Le blogue de basket

Archive de la catégorie ‘Canada Basketball’

Samedi 21 mars 2015 | Mise en ligne à 16h38 | Commenter Commentaires (5)

La fin pour Steve Nash

PHOTO DARREN CALABRESE, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE. Steve Nash a joué 19 saisons dans la NBA avec les Suns, les Mavericks et les Lakers.

PHOTO DARREN CALABRESE, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE. Steve Nash a joué 19 saisons dans la NBA avec les Suns, les Mavericks et les Lakers.

La carrière du meilleur joueur de basketball canadien de tous les temps est maintenant terminée. À 41 ans, Steve Nash a annoncé sa retraite cet après-midi par l’entremise d’une émouvante lettre.

En plus d’avoir remporté le titre de joueur de l’année (MVP) en 2005 et 2006, Nash occupe le troisième rang de l’histoire de la NBA au chapitre des aides avec 10 335. L’athlète de Victoria, en Colombie-Britannique, a également participé à huit matchs des Étoiles et a été nommé trois fois sur la première équipe de la NBA. L’ancien de l’université Santa Clara sera assurément admis au Temple de la renommée d’ici quelques années.

Je vous suggère fortement de lire la lettre qu’il a publiée sur The Players’ Tribune, car elle est une autre preuve de la grandeur de cet homme. Tout en remerciant les personnes les plus importantes de sa vie, il fait un retour sur sa carrière et explique ce qui a motivé plusieurs de ses décisions.

Il termine en disant:

“I will likely never play basketball again. It’s bittersweet. I already miss the game deeply, but I’m also really excited to learn to do something else.”

(«Je ne vais probablement plus jamais jouer au basketball. C’est un sentiment doux-amer. Le basket me manque déjà, mais je suis très excité d’apprendre à faire quelque chose d’autre.»

PHOTO KEVIN FRAYER, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE. Steve Nash a représenté le Canada aux Jeux olympiques de Sydney en 2000.

PHOTO KEVIN FRAYER, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE. Steve Nash a représenté le Canada aux Jeux olympiques de Sydney en 2000.

Depuis 2012, Nash est directeur général de l’équipe nationale masculine senior. Il a probablement plusieurs autres projets en tête, mais un de ses objectifs est certainement de retourner aux Jeux olympiques.

On ne verra peut-être plus Steve Nash sur le terrain, mais il continuera d’inspirer les jeunes joueurs pendant de nombreuses années encore.

P.

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






Jeudi 19 mars 2015 | Mise en ligne à 2h40 | Commenter Commentaires (7)

Kentucky, pépinière officielle de la NBA

PHOTO SPRUCE DERDEN, USA TODAY SPORTS. Karl-Anthony Towns des Wildcats de Kentucky pourrait être choisi au premier rang du repêchage de la NBA en juin.

PHOTO SPRUCE DERDEN, USA TODAY SPORTS. Karl-Anthony Towns des Wildcats de Kentucky pourrait être choisi au premier rang du repêchage de la NBA en juin.

Dans moins de 10 heures, le basketball collégial américain deviendra le sport le plus important sur la planète. Le Championnat national de la NCAA offre des matchs souvent très enlevants, mais ce sont surtout les paris qui font du March Madness une véritable folie. Plus de 9 milliards seront misés au cours du tournoi. Complètement fou oui… Je vous invite d’ailleurs à joindre notre groupe sur Yahoo!. Il n’y a pas d’argent en jeu, simplement l’honneur.

Je n’ai pas eu beaucoup de temps cette année pour regarder des matchs universitaires ni même lire sur le sujet. Je sais que si les Wildcats de Kentucky gagnent le tournoi, ils deviendraient seulement la deuxième équipe de l’histoire, après Indiana en 1976, a être invaincu en une saison. La troupe de John Calipari a bien des chances de réaliser l’exploit. Encore une fois, plusieurs Wildcats joindront les rangs de la NBA l’an prochain. Selon The Score, huit joueurs de Kentucky pourraient être repêchés en juin. Parmi eux, le centre Karl-Anthony Towns, qui pourrait bien être choisi au premier rang, et le Canadien Trey Liles.

Depuis l’arrivée de Calipari en 2009, 19 anciens Wildcats ont été repêchés par une équipe de la NBA. Deux d’entre eux (John Wall et Anthony Davis) ont d’ailleurs été appelés en premier par l’ancien commissaire David Stern. En 2012, en plus de Davis, cinq autres joueurs de Kentucky ont été sélectionnés. Certains estiment que les joueurs qui ne jouent qu’une saison dans les rangs collégiaux manquent de maturité et ne sont pas prêts à affronter les rigueurs de la NBA. Calipari semble savoir comment préparer ses joueurs au basket professionnel, car Wall, Davis, DeMarcus Cousins, Brandon Knight, Eric Bledsoe, Michael Kidd-Gilchrist et Nerlens Noel se débrouillent plutôt bien.

Pour connaître les autres joueurs qui pourraient faire le saut chez les pros l’an prochain, je vous conseille ces articles divisés par régions: Est, Ouest, Sud et Midwest.

Encore plus de Canadiens

PHOTO KEVIN JAIRAJ, USA TODAY SPORTS. Le Montréalais Kenny Chery des Bears de Baylor affiche cette saison des moyennes 11,4 points, 4 aides et 3,2 rebonds en 32,4 minutes de jeu.

PHOTO KEVIN JAIRAJ, USA TODAY SPORTS. Le Montréalais Kenny Chery des Bears de Baylor affiche cette saison des moyennes 11,4 points, 4 aides et 3,2 rebonds en 32,4 minutes de jeu.

Vingt-huit Canadiens prendront part au tournoi cette année. C’est un de plus que l’an dernier. Six Québécois sont du nombre, dont Kenny Chery de l’université Baylor. Si vous ne l’avez pas déjà lu, je vous suggère cet excellent portrait de mon collègue Michel Marois sur le fougueux meneur de jeu qui en sera à son deuxième March Madness consécutif.

Je vous propose également ces capsules de Michel Marois sur cinq Canadiens à surveiller dans les prochains jours.

Finalement, je tiens à souligner, avec un peu de retard, la victoire des Ravens de Carleton au Championnat canadien. Ils ont vaincu les Gee Gees d’Ottawa 93-46 pour ainsi remporter leur 11e titre en 13 ans. Incroyable!

P.

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article






Mercredi 2 avril 2014 | Mise en ligne à 13h41 | Commenter Commentaires (2)

Bonne semaine pour le basket canadien

PHOTO NATHAN DENETTE, LA PRESSE CANADIENNE. DeMar DeRozan et Kyle Lowry ont joué un rôle crucial dans l'obtention d'une place en séries pour les Raptors.

PHOTO NATHAN DENETTE, LA PRESSE CANADIENNE. DeMar DeRozan et Kyle Lowry ont joué un rôle crucial dans l'obtention d'une place en séries pour les Raptors.

Les derniers jours ont été bons pour le basketball canadien et québécois.

D’abord, les Raptors se sont assurés d’une place en séries éliminatoires pour la première fois depuis 2008 lorsqu’ils ont battu les Celtics à Toronto, vendredi. Ils occupent toujours le premier rang de la division Atlantique, mais les Nets ne sont qu’un match et demi derrière.

Même si les 24 Canadiens qui participaient cette année au March Madness ont maintenant été éliminés, on peut affirmer que jamais les joueurs d’ici n’ont autant brillé lors du tournoi collégial américain. Comme en témoigne cet article, huit Canadiens étaient encore sur le terrain pour la ronde du Sweet 16. Parmi ceux qui se sont le plus illustrés, notons l’Ontarien Nik Stauskas de Michigan qui a tout fait sauf réussir le tir de trois points égalisateur contre Kentucky, dimanche. Les 24 points qu’il a marqués étaient sûrement ses derniers dans la NCAA, puisqu’il devrait être repêché en première ronde cet été.

Le Montréalais Kenny Chery a également bien fait pour les Bears de Baylor. Il a inscrit 14 points dans la surprenante victoire contre le puissant Doug McDermott et Creighton en deuxième ronde, puis en a ajouté 12 le match suivant contre Wisconsin.

Andrew Wiggins n’a pas eu un long tournoi alors que Kansas a été éliminé par Stanford dès le deuxième tour, mais il a tout de même décidé de mettre fin à sa carrière universitaire pour tenter sa chance dans la NBA. Malgré ses hauts et ses bas cette saison, le potentiel du joueur de 19 ans est énorme et son nom sera probablement le premier appelé par le nouveau commissaire de la NBA, Adam Silver, le 26 juin.

L’Ontarien Tyler Ennis, qui a excellé à sa première année à Syracuse, sera aussi admissible lors du prochain repêchage.

Finalement, le programme de développement Brookwood Bounce Elite s’est entendu avec Adidas sur un partenariat qui permettra à de nombreux jeunes joueurs québécois et canadiens de prendre part à des tournois d’envergure aux États-Unis ainsi qu’à des camps d’entrainement de haut niveau. Lisez le communiqué de presse (en anglais) ici.

Final Four

Les quatre équipes que je voyais au Final Four ont été éliminées. Alors, qui l’emportera? Connecticut m’a surpris, Kentucky est encore plus fort que je croyais, Wisconsin est aussi très talentueux, mais je crois que la Floride est presque imbattable. Et vous, votre choix?

P.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2017
    D L Ma Me J V S
    « juin    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives