Yves Boisvert

Yves Boisvert - Auteur
  • Yves Boisvert

    Yves Boisvert est chroniqueur à La Presse depuis 2000, après avoir été chroniqueur judiciaire pendant 10 ans.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 17 octobre 2012 | Mise en ligne à 18h07 | Commenter Commentaires (29)

    Charbonneau: l’étrange stratégie du Parti libéral

    L'avocat Michel Décary à la commission Charbonneau (photo SRC)

    L'avocat Michel Décary à la commission Charbonneau (photo SRC)

    On n’est jamais obligé de contre-interroger un témoin, bien sûr.

    Mieux vaut ne poser aucune question plutôt que de faire de la preuve contre ses intérêts, ou de renforcer un témoin qu’on voudrait contredire.

    Mais tout de même.

    Le PLQ a été mis en cause dans quelques événements de financement illégal liés à l’obtention de contrats par Lino Zambito.

    Il a dit avoir remis 30 000$ en espèces à Pierre Bibeau, ex-organisateur libéral et personnage influent du parti, directement dans son bureau de vp de Loto-Québec.

    Ça mérite quelques questions! D’où vient précisément cet argent comptant?

    Et qu’en est-il des cocktails organisés pour les ministres Line Beauchamp et Nathalie Normandeau? Jusqu’à quel point c’était lié aux contrats?

    Plein de choses à préciser, quoi.

    Après être arrivé à la onzième heure, à la toute fin du témoignage de Zambito, demandant cinq mois après les autres le statut de participant, Me Michel Décary (avocat du PLQ) a finalement dit qu’il n’aurait aucune question pour le témoin.

    Pourquoi donc? Laisse-t-on tomber Pierre Bibeau? Trouve-t-on plus dommageable d’attaquer Zambito, d’avoir l’air de se défendre de choses qu’on niera éventuellement? De défendre un système que la nouvelle administration s’emploiera à dénoncer comme du passé, le fait d’une petite clique déviante?

    Pour l’instant, ça produit tout de même l’impression qu’on n’entend pas contredire cette version. Ou du moins que de poser des questions à ce témoin somme toute solide ne l’affaiblirait pas.

    Étonnant.


    • J’ai eu l’occasion aujourd’hui de regarder le contre-interrogatoire de Lino Z. Il m’est apparu clair que l’avocat ne comprenait pas grand-chose aux explications que lui fournissaient le témoin……à moins que l’avocat voulait détruire la crédibilité de Zampito. Dans ce dernier cas, c’est l’avocat qui a détruit la sienne.

      Tant qu’au parti libéral…….chut, il faut suivre la vague. À loto-québec, j’ai été extrêmement surpris que Marois depuis le France qu’il faille qu’elle procède à la mutation de Bibeau.
      Le président de loto québec aurait du faire ce travail, mais les libéraux c’est connu, ils en mènent large à loto-québec. Il faut s’attendre à une purge.

    • Ils ont voulu faire croire aux québécois qu’ils étaient au dessus de la mêlée. Demander le statut de participant dès le début leur aurait peut-être coûté quelques votes. Stratégie électorale minable en plus d’un fort degré d’incompétence. Voilà ce que c’est.

      C’était écrit dans le ciel ce qui vient de se passer.

    • M.Boisvert,
      Je suis «étonné» que vous trouviez ça «étonnant»….
      Qu’arrive-t-il avec votre «flair»….;-)
      Robert Alarie
      P.S. M’est d’avis que les moribonds et moribondes du PLQ ne sont pas près de souhaiter des élections au printemps…particulièrement avec les prochaines «cannes de vers» qui vont s’ouvrir…
      Héhéhéhéhé….

    • Mais d’où venait ce 150 000$ comptant M. Zambito? Mais du compte bancaire d’Infrabec M. l’Avocat.

      Oh la, la! Petit mélange entre flux de trésorerie et tenue de livre?

      Hum, hum!

    • Et les banques dans tout ça?

      Hey, 150 000$ comptant, ce n’est pas rien! M. Zambito n’a certainement pas fait 15 retraits successifs de 10 000$. Y en avait du “cash” qui sortait de ce compte bancaire!

    • C’est plutôt par les bureaux de change qu’ils passaient… Tu prends pas de l’argent légal dans un compte bancaire pour ce genre de transaction. Tu prends l’argent au noir…

    • Je ne suis pas certain que les libéraux avaient jaugé adéquatement ce qui allait arriver pendant la commission. Leur demande de participant tardive le prouve mais aussi une attitude désinvolte convaincus qu`ils sont que le systeme est fait pour être à leur service. Suis même pas certain s`ils réalisent que cette commission va faire dérailler leur course à la chefferie…

      J`ose à peine l`écrire de peur qu`ils se réveillent et tirent profit de cet écrit mais ce n`est que le début. Zambito c`était le premier d`une longue liste de temoins qui vont venir tourner le fer encore plus dans la plaie.

      Disons que l`avocate du PQ non plus n`a pas brillé par la pertinence de ses questions aujourd`hui….

      Il ne faudrait surtout pas croire que cet exercice a pour but de blanchir un parti politique plutôt qu`un autre mais bien plus de faire un portrait clair d`un systeme qui demande des changements majeurs à plein de niveaux.

    • Ça laisse tout simplement l’impression, justifiée ou non, que le célèbre avocat ne pouvait pas poser de questions à M. Zambito, de peur que les réponses du personnage soient encore plus mauvaises pour la réputation du parti qu’il représente.

    • À lire le dernier article de M. Boisvert ainsi que celui de M. Pratte, on voit bien

      qu’il est devenu de plus en plus pénible de défendre l’indéfendable.

      Quand on en arrive à cette conclusion, c’est que le doute s’est installé et

      et que le témoignage de M. Zambito est probablement plus proche de la

      vérité que certains auraient voulu souhaiter qu’il soit…

    • M. Boisvert
      Les libéraux sont pris au piège avec ce témoignage de Lino Zambito au sujet de M.Bibeau et le $30,000 , attendons de voir la suite avec d’autres témoins et la collecte de fonds du parti libéral , M.Duchesneau a bien dit un jour que le coffre- fort débordait

    • Savez-vous ce qui plairait à bien des québécois, l’ayant entendu à maintes reprises? C’est que la commission remonte à la construction du stade olympique en 1976. Vous savez ce fiasco qui a traumatisé toute une génération de québécois et qui nous a ridiculisé à la face du monde.

      La légende urbaine que des camions chargés de gravier entraient par une porte, sortaient par une autre et rentraient par la première chargés du même gravier pour “puncher” à nouveau, pourrait s’avérer vraie. Je connais une firme située à la porte des Cantons de l’est qui s’est mise au monde lors de la construction du stade.

      J’ai un beau-frère, ancien haut gradé de la SQ, qui m’a confirmé ce stratagème à plusieurs reprises. Et qui étaient au pouvoir pendant la construction du complexe olympique? Encore les libéraux.

      Nous en aurions combien de dettes publiques si tout avait été fait honnêtement pendant toutes ces années dans tous les paliers de gouvernement? Un bon 25 milliards de moins? Un bon 50 milliards de moins? Faudrait à un moment donné que quelqu’un fasse le calcul.

      Peut-être que le mouvement des étudiants et tout ce marasme dans notre système de santé n’auraient jamais eu lieu. Qui sait?

    • LE PEUPLE va t il être remboursé ?
      c degauche

    • Ce ne sont que des allégations. Corruption = allégation, tout le monde sait ça, voyons. Quand un mafieu filé par la police a un accès direct à Jean Charest en plein rassemblement public, ce sont des allégations. Quand Mme Courchesne sermonne le vérificateur-générateur à propos de l’octroi des places en garderie, elle met fin aux allégations du spécialiste incompétent qui ne sait même pas comment ça doit marcher le gouverenement! Mais qui l’a nommé là?
      .
      D’ailleurs, allez demander Jean Charest il vous le dira noir sur blanc. Il n’y a pas juste les sondages qu’il ne faut pas croire, les résultats des élections aussi ne veulent rien dire. Oui, Jean Charest est toujours premier ministre du Québec. Tout le reste n’est qu’allégations.

    • Bonjour M. Boisvert

      Je ne suis pas étonné de cette passivité: c’est l’effet Jean Charest qui continue. Simple: en se bouchant les oreilles, le problème disparaîtra… Le gouvernement Charest était “autiste”: rien ne pouvait atteindre la bande du PLQ dans sa bulle. Si on cherche l’héritage politique de M. Jean Charest, c’est celui-là.

      Comme soporifique on a pas fait mieux jusqu’à présent mais laissons aller les bouffons du PQ: une autre bande de déconnectés avec un autre style. Ne me parlez pas de majorité silencieuse: ça n’existe pas. Il n’y a que des majorités qui se sont pas écoutées.


      Claude LaFrenière
      Québec, Qc, Canada

    • Monsieur Boisvert,

      Il y avait autrefois un ministre des Transports à Ottawa qui fit nommer son frère comme consultant dans une société de la Couronne relevant dudit ministère; Canada Lands Company / Société immobilière du Canada.

      Le frère du ministre se présentait donc à chaque mois au bureau de la société au 1100 University à Montréal afin d’y cueillir un chèque fait en son nom.

      Pour ses honoraires alors dans la réalité qu’il ne faisait strictement rien pour Canada Lands Company.

      Il était payé à même l’argent de nos taxes afin de faire de l’organisation et de la collecte de fonds pour le Parti Conservateur du Canada.

      Par la suite ledit Ministre des Transports à Ottawa fut élu Premier Ministre du Québec.

      Alors vous me permettrez de rire un peu lorsque certains Libéraux essaient habilement de nous faire accroire que la corruption dans le parti ne fut l’affaire que d’un petite clique.
      Elle était au contraire organisée de façon systémique depuis les plus hauts échelons du parti.

      Le parti libéral va sans doute y perdre beaucoup de crédibilité.

      Mais pas seulement le parti libéaral et la classe politique.

      La Presse en a perdu beaucoup également à mes yeux. Voilà un journal qui, il y a peu a recommandé à ses lecteurs de voter pour un parti essentiellement corrompu et ayant des liens évidents avec la mafia.

      Pas de quoi être fier.

    • @le_piano_ivre 18 octobre 2012-13h12
      Wow, ça c’est un commentaire à faire copier/coller sur tous les blogues de Gesca…
      Madame ou monsieur, vous me confirmez, une fois de plus, pourquoi je suis si fier de ne pas être libéral, tant au provincial qu’au fédéral … !
      Merci encore !
      Robert Alarie

    • @souverain

      Pourtant vous pensez que ça me fait plaisir d’écrire ce que j’ai écris?

      Pas du tout ça me désole, ça me chagrine.

      Qu’est devenu ce Parti Libéral de l’époque de Jean Lesage, Eric Kearans, Jean Gérin-Lajoie et René Lévesque?

      Plus rien.

      Le parti libéral est devenu sous Jean Charest une copie conforme version 2.0 de l’Union Nationale de l’époque de Maurice Duplessis et de sa caisse occulte.

      Sous l’œil approbateur de la direction de La Presse.

      Un parti qui n’a essentiellement aucun projet de société, qui ne faisait que gérer les dossiers à la petite semaine, lire les sondages et se faire réélire.

      Aucun débat d’idées lors des assemblées générales, aucune contestation à l’interne. Tout était contrôlé au quart de tour et accepté par des membres que trop dociles.

      On se demande pourquoi.

      Pourtant ce n’est pas les problèmes qui manquent au Québec; le décrochage scolaire étant l’un des plus importants et que fait-on?

      Rien.

      Personne n’ose toucher à ce dossier, personne n’ose amener de solutions. On balaie sous le tapis. Pourquoi parce que les solutions sont d’ordre systémique et il n’y a personne qui veut toucher à ça.

      Madame Beauchamp nous avait promis d’engager plus de psycho-éducateurs pour régler le problème.

      À croire qu’être un garçon dans notre système éducatif est un problème que l’on règle à coup de thérapies.

      Le parti libéral préférant se laisser bercer d’une douce illusion.

      En ramassant de l’argent à coup d’enveloppes pour les prochaines élections.

      Pour la continuité.

      Comme l’écrivait La Presse.

      En tant que société en sommes-nous rendu-là?

    • Continuité…

      L’ancien miniistre péquiste parlait d’inertie dynamique.

      Ou le chien qui se mord la queue.

      En attendant, que tous ceux qui ne contribuent pas à la caisse de la Grande Famille Libérale paient leur juste part.

      Merci

      Au suivant!

    • Excusez la bourde dans mon texte précédent.

      Faut lire Paul Gérin-Lajoie évidemment.

    • “Me Michel Décary (avocat du PLQ) a finalement dit qu’il n’aurait aucune question pour le témoin”. Parce que la Commission lui a refusé, avec raison, l’accès aux parties censurées du témoignage.

    • @loulal “La légende urbaine…” m’a été racontée par un ami qui travaillait sur le chantier du stade. Rappelons que Jean Drapeau n’a jamais répondu au juge Malouf. Pas sur cette terre, en tout cas.

    • Le PLQ devrait rembourser le gouvernement pour la pseudo commission d’enquête Bastarache.

      Merci à la Commissaire en chef Madame Charbonneau et ses commissaires, eux, ne dorment pas sur leur chaise, ils écoutent, notent et réagissent.

    • Il y a une chose applicable qui pourrait aider Bibeau et c’est le détecteur de mensonges. Même chose pour Abdoulah.

    • Si j’ai bien compris,
      l’avocat du parti libéral ne pouvait contre-interroger sur la parti des témoignages où il n’avait pas le statut de participant… la Commission lui a refusé l’accès aux parties censurées du témoignage. Il ne voyait sans doute pas d’intérêt à contre-interroger sur cette parcelle de témoignage où il n’était pas concerné directement.

    • voyons M. Boisvert. Pierre Bibeau n’a fait que suivre l’exemple de son chef. Jean Charest avait accepté 30 000 $ comptant de Karl Schreiber en 1993; Pierre Biabeau a accepté 30 000 $ comptant de Lino Zambito en 2009. Rien de bien grave. Où est le problème ? Les Commisions Clche, Gomery et Charbonneau ont ceci en commun: elles mettent en cause des Libéraux !

    • @ piano_ivre

      Toute ma vie, je n’ai dit un mensonge ni volé un sou à personne. Je ne suis pas parfaite, tant s’en faut, et j’ai des défauts comme tout le monde. J’ai toujours fait en sorte que les autres ne souffrent pas de mes actes.

      Je viens de vous lire et tout comme vous je suis tellement désolée, découragée de toute cette magouille que j’en suis maintenant à me demander si j’aurai le courage d’aller faire mon devoir de citoyenne en allant voter aux prochaines élections.

    • @kodesh – Vous devez être bien jeune pour suggérer un détecteur de mensonges. Franchement. Et ce n’est pas “Abdoulah”, c’est Robert Abdallah.

    • On sait tous comment, par qui et avec quoi la ville de Bromont a été construite.

    • Et comment Bromont a-t-il été construit ?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2012
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité