David Courchesne

David Courchesne - Auteur
  • David Courchesne

    Journaliste au pupitre à La Presse, David Courchesne a depuis quelques années délaissé le gant de cuir et les crampons pour le clavier et l’écran mais la passion du baseball demeure, Expos ou pas.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 26 août 2009 | Mise en ligne à 13h00 | Commenter Commentaires (3)

    Un raisonnement simpliste

    manny.jpg

    Ça semble clair comme de l’eau de roche et certains «spécialistes» le claironnent haut et fort : les Dodgers de Los Angeles jouaient mieux sans Manny Ramirez dans les parages.

    Vraiment ?

    Avec le frisé cogneur dans l’alignement, les hommes de Joe Torre présentent un dossier de 44-29 (,603). Sans «Manny being Manny» – suspendu ou en congé – on parle plutôt de 30-23 (,566).

    C’est certain que l’avance des Dodgers fond comme neige au soleil dans la division Ouest de la Nationale, mais ne devrait-on pas, plutôt, reconnaître les mérites des Rockies du Colorado ?

    (Les protégés de Jim Tracy, effectivement, ont gagné 26 matchs contre seulement 13 revers (,667) depuis la pause annuelle du match des Étoiles et font carrément flèche de tout bois.)

    Après tout, les Dodgers affichent un rendement de 22 rencontres au-delà de la barre psychologique de ,500 (74-52) et en gardant une certaine cadence, ils atteindront 95 victoires.

    Non, Ramirez ne connaît pas la meilleure des saisons, du moins selon les normes d’excellence établies dans le passé – surtout en 2008 – et proportionnellement aux millions encaissés.

    En transposant ses statistiques actuelles sur 550 apparitions au marbre, par exemple, on obtient néanmoins quelque 28 circuits et presque 100 points produits. Pas ce qu’on appelle mauvais.

    Jeter la pierre sur le controversé baseballeur dominicain pour expliquer le ralentissement récent de l’équipe californienne demeure un raisonnement un peu trop simpliste.

    [david.courchesne@lapresse.ca]


    • Ceux qui disent qu’un joueur ayant joué pour un pays ne peut plus jouer pour un autre, j’aimerais qu’on m’explique le cas de Peter Stastny.

      il a joué pour la tchécoslovaquie avant de passer à l’Ouest et a représenter le Canada à la Coupe Canada 84 si je ne m’abuse!!!

    • Peter Stastny a pu jouer pour le Canada en 1984 car ce tournoi (Coupe Canada) n’était pas présenté par la Fédération internationale de hockey sur glace, donc pas soumis à ce règlement.

      J’espère que cela répond à votre question!

    • Simpliste en effet… mais je persiste à croire que Boston a eu le meilleur dans la transaction qui a amené Manny Being Manny à Los Angeles. Jason Bay n’est pas en fin de carrière, et lui au moins est capable d’attraper la balle au champ gauche!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2009
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité