David Courchesne

David Courchesne - Auteur
  • David Courchesne

    Journaliste au pupitre à La Presse, David Courchesne a depuis quelques années délaissé le gant de cuir et les crampons pour le clavier et l’écran mais la passion du baseball demeure, Expos ou pas.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 27 mars 2008 | Mise en ligne à 15h50 | Commenter Commentaires (3)

    Prenez garde aux Tigres

    eb95c51b-8e9b-416c-b3f3-1dc0dafe39d4.jpg

    On avait baptisé cette division la Comedy Central en guise de dérision devant la médiocrité de ses acteurs. C’est fou comme les temps changent…

    1. Tigers de Detroit
    Prenez une équipe déjà fort bien nantie. Ajoutez une poignée de nouvelles vedettes, comme Edgar Renteria, Miguel Cabrera et Dontrelle Willis. Mélangez le tout et vous obtiendrez dans le temps de le dire une formation du tonnerre ayant comme seul objectif – plus réaliste que jamais – la conquête de la Série mondiale. Une rotation de catégorie A (Verlander, Bonderman, Willis, Rogers, Robertson), une offensive redoutable (Ordonez, Sheffield, Cabrera…) ainsi qu’un gérant aux nerfs d’acier (Leyland) : ça fait peur. Seul l’enclos de relève suscite un brin d’inquiétude. Le closer Todd Jones se fait vieux tandis que Joel Zumaya se remet d’une chirurgie à l’épaule.

    2. Indians de Cleveland
    Le bulletin de fin d’année 2007 des Indians comprend 1) le meilleur rendement des ligues majeures sur un pied d’égalité avec les Red Sox de Boston (96-66), 2) la bannière du championnat de division, 3) le détenteur du trophée Cy Young en C.C. Sabathia et 4) Eric Wedge, le gérant par excellence dans l’Américaine. Pourtant, on boude la Tribu, concédant d’emblée le titre aux méchants félins. La rivalité entre les Indians et les Tigres se poursuivra de plus belle ; au cours des deux dernières saisons, Detroit a mené la série 19-18 avec un retard de quatre points marqués (178-174) derrière Cleveland. Serré, vous dites ?

    3. Twins du Minnesota
    Les Twins ont perdu les services du magistral gaucher Johan Santana. Disons plutôt qu’ils ont choisi de retenir les faveurs de Justin Morneau, Joe Mauer et Michael Cuddyer, des gars qui sautent sur le terrain chaque jour, et du stoppeur Joe Nathan, un premier de classe. La question qui tue au Minnesota : le jeune Francisco Liriano reprendra-t-il là où il avait laissé en août 2006 avant qu’une blessure au coude ne le confine au rôle de spectateur l’été dernier ? Liriano et l’ancien Expo Livan Hernandez auront la tâche de «livrer la marchandise» au monticule. Sans eux, point de salut.

    4. White Sox de Chicago
    Après une aussi alarmante baisse de régime au niveau offensif, pas étonnant que le directeur général de Sox, Ken Williams, ait décidé de sacrifier un partant de qualité (Jon Garland) et quelques jeunes loups pour acquérir l’arrêt-court Orlando Cabrera et le voltigeur Nick Swisher. Avec Paul Konerko, Jim Thome et Jermaine Dye déjà dans les parages, il sera difficile de faire pire que la dernière saison au marbre. Mais pour que les Bas Blancs reviennent dans le coup, il faudra inévitablement que les partants Mark Buehrle (10-9, 3.63) et surtout Jose Contreras (10-17, 5.57) reprennent du poil de la bête. L’arrivée des releveurs Octavio Dotel et Scott Linebrink fera du bien.

    5. Royals de Kansas City
    Seuls les passionnés de baseball, ceux qui en mangent, peuvent nommer les joueurs qui porteront l’uniforme des Royals en 2008. Et encore. Cette concession nous donne l’impression de vivre en perpétuelle reconstruction, sans jamais aboutir. Il faut dire que là-bas, on ne croule pas sous les billets verts. Pour votre information, c’est le bouillant Jose Guillen qui représente la plus grande menace offensive du groupe. En passant, saviez-vous que les Royals et les Mariners de Seattle sont les deux seules équipes de l’Américaine à s’être améliorées au cours des deux dernières saisons ? On en apprend des choses !

    [david.courchesne@lapresse.ca]

    Lire aussi :
    Jouer dans la cour des grands
    Le malheur des uns…
    Encore les Phillies dans l’Est
    Enfin l’année des Cubs ?
    Il était une fois dans l’Ouest


    • Salut David,

      C’est probablement l’une des divisions les plus intéressantes à mon avis. Détroit à nettement l’avantage à cause de son offensive et ses lanceurs. Les Sox devraient être dans la lutte pour le meilleur deuxième, tout comme les INdians, grâce à une offensive solide. Par contre, ils ont besoin d’un Dye de 2006.

      Les Twins vont jouer pour 500. Les Royals sont sur la bonne voie avec quelques bons jeunes partants (Greinke) un Meche pas si mal et quelques jeunes comme Butler. Je les vois jouer pour .450 ce qui est bien mieux que ce que les dernières années nous ont montrées.

    • Les Indians ont de quoi surprendre. L’an passé, ils ont battus les Yankees et ils étaient à un match de battre les Red Sox. Compte tenu de leur masse salariale largement inférieure à ces deux clubs, je ne vois pas comment ils pourraient également faire la barbe aux Tigers.

      SI je ne me trompe pas, le payroll des Indians representait le tiers des Yankees, la moitié des Red Sox et cette année, peut-etre la moitié des Tigers.

      La meilleure relève, peut-etre un 5e partant chancelant mais une bonne attaque équilibrée. Je mets un vieux deux sur leur participation en séries, au pire ce sera comme meilleur deuxième.

    • Les experts sont unanimes. Détroit gagne dans cette division. Ça fait peur, en effet. Pudge derrière le marbre guidant cette brochette de lanceurs de grand talent. Une offensive explosive. Seule la relève suscite un brin d’inquiétude dites-vous? Ce qui pourrait nuire à cette équipe c’est une implosion. Beaucoup de vedettes ne veut pas nécessairement dire qu’il y aura une chimie gagnante. Leyland est maître mais cette formation va lui faire fumer un paquet de cigarette de plus par jour!

      Les Indians pourraient se faire chauffer les fesses par les White Sox. Mine de rien (même s’ils ont perdu Garland), l’avant champ c’est amélioré avec la venue de Cabrera. Avec Crede au 3e et Uribe au 2e but, Pierzynski derrière le marbre, Chicago a une bonne petite équipe. Dye et Thome, c’est le pain et le beurre à l’offensive. Vasquez, Contreras et Buehrle doivent avoir une bonne année, sans blessure, c’est sûr. J’aime Guillen comme gérant. Espérons que les vents de Chicago souffleront du bon côté pour eux…
      Ça devrait être une lutte à deux, mais peut-être à trois? Time will tell.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2008
    L Ma Me J V S D
    « nov   avr »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité