Yves Boisvert

Yves Boisvert - Auteur
  • Yves Boisvert

    Yves Boisvert est chroniqueur à La Presse depuis 2000, après avoir été chroniqueur judiciaire pendant 10 ans.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 24 mars 2012 | Mise en ligne à 22h19 | Commenter Commentaires (35)

    Souvenirs journalistiques de Thomas Mulcair

    Thomas Mulcair il y a 19 ans.

    Thomas Mulcair il y a 19 ans.

    Mes premiers souvenirs de Thoma Mulcair, maintenant chef de l’Opposition officielle à Ottawa, remontent à 1993, quand il était depuis six ans président de l’Office des professions du Québec.

    L’office supervise toutes les corporations professionnelles.

    Je ne me souviens du nom d’aucun autre président de l’office depuis le départ de Thomas Mulcair.

    Peut-être ses successeurs étaient-ils très, ou même plus compétents.

    Mais ils sont passés sous le radar médiatique sauf rare occasion.

    Thomas Mulcair, lui, a réussi le tour de force d’être une personnalité médiatique en occupant ce poste somme toute assez peu pourvu de pouvoirs.

    On lui mettait un micro devant la bouche, et il nous sortait des citations superbes sur le Collège des médecins ou le Barreau qui allaient faire la manchette.

    Oh, ce gars-là disait les vraies choses…

    On l’a vu attaquer de front le président d’alors du Collège des médecins, Augustin Roy, qui avait toujours une bonne raison de défendre un médecin fautif, même dans un cas d’agression sexuelle.

    M. Mulcair lui reprochait de carrément s’ingérer dans les dossiers disciplinaires, pour s’assurer qu’on ne soit pas trop dur envers un médecin.

    Au bâtonnier du Québec (et futur député libéral fédéral) Denis Paradis, qui remettait en question l’existence de l’office (qu’il appelait l’Office du taponage du Québec!), il ne s’était pas gêné pour répondre:

    «Il se promène partout en s’empressant de mentionner que son frère (Pierre Paradis) est ministre et qu’il va aller voir untel et untel, affirme M. Mulcair. S’il pense que grâce à des contacts familiaux il va pouvoir changer les choses comme il l’entend, j’ai des nouvelles pour lui! L’Office est là pour rester!»

    Il avait le verbe haut, la réplique assassine, n’avait pas peur de se mettre le gouvernement à dos, bref, tout ce qui lui a valu de la notoriété, sa popularité politique… et plein d’ennemis!


    • Ça fait trop longtemps que Harper et son gang font ce qu’ils veulent.

      Ça va faire!

      Je pense que M. Mulcair est le type idoine. Et ils semble avoir arrondi ses angles. J’ai bien aimé l’accolade à Libby Davies (qui est devenue rouge comme une pivoine et a eu l’air vraiment émue), La main en l’air pour Brian Topp, le fait d’avoir appelé M. Broadbent sur la scène.

      Comme disait Laetitia Bonaparte, pourvu que ça doure…

    • Félicitations à M. Mulcair, le premier véritable chef d’envergure dont se dote le NPD, et l’ensemble de la gauche. Pour l’avoir vu en comités parlementaires, ce monsieur sait ce qu’il fait.

    • Maintenant, le Bloc est VRAIMENT fini!!!

    • La description que vous en faites, ça veut dire, leadership, homme de principe, passionné, intéressé qui ne se laisse pas marcher sur les pieds…..bref un chef juste à point nommé pour défendre les insignifiants corporatistes qui gèrent le Canada et le Québec actuellement.
      Enfin pour ceux qui s’en aperçoivent.

    • Il y a moins de barbus chez les politiciens que dans la population en général. Des hommes politiques de gauche ont traditionnellement porter la barbe, quoique de nos jours il faille en limiter la longueur. Je dirais que la barbe de Mulcair le sert bien.

    • Bonne chance M.Mulcair, Ca prend des pibulls comme vous pour répondre aux attaques cheaps des très petits politiciens conservateurs qui gouvernent comme s’ils avaient eu 99 % du vote lors des dernières élections. Montrez-leur que plus de 60% des Canadiens ont voté pour un autre genre de Canada!

    • Un ancien libéral au NPD pour mieux mordre un ancien démocrate au PLC? Wow! Très certainement un changement d’huile majeur pour les vieilles minounes à Ottawa.

    • Sa presence comme chef de l’oposition va donner du piquant sur la scene federale.

    • M. Harper va lancer son pitbull de service, John Baird, aux trousses de M. Mulcair dans le but de le faire dérailler. Celui-ci devra ne devra pas mordre à l’hameçon, en se souvenant que son vis-à-vis est le premier-ministre et non pas le ministre des Affaires étrangères.

    • Bonjour,

      Tout un cadeau que sert offert le Nouveau Parti Démocratique du Canada avec Monsieur Thomas Mulcair. Monsieur Yves Boisvert fait bien de souligner le passage de ce fier combattant à l’Office des Professions du Québec pendant 10 ANS, un organisme de gauche. Tout comme Feu Jack Layton, Monsieur Thomas Mulcair grimpa aux barricades du château de cartes que les nationalistes québécois avaient érigé à Ottawa comme un prix de consolation suite à la défaite référendaire de 1995. Le défunt Bloc Québécois s’écroula TOUT D’UN BLOC en réussissant à garder 4 pauvres DÉPITÉS par la peau des fesses qui font maintenant la Vigile sur un tout petit Morceau de Bloc. Merci Monsieur Thomas Mulcair ainsi qu’à Feu Jack Layton.

      En caricaturant toujours Monsieur Thomas Mulcair comme un pitbull, la gente journalistique oublie de mentionner que Thomas Mulcair peut très bien être un CHARMEUR efficace à ses heures. Et nul doute que les québécoizzzes nationalistes y gagneront au change comparativement au croque-mitaine qui servit de purgatif pendant 15 ans suite à la défaite référendaire de 1995. Continuez de charmer les québécoises, les Canadiennes vous appuient déjà en très grand nombre. Au plaisir, John Bull.

    • Bon! Le l’opposition officielle a enfin un chef! Reste a voir si il saura reprendre le poil de si bête (Harper).

    • Enfin quelqu’un de solide pour donner la réplique à Harper!

      Il est grand temps que les « vraies choses » aient une voix à Ottawa.

    • Vous êtes gentil.

      C’est bizarre, personne ne se rappelle de Mulcair version Alliance Kwebec.

      Pourquoi?

    • Un ancien avocat d’Alliance Québec va maintenant représenter les Québécois à Ottawa. On ne peut pas tomber plus bas.

    • Avec l’équipe B du NPD qui restait en chambre pour occuper le temps pendant la course au leadership, le Bloc et le PLC étaient sur une remontée.

      Pour le PLC, je ne sais pas, mais pour le Bloc, la victoire de Mulcair va marquer la fin du “beau rêve”.

      Un grand merci à Ed Broadbent qui, grâce à sa sorti hargneuse contre Thomas Mulcair, a démontré que l’élection de celui-ci marquait la fin d’une époque au NPD.

      Dans ma circonscription des Trois-Rivières, nous avons un député NPD de grande qualité, Robert Aubin, mais dans la voisine de Saint-Maurice-Champlain, Lise St-Denis est ce que j’ai vu de plus insignifiant en politique depuis longtemps.

      D’ailleurs, elle a quitté le NPD pour le PLC…ayant pu parler avec Jean Chrétien et Denis Coderre dans l’avion qui la ramenait des funérailles de Jack Layton.

      Quelle profondeur…

      Comme le dirait Jean Chrétien lui-même, elle va en manger une belle aux prochaines, si tant est qu’elle se représente.

    • pour faire un p’tit clin d’oeil à la fin de votre article, Winston Churchill à déjà dit:

      “You have enemies? Good. That means you’ve stood up for something, sometime in your life.”

      Bien content! Car je l’assume, j’ai voté pour le NPD aux dernières élections. Mais que de déception…. peut-être cela changera-t-il! Sinon, au moins, on aura du plaisir à regarder la scène fédérale durant les 3 prochaines années!

    • Mulcair, cet ancien d’Alliance Quebec qui s’est battu contre la Loi 101, cet ancien d’un parti de droite comme le PLQ, cet adorateur de Tony Blair qui a massacré les idéaux socio-démocrates du Labour Party britannique…

      Le NPD a vraiment mal choisi. Les Québécois n’embarqueront pas.

    • Bravo,
      Enfin quelqu’un avec des couilles pour donner du fil à retordre à El duce Harpeur qui roulait dans la farine la bande du NCP (Natural Corrupted Party) des johnbull de ce monde…
      Le seul du NCP à avoir hurlé dans un langage de taverne étant Justun Trudeau, ça deviendra un peu plus sérieux comme ruades dans les brancards de la colline aux tulipes avec Mulcair…
      Je suis impatient de connaître sa réponse quand on va lui rappeler que, selon le NPD, un vote de 50% + 1 serait acceptable pour que le Québec devienne, enfin, un PAYS !
      D’autant plus qu’avec le départ du gros Kdère (le prochain maire de Montréal), le seul à aboyer comme un ti caniche sera l’ «éblouissant», le foudroyant et ineffable orateur du NCP : Dion, Stéphane de son prénom…
      Une autre contribution à la souveraineté du Québec en perspective…
      Robert Alarie

    • Les gens démonstratifs, bouillants et passionnés ne réservent pas ces traits de personnalité qu’à leurs adversaires.

    • Je ne crois pas au hasard et chacun est a sa place tel Mulclair comme dans un film car la vie sur terre estfaits de multiples scénarios. Et un jour il y aura la disparition , après un apocalysme, des sectes-politiques qui sont au service d’un capitalisme animal.

    • Dommage qu’il n’ait pas été chef politique à Qc pour confronter les politiques partisanes du gouvernement Charest. D’autre part, le cheuf Harper lui donnera assez de matière pour qu’il nous montre de quel bois il se chauffe à Ottawa. Tant mieux. Il était temps.

      Puis, hors sujet, si son charmant accent anglo quand il s’exprime en français peut donner le goût à d’autres Anglos de faire le saut on va accueillir leurs efforts les bras ouverts et les oreilles rouge de bonheur!

    • On dirait que les étoiles son enlignées pour que M. Mulcair devienne premier ministre du Canada et qu’il donne pendant quelque temps de la crédibilité à l’option fédéraliste dans une direction plus acceptable pour tout le monde (en comparaison avec les conservateurs et leur dérive drettiste). Un nouveau PET serait-il né dans une nouvelle enseigne?

    • Mulcair a quitté le PLQ pour son profond désaccord sur les politiques environnementales. Pour ça il a mon appuie.

      Ça me fais rire quand je vois des gens reprocher à un politicien sur la scène fédérale leur attachement au …… fédérale.

      Mulcair donnera de la répartie à Harper, qui jusque là, naviguait sur des eaux calmes sans vents contraire.

      Puis finalement, selon moi, le pire ennemi du parti conservateur, est le parti conservateur lui même. Leur arrogances et leur malhonnêteté intellectuel finira par rebuter bien des gens, et ce, coast to coast.

    • Mulcair s’il veut percer dans l’Ouest devra abandonner les inepties environnementales de ses copains écolos québécois.

    • Admettez M. Boisvert qu’au Québec se faire des ennemis fait parti du quotidien. Les gens ont la mèche courte et se sentent offensés pour bien peu.

      Pour peu que vous ne partagiez pas leur avis tout de suite vous êtes un enenmi et vous êtes perçu négativement par votre entourage…

      Ici il faut toujours hocher la tête dans le même sens que l’ombre pour être apprécié.

      Alors ça vaut ce que ça vaut…

      Ce n’est vraiment pas particulier au Québec. C’est universel. Y.B.

    • @haddock9
      Parce qu’au Québec, la devise, c’est “Je me souviens de rien”.

    • Pour les ”inepties” au sujet du Québec et des Québécois, americanophile se pose un peu là, ne trouvez-vous pas?

      Il en fait une sorte de spécialité. Assez prévisible, généralement provocateur, mais parfois met le doigt sur quelques travers de la psyché nationale… Y.B.

    • Mulcair ce soir sur RDI: “Les libéraux avaient l’habitude de flasher à gauche et de tourner à droite”. Il a le sens de la formule. À suivre attentivement.

    • @reparti. Vous êtes d’un cynisme… Qui, d’après vous, est le mieux placé pour s’opposer actuellement à ce gouvernement sans foi ni loi? C’est un pitbull, disent certains. Pitbull ou loup, je l’espère comme un chef de meute sans complexe. L’opposition est là pour s’opposer, et le Canada en a grand besoin par les temps qui courent.

    • @oeildefaucon. “On dirait que les étoiles son enlignées pour que M. Mulcair devienne premier ministre du Canada”. Nos puissants voisins vont tout faire pour que ça n’arrive pas. Les étoiles inclinent mais ne forcent pas.

    • “six ans président de l’Office des professions du Québec”. Et sans tache à son dossier aux dernières nouvelles. Ce n’est pas rien. Je suis certain que Harper a un peu peur, à tout le moins.

    • @jonbull. “l’Office des Professions du Québec pendant 10 ANS, un organisme de gauche”. Vous louchez, ou quoi?

    • @voixducentre. “la victoire de Mulcair va marquer la fin du “beau rêve”. Ce beau rêve de René Lévesque est mort et enterré. Le beau et nécessaire rêve de maintenant, c’est de mettre au pilori et à la porte ce gouvernement corrompu de bigots hypocrites.

    • J’ai hâte qu’un journaliste fasse son travail, et nous sorte quelques citations juteuses de Mulcair alors que celui-ci était une figure de proue d’Alliance Québec.

    • Ca me renverse de voir qu’il y en a qui croit encore que 50% + 1 suffirait pour briser le Canada. Ou comme les sécessionnistes le disent ” la souveraineté de La Laurentie” Ils ne disent pas si 50% + 1 serait une réponse suffisante pour le cas oû la partie ouest de l’ïle de Montréal s’indentifiant largement comme Canadiens manifestaient leur intention de demeurer Canadiens et former une onzième province. Pire ils ne le prévoient pas du tout et je suppose qu’ils pensent que l’intégrité territoriale ne s’appliquerait pas dans ce cas. Et je n’ose même pas penser aux autres nations habitant sur le territoire nordique du Québec.

      Georges Michaud

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « juil    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité