Yves Boisvert

Yves Boisvert - Auteur
  • Yves Boisvert

    Yves Boisvert est chroniqueur à La Presse depuis 2000, après avoir été chroniqueur judiciaire pendant 10 ans.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 24 octobre 2011 | Mise en ligne à 16h38 | Commenter Commentaires (162)

    La “spontanéité” de la FTQ-Construction

    Michel Arsenault, président de la FTQ (photo Cyberpresse)

    Michel Arsenault, président de la FTQ (photo Cyberpresse)

    La réaction “spontanée” des deux grands syndicats de la construction nous en dit long sur leur sens de la démocratie syndicale.

    Hein? Quoi? Des mots d’ordre? Jamais entendu parler, dit Michel Arsenault. C’est seulement la colère des syndiqués qui s’exprime.

    Ah, ah, elle est vraiment bonne!

    Demandez aux employeurs qui ont vu débarquer les fiers à bras ce matin…

    Ou écoutez le témoignage de la présidente d’un comité pour la défense des droits des femmes dans la construction.

    Dès le début des audiences parlementaires, on apprend ce qui se passe sur les chantiers.

    Les audiences de la commission parlementaire nous convaincront sans doute que L’intimidation est érigée en système.

    On attend de voir si Michel Arsenault répondra à l‘appel de Diane Lemieux pour dénoncer l’intimidation.

    Ça se serait bien étonnant.

    M. Arsenault a été un champion du déni jusqu’à maintenant. On ne voit pas pourquoi ça changerait.

    Il y a une chose qui est assez claire cependant.

    Malgré la faible cote de ce gouvernement, la population se rangera largement derrière lui comme derrière Mme Lemieux, si ça commence à brasser un peu trop sur les chantiers.

    Et si ça dégénère, on n’aura jamais vu autant de gens en faveur d’une tutelle.

    On n’est plus au temps de Dédé Desjardins.

    Avis en soit donné aux Rambos et surtout à ceux qui les protègent.


    • Un mot, un seul : BRAVO!!!

    • Si Arseneault est rendu à son poste, c’est justement qu’il ne croit pas à la démocratie syndicale! Il ne peut y avoir de démocratie lorsque l’intimidation et les attaques sont la marque de commerce de leur mouvement et lorsque les employés n’ont pas le choix d’adhérer au syndicat. Ça s’appelle une dictature et plusieurs pays se battent pour se débarasser des dictatures.

    • il reste que le gouvernement à cherché le trouble … Courageux ? Où show de boucane pour faire oublier le commission d’enquête sur la Corruption dans la construction ?

      Ne s’agirait t’il pas de faire passer les travailleurs pour les méchants ? Quand on donne une enveloppe quelqu’un la reçoit…

    • J’espère qu’il y avait quelques agents de l’UPAC sur les chantiers aujourd’hui pour voir ce qui s’y passait.
      En fait je ne doute pas qu’ils sont professionnels et qu’ils y étaient.

    • La FTQ doit être transparente pcq tous ces gens d’affaires qui sont en parténariat avec Le Fonds de la FTQ vont ruer dans les brancards .
      J’ai transigé souvent avec le Fonds : ce sont des gestionnaires sérieux et intègres.
      yves graton

    • Et ça prenaient de vrais HOMMES pour battre une femme et l’envoyée à l’hopital.

    • un chien stupide c est spontané ca aussi …

    • Quand c,est pas les entrepreneurs mafieux qui nous exploitent, ce sont les syndicats qui veulent prendre la place du gouvernement et faire la loi. Depuis 40 ans. Est-ce qu’on va avoir enfin le courage de régler toute cette magouille. De haut en bas SVP. Ca presse ! La population est dernière vous les politiques. que vous soyex l;ibéraux, péquistes, caquistes, autonomistes, etc. Le Grand ménage SVP.

    • La FTQ n’a jamais donné dans la dentelle. Mais, si c’était un secteur intéressant pour s’accaparer des cotisations syndicales, Michel Arsenault se mettrait au crochet…

      Historiquement la FTQ a fait de grandes choses pour les travailleurs. Ça, c’était hier.

      Maintenant, cette centrale est une hydre à trop de têtes qui voit une partie importante de son pouvoir menacé avec ce projet de loi. C’est un pouvoir parallèle qui a l’oreille des gouvernements et qui conclut toutes sortes de marchés implicites.

      Au moins, il semble que le gouvernement est prêt à les casser… un peu…

      Sur la violence et l’intimidation sur les chantiers voici ma position : tolérance zéro. Allez membres des corps policiers, arrêtez ces malfrats. Oui, ce sont peut-être des pères de famille, mais ils intimident d’autres pères de famille. Seuls les criminels utilisent maintenant ces procédés. Traitons ces syndiqués selon les procédés employés.

      Finalement,allez donc voir le nombre d’organismes gouvernementaux qui occupent les édifices de la FTQ sur Crémazie. Pourquoi la FTQ loue à des locataires gouvernementaux? Sérieusement, RBQ (Régie du bâtiment), CTQ (Commission des transports).

      Question fascinante pour une autre commission d’enquête…espérons que celle-ci aura des pouvoirs de contraindre…

    • Arsenault… Autant de crédibilité que Charest!!

      Lui qui ce matin à la radio s’égosillait :” Ça fait 100 que ça marche de même, ça a toujours marché de même! On va se battre pour nos acquis!!”

      Les négriers de l’époque de la ségrégation américaine tenaient le même discours…. Arsenault et son Rambo (L’homme à la cervelle d’amibe), me rendent physiquement malade de rage…

    • Spontanéité mon c**! Le débrayage s’est fait uniquement sur les gros chantiers stratégiques bien en vue et bien ciblés.

    • La démocratie syndicale. Non la démocratie tout court. Quand l’exemple vient de haut, avec un gouvernement tolérant des fraudes qui ont envahi notre société….. et qui fait semblant.
      Ce qui est intolérable pour les uns, instable, changeant les règles trois fois dans le même fin de semaine, indésirable ce gouvernement, …l’exemple vient de haut.

    • Il nous prend pour des imbéciles, Michel Arsenault! “Réaction spontanée”, mon oeil! Que la loi s’applique à tous, y inclus la FTQ. Que le gouvernement et la police fassent leur travail et voient au respect des lois.

    • Même si je suis très en colère par rapport au comportement inacceptable du magouilleur-en-chef du Québec, J.-J. Charest, dans plusieurs dossiers dont celui de la “présumée” enquête dans laquelle Me Charbonneau risque de se déshonorer si elle maintient son appui au décret de coin de table fabriqué sur mesure, je donne mon entier appui aux Dames de la construction (Lemieux et Thériault), afin de mettre de l’ordre dans ce milieu de “gros bras”, en utilisant “rapidement” tous les moyens à leur disposition.

      Je ne croyais pas pouvoir dire cela en 2011, mais : VIVE les femmes pour amorcer le grand ménage du Québec !!!

      Serge Longval, Longueuil

    • M.Boisvert je vous cite:” Malgré la faible cote de ce gouvernement, la population se rangera largement derrière lui …si ¸ça commence à brasser sur les chantiers”. Qui a alors intérêt à ce que ça brasse sur les chantiers à part Charest, Lemieux et Thériault? Je n’ai fait que vous citer.

    • Que la FTQ soit en colère est compréhensible, qu’elle utilise des moyens de pression est normal. Cependant, je crois qu’on a clairement dépassé les bornes là.

    • M.Boisvert,
      J’ai comme l’impression que les gros baveux genre Rambo vont frapper leur Waterloo avec, ironiquement, deux femmes qui vont vouloir sa peau : Mesdames Lemieux et Thériault !
      J’ai aussi comme l’impression que si la Mafia est de connivence avec Arsenault, Rambo va se faire servir une leçon par ses «employeurs» si c’est ce gros tas de m… qui a pris lui-même l’initiative de violenter des femmes…
      Concernant le «boss« de la FTQ Arsenault et son entourage, qu’a fait l’escouade Marteau qui était censé être sur ce dossier depuis belle lurette puisque, depuis deux ans déjà, on pouvait lire dans le journal :…«Selon ce qu’a appris Radio-Canada, le président de la FTQ, Michel Arsenault, et l’ex-président de la FTQ-Construction, Jean Lavallée, ont des liens étonnants avec un des plus gros entrepreneurs en construction du Québec, Tony Accurso. Tous trois ont passé une semaine sur le luxueux bateau de l’entrepreneur aux Bahamas, au début décembre.»…
      Escouade Marteau ou escouade ‘’Tapette à Mouches’’ ??

    • On veut des peines criminelle contre les intimidateurs.
      On veut la démission des menteurs.
      On veut des amendes pour les fauteurs de troubles.
      On veut terminer le placement syndical.

    • Bravo, c’est bien la première fois que j’appuie ce gouvernement dans sa démarche.
      C’est triste à dire mais les travailleurs de la construction n’ont pas assez de courage pour se débarrasser de ce syndicat mafieux.

    • La société a progressé, la FTQ et ses semblables continuent l’action syndicale des années 70. On se rappelle et ce n’était pas beau. Rambo et ses sbires en sont la preuve.

    • Je ne suis honnêtement pus capable.

      Le gouvernement, les syndicats, le patronat, ”nos” sociétés d’états, l’état de nos infracstructures, l’état du système de santé et de l’éducation etc…

      Qu’est-ce qu’on fait mr Boisvert? On fout le camp? Suicide? On se retrousse les manches?

      Ce n’est même plus une blague. Tout ces dossiers commencent à m’affecter sérieusement dans mon quotidien.

      On ne parle même plus de cynisme.

      Je pense sérieusement qu’il est maintenant impossible de redresser le Québec.

      (insérer le plus gros juron de votre vie ici)

    • Ils ne voulaient pas se faire damer le pion.
      Charest a eu autant de spontanéité en discours d’ouverture du congrès en fin de semaine.

      Ils se sont dit: Nous aussi on spontane.

    • Rambo le redit,l intimidation n existe pas,ah ah ah ah.Cette femme qui est
      a l hospital ? Elle s est frappée elle-meme? Il est grandement temps que
      les gouvernements mettent les syndicats au pas.

    • Fiers à bras, c’est ce que les syndicats FTQ-Construction ont toujours été.

      Ça pue la magouille.

      Vivement un grand nettoyage! Rambo mérite la prison s’il intimide.

      Même chose pour ceux qui ont agressé la jeune femme qui devait témoigner…

    • Une forme d’intimidation existe dans à peu près, tous les syndicats. Ça va du “soft” ou on te fait “comprendre” qu’il est dans ton intérêt de garder le pas, aux menaces directes.

      Jean Émard

    • La FTQ a un bas de laine de 8 milliards avec le Fonds de Solidarité. Qui finance le Fonds ? Les contribuables avec les généreuses déductions fiscales du Gouvernement du Québec.

      Il faudrait que le gouvernement coupe RADICALEMENT dans ce programme. La FTQ contrôle une partie de plus en plus importante de l’économie du Québec et , en particulier, dans la construction. La cie « Grues Guay» est devenu un monopole grâce au Fonds de Solidarité.

      http://www.radio-canada.ca/nouvelles/acces/suite.asp?lien=http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2009/04/01/004-Enquete-construction.shtml

      L’argent , c’est le nerf de la guerre!

      C’est la seule façon de faire comprendre le ras-le bol des Québécois à l’égard de la mafia de la FTQ et de leurs fiers-à-bras.

      En plus, on rendrait un précieux service aux contribuables qui financent la FTQ et ainsi, l’économie sclérosée du Québec pourrait souffler un peu…

    • @ectic: Les travailleurs pas méchants ? “Une travailleuse de la construction qui devait témoigner aujourd’hui en commission parlementaire a été violemment agressée”

    • Ce qui est débile, c’est que même les Hells n’oseraient pas faire aussi peu subtil que les escouades d’intimidation de la FTQ construction. En somme, c’est simple, si il y avait assez de Hells pour constitué une frange importante de l’électorat, on les laisserait faire…

    • Le seul moyen de presser la FTQ construction est de s’attaquer a une entité soeur, soit le fonds de solidarité de la FTQ. Si l’entité soeur bat de l’aile alors certaine personnes qui sont sur le CA du fond vont se rendre compte de leur action insensés. Mais comme on les connaient ils vont nous servir que ce sont des dommages collatéraux…

    • Pauvre M. Arsenault! Tout ce que son syndicat lui cache… hey que je serais fâché à sa place. Mais non, il dit que c’est pas vrai qu’il y a de l’intimidation!
      Il y aura toujours des sbires pour faire la job sale dans la construction et les présidents qui se succéderont nieront toujours que ça existe.
      Maintenant c’est à la police et au gouvernement à établir des règles claires et à nettoyer ce trous à rats.

    • Arsenault va perdre des plumes mais je crois que l’on doit lui en donner plus … avec du goudron.

      On pourra le faire ainsi parader avec Fierté sur la Ste-Catherine.

    • Il faudrait supprimer la carte des fauteurs de troubles dans une premier temps.

    • Arsenault est le point de contact pour la Mafia et la Merde dans la construction et ne défend surtout pas les intérêts des travailleurs.

      J’ai déjà rencontré un gars qui voulait construire quelque chose et qui disait avoir des contacts avec la FTQ pour procéder rapidement à des changements de zonage mais il voulait surtout avoir les profils des gens sur le comité consultatif d’urbanisme (CCU) de Ville-Marie.

      Mon gros tas, on va t’avoir … avec du goudron et des plumes.

    • Charest a peur de Rambo

    • Commentaire spontané…

    • @ectic – 24 octobre 2011 – 16h43
      … il reste que le gouvernement à cherché le trouble …

      Est-ce que j’ai manqué quelque chose ? Le gouvernement veut mettre de l’ordre sur les chantiers où sévissent de l’intimidation et de la violence gracieusement des gros bras des gens de la construction. Le gouvernement n’est pas le problème, il est la solution. Maintenant que nous aurons une vraie commission d’enquête, le monde de la construction va sans doute passer bien des nuits blanches au cours des deux prochaines années. Il est grand temps de contrôler tout ce secteur d’activité qui se pense tout permis.

    • @outch : je pense EXACTEMENT comme toi. les voyous c’est en prison qui doivent etre, pas sur les chantiers.
      @ectic : ton syndicalisme puant, c’est contre CA qu’on va se battre ! ET contre les corrompus aussi! C’est quoi, les travailleurs sont méchants? NON! C’est leur syndicat pourri qui l’est! Voyons donc…

      aujourd’hui, je viens de perdre la derniere once de respect que j’avais pour les syndicats. On les sait corrompus, a la solde de la mafia et des motards. Mais on se disait :ils protegent les travailleurs. PLUS MAINTENANT ! ils s’en fouttent ben raide des travailleurs, ils veulent juste protéger leurs cotisations pour qu’ils se vautrent dans leurs luxure. Merde, vous avez vraiment détruit une institution qui aurai pu évoluer en quelque chose de bien. TROP TARD! Vous vous etes foutus de nous (les PAS-SYNDIQUÉS 80% de la population), vous allez partir en guerre? contre NOUS? vous etes vraiment tombé dans la merde… Moi, je vais dorénavant ne plus JAMAIS vous soutenir.

    • Oui, et on a aussi “spontanément” loué des autobus pour faire la tournée des chantiers…

    • Le CPQMC-I, c’est quoi? Une autre créature de la FTQ? J’ai un neveu qui travaille dans la construction et est avec la CSN. S’il m’avait dit être membre de la FTQ, j’aurais eu honte. La tutelle et un bon coup de torchon; ça presse.

    • Il est plus que temps que toute cette belle gang soit mise au pas. Je commence à comprendre pourquoi Charest a branlé dans le manche. Quand on est capables de menacer une ministre, de battre une femme, d’intimider des responsables de chantier, il n’y as pas un grand effort d’imagination à faire pour croire que Charest s’est fait “recommander” de garder un profil bas et de ne pas trop brasser la cage. Et croyez-moi, c’est une femme qui ne raffole pas de Charest qui vous dit ça.

      Cette fichue mafia doit être démantelée au plus sacrant, leurs “syndicats” (c’est pas comme ça se nomment certaines pègres?) démantelés aussi.

      Dehors les bandits qui gonflent les factures, dehors l’intimidation, dehors les syndicats qui protègent les pogneux de beigne, dehors les unions qui crachent sur la main-d’œuvre qualifiée étrangère sous prétexte qu’ils n’ont pas les cartes de compétence du Québec, dehors le favoritisme, le racisme, le travail bâclé qui tue du monde.

      Dehors les bandits qui nous coûtent une fortune en impôts.

      DEHORS LA CRASSE.

      Monsieur Charest, s’il vous reste une once d’intégrité, vous avez ici une chance de vous racheter auprès de la population. VARGEZ DANS LE TAS!

      J’avais un oncle à la Baie James en mars 74 lors du grand saccage. Il en est revenu avec juste son linge sur le dos.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Saccage_de_la_Baie_James

      Cette bande de sauvages criminalisé ne mérite aucune considération, aucune pitié.

    • J’ai entendu ce soir une entrevue avec “Monsieur” Arsenault ce soir à Radio-Canada. Quel menteur, c’est incroyable. C’est un mouvement spontané parce que les travailleurs sont fâchés. Il y a eu des arrêts de travail illégaux aussi dans l’entreprise où je travaille (FTQ- Métallos) et c’était presque mot pout mot la même explication venant du livre des menteries de la FTQ. J’espère que le gouvernement va se tenir debout.

    • Je me demande si le gouvernement Libéral ne se sert-il pas de ce projet de loi 33 comme moyen détourné pour remonter sa cote de popularité auprès de l’électorat.

      Le PLQ pourrait ensuite déclencher une élection en disant qu’il a réussi à mater
      le banditisme des syndicats de la construction, ce qui est une mesure très populaire.

    • @ectic
      Expliquez moi ça vous comment le gouvernement a chercher le trouble. Le gouvernement fait ce quon attend depuis 30 ans au Québec. Il met l’industrie au pas et la ramène dans les paramètre de la loi et de la démocratie. Aucun travailleur n’est sortie de lui même, témoignage dans ma cuisine ce midi même. Les bras arrivent et c’est: vous sortez, quel que soit votre syndicat, ou on vous sort!
      M.Boisvert, pour une exceptionnelle fois, je suis derrière mon gouvernement. Mise sous tutelle, démantèlement, amendes salées, nommez les, je suis d’accord. On ne négocie pas avec ses gens-là!!

    • Bien entendu, tous en même temps, la même journée sur de gros chantiers.

      AHAHAHAHHAHA… si c’était un feuilleton ce serait amusant, dans la réalité c’est simplement pathétique….. C’est pas parce qu’ils ont juste une 5e année qu’on est aussi peu futé qu’eux…

    • Si les petits épargnants commençaient par cesser de contribuer au Fonds de Solidarité…

      Tsé… Les amendes ont beau être salées, la FTQ se finance avec quoi vous pensez? Ce ne sont certainement pas uniquement les travailleurs de la construction qui paient les “coûts” de leurs débrayages…

    • Du vrai Charest ou prendre le monde pour des valises.

      Pas fort!

    • Bonsoir M. Boisvert,

      J’ai très honte… il me semble que ce sont deux femmes qui ”prennent la pression et vont au bat” ces jours-ci… je félicite Mesdames Thériault et Lemieux pour leur courage… les poids lourds du gouvernement sont-ils lâches au point de se cacher derrière elles?

    • J’étais sur un chantier ce matin et j’ai vu les gars du syndicat venir “convaincre” mon maçon de quitter… “Nous on est les gentils, mais il y a une gang de moins gentil qui va revenir à midi voir si tu est encore ici…” C’est de l’intimidation et le syndicat est derrière tout ça malgré les grossières prétentions de son président.

      S’ils tenaient vraiment à défendre leurs membres, ils agiraient autrement.

      En fait, dans cette histoire, on peut assimiler les syndicats à une organisation criminelle, concertée et usant de tous les moyens pour arriver à ses fins. Intimidation, omerta, techniques mafieuses. Et en plus ils cassent des côtes maintenant? On voudrait bien appeler la police, mais cette dernière est impuissante devant l’ampleur de la tâche. Il faut donc appeler l’armée, c’est une insurrection.

      @ ectic, “le gouvernement a cherché le trouble… faire passer les travailleurs pour les méchants…” Vous êtes naïf, ou aveugle, ou complice. Personne ne pense que cette pagaille nous vienne des travailleurs. Le problème est leur syndicat et leurs dirigeants qui agissent comme des malfrats. L’ensemble des travailleurs rencontrés à mon chantier étaient en fusil de se voir ainsi empêchés de bien gagner leur salaire. Il faut savoir lire la situation; c’est une guerre de pouvoirs au bénéfice des seuls dirigeants syndicaux.

    • Arrêtez donc de débattre pour rien Monsieur Boisvert, Monsieur Arsenault l’a dit: c’est comme ça depuis le moyen âge ! Si on le faisait au moyen âge ça doit être parce que c’est bon non?

    • Les problèmes dans le monde de la construction mais c’est tout nouveau.Depuis 45 ans les gouvernements successifs ont toujours pelleté le problème en avant sans jamais essayer de rien régler.C’était ainsi en 2003 à l’arrivée de…SUPER-CHAREST!
      SUPER-CHAREST s’est bien accomodé de la situation jusqu’en 2011 mais pataugeant aujourd’hui dans les basses fosses(septiques diront certains),il se présente comme le héros via quelques bonnes femmes pour enlever de la pression sur Mme “LA” Juge Charbonneau,laquelle la pôvre doit se promener comme une poule pas de tète dans son “cabinet” en se demandant : Mais qu’est-ce qu’il veut le gros lard ?
      P.J.Audette

    • Disons que même si ça avait été un homme, ça ne rendrait pas la chose plus acceptable. La tutelle, ça c’est dans le meilleur des cas. On a déjà vu la loi des mesures de guerre pour moins que ça.

    • Il faut que le gouvernement se tienne et qu’il demande l’aide du fédéral, la gendarmerie ont les outils pour arrêter des gars comme rambo. L’armée Canadienne aussi aurait se genre d’outil mais se serait peut-etre un peu trop drastique. Je suis certain que la Sureté on des gros dossiers de pret sur des gars comme Rambo a sept-iles. On pourait les arrêter et les expédier a Guantanamo, de toutes façons se sont des terroristes, les américains se feraient un plaisir car il manque de prisonnier sur la base américaine . Let’s go Charest faut pas lacher. Moi qui est un anti libérale, je n’aurais jamais pensé dire cela un jour. Guantanamo = endroit idéale pour les terroristes de la FTQ.

    • Y’a une raison derrière l’initiative du gouvernement Charest à vouloir modifier les règles d’embauche dans la construction et les scandales actuels. Le gouvernement Charest ne peut certainement pas soudainement décider de mettre ses culottes.

    • Incroyable, obliger les travailleurs à financer une organisation dont les pratiques sont dignes des pires bandes de criminels.

      Si, pour une fois, le parti Libéral tient une promesse, j’espères que ce sera celle de retirer, au moins, le placement des travailleurs aux syndicats.

      Ensuite, faudrait enlever les avantages fiscaux (Fonds FTQ et CSN) accordés aux contribuables qui financent le bras financier de ces organisation douteuses.

    • Vivement la tutelle, les méthodes mafieuses, ça suffit.

    • Je pense qu’au sens moral, les syndicats et le gouvernement s’équivalent, aussi immoral l’un comme l’autre.

      En même temps, la fonction publique est totalement syndiqué, et que de son côté il y a autant de magouille syndical en plus d’être des initiés de tout l’appareil, et on voit comment tout ce beau monde, au provincial, au municipal, les agences, s’en mettent plein les poches, exemple Terrebonne, Mascouche, St-Jérôme…..

      Comment de mon temps avec Duplessis, que je pensais révollu, en est-on encore avec autant de corruption, de collusion, de privilèeges indus, de fraudes, publique ou privés, dans toute la province.

      Après la mafia, le gouvernement, les syndicats, les motars, les vols de ‘col blanc’, on es-tu tanné de ne pouvoir travailler selon le bon sens, sans contrainte de syndicats et règlements d’imbécile.

      On dirait que le message qui se véhicule présentement par le gouvernement, les syndicats et la fonctions publique, est que tout est permis, il faut juste osé, peut se font prendre et en plus tu fais parti de la gang et à toi la belle vie. À mon âge, je ne verrai plus que rarement des gens intègres, même que la plupart du monde de mon âge se méfie de son banquier et financiers, alors là c’est le boutte de la m..de

    • Construction = mafia contre motards?

    • Ceux qui se demandes pourquoi le québec est autant dans le trouble n’ont qu’à regaqrder vers les branches syndicales et du lobbyisme pour comprendre.

    • Tout le monde ou presque possède un téléphone cellulaire avec vidéo caméra de nos jour. Pourquoi ne pas lancer un petit concours “safari vidéo d’intimidation” durant toute la semaine? Le gagnat recevrait un jolie paire de béquilles.

    • Jean Charest va en devoir une belle à Michel Arsenault.

    • Il faudrait se rappeler que monsieur Charest a toujours dit « Il faut mettre les mafieux en prison et préserver la preuve». Monsieur le ministre de la justice ne cesse de répéter la même chose. Tout le reste n’est que moyens pour parvenir à leur objectif. Je suis d’accord pour que le gouvernement s’ajuste aux événements . Il semble que la population commence à y voir clair et c’est ensemble qu’on y parviendra.

    • Il est maintenant temps de se débarasser de la formule Rand, qui veut que même si on ne vuet pas être membre d’un syndicat, on doive payer quand même les cotisations syndicales.

      M. Boisvrt, penchez-vous donc sur cette décision des anéées 60…

    • La Commission Cliche avait fait des recommandations au gouvernement du temps,
      ON EST DE RETOUR A LA CASE DÉPART,,,,,,,,DD. N,EST PLUS LA, MAIS ON L,A REMPLACÉ,,,,,,,,,,SOLUTION ET LA SEUL,, EN TUTELLE ET SA PRESSE,,,,,,,

    • La dictature du prolétariat existe (Marx et Engels), elle est au Québec. Sociologues et anthropologues du monde, à vos microscopes. En principe, le syndicalisme est source de progrès social. Manifestement ce n’est plus le cas puisqu’il utilise ses ressources et son énergie (je n’ose dire sa force de frappe) à un objectif bien anti-social: la protection de droits acquis. C’est donc du pur corporatisme, maintenu au détriment d’autres travailleurs et organisations syndicales moins radicales. Oh! oui, le Québec est une société profondément malade. Son symptôme le plus inquiétant : ce Rambo. La population doit se regrouper est exercer de la pression, c’est la seule solution. Recyclons le mouvement des indignés à la sauce construction-mafia-politique.

    • Ah…elles sont édifiantes nos grosses centrales syndicales, alliées naturelles du Parti Québécois!!!

      Il faut briser leur monopole et jeter aux poubelles la formule Rand!!!

    • Étant donné qu’ils font des débrayages illégaux, le gouvernement devrait en profiter et faire comme Reagan avec les controleurs aériens, on les met tous a la porte, on abolit la Formule Rand et on recommence sur de nouvelles bases.

    • FTQ construction= gouvernement Charest, ils prennent le monde pour des valises. Le problème ce n’est pas les gars de la construction mais bien ceux qui gravitent trop près des syndicats.

    • Comment détruire le syndicalisme au Québec ? Les Rambos de la FTQ-construction connaissent la méthode et l’applique aveuglément. Des dizaines de milliers de travailleurs vont en payer le prix dans les dix prochaines années. Ce syndicat d’ouvriers, qui ne respecte rien ni personne, devrait se donner pour nom la “FTQ-destruction”. Avis aux patrons qui veulent exploiter les travailleurs et travailleuses Québécois : Bientôt vous aurez le champ libre grâce à la FTQ. Soyez patients ! Il n’y en a plus pour longtemps. Le syndicalisme est moribond au Québec.

    • Mon co-locataire travail sur la construction et hier matin il a vu un de ces collegue se faire tabasser…(avez-vous vu le reportage sur la mafia en Russie au canal d?) il est temps que l’on donne un électro choque au syndycats, car ces la le coeur du problemes,les syndicats sont devenu des forteresse qui ont tout les droits,moi j’irais encore plus loin réécrivons le code du travail.

    • Ca me fait penser aux mouvements de masses “spontanées” des anciens régimes communistes !

    • En bout de ligne c’est vous et moi qui payons pour ces manoeuvres sur les chantiers de grands projets gouvernementaux. Les travailleurs de la construction “ordinaires” avec leur famille, doivent pas trouver ça plus drôle. J’appuierais même sans réserve une loi sur les mesures de guerre pour protéger les chantiers par l’armée, et briser ce fléau de l’intimidation. Bon courage à Mme Lemieux.

    • Avant tout, je déplore vertement la conduite de ces “goons”" Aucune excuse, des manières rustres dignes des plus pitoyables personnages.

      Mais à lire les deux chroniqueurs de ce journal s’égosillant à souhait sur les méchants syndicats tout en suggérant assez malhabilement de faire des généralités et des amalgames douteux sur l’ensemble du monde syndical, on se demande pourquoi. A lire les commentaires de certains, il y a aussi manifestement de la graine de dictateur au Québec… Monsieur Boisvert, vous ne faîtes plus de modération afin de garder le débat sensé et espérons-le un brin intelligent? Vous m’avez censuré quelques fois pour beaucoup moins…. Enfin, faut bien que les médias corporatistes tapent comme il faut sur ce qui apporte à l’intérieur des tyrannies privés un iota de démocratie.

    • Ça prend des braves et des courageux pour agresser une femme sur la Côte Nord… Une gang de lâches menés par Rambo Gauthier! Pis y’ont même pas peur de faire ça à visage découvert tellement ils sont certains de ne pas faire face à des accusations criminelles, les témoins devenant subitement sourds et aveugles…
      La FTQ doit être mise sous tutelle immédiatement!

    • Désolé, oubli de signature

      Jacopo Belbo

      P.S. Chouette nouveau slogan pour votre journal ” La presse plus qu’un quotidien ” Beaucoup plus ajouterais-je; un bel outil de propagande

    • Arseneault ne connaît pas très bien son français. Ce qu’il voulait dire quand il parle de manifestation “spontanée”, il voulait en fait parler de “ordonnée”. Et quand je dis ordonnée je ne veux pas dire dans l’ordre, mais bien le résultat d’un ordre.
      Même si plusieurs disent que ce projet de loi pour déloger le placement syndical est une mesure de diversion pour la commission d’enquête sur la construction, je crois plutôt que le domaine est tellement pourri que de nettoyer toute cette merde risque d’engorger les sites d’enfouissement.
      Corruption dans la construction en est voie de devenir un pléonasme. Que vous regardiez ce secteur d’activité par n’importe quelle facette, c’est corrumpu. Même les honnêtes travailleurs qu’on évince des chantiers ont peur. Il aura fallu des femmes comme celles de la Côte Nord pour oser affronter la FTQ. J’avais déjà beaucoup de respect pour Diane Lemieux. Maintenant j’en ai pour une que je ne croyais pas en avoir compte tenu qu’elle fait partie du gouvernement Charest et c’est pour madame Thériault. Des femmes fortes il y en a qui méritent notre respect. Chapeau mesdames.
      Robert Lesage

    • LOL!!!
      Sa fait drôle de voir des machos qui,d’habitude marchent les jambes écartés quand une femme passe près d’un chantier,de les voir s’en aller la queue entre les deux jambes ben serrés.

      Comme à la deuxieme guerre mondial;les plus courageux étaient des fermiers et des commerçants,les prisonniers eux, le fesaient ds leur pantalon.

      Tu vois ben que l’images sa vaut pas de la m….

    • Construction = gros bas pas de cervelle. D’ailleurs, contrairement à la majorité des jobs, cela ne prend pas grand cerveau la construction. Tout le monde est capable de clouer, de visser, de chier. C’est pourquoi Arsenault et ses amis de bandits se protège. Une solution: abolir les cartes de compétences et ouvrir ces métiers à tous. Que les meilleurs gagne. Et je serais curieux de constater l’effet sur les prix.

    • Une suggestion de titre pour le prochain livre sur l’histoire de la FTQ: “De héros à zéro: Comment une institution qui a consacrée son existence au droit des travailleurs est maintenant devenu l’égal de la Mafia.”

    • POUR 2012, NE DEPOSEZ PAS DANS LES FONDS DE LA FTQ POUR VOS REER…. MALGRÉ LE 30% DE REMISE…… PEUT-ETRE QUE NOS TI SECONDAIRES 3 DE LA FTQ CONSTRUCTION VONT COMPRENDRE…..

    • Travailleurs dans la construction qui sont tannés de l’intimmidation syndicale, RÉVEILLEZ-VOUS !!! allez spontannément fermer les bureaux de la FTQ-Construction à MTL…

    • Le pillage des fonds publics par les organisations syndicales, corporatives ou libérales doit cesser IMMÉDIATEMENT.

      La province la plus taxée d’Amérique du Nord l’est avant tout par ce consortium libéral.

    • Bravo M. Boisvert encore une bonne chronique. Tout à fait d’accord avec vous.

      La spontanéité des syndicats est aussi subtile qu’un gros camion de vidange. Il est temps de changer la méthode de fonctionnement, le moyen-âge est révolu.

    • Je viens d’entendre un 15 minutes de radio quelque peu irréel à Radio-Canada. Tout d’abord, Michel Arsenault en entrevue qui indique qu’il condamne toute forme de violence et que la FTQ ne cautionne aucune forme d’intimidation. Suivi d’un journaliste en direct sur le chantier du CHUM qui décrit l’arrivé coordonnée d’une centaine d’hommes de gros calibre qui on fermé le chantier en 5 minutes. Ils sont ensuite allés faire la “tournée” des autres chantiers. Et finalement, la ministre Lise Thériault, menacée de mort, qui demande aux syndicats de contrôler leurs membres et que le gouvernement peut, en fin de compte, faire peu de choses pour régler la situation dans l’immédiat et que le processus politique doit suivre son cours.

      Ça se passe au Québec tout ça? Un syndicat reconnu, responsable d’un des plus gros fonds d’investissement au Québec, intimide, menace et lorsque nécessaire tabasse des gens en toute impunité?

      Je félicite Mme Thériault pour son courage et donnons lui toute la latitude et le support nécessaire pour remettre à leur place ces brutes archaïque!

      Luc Poirier
      St-Bruno

    • Bonjour M. Boisvert, je viens de lire ‘On efface et on recommence’ (excellent, comme toujours). Ma compréhension est que M. Charest a dit que si Madame Charbonneau voulait les pouvoirs pour faire une commission en bonne et due forme, elle n’avait qu’à le signifier. Dans ce cas, pourquoi ne fait-elle pas la demande tout de suite ? Je commence à me poser de sérieuses questions sur cette femme.

    • je me pontane
      tu te pontanes
      il s’pontane

      farme ta gueule pis rame

    • Eille sa vas faire la!! Sa pas de maudit bon sang. Sérieusement, on as bien envoyé l’armée sur les réserves indiennes, on peut tu les envoyer sur les chantiers?? Malgré toute la magouille du gouvernmenet Libéral, oui, je suis 100000% en arriere de celui ci pour des changements. Encore le ti payer de taxe honnête qui se fait fourrer, se fait battre par cte gang de malade la.. Maudit que jtécoeurer de voir ca.

    • Les agissements des syndicalleux sur les chantiers démontrent clairement que la loi est justifiée.
      Je me demande ce que ces chefs syndicaux ont entre les deux oreilles, de la tête fromagée ou un vide immense?

    • Il y a certes une part de vérité dans ce que vous écrivez, aussi lorsque vous évoquez la faible cote du « gvt » Charest, mis à part ça, cé clair que vous êtes du bord du plus grand feseux de troubles que le Québec a eu jusqu’à maintenant. Ce qui n’est en jeu concernant le projet de la loi 33, ça vous n’en dites pas un mot. Le résultat que vous prévoyez est prévisible dans la mesure où vous êtes pour le patronat et pour que ce « gvt » donne l’impression de mater les syndicats,quand on sait « ce qui est en jeu « , le placement de 15% des travailleurs, y’a pas de quoi fouetter un chat quand y’a ben d’autres choses que ce « gvt cache, et d’autre choses plus importantes. Bref, on est au temps des mafieux du patronat et leurs amis qui vident stytémiquement les caisses de l’État, et vous le savez!

    • La photo tant qu’à elle en dit long sur ce que certains des fiers à bras ont dans leur pantalon, plus précisément ceux qui s’en prenne aux femmes.

    • Le placement représente une mine d’or pour les délégués syndicaux corrompus. Un délégué qui exige un pot-de-vin de 50 $ par travailleur placé se fait 10 000 $ sur un chantier de 200 travailleurs. Pas étonnant qu’ils réagissent “spontanément” contre le projet de loi.

    • Je fais parti de la FTQ, je cotise au Fond de Solidarité… et j’ai vraiment honte aujourd’hui.

      SVP, il faut que quelqu’un punisse cette bande d’imbéciles !

    • ma femme travail pour une compagnie de construction dans les basses laurentides et vient de m’appeler en disant que son patron vient d’etre tabassé par des goons de la FTQ ( goon est bien le mot d’apres elle! ) la police et les journalistes sont sur place. c’est pas beau a voir qu’elle dit.

    • Les syndicats ont beau ne pas accepter la loi 33 mais ça ne donne pas le droit de verser dans l’illégalité ni de procéder par menaces, intimidation et violence. C’est l’arme des faibles (je n’ose pas dire des minables) que d’agir ainsi même quand on a des bras de culturistes.
      En ce moment, les syndicats bafouent la démocratie syndicale, prennent leurs membres en otage et se discréditent. Ils font la preuve que le gouvernement a raison d’aller de l’avant avec ce projet de loi… Ils lui donnent une justification inespérée d’agir et, en plus, il le fera avec l’appui du public qui réprouve ces façons de faire.

      J’ai souvent vu la FTQ appuyer le PQ, mais là, il permet au PLQ de gagner des points dans l’opinion publique… encore plus si le gouvernement ne cède pas, comme il nous a si souvent habitué à le voir fléchir.
      Les syndicats se sont mis dans la merde … comme des ados irréfléchis.

    • Violence, intimidation sur les chantiers, coups et blessures envers les femmes du métier. Tout ça en faisant l’étonné, en niant catégoriquements les faits. Gros bras, petite tête. Vive Rambo et ses semblables !

    • Comment voulez vous qu’un syndicat, quel qu’il soit, est une “culture” démocratique. Quant au Québec, la loi a toujours permis ou encourager les méthodes anti-démocratique.
      M. Arsenault en expliquant que les “gars en ont ras le bol”, il a juste oublié de faire un vote de ses membres. Pourquoi le ferait il? Ses membres pour la plupart, sont membres sans avoir justement voter pour devenir membre.
      La seule fois, qu’il y a vote démocratique, c’est la journée qu’un groupe de travailleur vote à 50+1 pour rejoindre un syndicat… après les 100% des travailleurs sont pris à vie. Toute une démocratie, heureusement que la même démocratie n’est pas appliquée au niveau provincial…on serait pris avec Jean Charest pour le reste de nos jours!

    • Radio-Canada a parlé à Lucie Hounsell, qui affirme avoir été blessée par un entrepreneur et non par un syndiqué de la FTQ, comme l’avait soutenu en commission une représentante d’un comité ad hoc de la Côte-Nord. Le mari de Mme Hounsell est lui-même entrepreneur et serait lié à ce conflit.

      http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2011/10/25/001-projet_loi_33-elimination_placement-travailleurs_construction.shtml

    • La FTQ est bien plus proche de la mafia que de ses propres membres, c’est tout simplement au retour à la violence du temps de Dédé Desjardins, cette fois il ne faut pas que le gouvernement plie, et que les amendes pleuvent sur ces sydicats mafieux. Tous ce qui les intéressent c’est le pouvoir sur la cosntruction et effectuer en toute tranquillité comme bon leur semble la corruption et la collusion et s’en mettre plein les poches sur le dos de tout le monde. Voyons il ne faut pas nous prendre pour des dindes quand le Président de la FTQ ete le proprio de Louisbourg Tony Acurso se proménent dans les Cararaïbes sur le même bâteau c’est pourquoi au juste.

    • Il est grand temps de faire le ménage et de ce débarrasser de la vermine genre Rambo dans le cartel de la construction… Cette mafia syndicale est prêt a tout y compris battre des femmes pour arriver a conserver ses méthodes criminelles de parasitage sociale.

    • Ou sont les gros bras qui protègent les honnêtes travailleurs de la construction, ”les policiers” y’a personne qui les appelle?
      Quand il s’agit de fracasser un fille sur un poteau public ”les gros bras de la police sont au rendez-vous!!!

    • Je viens de spontanément résilier ma cotisation au fond ftq…

    • À l’amende, ça presse. Un groupuscule qui contrôle autant de travailleurs et des syndicats moribonds qui soutiennent en silence. L’inceste de la construction.

      Que ceux qui ont à coeur la démocratie, dans ce milieu (construction) dénoncent et pointent du doigt ces « portiers» de mauvais augure. C’est inadmissible que la société ait à supporter pareille infamie.

      La société, une fois débarrassée de ces vautours cupides et assoiffés de pouvoir, n’en sera que plus riche. On pourra faire mieux à moindre prix.

    • La police ne fait tout simplement pas son travail. Quelqu’un qui installe des bornes oranges devant un chantier, comme hier, devrait être arrêté. Les amendes pour mouvement illégal devraient déjà avoir été données.
      Tu ne te lances pas dans un tel projet de loi sans avoir planifié avec soin une réponse très ferme à tout geste illégal. Ça sent encore une fois l’improvisation.

    • Après analyse demandez vous qui s’est associé aux syndicats de la construction et qui a permis d’écouler des dollars qui n’était pas possible de dépenser de façon normale. Essayer de comprendre comment ce groupe fonctionne dans la vie de tous les jours. Il est tout a fait probable que nos bons syndicats(f.t.q. en tête) ont trouvés que leur façon d’opérer fonctionnait très bien dans leur milieu,pourquoi nous n’adapterions leur facon de faire. Hypothèse seulement mais digne d’une bonne réflection.
      n.y.grenier

    • Vous pouvez dire n’importe quoi sur ces brutes.. ca changera pas, ils ne savent pas lire

    • SI PAR HASARD VOUS VOUS ETES FROTTÉS A CES INDIVIDUS, VOUS AVEZ VITE COMPRIS QUE CE QU’ILS VOUS DISENT N’EST PAS PROUVABLE, A NULLE PART CAR CE SONT DES PAROLES ET QUE MAINTENANT LA LOI DÉFEND DE FAIRE DE L’ÉCOUTE SANS AVOIR L’AVAL D,UN JUGE. DONC LES ENQUETES NE SONT QUE DU VENT. PAS DE PREUVE. MÊME CHOSE DANS LA CONSTRUCTION. PAROLE PAROLE ET PAROLE POUR INTIMIDER DES GENS QUI NE PEUVENT SE DÉFENDRE CAR LES TRIBUNAUX VONT LES POURSUIVRE ET LES EMPRISONNER.
      N.Y.GRENIER
      BEN OUI MODÉREZ,MODÉREZ.

    • À tous ceux qui renvoie le gouvernement à sa cause de l’”omission d’enquête” en tentant de le discréditer je dis: Phoque!! De la distraction! La réalité est que les syndicats sont une autre entité qui abuse de son pouvoir depuis des décennies maintenant!

      Maintenant que le présent gouvernement Libéral, sachant qu’il va sauter aux prochaines élections, va aller de l’avant avec ce dossier qui emmerde les gouvernements depuis 1974, je ne peux qu’applaudir cette initiative. Ça me redonne espoir sur certains politiciens!!

      BRAVO!!

    • Il ne manque que “Saint”Bernard Gauthier qui vienne défendre la non violence et la spontanéité de la FTQ et l’affaire va être “ketchup”…

    • Laissons la police faire son travail

    • FTQ construction n’est pas réellement différent de beaucoup d’autres syndicats au Québec.

      Menacez leur pouvoir, leurs “acquis” (notamment législatifs) et vous verrez ce qu’il vous en coûtera…

      Vous avez voulu cette société de gauche où le droit est biaisé en faveur des syndicats.

      Et bien maintenant vous l’avez….

    • Du courage SVP!

      Le gouvernement devrait envoyer des policiers sur chaque chantier pour permettre aux employés d’entrer.

      Rapidement une loi spéciale… On ne négocie plus avec de gens mal intentionnés.

    • Québec, le 25 octobre 2011

      Une diversion?

      Je déplore ce qui se passe actuellement sur les chantiers de construction au Québec en réaction au projet de loi 33 éliminant le placement syndical et visant l’amélioration du fonctionnement de l’industrie de la construction. Je suis d’avis que les représentants de la fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) utilisent des moyens dépassés pour revendiquer leurs droits.

      Par contre sachant qu’un tel projet de loi serait rejeté par la FTQ et créerait de la bisbille sur les chantiers pourquoi alors le présenter lorsque la province connait ses plus gros chantiers de construction? Il faut savoir que le gouvernement libéral a déposé ce projet de loi 33 avant le volte face du premier ministre Charest sur la commission d’enquête était-ce une diversion ou un moyen détourné pour éventuellement expliquer un dépassement de coût?

      Avant ce soubresaut il n’y avait certes pas un gros pourcentage de la population qui était au courant de la façon de fonctionner pour le placement syndical dans le monde de la construction? De plus, connaissant les réactions prévisibles de la FTQ, le gouvernement a donné des munitions à certains animateurs afin d’attaquer et de détruire un secteur qui est la pierre angulaire du développement économique du Québec.

      Il faut arrêter immédiatement ce carnage.

      Jocelyn Boily
      781, rue Flamand
      Québec (Qc) G1M 2B8
      934-0479

    • Il était grandement temps que ce ménage se fasse. On est encore au stade du balbutiement, mais ce qui se passe présentement nous amène tranquillement vers un changement de certaines mentalités qui subsistent encore dans notre société. Nous en sommes à un tournant important en ce qui touche les façons de faire qui avaient cours il y a 30-40 ans en arrière.

      Et ce sont des femmes qui sont en avant-plan dans cet épineux dossier qu’est celui du monde de la construction. Qui disaient que ça prenait des cou…. pour brasser la cage dans c’te gang de matamores ? Y a un paquet de bonshommes en politique pour qui celles-là ne servent que de parures ! Et fragiles en plus, de la pure porcelaine !

      Quel bouffon que ce Arsenault ! Hé, l’ami, on n’a pas de poignée dans l’dos. Va conter ta salade ailleurs. Tout le monde est au courant de ce qui se passe dans le monde de la construction, depuis longtemps. Tu parles !

      Sortez-nous la rapace qui fait la loi sur les chantiers, motards comme mafieux.

      Il n’y a personne qui doit se mettre à genoux pour avoir à gagner sa croûte. Qui doit payer une cote pour avoir droit à exercer son métier, comme si c’était un privilège ! Qui doit s’abaisser à des faveurs sexuelles pour obtenir la bénédiction du boss pour mettre les pieds sur un chantier. La hache dans les clubs sélects de tits zamis , bandits de grands chemins, qui empêchent des travailleurs honnêtes de gagner leur vie , peu importe où ils travaillent.

      Belle confrontation qui s’annonce. Oui, la poussière va lever. Ça ne peut faire autrement. Toute une tâche que ce grand coup de balai, c’est certain. Mais vital pour la santé de notre société.

      Ce qui est assez phénoménal, c’est l’appui massif de la population qui supporte celles ( et ceux ) qui se voient confier le lourd mandat de brasser ( et surtout d’évacuer ) cette me…. qui empeste depuis trop longtemps . Peu importe l’allégeance politique, ça touche tous et chacun.

      Bonne journée.

    • La construction est en plein crise et c,est pas fini,,????? Madame Marois qui a toujours les solutions a tous les problemes,, comme c,est drole on ne l,entend pas, et on ne la voie pas,, a-t-il un journaliste au quebec qui peu la trouver et lui demander c,est quoi la solution, pour régler le conflit,,,,,,,,, elle qui a tous les solutions,

    • Que je me souvienne, une devise provincial quelconque je cois.
      Il y avait eu aussi un mouvement d’amour spontané du Canada envers le Québec avec des autobus à la queu leu leu et leur flot de “Canadian” venu épancher leur “Love you”au dernier référendum.
      Et la spontanéité du gouvernement dans ses réponses enregistré il y a cent ans.
      Qu’est que l’on ai dans un monde “spontané”
      Il s’agit d’un commentaire spontané….
      Croyons-nous que la FTQ est arrivé hier?

    • Mais avant de mettre cette belle gang de bandits en prison faudrait en bâtir une. Parce que à se rythme il va manquer de place dans nos prisons.

      Là j’ai mon $#&?& de voyage de ses trous du C_L qui profitent des honnêtes gens pour s’enrichir. Sa prends une loi qui a pas seulement des dents mais des griffes aussi pour rabattre le caquet de ces ?&%$* de sans génie.

    • Le bureau de Guy Ouellette vandalisé avec des excréments.

      Qu’y a t-il de plus spontané qu’une envie de …

      Arsenault avai raison.

    • Leurs moyens de pression ne sont pas proportionnel à leurs quotients intellectuels mais à la grosseur de leur bras. Il veulent vraiment justifier la décision de la ministre sur le placement syndical pour contrer l’intimidation. Je me demande si c’est réellement des gars de la construction qui ont joué les gros bras ou bien ceux à qui vont les profits du placement syndical par la FTQ. Ça sent pas bon tout ça… ptdr

    • @jetbleu 25 octobre 2011-13h44
      Triste partisanerie de votre part: ça fait combien de temps que les partis d’opposition crient après votre idole Charest pour dénoncer les relations incestueuses entre Arsenault de la FTQ et ses voyages sur le bateau d’Accurso, ce grand pourvoyeur de la caisse libérale…?
      Pas fort , pas fort….
      Robert Alarie

    • Plus cela change plus c’est pareil ….sous Laberge dans les annees 70 nous avons assistes a la meme ” POUTINE ” de la part des gros bras….. plus pourris que cela tu meurs… Bourassa les avaient foutus en taule au moins lui… avait des couilles…

    • Triste, Arsenault n’a pas la main mise sur sa gang de 2 de pîques comme il le pensait……….Triste parce que il ne sagit que de quelques imbéciles comme ce Rambo pour faire une réputation de nonos aux travailleurs de la ftq….triste aussi^parce que ce qu’on voit a la télé…les gros imbéciles …….montrent une chose………..y a pas beaucoup de prix Nobel dans la FTQ

    • La volte-face de Jean Charest sur la mise sur pied d’une commission d’enquête sur la collusion dans l’industrie de la construction et le financement des partis politiques n’avait pas encore fini de m’étourdir que les dirigeants de la FTQ-Construction en rajoutaient, ces dirigeants qui côtoient tellement souvent une bande degros bras au cerveau des hommes des cavernes qu’ils en sont venus à croire que nous, leurs concitoyens, sommes dépourvus d’intelligence et de sens critique. Oser croire que nous allions gober la couleuvre du «débrayage spontané» démontre un sans gêne et un sens du ridicule haut de gamme. C’est à croire que la firme de relations publiques qui a inspiré Jean Charest et ses béni-oui-oui a fait de même auprès de la FTQ.

    • On a le résultat du laisser aller de nos politiciens depuis quelques décennies. Représentant du peuple mon oeil!
      La FTQ, pire que certains patrons. Les fiers à bras font partie de leur organisation. Aussi hypocrite que certains politiciens. La CSN n’est pas mieux!

    • La saison des REER approche à grand pas, pourquoi, comme le mentionnait quelqu’un un peu plus haut, ne pas s’attaquer à la société soeur de la FTQ Construction, soit le Fonds de solidarité FTQ?
      C’est facile, au lieu de se procurer des parts de ce fonds pour mettre dans notre REER afin de sauver, j’en conviens, un peu plus d’impôt, il suffit de choisir un autre véhicule de placement.

      En fait, comme citoyen, il a rarement été aussi simple d’exprimer son mécontentement envers une institution de manière efficace…

    • On connaît les «méthodes de travail» des Hells et de la famiglia quand ils ne sont pas de bonne humeur. Jimmy Hoffa des Teamsters (un syndicat, justement… voir sa fiche dans Wikipédia), ça vous dit quelque chose?

      Je note une ressemblance de méthodes. Pas surprenant, une partie d’un groupe se retrouve dans l’autre et vice-versa.

      Et pendant ce temps-là, les «pauvres» entrepreneurs truquent les offres, ajoutent des extras, remplacent pas des matériaux de qualité inférieure…

      Toutte du ben beau monde cette industrie. Pour avoir le luxe d’être honnête faut avoir la peau dure en titi!

      Pour une fois que Charest prend une bonne décision, j’espère qu’il va tenir son bout.

    • « Et si ça dégénère on n’aura jamais vu autant de gens en faveur d’une tutelle »

      Vous pensez vraiment que le gouvernement de Jean Charest pourrait aller jusqu’a une mise en tutelle du syndicat, si la situation se détériiore encore davantage …

      Très peu probable, ce n’est pas dans les gènes de Jean Charest d’agir ainsi, vous n’avez qu’à voir le temps qu’il a mis pour créer une pseudo commission d’enquête, sur la construction.

      C’est pas nouveau au Québec, les syndicats paralyse le Québec depuis longtemps, et une majorité de québecois ne s’en offusquent pas.

      La FTQ-Construction peut jouer au matamore et faire de l’intimidation sans craindre de représailles.

      Au Québec les syndicats ont beaux jeux et sont tout aussi puissants que le pouvoir de nos gouvernements, hélas!

      Un syndicat en tutelle, au Québec, c’est rêvé en couleur …

      Frank

      *

    • La FTQ et le PQ c’est comme les deux doigts de la main. Qui assure bénévolement le service d’ordre lors des assemblées du PQ pensez-vous? Même chose pour le défunt Bloc québécois.

    • Nous avons je crois des lois vraiment pro syndicale, il est tant de ré-équilibrer le tout.

      Le syndicaliste de la façon dont il se pratique ici au Québec s’apparente à la façon de faire de la Mafia, il faut que le tout s’arrête et au plus vite.

      Comme la Mafia le meilleur moyen de leur faire entendre raison c’est par le porte-feuille, soyons responsable et portons plainte et cela commence par notre gouvernement qui a vu certain de ses chantiers fermer.

      Porter plainte svp, porter plainte…

    • Le pouvoir CSN-PQ-PLQ-QS-FTQ-CPQ-MAFIAS s’en est donné à coeur joie depuis 50 ans. Le patronat nous vide les poches avec les subventions qu’il recoit de NOS poches. Les syndicats de la fonction publique ont vidé les coffres de l’État. Les mafias de toutes sortent sont dans les contrats publics.Les politiciens se sont servis eux aussi et se sont fait complice des syndicats et du patronat. Le peuple n’a recu que des miettes. Les premiers servis étant toujours les syndiqués et le patronat subventionné. Ce système immoral et pernicieux s’effondra sous le poids de ses propres contradictions.

    • @saintal 25 octobre 2011-20h00
      «La FTQ et le PQ c’est comme les deux doigts de la main. Qui assure bénévolement le service d’ordre lors des assemblées du PQ pensez-vous? Même chose pour le défunt Bloc québécois.»
      Intéressant votre raisonnement partisan: auriez-vous l’amabilité de nous expliquer depuis quand Accurso, un ‘’souverainiste” notoire, a décidé d’inviter tous ces libéraux pour faire la fête sur son bateau plutôt que ses «amis» les péquistes ?
      Ah oui, c’est vrai, ce sont les péquistes qui sont financés par Simard-Beaudry, Louisbourg, Fava et cie…
      Ça prend deux libéraux pour écrire de telles inepties en même temps, vous bne pouvez être seul(e) à avoir ”composé” ce texte…
      Pathétique !!

    • À Souverain,

      Calmez-vous. Je n’ai jamais écrit que les libéraux étaient mieux. Je voulais simplement faire ressortir la grande proximité de la FTQ avec le PQ dont jamais personne ne parle. Ces choses-là doivent être dites même si ça fait mal à certains esprits trop partisans pour voir la réalité. Au Québec, il y a un grand ménage à faire et il doit être complet.

    • À entendre parler la plupart des syndiqués, ils sont contre cette intimidation. Ce ne serait qu’un groupuscule.

      Question : Pourquoi ne pas les affronter sur les chantiers? Si vous êtes plus nombreux que les “Rambo”, crissez-les dehors. S’ils ont le droit d’intimider et d’user de la violence, faites comme eux. Vous avez déjà l’opinion publique de votre bord. Y a pas un meilleur message que des syndiqués qui tiennent tête et affrontent des syndiqués qui se conduisent en barbares.

      Prenez les moyens pour survenir aux besoins de votre famille.

    • Vous en avez pas assez que le président de la FLQ et ces mercenaires enlève la nourriture de la bouche de vos enfants sacrement!

    • Une bonne façon de régler le problème, malgré qu’il soit complexe, c’est d’enlever la déduction à la source des cotisations syndicales pour une période de 5 ans, quitte à être réévaluée à le fin de cette période. ( un problème d’argent mais c’est le nerf de la guerre). J’arrive de la Chine et j’ai constaté le développement en peu de temps de ce pays. Je suis complètement ahuri de voir qu’on prendra 10 ans pour construire un pont pour remplacer Champlain. Qu’on fasse une zone franche près du pont Champlain, qu’on importe un millier de chinois et on aura notre pont en un an à des coûts 10 fois moins chers. C’est la réalité. Après avoir vu les autoroutes payantes à 5 voies (pays communiste) et des échangeurs à 9 étages, arrivée au Québec avec le métropolitain et l’échangeur Turcot, c’est tout un choc. Ceci dit des chagements doivent être apporter dans notre manière de construire des grands projets. Je ne crois pas que les centrales syndicales doivent être les maître d’oeuvre de ces chantiers mais des exécutants choisis par l’employeur

    • Arrêter d´avoir peur les syndicats pourront pas tous vous briser les jambes. Sa finit par faire beaucoup trop de jambes brisées un moment donné!

      Imaginer une jeune qui a été victime d´intimidation au secondaire et qu´ensuite il décide d´aller sur la construction après ses études. C´est décourageant pour lui!

    • C’est vraiment dommage qu’une idée aussi fondamentale que la liberté d’association soit foulée aux pieds par des bandits,je ne trouve pas d’autre mot, qui en plus s’associent à des éléments destructeurs de la société que sont les membres du crime organisé. On n’est pas ici en présence de faiblesses humaines qu’une société moraliste refuse d’accepter comme les drogues, prostitutions et autres trafics mais de la composante de base d’une communauté normale:le droit d’avoir un toit sur sa tête chez soi ou à son travail.
      Mais on a tellement glorifié nos parrains en tous genres en autant qu’ils aiment leurs enfants qu’on en a oublié que ce sont des gens qui peuvent aller jusqu’à tuer pour arriver à leurs fins. Des fois , je me demande en quel matériel est fait le ciment de nos édifices. C’est donner la corde pour se faire pendre par les législateurs de droite qui ne manqueront pas de venir mettre leur nez ds ce secteur. Et tout le monde regrettera le bon vieux temps…

    • Ce n’est sûrement pas avec une enquête sur la construction (qui n’en est pas une) que le gouvernement actuel changera les choses…

      Il faut voir plutôt une diversion fort opportune afin que la population
      s’imagine qu’il reste un peu de crédibilité au gouvernement de Jean Charest.

      On peut parier que la Loi 33 sera remise sur les tablettes ou à l’étude pour de longs mois
      et réussir ainsi à créer assez de boucane pour aveugler la population afin se rendre
      jusqu’aux prochaines élections.

      Les petites enveloppes brunes venaient du ‘milieu’ et soyez certains que le retour à bien
      nourri tous les contracteurs et les travailleurs de la construction.

      Comme on dit: ‘Wake up and smell the coffee’.

    • Merci à Mathieu Perreault de nous avoir bien expliqué dans sa chronique ce qu’est le placement syndical. Je comprends maintenant mieux les enjeux…
      Il est urgent que le projet de Loi 33 passe afin de casser le monopole des syndicats de la construction qui font la pluie et le beau temps sur les chantiers. Et puis, j’abolirais la Formule Rand (il n’y a qu’au Qc où il y a obligation de se syndiquer). Ça ne serait pas long qu’on verrait les syndicats la jouer un peu moins dur…

    • D’accord à 100% avec ce court article

    • Il est temps de faire le ménage et de mettre aux pas les syndicats qui, au Québec, ont le droit de vie et de mort de l’économie entre leurs mains. Nous vivons dans une société mafieuse et trop tolérante envers les syndicats qui font la pluie et le beau temps patout où ils sont installés.

      Pouvez-vous comprendre que ces crottés à gros bras s’en tirent sans accusations à chaque fois qu’ils commettent des violences contre des citoyens honnêtes ou qu’ils endommagent les biens privés et publics ? Moi pas ! Si je sors dans la rue et que je fais du vandalisme ou menace quelqu’un sur la rue, je serai arrêté et mis en accusation. Pourquoi ce n’est pas pareil avec ces parasites et ces voyous syndicaleux ?

      Il est temps que le droit et nos gouvernants cessent d’avoir peur et cassent coûte que coûte ces syndicats. C’est le temps de le faire, ils ont au moins 90% de la population derrière eux.

      Nous aussi ont doit être SO, SO, SO Solidement déterminer.

      Qu’on les casse définitivement et pour toujours.

    • cela va faire du bien aux travailleurs ordinaires qui veulent aller gagner leur vie et celle de leur famille,, la FTQ a été trop longtemps considérée comme un parti politique,, j’ai fait partie de ce syndicat dans les années 1960-1970-1980 et il y avait toujours des gros bras pour venir pertubés les relations de travail…bravo, aux gens du gouvernement qui ne se laissent intimider par ces héritiers de Ti-Louis,,,ce n.est qu’un début….merci..

    • Dans tous les cas, moi je remarque que les meilleurs emplois sont ramassés par les femmes. Je suis contre les gros bras mais lorsque je regarde autour de moi et je vois ces petits monsieurs contre toutes formes de violence sans se poser de question sur les enjeux des différants goupes dans notre société. Les gars ne se rendent pas a l’évidence qu’ils sont toujours perdants lorsque des groupes de femmes font partis de la bagarre. LES HOMMES SONT VIOLENTS. Moi j’aime mieux un violent qui comprend les enjeux.

    • Pour une rare fois, je vais défendre un syndicat de gars et surtout un syndicat de bras. Parce que celui-ci contrairement aux autres, il a des bras. Et qu’est-ce que ça prend pour travailler dans la construction? Des bras. Quant à l’intimidation, il y en a partout et le gouvernement et la police s’en foutent. Quand les profs sont victimes d’intimidation? Quand les enfants sont victimes d’intimidation? Quand les ados sont victimes d’intimidation? Quand la police intimide des citoyens? Est-ce que le bon gouvernement et l’opinion publique s’insurgent? Des fois, c’est utile des gros bras.

    • Ça m’a semblé aussi spontané qu’un flash mob!

    • Bonjour Monsieur Boisvert,
      Je suis conscient que, sans preuves, les «gros bras» sont innocents; la question que je me posais en constatant la présence de dizaines policiers témoins de grabuge, pour quoi tous ces policiers ne peuvent-ils pas prendre de photos incriminantes alors que quelques journalistes disséminés à travers la province réussissent à filmer et à prendre des photos compromettantes au risque de se faire «planter»….
      Les policiers auraient-ils plus peur des «gros bras» que les journalistes ?
      Plus dangereux que de donner une contravention peut-être ?
      Pourquoi les policiers demeurent ils béatement passifs même dans des cas, comme on a vu à la télé, où des «gros bras» violent la propriété privée aux yeux et à la vue desdits policiers… ?

    • @saintal 25 octobre 2011-22h23
      «….. Au Québec, il y a un grand ménage à faire et il doit être complet.»
      Oh que je suis d’accord avec vous….!

    • Le président de la F.T.Q. est aussi le président du Fond de solidarité F.T.Q. et le compagnon de croisière de Tony Accurso. J’espére que l’Autorité des marchés financiers a ce monsieur à l’oeil. J’dis ça d’même la.

    • Il me semble qu’on commence à réellement avoir tous les éléments dramatiques pour faire un bon film de mafia ici, couleur locale en plus, question de toucher le public-cible, les québécois et non pas un public américain.Je vois d’ici les scènes:le parlement, le PM qui se débat, pendant ce temps là, sur les chantiers, la grève, l’intimidation, des gros bras, et puis, sur un bateau…sur le fleuve st-laurent, des discussions discrètes, on rajoute quelques scènes érotique (non non pas sur le bateau, plutôt au château champlain, c’est un bel hôtel) (non non pas Jean Charest, il faut trouver un autre personnage plus sexy) et voilà! ça monte au box office au quartier latin!!!!

    • @pépédamour,

      Toi qui as tout vu et tout vécu et qui connait tout….C est vrai que ton chum Legault te nommerais ministre des finances dans son cabinet ?

    • Bravo scotch et gringo pour vos commentaires édifiants…

      Quand va-t-on enfin dire la vérité dans les journaux, à savoir que la FTQ est une organisation criminelle financée par le Fond de solidarité et l’argent des travailleurs?

    • J’ai une copie de lettre envoyée à tous les membres de la FTQ Construction datée du 19 0ctobre 2011 !!!!!!!!!!!! Il y a au moins une dizaine de signataires, tous des chefs de comités et autres présidents de sections, qui expliquent que le projet de loi actuel est un danger et qu’il ne faut pas rester là à se croiser les bras.
      Faites moi maintenant croire qu’il s’est agi de qqc de spontané M. Arsenault.
      La farce, c’est là qu’elle se trouve

    • La FTQ sous tutelle et ça presse. Le fond FTQ ¨ytou¨.
      Les dirigeants hommes pleutres, menteurs, tricheurs, imbéciles, agitateurs, hypocrites, provocateurs, fourbe, bigot, etc. (et leurs gros bras)…..
      Remarque: La CSN et l’international pas mieux, ils attendent simplement l’opportunité de faire de même.
      Dixit : Woody Allen
      L’avantage d’être intelligent, c’est qu’on peut toujours faire l’imbécile, alors que l’inverse est totalement impossible.
      Évitons l’ambigüité: FTQ vous êtes l’inverse…

    • Bonjours , je suis un travailleur de la construction depuis maintenant 12 ans . J’ai travaillé sur pluisier gros chantier aux québec . Je connais très bien le millieu , pour ceux que ça intéresse je suis syndiqué f.n.c.m local 9 affilié à la f.t.q..

      J’aimerais savoir combien t’entre vous ont lu et compris le projet de loi 33 ? Combien d’entre vous connaissent les répercution réel qu’il aura sur l’indistrie ? Faut aller plus loin que le sensationnalisme médiatique . Je crois que des compromis doivent être fait de par et d’autre.
      Malheureusement je ne vois aucune ouverture de la par de la ministre du travail , qui ce fait du capital politique en voulant matter les méchant sindycat.

      En 12 ans j’ai eu connaissance une seul fois d’intimidation , et cela concernais un petit groupe de travailleur d’un métier . Tout les autres métiers et tout les central syndicale confondu sont allé leur porté main forte et ont réglé le probleme. Quand ont est 350-400 gars sur une job pis qu’ont travail 60-70 heure semaine , ça ce peut que la chicane pogne entre des individus….

      S.V.P. prener le temps de bien vous informer avant de donner votre opinion

    • @assurbanipal

      26 octobre 2011
      19h50
      Bravo scotch et gringo pour vos commentaires édifiants…

      Quand va-t-on enfin dire la vérité dans les journaux, à savoir que la FTQ est une organisation criminelle financée par le Fond de solidarité et l’argent des travailleurs?
      **************************************
      Il y a une erreur dans votre phrase. C’est la FTQ qui a créé le Fond de solidarité.

    • @assurbanipal

      Savez-vous ce qu’il fait le Fonds de solidarité pour l’économie québécoise? N’est-ce pas mieux de récupérer l’argent sale de la mafia pour la réinvestir dans l’économie québécoise? N’est-ce pas un compromis pour le gouvernement qui ne crée pas suffisamment d’emplois pour tous les Québécois?

    • Je pense que le crime organisé est une fatalité qu’on le veuille ou non. Et que dès qu’il y a un vide, il y a quelqu’un pour prendre la place. “Rien ne se perd, rien ne se crée”. C’est étrange de voir toutes ces vierges offensées pourfendeurs de l’éthique, de la morale, mais oû étiez-vous? Que faites-vous des syndicats des cols bleus, de la Ville de Montréal? N’est-ce pas le même genre de syndicats de bras qui nous coûte cher?

    • Bonjour,

      Cette saga concernant la confrontation entre le gouvernement du Québec et la FTQ nous amène un éclairage significatif sur la confusion existentielle qui existe au Québec, la nation des amateurs de sport et de bonsoir les sportifs de salon. ce qu’il y a en commun avec les amateurs de sport et la politique, les gérants d’estrade ont tous le même profil.

      En conclusion, une autre évidence frappe l’imaginaire ! Comme cette foutue insignifiance de certains qui clament haut et fort en se pétant les bretelles : Au Québec, nous avons le plus haut taux de syndicalisation au Canada et même en Amérique du Nord !
      Et pourquoi qu’ici au Québec dans cette bienheureuse société qui se croit distincte les travailleurs québécois ont les salaires les plus bas au Canada…….. ? Vous voulez une réponse, tendres agneaux nationalistes ? Tout simplement qu’ici au Québec, il n’y a aucune solidarité entre les travailleurs contrairement au reste du Canada ! Avec toute cette saga, nos amis les nationalistes sont sens dessus dessous car en deux temps et trois mouvements, le Parti Libéral passe de Zéro à Héros. Ainsi bien des clapets se ferment, n’est ce pas ? Au plaisir, John Bull.

    • @ scotch

      Nous avons tous les deux raison en fait. C’est la FTQ qui a créé le Fond de solidarité. Ainsi les bandits qui la dirigent peuvent piger dans la caisse et blanchir les opérations des autres organisations criminelles. Voir l’article “La FTQ-Construction demandera des comptes” sur le site de Radio-Canada. Cagnottes des membres, fonds de solidarité, tout est bon pour s’en mettre plein les poches. Ce n’est pas étonnant que les investissements du Fond n’a rien rapporté aux petits épargnants ces dernières. La crise économique a le dos large.

      @ johnbull

      Bonne analyse

    • LETTRE ENVOYÉE AU PRÉSIDENT DE LA FTQ

      Monsieur Arseneault,

      Vous avez osé affirmer à la Commission parlementaire sur le projet de loi 33 que «La FTQ n’a aucune leçon à recevoir de qui que ce soit.» Je me permets d’exprimer mon total désaccord avec votre affirmation prétentieuse. Bien au contraire, Monsieur, vous méritez amplement qu’on vous décoche une «généreuse» volée de bois vert.

      Vous êtes, Monsieur, aux antipodes de ce dont le Québec a un urgent besoin*. Et de quoi avons-nous un pressant besoin? Nous avons entre autres besoin de personnes déterminées à faire de la politique et du syndicalisme autrement; nous avons besoin de dirigeants politiques et syndicaux qui se montrent dignes de notre confiance et qui suscitent notre admiration; nous avons besoin de citoyens qui nous motivent à donner le meilleur de nous-mêmes et à rechercher avec enthousiasme à bâtir un Québec fier de lui et de ses institutions. Or, ni vous ni M. Charest ne répondez à nos attentes; tous les deux, vous atteignez les bas-fonds de la politicaillerie la plus éhontée et du mépris le plus vil à l’endroit de vos commettants; tous les deux vous êtes des éteignoirs alors que vous devriez être des phares; tous les deux vous défigurez hideusement le visage de la démocratie; tous les deux vous nous méprisez d’une manière inacceptable en nous considérant assez «caves» pour croire vos dénis et vos demi-vérités (Quel euphémisme!); c’est à croire, Monsieur, que la même firme de relations publique vous a distillé son venin à tous les deux.

      Pendant près de 30 ans, j’ai très activement milité au sein d’un syndicat où j’ai occupé les postes de délégué syndical, de directeur régional, de vice-président et de président; j’ai su me montrer critique aussi bien à l’endroit de collègues du bureau syndical qu’à celui de représentants de l’employeur quand ceux-ci se comportaient d’une façon contraire à l’éthique. Si je siégeais à un de vos bureaux syndicaux, je m’empresserais d’entreprendre des démarches auprès de nos membres pour convoquer une réunion extraordinaire afin de vous forcer à «aller relever d’autres défis ailleurs» au terme d’un vote secret et non à main levée (Si vous y voyez une allusion à quoi que ce soit, je vous félicite pour votre acuité intellectuelle.). Plus que tout anti syndicaliste, même le plus virulent, vous avez, Monsieur, affiché une attitude qui éclabousse et discrédite le monde syndical. Votre comportement tout comme celui de certains de vos membres et celui de M. Charest et de ses béni-oui-oui contribuent à faire croître le cynisme de milliers de nos concitoyens.

      La volte-face de Jean Charest sur la mise sur pied d’une commission d’enquête sur la collusion dans l’industrie de la construction et le financement des partis politiques n’avait pas encore fini de m’étourdir que les dirigeants de la FTQ-Construction en rajoutaient, ces dirigeants qui côtoient tellement souvent une bande de gros bras au cerveau d’hommes des cavernes qu’ils en sont venus à croire que nous, leurs concitoyens, étions dépourvus d’intelligence et de sens critique. Oser croire que nous allions gober la couleuvre du «débrayage spontané» démontre un sans gêne et un sens du ridicule rarement atteints.

      Vous vous êtes préparé une joyeuse tempête(Inspiré de la chanson de Ti-cul Lachance de Gilles Vigneault) qui, je le souhaite, balaiera de la surface du monde syndical les dinosaures qui le ravagent. Jusques à quand, Monsieur Arseneault, abuserez-vous du laxisme des tribunaux et de notre patience? J’ai cru comprendre que des poursuites pourraient bientôt être intentées à l’endroit de syndicats et de syndiqués à la suite des récents actes d’intimidation; si tel était le cas et qu’à la suite de procès largement médiatisés les jurés devaient rendre des verdicts de culpabilité, je souhaite fortement que les juges n’imposent pas de sentences bonbons comme cela s’est trop souvent passé; je recommande aux juges d’imposer les peines suivantes: 1- Verser aux travailleurs privés de travailler un montant d’argent qui servira à combler leur manque à gagner; 2-Effectuer des travaux communautaires pour «réparer» l’affront que vous nous avez tous fait. 3- Assister à un débat sur le contenu du livre «De quoi le Québec a-t-il besoin?

      Ayant récemment pris ma retraite, j’ai évidemment dû me retirer du Fonds de solidarité de la FTQ; en tant qu’ancien et fier actionnaire, j’ai trouvé particulièrement odieux que vous vous vantiez des succès de ce levier de notre économie pour «vainement» tenter de redorer votre blason en réaction aux propos courageux, fermes et incisifs de la ministre du Travail (Je suis membre de Québec Solidaire et je n’ai aucune hésitation à profiter de l’occasion pour saluer la détermination et le franc parler de madame Lise Thériault, elle dont les collègues doivent se demander d’où elle sort ou quelle potion magique elle a ingurgité pour se démarquer à ce point de la bande de pleutres de son parti.)

      Sur ce , Monsieur Arseneault, je nous souhaite à tous que l’histoire vous couvre, vous et Jean Charest, de l’opprobre que votre comportement vous vaut et qu’enfin nous assistions à une véritable commission d’enquête sur la collusion dans le domaine de la construction et sur le financement des partis politiques.

      Léon de Montigny
      Verchères

      *«De quoi le Q …?» publié aux Éditions Leméac et cosigné par Jean barbe, Marie-France Bazzo et Vincent Marissal.

    • C’est le résultat de la spontanéité des travailleurs qui a réservé les salles au Ritz et qui a nolisé les autobus!!!De la magie tout ça. Dès le vendredi précédent tout le monde savait qu’il y aurait débrayage lundi matin. M. Arseneault est vraiment culotté.
      Autre exemple de favoritisme syndical: la formation des travailleurs. Un travailleur veut s’inscrire pour suivre une formation de grutier. Sous prétexte qu’on n’a pas besoin de cette spécialité dans la ville où il réside, il ne peut bénéficier de l’allocation pour études, comme la plupart de ses compagnons. Il travaille pourtant sur les gros chantiers de Montréal depuis quelques années déjà. Ce que j’en comprends, c’est qu’il n’est pas dans le bon syndicat! Et en plus, le cours est suspendu en décembre pour donner la chance aux travailleurs inscrits d’aller travailler pendant quelques mois (ils sont rappelés sur les chantiers). A quand le reste de la formation? Mystère.
      lilico

    • bonjour hola les moteur sur la ftq en faite vous parti vous travailler pour combien ete vous meme sur des chantiers de la construction , et le droit constitutionnel que nos peres et nos grand peres
      on aquis a la sueur de leur front ,qui est le dictateur arsenault ou charest ? la construction a se que je sache n’est pas un service essentiels mais on aurait pas le droit de faire si on rentre pas onva avoir amendes ‘on aurait plus oe droit se faire valoir , ca fait combien de temp qui as pas eu de grave sur les chantiers hein on as tout fait pour l’eviter ,pensez vous que ceux qui qui manifeste aime ca perdre des jour pour faire valoir leurs droit si on lefait pas ce la ccq qui va placer qui va nous proteger avec l’union on as des deleguer qui s,occupe de ca entre les patron les surintendants et les employer il y as plein de compromit qui arrive avant les action depuis 10 ans avait jamais vu de gros conflit meme dans la renegociation on as mit de l,eau dans notre vins mais voila le gouvernemnt veut redonner le pourvoir au patron ouff un retour de plus de 40 ans en arriere ca va commemncer par le nombre hrs tu travaille ils demande 42 hrs avant etre payer en temp supplementaire apres ca les question de vont suivre ect ca seras pas trop beau si la loi passe

    • certains membres se plaignent j,ai une famille a nourir ,nos peres et nos grand peres en avait pas eux ?, le placement sur les chantiers tu paye ta carte de membre 10$ ils te donne un casque crayons ect ,tu te met en disponibilite tu rencontre un representant qui va evaluer ta situation ,tu y retourne chaque semaine jusqua temp tu est une place , plus tu est connu meilleur sont tes chances normal on peut tu envoyer n,importe qui n’importe ou , les membre qui font du benevola pour leur confreres gagnent des avantages certain on pratiquement pas de vie de famille ,mais obtienne des chantiers plus vite ,favoritisme ou simple retour ascenseur ,si tu travaillait dans une compagnie et tu fesait plein de petites choses pour aider tes collegue meriterait tu un avancement ? et oui , le placement le syndicat place meme pu 15% de la main oueuvre et seulement sur gros chantiers meme la les employeurs au lieu passer par le syndicat passe des annonces pour engager du personnel ,on est rendu quil y as une campagne de salissage des syndicats cela est normal que le local qui as 80% des membre electricien place ses membres je dit oui avant j,ai ete pour l’autre syndicat et j,ai ete placé 2 fois , sur les gros chantiers ils y as des deleguer qui voit a tes interet si ya un probleme ce eux qui font transition entre les travailleurs patron et surintendant souvent ce eux qui recoivent le materiel de la compagnie organise meeting securite accompagne les belesser a l,infirmerie ect il as de la paperasse benevole a faire chez eux le soir ils s,implique aussi dans divers comite sportif loisirs ect plus tu en fait et plus tu est reconnu par tes confreres et meilleurs sont tes chances etre nommer un poste plus haut ,il y as 2 types de personnes celui qui donne la main a son prochain qui lui aussi aide son prochain pit ils y as celui qui as recu un coup de main et embraque sur les epaules des autres pour se rendre plus loin ,moi je me tient dans la premiere gang et je vous dit patiente vous voyez pas ce qui se fait derriere tout ca il y as un gros changement de nouveau president de section et vice president ect sont nommer par les membres et ce sont du mondes extraordinaire qui donne sans compter , oui il y as surement eu une part de verite dans certaine alegation mais avez vous eu l’autre coté de la medaille avant de juger ,faut tu donner le mandat de place les travailleurs a la ccq , ca va etre quoi le placement le travailleurs se place sur liste et l,employeur choisit qui il veut et si le travailleur connait l,employeur qui traite ses employer comme de la marde e veut pas y aller va t’il etre penalise ,voila pourquoi le monde en as ras le bol , donner donc la chance de negocier certaine cause aux syndicat ,oui ya eu des debrayages et le president a demander rentrer au travail donne moi la chance de negocier on verrat ce quil va se passer ,et en ce qui concerne les mefait hola moi j,ai deja ete manifester contre shell , marche du travail ect et a chaque fois ils y as des membres qui s,occupe securite pourpas il y as de debordement en ce qui concerne la fermeture si ce des representants ils doivent avoir casque botinnes securite dossard ect si du monde arrive sans dossard ni casque ect et coupe alimentation en aire de generatrice cela est innapceptable mais ca peut etre n’importe qui avant accuser on doit justement voir ce qui ce passer et identifier ces bozo la et les empecher de refaire ses conneries la et meme si cetait de vrais dirigeant syndicals ce que je ne croit , et ci cetait le cas de grace identifier les que nos membres puissent faire le menage et ne nous mettez pas tous dans le meme pagnier merci

    • le fond de solidarite ftq ce quoi tout simplement un fond de retraite ou les employés cotise et le gouvernement fait sa part on as deduction admettons si un employer remplit le formulaire et demande enleve moi $100.00 par semaine sur ma paye cela lui enleveras environ 70$ si il applique tout de suite les credit impot , le fond ftq lui il fait des investissents avec l,argent des membres il y as des reunion pour les investisseurs (membres ) tu est avisé et invite si tu as des actions (investissement ) , une batisse de la ftq est un investissement pourquoi louer des locaux et payer si tu peut avoir ton propre builduing et si tu as des locaux de trop pourquoi pas le louer meme a certain organisation gouvernementales surtout si ces organisations font partie de la construction est normal avoir des commoditée tout proche je croit que oui alors avant de partir en peur faudrait peut etre voir les raisons du pourquoi un tel bureau a tel place et voir si tout est en regles

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juin 2009
    L Ma Me J V S D
    « mai   août »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité