David Courchesne

David Courchesne - Auteur
  • David Courchesne

    Journaliste au pupitre à La Presse, David Courchesne a depuis quelques années délaissé le gant de cuir et les crampons pour le clavier et l’écran mais la passion du baseball demeure, Expos ou pas.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 20 mars 2013 | Mise en ligne à 0h00 | Commenter Commentaires (4)

    «Dominicana ! Dominicana !»

    Dominicains

    Les représentants de la République dominicaine ont complété hier le premier balayage intégral de la Classique mondiale de baseball en vertu d’une victoire de 3-0 contre Porto Rico en grande finale.

    Avec huit victoires en autant de rencontres — un record —, Robinson Cano, Jose Reyes et leurs coéquipiers ont survolé la compétition, avec le plus heureux des dénouements. «Dominicana !»

    Cette fois, l’équipe dirigée par Tony Pena semblait vraiment prendre la Classique mondiale au sérieux. Les deux tournois précédents ?

    Bof…

    Il ne faisait absolument aucun doute que les Dominicains possédaient la force de frappe pour rivaliser avec tous leurs adversaires. Les lanceurs se sont occupés du reste avec panache.

    Et le président Danilo Medina est content.

    «C’est tellement exaltant de retourner chez soi avec le trophée, pour les amis, pour la famille, pour tout le monde», a dit le releveur Fernando Rodney, intouchable pendant le tournoi.

    Par ailleurs, les organisateurs de la Classique ont rapporté avoir fourni 5217 accréditations pour des représentants des médias en provenance de 21 pays. Un total de 885 212 spectateurs ont assisté aux parties, une hausse de 11% par rapport à 2009.

    Maintenant, on revient aux cactus et aux pamplemousses pour une dizaine de jours. Sentez-vous l’odeur du gazon ?

    [david.courchesne@lapresse.ca]


    • Il faisait bon de voir le directeur général des dominicains et ancien Expos, Moises Alou, soulevé le trophée de la Classique mondiale de baseball 2013.

      L’équipe qu’il a su présenter sur le terrain a très certainement revigoré la fierté de toute la nation dominicaine. Menés par l’excellent deuxième-but des Yankees, Robinson Cano, ils ont joué à l’image de la carrière de leur directeur gérant, coriace et responsable !

      Bravo Moises et bravo aux dominicains !

    • J’ai écouter une partie de la rencontre hier soir, les lanceurs dominicains était très bon, mais honettement, jamais vu une zone de prise aussi grande. Comme si on fesait tout pour bien faire parraitre les lanceurs !!!!

      Je crois que les partisans qui avait leurs billets devaient être décu que ce ne soit pas les Américains puisque l’ambiance dans les gradins semblait se croirent en un match d’exibition ou de la ligue des pamplemousse.

      Bravo a la république dominicaine

    • Puerto Rico: peu ou pas d’opposition;
      Zone des prises élastiques…tout ce qui était à l’intérieur se transformait en une prise;
      Température de chien;
      Stade trop grand;
      ….mais que ça nous change donc de l’ambiance d’un match de hockey où les joueurs adverses se jettent mutuellement des regards de tueurs

    • oups! “élastique”

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « fév    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité