David Courchesne

David Courchesne - Auteur
  • David Courchesne

    Journaliste au pupitre à La Presse, David Courchesne a depuis quelques années délaissé le gant de cuir et les crampons pour le clavier et l’écran mais la passion du baseball demeure, Expos ou pas.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 24 juin 2008 | Mise en ligne à 0h18 | Commenter Commentaires (2)

    Spectaculaire et humiliante débandade

    ff088ffa-7a43-4950-a574-d6dcad6f654f.jpg

    Début avril, plusieurs observateurs avertis les considéraient avec raison comme de sérieux prétendants aux plus grands honneurs. Trois mois plus tard, on s’interroge sur la spectaculaire et humiliante débandade des Mariners de Seattle.

    C’est effectivement rare qu’une formation dotée d’un coffre d’outils aussi bien garni connaisse ce genre de ratés.

    Qu’on se le dise : avec un dossier de 22 matchs sous la barre de .500 malgré une masse salariale de plus de 115 millions, les Mariners constituent la déception majeure de 2008, loin devant Detroit, San Diego, le Colorado ou les Mets de New York.

    Sur le terrain, les acquisitions du gaucher Érik Bédard et du droitier Carlos Silva devaient solidifier une rotation de partants qui comptait déjà sur les services du jeune prodige Felix Hernandez.

    Bédard flirte avec le seuil de respectabilité, sans plus, mais Silva, Jarrod Washburn, Miguel Batista et le stoppeur J.J. Putz se sont montrés tout simplement lamentables par moments.

    En attaque, les Kenji Johjima, Brad Wilkerson, Jose Vidro et Richie Sexson – surtout Richie Sexson – n’ont rien fait qui vaille, ou si peu. Au moins, le trop lucratif pacte de ce dernier s’achève, au grand soulagement des partisans frustrés de Seattle.

    Ajoutez aux contre-performances individuelles une bonne dose de blessures et des épisodes de friction entre coéquipiers et vous obtiendrez nécessairement un résultat atroce.

    L’ancien gérant John McLaren, congédié le 19 juin dernier, soutient d’ailleurs que les Mariners ne gagneront jamais tant que la dissension persistera dans le vestiaire, notamment entre les lanceurs et les joueurs de position.

    En ce sens, on regrette peut-être déjà la récente prolongation de contrat de 24 millions accordée à Kenji Johjima malgré de fort raisonnables doutes quant aux capacités du receveur japonais de diriger le personnel d’artilleurs en place.

    Certes, les matchs restent nombreux au calendrier. Pour une équipe embrouillée comme les Mariners de Seattle, il ne s’agit vraisemblablement pas d’une excellente nouvelle.

    [david.courchesne@lapresse.ca]


    • l’égophilie :
      un concept de mieux en mieux compris

    • Mauvais choix de joueurs autonomes. Et Bédard a toujours un petit bobo quelque part. Sexson monsieur Mendoza line. NOn, pas jojo Seattle cette année

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2009
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité