Pierre Couture

Pierre Couture - Auteur
  • Pierre Couture

    Pierre Couture est journaliste spécialisé dans le secteur des Affaires depuis 2003 au quotidien Le Soleil. Il pratique le métier depuis maintenant 17 ans.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 8 octobre 2013 | Mise en ligne à 9h11 | Commenter Commentaires (18)

    PKP avec le PQ ?

    677266-pierre-karl-peladeau-ete-nomme

    La rumeur est de plus en plus tenace. L’homme d’affaires Pierre-Karl Péladeau pourrait bientôt faire le saut en politique avec le Parti québécois (PQ). Évidemment, personne ne veut commenter.

    Propriétaire d’un empire médiatique très présent au Québec, PKP est déjà au service de la machine péquiste depuis un certain temps. Plus tôt cette année, il est devenu (mandat de 5 ans) le président du conseil d’administration d’Hydro-Québec, la plus importante société d’État du Québec.

    L’homme d’affaires donnerait évidemment une crédibilité certaine à la vision économique du PQ qui en a grand besoin actuellement. L’économie du Québec est en panne. Depuis janvier, il s’est perdu près de 50 000 emplois en sol québécois. Depuis quatre mois, la croissance de l’activité économique est négative.

    Le plan de match de 2 milliards $ annoncé hier par le PQ vise à stimuler l’économie québécoise afin de faire repartir la machine. D’ici deux ans, le gouvernement Marois espère la création supplémentaire de 40 000 emplois et des investissements de 13 milliards $.

    Visiblement, ça sent de plus en plus les élections au Québec…

    Qu’en pensez-vous ?


    • Je suis Saint-Thomas, je vais le croire quand je vais le voir. J’ai aucun doute qu’il s’intéresse à la politique mais de là à vouloir devenir candidat à des élections, de devenir un politicien ? Est-ce vraiment le caractère de monsieur Péladeau ????

    • S’il a le pouvoir d’endetter les Québécois de 400 millions pour un amphithéatre et d’encaisser tous les profits, il est déjà presque premier ministre.

    • Pierre Karl Péladeau est le Donald Trump du Québec:

      Un fils à papa qui a surfé sur les accomplissements de son paternel
      et en partie aussi avec l’aide du gouvernement* et qui pense donc
      qu’il en sait plus que les autres sur la manière de gérer l’état…

      * Oui! Oui! Donald la Moumoutte a aussi profité des largesses de l’état
      quand il a fait faillite!

    • Avoir le membre le plus influent du quatrième pouvoir dans un gouvernement, c’est carrément malsain. On s’enligne vers la presse officielle du gouvernement, comme Le Figaro dans le temps de Sarkozy.

    • Enfin il agira, s’il se présente comme député, à visage découvert. Alors les québécois vont peut-être réaliser à quel point la majorité des journaux au Québec qui appartiennent à PKP sont à la solde du P.Q.. La liberté de la presse est déjà entachée dans le monde des artistes , cela les gens le savent, pour la politique c’est pareil, certains vont le réaliser mais malheureusement pas tous. Dire que le JMtl s’en prenait régulièrement à Gesca,

      Est-il possible que PKP veuille se créer un petit royaume à lui en employant le même stratagème que Berlusconi en Italie avec ses journaux. Si c’est le cas, Drainville , Lisée et tous ceux qui veulent être à la tête du P.Q. vont devoir attendre longtemps leur tour.
      Inquiétant… pour l’avenir. Notre petit peuple qui fait tout pour vivre replié sur lui-même a besoin d’un roi. Au lieu du ”Je me souviens ” comme slogan, nous aurons pour le remplacer ”La reine est morte vive le roi”.
      (Avertissement aux fanas péquistes, j’ai fait un peu de sarcasmes.)

    • Vrai qu’il y a comme des odeurs de Berlusconi dans l’air, le bunga bunga en moins, c’est déjà ça.

    • Est-ce que quelqu’un a encore des doutes sur cette autre nomination partisane, il y a quelques mois, à Hydro-Québec ?

      Hydro-Québec est la plus grosse entreprise étatique du gouvernement. Est-ce qu’une mise en candidature serait trop exiger ? Que Mme Marois nomme ses hauts-fonctionnaires, ses délégués, ses présidents de Commission bidon, mais qu’elle laisse les sociétés d’État faire leur travail de gouvernance.

      Pour ce qui est de la feuille de route de PKP, Quebecor Media n’est plus la même compagnie depuis que son père et depuis que Neveu sont partis. Malgré le coup de pouce de la CDPQ pour Vidéotron, la convergence des réseaux, les profits et la plus-value ne sont pas au rendez-vous.

      Mais au moins il y aura un homme d’affaires au PQ. Un peu cow-boy, mais au moins il y en aura un…

    • Il se trouvera là où l’intérêt de son congloméra se trouve.

    • On lui a donné Vidéotron sur un plateau en le cautionnant et en y mettant 45% avant la bulle alors ses conseils économiques ressemblent à des recommandations d’avocats.

    • Bizarre, mais ma première réaction a été de penser à … Julie ! :-)

    • Il a tous les atouts pour devenir un avatar de Berlusconi. Et ça n’a rien de rassurant!

    • Il est intéressant de voir une nouvelle comme celle-çi alors que la veille, nous apprenions que la direction d’Hydro (donc PKP) avait caché au PQ la véritable cause des importantes pannes d’hydro cet été… Intéresant aussi pour le dossier des Nordiques… Est-ce que la NHL voudrait avoir un Ministre comme propriétaire d’une équipe??? C’est clair que non… Est-ce que PKP a abandonné l’idée du retour des Nordiques??? Ou ne veut-il pas payer pour les droits d’expansion???

    • Imaginez, le conseil des ministres en porteux de valises aux Banquiers. Un spécial Céline et Pauline! les participants de star-académie et d’OD avec l’ordre nationale du Québec! Richard Martineau chef de cabinet! Plus besoin d’enquêter pour les dépenses du gouvernement QMI va être dans la place! J’ai hâte……

    • Oups! Ordre national et non nationale…..

    • On avait l’Élisette avec Lisette et maintenant la Juliette avec Julie. Coudon, est-ce que je rêve ou quoi? Ça n’a pas de bon sens.

    • Peut être que PKP fait à la face du peuple ce que Paul Desmarais propriétaire de La Presse fait par derrière.

    • @PATALDORR: Pouvez laisser feu monsieur Paul reposer en paix?

    • C’est la chronique d’une erreur annoncée que le PQ est en train d’écrire s’il laisse PiKaPoo entrer dans ses rangs. Un remake des déboires de la politique italienne sous Berlu servi à la sauce québécoise.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2013
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité