Le blogue de basket

Le blogue de basket - Auteur
  • Pascal LeBlanc

    Grand passionné de basket depuis les années de gloire de Michael Jordan, Pascal LeBlanc vous fait part des dernières nouvelles de la NBA mais aussi des circuits collégiaux et internationaux.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 30 janvier 2013 | Mise en ligne à 19h48 | Commenter Commentaires (9)

    Rudy Gay débarque à Toronto, Jose Calderon s’en va à Detroit

    PHOTO BEN MARGOT, ASSOCIATED PRESS. Rudy Gay affiche cette saison des moyennes par match de 17,2 points et 5,9 rebonds.

    PHOTO BEN MARGOT, ASSOCIATED PRESS. Rudy Gay affiche cette saison des moyennes par match de 17,2 points et 5,9 rebonds.

    Dans un échange à trois équipes, les Raptors de Toronto font l’acquisition du joueur étoile Rudy Gay et du centre Hamed Haddadi des Grizzlies.

    En retour, ils cèdent l’ailier fort Ed Davis à l’équipe de Memphis ainsi que le meneur Jose Calderon aux Pistons. La formation de Detroit envoie quant à elle Tayshaun Prince et Austin Daye aux Grizzlies.

    Les Raptors obtiennent finalement l’ailier vedette qu’ils recherchaient depuis le départ de Vince Carter. Ils établissent aussi clairement que Kyle Lowry est leur meneur de jeu d’avenir. Le directeur général Bryan Colangelo sera certainement de nouveau actif d’ici la date limite des échanges le 21 février, puisque l’arrivée de Gay crée un surplus à l’aile (DeRozan, Ross, Fields, Anderson et Pietrus). Il serait aussi très surprenant qu’Andrea Bargnani termine la saison à Toronto.

    Jose Calderon devient le véritable meneur de jeu que les Pistons désiraient puisque les jeunes Brandon Knight et Rodney Stuckey sont davantage des marqueurs que des chefs d’orchestre.

    Memphis réussi a diminué sa masse salariale et obtient un très bon vétéran en Prince, puis deux joueurs prometteurs en Davis et Daye.

    Vos réactions?

    P.


    • Bryan Colangelo est désespéré pour faire un échange de la sorte. Non seulement Gay n’est pas un joueur vedette, mais son salaire est tout simplement aberrant pour un joueur n’ayant jamais été choisi sur une équipe d’étoile. Je me demande bien maintenant qui va faire des passes dans cette équipe puisqu’il n’a aucun distributeur de ballons. En plus, l’équipe n’aura probablement pas de choix au repêchage de cette année et elle va être au plafond. On peut s’attendre à plusieurs années de médiocrité de leur part.

    • Je voyage régulièrement à Toronto par affaires et les gens là-bas se fouent éperduement des Craptors. pour eux ce qui compte ce sont les Maple Leafs et le hockey.Les amateurs de la NBA dans la ville Reine préfèrent parler des succès du Heat de Miami, des Spurs de San Antonio et du Thunder d’Oklahama City que de leur minable équipe.

    • Un peu surpris de cet éhange.
      J’entends plusieurs commentaires négatif sur cet échange mais …
      Il faut donner pour recevoir un joueur de ce calibre dans la NBA. Calderon ne figurait plus dans les plans futurs de l’équipe (quoi que j’aime bien ce jouer) et sera UFA l’an prochain. ED par contre, ça fait mal de le perdre car il progressait bien et ne coutait pas cher. Un choix de 2e ronde (+ le 1er choix aux Rockets = pas trop pire de sauter un draft pour cette équipe). je ne comprends pas pourquoi avoir donné une compensasion monétaire par contre.

      Il reste tout de même Vallenciunas et Amir, Acey sera un bon réserviste avec de l’énergie tout comme le nouveau venu Haddadi. Si Bargnani part avec un allier (Kleiza ou …) pour un très bon joueur (on peut espérer) ça pourrait former un nouveau noyau très intéressant avec un bench qui peut SUPporter l’équie (et non la porter) comme c’est le cas. ça ressemblerait à: Lowry, DeRozan, Guay, Jonhson, Vallenciunas. Et le bench : Luca III, Ross, Fields, Acey, Gray. En plus de joeur obtenu avec le dump de Bargnani, qui ne devrait pas être piqué des vers.

      bref, je vois cet échange d’un bon oeil. L’attaque ET la défensive s’amélioreront. Laissons une dernière chance à Colangelo. Le prochain échange sera crucial aux Raptors.

    • @vinny53

      Rudy Gay pas un joueur vedette???

      Ses stats sont biaisées à cause des rebonds et points que Zach Randolph et Marc Gasol lui volaient à Memphis. Malgré tout, il était quand même le meilleur pointeur de son équipe. Il risque de faire un malheur à Toronto…

    • @jean-urbain

      Je maintiens ce que j’ai dit. Rudy Gay est un gars de séquence et il désire tout le temps le ballon. il va faire des points sans aucun doute à toronto, mais c’est un gars de 2e ordre pas la vedette de ton équipe. Le seul salut possible pour les raptors c’est que Gay est un très grand ami de Lowry, donc y a un potentiel de chimie entre les deux.

      Sinon, ça va être un fiasco avec tous les joueurs qui sont des shooters dans l’équipe et dans deux ans Gay va s’en aller pour aller jouer ailleurs. En plus que sa défensive est correcte sans plus, j’ai hâte de voir le clash de style entre lui et Casey.

    • Je ne vois pas l’utilité de cet échange pour Toronto. Augmentation de la masse salariale des Raptors, Rudy Gay n’est pas un joueur d’impact autant qu’on pourrait porter à le croire. Talentueux tout au plus. Colangelo aurait du s’abstenir.

    • Une règle d’or dans la NBA: “never trade away size”.

      1. Les Raptors ont échangé leur 1er choix (top3 protected, si je me souviens bien) vs un meneur de jeu
      2. Les Raptors ont préféré repêché un “dunker” à la place d’Andre Drummond.
      3. Les Raptors échangent Ed Davis contre un ailier peu efficace et qui est un talent redondant.
      oh boy…

    • Une équipe avec un “big man” dominant ne sera jamais mauvaise. Par contre, une équipe avec un “back-court” dominant peut l’être très facilement.

    • Rudy Gay est un joueur très talentueux qui n’a que 26 ans. Son salaire est assez élevé, mais il est un joueur d’impact, le genre qu’on n’a pas vu souvent dans l’uniforme des Raptors. Je suis souvent dépassé par l’importance accordée à l’aspect financier au détriment du rendement et surtout du spectacle offert.

      @ManwiththeGoldenGun
      Selon ESPN, les Raptors accueillent cette année en moyenne 18 036 spectateurs par match, ce qui les place au 13e rang dans la ligue.

      @1234_56
      La NBA est de moins en moins une ligue de «big men». Un seul joueur imposant peut suffire, le Heat en est la preuve. Des ailiers agiles qui lancent bien et des meneurs rapides et créatifs sont maintenant les ingrédients nécessaires pour remporter les grands honneurs. Vous ne croyez toujours pas que Terrence Ross était un bon choix?

      P.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2013
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité