Yves Boisvert

Yves Boisvert - Auteur
  • Yves Boisvert

    Yves Boisvert est chroniqueur à La Presse depuis 2000, après avoir été chroniqueur judiciaire pendant 10 ans.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 20 avril 2012 | Mise en ligne à 9h54 | Commenter Commentaires (96)

    Enquête: c’est Coulombe qui a l’air fou, pas le gouvernement

    Pierre Coulombe

    Pierre Coulombe

    J’ai écrit ici souvent mon admiration pour les collègues de l’émission Enquête.

    Mais pour paraphraser le dicton, la meilleure enquête ne donne que ce qu’elle a.

    Manchette du radio-journal de Radio-Canada ce matin: “L’émission Enquête révèle des informations embarrassantes pour le gouvernement”.

    Ce n’est pas exact. Ne charrions pas.

    L’émission d’hier était fort intéressante, le reportage bien fait. Mais ne lui faisons pas dire ce qu’il ne dit pas.

    Il s’agit d’un ancien organisateur conservateur, Pierre Coulombe, qui prétend monnayer ses contacts politiques jusqu’au cabinet de Jean Charest.

    L’homme, filmé avec une caméra caché, parle à un collaborateur d’Enquête qui se présente comme un homme d’affaires.

    Il en beurre épais, le Coulombe.

    Il a des infos confidentielles au sujet du Plan Nord et explique qu’on récompense les politiciens qui donnent des tuyaux avec des sièges sur les conseils d’administration.

    On sait qu’au fil des ans, des politiciens de divers niveaux se sont trouvés des pantoufles dans toutes sortes de boîtes privées, parfois pour services rendus.

    Mais dans le cas qui nous occupe, on n’a pas la moindre preuve de la capacité réelle de ce Coulombe de “livrer”.

    Oui, il connaît Jean Charest, il semble avoir travaillé pour lui, comme des milliers de gens, oui il va chuchoter des trucs dans l’oreille de Jean Charest, comme des milliers de personnes le font aussi.

    Mais on a beau passer la scène du chuchotement au ralenti comme s’il était en train de dire “où est-ce que je mets le corps?”, on ne sait pas s’il l’invite à un barbecue ou s’il lui parle de la fille dans la troisième rangée.

    Bref, Coulombe se vante comme tant d’autres, parce que c’est comme ça qu’il va être payé.

    Aucune preuve ici de corruption, ni même de capacité réelle de lobbying.

    Mais peut-être une sorte de de trafic d’influence.

    Rappelons-nous le dossier de Michel Cogger.

    Cogger, ami de longue date de Brian Mulroney, qui l’avait nommé au Sénat, prétendait pouvoir obtenir des faveurs auprès du gouvernement.

    Un homme d’affaires lui avait payé 90 000$ d’honoraires pour faire avancer son dossier (il voulait obtenir une subvention). Cogger se vantait, se vantait… Mais la subvention n’est jamais arrivée, parce que les fonctionnaires ont jugé que le projet ne remplissait pas les critères.

    Cogger a été condamné par la cour criminelle.

    Les cercles politiques sont pleins de ce genre de bullshitters qui veulent obtenir de l’argent parce qu’ils connaissent untel ou untel.

    Parfois c’est vrai, parfois ils arrivent à obtenir des choses.

    Mais dans le cas qui nous occupe, ce reportage montre uniquement que Coulombe connaît des gens dans le gouvernement, et au ministère des Mines. Et qu’il veut se faire payer pour les faire fonctionner à l’avantage d’un client.

    Le reportage s’arrête avant même qu’une démarche soit entreprise. Il n’y a ici rien d’embarrassant pour le gouvernement.

    Mais plutôt un sérieux embarras pour ce Coulombe.


    • “Dites-moi qui sont vos amis, je vous dirai qui vous êtes.”

    • Une allégation peut parfaitement être embarrassante. Quelqu’un près du pouvoir allègue qu’il peut monnayer des informations confidentielles et que les ministres sont récompensés ensuite. Désolé, ça ne condamne pas le gouvernement mais ça l’embarrasse très certainement. Je vous trouve pas mal chicaneux.

    • Donc, n’importe qui peut s’approcher du PM, lui faire une accolade et lui chuchoter à l’oreille? Bien sûr, il n’y a rien d’illégal là-dedans pour le gouvernement. Par contre, ça démontre que les deux hommes sont assez proches. À ce moment, est-ce normal que le PM soit proche d’un homme du genre?

      Non, pas n’importe qui, mais beaucoup de gens, après 28 ans de politique, et pas seulement le cercle restreint. Y.B.

    • Boisvert a raison.

    • Je suis complètement en désaccord avec vous. Si ce type peut monnayer des infos privilégiées et exercer un trafic d’influence jusqu’au premier ministre, il y a alors là matière à enquête criminelle. Bullshiteux ou pas ce gars sait qu’il peut corrompre de nombreux fonctionnaires et politiciens.Vivement l’Upac dans les rangs des libéraux et qu’on sorte Charest avec des menottes s’il le faut.

      Avec des si, on s’en va tous en prison. Déjà entendu parler de la notion de preuve? Y.B.

    • On verra.

    • Pas besoin d’etre un super enqueteur pour voir que ce gars la est plein de bullshit!

    • Je ne suis pas d’accord avec vous monsieur Boisvert.

      Avant, quand un ministre décrochait un poste sur un CA dans le privé, on se disait que la compagnie allait alors pouvoir profiter de ses contacts dans le future pour soutirer des contrats au gouvernement.

      J’était peut-être naif. Mais maintenant je comprends.

      Si un ancien ministre du gouvernement (ou haut fonctionnaire) obtient un poste dans le privé, ce n’est pas tant pour ce qu’il va en faire, c’est plutot grâce à ce qu’il a déjà fait pour la dite compagnie, qui lui retourne la politesse.

      C’est encore pire que je ne le pensais. Avant que je comprenne la magouille grâce à Enquête, il y avait une possibilité qu’un jour il y ait conflit d’intérêt, favoritisme etc … donc l’avenir n’était pas écrit. Le dit ministre pouvait bénéficier d’un certain bénéfice du doute. Avec les révélations de Coulombe, on comprend que l’avenir importe peu, que la fraude, le favoritisme ou le conflit d’intérêt a déjà eu lieu! Qu’en fait, on récompense le ministre pour services rendus.

      À partir de là, on peut regarder quels anciens ministres siègent sur des CA … et tirer nos propres conclusions sur leur honnêteté. Bref, ce n’est plus “on va peut-être se faire fourrer” c’est plutôt “on s’est déjà fait fourrer et on pourrait se faire fourrer encore plus”.

      Penser que ce sont tous des bullshitteux, me semble qu’il faut être naif à souhait. En fait, on ne voit que la pointe de l’iceberg, c’est surtout ça qui est inquiétant. On pensait qu’il faillait uniquement chercher les enveloppes brunes. On comprend maintenant que le système est encore plus complexe, que les faveurs données à l’un et/ou à l’autre peuvent prendre plusieurs formes, dont la nomination sur un CA à 25k/an pour 10 ans, donc 250 000$. Pas mal pour avoir laissé filtrer une petite informations privilégiée. Surtout quand on sait qu’on risque de perdre son emploi dans quelques mois …

    • C’est exactement la réflexion que je me suis faite. C’est pour ça que je vous aime bien Mr Boisvert: on a le même schéma de logique…

      Faut pas non plus tomber dans l’autre extrême, accuser, nuire à une carrière sur présomptions. Ce gars ce qu’il monnaie c’est son réseau de contacts, c’est une possibilité qu’il surestime son réseau parce qu’il a envie de changer de char.

    • Ne mélangeons pas preuve hors de tout doute raisonnable avec se servir de son jugement comme électeur.

    • La notion de preuve, c’est pour les cours de justice M.Boisvert. Nous sommes dans la politique et dans l’image si chère à ce parti et à tous les autres comme lui. L’image c’est le pourri qui embrasse Jean Charest qui sourit.

      Ah, OK, alors on peut tirer n’importe quelle conclusion qui fait notre affaire en se fondant sur une apparence. Vous n’aimeriez pas vivre selon ces règles-là. Y.B.

    • M.Boivert…
      Avez-vous déja oublié la commission Bastarache avec des témoins comme Jean charest, Fava ,Rondeau et les grands collecteurs du parti libéral 10 millions dans la petite caisse du parti ,avec le recul j’aime mieux croire un Marc Bellemare qu’un Jean Charest… Alain Gravel est un journaliste d’enquête extraordinaire ..

      Je en dis pas le contraire. Je parle d’un reportage et de ce qu’il y a dedans. Y.B.

    • Simplement pour tourner le fer dans la plaie, M. Cogger avait été acquitté, puis après un nouveau procès ordonné par la Cour suprême, trouvé coupable, puis condamné à une amende de 3000$, 120 heures de travaux communautaires et 12 mois de probation mais … après appel de sa sentence a obtenu une ABSOLUTION INCONDITIONNELLE! Les conservateurs n’ont pas été ré-élus, et furent remplacés par les libéraux de Chrétien. Plus ça change, plus c’est pareil.

    • Vrai que M. Coulombe en beurre épais (il a toujours beurré épais) mais hier, il s’est brulé !
      Non il n’est pas de Baie-Comeau comme l’émission a pu nous le laisser croire.

    • Personnellement, j’ai trouvé que le reportage souffrait de graves lacunes professionnelles. C’est évident, qu’on cherchait à lyncher Charest sans rien. Je m’attendais à ce que M. Charest lance des poursuites pour diffamation. Comme une armée d’avocats ont dû regarder cette émission avant sa diffusion, ils ont dû employer les bons termes pour être juste sur la ligne…

      Je trouve que dernièrement nos médias de gauche (Le Devoir, Radio-Canada,…) semblent devenir de plus en plus des feuilles de chou…

      Petit exemple… De par ses contacts, Dominic Champagne a un accès privilégié et illimité à toutes les émissions de Radio-Canada où on lui laisse dire absolument n’importe quoi. Personne pour lui dire… Ben là Dominic, tu trouves pas que t’exagère un ti-peu….

    • La mise en scène semble des plus crédible comme modèle d’approche du pouvoir pour avoir des informations privilégiées. Elle fonctionne au municipale de cette façon. Pourquoi elle ne se ferait pas au niveau des provinces et du fédérale sur le même modèle ? Il ne semble pas très futé M. Coulombe comme l’homme de paille de Roche mais il a fait de las bonne argent pour reprendre son expression.

      Quand les journalistes font le travail des policiers et des politiciens ? Cela laisse perplexe

    • Sur le plan strict du droit vous avez raison ,il n’y a pas de preuves formelles contre le gouvernement.

      Cependant on peut dire que du ministre Whissel qui s’auto-octroyait des contrats de réfection de routes, en passant par les garderies libérales de Tomassi et Courchesne, par la porte tournante prises par des anciens du parti libéral qui se retrouvent maintenant dans les entreprises gazières et pétrolières qui font affaire au Québec, sans oublier l’ex-ministre Normandeau maintenant chez une firme comptable qui a cotisé depuis quelques années un demi million au parti libéral, on peut dire que ce que prétend Coulombe dans cette entrevue est fort plausible.

      Il décrit un système déjà dénoncé par le rapport Duchesneau et par d’autres enquêtes en cours. Comme la plupart des Québécois je ne peux plus donner le bénéfice du doute à ce gouvernement .

    • JE NE COMPREND ENCORE POURQUOI CETTE ÉMISSION D,ENQUÊTE À ÉTÉ DIFFUSÉE, PAR MANQUE DE SUJET, POURTANT C,EST PAS ÇA QUI MANQUE DE CE TEMPS,IL N,Y AVAIT ABSOLUMENT RIEN,RIEN.RIEN DE COMPROMETTANT POUR LE GOUVERNEMENT, JE CROIS QUE ALAIN GRAVEL À PERDU BEAUCOUP DE CRÉDIBILITÉ AVEC CETTE ÉMISSION ÇA SENT LA RANCUNE, QUOI.
      CEUX QUI CONNAISSE PIERRE COULOMBE VOUS DIRONT QUE C,EST LE PLUS GRAND BULSHITEUX, POURQUOI LUI DONNER TANT D’IMPORTANCE.JE NE COMPREND PAS ENCORE.
      ROLAND LAMOTHE

      PAS BESOIN DE PARLER SI FORT ON VOUS ENTEND TRÈS BIEN EN minuscules. Y.B.

    • @Carillon
      Guilty by association? si votre frère se fait épingler par le fisc, ils vous embarquent aussi, c’est bien ça?

      @claudev01
      Justement, rien ne dit qu’il peut vraiment monnayer des informations ni exercer un trafic d’influence. Il pourrait n’être qu’un bullshitter. Oui il y a plein de corruption, mais on parle de cas précis ici, pas de la politique en général. Si votre voisin disait à la police qu’il vous a vu faire quelque chose d’illégal, devrait-on vous accuser dès ce moment et afficher sur le net que vous êtes dès lors très probablement coupable, parce que si votre voisin le dit ça doit être vrai?

    • Coulomb n’a pas travaillé pour Jean Charest “comme des milliers de gens”.
      Il a été l’organisateur de la campagne électorale de Jean Charest quand ce dernier était au parti conservateur et il lui a fait gagner ses élections.

    • Absolument en désaccord, mais je comprends ce que vous souhaitez souligner : il n’y a aucune preuve que le gouvernement fait quelque chose de mal dans ce dossier. Ceci étant dit, j’imagine que l’on peut s’entendre qu’il s’agit d’une connaissance embarrassante pour le gouvernement Charest. Comme vous dîtes, nous n’avons preuve de rien et M. Coulombe peut très bien être un beau parleur, or force est d’admettre que ce beau parleur plonge le gouvernement dans l’embarras en ouvrant la porte à la suspicion, au doute, à l’apparence de trafic d’influence. La situation n’est certes pas prouvée, mais elle suffit à gêner des gens, j’en suis convaincu.

      À l’instar d’une jeune fille qui soutiendrait faussement que son enseignant aurait eu un comportement déplacé envers elle… Avant même d’avoir une seule preuve, ne croyez-vous pas qu’elle risquerait d’embarrasser ce dernier! La présomption d’innocence, je veux bien… mais dans l’imaginaire collectif ça n’existe pas vraiment: on condamne d’abord et ensuite bonne chance pour prouver le contraire!

    • @vetoleduc

      On parle pas d’arrestation et d’emprisonnement, on parle d’embarras et de jugement politique. En passant est-ce que M. Coulombe est le frère du premier-ministre?

    • M. Boisvert

      Entièrement d’accord avec vous. On peut connaitre le PM, et même très bien sans pouvoir ni l’influencer ni influencer des fonctionnaires. Le père de Jean Charest et mon père était des amis d’enfance. Je connais bien M. Charest et la plupart des membres de sa famille. On a fait une bonne partie de nos études ensemble. Est-ce que je peux le rencontrer lui faire une accolade et lui chuchoter quelques choses à l’oreille? Bien sur. Est-ce que je vais l’influencer ou même tenter de le faire? Absolument pas. Certaines personnes qui participent à votre blogue voient des complots partout. Des petits crosseurs et des bullshitteux qui se donnent de l’importance, il y a en partout. Votre exemple de Cogger en est une bonne représentation.

    • Le premier ministre qui demande à tout le monde de dénoncer la violence ,pourait demander que l,on dénonce avec autant de force la coruption, le trafic d,influence on en parle depuis assez longtemps .Il dit que personnes n,est au dessus de la loi que ç prend des preuves béton. Bien d,acord mais dénoncer la couruption qui mine la confiance envers nos institutions moi je serait premier ministre je ferait un discours à la nation .Pour ce qui est de l,organisateur grace à l,enquete de monsieur Gravel on découvre que notre premier ministre peut rencontrer des personnages qui ont de drôle de façon de servir le bien plublique,ou de se servir dans le bien plublique.

    • @simonolivier

      Il serait bien que tous les citoyens fassent de la politique active pour se rendre compte de ce que c’est. Une fois que l’on a vu, il est très facile de comprendre après comment ça marche. Je suppose que tous ces bullshitteux et petits crosseurs tournent autour du pouvoir mais que rien n’arrive jamais. C’est beau les contes de fées…

    • «Dis moi qui tu fréquentes et je te dirai qui tu es»

      Cet individu ridiculement pathétique peut se permettre de tutoyer Jean Charest et de lui donner l’accolade? Il rôde dans son entourage depuis 30 ans?

      Je n’ai pas besoin d’avoir d’autres «preuves» pour me faire ma propre idée de Jean Charest et de ses fréquentations pour le moins douteuses qui conduisent à un système de copinage politique institutionnalisé.

      Quand on aura plus de journalistes comme ceux d’Enquête au Québec, on y verra plus clair dans toute cette toile politico-mafieuse composée du PLQ, d’individus louches et de la mafia italienne. Quoiqu’on en a déja une bonne idée!

    • @clodepomier

      J’ai déjà vu dans un souper pour une fondation un politicien très connu serré la main d’un mafioso très connu. Donc selon votre logique ce politicien est un mafioso?

    • j.c.virgil

      Réalisez-vous que vous venez de commettre une diffamation au sujet de David Whissell?

    • Cette émission a fait l affaire des péquisses.Attendez-vous qu ils vont en sortir des mures
      et des pas mures.! Mais dans quel monde nous serons tous dans 10-20 ans? Ca fait peur.
      Avec des GNB en croissance ,nous serons tous a genoux devant les syndicats et ce qui me
      dérange est le risque d une guerre civile.

    • Le monsieur Coulombe a eu l`air de ce qu`on appelle péjorativement un beau smatte .

      Reste qu`il y a sans doute un mini lien a faire quand même entre ses propos de ti-joe connaissant et l`acces au P.M.

      Étrange toutefois que ces révélations ou cette comédie sortent tout juste apres que l`UPAC ait commencé à accoucher car ce qui reste à faire c`est de relier les points entre les profiteurs et les plus gros acteurs du pouvoir au gouvernement.

      Si dans son cas on peut douter de la véracité de ses prétentions,il y a tout lieu d`être tres inquiet de la grande braderie organisée par Charest et son gouvernement dans le grand nord. Il m`apparait évident que le premier ministre n`a plus le mandat de piloter un tel dossier dont les implications futures pour le Québec sont majeures.

    • Voilà une bonne raison pourquoi j’ai délaissé «Enquête» justement parce que je trouve qu’ils beurrent épais. Je préfère vous lire. J’ai vu la bande annonce que ce Monsieur. J’ai trouvé cela tellement vendeur de chars, que je me suis dit j’espère que les gens ne le prendront pas au sérieux dans ses propos qu’ils retiendront qu’il est un peu vantard sur les bords.

    • Vous avez raison,

      J’ai oeuvré dans des organismes sociaux pendant des années et j’ai parlé a des premiers ministres de partis différents, lors de rencontres comme bien d’autres l’on fait et politesse oblige, les politiciens nous écoutent mais n’entendent pas nécessairement ce qu’on leur dit.
      Mais ils y en a des mals intentionnés qui s’en servent pour frauder les gens etn’oublions pas que l’émission ENQUÊTE EST TOUJOURS UN MONTAGE afin de mousser leur émission , je les mets das le même panier que Coulombe.

    • Mine de rien, la diffusion d’enquête vient de rendre un sacré service a ce M.Coulombe. Qu’il soit aussi bien branché ou non, il fera beaucoup plus attention la prochaine fois.

    • Rien de nouveau sous le soleil
      Répondant au premier ministre Jean Lesage, qui parlait de corruption sous l’Union nationale, Jean-Jacques Bertrand, alors dans l’opposition, fit cette remarque au premier ministre, laquelle s’avère toujours juste:
      C’était l’époque où M. Bernard Pinard, alors ministre de la Voirie, énonçait la théorie du bon patronnage.

    • ..@simonolivier,20 avril 2012,11h16: Il y a une différence fondamentale entre ce monsieur Coulombe et vous: Vous ne rencontrez personne dans une chambre d’hôtel en prétendant être le sésame capable d’ouvrir toutes les portes. Vous ne vous servez pas de la connaissance que vous avez du P.M. pour «boulechiter» un peu partout.

      Cela dit, ma formation et expérience de spécialiste en recrutement et embauche me font me ranger du côté de M. Boisvert. Aurais-je rencontré ce type pour évaluer son aptitude à me représenter quelque part comme lobbyiste, tout son «pétage de broue» m’aurait inévitablement mis la puce à l’oreille.

      Qu’il ait murmuré quelque chose à l’oreille du P.M. signifie juste qu’il le connaît depuis longtemps. Aussi, je connais assez la politique pour savoir qu’un politicien ne fait jamais semblant de ne pas connaître quelqu’un mais tout politicien le moindrement intelligent sait à qui il a affaire et sait comment ne pas se placer dans l’embarras avec des individus dont il sait devoir se méfier. Parler à quelqu’un lors d’un événement public, c’est une chose. Lui donner libre accès à son bureau en est une tout autre.

      Dans ce cas-ci, c’est un à zéro pour M. Boisvert.

    • M. Boisvert.
      Vous semblez juger du reportage comme on le ferait dans un procès. Soit.
      Mais pour moi, le procès n’est pas ce reportage.

      Pour moi, ce reportage n’est qu’un témoin dans un procès.
      Et à date on a entendu témoigner:

      -charest : qui ne connaît personne. Même pas les gens dans son bureau. Et qui comprend un code de couleur de Post-it mais qui n’a jamais rien vu d’écrit sur l’allégeance politique des juges
      -Fava: collecteur de fonds qui est souvent bénévole au bureau du PM
      -Une coupe d’italien. Souvent ils construisent. Ils ont de l’argent pour des projets.
      -Des firmes de construction/d’ingénieur qui ont des secrétaires qui donnent 1000$ pour souper
      -Couillard: qui a chagé les règles juste avant de partir au privé
      -Me souviens plus de son nom. Son fils (neveu?) voulait devenir juge.
      -Tomassi: fils d’un collecteur de fonds. Il connaît les besoins des garderies.
      -Michèle Courchène: c’est pas de sa faute. C’est les fonctionnaires qui ne savent pas lire les notes
      -Normandeau: aye si c’est des billets de Céline c’est pas de la corruption. Un financement contre du financement non plus.
      -Dupuis: son ami avait besoin d’un fusil
      -une trallée de proches des Libéraux et/ou haut fonctionnaires qui vont travailler pour les compagnies de gaz ou des minières.
      -Tous les maires, souvent libéraux et/ou ex Libéraux et/ou qui ont les même collecteurs de fonds.
      -L’ex chef de police qui part comme un coup de vent.
      -etc.

      Pris hors contexte, ce reportage ne veut rien dire en soit.
      Dans un casse-tête, peut être pas pour vous, mais pour moi c’est une preuve.
      Un preuve de plus que ce ne sont pas des pommes pourries. C’est un système.

      Pour vous c’est un témoin qui n’a pas de crédibilité? Ça se peut.
      25 témoins qui disent la même chose et qui manquent de crédibilité?

      Comment on dit déjà?
      À qui profite le crime?

    • Pour une rare fois, bien d’accord avec vous, M. Boisvert. Dans le monde politique, il y a beaucoup d’opportunistes qui se fraient un chemin, en alléguant connaître les coulisses politiques. Bien souvent, ce sont des arrivistes qui se déguisent en hommes d’affaires, en lobbyistes pour se donner une certaines prestance et ce, peu importe le parti politique. J’écrirais même plus que c’est à cause d’eux que la politique a des airs de policailleries…
      Daniel Lejeune
      Montréal

    • Peu importe si ce Coulombe est un vantard narcissiste, il doit se détester ce matin, après s’être vu piéger en caméra cachée.

      Question: grosses dépenses impliquées pour une chambre au St-James. C’est tout de même un des hôtels les plus dispendieux de Montréal. À mon avis, ce cinéma, eut été continué et échelonné sur plusieurs rencontres nous aurait fait voir l’enveloppe brune.

    • @carilloin
      Pour l’instant il n’y a rien qui prouve que Charest soit mêlé à son histoire. Donc aucune raison de parler d’embarras ou de mauvais jugement. On verra plus tard à la lumière de toutes les informations, mais à ce stade c’est trop tôt pour associer Charest aux magouilles de l’autre. Le fait qu’il se côtoient ou se parlent ne rend pas Charest ni coupable ni embarrassé: Coulombe n’est pas un membre des Hell’s ni un meurtrier.

      Pour ce qui est de l’analogie du frère, c’est vous qui l’avez cherché avec cette maxime: “dis-moi avec qui tu te tiens” que vous avez légèrement modifié mais qui dit à peu près la même chose … Vous devriez savoir, pour l’avoir écrite, que ça veut dire que si ton ami ou quelqu’un de proche est coupable de quelque chose ben tu l’est probablement toi aussi. Ce pourrait être aussi comme dans cet exemple: un individu commet un crime? Sa mère y est probablement pour quelque chose… C’est pas très édifiant comme raisonnement mais c’est à peu près ce que ça dit cette maxime-là.

    • Plus ou moins d’accord avec vous Mr. Boisvert….

      D’accord que Mr. Coulombe en beurre épais….des fois cela en est gênant….mais les informations qui sort de sa bouche et qui sont vérifiable sont vrai…..Prenez lorsqu’il dit qu’une telle va se faire offrir sa retraite au mois de Janvier parce qu’elle ne joue pas en équipe….effectivement, quelques mois après, la personne est à la retraite.

      Également, le porte parole de Charest envoie un communiquer à Enquête disant que Charest connait Mr. Coulombe, mais pas personnellement et que ceux-ci ne se sont pas vue depuis 1986 (j’espère que ma date est bonne). Un peu plus tard, nous voyons les deux en train de se faire une accolade comme deux vieux “potes”……

      Effectivement Mr. Boisvert, il n’y a rien d’embarrasant pour Charest….pour l’instant….mais, comme dit le vieux dicton, il n’y a pas de fumée sans feu!!!!

    • Je suis d’accord avec M. Boisvert lorsqu’il mentionne que M. Coulombe est celui qui a le plus l’air fou. Malgré tout, M. Coulombe mentionne des pratiques qui expliquent des faits réels. Dans le reportage, nous pouvons entendre M. Coulombre mentionné que des gens de différentes compagnies approchent les ministres ou le personnel politique en mentionnant que leur carrière politique est éphémère et qu’un petit coup de pouce de leur part pourrait être récompensé lorsqu’ils quitteront la politique. Nous avons vu dans les dernières années, beaucoup de ministres et du personnel politique quitter pour des postes prestigieux dans le secteur privé et souvent dans des secteurs intimement liés avec leurs fonctions de ministre. Pensons à M. Couillard ou bien Mme Normandeau et à du personnel politique qui ont travaillé au cabinet de M.Charest.

      Malgré le manque de preuve tangible, il est clair que le sens moral et les pratiques du PLQ sont questionnables.

    • Dans le Hoffington post quebec d’aujourd’hui, nous pouvons lire : «Au cours d’une rencontre, Pierre Coulombe a nommé l’un de ses contacts : Pierre Gaudreault, ancien candidat conservateur, ancien candidat libéral provincial et l’un des principaux collaborateurs du ministre délégué aux Mines, Serge Simard. M. Gaudreault a confirmé qu’il avait rencontré à deux reprises Pierre Coulombe l’automne dernier pour discuter de projets en marge du Plan Nord. Il soutient toutefois ne jamais lui avoir donné d’informations privilégiées.De son côté, Jean Charest affirme qu’il connaît Pierre Coulombe depuis très longtemps, mais qu’il ne lui a jamais communiqué de renseignements.»

      Je trouve, monsieur Boisclair, que tout comme votre patron, monsieur André Pratte, lorsqu’il s’agit du parti libéral du Québec, vous avez une propension à l’aveuglement volontaire. Les allégations contenues dans ce reportage sont troublantes non seulement pour monsieur Coulombe mais tout autant pour le partie libérale du Québec. Après tout, plusieurs milliards sont ici en jeu et lorsqu’on connait le laxisme de ce parti quant à l’utilisation des fonds publics, il y a de quoi s’inquiéter et prendre ces allégations au sérieux. Vous êtes décevant.

      Pierre Mayers

    • M. Boisvert, je partage entièrement votre point de vue.

      Le reportage d’Enquête, sans être bâclé, ne même nulle part, sauf pour mettre M. Coulombe sous les lampes des projecteurs. Ses belles paroles n’ont peut-être aucun fondement. Ce sont justement peut-être uniquement des belles paroles de bullshitter professionnel. C’est décevant comme enquête, car ça tue littéralement dans l’oeuf l’objet même de ce que ce reportage voulait dénoncer. En mettant à personnage qui parle et se vante, on n’amène aucune preuve réelle. Même qu’on risque de permettre à certaines gens malintentionnées de faire montre de plus de prudence à l’avenir avant de s’ouvrir la trappe.

      Il n’y a malheureusement aucune preuve dans ce reportage. On ne nous montre qu’un homme qui parle et se vante. Aucune preuve directe que son implication réelle comme intermédiaire entre des investisseurs potentiels et des agents du gouvernement. Aucune preuve directe que son implication a porté fruits ou donné des résultats quelconque. Ça, ça aurait été une vraie enquête. Ça, ça aurait mis vraiment le gouvernement (et non seulement ce type et l’équipe d’Enquêtes) dans l’embarras. Tout ce que ce reportage nous dit en vérité, c’est que tout un tas de monde grenouille dans l’entourage des ministres influents afin d’obtenir des faveur et des retours d’ascenseur. On le savait déjà, ça nous explique un peu plus le phénomène, mais ça ne nous amène aucune réelle preuve. Dommage. Avec un peu plus de temps, ça aurait pu donner quelque chose de très concrets. Oui, dommage que les côtes d’écoute dictent tout de nos jours… quitte à bâcler du vrai travail de journalisme d’enquête.

    • Une chose est sur, je conseil à ce M. Coulombe de prendre sa retraite, il n’aura plus de mandat. Je crois d’ailleurs qu’il devrait s’abstenir d’aller dans les événements politiques, il risque de se faire recevoir avec une brique et un fanal!!!
      Il n’y avait effectivement rien de compromettant pour le PM…
      C’était juste très drôle de voir un fin finot se caler à ce point

    • Une autre job pour protéger Charest, signée Gesca. Merci Monsieur Boisvert!
      Pour être sûr d’être publié, je reprends les termes d’un autre bloggeur, argyle: «Boisvert a raison.»
      GTremblay
      Montréal

      C’est un peu chiant de se faire dire des choses aussi stupides quand on essaie de faire un exercice de logique. Mais si ça vous fait du bien, y a pas de souci, on est là pour ça, allez, dévidez… Y.B.

    • De la culpabilité par association.

      Voilà ce que l’on fait dans ce dossier.

      Du pur jaunisme.

      Il y a quelques jours, j’écoutais une nouvelle sur France 24.

      On y disait que le cardinal Marc Ouellet serait l’un des trois papabilili, mais ce qui pourrait lui nuire, c’est que son frère avait été condamné pour pédophilie.

      Mais qu’est-ce que son frère a à faire dans cette nouvelle ?

      Marc Ouellet n’a jamais été inquiété par la justice.

      In cauda venenum.

    • @monsieur Boisvert,

      Dans l’affaire dite «de Mascouche», pourriez-vous me dire pourquoi on a précédé par voie de mandats d’arrestation alors que les infractions reprochées peuvent très bien être poursuivies par voie de sommation à comparaître.

      Et puis on arrête le maire en pleine nuit et on procède illico à son interrogatoire.

      Un peu plus et on lui faisait faire un «perp walk» et on l’expédiait à Rikers Island.

      J’aimerais avoir votre avis car à première vue, les policiers semblent avoir agi directement sur les ordres du procureur général et ministre de la justice ou encore pour plaire au gouvernement.

      Quant à moi, une telle façon d’agir est démesurée avec les offenses reprochées.

    • J’imagine de Coulombe est la bienvenue à la table de Charest et Beauchamp. Un crotté en cravatte de plus dans la longue liste des abuseurs et des fraudeurs du système.

    • Vous avez fait votre point. Le mien….des soupçons sérieux envers ce Coulombe et donc envers Charest et son plan nord et et en fait tout le parti libéral. Ça commence à en faire pas mal des malversations dans ce parti.
      Vous avez mentionné la notion de la preuve, cela vaut aussi pour le maire et les 14 autres accusés de Mascouche et que la commission Charbonneau s’avère intéressante….qu’en savez-vous?

    • C’est un spectacle gênant, à la fin. Je dis spectacle mais je n’entends pas par là qu’il y a le moindre plaisir à voir se confondre en balivernes un ancien premier ministre qui, à bien des égards, a eu beaucoup de mérite.

      Il y a les enveloppes, bien sûr. Il y a aussi, même s’il veut les oublier, les minimiser, ces rencontres fréquentes avec Schreiber, pendant son mandat de premier ministre, un homme douteux à sa face même.

      ….À qui, comment et combien a-t-il donné quand il a « dispersé » ces 225 000$ ? Ne s’en souvient plus

      Voilà en partie les propos de M.Bopisvert, alors qu’il nous informait de l’affaire Mulronney Schreiber…

      Yves Boisvert
      www.cyberpresse.ca
      vendredi 22 mai 2009

      Euh… Oui et alors? Y.B.

    • Comme vous M. Boisvert et comme bien d’autres je n’ai pas compris pourquoi le reportage de M. Gravel ait été diffusé par la télévision d’état qui a pourtant un devoir d’objectivité dans l’information. Y avait-il une vengeance cachée à l’endroit de M. Charest ou simplement un manque significatif de matériel pour faire un reportage valable, je ne sais. Ce que je regrette davantage c’est la publicité annonçant le reportage. On nous laisse entendre des révélations remettant en cause directement M. Charest avec les aspects noirs du Plan Nord. Ce n’est pas honnête.

      Le reportage aurait été aussi bon mais probablement beaucoup moins écouté s’il avait porté comme titre: “Fraudes et mensonges pour profiter de gens d’affaires un peu naïfs.” On y laissait voir un Pierre Coulombe usant de stratégies délinquantes pour séduire une éventuelle victime à sa fraude. Dès les premiers instants, on pouvait déceler les mensonges mêlés de demi-vérité simplement à la façon de parler, de regarder l’interlocuteur et aussi de se mouvoir. Et les petits films nous le montrant avec des politiciens et même M. Charest ne disaient rien d’autre que l’homme pouvait participer à ces rencontres comme beaucoup de monde peuvent le faire.

      Je suis certain que si ce monsieur a participé un jour à la campagne électorale de M. Charest alors qu’il était Progressiste-Conservateur, ce dernier souhaiterait maintenant ne l’avoir jamais connu. M. Coulombe donne plutôt l’air d’un homme qui a usé toutes ses ficelles pour être quelqu’un et qu’il en est rendu presqu’à ramper au sol pour prétendre exercer une quelconque influence.

      Si M. Coulombe a une femme et des enfants et petits enfants, je crains qu’ils on dû être verts de honte de le voir ainsi.

      Je ne suis pas toujours d’accord avec les politiques de M. Charest mais cela ne nous dispense pas d’un devoir d’objectivité surtout lorsqu’on transmet de l’information. D. Perreault

    • C’est en plein l’impression que j’ai eue en voyant le monsieur… gros big shot, gros parleur petit faiseur, name dropper, mais qui fait pas grand chose a part se donner un genre important. Finalement, c’etait pas le meilleur reportage de Gravel.

    • Hier soir j’ai attentivement écouté l’émission, et j’ai trouvé qu’il ventait très fort, ainsi que beaucoup d’autres l’ont souligné ici.

    • @Roland Lamothe, je ne connais pas très bien Pierre Coulombe, selon vous il est un grand bullshiteux, pourriez – vous m’en dire davantage sur sa bullshit, vous semblez être au fait.
      Ce que je vois, c’est que Charest et son gouvernement sont en train de virer la province en envers, le climat de suspicion envers les politiciens, les entrepreneurs, les étudiants, les journalistes, les artistes, les syndicats et j’en passe, n’aura jamais été aussi grand au Québec et ça, ce n’est pas de la bullshit Je n’est jamais connu un climat aussi pourrit et qui perdure depuis si longtemps.

      M.Leduc

    • Totalement d’accord avec vous, M.Boisvert.

      J’aime Enquete mais j’ai horreur quand ils font ce genre de raccourcis. Quand tu enquetes et tu dénonces, il faut être plus que droit et donner l’info de manière franche. Et nous laisser juger plutôt que de combler les trous en essayant de nous influencer.

      Moi ce qui m’a fait tiquer, c’est la voix off de Gravel qui nous dit que Jean Charest accueille Coulombe “comme un vieil ami” !!!! Heille, un politicien dans un réunion partisane accueille tout le monde comme un vieil ami. Et Coulombe ne semble pas pour le PM un plus vieil ami que les autres sur place. Même que lorsque Coulombe a fini de lui susurrer à l’oreille, Charest se détourne et le laisse en plan pour continuer à serrer la main de ses autres “vieux amis”.

      J’aurais préféré qu’Enquete me laisse sur les propos non-vérifiés de Coulombe plutôt que de me faire faire une tentative de bullshittage de la part de Gravel.

      Avec ce que j’ai vu hier, j’espère que la Commission Carbonneau sera autre chose qu’une simple parade de bullshitteurs, genre Coulombe. Si on les fait témoigner que la Commission s’assure,elle, d’avoir des faits vérifiés plutôt que du simple placotage.

    • Continuez de vous mettre la tête dans le sable M. Boisvert!

    • Qui s’assemble se ressemble !

    • @rolandlamothe – Même si la moitié du Québec saurait que Coulombe est un “bullshitter”, parfois il y a des parcelles de vérité même dans la merde de boeuf.

      Merci à “Enquête” pour son travail excellent et éclairant.
      Des ministres et premiers ministres se font offrir des postes sur des CA dans le privé à tour de bras, mais les ministres et premiers ministres qui détiennent le diplôme d’avocats se trouvent aussi de bien belles “jobs” dans les gros cabinets juridiques. Et il va bien falloir un jour augmenter le nombre de chiffres pour les compagnies à numéros (0000-0000 ne suffira pas, va falloir 00000-00000 et p’t'être même 000000-000000).

    • @simonolivier11h27
      Réalisez-vous que vous venez de commettre une diffamation au sujet de David Whissell?
      ********

      Ah oui vous m’en direz tant . Je n’ai pas été à l’école avec JJ Charest mais le jurisconsulte du Québec a déposé un blâme , le journaliste du Devoir Pierre Ouellet écrit dans cet article du 17 septembre 2009 :

      “L’ex-ministre du Travail, David Whissell, a beau clamer son innocence, le problème pour lui réside dans le fait qu’il détient bel et bien des parts dans l’entreprise ABC Rive Nord, entreprise qui a obtenu plusieurs contrats d’asphaltage sans appel d’offres.”

      Ce n’est pas pour rien que dans les documents soumis par le jurisconsulte de l’Assemblée nationale et juge à la retraite Claude Bisson, celui-ci mentionne qu’il va rester des «apparences» de conflits d’intérêts tant et aussi longtemps que monsieur Whissell ne fera pas son choix: l’asphalte ou la politique.

      http://www.ledevoir.com/non-classe/267482/le-jurisconsulte-du-quebec-a-raison

    • C’est sure que vous et tous les journalistes de la presse seront toujours du côté de Jean Charest parce que Charest dirige le parti de votre patron.Le parti libéral appartient à Desmarais.Alors?Pas de surprise ici.

      Forcez-vous un peu plus la prochaine fois. Un p’tit fait, hum? Et attention au français. Y.B.

    • A lire certains commentaires sur les blogues, les concepteurs de l’émission Enquête savaient que même si le p.m. n’y était pour rien, cela le salirait. Mission accomplie pour eux. Il y a des poursuites pour d’autres émissions que nous citoyens devrons payer avec nos taxes, un ménage s’impose dans la direction de cette émission, car Radio Canada va en payer le prix.

    • J’ai toujours pensé qu’il valait mieux aller courir un petit 10 k avant d’écrire des balivernes. D’ailleurs, je préfère lorsque vous parlez de course, c’est rassurant. Allez-vous être à Ottawa le 27 mai ?

      Toujours est-il que vous auriez dû aller courir un peu. C’est évident, qu’il n’y a pas de preuve que le premier ministre est le plus corrompu. Il semble assez clair qu’il est assez brillant pour ne pas s’approcher trop près de la magouille. Par contre, on peut faire un lien assez fort, c’est-à-dire que ce n’est pas une preuve, mais un indice, qu’il se passe quelque chose. Ne pas le voir, c’est manqué, je crois volontairement, de pif politique.
      D’ailleurs, je ne comprends pas pourquoi vous restez toujours pris avec cette “idée” de preuve. C’est dangereux. Évidemment, on ne peut pas dire, il a triché, mais on peut dire, ça ne sent pas bon. Et ça, après une bonne course, vous pourriez le dire.

      Je serai-là, à Ottawa. J’espère le faire en dessous des 3h 20.

      Pas Ottawa mais le parc Jean-Drapeau dimanche. Bonne chance dimanche. Entre-temps révisez les règles du syllogisme. Y.B.

    • @GTTremblay @trash
      Z’avez raison, Boisvert a raison. Vous saisissez? Vous en êtes capables?

      Euh, Boisvert z’avec MBM et Karl Heinz… avoir su, mon enveloppe, je lui aurais tendue prestement.

      p.s. Pour l’enveloppe, je serai, demain, au Jardin botanique, derrière le troisième saule, à 237 mètres, à l’est du jardin japonais, juste avant la dernière ombre du stade olympique, du côté ensoleillé du jardin pour enfants. Je vêtirai mon trench Bogart, et dirai, ”Play it again, Yves.” Ce sera le signal de l’échange entre Power Corp et les Forces de l’Ombre.

      Tous les paranos pourront nous épier.

      Je porterai mon sombrebro habituel. Eh, eh, eh. Y.B.

    • Jean char est est un petit type.il est le plus grand truand du Québec. Ce gars n a jamais honte. Vivement les élections pour au on debarasse de cette peste.

      Petit ou grand? Faudrait vous décider. Y.B.

    • Le problème avec ce que vous avez écrit M. Bosvert, est que seulement 5% de la population sera assez intéligente pour comprendre ou vraiment l`accepter. Le reste, rangeront ceci dans la colonne `encore l`osti de Charest`

      Le mal est fait.

    • @Peterpeter50: Si se ne sont pas des étudiants, alors pourquoi est-ce que notre amis Gabriel-Nadeau-Dubois-Lacasse ne dénonce-t-il pas la violence??

      De plus, inquiète toi pas, le PQ, feu l`ADQ, et même quelques membres de la CAQ seront dans la tourmente de la comission Charbonneau. Ceci n’a pas juste commencer quand les libéraux sont arrivés au pouvoir :)

      Jeff Fournier

    • Le problème avec ce que vous avez écrit M. Bosvert, est que seulement 5% de la population sera assez intéligente pour comprendre ou vraiment l`accepter. Le reste, rangeront ceci dans la colonne `encore l`osti de Charest`

      Le mal est fait.

      Jeff Fournier

    • Chacun tire les conclusions qu’il veut bien …

      Ce que l’émission enquête a voulu démontrer est que ce genre de manoeuvre est chose possible.

      C’est vrai que la gestuelle du Monsieur qui se vante d’avoir des relations rapprochées avec Jean Charest frappe l’imaginaire à grand coup de marteau et, fini par être aussi drôle qu’une épisode de la « Petite vie » dans laquelle, le personnage Réjean, essai d’impressionner tout le monde, par ses vantardises incroyables.

      L’épisode des grands collecteurs de fonds, au parti libéral, qui entraient au bureau du PM Jean Charest ,devaient aussi avoir des discussions assez convaincantes avec leurs commettants, afin d’avoir leurs faveurs et récolter beaucoup de dollars.

      Dans l’ensemble l’émission « Enquête » de Radio Canada nous a fait connaître plusieurs facettes du monde, qui gravitent autour des gens de pouvoir, tant municipale que provinciale et, je crois qu’il faut plutôt remercier Alain Gravel et sa collègue, de même que toute son équipe, de nous faire voir ce monde au petit écran.

      Je ne vois pas comment Jean Charest peut se voir glorifier après le visionnement de la dernière émission « Enquête » …

      Franchement, si demain c’était jour d’élection, j’y penserais à deux fois avant de cocher la case d’un rouge.

      Maxime du collecteur de fond;

      « Ceux qui donnent peu recevront peu et ceux qui donnent beaucoup recevront beaucoup … »

      Pensez-y!

      Frank

      *

    • Je n’ai jamais vu quelqu’un d’aussi têtu ou sceptique que M. Boisvert sur ce blogue, un petit dessin explicatif peut être ? Arrivez en ville coucdonc !

    • Monsieur Boisvert,

      À lire vos réponses à certains commentaires, vous auriez pu avoir une merveilleuse carrière comme scripteur en humour…. Continuez votre travail, vous m’avez fait rire après une journée un peu chiante….

    • Il serait mieux de s’adresser a Paul Demarais et a Sabia pour avoir des infos privilégiés.

      La porte d’entrée c’est Sagard .

      Votre patron vas etre fier de vous monsieur Boisvert .

      Vous me faites penser au défunt groupe rock dont j’ai oublié le nom et qui n’a eu qu’un succès au palmarès, qu’ils ont joué et répété toute leur carrière. Vous, c’est Paul Desmarais et Sagard”. Ça vous tenterait pas de composer une autre toune? Y.B.

    • Je ne comprend pas cette hainte contre Charest alors que ce bullshiteux de Pierre Coulombe a avoué à la fin de cette émission qu’il avait menti. Honte à Radio-Canada et son journaliste.

    • Euh.. ca constitue surement un début de preuve circonstancielle qui doit être grave, précise et concordante qu’elle soit faite au civil ou au criminel et faut pas confondre la qualité ou la crédibilité de la preuve avec son existence. Ici ce qui peut l’affecter c’est l’effet du montage, le montage est souvent source de désinformation. Le reportage n’est pas “la preuve”. À mon avis, les journalistes d’enquête auraient dû pousser le jeu plus loin et là on aurait su de quoi on parle mais l’attrait de la sensation et de la Une l’a emporté et ils viennent de scraper ou bousiller une belle piste. D’un autre côté, ca va mettre la trouille et la paranoia à bon nombre d’individus haut placés.

    • Ne soyons pas naïfs! La démonstration que l’équipe d’Enquête a surement voulu présenter est le modus operendi d’un “certain” lobbying dont nous reconnaissons tous l’existence. N’est-ce pas? Que ce Coulombe se soit brûlé, soit! Mais ne banalisons pas cet état de fait qui nous coûtera toujours cher. En avons-nous les moyens?

    • Je vois bien qui vous êtes.Vous ne mettez que les commentaires qui vont dans le sens de vos idées.

    • À mon avis, c’est TRÈS EMBARRASSANT pour le gouvernement Charest simplement par le fait que Coulombe affirme avoir des liens avec des députés libéraux et des fonctionnaires de différents ministères. À moins qu’il ne mente sur ces liens et qu’ils n,existent pas. Toutefois, suite au reportage d’Enquête, je n’ai vu personne du gouvernement se lever, protester et nous assurer que de tels liens entre Coulombe et le gouvernement n’existaient pas…

    • J’ai regardé l’émission que j’avais enregistrée. Je pense surtout que Coulombe voulait arnaquer l’informateur de l’émission. Il est le portrait d’un vrai fraudeur en promettant des choses vagues, sans être vraiment précis mais en impliquant des gens, comme le premier ministre à qui il va lui chuchoter quelque chose à l’oreille. Dans l’émission, ce qu’il y avait de fort, c’était l’histoire avec la mairesse de l’est de Montréal. La première partie ce n’était pas fort comme enquête, les enquêteurs se sont fait avoir par Coulombe qui s’est certainement fait payer quelques lunchs….

    • Je m’attends des journalistes d’enquête qu’ils apportent des faits clairs et nets. J’ai déjà embrassé René Lévesque et malheureusement je ne faisais pas partie de sa garde rapprochée… donc, arrêtons de mettre des paroles et des faits dans l’obscur.

    • Moi j’ai oeuvré dans le publique pendant 44 ans et j’en ais vue des coulombes.Des arnaqueurs qui profitent de toutes les occassions pour augmenter leurs credibilité.Se faire photographier avec un chef de direction un politicien important dans une rencontre publique a l’inssu du personage .Sa sert a vendre sa soupe apres.On appelle ca courrament des vendeurs d’auto usagés.Seulement 10,000 Km conduit par un vicaire de campagne etc.Quand on devient meilleur alors le Ponzi.

    • On aurait dit une enquête pas terminée.
      Fait-il juste parler ou il donne des résultats???

      Dernière enquête de l’année, pas d’autre chose a présenter? pas le temps de continuer? pas de budget?

    • Enquête a fait beaucoup d’efforts pour maintenir le dossier de la corruption de la construction en vie. Lorsqu’on fait de tels efforts, parfois on ne sait pas quand arrêter et on va trop loin.

      Après avoir écrit à plusieurs reprises à M.Charest et à mon député au sujet de la commission d’enquête dans la construction qui a pris presque 3 ans de pression avant de se réaliser, je comprend les journaliste d’Enquête.

      Il ne faut pas oublier qu’il n’existe pas que la preuve directe et évidente dans notre système de justice. Il y a aussi la preuve circonstancielle.

    • Bonjour monsieur Boisvert,
      Je sympathise. Tenir un blogue qui accepte les réactions du grand (petit?) public n’est pas une sinécure. Ça dérape très souvent de façon très laide, surtout lorsqu’on fait appel à la logique et à un minimum de dextérité intellectuelle. Je vois aussi avec tristesse que la majorité des interventions sont rédigées dans un français exécrable. (Un de vos correspondants vous appelle même “M. Boisclair”; mais il n’a quand même pas le monopole de la stupidité dans le fil de ces interventions).
      Bien sûr, je crois que vous avez tout à fait raison dans ce billet.

    • Bonjour monsieur Boisvert,
      Pour non publication.
      Vendredi le 20 avril, 11,08 a.m. Je vous ai envoyé un commentaire en Majuscule, la raison c’est que mon ordi était déréglé, je m’en excuse ce n’est pas dans mes habitudes de parler fort.
      Bonne fin de semaine et je vous remercie de me lire. roland lamothe

    • Je ne crois pas que l’émission « Enquête » ait voulu prouver quoique ce soit. Ce monsieur Coulombe ment-il? Bof…

      Je dirais juste qu’il n’y a pas de fumée sans feu. S’il y a des gens pour prétendre, à tort ou à raison, pouvoir accéder à des informations privilégiées et avoir l’oreille des dirigeants, c’est sans doute que ça existe.

      Autour de nos gouvernements gravitent toutes sortes de personnes chargées de représenter des intérêts privés. Certains sont d’anciens organisateurs du parti au pouvoir, ou même d’anciens politiciens tout court – pensons à Guy Chevrette par exemple, représentant les intérêts des compagnies forestières jusqu’en 2010…

      Pensez-vous vraiment que ces gens n’utilisent pas leurs contacts pour obtenir des informations ou des avantages indus?

      Ça va même plus loin que ça. Ceux qui sont chargés de surveiller certains secteurs de l’industrie sont eux-même des anciens de cette industrie, et ils finissent par y retourner. Le phénomène porte même un nom: on appelle ça les portes tournantes. On peut se demander à bon droit si ces gens prennent vraiment des décisions impartiales, sachant qu’un emploi lucratif les attend chez ceux qu’ils surveillent.

      Imaginez, par exemple, être un cadre chez Merck Canada qui fait le saut à Santé Canada… Vous êtes chargés d’approuver des médicaments produits par Merck. Merck vous a laissé entendre qu’on vous réchauffait un siège au CA… Oh, vous êtes honnête et tout, mais mettons que ça doit être tentant en maudit de mettre le tampon « approuvé » sur la demande un ptit peu plus vite disons… De tourner les coins un peu rond… L’affaire du Vioxx par exemple, ça vous dit quelque chose?

      http://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/biotechnologies-et-pharmaceutique/vioxx-une-entente-conclue-pour-tout-le-canada/539972

      Ce passage en particulier…

      « Selon Marlène Gauthier, de Merck-Frosst, un comité d’experts de Santé Canada a révisé le dossier de Vioxx à la lumière des données scientifiques disponibles et recommandé que Vioxx soit autorisé de nouveau au Canada. «Mais la compagnie n’a pris aucune décision à ce sujet», a-t-elle ajouté. »

      http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/200901/06/01-688724-victoire-juridique-pour-merck-frosst-sur-le-vioxx.php

      Pas très joli, non?

      L’émission Enquête ne fait que soulever un petit coin du voile. Que les prétentions de monsieur Coulombe soient fondées ou non, ce système de trafic d’influence existe bel et bien. À tous les niveaux de l’État…

    • j’admets que je déteste Charest mais je me dois d’être en accord avec vous, ce reportage est incomplèt … malheureusement

    • pas d’accent sur incomplet. Désolé

    • M.Boisvert, je suis d’accord avec vous quant au comportement d’arnaqueur amateur de Coulombe.
      Malheureusement, Charest et les scandales qui l’entourent, lui et son parti, s’est attiré un cynisme occasionnellement gratuit.
      Il a donc à subir les mauvaises odeurs quand le fumier virevolte dans le ventilateur…
      J’aurais bien aimé connaître AUSSI vos commentaires quant à la pertinence des recherches sur la deuxième portion de l’émission, où l’on voit Borsellino, Tomassi et CHAREST, célébrer comme larrons (et je suis poli) en foire…
      Bravo pour vos articles et merci de veiller au grain !
      Robert Alarie
      @ducalme 20 avril 2012-12h49
      Vous nous écrivez du Vatican ou vous êtes parents avec Kid Ouellet ?
      C’est quoi le rapport ?

    • si un crotté met de l argent dans la caisse du parti … c est un Monsieur.
      J aime l analyse pragmatique de M. Boisvert

      mais c est quand meme un un individus louche de plus qui semble graviter autour de notre premier ministre et ca, ca n a rien de bien rassurant.

      Déja que Fava et les autre copains libéraux qui ont défilé devant la commission Basrarache
      nous lassait une image extremement négative de ce qu est ”la machine libérale ”

      Ca fait beaucoup d individus douteux dans l inner circle ou qui ont acces a l inner circle …

    • Avez-vous des preuves comme quoi c’est de la frime? Il est certain que les preuves ne pleuvent pas dans ce genre de chose. Généralement, ils essaient d’être discrets. Ça ne veut pas dire que c’est du mauvais monde, ça veut juste dire qu’ils profitent du système.

    • Je suis bien en acccord avec vous, M Boisvert. Cependant, ce qui est étonnant est que Radio canada avec nos taxes ont fait une enquête de plus d’un an, de ce que j’ai compris, pour les fins de cette enquête. Soit avoir dédiée un enquêteur pendant un an, location de chambre d’hôtel, vins, caméra caché et etc… Et ce que l’émission présente est tout ce qu’ils ont trouvés. Soit un gars qui connait Jean Charest. Je saisie mal le but de cette enquête en regard à d’autres sujets encore plus criant a mettre sous nos yeux. Serait-il possible de faire une enquête sur les méthodes de cette émission ! Est ce que les gens impliquées sont poursuivis pour crime quelconque ! enfin c’est une opinion ….merci

    • bonjour Monsieur Boisvert, je suis en accord avec vous. Cependant, les suppositions dérangent tout le monde, et c’est précisément le problème auquel tous les Québécois font face. Les enquêtes ne semblent jamais assez étoffées pour qu’on arrive à démontrer que les politiciens sont partie prenante de ce système. Et il faudrait être dupe pour penser qu’ils ne le sont pas. Cela fait combien de fois que l’on associe des noms aux politiciens sans pouvoir établir de liens précis ? Vous seriez certainement capable de me répondre à cela. Chose certaine, certains députés ont eu à démissionner probablement pour étouffer des problèmes de conflit d’intérêts ou de corruption. C’est ce que je trouve dommage de ce reportage.

    • Comme on dit il n’y a jamais de fûmé sans feu, ça omence comme cela avec Charest et la relation peut-être hypothétique de Coulombe avec lui, mais une chose est certaine ils se connaissaient ety plus que très bien.

      C,est comme mme Normandeau et sa nommination de vice Président dans le poste qu’elle occcupe, ça ressemble très bien à ce que Colombe parle, les dividendes viennent après la démission comme Ministre, et pourtant c’est assez claire dans son cas comment elle s’y prennait pouramsser de l’argent pour la causse électorale et en passant par des petites faveurs personelles commes des billets dans une loge qui se vendaient au bas mot près de $20,000 aux spectacles de Céline Dion et autres du genre, les seuls billets c’étaient plus de $1000. la copie.

      Et maintenant le cocktails chez Martel à Mascouche pour les fonds à ce que je sache c’était sous la présidence de Charest lui-même, ça commence à être moins hypothétique. Tant qu’à parler de ce qui c’est dit à TLMP, parlons de de toute l’entrevue de Gravel et Pierrebourg et pas seulement de Coulombe.

    • En tous cas, j’aurais bien aimé entendre le ‘petit secret à l’oreille’ de Jean Charest.

      Il faut être pas mal ‘intime’ avec un Premier Ministre pour arriver à faire cela.

    • M. Boisvert,

      Je dois vous dire que ce reportage d’enquête m’a laissé un peu froid également. Je voyais une grande gueule se vanter de plusieurs choses ayant même de la difficulté à parler clair. Il connaissait le ministre des mines. J’ignore s’il l’a seulement appelé par son nom. Donc, je suis prêt à abonder dans votre sens. Il y en a certes comme nunu et souverain qui ne seront jamais content (e)s. Ils sont contre vous et votre collègue Pratte car vous apportez toujours des faits qui sont indéniables. Cela les choque. Ils seraient mieux d’aller sur le blogue de madame Payette dans le Devoir. Ils y seraient plus confortables. Ils faudrait quand même que ces deux très chers péquistes jusqu’à l’aveuglement me disent quel genre de jeunesse connaît madame Marois qui s’est vu offrir lors de sa course à la chefferie contre André Boisclair par une militante mineure une somme de 2500$? En tout cas, il ne semble pas qu’elle connaisse les mêmes gens que ceux qui se retrouvent dans la rue pour manifester contre des hausses de frais de scolarité. Bonne journée.

    • M.Boisvert,
      Intéressant de constater le nombre de brebis libérales qui ont sauté sur l’«os» de la première partie de l’émission et qui, avec une mémoire sélective qui les caractérise, ont eu chaus à l’idéee que vous parleiz de la deuxième partie de l’msiison…n’ont pas fait allusion à la deuxième partie de l’émission…
      On lisait dans le journal que plus ou moins 80% des québécois associent corruption et libéraux…!
      Qu’en pensent les brebis libérales sur ce site ?
      Robert Alarie

    • ….ont eu (chaud) à l’(idée)…que vous (parliez)…de la deuxième partie de l’(émission)..
      Désolé pour les fautes…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2013
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité