Le blogue de basket

Archive du 21 décembre 2012

Vendredi 21 décembre 2012 | Mise en ligne à 12h22 | Commenter Commentaires (4)

Présentation des divisions: Sud-Ouest

PHOTO CHRIS KEANE, REUTERS. Les Spurs peuvent encore aspirer au titre cette année.

PHOTO CHRIS KEANE, REUTERS. Les Spurs peuvent encore aspirer au titre cette année.

J’ai pris beaucoup plus de temps que je le souhaitais au départ, mais voici enfin ma dernière analyse des divisions de la NBA, celle de la Sud-Ouest. Cliquez sur les liens pour consulter mes billets sur l’Atlantique, la Centrale, la Sud-Est, la Nord-Ouest et la Pacifique.

Spurs de San Antonio

Le succès des Spurs est l’une des rares constantes dans la NBA. Depuis l’arrivée de David Robinson en 1989, la formation texane n’a manqué les séries qu’une seule fois (ce qui leur a permis de repêcher Tim Duncan). Malgré l’âge et les blessures, le trio formé de Duncan, Tony Parker et Manu Ginobili permet à San Antonio d’aspirer au titre année après année. Il ne faudrait surtout pas sous-estimer le travail de l’entraîneur Gregg Popovich. Il n’y probablement pas plus exigeant, mais ses joueurs le respecte et l’écoute. Les joueurs de soutien occupent également un rôle vital au sein des Spurs. La combinaison des vétérans Boris Diaw et Stephen Jackson aux jeunes Kawhi Leonard, Gary Neal et Danny Green est idéale dans un système axé sur l’efficacité et non la célébrité. Une fois de plus, tous les ingrédients sont réunis pour une autre excellente saison à San Antonio.

- Prédiction: 1er dans la Sud-Ouest, 3e dans l’Ouest

Grizzlies de Memphis

On ne retrouve aucune super vedette dans l’alignement des Grizzlies, mais cette équipe peut rivaliser avec n’importe quel adversaire. Certes, Marc Gasol, Zach Randolph et Rudy Gay sont de très bons joueurs, mais leurs talents réunis font en sorte que leurs lacunes sont atténuées. Mike Conley est devenu un meneur très respectable et avec Tony Allen, ils forment un excellent duo d’arrières défensifs. Memphis compte sur des réservistes de qualité tels Darrell Arthur, Jerryd Bayless et Marreese Speights, mais aucun d’eux n’a les compétences pour changer l’allure d’un match. En fait, l’ancienne formation de Vancouver ne possède pas ce genre de joueur, même parmi les partants. Un «go-to guy» est presque essentiel dans la NBA d’aujourd’hui et les Grizzlies n’en ont pas. Ce manque les empêchera de gagner les matchs cruciaux et les séries qui s’étirent (voir les sept matchs contre les Clippers en première ronde l’an dernier).

- Prédiction:  2e dans la Sud-Ouest, 7e dans l’Ouest

Mavericks de Dallas

Dirk Nowitzki pourrait manquer une bonne partie de la saison, alors l’objectif de ses coéquipiers sera de tenir le coup jusqu’à son retour. Il y a d’ailleurs beaucoup de nouveaux au sein des Mavericks. Les Jason, Kidd et Terry, sont partis dans l’Est. Donnie Nelson (et évidemment Marc Cuban, car il a toujours son mot à dire) ont choisi Darren Collinson et O.J. Mayo pour prendre leurs places. Ils ont également fait signer des contrats à Chris Kaman et Elton Brand afin d’ajouter du muscle et de l’expérience aux champions de 2011. Les vétérans Vince Carter et Shawn Marion sont toujours là et parfois, ils sont encore capables de jouer comme il y a dix ans. Ils seront aussi les mentors de la recrue et très prometteur Jae Crowder.

- Prédiction:  3e dans la Sud-Ouest, 8e dans l’Ouest

Rockets de Houston

On a procédé à un ménage quasi total à Houston. Il n’y a plus de controverse au poste de meneurs de jeu: Goran Dragic et Kyle Lowry sont partis, Jeremy Lin est maintenant l’homme de la situation. L’acquisition de James Harden juste avant le début de la saison enlève de la pression sur Lin et permet aux Rockets de compter sur un très bon duo d’arrières. À l’avant, on a remplacé les vétérans Luis Scola, Samuel Dalembert et Marcus Camby par les jeunes Omer Asik, Patrick Patterson et Chandler Parsons. Les Rockets attendent aussi beaucoup de Marcus Morris et Greg Smith. Royce White demeure une énigme, mais s’il joue, il pourrait être très bon. Le directeur général Daryl Morey a fait des choix audacieux, mais si sa stratégie fonctionne, la période de reconstruction pourrait être plus courte que prévu.

- Prédiction:  4e dans la Sud-Ouest, 9e dans l’Ouest

Hornets de La Nouvelle-Orléans

À La Nouvelle-Orléans, tous les espoirs reposent sur Anthony Davis. Les Louisianais devront toutefois être patients. L’ancien de l’Université du Kentucky a un potentiel énorme sauf que les joueurs de grandes tailles ont généralement besoin de plus de temps pour s’imposer dans la NBA. La transition aurait été plus facile pour Davis si Eric Gordon avait, comme prévu, été le point central de l’attaque, mais la blessure de celui-ci a propulsé l’ex-Wildcat dans ce rôle.  L’ajout de Ryan Anderson, l’un des grands tireurs du circuit (littéralement puisqu’il mesure 6 pi 10 po ou 2,08 m), va aider les Hornets à marquer plus de points. Il sera aussi intéressant de voir l’impact qu’aura à sa première saison l’ancien de Duke et fils de Doc Rivers, Austin Rivers.

- Prédiction:  5e dans la Sud-Ouest, 14e dans l’Ouest

P.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « nov   jan »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité