David Courchesne

David Courchesne - Auteur
  • David Courchesne

    Journaliste au pupitre à La Presse, David Courchesne a depuis quelques années délaissé le gant de cuir et les crampons pour le clavier et l’écran mais la passion du baseball demeure, Expos ou pas.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 21 mai 2013 | Mise en ligne à 20h00 | Commenter Commentaires (2)

    Quelle catastrophe ?

    Yankees
    Photo Bill Kostroun, Associated Press

    Ça tombe mal pour les Blue Jays de Toronto — et pour les trois autres rivaux de la division Est de la Ligue américaine —, mais les Yankees de New York trouvent rarement le moyen de perdre.

    Les Bombardiers du Bronx sont privés des services d’Alex Rodriguez, Derek Jeter, Mark Teixeira et Kevin Youkilis en plus d’avoir dû se débrouiller sans Curtis Granderson pendant plusieurs semaines.

    Les lanceurs Joba Chamberlain et Ivan Nova, le receveur Francisco Cervelli ainsi que l’arrêt-court Eduardo Nunez sont également sur la touche. Et qu’est-ce que ça donne comme résultat ?

    La catastrophe annoncée ? Au contraire.

    Robinson Cano s’occupe notamment de la production offensive, Hiroki Kuroda lance comme un demi-dieu et Mariano Rivera ne montre absolument aucun signe de ralentissement.

    Des vétérans comme Vernon Wells et Lyle Overbay saisissent l’occasion au vol et les Yankees continuent de gagner, au point d’occuper le premier rang d’une division hautement compétitive.

    En admettant que les gars aux uniformes rayés gardent le rythme et s’engagent dans une course au championnat, il faudra reconnaître le travail du gérant Joe Girardi et du directeur général Brian Cashman.

    [david.courchesne@lapresse.ca]


    • Lors du camp d’entrainement printanier, à quelques jours du commencement de la saison 2013 j’ai fait mes prédictions pour l’année. Les Yankees, au quart de la saison, avec tous leurs blessés, je les voyais crouler dans le fin fond de l’Est de l’Américaine. Puis, ils ont embauché Lyle Overbay tout juste retranché par leurs rivaux bostonnais, ensuite ils ont procédé aux largesses du portefeuille d’Arte Moreno, le proprio des Angels, pour échanger Vernon Wells et son mégasalaire (bien qu’à moindre coup pour les Steinbrenner).

      Malgré ses deux embauches d’ex Jays, je ne les voyais pas remporter vraiment plus de matchs, peut-être Wells allait-il leur donner une bonne monnaie de rechange le temps du retour de Granderson, mais sans plus.

      Je dois donc m’incliner devant l’impondérable « effet Yankees », qui est très difficile à prévoir. Les Bombardiers se sont implanté une culture de gagnant et on ne peut que leur lever notre chapeau bien haut, qu’on les aime ou pas !

    • Ce début de saison s’avère très excitant et pour une fois on se met à aimer les Yankees. Ça me faisait bien rire tous ces analystes qui n’en avaient que pour les Jays cet hiver dans leurs prédictions…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2011
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité