David Courchesne

David Courchesne - Auteur
  • David Courchesne

    Journaliste au pupitre à La Presse, David Courchesne a depuis quelques années délaissé le gant de cuir et les crampons pour le clavier et l’écran mais la passion du baseball demeure, Expos ou pas.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 1 novembre 2013 | Mise en ligne à 0h00 | Commenter Commentaires (14)

    Comme les «idiots» de 2004

    Red_Sox
    Photo David J. Phillip, Associated Press

    Les Red Sox de Boston sont vraiment partis de loin.

    Après le fiasco de la saison 2012, caractérisée par le passage houleux de Bobby Valentine aux commandes de l’équipe assorti d’une honteuse dernière place au classement, on n’attendait rien de vraiment lumineux de la part des hommes aux bas rouges.

    Les points d’interrogation étaient tellement nombreux dans l’alignement des Red Sox que seule une symbiose parfaite entre le noyau dur de l’organisation et les nouveaux venus embauchés par le directeur général Ben Cherington allait peut-être produire des résultats positifs. On le répète : peut-être.

    Mike Napoli pouvait-il occuper le poste de joueur de premier but avec efficacité pendant une saison complète ? Shane Victorino représentait-il une bonne solution de rechange au champ extérieur ? Pourquoi payer aussi cher pour l’arrêt-court Stephen Drew ?

    Le lanceur partant John Lackey rebondirait-il après avoir subi une opération de type «Tommy John» au coude droit ? Comment le Canadien Ryan Dempster finirait-il par se débrouiller contre les frappeurs de la Ligue américaine ?

    Beaucoup de questions, et les réponses sont venues.

    Brasser les cartes

    Cherington jouait gros avec la suite d’un remaniement majeur de personnel amorcé en août 2012, quand les Red Sox ont sacrifié Adrian Gonzalez, Carl Crawford et Josh Beckett — et économisé quelque 250 millions — dans une super-transaction avec les Dodgers de Los Angeles.

    Avec Napoli, Victorino, Drew, Dempster, Gomes et Uehara jumelés aux visages familiers d’Ortiz, Pedroia, Ellsbury et Lester, les Red Sox formaient dorénavant un groupe fort disparate qui devait faire oublier les moments gênants de l’année précédente.

    Mission : pas facile.

    Mais vous savez quoi ? Ç’a fonctionné.

    Alors que les prévisions printanières reléguaient l’équipe de Boston derrière ses rivales de Tampa Bay, New York, Baltimore et Toronto, tout le contraire s’est produit, comme par magie.

    Menés par le nouveau gérant John Farrell, ancien instructeur des lanceurs de l’équipe, les Red Sox ont accaparé la première place dans la division Est de la Ligue américaine pendant la quasi-totalité du calendrier sans connaître la moindre période creuse.

    Les joueurs des Red Sox affichaient cette année un esprit de corps et une désinvolture qui rappelaient l’attitude adoptée par ceux qu’on surnommait les «idiots» en 2004 – Damon, Millar, Ramirez, Pedro, Schilling, Varitek et compagnie.

    Les Bostoniens ont prouvé que l’expérience des grandes occasions et une bonne dose de caractère peuvent déjouer les prévisions et faire des miracles. On soupçonne d’ailleurs Cherington d’avoir appliqué exactement cette recette avec de grandes ambitions…

    Comme leurs homologues ébouriffés en 2004, les barbus de 2013 ont finalement gagné la Série mondiale. Contre toute attente.

    [david.courchesne@lapresse.ca]


    • Red Sox : club ennuyeux et sans trop de talent, comme les Giants de 2010 et 2012. À quand le retour des clubs puissants comme les Reds de Cincinnati de 1975-76 ? Bench, Perez, Morgan, Concepcion, Rose, Foster, Griffey…

    • Bonne analyse. Intéressant.

      Avoir refilé $250 000 000 (des zéros qui comptent) aux Dodgers hahahaha!

      Mais le meilleur “move” à mon sens fut l’engagement de l’entraîneur Farrell (regardez ce qu’il avait fait avec les BlueJays et ce que les Jays ont “fait” cette saison!) … y a-t-il quelqu’un qui veut donner un poste à Valentine (Valentine comme dans hotdog!)?

    • Voyons Snake… Comme fan, j’adore ces histoires de champions venus de nulle part, remplis de personnalités plus grandes que nature, qui même s’ils ne sont là qu’un temps, entrent dans l’imaginaire collectif. Les Bears de 85, les Mets de 86, Le Canadien de 86 et maintenant, les Red Sox de 2013. La beauté des sports d’équipe, c’est que le talent ne suffit pas toujours.

    • @simon_snake

      Félicitation snake, vous seriez tellement bon pour batir un club de balle ou de hockey, je me demande ce que vous faites assis dans votre salon, le but n’est pas de savoir si c’est un club ennuyeux, mais de gagner, ce que les Reds Sox ont fait avec un certain talent ne vous ne déplaise et surtout diriger de main de maitre. Vous reculez en 1975 pour parler d’un club talentueux, on parle de 38 ans passés, faudrait en revenir, si je comprends bien ca fait 38 ans que le baseball majeur n’a pas eu de club talentueux qui a gagné la série mondiale, et ben on aura tout vu

    • Les Red Sox n’étaient peut-être pas le meilleur club sur papier cette année, et l’histoire des Red Sox elle-même est remplie d’éditions dont on pourrait sans doute affirmer qu’elles étaient meilleures sur papier que l’édition de 2013 et qui n’ont pas gagné les Séries mondiales.

      Mais voilà, il n’y aucun sport professionnel, ni même le baseball avec ses myriades de statistiques, qui se pratique sur papier. Je me souviens que lorsque je vivais à Québec, j’avais suggéré qu’on refasse la patinoire du Colisée de Québec en papier glacé, parce qu’on nous disait toujours que les Nordiques étaient meilleurs sur papier…

      Je terminerai en remarquant qu’il y a un point commun entre les glorieux “idiots” de 2004 et les barbus de 2013: ce point commun, c’est le Big Papi, David Ortiz. Et que quelque chose me dit qu’on reverra très prochainement les jeunes loups des Cards en Série mondiale.

      J’ai déjà hâte au mois d’avril…

    • Comme sur le blogue de Philippe Cantin, simon_snake nous démontre sa faiblesse quand vient le temps d’analyser une équipe de baseball.

      Club ennuyeux et sans trop de talent? Pardon?
      Ortiz, Pedroia, Ellsbury, Victorino, Napoli à l’attaque (et même défensivement, seulement 6 erreurs en 131 matchs), le duo de receveurs (Salty pour son bâton, Ross pour sa défensive).

      Lester est un stud, Lackey a finalement eu une bonne saison avec les Red Sox, Buchholz est excellent et a fini avec 12-1 malgré les blessures en seulement 108 manches. Très bonne relève cette saison et Uehara a été dominant.

      Bravo aux Red Sox!

    • Bon, bon… contrairement aux autres, je ne déverserai pas mon fiel sur le serpent. Mais voici tout de même mes commentaires.

      Moi aussi Simon, je regarde l’alignement des Sox et il ne se compare pas, sur papier du moins, à celui des grandes équipes du passé: tu parles des Reds mais on peut aussi inclure les Yankees de la fin des années 90, des A’s à l’époque de Canseco et McGuire et même les Phillies de quelques années passées.

      Donc, si sur papier, l’équipe des BoSox n’est pas particulièrement inspirante, on voit que cette équipe est davantage que la somme de ses éléments. Et durant toutes les séries, on ne peut pas dire que ce fut une équipe ennuyeuse. Je réserverais ce titre au Tigers qui ont fait chou blanc ou aux Braves qui sont loins de la coupe aux lèvres…

      Je pense seulement qu’il faille faire la distinction entre une équipe qui semble ennuyeuse sur papier et une équipe qui réussit à livrer la marchandise malgré la perception qu’on peut avoir de celle-ci…

    • Equipe ennuyeuse les Red Sox ? Ça faisait longtemps que je n’avais pas suivi du baseball comme ça durant les playoffs. Cette équipe de ”grinders sympathiques” aura toujours sa place dans l’histoire du baseball.

    • Le serpent qui prend encore tout le monde dans son jeu, c’est possiblement le plus grand recruteur de futur talent devant un ordinateur !!! Mais le sport n’Est pas uniquement un jeu de skill, le baseball, autant que le football et le hockey sont des sports d’équipe. Luc Robitaille était un piêtre patineur, tout comme mario a leurs année junior pourtant ils sont au temple de la renommé. Snake ne veut que créer de la confrontation et sa marche !!!

      Les sox ont été la formation la plus discipliner cette saison, ils ont été l’équipe la plus unis cette saison, Ellsbury a dominer les majeurs pour les vols de but, Big Papi est le baseball le plus charismatique des 30 dernieres saisons, Pedroia joue comme un leaders et les lanceurs ont très bien lancé.

      Il y a pas longtemps, c’était Kansas, maintenant Houston…. le malheur du serpent est de voir les prospects devenir des suspects !!!!

      L’avenir le dirait, mais en attendant, l’édition 2013 des Red Sox pourra dirent qu’ils ont eu la meilleurs équipe en 2013, ils ont leurs bagues de champion pour l’éternité

    • Moi j’ai regardé les Red Sox toute l’année, et je ne m’ennuyais jamais à les voir évoluer!

      Toute une équipe!

      Bravo encore à l’équipe de Boston!

    • L´été dernier je peux vous affirmer que je le départ de Kevin Youkilis pour Chicago ne m´a pas enchanté.

      L´an dernier se fut une saison de merde pour les Red Sox, j´étais furieux après eux tellement que lorsque je suis allé à Boston l´an dernier j´ai rien acheté à la boutique souvenir des Red Sox au Fenway Park.

      Quand Ben Cherington a embauché Shane Victorino le 13 décembre 2012 j´étais vraiment content. Un cadeau de Noël avant le temps!

      Les Red Sox c´est mon équipe favorite depuis plusieurs années et je peux vous dire que je me suis pas ennuyé de toute l´année. Il y a eu plusieurs belles remontées des Red Sox cette saison.

      J´aime bien Buchholz au monticule mais il faut pas être pressé parce qu´il est vraiment lent! Koji Uehara c´est mon coup de coeur chez les Red Sox, dire qu´en début de saison il semblait pas vraiment faire partie des plans de l´équipe.

    • Ah ce Snake. Un bâtisseur de dynastie sur papier. Snake les années 1970 sont belles et bien terminées! Y a peut-être quoi trois ou quatre clubs au max qui pourraient se permettre d’avoir un payroll (alignement) comme les rouges des ‘70? Est-ce la meilleure recette pour gagner? Toi tu dois le savoir en étant ami avec celui qui gère l’équipe championne de Toronto?

    • ces vrai ca

    • @snake
      C’est dommage que vous n’ayez pas les moyens d’aller vous asseoir au Fenway Park pour vous ennuyer durant quelques heures…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2013
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité