David Courchesne

David Courchesne - Auteur
  • David Courchesne

    Journaliste au pupitre à La Presse, David Courchesne a depuis quelques années délaissé le gant de cuir et les crampons pour le clavier et l’écran mais la passion du baseball demeure, Expos ou pas.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 26 juin 2012 | Mise en ligne à 11h30 | Commenter Commentaires (5)

    Au pays du Hull-Volant

    120513_vb9w7_hull-volant_baseball_elite_sn635

    Quelques jours de congé dans la région de l’Outaouais, du temps libre et des conditions météorologiques splendides : voilà les ingrédients nécessaires pour une soirée de balle réussie.

    Au menu, une rencontre opposant le Hull-Volant de Gatineau – la nouvelle équipe de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ) – aux puissants Bisons de Saint-Eustache.

    Entendons-nous : les Gatinois perdront davantage de matchs qu’ils en gagneront cette saison, comme en témoigne leur dossier de 3-23. C’est normal pour une équipe d’«expansion».

    Le Hull-Volant a remporté sa première victoire le 12 mai – au deuxième match dans l’histoire de l’organisation – dans le second affrontement d’un programme double contre les Castors de Charlesbourg. Un blanchissage (6-0), par surcroît.

    Le deuxième triomphe est arrivé environ un mois plus tard, le 9 juin, un gain de 7-5 contre les Capitales junior de Québec (les ex-Diamants) au parc Sanscartier de Gatineau.

    Puis, les représentants de l’Outaouais ont vaincu les Guerriers de Granby 8-4 samedi dernier.

    Alors non, les victoires ne viennent pas facilement pour les petits nouveaux. Lors de notre passage, le Hull-Volant menait 2-0 après une manche de jeu. Il s’est finalement incliné 4-2.

    En passant, pourquoi le nom «Hull-Volant» ? Pour rendre hommage à la deuxième association de baseball au Canada sur le plan de l’ancienneté, après le Montreal Athletic Club.

    «C’était important de trouver un nom qui avait du prestige et qui méritait d’être honoré, ce pourquoi j’ai misé sur le Hull-Volant», a expliqué le président de l’équipe, Marco Daigle.

    D’ailleurs, ça faisait plus d’une trentaine d’années que l’Outaouais était une région «orpheline» dans le baseball junior élite québécois.

    «L’Outaouais a toujours été une région très engagée au niveau du baseball, notamment grâce au Hull-Volant, et c’était malheureux pour les jeunes qui terminaient leur stage midget, car ils n’avaient plus d’équipe compétitive pour poursuivre leur formation, a dit M. Daigle.

    «Ils devaient s’exiler pour faire profiter d’autres régions du Québec de leur talent. C’est important que ces jeunes puissent évoluer chez eux, devant leurs familles et amis.»

    De façon générale, les gars de la LBJÉQ méritent l’appui des amateurs de baseball. Ils proposent un excellent calibre de jeu et, depuis quelques années, ils utilisent même des bâtons de bois.

    Avis aux intéressés.

    Et si jamais, par hasard, vous passez par Gatineau et que vous aimez le baseball, faites un détour par le parc Sanscartier pour encourager le Hull-Volant et ses dévoués bénévoles.

    [david.courchesne@lapresse.ca]


    • Castors de Charlesbourg?? Ils ont laissé le nom “Alouettes”? Quelqu’un en connaît la raison? L’équipe de football du même nom les a-t-elle obligé?

      Me semble qu’avec 6 championnats consécutifs de remporter dans les années 90 et 2000, tu changes pas de nom sans raison.

    • Je suis allé deux fois encourager le Hull-Volant. Ce n’est pas encore une équipe qui défonce les clôtures mais c’est agréable d’être au parc près de la petite marina sur le bord de la rivière.

      Il était temps que l’outaouais ait une équipe, à quand une autre dans le West Island?

      Par contre ce serait l’fun qu’il y aille de la vrai bière à boire, pas juste de la Coors Light. J’aime bien prendre une bière quand je vais voir un match de balle.

    • @the_nick C’est une question de commanditaires. L’arrivée des Capitales a fait mal aux deux équipes juniors de la région, surtout aux Alouettes. Les foules ne sont plus au rendez-vous et l’organisation était à cour d’argent. C’est une compagnie de construction, CDE, qui est venu à leur secours cette saison. Le logo de la compagnie, c’est un castor. Voilà pour le nom. Même les Diamants de Québec, qui s’en tiraient un peu mieux, ont “vendu” leur équipe aux Capitales de Québec cette saison, d’ou leur nouveau nom de Capitales Junior…

    • merci Manager31

    • Pour avoir assisté à tous les matchs de la saison 2012, je n’ai pas entendu personne se plaindre de la Coors Light. Pour ce qui est d’une autre équipe, dans le West Island, oubliez ça. La ligue compte maintenant 12 équipes, c’est le maximum qu’elle peut aller…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juin 2012
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité