Yves Boisvert

Yves Boisvert - Auteur
  • Yves Boisvert

    Yves Boisvert est chroniqueur à La Presse depuis 2000, après avoir été chroniqueur judiciaire pendant 10 ans.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 14 novembre 2012 | Mise en ligne à 12h11 | Commenter Commentaires (57)

    Vivement la tutelle à Laval

    Basile Angelopoulos (photo Courrier Laval)

    Basile Angelopoulos (photo Courrier Laval)

    Qu’ont-ils donc à cacher?

    C’est la question pas très gentille que tout le monde se posera en voyant la réaction ulcérée du conseil municipal à parti unique de Laval devant l’annonce de l’arrivée prochaine d’un vérificateur nommé par Québec.

    Le ministre des Affaires municipales, Sylvain Gaudlreault, a en effet annoncé hier qu’il allait mandater quelqu’un pour surveiller toutes les transactions, tout ce qui touche aux terrains et changements de zonage dans cette ville qui pue la corruption.

    Excellente idée.

    Aussitôt cette annonce faite, le numéro 2 de la Ville, l’avocat Basile Angelopoulos, a convoqué la presse pour dénoncer le gouvernement péquiste.

    Les 21 conseillers ont décidé de bouder et menacent de ne pas nommer de maire.

    Bonne idée! S’ils n’ont pas vu ce qui se passait dans leur ville, qui se fiera à eux pour choisir un maire parmi eux?

    Que Québec les mette en tutelle s’ils ont peur d’être vérifiés.

    “Le gouvernement n’a visiblement plus confiance dans le conseil de ville qui a été élu par les citoyens”, a dit M. Angelopoulos.

    Ben non, il n’a plus confiance! Nous non plus!

    Mais la meilleure: “On peut se demander ce qui a justifié cette mesure exceptionnelle”, ajoute M. Angelopoulos.

    Pour vrai? Il se demande ce qui justifie ça? La police est partout en ville, le maire démissionnaire est sous enquête pour corruption, les conseillers n’ont jamais soulevé la moindre question, et il se demande pourquoi on irait mettre le nez dans leurs affaires?

    Non, vraiment, ces gens ne sont pas aptes à gouverner la ville de Laval. À leur place, il faudrait au contraire exiger une vérification pour confirmer l’honnêteté et la qualité de leur gestion!

    Ils viennent d’en faire la preuve: la tutelle est de mise.


    • Vivement que Montréal suive aussi!
      Si Laval n’est pas blanche, Montréal n’a rien à se vanter non plus.

    • Choqué, mon Yves !
      Tu n’es pas le seul.

    • “À leur place, il faudrait au contraire exiger une vérification pour confirmer l’honnêteté et la qualité de leur gestion!”
      Exactement ! S’ils avaient voulu tenter de renverser la vapeur et tenter de regagner la bataille de l’opinion publique, c’est ce qu’il auraient dû faire. À condition qu’ils n’aient pas de squelette dans leur placard et qu’ils n’aient pas peur des conclusions de la vérification…

    • Completement aberrant

    • Le populisme est toujours la solution facile prisée par les politicailleux. Vivement la tutelle partout… comme si le PQ avait des leçons à donner à quelqu’un en matière de gouvernance avec ses taxes et sa bureaucratie à n’en plus finir.

    • @rodlemeg – 14 novembre 2012 – 12h27
      En effet, il n’est pas le seul et j’ajouterais: révoltant tout ce qu’on apprend depuis quelques semaines.

      M. Marissal nous apprenait ce matin que nos joyeux maires démissionnaires allaient aussi partir avec un pactole de plusieurs dizaines de milliers de dollars. Il n’y aucune limite à se foutre de la population et des contribuables surtaxés qui paient pour cet incroyable gâchis. On peut parier que personne de ce beau monde ne va faire de prison ou rembourser quoi que ce soit.

    • LÉRY – Le maire de Léry ne se réjouit pas de la démission des maires de Laval et Montréal dans la foulée des travaux de la Commission Charbonneau.

      «Je trouve ça malheureux pour ces gens-là», a affirmé Yvon Mailhot, invité à commenter les départs de Gilles Vaillancourt et Gérald Tremblay lors de l’assemblée publique du conseil léryverain du 12 novembre. «Des gens ont dit des choses et personne n’a prouvé que c’était vrai. Ils (Gilles Vaillancourt et Gérald Tremblay) n’ont pas été condamnés (par la justice)», a exposé le maire Mailhot. «Il y a peut-être des gens qui se lancent en politique pour s’enrichir mais il y en a qui veulent rendre service aux citoyens.»

      Soleil de Chateauguay.

      Par Michel Thibault

      Lundi 12 novembre 2012 22:48:19 HNE

    • L’article ci-haut a ete redigee par M.Michel Thibault du Journal Le Soleil de Chateauguay,je me suis ici permis de reproduire ce texte ici.

    • « S’ils n’ont pas vu ce qui se passait dans leur ville »
      .
      Je me pose la même question à propos des policiers. Est-ce que ces villes, Montréal également, ont des services de police? Est-ce que leur mandat principal est de distribuer des contraventions? Comment ça fonctionne un service policier dans une grande ville? Qui oriente les enquêtes à faire? À Laval, ça puait la corruption depuis des années, paraît-il. Est-ce que des détournements de fonds, des dézonages troublants, des tentatives de corruption sont des actions, des crimes punissables par la loi? Si oui, où était la police? Que faisait la police?

    • La Ville de Laval ne mérite même pas un procès, elle doit être condamnée à la tutelle immédiatement selon Yves Boisvert.

      La saine gestion ne se retrouve pas dans nos municipalités, ni dans nos universités (UQAM, Concordia, etc.) mais néanmoins condamner sans que les principaux protagonistes s’expliquent s’est faire fi de la notion de l’audi alteram partem.

      Je crois qu’un vérificateur est nécessaire à Laval, une tutelle est exagérée.

    • Je suis un Lavallois et je ne crois pas être le seul à ne plus avoir aucune confiance dans le parti du maire Vaillancourt qui dirige actuellement ma ville et gèrent l’argent que je leur confie.

      La surveillance est une bonne chose mais je crois que le gouvernement devrait décréter immédiatement des élections anticipées.

    • “On peut se demander ce qui a justifié cette mesure exceptionnelle”,
      .
      C’est de la politique traditionnelle, ça. À regarder le PLQ confondre les poches du parti avec celles du gouvernement pendant de nombreuses années, on avait l’impression d’être revenu aux années Duplessis. Ou encore plus loin : L’État, c’est moi.
      .
      Faire des affaires, c’est ça. Ma poche, votre poche, c’est notre poche. En attendant, que les rues soient bien déblayées et les poches seront bien graissées…

    • Tout de même très drole, la seul véritable raison pour mettre une ville en tutelle, c’est tout simplement que le conseil de ville n’est pas capable de fonctionner corectement, à écouter l’actuell coneil il va tout simplement donner sur un plateau d’argent au Monistre la raison de les mettre en tutell en refusant de jommer un Maire mais bon dans le fond c’est peut-être cela qu’ils veullent tous ces conseillers.

    • “On peut se demander ce qui a justifié cette mesure exceptionnelle”, Ayoye depuis les 100 dernières années combien de juges ont émis des mandats de perquisition permettant à des policiers de fouiller la résidence d’un maire et de ses coffret de sûreté? J’ai jamais lu sur une seule fois. Il y a combien de municipalités au Québec? Combien il y a eu de maires depuis 100 ans à la barre de ces municipalités? M.Angelopoulos l’heure a sonné il est temps de rentrer à la maison, si vous êtes le moindrement brillant ternissez pas votre réputation en vous faisant voir à l’hôtel de ville de Laval qui a toute les apparences d’un repaire de bandits.

    • On m’a souvent traité de Troll pour avoir dit qu’il faudrait mettre Montréal et Laval sous Tutelle. Ça fait 4 ans je dis ça. Flûte.

    • @j.c.virgil – 14 novembre 2012 13h24

      Je comprends et partage votre frustration, je suis moi-même candidate pour le principal parti d’opposition à Laval. Il est vrai qu’on voudrait tous voir cette administration être remplacée, mais des élections anticipées pourraient s’avérer plus nocives qu’on le croit.

      Il faut se rappeler que le parti de l’ex-maire Vaillancourt, le PRO des lavallois, avait -au 31 décembre dernier- 1,2 millions de dollars dans son compte. Son plus proche rival, le Mouvement lavallois, en avait 100 fois moins… notre combat est donc celui de David contre Goliath.

      Avec l’argent dont elle dispose, une organisation comme le PRO peut se ‘revirer de bord sur un 10 sous’ en payant de grandes firmes et une armée de ‘bénévoles’ pour ainsi s’acheter des élections. L’année qui vient sera donc cruciale pour laisser le temps à l’opposition de s’organiser et de se faire connaître, et ça laissera en plus le temps à la Commission Charbonneau et à l’UPAC de faire son travail et de toucher le cas de Laval plus en détails.

    • Voyons voir…

      Le conseil a-t-il peur que l’on découvre qu’il vend des terrains municipaux pour une fraction de leur valeur? Non, ça on le sait déjà. A-t-il peur que l’on découvre les magouilles de nomination d’amis à divers organismes paramunicipaux? Non, ça aussi on les connaît déjà. A-t-il peur que l’on découvre que les conseillers n’ont rien vu, rien entendu et rien dit à propos des activités douteuses qui alimentent les allégations? C’est un secret de polichinelle ça aussi. Il suffit de voir dans la salle du conseil leurs portables affichant des pages différentes pour comprendre qu’ils se fichent souverainement des décisions éclairées que les conseillers sont censés prendre. Ont-ils peur que l’on découvre que leur parti a financé sa dernière campagne électorale avec des fonds publics et que l’administration n’a aucune intention de récupérer cet argent versé injustifiablement? Ben ça, même le ministère le sait.

      Alors qu’est-ce que l’administration lavalloise veut encore cacher au public, exactement? La prime de séparation et l’allocation de transition d’un quart de million qu’elle vient de verser en toute légalité à Gilles Vaillancourt? C’est scandaleux, mais c’est prévu dans la loi.

      Veut-elle tout simplement nous cacher que Gilles Vaillancourt n’était pas seul à agir de manière à faire l’objet de toutes ces allégations?

      Ah, ÇA ça se peut bien!

      Raynald Adams
      Candidat du Mouvement lavallois dans Concorde-Bois-de-Boulogne

    • On savait même pas que l’autoroute 440 existait
      - Basile Angelopoulos

    • On a souvent fait état de comment l’ex-maire Vaillancourt a fait le vide autour de lui dans le monde municipal lavallois. Ce vide s’adresse à nous aujourd’hui à travers l’expression médusée de M. Angelopoulos.

      La tutelle ne devrait êtreconsidérée que comme un dernier recours, mais chaque intervention nouvelle du conseil municipal de Laval complète le constat d’incurie et d’aveuglement volontaire qui est l’essence même de cette crise politique.

      Sans compter que les travaux de la Commission Charbonneau ne sont pas terminés; qui sait ce qu’il reste à venir?

    • Et en fouillant très peu, on trouve cette lecture éclairante:

      http://www.lapresse.ca/actualites/regional/montreal/201110/12/01-4456596-un-avocat-doutremont-cible-par-des-cocktails-molotov.php

    • Et surtout, les journalistes, ne lâchez pas, pour une fois que les médias suivent ce qui se passe au royaume mafieux qu’est Laval.
      Encore beaucoup de travail à faire, soit de condamner à la prison le pourri en chef et se débarrasser de ses aveugles subalternes.

    • Observateur?

      Je comprends très mal qu’un puisse de monter contre cette décision. La culture du secret c’est juste bon bon assurer la “coquerellisation”.
      Tant qu’à moi, des observateur, il devrait automatiquement y en avoir dans tout les palier de décision publique. Qu’un parti s’empare de la totalité des siège sur n’importe quel conseil où de gros $ seront brassé et puisqu’il n’y à plus d’opposition pour assurer la surveillance, on ne verra justement pas les mains plonger dans l’assiette à beurre.

      Comme dis M Boisvert, quand t’es si retissant à ouvrir tes livres que tu tombe en mode “panique, je jappe, je vais mordre”, c’a m’inspirerais justement d’aller encore plus loin qu’un simple observateur!

    • Évidemment qu’un ménage doit être fait à Laval. Par contre, est-ce que le MAMROT a la capacité de gérer, par tutelle, une si grosse ville que Laval ? Je pose la question, car habituellement la tutelle se fait pour de petites villes et je n’ai aucune idée de la réponse.

    • Salutations M Boisvert,

      Je suis d’accord avec la nomination d’un vérificateur à Laval et si l’administration actuelle n’en veut pas elle mérite la tutelle…un point c’est tout ! Le gouvernement devrait faire preuve du même courage pour Montréal et Mascouche.

      Jean Bottari
      Montréal

    • C’est drôle… quand je suis arrivé au Canada il y a plus de 40 ans, je me suis dit: enfin, un pays ¨propre¨! J’étais donc naif!

    • C’est partout. Prenons par exemple Roberval, au Lac-St-Jean. Une seconde compagnie de béton tente de s’y installé. Eh bien il semblerait qu’elle rencontre pas mal de problème. Il faut dire qu’avant il n’y avait aucune compétition, donc, on peut raisonnablement penser que les prix était dicté par la compagnie qui y était installé depuis une éternité, puisqu’elle était seule. Depuis que cette nouvelle entreprise tente de s’y installer, elle rencontre une multitude de problèmes avec les autorités municipale, tellement qu’elle a dû mettre tout ça sur la place publique…ce qui a fait BONDIR LE MAIRE DE ROBERVAL.

      Voici un extrait d’un article du journal local (l’Étoile du Lac) du 17 avril 2012:

      « Un promoteur insatisfait des demandes minimales exigées par une municipalité pour la réalisation de son projet choisisse d’alerter l’opinion publique dans le but évident de discréditer la municipalité et démontrer qu’elle fait tout en son possible pour freiner ou empêcher l’établissement de nouvelles entreprises sur son territoire, c’est son choix. Par contre, jamais nous n’interviendrons sur la place publique pour débattre d’un dossier en particulier. Si un promoteur se sent brimé dans ses droits, notre système démocratique permet de les corriger en suivant, bien entendu les règles qui nous régissent », de conclure le maire Larouche.

    • Je demeure à Laval,et quand le gars qui passe la Zamboni à l’aréna me dit depuis des années tous les ragots de corruption du maire je pense que les élus sont aussi corrompus en grande partie et qu’ils ont peur de la police. Vivement des arrestations d’élus à Laval et la tutelle au plus sacrant!

    • Bonjour M. Boisvert

      Idem pour Montréal et Mascouche. Maintenant!


      C. LaFrenière
      Québec, Qc, Canada

    • Et à 17:00 aujourd’hui on apprend que Angelopoulos a décidé de payer la prime de départ de 1/4 de M de dollars à Vaillanncourt.
      Ils boudent ou ils boudent pas?

    • 100% d’accord! Laval en tutelle pour faire un bon ménage et envoyer un message clair à ces avocats, politiciens, hommes d’affaires et Libéraux qui se croient au-dessus de tout!

      Mathieu Savoie – http://www.procosom.com – Montréal, QC

    • La tutelle! La tutelle! La tutelle! C’est ce qu’on entend depuis belle lurette pour Montréal et aussi maintenant pour Laval.
      Les conditions pour mettre l’une ou l’autre de ces villes sous tutelle ne sont pas réunies, tenez-vous le pour dit!
      Et… à Fred Tetu, c’est du sarcasme, votre mot de 17h39??????? Tout le trouble partout vient justement d’hommes d’affaires pas très honnêtes…
      J. Lincourt

    • Non mais je rêve tu ? C`est incroyable comment le message n`a pas passé du tout aupres de ces élus municipaux trop habitués qu`ils sont à regner avec tout ce que le terme a de péjoratif.

      Et à Montréal c`est pas mieux. Avez vous entendu Deschamps ? Aucunement à l`écoute,c`est le je me moi et la négation.
      Comment se fait il que malgré tout ce qui se brasse comme m…dans leur milieu de travail,ils pensent encore être en position de force ?

      En théorie une ville comme Laval ca roule tout seul avec ses employés municipaux et son administration qui n`ont rien à voir avec le comité exécutif. Donc la tutelle ne s`applique pas sauf que si les candidats en place continuent à jouer aux fins finauds avec le ministre….

      Je me demande si le scénario tutelle n`est pas préférable dans le fond parce que de toute facon, on le voit à Montréal,il va y avoir un méchant clean up dans l`appareil quand sera venu novembre 2013.

    • Ce qui est étonnant? C’est que le conseil municipal n’a pas de lui même démontrer ça transparance dans la gestion des affaires de la ville. Ce qui est surprenant? C’est qu’ils ne semblent pas comprendre, que dans la situation actuel il est normal de poser des questions et de s’assurer qu’une seul personne et non tout le partie soit impliquer dans diverses allégations. Les membres du conseil aurait tout avantage à souscrire à toute forme de contrôle qui si je me fie à leurs commentaires démotrerait hors de tout doute, que la situation actuel est la responsabilité d’une seul personne.

    • Complètement d’accord. Surréaliste.

      Et pourquoi le gvt n’envoie pas aussi quelques vérificateurs à Montréal?

    • Ouff! J’ai de la peine.
      Seulement à penser aux fonctionnaires qui devront demander un panier de Noel, à défaut d’en recevoir un des contracteurs cette année.

      Je songe à débuter une campagne de dons en leur faveur.
      Envoyez vos dons à Cyberpresse à l’attention de Superlulu, je leur transmetterai, moyennant 3 à 5 % de commission.

    • Si c’est si répandu et depuis si longtemps, la corruption à Laval, comment se fait-il que la police ne s’en est jamais mêlée? Elle n’a «rien vu, rien entendu» elle non plus?

    • Drôle de réaction en effet. Et j’ai aussi été surpris par les explications qu’André Lavallée a fournies à Paul Arcand sur ses années passées à l’exécutif de Montréal. J’ai eu l’impression d’entendre un «remake» des explications de l’ex-maire Tremblay qui portaient sur le rôle des experts, sur la confiance trahie, etc. Pourquoi cela serait-il plus acceptable dans son cas à lui et pas dans celui du maire?

    • Ouiiiiiii,le Gouvernamaman partout,partout,partout.Le comunism s’en vient tranquillement au Quebec.Même les journalists en veulent plus.
      Pourtant,c’est aux citoyens de Laval de décider n’est pas?

    • Mes émotions, comme ancien lavallois, sont difficiles à calmer avec cet
      gang de ti-clins qui gouvernent Laval. On devrait leur faire comprendre que
      Laval, ca peut se dire dans les 2 sens sans changer la prononciation. Je ne
      suis pas sûr qu’ils comprendraient ….

      Oui, vite la tutelle. Ca urge

      Sylvain Laroche

    • Monsieur Boisvert,

      Dans votre chronique d’aujourd’hui sur ce même sujet, vous écrivez “Leur dernière chance, les membres du conseil viennent de la rater en refusant un vérificateur. Cette bouderie suspecte les disqualifie tous – sauf celle qui a abandonné le parti du maire. Ces gens-là ne comprennent vraiment pas ce qui se passe en ce moment.”

      Je tiens à vous faire remarquer que l’élue en question semble s’être rangée derrière son ancien parti sur cette question précise. En effet, M. Angelopoulos déclare partout que c’est LE CONSEIL qui a pris cette décision – non pas le caucus du PRO – et qu’il a consulté LES 21 CONSEILLERS, ce qui inclut Mme Lebel qui est la conseillère dans le district où je suis candidat pour le Mouvement lavallois.

      Mme Lebel demeure étrangement silencieuse depuis qu’elle a quitté le PRO des Lavallois. Elle ne donne aucun signe de vouloir se distancier de son ancien parti.

      Raynald Adams
      Candidat du Mouvement lavallois dans Concorde-Bois-de-Boulogne

    • @respectable

      vous n’avez pas été accusé de troller à cause que vous demandiez la mise sous tutelle de Montréal et de Laval. C’est pour l’ensemble de votre oeuvre que vous êtes considéré comme un troll.

    • La tutelle est de mise et OPC !

      Est-ce que la mauvaise gestion municipale tue t’elle ? OUI
      Est-ce que les corruptions et les magouilles tuent t’elles ? OUI
      Est-ce que les pommes pourries tuent t’elles les autres ? OUI
      Est-ce que le cynisme dans la Politicaillerie tue t’elle la démocratie ? OUI

      Alors vivement la TUTELLE pour Laval et Montréal…

    • C’est le Québec au complet qui devrait être sous tutelle, à commencer par le gouvernement provincial. Ça va finir par arriver.

    • Hé, y a-t-il des zombies à Laval? Et ils boudent en plus! On dirait un texte du Bye Bye 2012!

      Ces gens-là sont vraiment déconnectés…

    • “L’ex-bras droit du maire Gilles Vaillancourt, Basile Angelopoulos, a dénoncé cette nomination, qu’il voit comme une tutelle déguisée” (LaPresse). “Deschamps va demander un vérificateur spécial” (La Presse). Lequel des deux est le plus crédible? Laval est une ville à l’administration corrompue élue sans opposition par une population complaisante, une ville qui mérite une tutelle serrée.

    • Angelopoulos: Angelo, c’est ange. Poulos, cest :http://www.google.ca/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=4&ved=0CDoQFjAD&url=http%3A%2F%2Fwww.ancestry.com%2Fname-origin%3Fsurname%3Dpoulos&ei=VWWlUMTcOZC_0QGHvoDwDA&usg=AFQjCNGJ6eUZVtrh9OeoNm-jXm214FAhPQ&cad=rja. Qui fait l’ange fait la bête, dit le proverbe. Les gens qui ont élu cette administration certainement pas angélique se sont aussi déshonorés par leur complaisance aveugle à son endroit. Ils ont tout avalé, développements sauvages et dézonages arbitraires. L”indigestion sera lourde et méritée.

    • Il se prend pour qui ce comique d’Angelopoulos secondé des autres membres du comité
      exécutif de la pire ville du Québec pour exiger des explications au ministre.
      À titre de no.2 (juste sous vaillancourt) il n’a jamais été au courant de rien….??? et là il s’objecte à ce qu’un vérificateur soit nommé pour assurer la bonne marche de la ville???
      Et ce dans un contexte d’aucune opposition à Laval. Le monde n’est pas dupe monsieur Angelo.
      On aura tout vu, malgré que j’en doute. ”More to come”.

    • @ampoi “c’est aux citoyens de Laval de décider n’est pas?” Quand une administration municipale se comporte en cowboy, en ville du far west, le gouvernement doit intervenir. N’oublions pas que les municipalités ne sont pas des gouvernements, mais ne sont que des administrations, même élues, des créatures du gouvernement, auquel elles doivent rendre des comptes.

    • @gasston “C’est le Québec au complet qui devrait être sous tutelle”. Y compris vous et moi, peut-être? Sous la tutelle du bienveillant et transparent gouvernement Harper? Qui surveillera les surveillants?

    • A part la tutelle de Harper je ne vois pas qui pourrait nous gérer selon les règles de l’art de l’administration publique.

    • @respectable 20h36 “les règles de l’art de l’administration publique”. Comment pouvez-vous écrire ça sans rire? “Deux augures ne peuvent se regarder sans rire.” Cicéron

    • Angelopoulos au sujet du vérificateur:”«On peut se demander ce qui a justifié cette mesure exceptionnelle». Ça ne prend pas 150 de q.i. pour comprendre ça. Une mauvaise foi qui est en soi la justification d’une tutelle.

    • Applebaum: «Fini la politique, je suis au service de la population»”. Et les poules ont maintenant des dents…

    • Pourquoi ? Les services sont efficaces, le contrôle des finances est présent, la tutelle servirait à augmenter les taxes ou à placer un bon ami en échange de bons procédés puisque les péchés d’avant le 4 septembre 2012 sont devenus les vertus du présent gouvernement. Ainsi André Lavallée, André Boisclair, Nicolas Girard, le chef de la PP, … il y en a d’autres à qui offrir une niche?

    • M. Boisvert,

      Le PQ sait très bien que Laval n’est pas sur le bord de la faillite et qu’elle n’a pas besoin d’un redresseur financier.
      En y envoyant leur observateur, le PQ espère y découvrir une potentielle magouille qu’il pourrait relier au PLQ et ainsi faire du millage politique.

      Le PQ est en mode pré-électoral depuis leur mini-victoire du 4 septembre et n’en a rien à cirer du bien-être des citoyens de Laval.

    • @: keystone -17 nov- 11h01

      «En y envoyant leur observateur, le PQ espère y découvrir une potentielle magouille qu’il pourrait relier au PLQ et ainsi faire du millage politique.»

      Oseriez-vous douter de la possibilité que le PLQ pourrait être relié à certaines magouilles?
      Vous devriez commencer par revoir les moqueries libérales à la commision Bastarache.
      Cela vous en dira un peu plus. La différence avec la commission Charbonneau c’est que charest et sa gang de corrompus ne sont plus au pouvoir pour camouffler leurs mauvais coups et ”caller les shots”
      Attendez que la commission Charbonneau s’attaque aux années 2003-2012. Oh boy!!! que ce sera très intéressant de pouvoir finalement voir la vrai couleur du PLQ durant neuf longues années. Fini l’hypocrésie, les moqueries et le mépris des Québecois de ces magouilleurs corrompus. Ils seront rayés de la carte pour plusieurs décennies à venir.
      ”More to come” …..!

    • Félicitations pour le Prix Jules-Fournier, Monsieur Boisvert! Vous le méritez amplement.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « juil    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité