Yves Boisvert

Yves Boisvert - Auteur
  • Yves Boisvert

    Yves Boisvert est chroniqueur à La Presse depuis 2000, après avoir été chroniqueur judiciaire pendant 10 ans.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 25 septembre 2009 | Mise en ligne à 15h59 | Commenter Commentaires (13)

    Des prisons et des stades (ajout)

    bikepath_in_parc_lafontaine_south_montreal_2006-08-11.jpg
    La plus vieille course au Québec, sous les arbres du parc La Fontaine.

    Le 18 octobre, ce sera la 60e édition de la Classique du parc La Fontaine, la plus vieille course au Québec, la deuxième au Canada après Around the Bay, à Hamilton.

    Et c’est encore cette année Joël Dada qui est l’organisateur. Il pensait que ce serait la dernière, mais la relève organisationnelle se fait rare –malgré un appui indéfectible de la Ville de Montréal, tient-il à préciser.

    J’y étais l’an dernier et tout le monde vous le dira: c’est la plus belle course à Montréal –s’il ne neige pas, bien sûr.

    C’est aussi une course assez relevée. Si vous avez fait belle figure au classement avec vos 44 minutes au 10K du marathon de Montréal, vous allez voir que quelques grosses pointures vous attendent, mais on ne court que contre soi-même, n’est-ce pas, hum?

    M. Dada, un ex-marcheur de haut niveau, se réjouit de voir la recrudescence de la participation populaire dans les activités de course, mais trouve plutôt médiocre le niveau de l’élite. “J’étais un athlète moyen et avec mon meilleur temps (1h40 au 20 km, 4h51 au 50 km marche) dans les années 1970, je suis encore 8e au Canada! C’est assez lamentable.

     ”Il y a plusieurs facteurs là-dedans, je ne veux pas déprécier les athlètes de maintenant, mais disons que les performances ne sont pas ce qu’elles pourraient être. Mais on dirait que la société est plus intéressée à construire des prisons que des stades, ces années-ci…”

    Lui a commencé à courir “de force”, au collège, en France, vers les 12 ans. “Il fallait que je cours et que je fasse du cross country si je voulais faire l’équipe de rugby”. Et il voulait faire l’équipe de rugby.

    Placé à trois ans à l’orphelinat, le sport l’a tenu toute sa jeunesse, dit-il, et ça lui a inculqué la discipline. “J’ai croqué dans la vie à pleines dents, je n’ai pas à me plaindre!”

    Après quelques commotions et quelques oreilles en choufleur, il a abandonné le rugby et s’est redirigé vers l’athlétisme en même temps qu’il a immigré ici. 32 marathons en plus de la marche, dont un en 3h01, mais ça c’est de l’historie ancienne.

    “Ce qui me réjouit le plus en ce moment, c’est de voir les enfants courir. Les enfants y reviennent. Il y a plein d’écoles du Plateau qui nous demandent des informations. Ils participent au championnat provincial, et plusieurs continuent encore après. Le parc La Fontaine, c’est une course de développement. Les gens viennent voir ce que c’est que la course à pied.”

    –Et qu’est-ce que c’est?

    –De l’euphorie. Mais comme dans toute chose, faut pas exagérer non plus! 

    Sera-t-il de la course? “Je ne cours plus, mais je marche pour le plaisir. Le jour de la course, je suis occupé à grogner toute la journée. Je suis préposé aux médailles et aux plaintes!” 

    Il est temps de vous inscrire en ligne.

    J’ai oublié de vous dire que c’est aussi la course la moins chère en ville! Maintenant qu’on vous facture 40$ pour courir dans certains lieux, 15$, c’est franchement donné. Il y a un 10K, un 5K, un 2K, un 1K pour les jeunes, et l’an dernier nous étions 2000.

    J’allais oublier de vous référer au site de Paul Foisy sur l’histoire du sport au Québec. Il retrace, archives à l’appui, l’histoire de cette classique. À lire ici.


    • Je me suis inscrit au Classique du parc Lafontaine à peine revenu chez moi de l’euphorie de mon premier 10K à vie, au marathon de Montréal, que j’ai réussi en un maigre 1h06.

      Après mon inscription, je suis allé voir sur sportstats les temps du Classique de l’an dernier… avec mon temps du marathon, j’aurais presque fermé la course!

      Mais comme vous le dites si bien, on court contre soi-même! Je m’entraîne plus intensivement d’ici le 18, et je tente de ne pas trop penser au niveau assez relevé que je risque d’y trouver.

      J’en profite pour vous remercier pour ce blogue M. Boisvert, il m’a grandement motivé dans ma première année de course. Au plaisir de retrouver vos articles l’an prochain, personnellement j’espère être assez en forme pour tenter le demi au prochain Marathon de Montréal.

    • 1h40 pour 20 km et 8ième au Canada??? Comprend pas
      On parle de marche. yb

    • Merci M. Boisvert pour tout ce que vous faites pour la course. Ayant moi-même pris part au marathon de Montréal (serez-vous gêné d’apprendre que je vous ai battu de quelques poils? ahh, la jeunesse), j’ai suivi avec grand intérêt votre Blog sur la course. Et puis cet article est une excellente promotion; je ne connaissais même pas cet événement et je souhaite courir un 10 km (lors d’un événement) depuis assez longtemps.

      Bon, beau, pas cher?

      inscrivons-nous!

    • En effet, l’an passé c’était fort plaisant de faire cette course, il faisait beau et le parc était magnifique. Si je peux me permettre une légère critique, il aurait été agréable d’avoir un tapis au départ pour pouvoir avoir un “chip time”.

      Et pour les intéressés, il y a aussi le 5k contre le cancer au centre-ville de Montréal le 4 octobre, ouvert aux coureurs comme aux marcheurs. Pas de tapis ni au départ ni à l’arrivée. Juste courir pour une bonne cause.

    • Je serai justement à Montréal ce week-end-là pour une semaine de vacance. Hé! il y a des lunes que je n’ai pas participé à une compétition. Excellente occasion de mesurer mon niveau de forme car l’automne est la saison idéale pour l’entraînement! Même s’il pleut et/ou vente lors de cette journée… c’t'encore plus le fun!!!! On s’habille en conséquence et on sort: surtout que les vêtements pour coureurs ont beaucoup évolué depuis mes débuts il y a … bof! 32 ans… fini les cotons ouatés! Les vêtements sont beaux, attrayants, efficaces et, ce qui ne gâche rien, pas très chers…

      Tuyau: si vous courez par temps pluvieux, enfiler des chaussettes les plus minces possibles, ou mieux… courez pieds nus dans vos chaussures…. ça évite l’impression de courir avec des éponges aux pieds!
      Ha bon, on aura donc le plaisir de vous chercher dans la foule. J’espère que vous courez sous les 32 minutes, car sinon, à quoi bon, hein? YB

    • Je participe à cette course depuis plusieurs années (d’abord au 5 km et depuis l’an passé au 10 K). Il a fait super beau l’an passé (contrairement au Marathon de Montréal où il a plu pour la première fois depuis 19 ans), le parc est très joli et la course et très bien organisée.
      Un hic pour ceux qui pensent courir leur meilleur temps: la montée au milieu du parc est très exigeante, mais j’ai réussi à faire seulement 4 secondes moins rapidement qu’au Marathon de Mtl (sous la pluie:( ). Alors, préparez-vous pour cette montée et tout le reste c’est du pur plaisir. Cela ne vaut pas dire que la pente n’est pas belle. Au contraire. Mais, elle est un peu difficile.
      On se voit dans trois semaines!

    • C’est effectivement une belle course. Ce fut ma première, un 10 km. On peut courir seul, mais ne jamais faire de course c’est rater quelque chose. Épingler un premier dossard, chasser des papillons nerveux, un premier départ en groupe, la satisfaction de finir, le badinage soulagé d’après-course…

      J’avais alors réalisé mon niveau de (mé)forme: finir avec un septuagénaire fringant, se faire doubler par les meneurs survolant la route qui prennent un tour d’avance, mais ce fut aussi l’occasion pour moi de prendre la résolution (et la tenir) de progresser.

    • Toute la petite famille est inscrite!!! Merci M. Boisvert svp n’arrêter pas ce blogue, il y a tant à dire sur la course en automne et en hiver.

    • @miki11

      C’est une course sur route, c’est correct qu’il y ait des côtes. On monte mais on descend aussi. En bout de ligne le temps perdu est de l’ordre de qqs secondes. Moi ce que je n’aime pas c’est quand un parcours mettons descend tout le long (genre Descente royale à Québec si ça existe encore), me semble que le temps que tu y fais perd de la valeur. :-)

      Oui c’est une très belle course la Classique du Parc Lafontaine. Puis il y a moins de risques d’y perdre ses enfants qu’au MdeM! En espérant du temps frais mais pas trop et du soleil!

    • J’avais fait cette course en 2005. J’ai quitté Montréal depuis mais ce blogue m’a donné le goût de revenir pour cette course. Merci.

    • C’est drôle comment tout est relatif…Il y a 4 mois, j’aurais vu les 15 minutes de course comme tout une corvée… Aujourd’hui, je me dis qu’avec mes intervalles de 11 minutes, les 15 minutes de la course du Parc Lafontaine deviennent possibles…

      À suivre : )

    • En effet, il y a toujours autant de gens qui courent, mais les coureurs élites se font rares. J’ai déjà fait 1h05 sur le 20km de Ste-Anne et, terminé 3eme. Depuis 5-6 ans, pas plus d’un coureur ou deux n’a brisé le 1h10.

      Une explication, la course (vélo et à pied) est maintenant un sport de babyboomer qui veulent maintenir la forme. Les jeunes ont un choix plus varié d’activités qui leur sont proposées et qui étaient peu présent il y a 20 ans; basket, football, kin-ball, tae kwon do, surf neiges, wii (c’est pas un sport? lol)
      ce qui diminue le talent pour les sports plus traditionels (hockey, course).
      A l’exeption de feu Émilie, aucun talent ne s’est pointé le nez en course de fond depuis longtemps.

      Mais bon, tant mieux si les jeunes s’amusent autant.

      La classique du parc lafontaine est en effet un bel évènement.

      Malheureusement, le 18, je souffrirai sur le marathon de To, bonne chance à tous.

      Je pense que je deviens accro au blog de Boisvert (merci de parler de course et de vivre).

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2009
    L Ma Me J V S D
    « août   jan »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité