David Courchesne

David Courchesne - Auteur
  • David Courchesne

    Journaliste au pupitre à La Presse, David Courchesne a depuis quelques années délaissé le gant de cuir et les crampons pour le clavier et l’écran mais la passion du baseball demeure, Expos ou pas.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 24 novembre 2009 | Mise en ligne à 21h00 | Commenter Commentaires (4)

    Alex Anthopoulos et le casse-tête Halladay

    halladay-1.jpg

    Le moins qu’on puisse dire, c’est que le nouveau directeur général des Blue Jays de Toronto, le Montréalais Alex Anthopoulos, verra les enchères grimper dans le dossier Roy Halladay.

    Les patrons aux poches profondes – toujours les mêmes – joueront vraisemblablement du coude pour tenter de mettre le grappin sur Halladay et, éventuellement, l’embaucher à long terme.

    Par «poches profondes», on entend évidemment tout ce qui émane de New York, Los Angeles et Boston, comme d’habitude. Les rumeurs de transaction circulent déjà, d’ailleurs.

    On le sait maintenant, Anthopoulos devra obligatoirement échanger le meilleur lanceur de l’histoire de l’équipe torontoise. Bienvenue et bonne chance, monsieur le directeur général !

    Halladay veut poursuivre sa carrière ailleurs, et perdre un joueur d’un tel calibre au marché de l’autonomie, pour l’organisation des Jays, friserait carrément le ridicule. Impensable.

    Anthopoulos gardera donc l’oreille bien ouverte quant aux propositions de ses homologues, et croisera les doigts pour faire le geste approprié dans une perspective d’avenir.

    De la pression, vous dites ?

    On lit un peu partout que les Dodgers veulent Halladay, que les Angels y songent également, et que les Yankees et les Red Sox pourraient se livrer une (autre) bataille de coqs.

    Une seule chose apparaît certaine actuellement : Halladay se retrouvera bientôt dans le vestiaire d’une formation qui vise la Série mondiale… et il touchera un sacré magot !

    [david.courchesne@lapresse.ca]


    • Aucune pression! Il va avoir 3 equipes a ses pieds pour Doc…

    • Le package de prospects qu’il choisit en retour de Hallyday est crucial à la reconstruction de l’équipe. Souvent, dans ce genre de transactions, les DG choisissent la quantité plutôt que la qualité. Vaut mieux obtenir deux prospects blue-chip que cinq joueurs moyens. Les Indians ont fait cette erreur avec Cliff Lee. Les Phillies n’ont pas touché à leurs meilleurs prospects dans cet échange.

      Donc, si les Yanks veulent Hallyday, Anthopoulos doit exiger Jesus Montero et Austin Romine, par exemple.

    • Voilà exactement pourquoi les Montréalais ont décroché de ce sport. 25 équipes qui servent de clubs école pour les 5 autres. Le pire est que ces 25 ne s’en plaignent même pas…

    • Comme le dit Snake, ça prend une transaction du style Colon vs Sizemore, Lee et un joueur dont le nom m’échappe.

      @ Latou

      je ne vous ai pas oublié. À lire vos commentaires, vous aurez droit à une réplique de ma part. Votre entendement – envers vous savez quoi – m’irrite au plus haut point.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2007
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité