Le blogue de basket

Archive de la catégorie ‘Général’

Vendredi 8 mai 2015 | Mise en ligne à 19h46 | Commenter Aucun commentaire

Deuxième ronde: premières impressions

PHOTO TIRÉE DE TWITTER

PHOTO TIRÉE DE TWITTER Les fans des Grizzlies de Memphis auront une serviette jaune et un masque noir, en l'honneur de celui porté par Mike Conley, depuis qu'il a subi une fracture au visage.

La deuxième ronde des séries bat son plein. Avec les quatre duels à égalité 1-1, on devrait avoir une idée un peu plus claire de qui passera aux finales d’associations après cette fin de semaine.

Un peu plus tard qu’à l’habitude, Georges et moi avons eu une conversation touchant les quatre séries.

On aura à l’oeil ce soir Cavs-Bulls et Warriors-Grizzlies. Dans les deux cas, l’équipe à domicile voudra profiter de l’avantage du terrain contre le favori sur papier.

À Chicago, comme Georges le signale dans notre podcast, Derrick Rose est à son meilleur lorsqu’il a plus d’un jour de repos entre les matchs. Ce soir est la dernière fois qu’il aura eu deux jours de congé. Les Bulls ont intérêt à en profiter.

À Memphis, est-ce que le retour de Mike Conley peut permettre aux Grizzlies de continuer sur leur lancée? Est-ce que les Warriors vont retrouver leurs repères après un rarissime mauvais match?

Réponses à venir ce soir…

Simon

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Jeudi 30 avril 2015 | Mise en ligne à 14h37 | Commenter Aucun commentaire

Clippers et Spurs, série en contrastes

Le sixième et possiblement fatidique match 6 de la série Los Angeles-San Antonio est ce soir, et les Spurs auront une chance de fermer les livres à la maison.

On en a déjà parlé plusieurs fois, mais ce duel est sans doute le plus intéressant du premier tour. D’un côté, l’athlétisme des vedettes des Clippers et de l’autre la sagesse des vétérans des Spurs. D’un côté le jeu collectif de San Antonio et de l’autre, les prouesses du Big Three de Los Angeles. Avant le début des séries, on aurait pu facilement imaginer l’une ou l’autre des formations en finale. Mais comment ne pas être heureux pour un bonhomme aussi sympathique que Tim Duncan?

Georges Bitar et moi parlons principalement du match 5 ici:

Dans l’épisode de cette semaine, nous revenons également sur la fin de la route pour Dallas, principalement de la fin de l’expérience Rondo. La transaction a coûté Jameer Nelson, Jae Crowder, Brandan Wright, deux choix au repêchage et une compensation monétaire aux Mavericks.

Comme si la rupture très publique entre Rondo et l’entraîneur-chef Rick Carlisle ne suffisait pas, les joueurs des Mavericks en ont rajouté dernièrement, comme on peut le lire ici, en français en plus de ça.

Également au menu cette semaine: une confirmation de ce qu’on savait déjà au sujet des Raptors.

Un petit rappel que vous pouvez vous inscrire à notre podcast directement sur iTunes (ou le lecteur de baladodiffusions de votre choix).

Simon

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Vendredi 24 avril 2015 | Mise en ligne à 1h25 | Commenter Commentaires (6)

Qui arrêtera les Warriors?

Photo tirée de Twitter

PHOTO TIRÉE DE TWITTER Steph Curry réussit le tir de trois points envoyant les Warriors et Pelicans en prolongation, jeudi soir.

Si quelqu’un, quelque part, avait encore des doutes au sujet des Warriors de Golden State, ils doivent être dissipés à cette heure-ci.

Steph Curry et compagnie viennent de réaliser l’une des plus grandes remontées de l’histoire de la NBA contre les Pélicans de la Nouvelle-Orléans, comblant un écart de 20 points pour l’emporter en prolongation, 123-119.

Et comme si ce n’était pas encore assez, comment s’est-on retrouvé en prolongation? Évidemment, avec un improbable tir de trois points de Steph Curry lui-même, que voici.

En conférence de presse, Steve Kerr n’a pas manqué de souligner que les Pelicans sont une équipe talentueuse. C’est difficile de le contredire (surtout que Kerr est l’entraîneur-chef de la meilleure équipe de la NBA). Anthony Davis a encore une fois montré qu’il sera très, très bientôt un joueur dominant comme on en a rarement vu. Davis a terminé la soirée avec 29 points, 15 rebonds (dont 12 en défense), 4 passes décisives et trois blocs.

Les Pelis ont pleinement profité d’un début de match des Warriors en deçà de leur niveau habituel, mais même dans une soirée où les tirs de Curry ne tombent pas tous, l’entraîneur-chef Monty Williams a appris à ses dépends que de leur laisser la porte ouverte, même un tantinet, est un jeu bien dangereux.

Certains pointeront du doigt quelques décisions étranges des officiels en fin de match ont permis à Golden State de remonter, mais encore fallait-il que les Dubs profitent de leurs occasions.

Il ne faudrait pas passer sous silence le complice de Curry (40 points) à l’arrière du court, Klay Thomson, qui a contribué avec 28 points, et Andrew Bogut, qui avec une fiche peu reluisante (5 rebonds et 6 points), a eu la difficile tâche de surveiller Anthony Davis, dit Le Sourcil.

Les Pelicans seront, un jour, bientôt, une équipe très sérieuse.

Ce n’est simplement pas pour tout de suite.

Simon

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « août   oct »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité