Pierre Couture

Pierre Couture - Auteur
  • Pierre Couture

    Pierre Couture est journaliste spécialisé dans le secteur des Affaires depuis 2003 au quotidien Le Soleil. Il pratique le métier depuis maintenant 17 ans.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 3 septembre 2013 | Mise en ligne à 11h43 | Commenter Commentaires (8)

    Téléphonie sans fil : retour à la case départ ?

    709155-verizon-maintenant-tous-atouts-main

    Le géant américain de la téléphonie sans fil Verizon a finalement renoncé à l’idée de venir brasser des affaires au Canada. Verizon se concentrera sur le marché américain en rachetant les parts de Vodafone dans sa propre coentreprise, Verizon Wireless. Une transaction de 130 milliards $US.

    C’est donc un retour à la case départ pour le gouvernement fédéral qui tente par tous les moyens de faire entrer de nouveaux joueurs dans le marché canadien des services sans fil.

    Ottawa continue de se butter à la vive opposition du «Big Three» canadien composé de Bell, Telus et Rogers.

    La vente de deux blocs du spectre de 700 mhz à un joueur étranger permettrait à ce dernier de mettre la main sur un maximum de 10 % des parts de marché dans le secteur des services sans fil.

    Le marché de la téléphonie sans fil au pays, qui génèrera des revenus de plus de 20 milliards $ cette année, est dominé largement (90 %) par seulement trois joueurs (Bell, Telus et Rogers).

    En 2011, la marge de profit des fournisseurs de services sans fil au Canada s’est d’ailleurs élevée à 43 %, révélait le Rapport de surveillance des communications publié l’an dernier par le CRTC.

    Selon le plus récent rapport du CRTC, un utilisateur moyen canadien d’un téléphone sans fil a généré en 2011 un revenu moyen mensuel de 58 $ à son fournisseur sans fil, soit plus que dans n’importe quel autre des 49 pays étudiés.

    Qu’en pensez-vous ?


    • Faire entrer de nouveaux joueurs? L’idée est fort louable, mais dans les faits, ceux qui vont miser à ces enchères ne sont que des spéculateurs intéressés à revendre leur nouvelle entreprise à plus gros prix aux trois géants déjà en place. À ce compte-là, Verizon aurait représenté un véritable concurrent qui aurait pu faire baisser les prix.

    • Ou se situe Vidéotron? Pourquoi celle-ci ne tente pas une percée au ROC en rachetant une des deux petits joueurs à vendre?

    • Je pense que le coût du service téléphonique canadien restera élevé.
      Heureusement, je suis actionnaire des trois principaux fournisseurs de service, cela compense !

    • @bassin
      Un bon «move» !

    • Très simple:

      Obliger à être soit un propriétaire de réseau, soit un fournisseur de services, pas les deux.

    • J’ai reglé la question, j’ai maintenant un cell d’une compagnie américaine. Malgré que je l’utilse ici, ça me reviens moins cher. Tout ce que ça prend, c’est une boite postale au US que j’avais déjà pour mes achats internets. J’ai d’ailleurs mon internet de la meme façon.

    • @ pierre1957: C’est intéressant ça. Quels sont les tarifs pour un forfait aux États?

    • J’ai remarqué que les pubs agressives à la télé (forfait à 6 Go) apparues lors de l’annonce de l’entrée de verizon sont quasi-disparues depuis l’annonce de leur retrait…méchante coïncidence…

      Ce que j’en pense ? Il y a collusion au niveau de la tarification. Faire campagne en essayant de mettre la population de leur côté était minable.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2013
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité