Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 20 septembre 2014 | Mise en ligne à 8h13 | Commenter Commentaires (53)

    On fait quoi avec la Ste-Cat? Quatre scénarios…

    4

    Vous aurez remarqué que je manque de temps pour alimenter le blogue. Mes excuses, je tente de concilier ce passe-temps avec ma job du mieux que je peux. Pas toujours facile…

    En plus de cette tribune, cette semaine, il y a le réaménagement de la Sainte-Catherine Ouest (d’Atwater à Bleury) dont je n’ai pas eu le temps de m’occuper. Et c’est dommage, car c’est un des plus importants sujets de l’heure à Montréal.

    Avant de me prononcer (je vous avoue que ce sujet me donne du fil à retordre), je vous suggère de dresser la liste des options qui sont maintenant sur la table. Bien curieux d’avoir votre opinion sur ces différents scénarios de partage de l’emprise de rue.

    À noter que toutes ces options permettent la piétonnisation permanente, temporaire ou saisonnière de la rue (d’où le «mode piéton dans la description sous chaque image). Elles peuvent aussi intégrer des mesures de verdissement et des espaces de repos.

    On est donc davantage dans les grandes lignes que dans le détail. Je vous les présente et vous laisse vous exprimer…

    * Voici la situation actuelle

    actuel

    Rue à sens unique, deux voies de circulation, deux voies de stationnement en rive.

    * Voici l’option A, sorte de compromis

    A

    • On améliore la desserte en transport collectif en tout temps

    • On conserve un maximum d’espaces de stationnement et de livraison

    En mode piétons:

    • Possibilité d’améliorer la desserte en transport collectif grâce au double sens

    En mode tous usagers:

    • Rue à double sens (2 voies de circulation)

    • Possibilité d’améliorer la desserte en transport collectif grâce au double sens

    • Maintien de deux voies de stationnement en rive

    * L’option B, qui met de l’eau dans le vin

    B

    • On offre plus de confort aux piétons

    • On conserve un certain nombre d’espaces de stationnement et de livraison

    • On permet la desserte en transport collectif en mode piétons

    En mode piétons:

    • Possibilité d’améliorer la desserte en transport collectif avec une circulation à double sens

    En mode tous usagers:

    • Rue à sens unique (2 voies de circulation)

    • Élargissement des trottoirs

    • Une voie de stationnement maintenue

    * L’option C, qui mise sur des trottoirs maximisés

    C

    • On offre plus de confort aux piétons

    En mode tous usagers:

    • Rue à sens unique (2 voies de circulation)

    • Aucun stationnement sur rue, du moins dans les sections les plus étroites

    • Élargissement des trottoirs

    * Et l’option D, qui mise sur des espaces multifonctionnels

    D

    • On offre un aménagement flexible qui répond à des besoins variables en fonction des saisons et du contexte.

    En mode tous usagers:

    • Rue à sens unique (2 voies de circulation)

    • Conversion des voies de stationnement en espaces multifonctionnels qui peuvent servir soit d’espaces de circulation pour les piétons, soit d’espaces de destination (terrasses, œuvre d’art, etc.), soit d’espaces de stationnement.

    Qu’en dites-vous? Un scénario vous allume plus qu’un autre?


    • Je suis bien conscient qu il y aura des mécontents peu importe l option choisie. D ailleurs, il n y a pas vraiment d options qui me satisfasse parmi celles proposées si ce n est l option D qui figure dans la catégorie moins pire scénario. Cette option me semble la plus polyvalente et la plus sécuritaire. Ce sont peut-être des détails superflus mais y a t il possibilité de livraison ou de transport en commun ? La promiscuité entre véhicules et cyclistes me semble risquée…

      Ma solution à moi n y est pas. Piétonnière et cycliste en saison avec fenêtre de livraison le matin. Pas de stationnement à l année.

      Tranche de vie. Ne travaillant pas au centre ville ca faisait des années, décennies ? que je n étais pas allé sur la ste Cath en plein jour de semaine, fin de matinée style. Mais visite au musée Grévin oblige je m y retrouve confronté que dis- je inondé. Métro, monde sous-terrain,ste-Cath le menu complet. Honnêtement, puisque j y avais déjà été mêlé il y a longtemps, ce fut un réel plaisir de retrouver cette énergie, cette vie si unique. Sur la ste-Cath c est sur le trottoir que ca se passe c est pas sorcier alors il faut aménager l espace en fonction de cette synergie et vivre avec. Les autobus et voitures peuvent fort bien s accommoder pour palier à cette caractéristique urbaine.

      Je suis le premier à m insurger contre les écolos qui pensent que prendre l autobus est toujours possible. Moi je fréquente le centre-ville par loisir et donc le métro est beaucoup plus efficace mais ceux qui y vont par affaire c est une autre histoire. Mais si la piétonisation de la ste-Cath force certains à changer leurs habitudes sous prétexte de manque de stationnement ben tant mieux ! Et ne me sortez pas le larmoyant scénario catastrophe pour les affaires s.v.p. Tant qu il y aura une fenêtre ouverte pour la livraison il n y aura pas de problèmes.

    • Perso, j’évite à tout prix Ste-Catherine quand je n’ai pas le choix d’aller au centre-ville en voiture. Donc les options C ou D semblent les plus intéressantes à mes yeux. Tout en essayant de permettre un certain accès à vélo.

      M. Cardinal, vous êtes probablement le chroniqueur de La Presse qui prend son blogue le plus au sérieux, alors vous n’avez pas à vous excuser! En passant, quelqu’un sait ce qui se passe avec le blogue de Patrick Lagacé.

    • Bonjour,

      Pourquoi arrêter ce projet à Bleury? Il devrait ce rendre jusqu’à Papineau… On est toujours dans Ville-Marie quand même.

    • L’option de Noirod me semble la meilleure. Les autobus sur Ste-Cath sont une aberration. Ils arrêtent à tous les deux poteaux, prennent de la place, bloquent la circulation. Pour une bonne partie de Ste-Cath, il y a le métro partout, les bus sur René-Lévesque , ça devrait suffire. Pas de bus. Pas de voitures non plus.

      Une fenêtre de livraison qui pourrait être entre minuit et 8h. Piétonnière à l’année. Les commerces qui vendent des grosses marchandises encombrantes offrent toutes le service de livraison.

      Ugoh, ça commence à être lourd avec le blogue de Patrick Lagacé partout et sur tous les sujets. Écrivez-lui et lâchez-nous les baskets! Vous ne vous rendez même pas compte que vous êtes impoli pour le blogueur?

    • si c’est pour ca qu’on va bruler tout ce fric , autant rien faire , je suis curieux de voir le prix du metre d’asphalt lineaire , 10 15 mille $$ ?

    • Option D. De l’espace pour les gens, c’est après tout une allée pour le “magazinage” et la lenteur qu’il implique. Des bancs, des arbres. Des trottoirs où l’humain a moins l’air d’un troupeau. Et toujours 2 voies pour les automobilistes. Maisonneuve et René-Lévesque de chaque coté pour le trop plein d’autos. De la vie ! Cette allée est moribonde et c’est supposé être le coeur de la ville. Et un peu d’imagination. Qu’on en fasse un prolongement visuellement logique avec la Place des Spectacles. Ça ne tuera pas nos fonctionnaires de faire preuve d’un peu d’audace pour une fois.

    • Noirod a en effet une bonne solution. Je garderais les autobus seulement si les arrêts sont plus espacés, seulement si les autobus sont adaptés aux conditions de la Cath (transport gratuit sur cette ligne d’Atwater à Berri), un peu comme les bus dans le Vieux-Quebec (10 a 15 passagers). D’ailleurs je combinerais le tout avec des péages gratuits la fds sur tous les ponts.

    • si la ville veut qu elle soit payante , il faut que les magasins qui y ont pignon sur rue puissent y faire de gros profits pour pouvoir se payer les loyers , quelle marchandise veut on y retrouver , peut on la ramener à la maison a pieds peut on en acheter beaucoup et la ramener à pieds , ou on est obligé de se limiter dans ses achats faute de pouvoir ramener la marchandise à la maison , ca me fait penser au Canadian tire de mon quartier qui a vu ses ventes descendre de 20% car pour être écologique ils avaient banni les sacs , alors les gens achetaient moins car ils ne pouvaient ramener plus que ce que leurs mains pouvaient contenir

    • Option E , rendre St-Cath complètement piétonnière fermez les commerces ensuite les transformer en condo avec petits commerces de proximités en bas, devenir une ville Européenne en Amérique du nord allez chercher tous nos modèles de développement en Europe puisque la plupart de nos élites ne parlent pas anglais et ne voyagent jamais dans leur continent pour regarder ce qui se fait dans les dizaines de villes Américaines et pour conclure les 4 options vont permettre de réaliser la fin du centre-ville commercial actuel.

    • D sinon C. La disparition des stationnements sur rue est impérative. Le stationnement sur rue perturbe la fluidité de la circulation pour n’avantager que très peu de gens. Éloigner la rangée d’arbres de la rue, comme en D, est aussi une bonne idée pour la survie des arbres en hiver lors des opérations de déneigement et de salage.

      Avec deux voies de circulation à sens unique, je ne vois pas trop de problème avec les autobus à condition que leur fréquence soit adaptée et l’espacement des arrêts suffisant.

      La circulation automobile ne doit pas être interdite non plus, sinon de Maisonneuve et René-Lévesque vont écopper d’un surplus significatif de circulation et faire un tour de pâté de maison deviendra une expédition et une grande perte de temps.

    • D’accord avec vernonk, l’option complètement piétonnière.

      Chaque fois qu’on emprunte la Ste-Cat en auto c’est interminable de toutes façons.

      Les commerces ne s’en porteront que mieux de voir tous ces piétons venir magasiner.

    • Pourquoi une solution unique de Atwater jusqu’à Bleury? Il pourrait y avoir au min une combinaison de deux solutions selon l`achalandage de piétons et besoins e circulation.
      De prime abord on oubli le tram et les corridors autobus, le Métro est juste en dessous et on veut réduire le bruit. Élargissement des trottoirs et stationnement et livraisons seulement d`un côté de la rue.

    • Que faire avec notre Ste-Catherine ? On ne change pas sa configuration. Mais on la re-pave en entier, de Atwater à Viau. Car dans l’est de la rue Ste-Catherine, que j’ai pris ce matin même, c’est encore pis que pire. Puis on garde de l’argent en ne faisant pas d’inutile reconfigurations, pour re-paver la rue Ontario.

      (En passant, pourquoi ce n’est pas la rue Ontario qui est devenue “rue Robert-Bourassa” au lieu de University ? )

    • C’est bien de mettre le dessin de la situation actuelle que je n’ai as vu dans un autre médias… On voit très bien que cela ne correspond pas du tout à la réalité qui est avec un achalandage bien plus élevé et bordélique sur les bords…

      Person, j’aime pas faire rouler les vélos avec les voitures ou avec une voiture stationnée juste à côté faisant en sorte qu,ils roulent toujours ou presque dans la door zone sauf que c’est presque partout comme cela à Montréal… M’enfin, je ne fais pas de vélo sur la Catherine à Montréal et j,ai pas l’intention d’en faire… J’ai pas l’intention d’y conduire une voiture non plus … Prendre un bus ? Pour aller où ? Je prends le métro.

      Ce qui me préoccuppe donc, c,est la sécurité des vélos…

      Ensuite comme piéton ? Cela avance pas déjà quand c’est plein ou bien à cause des nombreux feux de circulation… Donc, il faut pas que ce soit trop long pour que ce soit une marche agréable.

      Vous voulez élargir les trottoirs pour installer de multiples terrasses ou bien des commerçants pour vendre leurs stock dehors ? Lesquels ?

      Est-ce si agréable ? Sur un petit quadrilatère, oui ou de temps en temps mais autrement… Pas vraiment…

      C’est comme passer dans le Quartier des Spectacles mais qu’on ne veut pas y aller du tout… On s’en va sur Saint-Denis… les piétons sont les rois ? Mon oeil… Spectra est le roi…

      Quand même, je trouve cela agréable même pour un passage en général…

    • Option A : on met les vélos dans l’angle-mort avant ou arrière des bus… On veut vraiment leur mort ou quoi ?

      Mais voyons donc ce n’est pas suffisant… Ajoutons les voitures stationnées… Un automobiliste sortant de sa voiture par sa gauche pourrait aussi se faire faucher par le bus… Bang… Outre ouvrir sa portière et un cycliste avoir un accident…

      Donc, option A, on maximise les accidents…

      Option B : Les vélos sont toujours en danger mais au moins les risques sont un peu moins grands… Les vélos doivent-ils circuler dans le sens de la circulation ou on leur permet d’alller dans les deux sens ?

      Si on leur accorde un seul sens et celui de la circulation… Plutôt que de nous élargir le trottoir de 1,5 mètre d’un côté donner un plus large espace de stationnement aux voitures… Accordez un peu d’espace… Ainsi cela sera moins dangereux.

      Option C : Trottoirs maximisés… On veut bien mais qui veut cela face au Super-Sexe ?

      Pour les vélos le danger est moins grand mais reste les voitures… Donnez leur donc de l’espace…

      Si on veut élargir à des endroits ou d’un côté bien OK… On verra bien ce que cela donne… Cela dépend des commerces…

      Même ce qu’on appelle une rue piétonne, on se croirait dans une foire commerciale ou un salon ou encore à la Ronde… Il n’y a pas de voiture mais il y a une foule… Il ya pas de voiture non plus dans les centres commerciaux et pourtant quand ils sont bondés, il est plus agréable de marcher même sur un boulevard Taschereau et à Brossard en plus…

      Option D : On est dans le Quartier Latin ou on est sur la Catherine Ouest ?

      Puis tant qu’à ne pas permettre de stationnement là et mettre plein de terrasses… Aussi bien piétonniser au complet, non ?

      Cela va marcher mieux dans la rue que sur les trottoirs sauf si on veut entrer dans les commerces en question…

      Donc, pour D, éliminer les autos et tolérer les vélos si vous voulez faire cela…

      Pour moi… Bien mettez-moi des commerces intéressants… et rendez cela agréable à marcher… Dans l’est , les débuts de la Catherine Ouest cela s’est probablement amélioré quoique j’y suis pas allé aux mêmes heures… Ce sont les problèmes sociaux et la criminalité qui sont des choses à travailler…

    • Pourquoi des autobus sur Ste-Catherine?

      1) Parce que le métro est inaccessible aux handicapés en chaises roulantes
      2) Parce qu’il faut quand même marcher pas mal pour entrer et sortir du métro, ce qui souvent revient à faire le même trajet jusqu’à sa destination à l’extérieur. Ça réduit donc l’aspect «pratique» pour les courtes distances (une station ou deux).
      3) Parce que les pannes de métro existent.

      Et il doit y avoir d’autres bonnes raisons.

    • N’importe quel piéton le confirmera : sur sainte-Catherine, il manque carrément d’espace sur les trottoirs pour circuler librement et facilement. Donc, l’élargissement des trottoirs est la première des priorités. Ce qui veut dire éliminer le stationnement.

      Une solution pour le stationnement qui a déjà été évoquée, c’est de rendre obligatoirement disponibles les stationnements des édifices avoisinants. Il faudrait qu’un tarif identique soit appliqué dans tous les édifices, en dehors des heures régulières de travail , c’est-à-dire après 17h.

      Pour la direction de la circulation automobile, je pose la question plutôt que d’avoir une réponse : quel sera l’impact sur les autres artères si c’est dans les deux sens au lieu de est seulement comme ce l’est présentement.

    • Je suis vraiment pas sûr qu’il existe une vraie solution, alors quitte à gaspiller de l’argent public, pourquoi ne pas la simplement laisser telle qu’elle est présentement?

      La seule chose qui doit vraiment être amélioré c’est la fluidité du traffic, ça bloque tout le temps à cause des piétons et des voitures qui veulent tourner. Je suis loin d’être convaincu que les stationnements soient vraiment nécessaires, mais comme c’est une source de revenus pour la ville, je doute qu’on veuille s’en priver.

      Mais bon, en soirée la circulation ne devient plus du tout un problème et la rue se transforme souvent en rue fantôme à certains endroits.

    • La rue Ste-Catherine (entre Atwater et Bleury) est à toute fin pratique congestionnée de 8h à 23h tous les jours. On n’y retrouve qu’une poignée de stationnement par rapport au débit de voitures du le centre-ville et les circuits d’autobus évitent le secteur. Y trouver un taxi est une aventure périlleuse qui risque à tout coup de vous mettre en retard. Vouloir y conserver une quelconque circulation automobile me semble donc être une drôle de décision.

      Il me semble donc que le meilleur scénario serait en effet de piétoniser Ste-Catherine en entier, été comme hiver, tout en y permettant l’accès aux livreurs. Si ces derniers ne roulent qu’à 20 km/h, tout le monde pourra cohabiter facilement, comme dans le parc du Vieux Port par exemple.

      Du point de vue de l’aménagement, je ferais disparaître les limites entre trottoir et voie circulable, un peu à l’image du quartier des spectacles où le sol ne possède qu’un seul et unique niveau. De simples bollards lumineux indiqueraient subtilement les limites tout en créant un geste urbain simple et d’échelle humaine. Pour finir, je favoriserais l’émergence de ”pop-up stores” à même la chaussée afin de diversifier l’offre davantage.

      J’ai beau chercher, je ne comprends pas pourquoi on cherche d’autres options.

      Francis Huneault

    • Les bus passent déjà… Il ya des arrêt et plus dans l’est je l’ ai déjà pris…

      C’est juste le dessin A et je vois les dangers mais on doit y être habitué…

      C’est trop tassé pour être sécuritaire et s’il fallait reconfiguer cela comme certaines villes de région bien avec la circulation ce ne serait pas possible ou cela irait très lentement…

      Les intersections seraient toutes dégagées , par exemple…

      Pas juste quand il y a un arrêt de bus…

      Les bixis au coin de McGill College seraient tassés et plus en face de Indigo…

      Ces vélos sont décalés ? Il n’y a plus de place pour aucun stationnement ce côté là…

      L’autre côté ? La voiture stationnée près du Sports Experts et New Look ? Enlève-moi ça de là… et on met ensuite quatre espaces de stationnement seulement… L’autre intersection approche ? Il faut la libérer des deux côtés pour les voitures qui tournent.

      Dans la voie centrale ? On roule juste à un mais qui se transforme à deux et ensuite à trois à l’intersection.

      Le vélo a aussi en masse de place pour rouler en se tenant à droite…

      Face à Foot Locker, l’intersection est bien dégagée pour l’arrêt de bus… Pour Mansfield c,est un sens unique alors personne ne tourne à droite…

      Mais pour tourner à gauche… Ils vous mettent trois espaces de stationnement face à Simons…

      Puis plutôt à l’ouest encore un espace de stationnement trop près de l’intersection…

      Je te dégagerais cela partout et les ferais rouler juste à un…

      Sauf aux intersections. libres pour tourner ou pour mettre un arrêt de bus…

      Et j’aurais même pas élargi les trottoirs…

      Sauf que ce n’est pas possible, il y a trop de monde… Les commerçants seraient en colère, les automobilistes aussi… les piétons auraient rien de plus que présentement… Mais seraient plus sécures aux intersections…

      Les cyclistes eux seraient protégés…

      Mais il y aurait probablement une guerre civile…

      Les solutions de région ne s,appliquent pas à Montréal…

      Et celles de banlieue ? Plusieurs lignes d’arrêt pour les automobilistes seraient reculées pour que les virages soient sécurisés… Les passages pour piétons des intersections seraient plus sécuritaires…

      Non mais le défi c’est de corder le plus de monde que possible alors que je fais le contraire ou je les ferais attendre…

      Il manque de place mais les minuscules espaces qui deviennent ou deviendraient disponibles tout le monde se bat pour les avoir…

      Une belle place pour mettre une terrasse … Plus de place pour les piétons… Mais on a même pas sécuriser les intersections ni les cyclistes…

      Sauf qu’on aime bine rêver ou faire rêver… C’est juste dans un 1 et demi que tu emménagerais et tu voudrais rentrer le mobilier de trois chambres à coucher, une salle à manger, un salon et deux salles de bain… C’est à peu près cela le défi…

    • La STM manque d’autobus pour assurer un service de qualité sur les lignes existantes.
      Il parait donc illogique d’ajouter des autobus sur Ste-Catherine, qui est la seule rue de Montréal bien desservie par le métro. C’est une question de priorité.

      Pour le reste, j’aimerais bien avoir l’opinion d’urbanistes, capables de nous donner une évaluation sérieuse de l’impact économique des différentes configurations.

      Pas l’opinion d’un bien pensant militant pour une cause.

    • Urbanistes et impacts économiques dans la meme phrase. Ahum !. Je pense que les deux s’annulent comme une charge positive et une charge négative. Au contraire, je pense que les autoubus sont nécessaires mais adaptes pour Ste-Cath. Donc, un 15 passagers max a plus grande fréquence, à la rigueur une voie réservée pour les autobus, les taxis, vélos et tutti quanti et l’autre voie pour les autos. Non mais sérieusement qui au juste amène son char sur la Ste-Cath, je peux comprendre si tu fais du cruising, montrer ton bo 4 roues mais à part ca…

    • L’option B avec interdiction des vélos, autobus et camions de livraisons qu’on détourne sur de Maisonneuve qui devient interdite aux voitures et restreinte aux vélos, autobus et camions de livraison. Avec piétonnisation les soirs de 21h à 3h00 et les fins de semaines en été et durant les festivals ou gros événements.

    • L’option “C” à toute vitesse !!!
      Au moins, on aura l’air d’être rendu au 21ième siècle…

      Faut surtout pas permettre le stationnement ni à gauche ni à droite…
      Le flot de voiture doit être continu sans possibilité d’arrêter ou de retarder la circulation, sous peine de contraventions salées !

    • Ni

      Pas besoin de bus sur Ste-Cath. Augmentez la fréquence de la 150 sur RL, et la job est fait.

      Savard: venez-vous au centre-ville?

    • Voulez-vous bien me dire ce que font les velos sur Ste – Catherine!
      Ils ont 42 autres options de rues. Ils bloquent la circulation et dangereux pour les pietons sur Ste – Catherine.
      Et j’ai de la misere a croire qu’ils depensent beaucoup d’argent dans les commerces.
      La Ste – Catherine est une rue commerciale avant tout. Et desole pour les verts mais rue commerciale necessite acces auto et stationnement a proximite.

    • Pour les stationnements, la Ville devrait commencer par bien identifier les stationnements existants. Par exemple, dans la tour Loto Québec, le stationnement n’est que de 5$ pour toute la journée! Plusieurs personnes croient que le stationnement coûte 20$ par jour partout parce que c’est le tarif en semaine, ou parce que le stationnement de la Place Bonaventure coûte 22$ en tout temps… D’ailleurs, il y a plusieurs stationnements intérieurs qui appartiennent à des sociétés du gouvernement ou à la Caisse de dépôt. Ces stationnements devraient être gratuit la fin de semaine et après 18h00 en semaine, ou à tout le moins avoir un tarif unique de 5$ pour la journée.

      L’option D est la plus flexible. L’été, de jour l’espace supplémentaire pourra être pour les piétons, et de nuit pour les livraisons. En hiver, je ne crois pas que nous avons besoin d’autant de trottoir car les gens passent plus par le souterrain et il y a moins de touristes. L’espace supplémentaire pourrait donc être du stationnement ou autre (concours de sculpture sur neige, sapins de Noël, etc.).

    • Ouf ne pas vivre a Montréal quel bonheur. Les grands centres commerciaux en banlieue offrent tout ce qu’offre la Ste-Cat et plus sans tout ses aléas. A preuve la quantité de commerce qui y sont placardé.
      Je doute que les banlieusards se rendent de nos jours sur Cet-Cat pour magasiner, trop peux trop tard pour les planificateurs de Montréal. En passant très pratique le vélo pour magasiner mais seulement si l’achat entre dans un sac a dos..hi..hi…

    • J’ai longtemps été en faveur de la pietonisation. Jusqu’en 2006 en fait. Allez jeter un coup d’oeil à l’est (village). C’est devenu un désastre. On se croirait dans un mauvais film de science fiction de Bruce Willis du genre ville post apocalypse. La piétonisation ne sert que les bars, les restos et les problèmes d’itinérance. Cessez de ramener l’Europe, Montréal n’est pas et ne sera jamais Paris, Milan, Rome, Venise. Pour le stationnement sur rue, effectivement il faut l’enlever. Comme à Toronto (oups, je sais, j’ai dit un gros mot. Les Montréalais détestent admettre que Toronto est bien plus belle et pourtant…), mais pour cela, il faut du stationnement quelque part, mais on est trop puriste pour l’admettre. Résultat: les power center poussent comme des champignons en périphérie et même les puristes du Plateau louent une communauto pour aller faire leurs courses le week end au Dix-30.

    • elvisrobert
      C’est une mosus de bonne idée mais depuis quand Québec fait des cadeaux à Montréal. Pis Non Doc. Je ne suis psa d’acc, un petit autoubus de 15 passagers électrique sur Ste-Cath joindrait, le kitsch, à l’utile et à l’agréable. Pas mal tanné de ces gens qui démolissent et descendent Montréal, pu capable. Dieu Merci ! Vous n’etes pas la majorité. Oui To est une belle ville mais pas partout, la Gardiner est une explosion de laideur et l’accès aux berges est une catastrophe. C’est une tres belle ville pour ceux qui ont bcp de fric. Comme Vancouver, comme Manhatan, comme n’importe quelle grande métropole.

    • Peut importe la solution retenue, il y aura toujours un coco pour se stationner en double et bloquer la circulation.

      À bien y penser, pas seulement un.

    • @gulliver: ”La Ste – Catherine est une rue commerciale avant tout. Et desole pour les verts mais rue commerciale necessite acces auto et stationnement a proximite.”

      C’est pour ça que Maisonneuve et René-Lévesque existent. Pourquoi vouloir rouler sur Ste-Catherine? Autant de chance de tomber sur un parcomètre libre que de gagner à la loterie, encore moins de chance de vous stationner à la porte du commerce que vous cherchez. Quelle différence donc avec une fermeture complète? L’accès automobile et le stationnement existent déjà et existeront même si on ferme la rue à la circulation.

      @Plav: ”J’ai longtemps été en faveur de la pietonisation. Jusqu’en 2006 en fait. Allez jeter un coup d’oeil à l’est (village). C’est devenu un désastre.”

      Lorsque que Ste-Catherine est barrée à la circulation, le village est justement bondé de monde! Un réel succès commercial en plus d’une ambiance incroyable 7 jours sur 7. Même chose sur Ontario Est ou Mont-Royal lors des ventes trottoirs. S’il y a tant de monde qui y vont, ça doit être parce qu’ils apprécient non?

    • Alors que la rue Ste-Catherine nécessite des interventions au niveau de son cadre bâti, l’on veut encore faire des trottoirs enjolivés par de belles poubelles qui ne survivent pas à l’hiver.

      (Re) Faire le trottoir est une initiative simple et politiquement bling-bling.

      À l’ouest de la rue Ste-Catherine, il y a encore plusieurs sections qui sont délabrées et très mal intégrées du point de vue architectural.

      Je pense à l’îlot situé à l’Est de la rue Mackay qui nécessite une intervention de la ville pour rendre les lieux plus conviviaux et beaux.

      Sur le coin sud-ouest de cet îlot, se trouvent de part et d’autre une magnifique et immense fresque ainsi qu’une très belle église avec un petit jardin.

      La fresque qui avait coûté plus de 6 millions il y a plus de 20 ans, fait face à un immeuble de mauvaise qualité ainsi que deux immeubles en ruine depuis plus de 25 ans.

      Ces deux ruines me font penser à la maison Redpath où le propriétaire à sciemment laissé l’immeuble se détériorer pour des fins de spéculation alors que la ville avait (et a toujours) tous les pouvoirs pour exproprier ce propriétaire délinquant. En effet, il n’y a pas de zonage pour les ruines et les lois obligent les propriétaires de bâtiments à les maintenir en bon état.

      Pour améliorer la qualité du milieu de vie, je souhaite que la ville se réapproprie ces espaces pour en faire une placette donnant sur l’église et l’immense fresque.

      Cette intervention de la ville est donc nécessaire pour rendre justice à ceux et celles qui ont investi dans le beau et le bon pour le bien de tous.

    • Doc
      En passant, je ne suggérais que vs descendiez notre ville. Ils se reconnaissent ceux-là.

    • @argumentor

      Dans les faits, Ste-Catherine est en plein bouleversement en ce moment. Tous les locaux qui étaient vides il n’y a pas si longtemps sont actuellement en réaménagement. Plusieurs commerces établis (Mexx, Bedo, Second Cup, etc) changent de locaux au profits de nouvelles bannières. De telles délocalisation coûtent cher car elles sont associées à de grosses primes. On voit aussi quelques réaménagements qui combinent plusieurs locaux en un grand local. Quand on ajuste l’offre comme ça, c’est que la demande est grande et insistante.

      Pas étonnant, avec les milliers de condos qui poussent dans le secteur. Ste-Catherine est la plus grande artère commerciale du pays et tout porte à croire que les commerçants y croient encore.

      Francis Huneault

    • Ste-Catherine est très correcte comme elle est présentement! Les trottoirs sont déjà très larges et le transport en commun est bien assuré par le métro. Encombrer la voie d’autobus vides ne ferait que nuire. Alors ne touchez à rien! Tout ce que vous proposez ne ferait qu’empirer la sitation!

    • Ni

      J’essaie de viser l’absence complète de circulation automobile. Qui me parait très réaliste. Faut juste gérer les livraisons. Mais est-ce véritablement un problème, i.e. comment font-ils en ce moment, c’est pas comme si les places de stationnement étaient vides?

      Mais ca serait extraordinaire, je trippe sur les grandes avenues piétonnes européennes.

    • Ok d’abord ! On réduit à une voie centrale, pas d’autos, mais passage pour un minibus électrique, 15 passagers, max 20 km/h, haute fréquence et qui partagera la voie avec des rickshaws et des food trucks qui pourront emprunter cette voie pour s’installer à des endroits prédéterminés sur les marchepieds élargis.

    • Le D ne règle pas le problème des trottoirs déjà saturés en fin de semaine. Il faut des trottoirs plus grands, mais aussi des espaces pour des terrasses.

      Pourquoi absolument laisser 2 voies sur Ste Cat? Je ne comprends pas cette logique Montréalaise qui consiste à dire que les voitures occupent 2 voies pleines.
      Si on arrête ce principe, les voitures roulent moins vite (et on s’entend que sur Ste Cat la vitesse (même rouler a 50!) ne devrait pas être tolérée). On peut ainsi sortir une solution entre B et D, soit 1 voie avec des espaces de stationnement de chaque côté, ou 1 voie avec des trottoirs plus larges en tout temps + des espaces multi-fonctionnels.

      Aussi avec les métros à 2 pas, je n’ai jamais pris le bus sur Ste Cat. Pourquoi faire? Soit on y est pour magasiner et donc marcher, et si on fait de la distance on a le métro.

      Pour le stationnement, je n’ai jamais compris pourquoi les 450 chialaient sur le manque de places, justifiant le fait qu’ils ne viennent jamais à Montréal. Les parkings souterrains sont nombreux, et bien vides. Le prix? Va acheter une bébelle chez IGA et tu as 2h de stationnement gratuit au Complexe Desjardins.
      La seule critique que je ferais c’est le manque de visibilité des entrées de parking. Alors pourquoi ne pas faire comme les autres villes occidentales font depuis 20 ans et mettre des affichages en temps réel des disponibilités de places selon les parkings aux abords du quartier? Et pourquoi ne pas mettre des flèches au sol en bleu par exemple pour indiquer un coin de rue avant la direction du plus proche parking?

    • Au final, je trouve que cela manque beaucoup d’ingéniosité . Pour l’Option A, je la trouve beaucoup trop dangereuse.

      Pour les autres ? Bien c’est comme si on avait écouté les demandes à gauche et à droite et on s’est dit qu’au final on a trois choix de configuration générale et cela se peut très bien mais on n’en dit pas assez et ce qu’on va faire réellement dans chacune des options retenues.

      Tu enlèves des stationnements sur rue ? Parfait mais on dirige où ces véhicules ? On les incite à venir à pied ? Certains le feront peut-être mais est-ce suffisant ?

      On devrait aussi plus penser au réseau piétonnier souterrain et des stationnements peut-être souterrains et qui communiqueraient avec ce réseau et la rue aussi.

      Pour la sécurité des vélos, il n,y a que C et D qui sont tolérables et encore… C’est étroit… La vitesse permise est de combien sur l’artère ? Quoique cela avance pas tellement alors…

      À l’étroit comme cela, 30 km/h devrait être le maximum permis. Et encore, seulement en théorie.

      Je ne sais pas la bonne solution à retenir mais il faut que ce soit ingénieux, suffisamment sécuritaire et donc mieux que présentement pas pire comme dans l’option A et il faut aussi l’implication des commerçants, propriétaires d’immeubles, travailleurs et autres… Ceux qui animent et fréquentent la rue de manière quotidienne.

      Et il y a des problèmes / solutions à chaque intersection et en fonction des heures de la journée. Quand même, il peut y avoir un choix de configuration générale mais ensuite c’est ce qu’on va en faire et toutes les implications de ce choix.

      Sinon ? On ne voit que quatre dessins et qui ne ressemblent que très, très peu à la rue Sainte-Catherine. La situation actuelle aussi…

      Avec les cases de stationnement plantés aux intersections.
      Des petits scooters ou racks de bixis qui mériteraient presque de se faire accrocher… Des voitures stationnées pour nuire à la visibilité ou encore qui mériteraient de se faire rentrer dans le derrière.

      Sans oublier le fait que les gens roulent ou se stationnent croches , se suivent de trop près… veulent tous passer en même temps… piétons et cyclistes inclus…

      Comme piéton cela me dérange pas vraiment et pour les trottoirs je réussis à doubler pareil si je suis pressé ou sinon je change de rue.

      Ceux qui pensent que l’élargissement des trottoirs dans D va permettre aux piétons de mieux circuler se trompent… Les trottoirs seront en fait rétrécis de ce côté de la rue… On le fait déjà… Prenez la terrasse de la Station des Sports au 2051 Sainte-Catherine Ouest… Il reste juste un petit bout de trottoir pour les piétons… Ce n’est pas grave si on est de bonne humeur et patient ou qu’il n’y a pas trop de monde mais le trottoir pour le piéton n’est pas élargi, il est donné au restaurateur… On peut quand même continuer à passer là. Idem pour 3 Amigos.

    • Comme j’ai déjà dit aussi, ce n’est vraiment pas la même population, la même faune sur toute la rue Sainte-Catherine.

      J’allais il ya plsieurs annés faire des achats chez Provigo sur Sainte-Catherine Ouest mais je pouvais aussi aller près de l’UQAM che Poivre et Sel…

      Allons-yen pensant universités d,abord… UQAM versus McGill et versus Concordia, le quartier alentour… franchement ce n’est pas pareil du tout…

      La Boutique Apple est un peu trop à l’ouest mais comme elle est juste à côté de Ogilvy et avant Crescent… C’est parfait… Tu dépasses Crescent ? Regardez bien les indices cela peut juste commencer par un commerce xxx et la misère commence et le rendez-vous des poqués… Plein de gens honnêtes aussi et non responsables et on peut pas empêcher les commerces de ce genre mais vous pouvez vous douter que la drogue, la prostitution, le jeu pathologique, les problèmes psychologiques et tout fait beaucoup de victimes. Et après on se demande pourquoi plein d’immeubles sont à louer ?

    • erwan

      S’il n’y a qu’une voie, la circulation va être complètement bouchée. Avec le flux continue de piétons, avec-vous déjà tourné à gauche ou a droite sur Ste-Cath? 1-3 véhicules réussisent par lumière verte. Gros, gros max.

      Oui c’est Montréalais parce qu’ailleurs au Québec il n’y a pas de piétons…

    • Ni

      Je ne sais pas pourquoi vous insistez pour votre bus, Maisonneuve et RL font la job.. Pour les rickshaws, ca réglerait aussi une partie de notre problème pour la tonne d’avocats commerciaux qui vont tomber au chomage dans les 10 prochaines années, hein?

    • Tenez, un texte que j’ai écrit il ya une vingtaine d’années quand je pensais encore que ca valait la peine d’avoir des idées….

      ***

      Montréal est une ville charmante. Une ville-coeur, une ville bien-aimée. On la quitte à regret on y revient avec plaisir. On l’aime pour ses habitants, pour son rythme et pour son site plus que pour son urbanisme et ses monuments. Montréal n’est pas encore une ville de beauté. Rome ne s’est pas bâtie en un jour, mais il faut bien un beau jour commencer à bâtir pour l’histoire.

      Montréal doit commencer à se faire une beauté. Il faut commencer à penser la ville de demain. Je ne verrai pas cette ville, mais je voudrais en rêver. Montréal doit penser au delà de l’utilitaire et planifier son développement en fonction de la beauté. Ne plus concevoir ses édifices publics comme si chaque lot était isolé dans l’espace, mais en voir l’ensemble, avec des perspectives, des esplanades… ce qui ne coûte pas plus cher.

      Pour planifier un développement esthétique de Montréal, il faut, dans une première étape, identifier ce qui ne doit PAS changer. Il est exaspérant que chaque nouveau projet de construction à Montréal donne lieu à une levée de boucliers pour défendre un patrimoine caché dont personne, la veille, ne semblait vouloir reconnaître l’existence. Nous perdons un temps précieux à réagir contre le développement de nouveaux projets, au lieu d’agir pour la protection de ce qui a valeur historique.

      Montréal, en collaboration avec les autorités québécoises compétentes et les autres intervenants intéressés, définira ce qui a valeur historique sur son territoire et mettra ce patrimoine à l’abri. Simultanément, tout ce qui ne sera pas ainsi classé “à préserver” devra pouvoir être modifié ou rasé sans tracasseries administratives.

      Ceci fait, la deuxième étape exige un choix. On peut attendre que les siècles donnent à Montréal un visage plus typé; on peut, comme Haussmann pour Paris, refaire en quelques années, en y mettant le prix, une ville merveilleuse; ou on peut choisir le vrai “façadisme” et donner à peu de frais un coup de pouce à l’histoire. Le vrai façadisme, ce n’est pas de garder debout un vieux mur pour compliquer la vie des architectes; c’est de déterminer jusqu’au détail les façades d’un ensemble architectural afin que cet ensemble soit BEAU. C’est ainsi qu’on a fait la Place Vendôme.

      Montréal désignera une rue dont les propriétaires riverains seront d’accord et lancera un concours ouvert à tous les architectes pour en planifier à long terme la façade. Les projets seront soumis au public, lequel indiquera le visage qu’il veut donner à cette rue de Montréal. Le projet choisi deviendra la norme de façade à laquelle devront se conformer toutes les futures constructions sur cette rue, le promoteur demeurant libre d’utiliser comme il l’entend l’espace derrière cette façade. Le prix de l’architecte consistera des honoraires professionnels pré-établis que devront lui verser les promoteurs, au moment où les édifices seront construits.

      Faire une beauté à Ste-Catherine, de Guy à Berri, serait un excellent choix; si les riverains de Ste-Catherine ne veulent pas du projet, toutefois, il sera fait ailleurs: il ne s’agit pas d’imposer quoi que ce soit. Si l’initiative est un succès – se traduisant non seulement par un avantage esthétique mais par une hausse de la valeur des terrains et des propriétés attenantes – elle sera reprise ailleurs.

      On peut ainsi aider à un développement harmonieux de Montréal, en planifiant pour l’avenir certaines rues. Cette approche, toutefois, ne sera pas généralisée; car s’il peut-être avantageux de fixer pour l’avenir le caractère d’une rue, qui devient ainsi la vitrine d’une époque, il ne serait pas souhaitable de décider que toute une métropole sera astreinte à perpétuer le style des années “90… dont rien ne nous dit qu’on ne fera pas un jour beaucoup mieux. Agissons avec modération, mais posons un geste pour affirmer que Montréal veut devenir une ville de beauté.

    • DoC
      Je ne suis pas imbécile, je suis très en mesure de saisir que les deux autres lignes en parallèle sont suffisantes pour satisfaire la demande, la n’est pas la question, je parle d’un mini-bus pas d’un bus, ces minibus seraient comme une gimmick touristique pas cher et praticos en même temps, pas mal moins cher qu’un tram pis honnêtement tant qu’à faire je mettrais le paquet et je ferais des trottoirs radiants, anyway, pour ce qui des rickshaws, je suis vraiment sérieux, mais les avocats, je ne pense pas, j’ai peur de leur réaction avec le premier touriste qui laissera un mauvais pourboire. Genre mise en demeure ou atteinte à la réputation. En passant, ce n’est qu’une opinion, ce n’est pas scientifique mon affaire, les avocats ne disparaitront pas voyons, ils ne seront absolument pas affectés par les soubresauts technologiques, ils sont à l’abri de tout ce mouvement. J’aurais pu prendre une autre profession libérale, ne vous sentez pas visé voyons.

    • Ni

      Chill, on rigole! Le coût-bénéfice de votre min-bus me semble trop élevé On marche dans le milieu de la rue puis, tout a coup, faut se tasser? Nah. De Guy a St-Denis c’est quoi, 3 kilometres de marche?

      Je ne dirais pas non a un minirail en hauteur par contre, si on est capable qu’il soit esthétique.

    • Un mini-rail assez élevé pour voir ce qui se passe vraiment dans les bureaux d’avocats. LoL ! C’est probablement mieux qu’un mini-bus, mais je ne vois pas comment ca couterait moins cher qu’un mini-bus, ok, compromis, on rachete le matériel roulant de Frontier Town et Wally World vous savez les mini- choo – choo !

    • Ni

      On l’installe du coté sud, pour laisser le maximum d’espace piétonnier ensoleillé. En plus, Ste-Cath ce n’est pas comme Sherbrooke, pas grand facades intéressantes.

      Quelque chose comme une version très light du skytrain de Miami (qui est absolument magique).
      Pour le coût? Bah, on vaut bien cela. A ma retraite, je deviendrai cher de gare.

    • cher de gare. Bénévole, alors pas cher.

    • Tenez, un texte que j’ai écrit il ya une vingtaine d’années quand je pensais encore que ca valait la peine d’avoir des idées….-Callard
      ________
      V’la 20 ans c’était les idées progressites qui pognaient. Aujourd’hui, le progrès passe par l’austérité cartes de crédit loader oblige grâce à vos bonnes idées de v’la 20 ans.

    • une voie seulement, pour autobus et taxi seulement.

      piste cyclable avec les 2 directions sur le cote nord seulement

      espace qui “vole” de l’espace au trottoir sur le cote sud pour les bus et taxi afin de ne pas arreter le flow du traffic

      un “traffic cop” aux 4 ou 5 intersections afin de garder une fluidite et empecher que les automobilistes allant nord-sud ne “bloquent pas le box” de l’intersection

    • Option C ou statu quo.

      L’option D doit être rejetée, faire marcher les piétons dans la rue n’est pas sécuritaire. L’option A n’augmente pas la largeur des trottoirs. L’option B ne les élargit que de 1 m, ce qui ne justifie pas l’investissement.

      L’option C élimine le stationnement sur rue. Les commerçants sont-il d’accord?

    • Pas de voitures et un bus gratuit au centre pour “dédommager” les commerçants d’avoir enlevé des places de stationnement. Ca permettrait aux gens qui vont là en voiture d’arriver à leur stationnement plus rapidement (même si la meilleure façon d’aller au centre-ville c’est par le Métro).

      @beaufran
      “faire marcher les piétons dans la rue n’est pas sécuritaire. ”
      Donc, vous me dites que j’étais en danger à chaque fois que j’ai marché sur une rue piétonne en Europe ou les véhicules de livraison étaient permis. Je ne l’aurais pas cru !!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « août   oct »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives