Le blogue de basket

Le blogue de basket - Auteur
  • Pascal LeBlanc

    Grand passionné de basket depuis les années de gloire de Michael Jordan, Pascal LeBlanc vous fait part des dernières nouvelles de la NBA mais aussi des circuits collégiaux et internationaux.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 5 juillet 2012 | Mise en ligne à 17h16 | Commenter Commentaires (2)

    Nash entre dans la famille des Lakers, sans oublier ses enfants

    PHOTO ALEX GALLARDO, AP. Steve Nash et Pau Gasol seront coéquipiers avec les Lakers la saison prochaine.

    PHOTO ALEX GALLARDO, AP. Steve Nash et Pau Gasol seront coéquipiers avec les Lakers la saison prochaine.

    Mercredi soir, Steve Nash a fait son choix. En optant pour les Lakers de Los Angeles, il aura l’occasion de porter les couleurs d’une équipe qui pourrait lui permettre de remporter un premier titre en carrière. Le Canadien de 38 ans restera également à proximité de ses trois enfants qui demeurent à Phoenix.

    Avant même que la course aux joueurs autonomes dans la NBA ne soit officiellement lancée le 1er juillet, Nash était deuxième sur la liste des joueurs le plus convoités après Deron Williams des Nets de Brooklyn. Quand ce dernier a décidé mardi de rester avec son équipe, les formations intéressées par ses services se sont tournées vers l’autre meneur étoile disponible.

    Les Raptors de Toronto avaient toutefois démontré leur intérêt dès le début en offrant un contrat de trois ans d’une valeur de 36 millions à celui qu’on surnomme Capitaine Canada. Les Knicks de New York ont aussi rapidement signalé leur désir d’acquérir Nash, mais se devaient d’être créatifs puisqu’ils ne disposaient pas d’autant d’argent sous le plafond salarial que les Raptors. Les Mavericks de Dallas, l’autre formation que Williams considérait, ont également décidé de tenter leur coup, surtout que Nash et la vedette du club Dirk Nowitzki ont connu de bonnes années ensemble entre 1998 et 2004.

    Dans la journée de mercredi, les Knicks semblaient être sur le point de mettre la main sur l’ancien de l’Université de Santa Clara en proposant aux Suns de Phoenix d’accorder une nouvelle entente à leur ancien joueur, pour ensuite l’envoyer à New York en retour de jeunes joueurs et de choix au repêchage. Cette pratique, couramment appelée un «sign and trade», est fréquente dans la NBA pour faciliter l’acquisition de joueurs autonomes.

    Plus tard en soirée, les Suns ont annoncé qu’ils avaient en effet offert un nouveau contrat à Steve Nash pour ensuite l’échanger, mais que l’autre équipe dans la transaction était les Lakers de Los Angeles. Ceux-ci étaient à la recherche d’un nouveau meneur de jeu, mais ne semblaient pas en mesure de dégager un montant suffisant pour faire venir Nash à Hollywood. Finalement, il touchera 27 millions sur trois ans, alors que les Suns recevront en retour deux choix de première ronde, deux choix de deuxième ronde et un certain montant lorsque l’échange sera officialisé le 11 juillet.

    Dans un communiqué de presse et plus tard en entrevue, celui qui a grandi à Victoria, en Colombie-Britannique, a mentionné que sa «première priorité était de rester près de ses enfants. Je crois aussi que je vais bien m’intégrer à une équipe qui peut se battre pour un titre.»

    Avec Kobe Bryant, Pau Gasol et Andrew Bynum, Steve Nash aura plusieurs cibles de choix pour recevoir ses passes précises. Il a également indiqué qu’il tentera de convaincre son ex-coéquipier des Suns Grant Hill, qui est aussi joueur autonome, de le joindre à Los Angeles.

    De leur côté, les Raptors sont rapidement passés au plan B puisque plusieurs médias annonçaient jeudi après-midi qu’ils avaient acquis le meneur Kyle Lowry des Rockets de Houston en retour d’un choix de première ronde et le garde Gary Forbes.

    La seule équipe canadienne de la NBA n’a pas réussi à faire revenir à la maison le plus grand joueur de basketball de l’histoire du pays. Il est normal que les partisans canadiens soient déçus, mais Nash peut encore faire de grandes choses pour sa nation en tant que directeur général de Basketball Canada.


    • Je suis déçu honnêtement. Pas parce que Steve Nash ne signe pas pour la seule équipe au Canada, ça ne me dérange pas, ça. Je suis déçu parce que mon joueur favori va jouer pour l’équipe que j’haïs le plus dans la NBA (dans tous les sports même). Heille, je me lève la nuit juste pour lancer des fléchettes sur Kobe Bryant. C’est vous dire.

    • Je suis très content pour Steve Nash, il va avoir une chance de gagner un championnat avec une bonne équipe. Avec les Suns de Phoenix, Nash est passé proche de gagner un titre, mais il y avait les Lakers ! Il aurait pu jouer au Canada, mais il fait déja beaucoup pour le basket au pays.
      Les Raptors aurait eu besoin de Nash au niveau marketing et sportif, ce club ne fait rien de bon.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2013
    D L Ma Me J V S
    « fév   avr »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité