Pierre Couture

Pierre Couture - Auteur
  • Pierre Couture

    Pierre Couture est journaliste spécialisé dans le secteur des Affaires depuis 2003 au quotidien Le Soleil. Il pratique le métier depuis maintenant 17 ans.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 14 février 2014 | Mise en ligne à 10h43 | Commenter Commentaires (26)

    Pour ou contre l’exploration pétrolière à Anticosti ?

    495072-2008-hydro-quebec-vendu-entreprise

    Le gouvernement du Québec met le paquet pour savoir si le sous-sol de l’île d’Anticosti renferme véritablement du pétrole de schiste.

    Québec en partenariat avec des sociétés d’exploration comme Junex, Pétrolia, Corridor Ressources et Maurel & Prom injecteront au cours des prochaines années 115 millions $ pour effectuer des levées sismiques et construire des puits de forage.

    Le potentiel pétrolier d’Anticosti pourrait être considérable. Des études préliminaires révèlent la présence possible de 46 milliards de barils de pétrole.

    Le gouvernement du Québec entend conserver le contrôle sur la moitié des permis d’exploration et de production sur l’île. Ainsi, sur chaque dollar de revenu potentiel, Québec pourrait encaisser 61 cents dans ses coffres.

    Si tout se déroule comme prévu (scénario d’un baril à 100 $US), le Québec pourrait ainsi toucher des revenus de plus de 45 milliards $ (redevances, impôts, taxes, etc.) sur plus de 30 ans.

    Par ailleurs, les titres boursiers de Junex (JNX), Petrolia (PEA) et Corridor Ressources (CDH) sont en forte progression aujourd’hui à la Bourse de Toronto.

    Qu’en pensez-vous ?


    • Je suis toujours plutôt nerveux quand on s`approche de l`environnement particulierement d`un bijou comme Anticosti. De plus je suis aussi sceptique quand on parle de possible trésor et encore plus quand on le confie à un gouvernement !

      J`ai trouvé fort déplacée (encore une fois) la sortie de Bernard Landry qui défendait l`urgence de s`y consacrer. Apres avoir pigé allègrement dans l`assiette au beurre et avoir préparé une belle facture à transférer aux prochaines générations, voila qu`on suggère de trouver d`autres ressources plutôt que de couper dans le gras,le superflu et les tits namis.

      Reste que pour moi il n`y a qu`un seul décideur peu importe ce qu`on en dise, c`est la population d`Anticosti et puisque personne ne semble s`insurger devant une telle éventualité je ne peux qu`être d`accord avec ce projet. Reste que maintenant que ca se concrétise, on entendra probablement des voix s`élever…

    • Il y a toujours un risque dans l’exploration, pétrolière ou autre. Le gouvernement tente l’aventure pétrolière pour en retirer le maximum au cas où Anticosti s’avérait riche en production.

      Quitte ou double? Oui.

      Comme madame Marois l’a expliqué, le gouvernement québécois a choisi ce plan d’affaire parmi d’autres. Il est donc contestable et il ne manquera pas de l’être par plusieurs, écolos en tête. Comme quand on parle de la Charte, si on pouvait faire fi de tout ceux et celles qui parlent à travers leur chapeau, le débat serait plus instructif.

      Même si le gouvernement met en oeuvre des mesures pour s’assurer que l’environnement sera, autant que faire se peut, une priorité, il y en aura toujours qui seront contre: des professionnels du contre-tout.

      On ne peut rien y faire.

    • Je n’ai pas bien compris quelle forme prend l’aide gouvernementale, mais je considère que si les promoteurs n’arrivent à lever des capitaux sur le marché privé pour financer l’exploration, ce n’est pas au gouvernement de le faire. Explorer ce type de gisement peu classique coûte une fortune et l’État n’a pas à se substituer au privé pour le faire.
      Cela dit, les opposants au gaz de schiste se plaignaient que les promoteurs veuillent exploiter les terres de la vallée du Saint-Laurent. Ils doivent faire preuve de cohérence et laisser faire les explorateurs. Si l’on s’assure que le tout est fait dans les règles, on ne va pas quand même pas les empêcher d’explorer un territoire si vaste et si peu habité.

    • @jpcantin

      Il y en a qui sont tellement contre tout, qu’ils finissent par raconter des mensonges.

      Par exemple, les groupes écologiques nous disent que le réchauffement de la planète va tuer les ours polaire. On a même droit à des photos trafiquées. Par conte, les ours polaire sont en train bonne santé. Leur population n’arrête pas d’augmenter.

      Alors je ne serais pas surpris si certains groupe ou personnes exagéreraient les menaces liées à l’exploitation du pétrole. Disons que c’est difficile d’avoir un point de ve objectif de ceux qui sont pour et ceux qui sont contre.

    • C’est Roy Du Puit qui sera pas content!!!!!

    • article intéressant

      http://affaires.lapresse.ca/economie/energie-et-ressources/201402/14/01-4738778-anticosti-un-investissement-a-tres-haut-risque.php

    • http://www.youtube.com/watch?v=8c5U2y0bMU8

    • @alaincastonguay

      Si l’on s’assure que le tout est fait dans les règles,(…)

      Je vous trouve très optimiste. Personnellement, je n’ai aucune confiance en l’industrie prétrolière et gazière. Aucune. Du bullying financier et humain. Voilà ce que m’inspire ce genre d’industrie.

      @ M_Tremblay et jpcantin

      Il y en a qui sont tellement contre tout, qu’ils finissent par raconter des mensonges.

      il y en aura toujours qui seront contre: des professionnels du contre-tout.

      Come on, ce n’est pas sérieux. À l’inverse, ça suppose que vous être contre toutes préservations de l’environnement et de gestion écologique, oui écologique, responsable au profit du profit à tout prix?

      Je parie que ce n’est pas le cas, alors si vous voulez un débat respectueux et constructif, éviter de mettre tous les contres relatif au développement pétrolier et gazier dans le même bâteau.

      Cela dit, ce domaine n’est pas mon champ d’expertise et je crains manquer de réparti pour vous contre argumenter. Heureusement, certaines personnes bien articulées rejoignent très bien ma pensée profonde sur le sujet et je vous invite à lire ce qu’ils ont a dire.

      Vous connaissez le Manifeste pour sortir de la dépendance du pétrole? Voici le lien y menant : http://poursortirdupetrole.com/

      En tout respect pour votre opinion, je n’en attends pas moins de vous pour la mienne.

    • la réponse est dans votre conclusion :

      «Par ailleurs, les titres boursiers de Junex (JNX), Petrolia (PEA) et Corridor Ressources (CDH) sont en forte progression aujourd’hui à la Bourse de Toronto.»

      Tout y est , la raison et le nom des coupables … le pactole est pas nécessairement dans le pétrole … y en a qui, comme dans le ciment, ont voté du bon bord faut croire….

      Gaspésia II……

    • . . . Ce que je comprends, c’est que c’est un pari risqué qui ne semblait pas intéressant pour les “pétrolières”.
      Mettons que 115 M$ dans une telle exploration m’apparaît moins “pire” que les centaines de millions dans une cimenterie qui fera compétition à d’autres cimenteries québécoises.

      Ce qui m’inquiète c’est le risque de vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. … Même idée que “noirod 10h56″ : … faire miroiter des revenus potentiels afin de ne pas faire le travail nécessaire pour couper dans le gras,le superflu … ” …. Ce n’est pas croyable !

    • @fran6b

      Moi contre la préservation de l’environnement? Est bonne. Combien de barils récupérateur de pluie as-tu chez vous? J’en ai 5. Combien de bac à compost as-tu? J’en ai deux. J’ai planté plusieurs arbres sur mon terrain (saule laurier, pommier colonaire, sapin). J’ai tout isolé ma maison, changer les fenêtres et refait le toit pour abaisser ma consommation d’électricité. Je recycle quasiment tout.

      Ce que j’aimerais avoir, c’est un débat objectif. Malheureusement, les deux cotés qui s’opposent sont fortement subjetif, voire malhonnête. Alors difficile de se faire une idée.

      Et puis, le pétrole, c’est pas juste pour l’auto. Mais le débat est entièrement la dessus. Saviez-vous qu’on fait de l’engrais avec du pétrole? Et que chaque hausse du coût du pétrole entraîne une hausse du coût de l’engrais. Et qu’à cause de cela, les petits cultivateurs des pays pauvres, ne peuvent plus acheter autant d’engrais, donc on un rendement moindre et des revenus moindre.

      Ah oui, avez-vous oublier le moteur-roue développé par Hydro-Québec? Moi pas. On avait une excellente technologie qui aurait pu enrichir le Québec et contribuer à baisser les gaz à effet de serre. Mais HQ a vendu le brevet à Dessault. Depuis, on en a plus entendu parler. Imaginer, on aurait pu fabriquer des voitures électriques au Québec et les vendre partout dans le monde.

    • Dans le but de ne pas répéter ce qui s’est dit, je vais dans le même sens que la majorité des commentaires. Notamment celui de Gabriel50 cer je connais Marc Durand au niveau professionnel et c’est du genre sérieux comme bonhomme. J’ai 10x plus confiance en ce qu’il dit qu’en ce que n’importe quel politicien dit.

      @ M_Tremblay
      Non. Votre commentaire de 11h50 était celui d’un loose cannon. Je trouve que la réponse de fran6b était TRÈS diplomate. Je vous suggère de prendre la balle au vol. Moi j’aurais été un peu plus à la hauteur de votre commentaire (bas)…

    • Plutôt pour que contre, si ceci ce fait dans avec un respect des règles.

      Sur un autre ordre d’idée:
      Junex, Pétrolia et Corridor sont en progression… mais il y a quelques années Gaztem (GMR) était aussi parmi les joueurs, sont-ils toujours présent sur l’échiquier?

    • Si pour la préservation de nos programmes sociaux, il faut détruire cette île d’Anticosti.

      Allons-y !!!

    • @M_Tremblay

      J’ai bien dis : «Je ne parie que ce n’est pas le cas» donc non, je ne disais pas que vous étiez contre l’environnement.

      C’est tout ! :-)

    • Lorsque la mer et la terre ne donneront plus leurs fruits parce que trop pollués, il sera trop tard, mais on se rendra compte que l’argent ne se mange pas.

    • Pourquoi quand les libéraux en parlaient, le PQ déchirait sa chemise et que maintenant ça devient l’idée du siècle. Où sont les Daniel Breton, qu’on a du museler, les Martine Ouellet qui tiraient sur tout ce qui bouge en matière d,exploration pétrolière ?

      Le PQ qui parle d’électrification, de Bourse de carbonne avec la Californie et qui soudainement fait un 180 degrés et autorise le gaz de shiste. Ils ont poussé pendant des années pour un moratoire comme en France; puis voilà après un an de pouvoir qu’ils changent d’avis.

      Incroyable comment ce Parti récupère les idées des autres, change la couleur de la publicité et remet çà sur le tapis en disant que ça deviendra le pactole du siècle.

      Comme faire confiance à un tel Parti ? Imaginons un instant s’ils étaient majoritaires. Dommage à dire mais ce sont des menteurs et des manipulateurs de la pire espèce. Jamais je n’aurais pensé un jour dire çà du Parti Québécois pour lequel j’ai fait du bénévolat pendant des années.

      Pour Pauline Marois et son petit groupe qui tire les ficelles et musèle le reste du Parti, la fin justifie les moyens. Et, tous les moyens sont bons pour arriver à leurs fins.

    • @tonyverdechi
      M. Durand peut-être sérieux autant qu’il veut, il n’est pas un expert de la géologie des hydrocarbones, encore moins des processus de fracturation. Il n’a jamais travaillé dans cette industrie et ses connaissances économiques du secteur pétrolier semblent être minimales et dépassées , compte tenu des paramètres d’une industrie en constant changement.

    • Tout dépendant un coût d’exploitation ce, incluant :

      Les infrastructures portuaires qui seront à revamper,
      Le terminal pétrolier, à construire
      Le terminal gazier à construire aussi car selon certaines sources, l’extraction serait faite par fracturation à froid en injectant du gaz sous pression),
      Les routes d’accès,
      Les infrastructures aéroportuaire. La piste étant-elle assez grande pour recevoir un avion à réaction de type Challenger (Avion ambulance du Québec)???
      Les structures et le personnel de sécurité et soins de santé (nouveau dispensaire/hôpital, CLSC, etc.,)
      Les structures pour la protection de l’environnement (un déversement pétrolier sur terre, dans un cours d’eau ou en mer n’étant pas à repousser du revers de la main)

      Tout cela devra être pris en compte dans le développement de l’exploitation pétrolière sur l’Île d’Anticosti. Et surtout qui payera pour cela sachant que ces infrastructures ne serviront que pour un cours laps de temps (le temps des forages et de l’exploitation)

      À oui j’oubliais, combien de puits auront-ils à forer pour extraire 1-2 voir 3-4% de la ressource car ne n’oublions pas au Dakota du Nord, la densité de forage est de 1 puits aux 320 acres soit un puits aux 130 hectares (ou 1 puits au 1.3 km carré ou un puits au 1 000 m par 1 300 m.).
      Pour garder la production en cours, il faudra au Dakota densifier le forage aux 160 acres soit un puits au 1 000 m par 650 m.)
      Sur le site de Bakken (Dakota du Nord), de 30 puits actif en 2009 ils se sont rendus à 6071 en 2012 (production de 500 000 bpj) et pour tabler sur une production stable (800 0000 à 1 000 000 bpj) entre 2013 et 1015-17 il faudra garder un minimum de 12 000 puits en fonction et pour ce faire, il faudra forer 1 500 à 2 000 puits annuellement ce simplement pour remplacer les puits taris et/ou en diminution de production.
      En bref, il faudra forer entre 30 et 40 000 puits pour extraire le pétrole du Dakota du Nord.
      Et après l’horizon 2015/17 la production sur ce site sera en déclin rapide pour atteindre le 0 ou presque en 2025.
      850 à 1 000000 bpj en 2015-17
      600 000 bpj en 2017/18,
      400 000 en 2020/21
      200 000 en 2022-23
      Bref, chaque puits d’exploitation a une durée de vie très courte (moins de 5 ans) et je cite : Compte tenu du déclin rapide et quasi immédiat de chaque puits de pétrole de schiste pris individuellement, le maintien d’investissements élevés dans les forages est la condition sine qua non de la poursuite du boom du Bakken. (source : Goldmansach)
      Pour terminer, combien de temps durera l’exploitation (Voir étude de Golman Sach au Dakota dont voici un compte rendu : Le court avenir du boom du pétrole de schiste, vu par Goldman Sachs : http://petrole.blog.lemonde.fr/2013/10/08/le-court-avenir-du-petrole-de-schiste-vu-par-goldman-sachs/
      Jusqu’ici tout va bien, affirme la banque Goldman Sachs. A ceci près que sans une intensification radicale des forages, le boom du pétrole de schiste dans le Dakota du Nord menace de prendre fin dès 2015-17. (source : «Le monde.fr. 08 octobre 2013, par Matthieu Auzanneau). Donc, le boom pétrolier du Dakota du Nord (site Bakken) pourrait ne durer que 7-10 ans. (2013-2023)

      Ah oui, un dernier point. Combien coûte un forage pour extraire le pétrole de schiste :
      Réponse 8-10 millions sans compter le coût des infrastructures du début
      Combien de baril produit un puits de schiste (140 bpj à Bakken) … En mars 2013, 5 047 puits produisaient 705 000 barils par jour à Bakken, soit une production moyenne par puits de 140 barils par jour…. (Source : http://voir.ca/philippe-gauthier/2013/07/26/les-economistes-et-lillusion-dun-boom-petrolier/)
      Donc, dernier calcul : 140 bpj X 365 jour X 1 à 3 ans (durée de vie) = 51 100 à 153300 baril par puits à 100$ le baril = 5 110 000 à 15 330 000 $/puits.

      En résumé, il faudrait que le cours du pétrole monte bien au-dessus du 100-110$ pour que l’aventure soit rentable.

      G.Duquette

    • Les contre-tout qui disent n’importe quoi existent dans tous les débats.

      Dans une autre vie, j’ai vécu un débat sur une usine de décontamination des sols qui voulaient s’installer dans le nord du Nouveau-Brunswick. J’étais des contre-tout jusqu’à ce que je m’aperçoive, pour avoir fait partie d’une commission qui analysait, objectivement, les tenants et aboutissants de l’implantation de cette usine, que les contre-tout inventaient des histoires d’horreur pour argumenter leur opposition.

      Le porte-parole de cette opposition était celui qui criait le plus fort et disait le plus de conneries. J’ai du respect pour le métier de clown, mais, le plus “drôle”, était que c’était réellement son métier…

      Ne vous méprenez pas: j’ai énormément de respect, voire de l’admiration, pour Équiterre, Steven Guilbault et Laure Waridel. Ils font de la cause écologiste, un débat rationnel et constructif, et ils le font très bien. Monsieur Guilbault parlera sûrement du problème à long terme de la dépendance au pétrole, mais tant qu’il y en aura à pomper, on le pompera.

    • POUR si nous avons l’aval de Steven Guilbault.

    • Sans blague je suis contre car je chasse mes chevreuils sur cette île. Allez forer ailleurs. Moi je mange 100% bio.

    • Simonpicote quel propos intelligent,tu dois prendre ta char pour aller travailler,le pétrole si il vient d’ici,pollue mois que si on le transporte du Vénézuela sur des milliers de kilomêtre,allumes,réveilles-toi.C’est tu égoïste comme propos,je vais chasser là,donc tous les québécois doivent prendre du pétrole Vénézuelien.Pas fort.

    • Ils vont nous mentir dire qu,il y a du gas de schiste pour essayer de l’avoir à pas cher,cette ressource doit payer la dette du Québec,un point c’est tout.

    • contre
      pcq avec nos gouvernements de bananne ils seraient capable de trouver un trou sous un everest de billet , ce qu’il faut pour commencer c’est de forcer par une loi nos dirigeants a gerer les comptes de facon responsables comme la majorite de leur constituant , tant que la culture du pitchage de millions existera on sera dans le trou , et c’est pas des milliards en hydro-carbure qui changera cet etat de fait.

    • Goldman Sachs va dire que ce n’est pas rentable,Goldman Sachs c’est la maffia des banques,ils ont fait une fortune avec la faillite de la Grèce.Ils ont parié sur la faillite de la Grèce.Ce que vous pouvez acheter comme produit en bourse est comme si je prendrais une assurance sur votre maison et souhaiterais que vous passiez au feu.
      Quand Goldman Sachs dit que ce n’est pas bon,c’est que cette banque finaance celui qui achetera notre pétrole et fera du 200% avec car il devra donner du 100$ à son financier.Rockeffeler a des banques,il n’est pas seulement dans le pétrole.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité