Yves Boisvert

Yves Boisvert - Auteur
  • Yves Boisvert

    Yves Boisvert est chroniqueur à La Presse depuis 2000, après avoir été chroniqueur judiciaire pendant 10 ans.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 2 août 2012 | Mise en ligne à 7h37 | Commenter Commentaires (14)

    Clara Hughes: éloge de la souffrance

    Clara Hughes au contre-la-montre de mercredi à Londres.

    Clara Hughes au contre-la-montre de mercredi à Londres.

    Clara Hughes a ce don pas si commun: elle est capable d’expliquer son sport.

    Ou peut-être simplement se donne-t-elle la peine de le faire.

    Comment te sentais-tu Clara?

    “Je me sentais bien, enfin bien: je souffrais, c’était infernal, mais c’est dans ce temps-là que je me sens bien, ça veut dire que c’est une bonne course…

    “Je suis fière d’être à mes sixièmes olympiques, c’est un cadeau incroyable, mais désolée en même temps de ne pas avoir pu faire mieux; je ne suis pas ici pour vivre une bonne expérience. La seule bonne expérience, pour moi, c’est de me vider sur la piste.”

    Alors quand un journaliste lui demande comment elle trouvait ça de rouler devant le palais de Buckingham dimanche, et Hampton Court (autre résidence royale historique), hier, la réponse ne s’est pas fait attendre:

    “Franchement, on ne voit absolument rien. On part, on vous enlève la tête et on la remet à l’arrivée… Après, oui, on trouve les lieux splendides, mais en roulant à fond, c’est uniquement 38 minutes de douleur.”

    Clara, vous avez baissé la tête dans les derniers 10 mètres, à quoi pensiez-vous?

    “Je pensais seulement à pédaler et à faire avancer mon vélo, je ne pense à rien d’autre dans ce temps-là!”

    Quand elle nous raconte la peur de tomber dans les virages, l’entraînement sur la route, les chutes, ce que c’est que de revenir au vélo de haut niveau 10 ans plus tard, on “n’a pas idée”, comme elle dit, on voit bien, mais tout de même un peu plus.


    • Cette femme est un exemple de détermination. Faire partie de l’élite sportive à 39 ans, faut le faire.
      De plus elle a au moins pris le temps d’apprendre le français entre 2 entraînements.

      Chapeau. Même si elle aurait terminé dernière, elle aura toujours mon admiration.

    • Un très grande athlète…la plus grande de l’histoire du Canada ?

      Un seul mot : bravo !!!

    • Clara Hughes. Quel Être humain splendide !

    • Bravo Clara, belle source d’inspiration. Trouvons-lui une place auprès des plus jeunes, et vite!

      Merci d’avoir partagé les sentiments de cette grande dame canadienne.

    • J`ai suivi la carriere de Clara Hughes un peu comme tout le monde depuis longtemps et avec admiration.

      Ce n`est toutefois que depuis quelques années que j`ai découvert à mon grand bénéfice Clara Hughes l`individu. Quelle personne exceptionelle. Integre,authentique,charismatique bref tous les qualificatifs élogieux s`appliquent à elle. Je suis certain que les québécois ne l`ont pas connue ou reconnue adéquatement pour cet aspect de sa personne.

      Je ne sais trop ce qui l`attend maintenant mais je ne serais pas surpris qu`elle disparaisse de notre paysage en s`épanouissant dans un domaine tout à fait banal. Ca serait notre tres grande perte honnetement parce que des humains comme elle,il n`en pleut pas.
      C`est toujours tres subjectif et temporel mais pour moi Clara Hughes est de loin la plus grande athlete que le Canada aura connu.

    • Quelle femme extraordinaire! J’espère qu’elle ne disparaîtra pas de notre écran radar (et non, je ne veux pas qu’elle se lance en politique!). Cependant, elle a la personnalité pour inspirer, guider et appeler à se dépasser. Chapeau!

    • Elle est mon olympienne préférée depuis qu’elle a eu l’or à Turin. J’ai aimé ça façon d’expliquer qu’elle avait frôlée la mort en donnant tout sur la glace. Donc je la crois quand elle dit qu’elle a tout donnée pour sa 5e place et je suis tout aussi fière d’elle.

    • Il y en a qui sont accros à l’adrénaline, mais elle semble accros à l’acide lactique. Ou du moins, une incroyable capacité à la supporter. Bravo.

    • @jouffluefarfelue

      Effectivement, Clara semble vraiment être une personne exemplaire… elle n’est pas “uniquement” une athlète incroyable!

      M. Boisvert est-ce que vous vous êtes retenu de parler de sa vertèbre fracturée pour éviter d’aller trop loin dans la souffrance?

    • Clara Hughes, un nom qu’on peut mettre sans rougir dans la même phrase que Gaétan Boucher et Pierre Harvey.

      Bravo madame!

    • Belle chronique et bon blogue sur Clara Hughes.

      J’apprécie beaucoup comment elle dit les choses comme elle le sont plutôt que les réponses préfabriquées de bien des athlètes tel que “J’ai donné mon 110%”.

      J’espère que sa carrière post-athlète d’élite nous permettra de la voir de nouveau.
      À mes yeux, trois mots (bien insuffisants) expliquent Clara Hughes: Détermination, humilité et sincérité.

    • Clara est non seulement une athlète extraordinaire; elle est aussi un être humain fantastique. Pour moi, avec Silken Lauman et Cindy Klassen, elle est la meilleure olympienne canadienne. Chez les hommes, Victor Davis, Marc Gagnon, Alex Bauman et Gaétan Boucher sont des examples de la pensée olympique. Bravo Clara et merçi pour toutes les sensations et les souvenirs exceptionnels que vous nous avez donné au fil des années!

    • Oui cela est vrai. Une athlète comme elle est en mission pour une cause plus grande qu’elle. Ce n’est pas un état de sainteté comme un martyre mais c’est un chemin à emprunter pour la cause sportive.

      La douleur physique, cette souffrance est quelque chose qu’elle a apprivoisé depuis des années. C’est sonpain quotidien ou presque sauf dans les périodes de repos. Elle ne peut qu’être dans un état intense de bonheur quand elle se sait sur la bonne voie. Tout comme une femme accouchant de ses enfants.

      Une championne, c’est une championne et elle a la vertu qui vient avec…

    • BRAVO!!!!!
      Mme Hughes est un exemple de courage, tenacité, détermination. Elle devrait servir de modèle à tous les jeunes. Malheureusement les jeunes ne connaissent probablement pas Clara et ils préfèrent avoir comme modèle le porte parole de la CLASSÉ.
      Merci Mme Hughes de m’avoir fait vivre des moments exeptionnels à vous voir performer tant aux JO d’hiver que d’été.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    août 2012
    L Ma Me J V S D
    « juil   oct »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité