Yves Boisvert

Yves Boisvert - Auteur
  • Yves Boisvert

    Yves Boisvert est chroniqueur à La Presse depuis 2000, après avoir été chroniqueur judiciaire pendant 10 ans.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 27 avril 2012 | Mise en ligne à 14h21 | Commenter Commentaires (23)

    Un message clair à la GRC: collaborez à la commission!

    images-2

    La Cour supérieure a tranché: la GRC devra collaborer avec la Commission Charbonneau sur la corruption dans l’industrie de la construction.

    La décision de la juge Guylaine Beaugé est tellement claire, tellement sans équivoque, qu’on se demande comment la Gendarmerie Royale du Canada pourrait encore prétendre le contraire.

    En fait, cette obstination ressemble déjà à de la mauvaise foi –ou de la mauvaise conscience.

    La commission ne veut pas enquêter sur la police fédérale et son fonctionnement (ce qui serait inconstitutionnel pour une commission provinciale).

    Elle veut simplement obtenir certains documents issus de l’enquête Colisée sur la mafia montréalaise.

    Une enquête énorme mais dont la commission ne demanderait que quelques morceaux sur un certain nombre d’individus liés à la construction.

    On sait en effet que cette enquête portant sur le trafic de stupéfiants a fait ressortir la présence du crime organisé dans la construction. Cela n’avait pas grand intérêt pour la police à l’époque, mais devient très intéressant dans le cadre de la commission d’enquête.

    Il n’y a pas lieu d’en appeler, sans quoi on se demandera quels sont les réels motifs de la GRC.

    A-t-elle peur qu’on découvre quelques gaffes de sa part?

    Car il n’est pas question ici de dévoiler des sources confidentielles ou de menacer des enquêtes en cours. Seulement de trouver des informations et des témoins sur les sujets d’intérêt pour la commission.

    Il est temps que la GRC collabore de bonne foi et pleinement à cette commission capitale.


    • Il me semble évident qu’ils ont quelques choses à cacher, sinon pourquoi refuser et ce, dès le départ et aller même jusqu’en cour!!

    • Merci d’en parler M. Boisvert. Je crois que c’est une grosse nouvelle et qu’elle mérite de ne pas passer sous silence.

    • Bien.

    • C’est incroyable d’être obligé d’aller devant les tribunaux pour faire collaborer les policiers de toutes les sources pour les vraies choses qui pourries notre société comme la corruption généralisée !

    • C parce que si j’étais dans la GRC, j’aurais peur des gaffes comme Ian Davidson.

    • La GRC a depuis toujours hésité à partager ses renseignements, parlez-en à cet autre organisme fédéral d’enquête, le SCRS. Disons aussi que l’histoire du ripou au SPVM, Ian Davidson, ne favorise pas l’établissement d’un climat de confiance. Si ce n’est déjà fait, il serait avantageux qu’un membre de la GRC soit intégré à la commission Charbonneau à titre d’agent de liaison.

    • Un petit $2 qu’ils vont aller en appel, pourquoi la GRC refuse d’ouvrir les dossiers, tout simplement quela GRC est la police la plus politique du Canada, et en premier lieu ils se doivent de protèger le Gouvernement qu’il soit fédéral ou provincila soit la reine, oui il y a des mafieux lié à la construction, donc au financement des partis politiques, et vous croyez que les politiciens vont laisser faire, et qui dirige la GRC plus que son commisssaire, posez la question c«’est y répondre.

    • La GRC n’a jamais travaillé pour les Québécois. Ceux qui ne connaissent pas ses agissements criminels au Québec vous n’avez qu’à faire une recherche sur la commission Keable, vous serez édifié par le comportement passé de ses agents!

      Leur refus de coopérer avec une commission d’enquête vitale pour le Québec montre hélas que la mentalité de ce corps policier n’a pas évolué . S’ils vont en appel de ce jugement avec notre argent, car il fait se rappeler qu’on paie pour la GRC , ils feront une fois encore la démonstration qu’on les paient pour qu’ils travaillent contre nos intérêts .

    • Comme ce pays semble lourd et complexe à gérer ! Justice, santé, éducation : chaque mouvement vers l’avant semble si laborieux comme si l’on devait d’abord, à chaque pas, se dégager de la fange !

    • Juste un mot pour vous dire qu’il y a beaucoup d’incompétence dans ce corps de police et la GRC visait seulement à se doter d’une belle grande couverture en étant oblgé par un tribunal de dévoilé des informations et ainsi se mettre à l’abri d’éventuelles poursuites au civil pour avoir dévoilé des informentions reçues d’indicateurs ou informateurs de la police.

      Maintenant qu’ils ont cette couverture regardez les bien aller au grand galop comme leur cavalerie qui nous coûte toujours la peau des fesses et nous empêche de profiter de policiers dûment formésw et prêt à faire du vrai travail policier

    • La GRC est effectivement au service de sa Majestée et tout la clique politique corporative du pays, si un seul membre de cette clique est visé par la corruption, il y aura destruction systématique de preuves, soyez-en assurés, ni vu ni connu !

    • La Commission sera depuis longtemps terminée, sans fautes graves, lorque l’appel sera entendu.

      Et tous les politiciens en riront bien.

    • @Argyle

      C’est quand même un peu drôle car j’ai toujours eu l’impression que c’était le SCRS qui était réticent à partager l’information, ses renseignements avec la GRC. Expliquez-moi donc un peu comment vous en venez à votre conclusion.

      La GRC vient tout juste d’être frappée par des compressions budgétaires majeures qui affectent présentement un grand nombre de ses services. Si vous avez la moindre idée de ce que peut représenter le projet Colisée, vous devez être en mesure de comprendre que de retourner fouiller dans cette “masse” d’informations peut s’avérer un exercice assez coûteux.

      Je pense que la GRC a tenté tout simplement d’éviter ce problème comme toute autre organisation aurait tenté de le faire…principalement à cause des coûts rattachés à l’exercice. Maintenant que la Cour a tranché, je pense qu’ils vont maintenant simplement s’y soumettre. On verra bien!

    • gilbertrochon & j.c.virgil

      Ces de la foutaises vos commentaires, et pour la collaboration vous êtes complètement dans le champs. Il y a plusieurs dossiers qui sont faits en collaboration avec les corps policiers du Québec et il y a même des escouades mixtes d`enquêtes, alors vous repasserez pour vos faussetés.

    • Attendons maintenant les appels…

    • @ gaslev…..je n’ai pas à tant faire la preuve, mis je connais très bien ce dont je parle, il y a toute une différence entre un enquête criminel de droit commun et une enquête qui peut devenir criminel politique, et présentement nous parlons d’une enquête politique, et à chaque fois qu’il y de tel enquête, la GRC devient un corps de police politique, et fait une retrospective des cas et tu verra que c’est plus près du KGB que de a police traditionelle.

    • @gaslev
      Ah oui . Que pensez-vous de cet extrait tiré des archives de Radio-Canada. Tout à fait passionnant il explique les dérives de la GRC et ses actions illégales au Québec durant des années soi-disant pour faire face à la menace terroriste, mais dans les faits pour essayer de liquider le mouvement nationaliste québécois.

      “En octobre 1970, le Québec est le théâtre d’actes terroristes. Le Front de libération du Québec (FLQ), mouvement indépendantiste, est sur la sellette.
      Le gouvernement décrète la loi martiale et élargit les pouvoirs de la GRC. Durant cette période, sans doute mal informés du risque réel de la menace terroriste au Québec, les agents du service de sécurité de la GRC se livrent à des actes illégaux, perpétrés dans l’exercice de leur fonction. Infiltration, vol de documents, ouverture de courriers, perquisitions sans mandat, écoutes électroniques, sont menées tous azimuts sans différencier la dissidence de la subversion.

      Au fil des ans, les critères qui déterminent l’existence d’une menace pour la sécurité du pays s’élargissent aux caractéristiques personnelles des individus suspectés, aux groupes et associations qui ne sont pourtant ni soviétiques ni sympathisants communistes. Les activités séparatistes de personnes ou de groupes politiques, comme le Parti québécois ou le FLQ, sont surveillées de près par la GRC. En effet, les activités indépendantistes québécoises sont perçues comme potentiellement menaçantes pour la sécurité, selon le rapport de la commission d’enquête sur les activités de la gendarmerie royale du Canada, déposé en août 1981.”

      http://archives.radio-canada.ca/guerres_conflits/securite_nationale/dossiers/1500-10089/

      Et on pourrait poursuivre avec un autre exemple, soit son inaction dans l’affaire Robinson et comment elle a protégé alors des gens près du pouvoir Libéral.

      La GRC serait-elle donc une police politique ? Poser la question c’est y répondre.

    • Je sais que c’est n’est pas le bon endroit, mais je ne trouve pas votre adresse courriel. Je voulais simplement mentionner qu’il y a une erreur dans votre chronique d’aujourd’hui : une année d’études en médecine est loin de coûter la même chose que pour un baccalauréat ordinaire de 90 crédits. Ce qu’il faut savoir, c’est que tandis que le prix d’un crédit universitaire est fixe peu importe le programme universitaire, tous les programmes ne comptent pas le même nombre de crédits annuellement. Ainsi, à ma première année en médecine, je fais 75 crédits sur sessions. En gros, en terme de coûts, c’est un peu plus du double de ce que vous avancez si on oublie les frais afférents. Ceci étant dit, votre conclusion tient quand même la route : je paie une moindre proportion de mes études. Ceci étant dit, je paierai aussi beaucoup plus d’impôts, ce qui est absolument normal.

    • beaucoups d’argent pour pas beaucoups d’entertainment , pcq c’est bien la seule chose qui va sortir de la commission right ? des 1% pourri ca n’existe pas au Quebec

      tom bombal mtl

    • J’avoue d’emblée que mon commentaire a peu à voir avec la GRC mais beaucoup à voir avec l’obsession du renseignement de la part du gouvernement fédéral. J’ai écrit à Bev Oda “Sixteen dollars for an orange juice and unable to speak the other official language of this country. You are a shame; you should resign and get forgotten”. Voici mon commentaire à un ami anglophone: To send her a message, i had to answer all of this. What do you think of it? Of course, i don’t give a damn. I would tell her the size of my dick if she asked; if she dared. An idiot is what she is. Jean
      Share your thoughts with Bev

      1. First Name(required)
      2. Last Name(required)
      3. Address
      4. Postal Code(required)
      5. Email(valid email required)
      6. Phone(required)
      7. Message(required)

    • Merci monsieur Boivert pour votre article. Concernant votre comparaison avec l’Ontario pour les frais de scolarite, dite vous qu’il me resterais 12,000$ de plus sur ma paye si je demenagais et cela sans compter 0,10$ du litre moins cher pour essence entre les deux provinces. C’est un choix de societe que d’avoir des frais de scolarite plus bas. J’appui les revendications de nos jeunes.

      jean chabot, Piedmont

    • Il faut dire que la GRC n’aime pas trop se mêler aux chicanes entre Québecois. D’autant plus que cette chicane risque de déborder et faire flopper des enquêtes importantes sur le crime organisé et les criminels en cravate.

      Les soubressaults du Québec commence a couter chère et vons s’étendre au fédéral. Pendant qu’au Québec on fait crises d’adolescents, nos amis du coté Anglophone règle leurs problèmes de façon plus civilisé et MOINS COUTEUX. Il faut croire que le fait Québécois coute chère.

    • @ilou

      J’ai aimé votre commentaire, et je trouve qu’il complémente le mien, en ce que nous présentons chacun la réalité, mais vue chacun de notre côté de la lorgnette. Au moins, ne versons-nous pas dans la démagogie et la loufoquerie.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2012
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité