Le blogue de basket

Archive du 5 décembre 2012

Mercredi 5 décembre 2012 | Mise en ligne à 18h24 | Commenter Commentaires (8)

Surprises et déceptions de début de saison

PHOTO CHRIS KEANE, REUTERS. Kemba Walker des Bobcats me surprend beaucoup depuis le début de la saison, alors que les Raptors me déçoivent.

PHOTO CHRIS KEANE, REUTERS. Kemba Walker des Bobcats me surprend beaucoup depuis le début de la saison, alors que les Raptors me déçoivent.

Après un peu plus d’un mois d’activités et environ un cinquième des parties déjà disputées, discutons des joueurs et des équipes qui surprennent et déçoivent depuis le début de la saison.

Surprises

- Kemba Walker et les Bobcats

Kemba Walker est présentement 30e marqueur du circuit avec une moyenne de 16,6 points par match. Il s’agit d’une hausse de 4,5 par rapport à son année recrue. Il est vrai que l’ex-Huskie de UConn joue près de 10 minutes de plus par rencontre, mais il lance aussi beaucoup mieux, réussissant 40% de ses lancers par rapport à 36% l’an dernier. Il vient également au quatrième rang au chapitre des vols de ballon avec 2,13, en plus d’enregistrer près de six passes par partie, soit 1,5 de plus qu’à sa première année.

Les succès de Walker ont contribué au surprenant début de saison des Bobcats. L’équipe de Charlotte totalise déjà autant de victoire que l’an dernier dernier avec sept gains en 16 rencontres. Le meneur de 22 ans n’est pas le seul responsable de cet impressionnant départ. Ben Gordon et Ramon Sessions se sont très bien intégrés à leur nouvelle formation et la recrue Michael Kidd-Gilchrist s’illustre déjà dans plusieurs facettes du jeu.

- O.J. Mayo des Mavericks

On peut dire que le déménagement d’O.J. Mayo de Memphis à Dallas lui a fait grand bien. Ses deux dernières années avec les Grizzlies ont été misérables. L’ancien de USC ne s’est jamais acclimaté au rôle de réserviste et ses statistiques ont chuté. Il jouait en moyenne dix minutes de moins par match et marquait près de cinq points de moins. Puisque la valeur du troisième choix au repêchage de 2008 avait grandement diminuée, il n’a pas obtenu meilleure offre cet été que celle de quatre millions par année pour deux ans des Mavericks.

Depuis qu’il s’est joint à l’équipe de Rick Carlisle, sa moyenne de points a grimpé à 20,2 (huitième de la NBA à ce chapitre). Plus impressionnant encore, Mayo a réussi plus de la moitié de ses tirs de trois points. Les Mavs sont pour l’instant un match sous la barre des ,500, alors on peut croire que les victoires seront plus fréquentes quand Dirk Nowitzki sera de retour pour épauler Mayo.


Déceptions

- Les Lakers

Même si Steve Nash n’a amorcé que deux parties avant de se blesser, j’estime que les Lakers disposent de suffisamment de bons joueurs pour battre la majorité des équipes de la NBA. Cependant, ils présentent aujourd’hui une fiche de 8 gains contre 10 revers et le tissu de l’équipe s’effrite sous nos yeux. Kobe Bryant se plaint publiquement de la performance de ses coéquipiers (il est vrai que ce n’est pas la première fois). Le futur de Pau Gasol à L.A. semble une fois de plus incertain. Dwight Howard est pitoyable aux lancers francs et les autres équipes commencent à utiliser la technique «Hack-a-Dwight».

Le Heat a également connu des difficultés dans les premiers mois de leur «Big Three», alors on pouvait s’attendre à un scénario similaire chez les Lakers. Je crois que le changement d’entraîneur après cinq matchs a perturbé la chimie de l’équipe plus que l’on pourrait l’imaginer. La saison est encore jeune, mais il y a beaucoup de travail à faire à Los Angeles.

- Andrea Bargnani et les Raptors

Même s’il est au 26e rang des marqueurs de la NBA avec une moyenne de 17,4 points, Andrea Bargnani a régressé de manière générale. Il marque deux points de moins que l’an dernier et quatre de moins qu’en 2010-2011. Il réussit à peine 40% de ses lancers et prend un rebond de moins que l’an dernier. De plus, ses lacunes défensives sont systématiquement exploitées par les adversaires des Raptors. On répète souvent que Toronto s’est écroulé au quatrième quart, mais ce qui se passe généralement est que l’autre équipe a attaqué Bargnani. On n’a qu’à penser à David West des Pacers lors du premier match de la saison.

Les autres Raptors sont aussi à blâmer pour la défense déficiente. DeMar DeRozan et Jose Calderon ont de la difficulté à contenir leur homme alors que Jonas Valanciunas fait encore beaucoup d’erreurs de recrue. De toutes les critiques que je peux formuler envers les Raptors, leur fiche de 4 victoires et 14 défaites est de loin la plus importante. Malgré les blessures et les nouveaux joueurs, ils auraient dû trouver une façon de remporter quelques-uns des matchs décidés dans les derniers instants.

Les Grizzlies et les Warriors me surprennent aussi et Andrew Bynum continue de me décevoir, mais je vous laisse maintenant la parole.

P.

Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2013
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité