Yves Boisvert

Yves Boisvert - Auteur
  • Yves Boisvert

    Yves Boisvert est chroniqueur à La Presse depuis 2000, après avoir été chroniqueur judiciaire pendant 10 ans.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 21 mai 2011 | Mise en ligne à 13h48 | Commenter Commentaires (73)

    L’incontournabilité de Denis Coderre

    Photo SRC

    Photo SRC

    Denis Coderre veut faire entrer un nouveau mot dans le dictionnaire: incontournabilité. On l’a repéré deux fois dans Le Monde, ici et là dans le Figaro… Sans faire d’adeptes véritablement.

    Le député de Bourassa veut l’implanter.

    Plus exactement, il veut développer la théorie de “l’incontournabilité du Québec”.

    Il l’a déclaré le soir des élections, après la dégelée du PLC.

    Entendre: il faut faire en sorte qu’on ne puisse plus compter sans le Québec, en politique fédérale.

    Intéressant, cher Denis, mais ces élections historiques ont justement pour thème central la très haute contournabilité du Québec –comme n’ont pas manqué de le souligner avec satisfaction des commentateurs de l’Ouest.

    Une majorité confortable avec cinq députés québécois, c’est un exploit politique.

    Gros programme, ça, l’incontournabilité…

    Denis Coderre l’a répété hier dans cet entretien aigre-sucré avec Gilbert Rozon, à L’autre midi à la table d’à côté, à la radio de la SRC.

    Il a eu cette phrase mémorable, en parlant de Montréal, si j’ai bien compris, et qui se voulait un appel à l’unité politique face aux graves problèmes de la ville :

    “Y a un niveau d’incontournabilité par rapport à certains enjeux qui transcende les enjeux partisans.”

    Denis Coderre effectue des plongeons linguistiques si fulgurants qu’à la fin on ne sait plus s’il s’en va vers les profondeurs de l’Authentique ou tout bêtement dans le Creux.

    Et Gilbert Rozon, après lui avoir donné beaucoup de miel, n’a pas manqué de mettre du citron sur les plaies…

    Coudonc, Denis Coderre, où t’en vas-tu?

    Montréal? Québec? Ottawa? Cette mise en vitrine de l’Authenticité n’est-elle pas en contradiction avec cette façon de s’épivarder dans toutes les directions politiques?

    Le député a glissé sur la question, et répondu en faisant parler Rozon…

    Avec Denis Coderre, une porte peut être ouverte et fermée.

    On ne fait pas le tour de l’homme comme on veut.


    • On a beau en rire, mais c’est quand même une bête politique dans toute sa splendeur.

    • Je viens d’entendre l’émission à la radio. Intéressant… Et Rozon, à la fin, l’a tout de même flatté dans le sens du poil.

    • Je verrais bien Denis Coderre se transformer en affiche publicitaire dans les abris d’ autobus pour le compte d’ une compagnie de dentifrice

    • Si sa “face” ne trouve pas preneur Une nomination au sénat conviendrait

    • Ah Denis Coderre, il est incontournable, on va surement le voir au festival juste pour rire.

    • Le seul qui fait campagne à l’année longue. Je le vois à la mairie de Montréal.

    • Faudrait peut-être lui donner un cours de Canada moderne, le pauvre Denis.

      IL va bientot avoir 30 nouveaux députés aux Communes, 338. Le Québec français (50 quelques comtés) ne comptera plus que pour un sixième du nouveau Canada.

      Même si on avait élu 75 députés oranges, Harper aurait quand même eu sa majorité. Le French Power c’est TARMINÉ.

      Restent deux choix: l’indépendance, ou l’elvisisation. C’est sans doute le choix du gars qui croyait aux extra-terrestes…

    • C’est exactement ce qui est arrivé aux libéraux ,, c’était trop long a contourner on a passé dessus il se sont fait écrasé … là mon Denis être incontournable c’est pas toujours bon….

    • Denis Coderre est le prochain chef du Parti libéral et il sera celui qui réussira à lui redonner le pouvoir. Pourquoi? Le Parti libéral est un parti d’intellectuels et il passe souvent auprès de l’électorat pour un rassemblent d’élitistes prétentieux et arrogants. Ses derniers chefs ont justement été des intellectuels un peu trop pompeux au goût des canadiens.

      Martin, Dion et Ignatieff, à des degrés différents, manquaient de charisme et semblaient trop éloignés des préoccupations du canadien moyen. Coderre est justement le type de personne qui représente mieux la population, qui semble un peu plus terre-à-terre et qui vit avec le peuple. Il twitte, il est un fan de hockey, il parle pour être compris.

      Jean Chrétien a fait combien d’année comme Premier Ministre? Pourtant, tout le monde aimait bien se moquer du p’tit gars de Shawinigan, mais en bout de ligne, il était une bête politique et savait parler aux gens…

    • Il n’a pas à fermer de portes, il est capable dans les 3 postes.

      J’aimerais le voir maire de Montréal. Il est rassembleur et pragmatique.

    • il a une bonne qualité,,,la persévérance,,et je l’aime pour cette belle qualité,, il est aussi poli et respectueux avec tout le monde,y compris ses adversaires politiques…

    • J’ai beaucoup aimé cette discussion aujourd’hui à la Première chaîne. Moi aussi, comme Rozon, je ne connaissait pas bien Denis Coderre. Moi aussi il m’avait énervé aux Francs-tireurs. On se demande parfois où est la substance, le contenu.

    • **Denis Coderre effectue des plongeons linguistiques si fulgurants qu’à la fin on ne sait plus s’il s’en va vers les profondeurs de l’Authentique ou tout bêtement dans le Creux.***

      Je penche plutôt vers l’Authentiquement Creux.

    • Bonjour monsieur Boisvert,

      Je pense que vous avez résumé Denis Coderre avec ces quelques phrases:

      « Le député a glissé sur la question, et répondu en faisant parler Rozon…

      Avec Denis Coderre, une porte peut être ouverte et fermée.

      On ne fait pas le tour de l’homme comme on veut. »

      J’aime bien Denis Coderre. Je pense qu’il est un « artiste » de la politique mais surtout, il ne craint pas parfois de sortir des sentiers battus et de « jouer du quatre-roues » sur les sentiers « boueux » de la politique (i.e. : Shane Doan; Martin Cauchon; Afghanistan). Je respecte également sa détermination; elle est impressionnante.

      Votre collègue Patrick Lagacé a déjà tenté de le « coincer » dans son émission « Les Francs Tireurs ». Il a demandé à monsieur Coderre de préciser ses objectifs de carrière politique à savoir : mairie de Montréal ou chef du parti libéral du Québec?

      Et bien, de « voir aller » Denis Coderre de répondre sans répondre, c’était comme observé un « maître pêcheur du lancer léger » jouer avec sa truite rouge du Québec. Et pourtant; Patrick Lagacé n’est pas le dernier venu.

      Tiens! A bien y penser. Il a du Robert Bourassa dans le nez. Robert Bourassa aimait bien « jouer » avec les journalistes.

      Mon épouse, par contre, ne l’aime pas du tout. Elle n’est pas capable d’y voir la face même à l’émission « Gérard Laflaque ».

      Pourquoi lui ai-je demandé? Parce que c’est un opportuniste de la pire espèce me répondit-elle.

      Ah non lui ai-je répondu, tu ne vas pas le comparer à Agnès Maltais quand même.

      A ce stade là, nous avons préféré cesser de parler de Denis Coderre.

      Conclusion : L’homme ne laisse pas indifférent et ne passe pas inaperçu. Si le Québec venait à être contournable, je pense qu’il resterait tout de même incontournable si Denis Coderre restait en politique active, surtout au niveau provincial.

      Mon humble opinion.

    • “Avec Denis Coderre, une porte peut être ouverte et fermée.”
      C’est que Denis Coderre est quantique.
      Après le chat de Schrödinger, voici la porte de Denis. http://fr.wikipedia.org/wiki/Chat_de_Schr%C3%B6dinger

      bonne journée!

    • Denis Coderre, il y en a qu`un, un seul dans le parti libéral qui est proche de monsieur et madame tout le monde. On a beua dire n`importe colibet sur lui , il restera Denis Coderre, l`homme que tu peux passer partout, il est capable de se mettre à niveau.

    • Je ne serai jamais un fan libéral, ni même un partisan fédéraliste, je suis même… ta-da-dam : un souverainiste convaincu! Je dois par contre avouer que Denis Coderre comme maire de Montréal, quand vous voulez! Si quelqu’un a mis Montréal à sa main et peut aider à renforcer le processus démocratique en faisant participer ses concitoyens, c’est bien lui. GO Denis, GO Denis, Go! (Bon ok, je ne mettrai pas de jupette et de pompons, mais si ça peut nous débarrasser de l’administration Tremblay, pourquoi pas?)

    • «Incontournabilité: État de ce qui est incontournable. ( Le moyen Robert)

      Comme j’avais l’habitude de dire: «Incontournable? Ben, si c’est trop compliqué de faire le tour, on n’a qu’à sauter par dessus.» N’est-ce pas exactement ce que viennent de faire Stephen Harper et ses conservateurs?

    • @ Yves Boisvert

      “Gros programme, ça, l’incontournabilité…”

      Oui vous avez absolument raison!
      Et avec Coderre, c’est aussi vrai au sens figuré que physique… ;o)
      Cheap shot.
      Scuzez moi! ;o)

    • @ peauline
      «Restent deux choix: l’indépendance, ou l’elvisisation. C’est sans doute le choix du gars qui croyait aux extra-terrestes»
      —- —

      Vous tentez de ridiculiser Denis Coderre en disant qu’il croyait aux extra-terrestres. Allusion à la vidéo montrant un jeune Denis Coderre (13-14 ans) à une exposition scientifique d’une école secondaire.

      Ou vous ne savez pas écouter. Ou vous êtes de mauvaise foi.

      Le jeune Coderre parlait d’Ojet Volant Non Identifié. OVNI. D’ailleurs, sa brève présentation démontrait qu’il commençait déjà à maîtriser la démarche scientifique : hypothèse, doute, vérifications, rehypothèse, etc.

      Il est tout sauf un imbécile et il deviendra, je l’espère, maire de Montréal.

      De son amie facebook qui vole à sa défense.

    • Quoi dire sur Denis Coderre sans se faire modérer ?
      : ———————————–
      ————————————
      ————————————
      Merci

    • On ne fait pas le tour de l’homme comme on veut.
      ***
      Physiquement, non. Coderre est bien dodu. Intellectuellement aussi, il est bien dodu. Le genre de gars teflon…

    • Moi, y en a deux, c’est pas mèlant, je change de poste. Pas capable. Jean Lapierre et Denis Coderre.

    • L’incontournable du contourné.

    • Une personne authentique n’a pas besoin de se dire authentique pour qu’on découvre qu’elle l’est.

      Oui, les citoyens n’attendent que ça M.Coderre, mais vous nous montrez encore aujourd’hui par votre entretien avec M.Rozon que vous n’êtes pas Ce politicien authentique dont vous voulez projeter l’image.

      Passez votre tour M.Coderre, vous avez pris les plis des politiciens de carrière qui sont tellement habitués aux mêmes ritournelles qu’ils se croient eux-mêmes aujourd’hui.

      Nous voulons des gens représentatifs de qui nous sommes au pouvoir… des gens honnêtes.

    • Où s’en va M. Coderre? Vers le pouvoir, espère-t-il. Je dois avouer qu’au début, il me tapait fitchrement sur les nerfs puis, de mois en mois, d’entrevues en entrevues, je me suis surprise à le trouver sympathique. J’aimerais tant pouvoir faire confiance à au moins UN politicien… On n’en peut plus de se faire entuber! Si M. Coderre est honnnête, ce que je souhaite ardemment, vivement un poste important pour lui, quel qu’il soit.

    • On entend si souvent des politiciens affirmer qu’il est temps de “faire de la politique autrement” et puis continuer à faire pareil.

      J’admire la façon dont Denis Coderre s’assume. La politique (en démocratie) se fait à peu près de la même façon depuis toujours, et on sait qu’il n’essayera pas de nous persuader du contraire.

      Quand il a obtenu que le siège de l’agence anti-dopage du CIO soit installé à Montréal, il a avoué candidement qu’il avait contacté individuellement les membres votants pour les convaincre des bienfaits de la candidature montréalaise. Disons que ça marche mieux que des prières ou des bons sentiments.

    • “Incontournable”….Coderre a raison une fois de plus….plus subtil que l’indépendance.
      …mais bref enfin puisque Coderre a affirmé que tout se décide à Toronto, il serait étonnant qu’il puisse même songer à prendre son “ticket” pour la chefferie.
      Quand même il a eu la franchise que ce qui était une évidence (enfin comme il dit tout se décide à Toronto) il l’a affirmé.

    • jeanfrancoiscouture

      21 mai 2011
      16h40

      Vous avez presque brisé mon “punch” : ” Il est gros mais pas tant que cela”.

    • Coderre au Lac St Jean est une entreprise de recyclage de poubelle.

    • Le but de Denis Coderre est de se faire élire et réélire, en cela, il est exemplaire.

    • “Denis Coderre est quantique” – joleg74

      Wahaha! Est bonne!

    • Le but de Denis Coderre est de se faire élire et réélire, il y réussit parfaitement.
      S’il reste au PLC, le prochain chef ne pourra le contourner, il est incontournable.
      Il pourrait aussi devenir maire de Montréal, pas difficile de faire moins pire que Gérald, ‘’sait rien” Tremblay.
      Il serait aussi plus acceptable à l’ensemble des Montréalais que machin Bergeron qui veut dire aux citoyens quoi faire, comment se déplacer, car, voyez-vous, lui il sait ce qui est bon pour les autres.
      Bref Coderre est évidemment un populiste, mais il n’est pas plus bête que l’ensemble de la notre classe politique.

    • Parlez en bien ou en mal, mais de grâce parlez de moi…..

      Moi, moi, moi ….

    • J’adore Denis Coderre. Il fait perdre du temps aux journalistes.

      Gilbert qui?

    • Ce qui prouves qu’il n’y as pas de génie ,ni de politiciens génials, pas d’intelligence , ni de sauveurs SEULEMENT des profiteurs , des menteurs, de faux prometteurs, des hypocrites ….Merci bonjour.

      Bon, enfin des propos nuancés sur un blogue. Merci pour cette perspective rafraîchissante. Y.B.

    • preuve étant faite de la contournabilité du Québec dans le Canada… ça valide plutôt la théorie de l’incontournabilité de l’indépendance pour le Québec… Coderre s’en va juste dans la mauvaise direction…

    • “On ne fait pas le tour de l’homme comme on veut”

      Effectivement. J’ai essayé. Mais un long week-end, on a plus de temps…

    • Il ne pourrait gérer la mairie de MTL, son twitter en souffrirait…les contrats lui passeraient sous le nez? Ah? C’est déjà comme ça à MTL ?? :-)

    • Denis Coderre.Un autre palabreux.Dire qui en a qui le veule à mairie de Montréal.Soyez assuré que la ville de Montréal sera toujours ingouvernable avec Denis Coderre et full de taxes.

    • Avec ou sans Coderre, la seule issue “incontournable” pour les Libéraux est la fusion avec le NPD. C’est ça le pragmatisme.

      Pierre Tremblay

    • Il est en plein le genre de politicien que le monde est tanne de voir: il est la depuis longtemps, toujours a esseyer de de trouver un spot, un politicien de carriere quoi !

      2 mandat de 4 ans SVP a tous les niveaux! Non seulement ils n’auront pas le temps de devenir empereur, mais des idees nouvelles vont arrivees. Si en 8 ans t’as pas eu le temps de faire ce que tu avais comme projet, cest que tu es pas organise !!

    • “On ne fait pas le tour de l’homme comme on veut.”
      non…d’abord parce qu’il à de l’expérience en politique fédérale et que je n’oserais pas traiter de con un gars qui parle quatre ou cinq langues et qui me semble-t-il serait a tout le moins représentatif de Montréal. Et si on compare avec l’actuel détenteur du poste la comparaison lui est favorable.

      Fernand Turbide

    • Le haricot !

      Denis Coderre est en train de devenir ce que Jean Charest a été sur la scène fédérale. Le quasi dernier de sa gang.

      Tant qu’il bien payé, par les taxes fédérales, il continue de jouer du micro…puis, se sera la fin des haricots.

      Et, comme les autres, de sa race de politicien, il se retrouvera comme animateur ou chroniqueur à la radio ou à la télé.

      Il joue trop les média, pour ne pas s’y retrouver, un jour ou l’autre.

      C’est en ce sens qu’il est incontournable.

    • Et si Labeaume à Québec et Coderre à Montréal? Very interesting, et entretiens incontournables.

    • Quant à moi, je trouve ce personnage folklorique, narcissique et démagogique parfaitement contournable. Si le Québec a l’ambition d’avoir un avenir, il doit se permettre d’ignorer un tel individu qui n’est là que pour mêler les cartes.

    • À lire les commentaires, l’«incontournabilité» ne semble pas être un concept très «fédérateur».

    • Je dirais finalement que Denis Coderre est insaisissable (si le québec est incontournable), il nous glisse entre les doigts comme une savonette.

    • Tant que les libéraux fédéraux ne comprendront pas que c’est justement à cause de Denis Coderre et de ses semblables comme Martin Cauchon et autres, des vestiges des commandites ne disparaîtront pas de la place publique, il n,Y aura pas point de salut pour eux au Québec et il semblerait que ce soit aussi comme cela en Ontario, ça l’a pris 15 ans et une fusion aux Concervateurs. Bien en cela ça va prendre également un remède de cheval aux libéraux également.

    • Évidemment qu’à sa taille, mieux vaut passer par dessus que de faire le tour.

      Automatiquement, il est incontournable.

    • Je ne suis pas libéral…loin de là

      Mais Denis Coderre a toute mon estime

      Durant les dernières élections en sachant qu’il était dans une cause perdue il allait quand même aider les autres candidats.

      Il fait parti de mes amis Twitter..Pas grand chose vous dites ( avec toutes les jokes que l’on entend là-dessus à son sujet )… Pourtant, quand je lui pose une question sur Twitter, il répond !

      Et en passant, parmi les personnalités connues sur Twitter c’est une des seuls à répondre…bravo !

      Finalement, j’aimerais le voir comme Maire de Mtl… Ça bougerait.. Mais j’ai l’impression que le défi de remonter le parti Libéral le tient plus à coeur

      Dommage

      @ Superlulu..pas fort comme commentaire

    • De Y.B. @ meche13

      du 21 mai 2011
      23h03

      Est bonne en ta….. :-)

      Merci bonsoir :-)

    • @superlulu 18h27

      «Évidemment qu’à sa taille, mieux vaut passer par dessus que de faire le tour.»

      ————–

      sans vouloir défendre Coderre… est-ce tout ce que vous pouvez lui reprocher? … son poids!… c faible…

      M. Boisvert, je propose qu’on établisse une sorte d’échelle à la Godwin… pour décerner un point… je sais pas moi… disons “gros plouc” ou “gros tata”… à chaque blogueur qui osera nous ressortir cette joke plate qui revient inlassablement chaque fois qu’on parle d’une personnalité ou d’un personnage publique qui a un excès de poids… ce qui nous rappelera que l’imagination fait cruellement défaut à celui qui obtientra un tel point…

    • Bonjour M. Boisvert. Ne sachant pas si vous allez me lire avant de faire un nouveau post, vous me faites cramper ce matin ! Je suis en train de me taper les commentaires sur votre blogue et c’est quand vous soulignez le grand apport de meche13 à ce blogue, des propos rafraichissants dites-vous.

      Bonne journée.

    • @saturnin: Je vous l’ai dit hier sur un autre blogue. Ne perdez pas votre coquille d’oeuf.
      Elle vous sied très bien.

    • Le Québec a toujours été contournable mais ça s’exprime différemment selon les époques.

      Ouin, contourner Coderre, ça prend un certain temps.

    • “Il faut faire en sorte qu’on ne puisse plus compter sans le Québec, en politique fédérale.”

      Il est bien la le drame des Liberaux: ils ne sont plus capables de double discours Quebec/ROC. J’aimerais bien voir Coderre aller dans le ROC et developper cette theorie de “l’incourtounabilite”. Le ROC boude le Quebec. Le mot ‘Quebec’ est comme du poil a gratter la-bas. Il est fini le temps du ‘french power’ a Ottawa. Et en passant dire que le Quebec est incontournable: allo? Quelqu’un au bout du telephone intelligent? A-t-on oublier de lui twitter les resultats des dernieres elections. Ce qui compte dans le fond (pour lui) c’est de convaincre cette belle bande d’autruches qui votaient jadis PLC de revenir… J’ai un mot pour Coderre: imputabilite.

      Ciao

      Ciao

    • Ha ha ha ! Une lecture en biais des commentaires me laisse l’impression que la populace attend le prochain Jack!

      Et hop ! On fait la vague! Olé olé olé!!!

      Denis, achètes-toi une canne et continue tes coups de gueules de pas de classe! Le peuple va t’aimer.

    • @pompuelche,23 mai 2011,07h51: «……….quand vous soulignez le grand apport de meche13 à ce blogue, des propos rafraichissants dites-vous.»
      +++++++
      J’espère que vous n’avez pas pris le commentaire de YB au premier degré!
      _________

      @chenapan,22 mai 2011.23h46: «…échelle à la Godwin… pour décerner un point… je sais pas moi… disons “gros plouc” ou “gros tata”… ……chaque fois qu’on parle d’une personnalité ou d’un personnage publique qui a un excès de poids….»
      ++++++++++

      D’accord avec vous. Et même si vous ne m’avez pas nommément identifié, j’espère que vous avec pris mon commentaire du 21 mai 2011,16h40, relatif à «l’incontournabilité du Québec» telle que définie par Denis Coderre non pas comme un un commentaire sur le physique de Denis Coderre mais bien comme le résultat de l’élection fédérale et le fait «incontournable» que Stephen Harper a bel et bien pratiquement «sauté par dessus» le Québec.

      Il est contre mes principes d’utiliser des arguments «ad hominem» pour défendre une idée ou illustrer un principe. Si mon texte n’était clair que dans ma tête, vous m’en voyez désolé.

    • Les commentaires sur ce blogue confirment mes impressions : Coderre sera Premier Ministre du Canada dans un avenir pas si lointain.

      On aime bien se moquer de son excès de poids, comme on aimait bien rire de la bouche de Jean Chrétien. Il est difficile à cerner, on l’accuse de populisme et de chercher à plaire à tout le monde. Plus on sous-estime Denis Coderre, plus ses chances de devenir PM du Canada augmentent. Chrétien a été élu lorsque le Parti Conservateur a fait cette pub

    • Denis Coderre fait partie des raisons pourquoi le PLC s’est royalement planté aux dernières élections et pourquoi ce parti mérite de disparaître de la map. C’est de la vieille politique qu’il fait. Son opportunisme planifié et cette impression qu’il aime donner qu’il est indispensable me pue au nez. Le type n’a rien à présenter sinon que sa propre image. Tout est dans le contenant ; rien dans le contenu. Et dire qu’il y’en a eu assez pour le ré-élire.

      Pierre Denis

    • @jeanfrancoiscouture 13h12

      g parfaitement bien compris votre propos de 16h40… soyez sans crainte… dans mon blogue à moi, vous êtes loin de ceux à qui je pensais pour une échelle de type godwin pour les abrutis qui sévicent les blogues…

    • @jeanfrancoiscouture

      J’ai dit que je suis crampé, que je me bidonne…

    • Quelle misère, nos élites fédéralistes.

      Après Max Bernier superstar et nos poteaux, voici Déni du réel Coderre.

      Une autre tournée s.v.p.!

      Vive le Canada!

    • Coderre for president! Incontournabilité est un bien joli mot je trouve…

    • Coderre est un policien sans intérêt qui contribue au cynisme que les gens ont envers la politque.

      Il n’a pas d’idée, pas de vision, il est vide, vide, vide. Il s’assure uniquement de durer pour toucher un jour sa pension.

      De toute façon, qu’est-ce que Coderre serait capable de faire d’autre? Avoir un vrai travail? J’en doute…

    • L’incontournable avec ce type là c’est qu’il n’a aucune idée comment faire prospérer le Québec à part l’incontournable fait que le Québec doive demeurer dans le Canada. C’est l’incontournable statut quo. Il n’a qu’a dire que le Québec est prospère dans le Canada et up il a des idées nobles…
      Y a pas à dire il a vraiment besoin des média pour surfer sur la vague, mais comme toutes vagues finissent par toucher le rivage et déferler ce n’est qu’une question de temps pour l’incontournable.
      Simon Lavallée

    • Coderre s’est parfois emparé de dossiers importants et très symboliques (la langue française, le mythe du bilinguisme fédéral et canadien, etc.). Cela est louable même si c’est bien la moindre des choses quand, comme Québécois ou Francophone, on s’investit en politique fédérale canadienne.

      Malheureusement, Denis Coderre est un menteur compulsif. Cela lui permet parfois des gains mais, à la longue, le dé-crédibilise.

    • Et tant qu’a y etre ! Pourquoi il ne retirerait pas sa grosse pension du federal et prendre en plus le salaire de maire de Montreal ? J’essais de lui trouver quelque chose d’intéressant a ce gars et je cherche , cherche et cherche encore . Vous avez raison , il ne peut pas faire pire que Tremblay ! Mais peut-il faire mieux ?

    • Chaque fois, mais chaque fois que je l’entends à la radio, je me demande : Qu’est-ce qu’ils lui trouvent? Qu’a-t-il à dire? Il promouvoit quoi? À part lui, n’est-ce pas? Trudeau, Coderre… Statu quo, vision passéiste du futur, culte de la personnalité…. Qu’on se le dise : Les libéraux ont de la relève!

    • Coderre est simplement un autre fédéraliste qui n’a pas encore compris comment le Canada fonctionne. Ils vivent dans le déni.

    • Pour les québécois, le ROC est désormais incontournable, mais comment y distinguer l’arbre de la forêt? Est-ce que Denis Coderre nous y aidra?

      Jacques Saint-Cyr

    • C’est vrai qu’il est plus facile de passer par-dessus que de le contourner!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2011
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité