Pierre Couture

Pierre Couture - Auteur
  • Pierre Couture

    Pierre Couture est journaliste spécialisé dans le secteur des Affaires depuis 2003 au quotidien Le Soleil. Il pratique le métier depuis maintenant 17 ans.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 24 janvier 2013 | Mise en ligne à 9h12 | Commenter Commentaires (10)

    13 milliards $ de profits chez Apple : pas assez pour les analystes…

    383911-pdg-apple-tim-cook-siege

    Malgré des profits de 13,1 milliards $US au dernier trimestre sur des revenus de 54,5 milliards $US, Apple a déçu les analystes hier. Ces derniers s’attendaient à mieux !!!

    Se pourrait-il que la croissance effrénée observée ces dernières années chez Apple soit chose du passé ?

    La direction d’Apple a fait savoir hier que les revenus du présent trimestre seront plus modestes, entre 41 et 43 milliards $US. Par le fait même, les profits le seront aussi.

    Au dernier trimestre, qui comprend les ventes de Noël, Apple a vendu un nombre record de téléphones iPhone (47,8 millions d’unités) et de tablettes iPad (22,9 millions), soit des croissances respectives de 29 % et 49 % sur un an. Que demander de mieux ?

    «Le plus important pour nous, c’est que les consommateurs aiment nos produits», a fait savoir hier le pdg d’Apple, Tim Cook.

    Qu’en pensez-vous ?


    • Si ça coûte encore trop cher fabriquer leurs produits en Chine et que leurs menaces de déménagement ne font pas assez peur, où pourraient-ils aller pour que ça coûte encore moins cher ?
      Un endroit où le coût de la vie et les salaires versés obligent les parents à faire travailler leurs enfants, il doit bien en rester quelque part.
      Apple doit impérativement couper dans les coûts de production s’il veut améliorer sa marge de profits.

    • Ça fait deux ans qu’Apple est en déclin. La correction boursière approchait à grands pas, les analystes se sont enfin réveillés. La vraie valeur au niveau techno, c’est Google.

    • “les analystes s’attendaient à mieux”.
      Ça confirme que la mondialisation effrénée est en partie causée par les «analystes». Ils devraient regarder la forêt. Pas juste les arbres.

    • @sergioo
      Faites un peu de recherche svp.

      Apple a lancé le iPad il y a 2 ans, soit le 3 avril 2010. Souligner que Apple est en déclin depuis 2 ans est faire preuve de méconnaissance du secteur techno. Le iPad a bouleversé le monde du PC et l’a amené vers l’ère du Post-PC. Même Google a suivi il y a quelques temps avec la série Nexus, Samsung avec sa série Galaxie et mainteant MS avec Windows 8 et RT. Bref, Apple a mené a bout de bras l’innovation. Les concurrents ont suivi et c’est parfait pour nous, les consommateurs.

    • @bolack

      Microsoft a sorti une tablette en 2002, soit 8 ans avant Apple. Le iPad n’était rien de nouveau, seulement que du marketing. Ses concurrents ont décidé d’offrir des produits supérieurs et moins chers, mais sur la plateforme Android de Google. Android surpasse iOs depuis 2010. Les marges d’Apple se compressent depuis ce temps alors qu’ils tentent de survivre contre ses concurrents, ce qui n’arrivera pas.

    • @sergioo Une tablette de 2002 qui ne valait rien on dirait. Il a fallu qu’Apple leur montre comment faire une tablette qui a de l’allure. C’est pas du marketing, c’est de la qualité et de l’innovation. Arrête de boire le kool-aid fandroid.

    • Aujourd’hui, il se vend plus de téléphones intelligents et de tablettes androïd que de iPhone et de iPad et ce n’est pas fini. Avec la disparition de Job, Apple est condamné à devenir une compagnie ordinaire comme à l’époque où Job avait été écarté de sa compagnie.

    • @sergioo
      Je ne me remets pas en question qu’Apple n’a pas été les premiers à inventer la tablette ou le touch. Palm était fort populaire avant. Ce que je remets en question est ton commentaire à l’effet qu’Apple est en déclin depuis 2 ans. Ce qui est faux. Depuis 2 ans : le iPad, iPad Mini, Apple TV, iPhone 4, 4S, 5, Macbook Pro with Retina, MacBook Air 2e génération…Où est le déclin ? En fait, Apple arrive à une ère de croissance plus normale, avec des estimés plus normaux également de la part des analystes.

    • @sergioo
      Apple a toujours innové et continuera d’être un leader dans son industrie. Google, tout autant. Le billet de M. Couture porte sur l’action d’Apple qui a chutée de 12%. Au lieu d’adopter une attitude à la «mon père est plus fort que le tiens» posez-vous donc la question sur les motifs des actionnaires de vendre leurs actions. On voit peut-être une correction du titre.
      Si ma mémoire est bonne, en 2008 l’action de Google est passée d’un peu plus de 700 $ à 257 $ alors que celle d’Apple absorbait la moitié des pertes pour la même période.
      Dernier point, si un investisseur avait acheté 1000 $ en actions Google et 1000 $ en actions Apple au premier janvier 2009, son investissement de 2000 $ aurait aujourd’hui une valeur de 7354$. Et vous savez qui est le responsable de ce fulgurant rendement ? L’action d’Apple a aujourd’hui, après sa perte de 12%, une valeur de 5008 $ (plus de 5 fois la somme investie) tandis que celle de Google compte pour 2346$. Pour un investisseur, c’est Apple haut la main.

    • L’effet Cirque du Soleil ou trop c’est trop. La saturation.

      Paul Béliard

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2013
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité