David Courchesne

David Courchesne - Auteur
  • David Courchesne

    Journaliste au pupitre à La Presse, David Courchesne a depuis quelques années délaissé le gant de cuir et les crampons pour le clavier et l’écran mais la passion du baseball demeure, Expos ou pas.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 31 mai 2013 | Mise en ligne à 0h00 | Commenter Commentaires (12)

    Ils perdront leur emploi ou pas ?

    Brewers_Padres_Baseball
    Photo Lenny Ignelzi, Associated Press

    C’est bien connu, quand les choses tournent carré pour une équipe du baseball majeur, on croit généralement trouver le coupable dans le bureau du gérant. Voici trois hommes qui, à tort ou à raison, pourraient perdre leur emploi avant longtemps.

    NED YOST
    «Nous n’allons pas paniquer», a récemment déclaré le directeur général des Royals de Kansas City, Dayton Moore, lorsque interrogé quant aux insuccès répétés de l’équipe après un départ prometteur. Moore s’est même permis d’ajouter que le travail du gérant Ned Yost représentait probablement le dernier de ses soucis. Vraiment ? Tous les ingrédients sont pourtant réunis — jeunes joueurs talentueux, rotation améliorée, division accessible — pour que les Royals sortent enfin du marasme dans lequel ils baignent depuis trop longtemps. Mais en admettant que ceux-ci continuent de performer sous le seul de respectabilité, Yost perdra inévitablement son emploi. Au profit du nouvel instructeur des frappeurs de l’équipe, s’il accepte finalement de faire le grand saut ? Il s’appelle George Brett…

    DON MATTINGLY
    Don Mattingly ne l’avouera probablement jamais, mais la pression de diriger les Dodgers de Los Angeles doit peser une tonne. Les nouveaux propriétaires — dont Magic Johnson — ont payé le gros prix (plus de deux milliards) pour faire l’acquisition de l’équipe et la masse salariale des «Boys in Blue» atteint désormais 216 millions, une augmentation de 105% par rapport aux sommes versées en 2012. Le résultat ? Les Dodgers et leur groupe d’étoiles plus ou moins étincelantes, visiblement en manque de leadership, occupent la dernière place dans la division Ouest de la Ligue nationale. Au baseball majeur, comme dans le sport professionnel en général, la niveau de patience est souvent inversement proportionnel aux investissements encourus. Mattingly doit s’en douter un peu.

    RON ROENICKE
    Les Brewers de Milwaukee ont connu une fin de saison 2012 fort convaincante et leur série de neuf victoires consécutives, en avril, laissait présager une suite assez intéressante. Puis, la catastrophe. Depuis le 1er mai, l’équipe du Wisconsin glisse dangereusement au classement, elle qui sombre actuellement au dernier rang dans la division Centrale de la Ligue nationale derrière les inoffensifs Cubs de Chicago. Il serait toutefois surprenant que les patrons des Brewers laissent dégénérer une telle situation ; on ne voudra surtout pas voir l’équipe des Brasseurs rejoindre les Marlins de Miami et les Astros de Houston dans les bas-fonds des ligues majeures. Aucune rumeur n’annonce actuellement le congédiement prochain du gérant Ron Roenicke. Mais évidemment, ça ne veut rien dire.

    30-78
    Fiches combinées des gérants de première année Mike Redmond (Marlins de Miami) et Bo Porter (Astros de Houston), qui dirigent des équipes en pleine reconstruction. On donnera par conséquent la chance aux coureurs. En principe…

    [david.courchesne@lapresse.ca]


    • Gibbons?!

    • A Toronto cest honteux

      en passant quel crampe au cerveau a eu Antopoulos d’aller chercher Dickey ????

    • Et Dale Sveum? Je veux bien comprendre que les Cubs sont en reconstruction, mais cette équipe ne va nulle part avec ou sans Sveum. Chicago aurait dû embaucher Ryne Sandberg… Au moins, Ryne Sandberg veut dire de quoi pour les Cubs!

    • À Toronto c’est effectivement honteux un brin. Finalement les gars qui marchent sont ceux qui marchaient l’an passé (Encarnacion, Bautista, Jansen, Arencibia, Morrow dans une certaine mesure). Pour le lanceurs ça fait un peu pitié et en plus il y a les blessures (surtout Reyes) qui font mal. Si Gibbons n’était pas un ami d’ Anthropoulos je pense qu’il aurait déjà perdu son emploi. Remarque que les Angels ne sont pas mieux organisés. Est que Scoscia va perdre son job aussi?

    • Pourquoi Toronto n’ont-ils pas engager Francona quand il était disponible? Il fait très bien avec une équipe ma foi assez ordinaire.

    • Je crois que John Gibbons profitera au minimum d’une saison d’«immunité».

    • Je suis d`accord avec David pour Gibbons… Il ne faut pas oublier aussi qu`avec tous ces nouveaux venus, il y a une chimie à construire et ca ne se fait pas simplement lors d`un camp d`entrainement.

      Les Blue Jays jouent mieux depuis un certain temps, et bizarrement ca coincide avec le retour de Reyes dans le dogout de l`équipe lors des matchs… ce gars-là a une grande importance dans le “puzzle bleu” d`Antopoulos.

    • @yvonmontana
      Facile de dire que c’est une crampe au cerveau 2 mois après le début de la saison. C’était quand même le gagnant du Cy Young avec une fiche de 22-6, et lorsque la transaction a été complétée tous le monde s’accordait pour dire que c’était la pièce qu’il manquait pour devenir une puissance. Les choses ont mal tournés mais qui aurait pu prévoir.

    • Je crois aussi que Gibbons n’est pas menacé… son GM cependant, c’est autre chose. Aucune chance qu’Anthopoulos termine la saison si les jays ne lèvent pas la tête. C’Est SON équipe sur loe terrain, après tout.

      Yost risque effectivement de se faire bumper par Brett avant longtemps.

    • Tant mieux si le retour de Reyes change les choses pour les Blue Jays. Je garde quand même espoir pour une belle course en fin de saison de la part des Jays. Ça ne sera pas facile dans la division est de l’américaine qui est une des divisions la plus forte du baseball mais j’y crois quand même. Pour ce qui est de Dickey je pense qu’il va se replacer lui aussi. Autrement dit je garde espoir pour la suite des choses.

    • J`ai beau me dire qu`à Toronto Anthopoulos voyait que la fenêtre d`opportunité s`ouvrait et qu`il fallait la garder ouverte mais n`empêche qu`il a joué le tout pour le tout et qu`il serait dommage mais pas surprenant qu`il paye pour les performances de l`équipe.

      Je n`étais pas certain que les Blue Jays aient a dépenser tant et à ajouter tant de monde que ca à une équipe qui venait d`être décimée par les blessures atrocement sans avoir eu la chance de se prouver.

      Oui il est encore tôt mais les signes d`un revirement ne sont pas là et on a beau dire que tout était permis pour les Jays, reste que quand même les Red Sox et les Yankees ne te la feront pas facile…

    • Anthopoulos a bien fait les choses cet hiver, sauf pour Gibbons. Il a ramené un coach qui a été ordinaire durant son premier séjour, décision qui en a surpris plus d’un.

      Si Anthopoulos est trop patient envers Gibbons, c’est son job qu’il joue. Vaudrait mieux qu’il reconnaisse cet erreur maintenant.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2009
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité