David Courchesne

David Courchesne - Auteur
  • David Courchesne

    Journaliste au pupitre à La Presse, David Courchesne a depuis quelques années délaissé le gant de cuir et les crampons pour le clavier et l’écran mais la passion du baseball demeure, Expos ou pas.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 24 avril 2008 | Mise en ligne à 12h02 | Commenter Commentaires (2)

    Walt Jocketty sauvera-t-il les Reds ?

    68d01bb3-4a23-490e-81b7-7f00e72339b7.jpg

    Permettez-moi d’ouvrir une parenthèse pour aborder une fois de plus la situation des Reds de Cincinnati. Mes Reds.

    Le propriétaire de l’équipe, l’impatient Bob Castellini, s’est débarrassé mercredi du directeur général Wayne Krivsky pour le remplacer aussitôt par l’ancien des Athletics d’Oakland et des Cardinals de Saint Louis, un bon ami, Walt Jocketty.

    Les jours de Krivsky aux commandes de l’équipe semblaient clairement comptés depuis l’embauche de Jocketty comme conseiller spécial en janvier. C’était écrit dans le ciel en lettres majuscules. Mais quelle vitesse d’exécution !

    Cincinnati (9-13) connaît des ennuis depuis le début de la saison. En fait, il s’agit du pire départ des Rouges en cinq ans. Il n’en fallait guère davantage pour que le proprio sorte le couperet.

    Bon, d’accord. Krivsky ne possédait pas le monopole de l’embauche brillante (vous connaissez le vieux Mike Stanton ?) depuis son arrivée en Ohio avant la saison 2006.

    On lui doit quand même l’échange ayant permis aux Reds d’acquérir les services du jeune droitier Edinson Volquez, des Rangers du Texas, en retour du voltigeur Josh Hamilton. Et l’enrôlement d’un stoppeur digne de ce nom : Francisco Cordero.

    Il avait auparavant expédié le voltigeur Wily Mo Pena aux Red Sox de Boston contre le droitier Bronson Arroyo, sans oublier la résurrection de Brandon Phillips, lui qui évoluait avec les Indians de Cleveland avant d’aboutir à Cincinnati dans un transfert impliquant le lanceur des ligues mineures Jeff Stevens.

    Jocketty, le sixième directeur général en quatre ans au pays de la Big Red Machine, devra pour sa part prendre des décisions importantes. Qu’adviendra-t-il de Ken Griffey Jr. et l’option de 16,5 millions que détient l’équipe pour 2009 ? Et Adam Dunn ?

    Le nouveau patron hérite néanmoins, gracieuseté de son prédécesseur, d’un solide groupe de jeunes parmi les plus prometteurs du baseball majeur en Volquez, Johnny Cueto, Homer Bailey, Matt Maloney, Jay Bruce et Joey Votto.

    Wayne Krivsky semait et Walt Jocketty récoltera. Ingrate, la position de directeur général. Vraiment ingrate.

    [david.courchesne@lapresse.ca]


    • Bruce est un frappeur gaucher?? Je pense qu’il faudra lui faire une place dès l’année prochaine ou en cours de saison si on décide de se départir de Griffey ou Dunn. Je garderais Dunn, n’est-il pas le seul frappeur a avoir cogné 40 circuits à ses 2 ou 3 dernieres saisons??

      David, peux-tu m’éclairer sur Jarred Saltalamacchia. Il avait été dans l’échange de Teixeira, il était tres prometteur mais il n’apparait pas dans le lineup des Rangers, est-il toujours dans le AAA, si oui, sais-tu pourquoi l’organisation le laisse en-bas??

    • Pour répondre à ta question nickdynamite, Saltalamacchia a été cédé au niveau AAA afin de pouvoir jouer à tous les jours. Les Rangers ne voulaient pas le laisser sur le banc à rien faire dans les majeures.

      Saltalamacchia devait absolument réussir à déloger Gerald Laird lors du camp d’entraînement, chose qu’il n’a évidemment pas réussie!

      Bonnne saison!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité