Le blogue de basket

Le blogue de basket - Auteur
  • Pascal LeBlanc

    Grand passionné de basket depuis les années de gloire de Michael Jordan, Pascal LeBlanc vous fait part des dernières nouvelles de la NBA mais aussi des circuits collégiaux et internationaux.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 2 octobre 2013 | Mise en ligne à 13h00 | Commenter Commentaires (5)

    L’été des retraites

    PHOTO ASSOCIATED PRESS. Jason Kidd et Grant Hill ont conjointement été nommés recures de l'année en 1995.

    PHOTO ASSOCIATED PRESS. Jason Kidd et Grant Hill ont conjointement été nommés recures de l'année en 1995.

    Rebienvenue à tous!

    La saison de la LNH vient de commencer, ce qui veut dire que celle de la NBA s’amorcera dans quelques semaines!

    Avant de vous proposer mon état des forces à la suite d’un été assez mouvementé, j’aimerai revenir sur le départ pour la retraite de quelques grands joueurs. En effet, Grant Hill, Jason Kidd, Tracy McGrady, Rasheed Wallace et, selon les rumeurs, Allen Iverson ont décidé de mettre fin à leur carrière durant la saison morte.

    Pour différentes raisons, ces athlètes ont laissé une marque indélébile sur la NBA et ses amateurs. Selon moi, les cinq devraient être intronisés au Temple de la renommée au cours des prochaines années.

    Grant Hill

    Après une brillante carrière collégiale avec Duke, Grant Hill a démontré son grand talent dès son arrivée chez les pros en remportant en 1995 le titre de recrue de l’année (conjointement avec Jason Kidd). Il était l’un des meilleurs joueurs du circuit durant ses six premières années avec les Pistons, mais une blessure à la cheville vers la fin de la saison 2000 l’ennuiera pendant les années suivantes. En sept saisons avec le Magic, Hill n’a joué que 204 matchs. Il n’a toutefois jamais abandonné et a retrouvé la forme à son arrivée à Phoenix en 2007 ne manquant que 15 rencontres au cours des quatre années suivantes. L’ancien Blue Devils est devenu un spécialiste de la défense vers la fin de sa carrière qu’il a prolongée jusqu’à l’âge de 40 ans.

    Jason Kidd

    Jason Kidd a pris sa retraite deux jours après Grant Hill, puis est devenu l’entraîneur des Nets une dizaine de jours plus tard. Kidd est reconnu pour ses nombreux triples-doubles, mais c’est son contrôle du rythme du jeu qui m’impressionnait le plus. Peu importe la situation, Kidd restait calme, prenait les bonnes décisions et faisait très peu d’erreurs. Durant la première moitié de sa carrière, Kidd n’était pas très efficace de la ligne de trois points. L’ancien de l’Université de la Californie a amélioré cet aspect de son jeu lors de son passage au New Jersey, puis a terminé sa carrière au troisième rang pour le nombre de trois points réussis.

    Tracy McGrady

    « Si seulement… » Il serait réducteur de résumer la carrière de Tracy McGrady en ces deux mots, mais on ne peut s’empêcher d’imaginer ce que les Raptors auraient pu être s’il était resté à Toronto. Ou si son dos et ses genoux ne l’avaient pas laissé tomber si rapidement. T-Mac était un marqueur naturel, dangereux aussitôt qu’il avait le ballon entre les mains. Sa performance de 13 points en 35 secondes restera le meilleur exemple.

    Rasheed Wallace

    M. Fautes Techniques (plus de 300 en carrière), Rasheed Wallace était aussi un joueur extrêmement polyvalent. Une force dans clé avec son gabarit imposant, il pouvait également réussir des tirs de l’extérieur et était un excellent défenseur. Son tempérament bouillant a certainement donné des maux de tête à ses entraîneurs et ses coéquipiers, mais personne ne pouvait douter de son désir de victoire. Il s’agit de la deuxième retraite pour Sheed, mais celle-ci semble être définitive puisqu’il est maintenant aide-entraîneur chez les Pistons.

    Allen Iverson

    Allen Iverson est sans contredit l’un des athlètes les plus talentueux de l’histoire de la NBA. De plus, sa passion et sa combativité resteront presque inégalées. Malheureusement, il n’a jamais accepté son déclin et a quitté la ligue sans avoir remporté de titre. AI est aussi à l’origine de plusieurs modes : le retour des bandeaux, les cornrows et les manches. Pour le meilleur et pour le pire, la NBA et ses fans ont adopté son image après le départ de Michael Jordan. The Answer est toujours resté lui-même et a su mérité notre respect.

    P.


    • le moment le plus marquant d’Iverson…

      quand il a prononcé le mot PRACTICE une vingtaine de fois après en avoir raté une.

    • Bon retour !

      J’ai beaucoup apprécié Grant Hill comme athlète, il a beaucoup classe comme individu.
      Pour Jason Kidd, j’ai bien aimé avoir eu la chance de le voir jouer en personne au Centre Bell.
      Après son départ des Raptors, je ne portais pas mon attention souvent sur Tracy McGrady.
      J’ai de la misère à évaluer Rasheed Wallace individuellement parce que c’est vraiment un effort d’équipe de la part des Pistons à ce moment là.
      Allen Iverson a su garder l’intérêt de plusieurs fans après le départ de Jordan. Je me souviens que c’est lui et ses 76ers qui ont éliminé les Raptors dans une rare participation aux séries.

      Pour le match de NBA au Centre Bell, est ce que la vente de billets se passe bien ?

      Je voulais savoir si le pool revient cette saison ?

    • @Blacknight
      On me dit que les ventes vont bien, mais qu’il reste toujours des billets.
      Malheureusement, La Presse n’organisera pas de pool, mais je songeais à en créer un sur Yahoo! et lancer une invitation à tous. Ça vous intéresse?
      P.

    • @ Pascal LeBlanc
      Bien sur que cela m’intéresse, je n’ai pas vu de pool de hockey non plus.

    • je trouve intéressant que Kidd/Wallace deviennent éligibles pour le Temple au même moment que Hill/McGrady. (j’exclue Iverson de mon intervention, car je le crois supérieur au 4 autres)

      ca me semble 4 joueurs aux carrières similaires, tous très talentueux et leur statut en tant que pièces importantes de leurs équipes pour de nombreuses années est indéniable. ils ont même été pour quelques années LE meilleur joueur de leur équipe, mais pas pour l’ensemble de leur carrière.

      donc pas tout à fait des “alpha dogs”, mais ils étaient sans aucun doute des pièces de luxe chez les équipes qui pouvaient les compter comme 2e ou 3e meilleur joueur.

      dans ces cas-là, est-ce que ca fait une différence que deux ont connu du succès dans les séries (Kidd et Wallace) alors que les deux autres sont pratiquement devenus des “poster boys” pour les vacances après la 1ere ronde ? Grant Hill va possiblement profiter de l’excuse d’une carrière presque complète affectée par des blessures sérieuses, mais dans le cas de McGrady qui n’avait jamais gagné UNE seule série avant d’être un spectateur de luxe avec les Spurs l’an passé – même avec Houston lorsqu’il était à son peak – est-ce que c’est vraiment suffisant juste des bonnes et très jolies saisons régulières ?

      moi je serais porté à dire non, mais c’est peut-être ma vision du Temple qui est un peu trop idéaliste. je sais qu’il y a déjà des bien pires joueurs qu’eux au Temple, mais je n’aime pas cette facon de raisonner: ce n’est pas parce que des erreurs ont déjà été commises dans le passé que c’est une bonne idée de les commettre de nouveau.

      @ pascal

      c’est décevant que le pool de basket ne revienne pas, j’avais bien aimé. je serais intéressé à participer si tu organises quelque chose.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « août    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité