apprendre plus sur l’histoire et sur tout ce qui touchait de près ou de loin au spectacle télévisé. Et quelle culture ! Monsieur Garneau était et sera toujours un modèle, non seulement pour les journalistes mais aussi pour nous tous.

    • Je me suis toujours demandé ce que les journalistes de sport de Radio-Canada faisaient de leurs journée de travail?

    • …heritage ou souvenirs…? Ce qui me manquera le plus de Richard Garneau est son savoir et son professionnalisme et sa façon de le partager avec les gens,quand je regarde le nouveau monde du journalisme sportif,avec tous ces “joueurnalistes” insipides et incultes,on ne peut parler d’héritage,malheureusement..aujourd’hui on doit s’en remettre à ces “joueurnalistes” qui peuplent l’écran…vraiment triste…on va vous manquer monsieur Garneau…

    • Le Docteur Honorable ne défend pas les criminels. Mais en tant que progressiste, il évalue comme toute personne avec un cœur qui ressemble à une étoile rouge, les chances de réhabilitation. Bravo à honorable pour son ouverture d’esprit. Vive le professeur honorable.

    • @soleil_radieux, Panzerlied lit dans mes textes comme d’autres dans les feuilles de thé des choses tout à fait étonnantes que même en rêve je n’ai jamais formulées.

      Voici la source de la citation qui prouve que panzerlied inverse la réalité:

      http://blogues.lapresse.ca/hetu/2009/09/29/la-provocation-qui-a-mene-a-larrestation-de-polanski/

    • @ la modération ~

      Trop drôle…

      Vous censurez mes commentaires mais vous laissez passer
      des propos absolument hors-sujet comme ceux de 08h35…
      07h00… 04h08… 23h09… 14h07… 12h24…

      C’est n’importe quoi votre affaire!

    • @rogiroux: la planète n’est pas prête pour la non-existence de dieu. Forcément il doit y avoir modération de vos propos.

    • @wess123
      Les joeurnalistes comme vous dites, ne sont pas des journalistes mais plutot des analystes. Comme Gilles Tremblay l’était et qui avait un très bon vocabulaire. Il y a eu de très bons commentateurs après Mr Lecavalier et Garneau : Serge Arsenault, Claude quenneville, Camille Dubé, Pierre Houde, Denis Casavant et Alain Crète (sauf son “Et compte” trop aigu).

    • @ Soleil_Radieux

      Vous allez bien, respectable ? MDR

    • @Porsche
      Bien vu. Ca se confirme ici ou il poursuit sa vendetta contre Papitibi :
      http://blogues.lapresse.ca/lapresseaffaires/cv/2013/01/22/demission-ai-je-droit-a-4-ou-a-6-d%e2%80%99indemnite/#comment-3718

    • @gl00001, “vendetta” peut-être, mais elle est très justifiée: http://papitibidemasque.wordpress.com/2013/01/05/honorable-nous-ecrit-papitibi-na-pas-de-coeur/#respond

    • @honorable: J’ai pensé à la même chose mais je me suis dit que GL00001 comprendrait pas. C’est épouvantable ce qu’il a fait ce papitibi.

    • @honorable
      Je comprends que ce sont des enfantillages de votre part. Et votre laquais qui dit qu’il reste son ami. N’im-por-te-quoi !!

    • @gl000001, vous êtes très mal placé pour parler d’enfantillage, vous qui naviguez en pur anonyme sur le Web, contrairement à respectable et moi-même. Puisque vous êtes pur anonyme, vous ne pouvez nullement vous mettre à notre place. Au moins y a-t-il maintenant armes égales, si on peut dire, dans le sens où ce papitibi prédateur ne bénéficie plus du couvert de l’anonymité.

    • @gl00001 : Vous m’avez déjà dit signer un faux nom sur le blog de l’Édito par peur de perdre votre emploi ou un éventuel emploi. Vous admettez vous-mêmes que vous avez honte de vos propos. La question est : avez-vous raison d’être anonyme? La réponse à cette question est définitivement OUI. Ne sortez jamais de l’anonymat. Elle vous sied si bien. Un anonymat papitibien.

    • @honorable : Pour que ça soit égale il faudrait que les réputations soient égales ce qui est loin d’être le cas. On ne peut pas comparer des répu à 500 k versus d’autres à 1 $. Vous êtes trop bon comme d’habitude.

    • @respectable
      En effet, je ne peux me mettre à votre place car je ne comprends pas qu’un adulte intelligent écrive autant de sornettes puériles. Je préfère en rire.

      @honorable
      Je ne vous ai jamais vu écrire votre nom.

    • Tous les qualificatifs qui ont été énumérés s’appliquent bien à M. Garneau mais permettez que je vous raconte ce qui restera, pour moi, le plus beau souvenir à propos de ce Grand Monsieur.

      En 1979, je courais mon premier marathon à l’Île d’Orléans .Au 32e kilomètre, alors que je m’arrêtais pour la première fois pour marcher un peu , arrive à côté de moi un grand bonhomme qui s’arrête lui aussi et commence à marcher avec moi.
      C’était Richard Garneau et il courait, lui aussi, son premier marathon. Après quelques instants de
      présentation et de parlotte, il me dit : ” Allez, on va faire un bout ensemble” . Et c’est ainsi que j’ai couru 7 kilomètres avec lui jusqu’à ce que les crampes m’obligent à modérer une nouvelle fois.
      Je lui ai dit de continuer sans moi pour les 3 derniers kilomètres et il m’a dit qu’il m’attendrait au fil d’arrivée. En passant le fil d’arrivée, Richard Garneau était là et il est venu me serrer la main.

      Aujourd’hui, je me rappelle de cet événement avec beaucoup d’émotion car non seulement j’ai eu le privilège de côtoyer ce grand bonhomme si sympathique mais j’avoue que c’est grâce à ses encouragements que j’ai pu terminer mon premier marathon.

      Chapeau et tous mes respects M. Garneau.

    • Je trouve dommage que la même personne (respectable, moshe levy, etc…. vérifiez les adresses IP) passe des commentaires totalement non pertinents et s’adonne au commérage sur ce billet.

      Total manque de respect.

      Je regretterai Richard Garneau. C’était un plaisir de l’écouter. Toujours parfaitement pertinent, humain et bien renseigné.

    • Et soleil radieux aussi.

    • @fem_progress, votre commentaire a du poids, voici le soutiens tel que demandé:

      http://papitibidemasque.wordpress.com/2013/01/11/les-condoleances-de-belette_lachinoise-envers-papitibi/#comments

    • il est ecrit: A quoi sert t’il a l’homme d’aimer et d’etre aimes du monde s’il perd son ame?

    • Le soutien demandé par fem_progress est plutôt situé ici: http://nodiffamation.com/2013/01/11/les-condoleances-de-belette_lachinoise-envers-papitibi/

    • QUESTION JUDICIAIRE, SI POSSIBLE

      Qui paie les frais d’avocat pour mme Thibault, svp.?

      Merci

    • Ca fais depuis un mois qu’on entend parle de Richard Garneau. Pourrait-on passe a autre chose. Y a plein de gens qui ont accompli des choses extraordinaires au Quebec et on entendra jamais parle d’eux puisqu’il n’etait pas devant les cameras.

    • C’est bien beau la course à pieds mais, ça vous tenterais de travailler de temps en temps ?

    • Bonjour M. Boisvert,

      Je crois que vous pouvez fermer définitivement votre blogue.
      20 février: votre dernier “post”. On est le 9 mars… Rigueur svp, car il y a beaucoup de trucs juridiques en ce moment.

      P-Yves

    • Oh boy, ça fait dur ici! Quel dérapage incroyable à partir du 22 janvier! M. Boisvert, dès votre retour de Rome, faites enlever les commentaires sans lien avec le sujet. Merci!

    • @P-Yves: Et en plus, c’est pire que vous pensez, son dernier billet date du 20 janvier.

    • quel héritage ! fumer LA CIGARETTE WOW ????

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2011
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité