Pierre Couture

Archive du 14 février 2013

Jeudi 14 février 2013 | Mise en ligne à 21h47 | Commenter Commentaires (15)

L’industrie éolienne est-elle menacée au Québec ?

76181-region-appalaches-ceux-opposent-eoliennes

L’industrie éolienne craint pour sa survie. L’Association québécoise de la production d’énergie renouvelable et l’Association canadienne de l’énergie éolienne soutiennent que le gouvernement du Québec doit aller l’avant avec un nouvel appel d’offres de 700 mégawatts (MW) d’énergie éolienne. Un appel d’offres promis par l’ancien gouvernement libéral.

Depuis 2003, Hydro-Québec a acheté 3300 MW à différents producteurs privés d’énergie éolienne par le biais de plusieurs appels d’offres. Des achats qui ont été imposés par l’ancien gouvernement libéral à coups de décrets gouvernementaux.

Mardi, en commission parlementaire, le pdg d’Hydro-Québec, Thierry Vandal, a avoué que ces achats avaient été «inutiles» et allaient coûter au moins 1,5 milliard $ aux Québécois d’ici 2020 en raison d’importants surplus d’électricité accumulés par la société d’État et payés «à perte» à environ 10 cents du kilowattheure.

Cette année seulement, Hydro-Québec Distribution prévoit dépenser tout près de 500 millions $ pour acheter de l’électricité dont elle n’a pas besoin.

Il faut savoir qu’Hydro-Québec peine ces temps-ci à obtenir 4 cents pour chaque kilowattheure vendu aux États-Unis en raison de la faiblesse des prix du gaz naturel qui dicte le marché de l’électricité sur la côte est américaine depuis quelques années.

L’industrie éolienne avance que 5000 emplois sont en jeu au Québec. Pour avoir le cœur net, l’industrie a commandé une étude à la firme Secor-KPMG qui soutient que d’ici 2015, ce sont huit milliards $ qui seront investis grâce à l’industrie éolienne, dont 5 milliards $ au Québec.

Les parcs d’éoliennes du Québec impliqueront pour près de 3 milliards $ sur 20 ans en dépense d’opération. Un total de plus de 5 000 emplois/an chez les promoteurs, constructeurs et leurs fournisseurs seront soutenus pendant les phases de construction et la période d’opération de 20 ans.

La filière éolienne devrait générer environ un demi-milliard $ (473 millions $) en création de richesse par année au Québec.

Qu’en pensez-vous ?

Lire les commentaires (15)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    février 2013
    D L Ma Me J V S
    « jan   mar »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    2425262728  
  • Archives

  • publicité