David Courchesne

David Courchesne - Auteur
  • David Courchesne

    Journaliste au pupitre à La Presse, David Courchesne a depuis quelques années délaissé le gant de cuir et les crampons pour le clavier et l’écran mais la passion du baseball demeure, Expos ou pas.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 29 septembre 2010 | Mise en ligne à 0h00 | Commenter Commentaires (21)

    Tampa, ville de baseball ?

    Rays

    Les Rays de Tampa Bay sont dans le trouble. Pas en raison de leurs insuccès sur le terrain, bien au contraire. C’est plutôt le discret achalandage au Tropicana Field qui laisse perplexe.

    Cette équipe électrisante pouvait s’assurer une place en séries éliminatoires, lundi, devant ses partisans par surcroît, et seulement 12 446 amateurs ont franchi les tourniquets du stade.

    Tampa, ville de baseball ? Il faut inévitablement douter d’une telle affirmation. Evan Longoria et David Price, deux jeunes vedettes des Rays, ont exprimé leur mécontentement sur le sujet.

    On aura longtemps et souvent critiqué Montréal et l’organisation des Expos pour les foules minuscules du Stade olympique, particulièrement après la grande déception de 1994.

    C’était assez gênant de voir autant de sièges inoccupés lors des matchs locaux des Expos, oui. Dans l’enceinte gigantesque, on entendait parfois les mouches voler, ou presque.

    Mais dans des circonstances similaires au parcours des Rays – une course au championnat –, les partisans québécois auraient rempli l’amphithéâtre de béton de l’avenue Pierre-de-Coubertin.

    Garanti.

    *****

    Les Rays ont confirmé leur accession aux séries mardi.

    Quelque 18 000 spectateurs ont assisté au gain de 5-0 des gars de Tampa contre les Orioles de Baltimore au Tropicana Field.

    Par ailleurs, on a mis 20 000 billets gratuits en circulation pour le dernier match local de l’équipe, mercredi…

    [david.courchesne@lapresse.ca]


    • Les A’s d’Oakland des années glorieuses clinquantes des W.S. ‘1972-’73-’74 avaient peine à attirer 1 000 000 de spectateurs aux tourniquets.

      Carey Price aurait apprécié encore un club de balle ici saison genre D-Rays pour lui enlever des réflecteurs de sur lui. :-) détourner l’attention!

      Ma thérorie, Tampa-St-Pete, la population sportive préfère les sports proactifs + rapides football/hockey. Le Lightning était un happening durant les années’90 après leur naissance dans la NHL. _

    • La Floride tout court est une mauvaise place pour une équipe du baseball majeur. C’est le même phénomène pour les Marlins malgré deux conquêtes de la série mondiale dans leur courte histoire. La Floride c’est bon seulement pour les ligues de pamplemousse. Et dire qu’on critiquait les maigres assistances des Expos au stade olympique. Mais quand ça gagnait, c’était la fièvre et l’ambiance était à la fête dans notre beau grand stade.

    • Je vois une constante entre les deux villes auxquelles vous faites allusion dans votre billet : un stade couvert. Du baseball (surtout en Floride) ça s’assiste en plein air. En plus la chaleur fait augmenter les ventes de bière $$$

    • Pour avoir regardé quelques parties à la télé, je trouve les chiffres exagérés…. Il y a une différence entre ”billets vendus” et ”Assistance réelle”. Enfin, j’ai vu un game des Marlins y’a pas très longtemps, y’avait pas plus de 5000 spectateurs, gros max. Dire qu’on a perdu nos Expos pour moins que çà…

      Parlant d’Expos, c’est quoi la rumeur qui circule a propos de Montrèal… est-ce que des match pourrait être présenté ici???

    • Je pense aller vivre en floride bientôt. Pour un sportif de salon, le coût de la vie semble aisé : matchs des Raies et des Panthers gratuits; fusil d’assaut gratuit lors des journées promotionnelles. Et puis, il y a le soleil gratuit, le gaz de schiste à l’air libre gratuit.

    • Dès que les vedettes des Rays pourront le faire, ils quitteront TB pour ailleurs. On peut mettre un 2$ que les Yankees seront des preneurs…

      Une purge de talent être à prévoir.

    • Comme sans doute bien d’autres amis amateurs qui écrivent sur ce blogue, j’ai regardé le documentaire de Ken Burns hier soir à la télé et je n’ai pas pu m’empêcher de penser, devant le faible achalandage au Tropicana Field, que le baseball majeur paie encore pour la désastreuse grève de 1994…

    • Pour mon anniversaire, mon fils m’a payé des billets pour aller voir les Yanks contre les Rays sachant que j’allais passer mes vacances en Floride cet été. Je suis donc aller voir les Yankees contre les Rays lors du dernier week-end de juillet à Tampa Bay. Quel stade atroce! Quand on dit laid ce n’est même pas un cliché. Il devait y avoir 50,000 personnes ce samedi là dont la moitié était des partisans des Yankees. D’ailleurs les hôtels de la région affichaient «Complet» pour ce week-end car beaucoup de partisans des Yanks étaient descendus de NY pour y assister. Un partisan local m’a dit que normalement ils attiraient entre 8 et 12 mille personnes par match sauf contre New-York, Boston et Floride et même là contre Floride c’est jamais plein. La crise économique frappe très fort dans ce coin et c’est sûrement une raison de plus. Mais après 6 ans sans être aller voir un match de base…, depuis le départ des Expos, je me suis remémoré à ce moment-là, comment j’aimais ça aller au Stade et regarder une bonne game de baseball…Aie! 12,000 fans pour un club qui devance les Yanks au classement, faut le faire.

    • Petite question : Est-ce que Montréal ne devrait pas faire des démarches pour organiser 1-2 séries de matchs des Rays l’an prochain?

    • Êtes-vous allé à Tampa Bay récemment ? Le stade est situé dans un quartier épouvantable, ravagé par le chômage et la pauvreté. Encore heureux qu ‘il y ait 12 000 personnes. Plusieurs villes américaines sont dans un état lamentable. ÎL y a quelques semaiens j’Ai regardé un match de la NFL (pré-saison) à Détroit. Ils ont annoncé 35 000 spectateurs… mais à l’oeil, il y avait environs 15 000 personnes (dans un stade de 80 000)

    • Hé pourtant on continu de se faire dire par certains pseudo-experts que Montréal n’a pas mérité de garder son équipe. Je vous seconde entièrement sur le fait que la situation aurait de loin différente ici si les Expos étaient dans la même position que les Rays.

      H.S. Ouch pour les Braves que la perte de Prado pour le reste de la saison, Bobby Cox devait pas s’attendre à celle la comme cadeau d’adieu.

    • C’est vrai, mais je crois néanmoins qu’il faut toujours faire attention avant de faire ce genre d’affirmations. Il y a d’autres facteurs, notamment le fait que le Tropicana Field est à l’extérieur de la ville et loin d’être facile d’accès, en plus d’être froid et peu invitant (comme le sont, hélàs, la majorité des stades couverts). Ce genre de choses peuvent faire toute la différence: rappelons-nous qu’il n’y avait que 5000 à 8000 spectacteurs pour les matchs des Braves au vieux Fulton County Stadium avant qu’ils emménagent dans leur nouveau stade et qu’ils se mettent à faire salle comble. Et puis, même dans les courses aux Championnats, les Expos parevenaient à attirer de bonnes foules, parfois le dimanche, mais ça retombait vite à 10000 personnes le lundi soir suivant, course aux championnat ou pas.

    • Pour ajouter au commentaire à fort à propos de parisfor, les Rays ont parmi les bonnes cotes d’écoutes des ligues majeures et des revenus télé annuels de près de 30 millions supérieur à ce que les Expos avaient avant même que Loria sabote tout ca pour ses “cash calls” et le reste… Quand même une triste concession ces Rays.

    • @parisfor

      Si il n y pas de monde dans le stade des Lions de Détroit c’est simplement que l’équipe est pourrie; en fait, elle a toujours été pourrie et les fans en ont ras le bol de ce club de football à tradition perdante.

      @certains d’entre vous

      vous évoquez des quartiers défavorisés pour expliquer les mauvaises assistances aux matchs des Rays. Et le Yankee Stadium avant sa démolition, n’était-il pas dans le Bronx?

    • On croirait entendre la même histoire que nos Expos. Je trouve vraiment la situation déplorable et j’aime la réaction des joueurs qui n’aiment pas voir les estrades vides. Un des problèmes est sans aucun doute le stade, mais on peut vraiment surmonter cette problématique pour voir une superbe équipe de baseball. On dirait que les gens ne savent pas que leur équipe n’est plus dans les bas fonds de la ligue ou qu’ils sont tout simplement fan de ce sport de brutes abruties, le football.

    • Les 20 000 billets gratuits offerts ont trouvé rapidement subressivement preneurs à Tampa-Bay ! = Ici la 1ère soirée des billets à 5 piastres $ hot-dogs à 1 piastre en ‘1996 à Montréal [Un lundi soir versus les Cubs de Chicago] & les Expos de Felipe & Moïses Alou & Pedro,Fassero,Segui & F.P.Santangelo luttaient pour le 1er.rang dans l’Est avec Atlanta & ça avait pogné le premier soir mais ça s’est estompé graduellement ensuite.

      Dwayne Staats le descripteur est un EXCELLENT !!!!!! *** commentateur de play-by-play, je l’ai déjà entendu écouté souvent & il rend la joute très vivante. Il met plus d’ambiance dans un salon à la télé que si vous vous dans ce stade couvert monotone.

      Les citoyens de Tampa-St-Pete ressemblent aux Montréalais, ils n’achètent pas des billets de saison, ils sont plutôt impulsifs,achètent les billets aux guichets le jour du match. Long terme pas très payant pour l’organisation si tu n’as pas de base de billet de saison ! _

    • c’est fou… les Rays sont un club de balle vraiment exitant à voir. Un des top club ces 3 ou 4 dernières années. Et est-ce que la population de Tampa s’en fout, oui bien sûr ! Quand les joueurs commencent à se demander à quoi ça sert de gagner 95 à 100 matchs par saison si y a pas de partisans pour les voir et les supporter, y a un solide problème !!

      Ici à Montréal, les gens ont cessé d’aller aux Expos car ils étaient tannés de se faire remplir comme des cruches par les dirigeants du club, pas parce-qu’ils n’aimaient pas le baseball. Les Expos, en dernier, c’etait brouillon et ça manquait de sérieux et de vision. Puis Loria est arrivé avec ses belles promesses et ce fut la fin. Peux-t’on blâmer les partisans d’avoir quitté le navire? NON !! Je suis convaincu qu’avec un club sérieux, bien dirigé et avec un bon plan d’affaire, ce serait un succès. Mettez nous un club qui garde ses bons joueurs et qui développe ses meilleurs prospects au lieu de les échanger contre Bartolo Colon… Amenez nous un club comme les RAYS à Montréal et la balle devient un happening, le stade est plein.

      On pourrait construire un beau petit stade en ville, 35000 places maximum pour profiter de l’été et de la balle en plein air. Et puis s’il pleut ou si y a une tempête de neige tôt en avril, allons jouer à l’intérieur au Stade Olympique. On pourrait profiter des 2 stades. Je rêve à un retour des Expos dans la grande ligue.

    • @frank0779

      Je rêve autant que vous mais tant que Bud Selig sera commissaire, oubliez ça.

    • C est un peu pathétique avouons le. Loin de moi l idée de prétendre que Montréal aurait pu survivre dans ce sport de la démesure financiere mais a quelques parties d une participation aux séries le stade aurait été plein c est certain.

    • @noirod

      “…mais a quelques parties d une participation aux séries le stade aurait été plein c est certain.”: moi aussi j’en suis certain………mais combien de spectateurs pour les 150 autres parties: je pense avoir été pendant 10 ans à acheter des billets de niveau 600 et de m’être assis dans les sièges du niveau 200 tellement c’était achalandé!

    • @bernand

      Vous faites sûrement erreur sur l’équipe, parce qu’à Atlanta, les gens sont retournés en masse au stade quand l’équipe s’est remise à gagner, point barre, ce qu’elle a fait pendant des années de temps après 1991. Ça n’a rien à voir avec le stade olympique/Turner Field…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2010
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité