David Courchesne

David Courchesne - Auteur
  • David Courchesne

    Journaliste au pupitre à La Presse, David Courchesne a depuis quelques années délaissé le gant de cuir et les crampons pour le clavier et l’écran mais la passion du baseball demeure, Expos ou pas.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 25 septembre 2012 | Mise en ligne à 21h00 | Commenter Commentaires (17)

    La vérité d’Éric Gagné

    Game-over3-420x633

    L’ex-lanceur québécois Éric Gagné a procédé mardi au lancement de sa biographie, intitulée Game Over – L’histoire d’Éric Gagné et signée par le journaliste sportif Martin Leclerc.

    Dans cette brique de plus de 300 pages, publiée aux éditions Hurtubise, Gagné avoue sa consommation d’hormones de croissance alors qu’il portait l’uniforme des Dodgers de Los Angeles. C’est ce qu’on retient d’emblée, le sujet qui défraie la chronique.

    Et sa déclaration sur ses anciens coéquipiers des Dodgers.

    Les grands médias américains, n’ayez crainte, s’empareront de la chose avant longtemps (USA Today, ESPN, CBS, FOX).

    Voilè probablement l’exutoire que Gagné attendait depuis des lunes.

    Le principal intéressé a répété son discours sur toutes les tribunes, mardi : il regrette son comportement. Il éprouve une bonne dose de culpabilité et n’apprécie pas encore pleinement sa carrière.

    Sauf que l’ouvrage mérite assurément qu’on s’y attarde pour d’autres raisons, comme le fait de découvrir le parcours singulier du lanceur québécois, son ascension puis sa chute.

    Qu’on aime ou pas Éric Gagné, qu’on approuve ou non ses choix, une chose demeure certaine : le «petit gars» de Mascouche aura marqué l’histoire du sport au Québec.

    Je retiens un commentaire de Marc Griffin, excellent analyste pour le compte de RDS : «Sans défendre la décision d’Éric, dites-vous que plusieurs des bons frappeurs qu’il a affrontés lors de ses bonnes années ont été soupçonnés de dopage.»

    Dixit Gagné : «Le talent, ça ne s’injecte pas.»

    Alors, avez-vous l’intention de lire le bouquin ?

    Je le ferai.

    Par conscience professionnelle… et par amour du baseball.

    Le reportage de mon collègue Marc Antoine Godin

    [david.courchesne@lapresse.ca]


    • “Éric Gagné est un produit de son époque. Il évoluait dans un milieu où, estime-t-il, près de 80% de ses coéquipiers faisaient usage d’une substance ou d’une autre.”

      C’est l’hypothèse-clé qui détermine s’il est un tricheur ou un menteur comme 80 % de sa cohorte. Mais 80 %, ça reste à valider. Réussira-t-on?

      Autrement, pourquoi les remords si c’était la norme?

    • @David

      Honnetement, pensez vous que la MLB est plus ou moins broche a foin que la NHL ??? Rien que l’histoire de Cabrera avec les Giants qui aurait pu gagner le championnat des frappeurs, ca fait pas bidon comme ligue ??

    • Mal à l’aise avec ce lancement.

      Pour moi,ça ressemble à de l’opportunisme de mauvais goût.

      À moins que Gagné ne parte en guerre contre le dopage dans le monde du sport…

      D’ailleurs je le verrais bien partir en croisade contre l’empire,ce mec.

      Le dopage est la norme dans le sport professionnel,ne nous comptons pas de menteries.

      Alors,pourquoi ce livre?

    • le monde du sport professionnel, toute une bande d’hypocrites et de mangeux de m…

    • Apparemment que ses plus grands moments de remords se manifestent lorsqu’il se retrouve face-à-face avec son conseiller financier… Je ne donnerai pas cinq cennes pour ce livre, mais s’il me tombe sous la main, je ne dis pas que je n’y jetterai pas un coup d’oeil.

    • Le buzz qui entoure le lancement de ce livre est tres représentatif du mal qui ronge ce sport. On va faire de Gagné une victime alors qu`il est un tricheur et un menteur.
      Les propos de monsieur Griffin hier étaient d`ailleurs fort pathétiques. De défendre le gars parce que ca prend du talent pour la mettre sur la ¨plate¨et de ne pas mentionner que la dope te permet de la lancer à 90 mph plutôt qu`à 80 mph c`est de friser la malhonnêteté.

      Contrairement à ce que vous prétendez, ce livre ne fera pas de vagues et si Gagné avait voulu rendre service à son sport il serait sorti bien avant avec son histoire,pendant sa carriere.

    • En cycliste, Lance Armstrong vas tout perdre ses 7 titres de vainqueurs du TDF…….sans jamais avoir été reconnu officiellement comme étant un coureur qui s’est dopé !

      On parles bien sur d’armistie dans son cas et d’y inscrire aucun vainqueur durant son rêgne de 7ans, pour lui succéder !

      Un page sombre du vélo, car à mon humble avis, Armstrong était le MEILLEUR de tous les cyclistes de la génération EPOienne, car ils étaient tous sous la même emprise de l’EPO et autres merveilles de la pharmacie , donc, tout le monde était sur le même pied d’égalité en fin du compte !

      Les années 2000 au baseball, qui fût parsemés de tricheries aux hormones de croissances, par une très grande majorités des joueurs, aucun de ces joueurs de cette belle époque, ne risque de perdre leurs records qu’ils ont volés , aux anciennes gloires tels Hank Aaron et compagnie !

      A mon avis, c’est encore plus désolant car on à bafoué la mémoire de bcps d’anciens grands joueurs , qui ont véritablement marqué l’histoire du baseball !

    • De nombreux medias francophones avaient critiqué le choix de Mike Weir comme athlète de l’année en 2003 (trophée Lou Marsh), alors qu’Éric Gagné avait connu une saison “parfaite”, et avait remporté le trophée Cy Young, dominant la ligue dans le nombre de matchs terminés et le nombre de sauvetages. Weir avait remporté trois tournois, dont un majeur – le Masters – ce qui semblait bien peu en comparaison des résultats de Gagné.

      Peut-être que ceux qui avaient voté refusaient de cautionner ce qui semblait une évidence? (Oui, Gagné se dopait, et tout le monde s’en rendait compte – Ronald King l’avait évoqué sans donner son nom.)

      Est-ce que les journalistes qui avaient critiqué le résultat du vote, y voyant du racisme anti-Québécois, vont faire *leur* mea culpa?

    • il a fait ce qu il avait à faire pour faire vivre sa famille , je n approuve pas nécessairement mais je condamnerai pas non plus

    • Parce que Gagné est québecois, on va faire de lui une victime, ici au Québec. Si cela avait été un joueur du nom de Black, les Québecois le traiteraient de menteur, tricheur et de pourri.

      Québecois ou non, Gagné est un TRICHEUR et un MENTEUR. Mais pas grave, grâce à la dope, il est devenu riche pis il se fou de nous complètement.

      Va-t-il retourné son trophée qu’il a gagné en trichant? J’en doute fort.

      Mais le pire est qu’il implique ses ex-coéquipiers pour justifier son geste. Quel hypocrite!

    • Je ferais un rapprochement avec un article d’une de vos collègues qui relatait que les jeunes hommes font maintenant comme les femmes et se préoccupent de leur apparence en prenant des stéroides pour avoir l’air comme tous les JC Vandamme de ce monde. Gagné a mis sa santé en danger , c’est son droit mais son exemple est moins édifiant…Bouh Barry Bonds un méchant made in USA mais quand c’est un petit gars du coin, on est plus coulant…ceci dit , on se dopait ds l’antiquité aussi, faut dire que le pancrace se terminait par la mort d’un des deux bélligérants…

    • Martin Leclerc tente pour une enième fois de réhabiliter son ami Gagné. Ce sera une fois de plus un coup d’épée dans l’eau. Gagné n’a pas seulement triché, il a menti pendant des années et de manière arrogante il refusait de répondre à toute question sur son usage de drogues et hormones. Il ne s’est jamais excusé et il s’est comporté comme s’il était un héros lors de son passage dans la Can-Am.

      Éric Gagné est game over depuis longtemps dans mon livre.

    • Pour remettre les choses en perspective – Extrait tire du blogue de Michel Tassé;

      yvonmontana;

      Desoler mais de dire que le juice n’a pas fait de lui un meilleur joueur, seulement plus performant cest mal le (se) connaitre

      Cetait un 5e partant avec une rapide 88-90 mph. Soudainement il lance 96-98 mph. Enorme difference. Ca l’a rendu meilleur non ??

      Si tout le monde a tricher ca ne fait pas une excuse. Carton rouge aux supposes experts des media qui ont vu un gars au physique normal litteralement explose . Que personne ait eu le courage de dire que ces gars la

      walterskinner replique;

      Eric Gagne lançait déjà une rapide (4 coutures) a 92-93 mph et une rapide (2 coutures) a 90 mph a ses premier pas dans les majeures ce qui est déjà
      Très bon pour une recrues. A l’époque son problème se situait a trois niveau 1-Pas assez de lancer differents 2-Pas assez de contrôle 3-Une approche
      De releveur (hyper agressif) dans un role de partant. Pour cette raison il été mutée dans le role de releveur longue haleine (2-3 manches) ou il a finalement
      Développé SON tir fétiche soit un changement de vitesse appelé CIRCLE CHANGE. Son pain et son beurre a été ce circle change qui est un tir tout en finesse
      Et auquel la puissance acquis avec les stéroïde ne change rien. A ce jour selon plusieurs ce circle change fut un des plus dur jamais développé par un lanceur que
      Meme dieu en personne (dixit Joe Morgan ‘The hardest change up in the game’) aurait de la misère a frapper. Le probleme avec ce genre de tir a effet est que l’épaule et le coude sont mis
      A rude épreuve et qu’il y a une limite qu’il ne faut pas franchir et cela Les Dodgers s’en foutait complètement comme ils s’en sont toujours foutu, parler-en
      A Orel Hershiser, Fernando Valenzuela, Ramon Martinez, Tim Belcher qui ont tous vus de belle carriere coupe court a cause de surutilisation (Le beau match complet).

      Les stéroïde lui ont surtout permis de passer a travers les blessures inévitable subit lors d’une séquence au rythme infernal qu’impose 84 match sauvegardées d’affinées.

      Vous pouvez prendre tout les stéroïdes que vous voulez ne sommes pas près de revoir cela, Stéroïde ou pas.

      De plus Il est vraiment réducteur et complaisant de mentionner que Gagne n’etait que 5ie partant avant sans
      Consommation de produit dopant. Il n’a pas été le premier et ne sera pas le dernier dont le rôle a
      Changer après son arrivée dans les majeures. Quand les joueurs arrive au niveau majeure ils doivent
      Surtout se conformer au besoins de leurs organisations. Dans le cas des lanceurs c’est un autre monde
      Car arrivée dans les majeures ils travaillent avec une equipe de coach beaucoup plus qualifiée que dans les
      Mineures et avec cet enseignement paufinent leurs talent et se trouve la chaise adéquate, celle de Eric
      Gagne n’était pas comme partant. A ce titre je peux vous nommer d’autres lanceurs qui avaient selon vos
      Critères un rôle négligeable dans leurs equipes pour finalement devenir ce qu’ils sont devenus;

      Perdo Marinez (Releveur de longue haleine chez les Dodgers) devenu un des meilleurs partant de l’histoire

      Dennis Eckersley (Partant ordinaire chez les Red Sox) devenu un des meilleurs closer de l’histoire chez les A’s

      Rollie Fingers (Pas capable de se tailler un poste comme partant regulier avec les Dodgers) devenu un des meilleurs releveur
      de l’histoire avec les A’s

      Bruce Sutter a passé plusieurs saison alternant entre le AAA et les majeures comme partant avant de finalement graduer
      Comme releveur avec les Cubs pour devenir member de Cooperstown.

      Plus près de nous Russel Martin était un joueur de troisième but correct avant de finalement faire sa niche comme un des
      Bons receveur des majeures

      Ou encore Aroldis Chapman amener en grande pompe comme le futur gros partant des Reds pour finalement finir closer….

      Tout ca pour dire qu’il faut se garder une réserve avec l’histoire des produits dopant. Au meilleur de sa carrière Eric Gagne
      Etait se que l’on appel un FULL PACKAGE c’est-a-dire; 2 type de Rapides 92-99 mph (dominante) – Circle Change 84-86 mph (d’un autre monde) –
      Glissante 88 mph (dominante) – Balle courbe 68-72 mph (bien au dela de la moyenne) Avec un repertoire pareil
      Pour seulement une manche ou tu y met toute la gomme a moins de trebucher sur le monticule le frappeur
      n’a aucune chance. 3 de ces 5 lancer n’avaient rien a voir avec la puissance mais toute en finesse. Si la puissance faisait fois
      de tout plus personne ne toucherait a la balle alors que 75% des lanceur (MLB) d’aujour’hui on une rapide a 95mph et +

      Maintenant pour conclure sur le jugement des produits dopants, ceux-ci n’etait pas defendu par le MLB a cette époque. Donc
      Imagine que notre Eric termine trois match d’affilée a Los Angeles et assumons qu’il lance seulement une manche, avec
      L’échauffement dans l’enclos il a lancer pres 9 manches Durant son weekend sans periode de repos. Ensuite l’equipe prend
      L’avion dimanche soir et s’en va a NY pour une serie de 3 ou 4 match. Avec le décalage il arrive a NY a 5-6 heure du matin
      Mais a beaucoup de difficulté a s’endormir a cause des emotions de terminer un match et surtout du decalage. Il arrive au stade le lundi avec gros
      Max 4-5 heures de sommeil et ca recommence le match venu et doit parfois (parce qu’il est dominant et que les Dodgers
      Se foutent de sa santé) terminée les trois ou quatre match a venir. Cela donne 21 manches (avec l’echauffement) lancer
      En 7 jours sans repos….

      Ce qui me faire rire c’est t’endendre des gens comme yvonmontana porter des jugement sur des
      Situation qui les dépassent complètement. Quand on pense que monsieur et madame tout le monde ne commence jamais
      La journée sans 1 ou 2 café pour se réveiller on devrais se garder une petite gêne avant de parler de tricheurs.

    • je trouve que le plus moyen des amateurs a la mémoire courte. Comment peut on affirmer qu’il a été un tricheur alors que les substance dopante était permis dans le baseball majeur, que tout le monde en prenait, et que cela fesait bien le bonheur de la ligue.

      Eric a été une ivctime du système le plus capitaliste qui existe. Soit d’être clean et de ne rien gagner ou faire comme les meilleurs pour faire parti de la gang. Était t’il meilleur parce que dopé ? Oui. Était t’il meilleur que les autre MLB parce que do^pé ? NON Il était simplement le meilleur des dopés.

      Ce que je trouve dommage c’est qu’aucun ne soit sorti a ce moment pour dire. ” Oui les boys, je prend tel produits parce que tout le monde en prend, et si je veux garder ma place, je dois le faire puisque la MLB ne fait rien contre !!! Je ne fais rien d’interdit puisque ce ne l’est pasl”

      Est-ce qu’il a été menteur ? Oui, c’est ici que l’histoire courbe un peu tout croche. A-Rod a affirmer avoir consommer et il est encore en celle avec le plus gros contrat, alors Qu’Eric !!!!

      Laissez le gars tranquille, il a été tout un athlete et je suis sur que tout le monde aurait fait pareil a l’époque, c’est a dire voir son reve de devenir un baseballeur anéhenti par une horrible blessure. Certain turait pour moins que sa!!! Ha c’est vrai, y en a qui vont pardonner a Guy Turcotte parce qu’il affirme avoir fait un black out !!! c’est qui le vrai cave ?

    • Je n’en reviens tout simplement de voir la réaction des petits amis du monde journalistique qui victimisent notre pauvre lanceur Québécois stéroidés pendant ses meileurs années. Cette attitude ne fait que cautionner que l’on endosse la tricherie en compétition, en s’excusant que tous le monde a l’époque de toute façon en prenaient. Désolant d’entendre tous ces commentaires. Pas un cent pour ce bouquin , monsieur Gagné quand a moi dans son fonds intérieur ne fait qu’une campagne de récupération pour se donner bonne conscience !!! Aucun respect pour l’individu !
      Niet , qu’il profite de ses millions et qu’on l’oublie . s.v.p.une petite astérix a coté de ses records !!!!!!

      Dan de Lachine

    • Est-ce que ce livre trouve son intérêt dans l’affirmation de sa consommation de produit visant à améliorer les performances ?

      Non!

      Si ce livre n’est que ça, il n’est d’aucun intérêt. La vie dans les majeurs, le parcours pour s’y rendre, l’homme au-delà du joueur, là ça peut devenir intéressant.

      Stéroïdes, hormone de croissance ou pas, Éric Gagné à dominer les frappeurs de cette époque. Et à ce que je sache, des stéroïdes ne donne pas le don de lancer des prises. Surtout pas des prises de qualité, celles qui touche les coins de la zone des prises. Ne te permettent pas de lancer le meilleur changement de vitesse des majeurs !

    • S’il est sincère dans ses regrets, qu’il remette ses millions à des organismes de charité. Autrement, ses regrets sont de la bouillie pour les chats.

      Non seulement il ne remettra pas ses millions trichés, mais il va faire des $$$ avec les brochets qui vont acheter le livre. Je vous laisse trouver vous même votre qualificatif pour un tel individu.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2013
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité