Yves Boisvert

Yves Boisvert - Auteur
  • Yves Boisvert

    Yves Boisvert est chroniqueur à La Presse depuis 2000, après avoir été chroniqueur judiciaire pendant 10 ans.
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 19 juin 2011 | Mise en ligne à 22h44 | Commenter Commentaires (29)

    Pierre Lavoie un après-midi de fête des Pères

    57140_110617_lq1mh_pierre_lavoie_defi_8

    (photo Vicky Boutin, Radio-Canada)

    Il était dans les 17h et je m’en allais regagner en joggant le pont Jacques-Cartier, dans la très abrupte montée de l’île Sainte-Hélène.

    Je voyais ces voitures en enfilade… Tu parles, un bouchon le dimanche après-midi dans l’île Sainte-Hélène…

    En arrivant près du pont, je comprends ce qui se passe: les mille cyclistes du Grand défi Pierre Lavoie entrent dans l’île.

    Ils viennent de rouler 1152 km en 57 heures.

    Si vous avez des enfants au primaire, peut-être ont-ils participé à leur manière à ce défi, en accumulant des heures d’activité physique.

    En cette fin d’après-midi, ils étaient beaux à voir arriver, à la fin de ces trois jours. Mille cyclistes souriants qui roulent en peloton dans le silence, c’est assez impressionnant.

    Pourquoi roulent-ils, déjà?

    Pour amasser des fonds pour la recherche sur les maladies orphelines (des maladies rares, souvent mortelles, qui touchent peu de gens, mais de manière fulgurante).

    Pour encourager l’activité physique aussi.

    Au cas où vous l’ignoreriez, Pierre Lavoie, un ex-fumeur qui pensait n’avoir aucune aptitude athlétique particulière, a remporté trois fois l’Ironman d’Hawaï dans sa catégorie d’âge, qui est l’événement le plus prestigieux de cette série.

    Toujours est-il qu’en voyant défiler ces mille cyclistes qui venaient de rouler 1000 km, j’ai eu une pensée pour cet homme, qui a perdu deux de ses quatre enfants, morts de l’acidose lactique.

    Il y a des gens qui font des choses incroyables au milieu de leur douleur.

    Je suis arrivé sur le pont, en route vers ma famille, et tandis que je tournais le dos à cet interminable peloton qui descendait vers l’arrivée, j’avais quelques frissons.

    Bonne fête des pères, Monsieur Lavoie.


    • Bravo à lui pour l’événement, bravo à vous pour le beau texte, ”en route vers ma famille”.

      Michel Perron
      St-Jean-sur-Richelieu.

    • Un exemple à suivre.

      C’est déjà une légende.

    • Merci pour ce merveilleux billet, Monsieur Boisvert!

      Il y a effectivement de ces gens qui, en surmontant leur douleur et en pensant aux autres, sont capables de déplacer des montagnes.

      Monsieur Pierre Lavoie est un exemple pour nous tous.

    • Pierre Lavoie est un trésor national! La semaine ou les jeunes du primaire doivent amasser des cubes d’énergie, vous devriez voir ma rue! Sa passion est contagieuse, bravo!!! Je vous envie, j’aurais surement fondue en larme à la vue de son arrivée! Merci de partager cette belle émotion!

    • J’ai eu la chance de le voir comme conférencier l’an dernier et c’est un vrai de vrai.
      Autre exploit: à son premier Ironman, il a fini 49eme mais premier amateur devant un bon nombre de professionnels.

    • Beau billet!

      J’espère par contre qu’ils ont fait chacun de ces kilomètres à l’intérieur des lignes de la belle Province… Sinon, vous allez vous faire reprocher de faire de la propagande fédéraliste.

    • Effectivement l’homme est un exemple à suivre. Ce qu’il fait est très, très bien et tant mieux si il a un impact positif, surtout chez les pus jeunes.

      J’ai une question par contre et elle n’enlève absolument rien à l’action de ce weekend. Pourquoi est-ce M.Lavoie reçoit autant de couverture médiatique pour ses événements? Tant qu’à moi c’est bien tant mieux, mais il y a des tonnes d’événements caritatifs au long de l’année, des marches contre le cancer, de nombreuses levées de fonds et des activités s’y rattachant, mais on en parle peu. Pourquoi est-e que ce tour de vélo est si populaire auprès des médias qui font la sourde oreille devant beaucoup de bonnes causes le reste du temps. C’est weird.

    • Ce texte est formidable. Merci Yves. Hier après-midi, en cette journée de fête des pères, nous avons couru (pour les parents) et pédalé (pour les enfants) un petit 21 km sur le bord de la rivière des Prairies, pour ensuite aller voir passer le grand défi à quelques rues de là, question de voir passer mon frère dans ce touchant défilé d’athlètes de tous les jours ayant pédalé pour une bonne cause. J’étais très émue.

    • Un Québec en manque de leaders…
      Voilà un homme qui transforme nos habitudes, qui amène les gens à changer, à passer à l’action.
      Inspirant. Évocateur. Passionné. Incroyable.
      Et la vague qu’il a créée continue de grandir. Une vague de fond, une vague de fonds, un appel à l’engagement. Et de plus en plus de gens entendent cet appel.
      Milles mercis et toute mon admiration m. Lavoie.
      Y a-t-il des travaux pour votre clônage en cours?…
      Bravo à vous, et à tous ceux qui répondent à votre invitation.
      André St-Onge, Grande-Entrée

    • Quel bel hommage. Je voulais vous faire part que Pierre Lavoie a été et est toujours une inspiration pour moi. Au point que j’ai décidé de relevé moi-même un défi cet été. Je ferai le trajet Montréal-Québec à vélo les 9 et 10 juillet prochains dans le cadre du CycloDéfi Enbridge contre le cancer.
      J’ai 51 ans, ai fumé pendant 40 ans et malgré tout, je me suis remis à l’entrainement cet hiver afin de relever ce défi.
      Ce que monsieur Lavoie nous offre va tellement au-delà de la collecte de fonds pour le cancer. Il nous offre un style de vie différent auquel j’ai décidé d’adopter à l’aube de ma cinquantaine.

      Merci messieurs Lavoie et Boisvert.

    • Je tiens à déplorer le manque d’organisation par contre et l’énorme bouchon que cela a créé. Je suis resté séquestré, ainsi que des dizaines si ce n’est pas une centaine d’autres personnes, dans le stationnement à LaRonde pendant 1h30 sans que personne ne nous disent ce qui se passe. Nous n’avons eu aucun avertissement à l’entrée du stationnement, ni était-ce affiché dans les médias, et si ce l’était, l’heure d’arrivée n’était pas assez visible. Je serais bien retourné à LaRonde faire un manège ou deux, mais comme nous n’avions pas d’information — c’était un agent de sécurité de LaRonde qui nous retenait, il ne faisait que faire ce qu’on lui disait et ne semblait pas en savoir bien plus que nous — nous préférions rester près de notre véhicule, coincés entre les véhicules des autres personnes aussi impatientes les unes des autres. J’appuis l’exploit, mais je déplore le manque d’organisation, c’est inacceptable être séquestré 1h30 sans savoir pourquoi, tout ça à cause d’un manque de communication. C’est pourtant simple poser une affiche qui indique “Grand défi Pierre Lavoie: il sera impossible de sortir du stationnement entre 16h et 17h30. Merci de votre compréhension.”

    • C est remarquable ce que ce gars là a réussi a faire. J ose faire un rapprochement un peu douteux et flatteur quand meme pour monsieur Lavoie en le mettant sur un pied d estale pour illustrer c est quoi le changement qu on voudrait en politique. Des hommes de paroles et d actions qui sont capables de motiver et regrouper.

      Ce que monsieur Lavoie fait c est ce que le gouvernement devrait faire. Ce que les milliers de bénévoles ont fait en montérégie c est ce que le gouvernement aurait du faire…Y voit on une tendance dans ce qui est essentiel ?

    • oui tout simplement extraordinaire tout un athète,bravo.

    • J’aime beaucoup l’idée de valoriser l’activité physique, de promouvoir la santé et en plus de ramasser des fonds pour une cause telle les maladies orphelines.

      Mais toutefois j’ai un malaise concernant le Grand défi Pierre Lavoie, la personnalisation très forte de la cause vers une seule personne associée à une médiatisation assez lourde. J’ai rarement vu une cause être si fortement personnalisé. Est-ce nécessaire?

      J’ai tenté de plus de voir sur le site du Grand défi à quoi sont utilisé les fonds, qui sont les organismes qui en bénéficient, quels sont les frais administratifs, etc. J’ai pas trouvé.

    • Magnifique billet, monsieur Boivert.

      j’ai eu l’occasion à quelques reprises de rouler avec Pierre Lavoie, juste nous deux, il y a quelques années. Il me décrivait sans cesse le projet qu’il caressait, dont on constate désormais l’étendue. Je ne pouvais pratiquement pas placer un mot, tellement il était enthousiaste et convaincu. On parle d’un homme dont la détermination est non mesurable… Un grand homme. Je suis en quelque part privilégié d’avoir été témoin live de son formidable et grandiose projet.

    • J’ai lu votre blogue…
      comme aurait dit mon ancien prof d’anglais :
      ” you took the words out of my mouth,,,”
      Il nous faut des Pierre Lavoie en Education, en Santé, en Economie, en Politiques…
      yves graton

    • Rien à ajouter. Si ce n’est que Pierre Lavoie a réussi ou les gouvernements ont échoué, ou les émissions, du genre «biggest looser», «Village on a diet» ou toutes ces insipidités télévisuelles.
      Chapeau Pierre Lavoie

      GTremblay
      Montréal

    • L’avantage d’un billet exempt d’ironie c’est qu’il n’y aura pas besoin de l’expliquer… Remarquez, les interventions se font plus rares!
      .
      Touchant.

    • Bravo à Pierre Lavoie pour son oeuvre! Mais avant de vouloir que la population soit à l’image de cet athlète, n’oublions pas qu’il est payé pour s’entrâiner ce qui est le lot d’aucune personne dans la population à part Louis Garneau qui j’imagine doit tester lui même ses produits.

      Je trouve aussi qu’il est hyper médiatisé et que les véritables champions sont les anonymes comme qui gardent la forme après de longues journées de travail dans l’ombre.

      Bravo à tous les participants et à tous ceux qui bougent pour améliorer leur santé!

    • Bien sûr: bravo! J’hésite à mettre un bémol et me faire lyncher mais: votre sondage sue les effets de ce défi donnait des résultats plutôt mitigés…j’en resterai là mais p-e devriez-vous en parlez?

    • @ haddock9

      Probablement que la couverture est liée au fait que monsieur Lavoie est connu de milliers de familles québécoises qui ont été impliquées, par le biais de leur enfant, au prolongement du défi à l’école. En effet, chaque équipe de cyclistes devait parrainer une école de leur région et donner un défi aux enfants.

      Pendant un mois, les élèves devait cumuler des ”cubes énergie”, soit des minutes d’exercice physique avec leur familles et leurs amis. Le projet s’est terminé par une course de quatre kilométres avec toutes les écoles de la région. Mon fils a adoré.

      Chapeau à ce monsieur et à ses initiatives qui auront sûrement inculqué le goût de bouger à une multitude d’enfants.

    • C’est un rappel d’implication exceptionnelle. Et pendant ce temps, tu continues à pratiquer le jogging pour ton plus grand bien en parallèle avec la performance de cyclistes. Comme quoi chacun à sa façon contribue à un meilleur équilibre physique.

    • Dedeno

      «…la personnalisation très forte de la cause vers une seule personne associée à une médiatisation assez lourde. J’ai rarement vu une cause être si fortement personnalisé. Est-ce nécessaire?»
      Oui, je pense que c’est nécessaire d’associer la cause et la personne. On se rappelle tous de la croisade de Terry Fox contre le cancer. L’image de l’unijambiste traversant les villages sur une seule jambe attirait des foules et des $$$ à la cause. Celle d’un coureur cycliste le fait de la même façon. C’est une image forte, axée sur la santé, le courage, le dépassement.
      Par les temps qui courent, c’est un sacré beau poster à épingler sur les murs du cynisme politico-social qui anime notre début d’été.

    • Cher Dedeno, l’argent recueilli par l’inscription des équipes sert à financer la Fondation GO (www.lafondationgo.com). Cette fondation finance des projets pour les saines habitudes de vies chez les jeunes et la recherche sur les maladies génétiques. En septembre dernier, la fondation a octroyé 300 000$ en bourses. En septembre prochain, ce sera plus de 600 000$ qui sera donné. Je suis la preuve que l’argent revient à la recherche car je suis boursier de la fondation GO, je fais présentement un Doctorat en Bochimie et mon projet porte sur l’étude d’une maladie génétique au centre de recherche du CHU Sainte-Justine. D’ailleurs je pédale le 1000km depuis 3 ans avec l’équipe du CHU Sainte-Justine car les valeurs du GDPL rejoignent les miennes et celle de mon institution. Le surplus ammasé par les équipes pour l’inscription (10 000$) vont directement à l’école primaire que l’équipe a choisi de parrainé afin d’améliorer leurs infrastructures sportives.
      J’espère que ça répond à ta question!!!
      Pour le 1000km, c’était encore une fois magique avec une organisation et des bénévoles en OR!!!
      Mr Boisvert, nous aussi nous avions des frissons!!!!

    • Bravo Mr. Lavoie! J’ai eu la chance de lire un article sur cet homme dans le vélo mag avant qu’il ne fasse son exploit, je ne me souviens pas qu’ils aient mentionné qu’il soit ironman,mais cela rend le personnage encore plus grand. Un vrai ironman, physiquement et mentalement! Puisse cela encourager les gens a bouger!

    • Je suis un cycliste tout a fait ordinaire, je fais beaucoup de kilomètres chaque année c’est vrai, mais pour parcourir trois étapes du grand défi, et les plus facile a par de ça, j’ai du sortir tout le jus qu’il restait de mes vieux genoux, ce fut une expérience de dépassement formidable…

    • BRAVO pour tous! MAIS je trouve DOMMAGE qu’on n’est jamais pensee a soumettre un tres bon ami a moi comme president d-honeur du GDPL le cicliste de Chicoutimi Michel Gagne qui roule sa bosse 12 mois par annee sur des surplaces depuis plus de 35 ans. Il est tellement crackke de velo qu’il en possede 7 . Il lui arrive de rouler seul des runs de 350 kms par jour! PL est un exemple a suivre tout comme mon pote MIKE! longue vie au GDPL et lache pas Mike t’es le king du bike!

    • Je cite simons99 : Je suis resté séquestré, ainsi que des dizaines si ce n’est pas une centaine d’autres personnes, dans le stationnement à LaRonde pendant 1h30 sans que personne ne nous disent ce qui se passe. Mais ce n’est rien cela, Pierre Lavoie pédalait depuis vendredi
      soir je crois qu’il a dormi environ 4h jusqu’à dimanche soir… Quel bel exemple de générosité.
      Monsieur Simons, Pierre Lavoie fait bouger tous les jeunes du primaire du Québec, vous ne
      trouvez pas ça “extraordinaire”? Moi, je le trouve génial si on en trouvait une douzaine de gars comme lui, comme ce serait bien pour le Québec. Pierre vous avez toute mon admiration pour ce que vous faites pour les enfants qui seront des hommes en santé, qui sauront bouger et qui transmettront ces valeurs à leur tour. Vous préparez ceux qui vous suivront demain… Vous êtes merveilleux !

    • Bonjour M.Boisvert,

      je sais que je suis hors-sujet, mais j’aimerais vous lire sur les coupures que voudrait faire la Ville de Montréal dans les régimes de retraite. À mon avis elles sont plus que nécessaires, mais je ne comprend pas comment se fait-ils qu’en octobre 2010, le maire était bras-dessus bras-dessous avec le président du syndicat suite à la signature d’une entente et que moins d’un an plus tard, c’est la catastrophe financière qui nous attend?!?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2013
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité