Une bière, l'été

Une bière, l'été - Auteur
  • Alain McKenna

    Avec Alain McKenna, découvrez les nouveautés et les histoires de brasseries d’ici et d’ailleurs. De quoi élargir la palette des buveurs les plus fidèles et faire des accords étonnants entre la bière et les plats d’été!
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 19 juin 2012 | Mise en ligne à 9h48 | Commenter Commentaires (3)

    Une Estrella Damm Inedit pour remplacer le mimosa?

    Estrella Damm IneditSe préparant pour l’été, la SAQ a fait le plein d’Estrella Damm Inedit. La bière comme telle n’est pas nouvelle, mais elle se définit toujours comme étant « la première du genre conçue afin d’accompagner un repas ». Heureusement, ce n’est pas la dernière du genre…

    L’affirmation des gens de la brasserie Damm est évidemment fort pompeuse. Ce ne sont pas les bières qui manquent pour accompagner un repas de toute nature. On peut résumer l’Inedit comme étant une blanche d’inspiration belge (une « witbier »), et dans ce créneau, ce ne sont pas les choix qui manquent.

    Des choix qui ont plus de caractère. Ma première rencontre avec cette bière, il y a environ deux ans, avait laissé un bon souvenir, mais aux côtés d’une Blanche de Chambly, la semaine dernière, elle n’a pas pu faire le poids. En fait, même la Hoegaarden semble avoir plus de personnalité…

    Quant au jumelage avec la nourriture, vous pouvez comparer, vous serez surpris : on dit des blanches et des bières de blé, généralement douces et citronnées, qu’elles vont particulièrement bien avec les poissons à chair blanche et les plats de fruits de mer. Les plus audacieux peuvent essayer un brunch arrosé d’une blanche.

    Ça remplace le mimosa à merveille (la Saint-Ambroise à l’abricot fait des merveilles pour le brunch).



    • Remplacer le mimosa ? Heu non. J’adore cette bière mais un mimosa c’est sucré. On prend ça au déjeuner ou au brunch. La bière n’a pas sa place, sauf exception.

      Votre résumé est un peu court. La Inedit est une hybride de Witbier et de Lager. On le remarque à la plus grande carbonation. Ca ne se compare à une blanche. Surtout pas à la Chambly qui a justement trop de caractère.

    • La SAQ a beaucoup (beaucoup!) de travail à faire en ce qui concerne l’accessibilité à des produits brassicoles de qualité et qui plus est, de chez nous! La vaste majorité des SAQ offre une pitoyable sélection de bières internationales rangées ça et là sur une étagère dans un coin du magasin et qui se résume plus souvent qu’autrement à quelques lager blondes (tchèques pour la plupart) et de rares bières belges. On reparlera de la SAQ quand ses dirigeants laisseront un peu de place aux microbrasseeurs d’ici, qui eux, ont des tonnes de produits à offrir pour l’été!

    • Et juste comme ça, j’opterais plus pour une bière telle l’Érable Rouge de la Ferme Brasserie Schoune basée à Saint-Polycarpe pour le brunch! Son nez de caramel et d’érable et son goût fort agréable se marrieront tant aux plats de fruits qu’aux assiettes de crêpes les plus copieuses!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • My Categories



  • publicité





  •  

    juin 2012
    D L Ma Me J V S
    « sept   juil »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité