David Courchesne

David Courchesne - Auteur
  • David Courchesne

    Journaliste au pupitre à La Presse, David Courchesne a depuis quelques années délaissé le gant de cuir et les crampons pour le clavier et l’écran mais la passion du baseball demeure, Expos ou pas.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 8 janvier 2013 | Mise en ligne à 22h00 | Commenter Commentaires (8)

    La «tricherie» est condamnée

    MarkMcGwire

    C’est mercredi que seront dévoilés les résultats fort attendus du scrutin en vue de l’intronisation au Temple de la renommée du baseball, version 2013. Et ça sent la controverse !

    Pourquoi ? Parce que pour la première fois, les noms de Barry Bonds, Roger Clemens et Sammy Sosa, icônes malheureuses de l’ère du dopage dans le baseball majeur, apparaissaient sur les bulletins de vote. Quel sort ce baptême électoral leur réservera-t-il ?

    En temps normal, des gars comme Bonds – auteur de 762 circuits et nommé sept fois joueur par excellence dans la Ligue nationale – et Clemens (lauréat du trophée Cy Young en sept occasions, un record) obtiendraient leur laissez-passer pour le Temple.

    Une main dans le dos.

    Et peut-être Sosa (609 circuits) aussi.

    Mais voilà : les quelque 600 membres de l’Association des chroniqueurs de baseball d’Amérique, qui détiennent la précieuse clé qui ouvre toutes grandes les portes du Temple, sont vraiment sévères envers les joueurs associés au dopage.

    On le répète : vraiment sévères.

    Des exemples ? Depuis 2007, sa première année d’admissibilité, le colosse Mark McGwire (583 circuits, au dixième rang de tous les temps) mord continuellement la poussière avec comme meilleur score une récolte de 23,7 % des suffrages, en 2010.

    On est loin de la coupe aux lèvres.

    Pour sa part, Rafael Palmeiro, (3020 coups sûrs, dont 569 circuits), suspendu en août 2005 après avoir échoué à un test antidopage, fait encore plus mauvaise figure, avec deux tentatives qui se sont soldées par des résultats de 11 % et 12,6 %. Ouch !

    «Je n’ai jamais coché le nom de McGwire sur mes bulletins de vote. Je ne peux donc pas avoir deux poids, deux mesures et accorder mon vote aux Bonds, Clemens et Sosa», a d’ailleurs indiqué mon collègue Pierre Ladouceur le 20 décembre dernier dans La Presse.

    Et visiblement, plusieurs journalistes pensent la même chose ; la majorité refuse obstinément de soutenir la candidature des «tricheurs».

    Mais pendant que quelques électeurs font fi des drogues de performance dans leur analyse, d’autres prônent le «vote punitif», soit faire patienter les joueurs associés au dopage quelques années, question de leur infliger une sorte de sanction morale. La stratégie apparaît toutefois un brin douteuse.

    Un minimum de 75% des suffrages est nécessaire pour qu’un joueur soit intronisé au Temple de la renommée du baseball. L’année dernière, l’arrêt-court Barry Larkin (86,4%) et le troisième-but Ron Santo, honoré à titre posthume par le comité des Vétérans rattaché au Temple, ont fait leur entrée dans l’enceinte sacrée du baseball.

    Avis aux partisans des Expos : le voltigeur Tim Raines poursuivra probablement sa lente ascension (48,7% en 2012), mais il serait surprenant que celui qu’on surnomme «Rock» devienne le troisième représentant des Expos à Cooperstown, après Gary Carter (2003) et Andre Dawson (2010).

    Pas cette fois, du moins.

    Parmi les joueurs les plus susceptibles de connaître la consécration en 2013, soulignons le receveur Mike Piazza, les lanceurs Jack Morris et Curt Schilling ainsi que le receveur, voltigeur et joueur de deuxième but Craig Biggio, membre du «club des 3000 coups sûrs» (3060).

    La candidature de Piazza représente un mystère : ce dernier a avoué avoir consommé de l’androstènedione – une hormone stéroïdienne notamment utilisée par McGwire – en début de carrière quand rien n’interdisait le recours à cette substance, mais il aurait rapidement cessé cette pratique parce que, selon lui, il ne prenait pas assez de masse musculaire…

    Vous savez quoi ? Peut-être qu’aucun ancien joueur, finalement, n’accumulera suffisamment d’appuis pour qu’on ajoute une plaque de bronze dans la grande salle du Temple cette année. Ce n’est pas impossible… et ça enverrait un bien drôle de message.

    [david.courchesne@lapresse.ca]


    • Bonds avait déjà une carrière de hall-of-famer avant que son physique ne commence à changer, alors il aurait mon vote.

      Quant à McGwire, ce n’était pas un joueur complet (gant ordinaire, pas rapide, moyenne au bâton plutôt médiocre). Alors stéroïdes ou non, il n’aurait pas mon vote.

    • On ne peut JAMAIS être loin de la coupe aux lèvres! Exemple: Je suis loin de la coupe aux lèvres. Trouvez-vous que cette phrase a du sens? (Et non pas “fait du sens”)
      Il faut dire (et écrire): Il y a loin de la coupe aux lèvres.
      On peut parler de sport et écrire correctement. C’est possible. Demandez à monsieur Foglia.

    • Quelle blague!… Barry Bonds a été le meilleur joueur de baseball de tous les temps, point à la ligne. Drogue ou non. Une majorité de joueurs de cette époque ont pris des drogues, j’en suis convaincu. Et encore aujourd’hui, probablement… D’ailleurs, pensez-vous réellement qu’un gars comme Curt Schilling n’a jamais touché aux drogues de performances? Quelle hypocrisie…

      M. Ladouceur pourrait très bien revoir ses positions. D’autant plus que Bonds et Clemens sont une classe au-dessus de celle de McGwire et Palmeiro!… On parle ici de deux joueurs légendaires qui ont réécrit le livre des records.

      Personnellement, j’ai été comblé de les voir jouer.

    • Sans tricherie et à un âge quand même avancé dans sa carrière, Barry Hulk Bonds n’aurait jamais battu le record de circuit de Hank Aaron, ni celui de Roger Maris point à la ligne !

      Il avait pleinement sa place au temple avant que sa vie professionnel ne bascule dans le domaine pharmaceutique !

      Il a quintuplé sa force, et de là, de simples coups surs sont devenus des circuits et non l’inverse !

      Ta perdu ta place Barry uniquement par ta faute !

      Idem, que pour tous les autres baseballeurs stéroidiens !

    • @ simon_snake:

      Bonds avait une splendide carriere… mais ses 2 faits d’armes demeurent les records pour le plus de circuits en une saison et en carriere, ce qu’il n’aurait pas probablement pas accompli sans les steroides. Si c’est oui pour lui, alors c’est oui pour Clemens aussi…

      J’en reviens toujours au meme questionnement: pourquoi permettre a des joueurs dopes d’entrer au Temple si on ne permet pas au meilleur cogneur de coups surs d’y etre, alors qu’il est banni depuis presque 25 ans pour avoir parie sur des games?

      J’aimerais bien que Tim Raines soit elu aujourd’hui, mais je doute qu’il reussisse cette annee. J’ai du trimer dur pour convaincre des amis americvains qu’il merite sa place, alors je suppose que c’est la meme chose pour les journalistes!

      Je mets deux huards sur Jack Morris et Mike Piazza cet apres-midi.

    • @pitpitpit
      Vous avez raison. Je l’ai échappée, celle-là.

    • Encore une belle preuve du peu de professionalisme des media ! VOUS etiez dans les vestiaires, VOUS avec vu la transformation physique de ces gars la, VOUS avez parlez de leur exploit jusqu’a etudier si les balles avaient changer ou si les arbres pour faire les batons etaient differents, et la, au nom de l’integrite, VOUS votez sur un complot que VOUS etiez au courant sans le denoncer !

    • Je suis d’accord avec plusieurs… Bond en particulier aurait sa place au Temple même avant les stéroides! De plus il y en a tellement qui continuent de se doper… Il sagit simplement d’avoir le bon docteur pour éviter de se faire prendre… Moi aussi je suis convaincu qu’une majorité (plus de la moitié) se dope et ce dans la plupart de tous les sports!

      Raines a déjà admis avoir consommé, et même si ce n’était pas des téroides, cela était illégal au même titre que les gageures de Pete Rose… Pourquoi aurait-il le droit d’être élu lui plussss que les autres???

      Pete Rose aurait mon vote depuis longtemps pour le Temple… Quelle belle hypocrisie encore une fois de nos chers concitoyens….

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2007
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité