Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 13 septembre 2014 | Mise en ligne à 8h08 | Commenter Commentaires (56)

    Je relève le défi du… Book Bucket Challenge

    157251-ventes-magasins-indigo-grandes-surfaces

    Après le Ice Bucket Challenge, voici le Book Bucket Challenge, une idée qui émane de je ne sais trop où, d’un groupe indien semble-t-il, mais que j’aime bien.

    Il suffit de citer, le plus spontanément possible, 10 livres qui nous ont marqués, de lancer le défi d’en faire autant à trois personnes, puis de verser un don à une organisation qui lutte contre l’analphabétisme.

    Guillaume Lavoie, de Projet Montréal, a ainsi publié sur Facebook sa propre liste de 10 œuvres hier, puis il a lancé le Book Bucket Challenge à Richard Bergeron, Paul Houde et moi-même.

    Je suis flatté. J’accepte volontiers. Même si l’exercice est plus ardu que je pensais. On arrive vite, mettons, à «dix livres qui nous ont marqués, d’une façon ou d’une autre»…

    J’ai donc triché un peu. J’ai répondu au défi de Guillaume Lavoie en publiant ma propre liste de livres (que vous retrouverez aussi plus bas, pour les intéressés), mais j’en ai retiré toutes les œuvres qui concernaient les villes pour en faire une seconde liste, expressément pour ce blogue, que voici…

    - The Death and Life of Great American Cities, de Jane Jacobs

    LA référence pour quiconque s’intéresse à la mécanique urbanistique et anthropologique des villes. Publié en 1961, il s’attaquait de plein front au développement tout-à-l’auto pour y préférer un développement à échelle humaine. Pénétrant.

    - Les Lisères, d’Olivier Adam

    Roman d’un de mes auteurs préférés, ce livre cache une critique fort juste de la banlieue pavillonnaire française, qui ressemble un peu à nos propres cités de bungalows, mais avec des terrains plus petits et davantage de hautes clôtures. Sensible.

    - Jean Drapeau, Susan Purcell et Brian McKenna

    La seule véritable biographie de Jean Drapeau a été écrite en anglais, curieusement. Les livres publiés en français qui prétendent retracer sa vie ne sont, hélas, que des ersatz de biographie. Mais après l’avoir lu, on se demande qui pourrait faire mieux. Passionnant.

    - Last Juror, de John Grisham

    Certains pourraient être étonnés de retrouver ici un Grisham, mais celui-ci est un intéressant mélange de roman et d’essai urbanistique. C’est un suspense, mais qui par la bande se permet une sévère critique du développement rural et suburbain des années 1970, lorsque les centres commerciaux ont tué le cœur commercial des plus petites villes. Captivant.

    - Triumph of the City, Edward Glaeser

    Cet ouvrage est un grand écart entre le modernisme des tours résidentielles et l’urbanisme à échelle humaine, une apologie réussie de la densification avec un parti pris pour le bipède qui la vit au quotidien. Savant.

    - La folie des grandeurs, Peter Trent

    C’est une brique, certes, mais qui contient trois livres en un : une bio fascinante de l’auteur, la meilleure analyse des rapports anglo-franco qu’il m’ait été donné de lire et un récit à la première personne de la saga des fusions, que Peter Trent démolit avec moult chiffres. Nécessaire.

    - Le pays réel sacrifié, Gérard Beaudet

    Une charge à fond de train contre le rouleau compresseur des sacrosaintes «retombées économiques», qui servent trop souvent à justifier l’abandon des plus éléments considérations environnementales et urbaines. Pertinent.

    - How Architecture Works: a Humanist Toolkit, de Witold Rybczynski

    Une excellente introduction à l’architecture rédigée par un expert hors pair, ayant enseigné à l’université McGill, qui n’hésite pas à utiliser sa connaissance de Montréal pour la citer en exemple (ou en contre-exemple). Intéressant.

    - Le rêve de Champlain, David Hackett Fisher

    Je vous en reparlerai, mais ce livre est un must pour quiconque réfléchit au nom à donner au futur pont enjambant le Saint-Laurent. Disons que ça replace dans son contexte l’idée farfelue de remplacer le nom de Champlain par celui du Rocket… Fascinant.

    - If Mayor’s Ruled the World, de Benjamin Barber

    C’est le livre que j’aimerais voir sur la table de chevet de notre bon maire. Les États-Nations s’essoufflent clairement alors que les villes gagnent en importance et en pertinence. Les maires doivent prendre plus de place par l’entremise des partenariats et des réseaux. Engageant.

    Et vous, quels seraient les livres, qui touchent les villes ou non, que vous mettriez dans votre propre liste si on vous lançait le Book Bucket Challenge?

    ***

    Voici les 10 livres généraux qui m’ont marqué, tels que transis à Guillaume Lavoie…

    - L’espion qui venait du froid, de John Le Carré

    - From Beirut to Jerusalem, de Thomas Friedman

    - Les trois livres de la trilogie Frank Bascombe (The Sportswriter, Independance Day, The Lay of the Land), de Richard Ford

    - Albert Londres: vie et mort d’un grand reporter, de Pierre Assouline

    - Henri Cartier-Bresson: L’œil du siècle, de Pierre Assouline

    - La Route, de Cormac McCarthy

    - L’œuvre au grand complet d’Emmanuel Carrère

    - The Power Game, de Joseph S. Nye Jr

    - The Secret Race, de Tyler Hamilton

    - To Be a Runner, de Martin Dugard


    • Quelle bonne idée! C’est vrai que ce n’est pas un exercice facile. Je me lance!

      1- Vers une architecture, livre manifeste rédigé par Le Corbusier en 1923. Le Style est de son temps, parfois aux limites de l’humour noir. C’est un livre fondateur du modernisme en architecture. Il trône tout juste à côté de mon clavier au travail. Incontournable.

      2- L’architecture Moderne depuis 1900, William Curtis. S’il y a un ouvrage à consulter pour prendre du recul face à l’architecture moderne, et surtout pour bien en comprendre l’origine, c’est ce livre.

      3- Tentative d’épuisement d’un lieu parisien, Georges Perec. Plus léger et court, ce livre rapporte le quotidien urbain comme aucun autre. On se contente de décrire sèchement le déroulement des événements aux abords d’une place publique. Une belle invitation à contempler le spectacle qui nous entour en permanence, mais qu’on ignore la majorité du temps.

      4- L’éloge de l’ombre, Tanizaki Junichirô. Un monde sépare les cultures occidentale et orientale. Dans ce livre écrit en 1933, un vieux maître y développe sa propre conception du beau selon les plus pures traditions japonaise. Déstabilisant par moments, démystifiant à d’autres.

      5- Conversations with Mies van der Rohe. Cet homme de peu de mots, qui est à la source de la très célèbre maxime ”less is more”, est tout aussi incontournable que Le Corbusier. C’est dans un train entre NYC et Montréal, revenant d’un long voyage en Allemagne, que j’ai lu cet ouvrage. Sous forme de questions/réponses, on arrive à mieux connaître l’homme derrière l’architecture. On comprends aussi ce qu’il a fallu pour réaliser ces chefs d’oeuvre d’innovation technique et d’élégance.

      6- L’histoire du Vieux-Montréal à travers son patrimoine, Lauzon et Forget. Le titre est un résumé en soit. Je le conseille car il remet Montréal en perspective, en tant que métropole canadienne. On y voit l’évolution d’une architecture en constant bouleversement, qui a pourtant généré l’un des plus beaux quartier au pays. On y comprend que Montréal est née bien avant 67.

      7- Norman Slater, leçon de design. C’est le catalogue d’une exposition tenue au Centre de design de l’UQÀM. Il retrace le parcourt d’un homme ayant marqué Montréal à travers sa participation dans des œuvres magistrales des années 60 comme la Place de Arts, le métro de Montréal, l’expo, etc. Un moderne pour qui la matérialité n’avait rien d’aseptisée. Inspirant.

      8- L’hiver de force, Réjean Ducharme. Ça ne porte pas à proprement dit sur l’urbanité ou l’architecture, mais ce classique de la littérature québécoise, voir francophone, nous image merveilleusement bien le Montréal au tournant des années 1970, le Montréal des gens qui y vivent.

      9- Les Belles-Soeurs, Michel Tremblay. Bon là il est évident que je triche, mais comment peut-on passer à côté. Pour ceux qui n’ont pas vu la pièce, lisez-la. Sans y décrire l’architecture ou la ville, c’est probablement par cette oeuvre que l’on aura eu la meilleure description de ce qui construit Montréal: ses ruelles.

      10- Le tiers paysage, Gilles Clément. C’est carrément un manifeste pour la défense et la promotion des lieux non investis ou désinvestis par l’homme. On y fait l’apologie de la vraie ”nature” du paysage, de l’étonnante biodiversité et de la beauté d’un paysage non traité.

      Bonne lecture,

      Francis Huneault

    • Vous n’avez nommé personne (ici en tous cas!)
      Et je remarque que vous trichez un peu: des livres 3 en 1, une trilogie au complet… ;) 10 livres c’est peu quand on y réfléchit!

    • @Erwan29

      Je n’ai pas triché un peu. J’ai triché beaucoup.
      Dix, c’est trop peu….

      Mais bon, pour jouer le jeu, mettons que dans la trilogie de Ford, mon préféré est The Sportswriter. Et parmi l’oeuvre de Carrère, D’autres vies que la mienne est puissant.

      François Cardinal

    • @francisk

      Merci pour la liste, Francis. J’ajoute ceux que je n’ai pas lus à ma «wish list», surtout L’éloge de l’ombre…

      François Cardinal

    • Trop amusant ce jeu.
      Pour l’instant ma liste serait( l’ordre n’a aucune importance)

      - Limonov, E. Carrière
      - L’Indien malcommode, Thomas King
      - This side of Parradise, F.S.Fitcgerald
      - Cul de sac, Yves Thériault
      -La chute
      -L’homme révolté, Albert Camus
      -Les racine du ciel, Romain Gary
      -Les mémoires D’Hadrien, M.Yourcenar
      -la nostalgie n’est plus ce qu’elle était, S.Signoret
      -Bonheur d’occasion,

      Mes excuses les plus sincères à tous ceux qu’aujourd’hui…

    • Mon top 10:

      “À l’Ouest rien de nouveau” de Erich Maria Remarque
      “L’énigme du retour” et “Pays sans chapeau” de Dany Lafferière
      “Germinal” de Zola
      “Amour, colère et folie” de Marie Vieux Chauvet
      Les raisons de la colère de John Steinbeck
      “L’étranger”d’Albert Camus
      “1984″
      “The Fix”de Declan Hill
      “No place to Hide” de Glen Greenwald

    • Dans le désordre le plus total :
      - The STAND – Stephen KING
      - Catcher in the Rye – JD SALINGER
      - Un Dimanche à la Piscine à Kigali – Gil COURTEMANCHE
      - Les Poèmes Saturniens – Paul VERLAINE
      - Il Deserto dei Tartari – Dino BUZZATTI
      - Il Conformista – Alberto MORAVIA
      - Comment les Démocraties Finissent – Jean-Francois REVEL
      - For the Time Being – Annie DILLARD
      - Corruption & the Decline of Rome – Ramsay MACMULLEN
      - The Ciano Diaries – Galeazzo CIANO

      Tellement d’autres… Mais bon …

    • Le guide de l’auto 2008
      L’annuel de l’auto 2010
      L’herbe bleue
      Menaud maître draveur

      Bon j’en ai juste quatre!

    • Tous les ‘’Guide de l’Auto’’ depuis l’Expo…LoL

    • Cool… Au début, je me pensais incapable d’en avoir dix… Et, d’un coup, les titres se sont mis à défiler…

      - Le Fléau / Stephen King
      - Marche ou crève / Richard Bachman (Stephen King)
      - Les robots (trilogie) / Isaac Asimov
      - Dune / Frank Herbert
      - Star Wars: From the Adventures of Luke Skywalker / Alan Dean Foster
      - Hunt for Red October / Tom Clancy
      - The firm / John Grisham
      - L’étranger / Camus
      - Le petit Nicolas / René Goscinny
      - À toi Richard… : altius, angélus, airbus / Richard Garneau

    • À l’âge où je les ai lus :

      La Métamorphose
      Les frères Karamazov
      Tout Conrad
      Le journal d’un curé de campagne
      Lonesome Dove
      Germinal
      La Chatreuse de Parme
      Cent ans de solitude
      Les autres Richard Ford pour compléter FCardinal

      et mon No 1:
      Moby-Dick

      Je vais aussi faire un don car savoir lire est mon plus grand heritage.

    • J’insère aussi quelques BD’s, des œuvres d’arts qui valent la peine d’être mentionnés.

      Paul à Québec – Rabagliati, Michel
      Les fourmis – Werber, Bernard
      Le trône de fer, l’intégrale 3 – Martin, George R.R.
      La vérité sur l’affaire Harry Quebert – Joel Dicker
      Le but- Cox, Jeff
      Les Fils de la liberté 1 – Le Canard de bois – Caron, Louis
      Un loup est un loup – Folco, Michel
      Dieu et nous seuls pouvons – Folco, Michel
      Non-aventures – Beaulieu, Jimmy
      Chroniques Birmanes – Delisle, Guy

    • Super bonne idée. Les libraires/enseignants du Québec vous lisent j’espère et sauront capitaliser sur cet effet d’entraînement. Je vais travailler sur ma liste.

      On devrait défier les bonzes de la classe politique. Ils sont presque tous avocats ou médecins alors ce serait intéressant de savoir ce qu’ils ont lu, dernièrement ou à l’adolescence. Et pas de livres de biologie tout de même!

      Et je serais morte de rire que Yann Martel soit au courant et lance le défi à Stephen H.
      Avec la caisse de livres qu’il lui a envoyé, ok les titres qu’il a suggérés, il pourrait s’attirer un certain capital de sympathie des écrivains/vaines.
      Ok là, on rêve en couleur, mettons.

      Et l’idée de faire des dons va faire boule de neige on espère.

    • Je m’en tiendrai à des livres que j’ai relus plusieurs fois parce que je les avais particulièrement appréciés la première fois. Certains remontent à plusieurs années. (sans ordre de préférence)

      1. Le Rouge et le Noir de Stendhal
      2. L’Étranger de Camus
      3. Terre des Hommes de Saint-Exupéry
      4. Médée d’Euripide
      5. Antigone de Sophocle
      6. Le Banquet de Platon
      7. Les Essais de Montaigne
      8. Les Fleurs du Mal de Baudelaire
      9. Poésies de Villon
      10. Les Mémoires d’Hadrien de Marguerite Yourcenar

    • Par auteusr:

      L’œuvre au noir –Yourcenar
      Mémoire d’Adrien-Yourcenar
      L’idiot-Dostoïevski
      L’Étranger-Camus
      Le procès- Kakka
      Le Prince – Machiavel
      Hamlet-Shakespeare
      Le Roi Lear-Shakespeare
      L’art de la Guerre-Sun Tzu

    • Il m’en manque 1

      Disons:

      Watch Your Tongue – auteur oublié

    • Très intéressant, essayons:

      -Les fourmis – Bernard Weber
      -Les Thanatonautes- Bernard Weber
      - Jeanne, fille du roy
      -Série Ramses – Christian Jacq
      - La ferme des animaux -G. Orwell
      - Bilbo le hobbit – Tolkien
      - Voyage au centre de la terre – J. Verne
      - L’oeuvre de San Antonio ( bon c beaucoup de livres, mais son style est marquant, lol)
      - Le petit prince de St-Exupéry
      et mon préféré : -Le comte de Monte-Christo – Dumas

    • J’adore ce jeu. Et ma liste change à chaque fois que j’y joue…

      -Les chroniques du Plateau Mont-Royal. Michel Tremblay.
      -Adrienne Mesurat. Julien Green.
      -Paris de ma fenêtre. Colette.
      -Carrie. Stephen King.
      -La route. Cormac Mac Carthy
      -À la recherche du temps perdu. Marcel Proust.
      -Le temple du soleil. Hergé.
      -Le langage perdu des grues. David Leavitt.
      -À livre ouvert. William Boyd.
      -Voyage au centre de la terre. Jules Verne.

      Déjà rendu à dix?

    • Comme n’importe qui, j’ai plusieurs livres que j’adore ou qui ont façonné mes orientations intellectuelles.
      Toutefois, à mon sens, ce «défi» persiste dans la lignée narcissique de son prédécesseur. Au lieu de se montrer sous un jour «entreprenant», on se montre sous notre jour «intellectuel»… Dans les deux cas, on en revient à s’exposer pour le plaisir de s’exposer.

    • Peut-être pas aussi spectaculaire que le “ice bucket challenge”, mais j’espère que ça aidera la cause et que les gens n’oublieront pas de faire un don avant de publier leur liste.

    • @Tous

      Et pour ajouter aux listes, voici celle de Guillaume Lavoie, qui m’a lancé le défi.

      - Le Comte de Monte-Cristo, d’Alexandre Dumas
      - Famille sans nom, de Jules Verne
      - Long Walk to Freedom, de Nelson Mandela
      - Le Petit Prince, d’Antoine de Saint-Exupéry
      - Court Government, de Donald Savoie
      - Yvon Deschamps: Un aventurier fragile, de Claude Paquette
      - Bound Together, de Nayan Chanda
      - Histoire des maires de Montréal, de Marsolais, Desrochers et Comeau
      - Founding Brothers, de Joseph J. Ellis
      - Cicero, de Anthony Everitt
      - Triumph of the City, d’Edward Glaeser
      - Les 25 essentiels sous peine d’être ignorant, Revue Argument
      - Oil on the brain, Lisa Margonelli
      - The Guns of August, de Barbara Tuchmann
      - Une voix pour la terre, de Karel Mayrand
      - Camillien Houde: Le Cyrano de Montréal, de Louis-Martin Tard
      - The Healing of America, de T.R. Reid
      - Moonwalking with Einstein, de Joshua Foer
      - Les Réformistes, d’Éric Bédard
      - Bismarck : A life, de Jonathan Steinberg
      - Worldly philosophers, de Robert L. Heilbroner
      - Here comes everybody, de Clay Shirky

      François Cardinal

    • @ Tous

      Et dans la même veine, voici la liste d’Etienne Coutu, à qui j’ai lancé le défi.

      - Regards sur l’architecture et la ville, Jean-Pierre Bonhomme
      - Histoire de Montréal, en 5 tomes, Robert Rumily
      - Studies in tectonic culture, Kenneth Frampton
      - Aménager l’urbain, de Montréal à San Francisco, Annick Germain et Jean-Claude Marsan
      - Habiter New York, la forme institutionnalisée de l’habitat New-Yorkais de 1850 à 1950, Richard Plunz
      - On architecture, collected reflections on a century of change, Ada Louise Huxtable
      - The power broker, Robert Moses and the fall of New York, Robert Caro
      - Les Québécois au volant, c’est mortel, Richard Bergeron
      - Le diable dans la ville blanche, Erik Larsson
      - On dirait que vous ai manqué, L’épopée de Camillien Houde, Robert W. Brisebois

      François Cardinal

    • The Grand Tour/Travelling the World with an Architect’s Eye de Harry Seidler chez Taschen (700 pages).Un tour d’horizon à travers les époques et les cultures.Peu de textes et beaucoup de photos.Beau livre,ça vaut le coup d’œil.
      Théories en 30 secondes (les 50 théories scientifiques les plus intrigantes) chez Hurtubise.Dans la même collection d’autres thèmes sont abordés de façon simple.Très intéressant,belle présentation et accessible à tout le monde.

    • - Godel, Escher, Bach: an eternal Golden Braid de Hofstader
      - Le comte de Monte-Cristo Alexandre Dumas
      - Le zéro et l’infini de Arthur Koestler
      - 1984 George Orwell
      - 2001 l’odyssée de l’espace Arthur C. Clarke
      - Les animaux dénaturés de Vercors (Jean Bruller)
      - Le singe nu Desmond Morris
      - Germinal Emile Zola
      - L’existentialisme est un humanisme Jean-Paul Sartre
      - Le pendule de Foucault Umberto Eco
      - L’avalée des avalées Réjean Ducharme

      Et plein d’autres.

    • Vous devriez avertir qu’il ne faut pas se le verser sur la tête le bucket de livres … ca fait mal. J’ai 3 bosses en plus ;-)

    • J’ai l’impression que certains confondent “livres qui nous ont marqués” et “livres qu’il faut nommer pour avoir l’air vachement intello”…

    • À tous
      L’idée d’un TOP10 de ses livres préférés est excellente. Ça a été lancé par une librairie indépendante en Suisse. Et c’est devenu viral. Ça se passe en photos, encore mieux.
      Voir le lien
      https://fr-fr.facebook.com/pages/Librairie-du-Midi/157142754299889

    • Quand même bizarre qu’Agaguk40 n’a pas Agaguk sur sa liste…HaHa !

    • @jaypee2
      Vous dites ça parce que vous connaissez personnellement ces gens ?

    • Ma liste-
      Open arms, Marina Endicott
      Memories of my melancholy whores, Gabriel Garcia Marquez
      N’oublie pas d’être heureuse, Christine Orban
      The traveller’s hat, E. A. Potvin
      Mending fences, Esther Paul
      The progress of love, Alice Munro
      Depuis la fenêtre de mes cinq ans, Arlette Cousture
      Life of Pi, Yann Martel
      Barney’s version, M. Richler
      Je n’aurai pas le temps, Hubert Reeves
      Et ça c’est à part ceux dont je me suis défaite pour les donner à Pierre, Jean, Jacques…et dont je même rappelle plus les titres.

      En lisant la liste des autres, j’ai pris des notes pour mes futures lectures d’hiver…Des classiques surtout. Mais pas Agaguk. Trop cru!!!

      Merci à tous!

    • @NiCMef,

      pas un seul livre d’Yves Thériault. Il y a SireConstance qui a Cul-de-sac de Thériault dans sa liste. Nous avions Cul-de-sac en lecture obligatoire, alors comme pour la majorité des lectures obligatoires je n’ai pas aimé. Je l’ai relu bien des années après et j’ai aimé au point d’acheter Agaguk que j’ai adoré.

    • Je fais des bandes dessinées pour enfant sur la finance.

      Le premier s’appelle : cassé comme un clou
      Le second : riche comme crésus

      Mon personne principale a un mode de vie qui l’amene soit a être cassé ou soit a être riche pour que les enfants comprenne bien que c’est notre façon d’être et de penser qui détermine notre philosophie économique.

    • @picotte_simon
      Le troisième pourrait s’intituler “Mythomane comme Respectable”.

    • Jacques le fataliste et son maître (Diderot)
      Voyage au bout de la nuit (L.F. Céline)
      Mort à crédit (L.F. Céline)
      Madame Bovary (Flaubert)
      Les bienveillantes (Littell)
      Disgrace (Coetzee)
      Nouvelles en Pléiade (Maupassant)
      Le K (Buzzati)
      Trilogie Jacques Vingtras (Vallès)
      Contes (Ferron)

    • dcsavard
      Vous avez raison, parfois, les lectures obligatoires, en tant qu’élève, nous nous rebutons tout naturellement, disons que le grand classique du cursus en partant, il a un compte de 2 prises (Comme disait mon grand-père, les enfants en dehors de l’école finissent tjrs par nous surprendre par leur intellect, mais sur un banc d’école ce ne sont que des ptis cons). J’ai déjà été un de ces ptits cons. J’ai détesté l’Étranger de Camus, le prof de français nous l’a littéralement gavé dans le fond de la gorge, bcp plus tard un cousin m’a convaincu de lire La Peste, j’ai adoré. Pkoi, bin , j’étais plus vieux, pis bin, c’est moi qui a décidé de le lire.

    • @NiCMef
      On nous a forcé à lire Thérère Desqueyroux de Mauriac en sec. 3. C’est un roman tout en dialogue intérieur. C’était affreux. Nous n’étions pas prêts à cet âge à lire quelque chose comme ça. Je suis certain que ce livre a détourné de la lecture, plusieurs élèves. Plus d’action comme le Comte de Monte-Cristo justement, nous aurait captivé un peu plus.

    • OK.
      La série Biggles de W.E.Johns

      La série Bob Morane de H.Vernes

      Les IXE 13 de Pierre Daigneault

      Le matin des magiciens de L.Pawels et J.Bergier

      L’affaire Charles Dexter Ward de H.P.Lovecraft

      Le pendulum de Foucault de Umbrto Eco

      La série Dune de F.Herbert

      La série Hypérion de D.Simmons

      La série J.Ryan de T.Clancy

      Chacal de F.Forsyth

    • @NicMef
      ; ) Je ne garde pas un très bon souvenir de cette lecture, surtout la scène de l’accouchement.
      Je vous laisse le soin de deviner pourquoi j’ai choisi ce pseudo…

    • OK Agaguk40 ça devrait nourrir mon imagination un gros 10 minutes. Pas de farce, je n’ai pas aimé Agaguk non plus, bin trop jeune à l’époque…Pis en plus, de voir Monsieur de La Bamba joué le rôle d’Agaguk ne m’a pas vraiment inciter à reprendre la lecture du roman.

    • Ma liste est pas mal moins intello que la plupart mais bon, sans prétention la voici dans l’ordre et le désordre de ma bibliothèque.

      La liste de mes envies, Grégoire Delacourt

      L’amour au temps de choléra, G. Garcia Marquez (et tous ses livres sans exception)

      Ensemble c’est tout, Anna Gavalda

      La vérité sur l’affaire Harry Quebert, Joël Dicker

      Nos gloires secrètes, Tonino Benacquista (et tous ses livres sans exception)

      Juliette Pomerleau, Yves Beauchemin

      Petites infamies, Carmen Posadas

      J’avais des ailes mais je n’étais pas un ange, Frank W. Abagnale (J’avais fait un travail au début du secondaire sur ce livre et je l’ai relu plusieurs fois par la suite).

      Les belles-soeurs, Michel Tremblay

      Voyage au bout de la solitude, Jon Kratauer

      @tous
      un gros merci, plusieurs m’ont aidé à regarnir ma liste de livres à emprunter à la bibli.

    • 10 livres qui ont changé ma vie. Il y a eu avant et après ces livres.

      - Les malheurs de Sophie de la Comtesse de Ségur. Il existe donc des petites filles amusantes et pas gentilles.

      - Tintin au Congo de Hergé. Il y a d’autres mondes et on peut aller y rencontrer les gens.

      - Mémoires d’une jeune fille rangée de Simone de Beauvoir. C’est qui cette femme “rangée” qui déconstruit et reconstruit mon identité ?

      - L’amant de Marguerite Duras. Ah! Duras… âme universelle des femmes amoureuses. Combien de secrets as-tu gardés pour toi ?

      - L’étranger de Albert Camus. « Aujourd’hui, maman est morte ». Comment arrêter après cette première phrase ?

      - Poèmes sauvés du monde de mon ami poète Yves Boisvert mort prématurément.

      - Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer de Dany Laferrière. Des lieux, des ambiances, des Mizz que je connais. Dédié à mon ami Roland Désir (l’homme de mes vieux jours) “en train de dormir, quelque part, sur cette planète.”

      - Vandal love ou Perdus en Amérique de Deni Y Béchard. À la recherche du père perdu, de ses secrets, de ce que je perpétue de lui.

      - Monsieur de Voltaire de Victor-Lévy Beaulieu. Un certain regard sur François-Marie Arouet entremêlé de québécitude. Un monde ! Une race de monde.

      - Venus Erotica d’Anaïs Nin et son Journal intégral. Tiens donc. Il est possible d’être complètement en dehors du moule et de partir à la rencontre de la planète entière sauf qu’il y a un prix à payer et que toute la vie n’est pas assez longue pour ce faire.

    • @nemo
      L’idée n’est pas de faire une liste pour impressionner qui que ce soit mais plutôt de donner aux autres la curiosité de découvrir nos grands plaisirs de lecture. Il y a dans votre liste quatre titres qui auraient pu aussi se retrouver dans la mienne. Vous me donnez juste envie de découvrir les six autres…

    • @jaypee2
      Et vous, quelle serait votre liste? C’et un jeu, vous avez le droit de nommer Yourcenar, Hergé, Troyat, Rabagliati, Marie Laberge ou tout ce que vous aimez. Même si vous adorez Guy des Cars on va comprendre.
      Confession: j’ai lu plusieurs livres de Guy des Cars, mais j’avais à peine quatorze ans et des problèmes typiques d’adolescent…

    • ok je ne me retiens plus, 10 livres qui me viennent a l’esprit qui m’ont fortement marque

      Racines du Ciel – Romain Gary

      Adieu Gary Cooper – Romain Gary

      (en fait 80% des romans de Gary Cooper… Charge d’Ame aussi etait super)

      La Vie Devant Soi – Emile Ajar

      Foucault’s Pendulum – Umberto Eco (regle generale j’aime pas les traductions francaises)

      Grapes of Wrath – John Steinbeck (look around mom, I’ll be there)

      Farewell to Arms – Ernest Hemingway.

      L’Argent – Emile Zola (EXACTEMENT le crash de 2008, sauf qu’ecrit fin XIX – prophetique)

      La Terre – Emile Zola

      Les multiples chroniques de Guy de Maupassant

      Life and sport on the north shore of the lower St. Lawrence and Gulf – Napoleon Comeau – comme dans Baie-Comeau, ecrit en anglais en version originale. Un personnage fascinant!!

      sans pouvoir omettre:

      1984 – George Orwell

      Un roman d’Yves Theriault lu au secondaire m’ayant marque, mais oublie le nom (pas Agaguk, quoique c’etait bon)

      The Portrait of Dorian Gray – Oscar Wilde

      Tous les Bob Morane!!! qui avait les cheveux drus, en brosse, avec son eternel acolyte Bill Ballantine… “Terreur a Manicouagan” nous enorgueillisait de lire un ces romans publie par Manchot (je me trompe) qui se passait chez nous.

      Premier roman: la Victoire du Cheval Rouge, lu en ‘88. C’etait aussi le premier roman lu par mon pere, environ 30 ans plus tot

      Avec tous ces romans portant sur l’architecture, domaine en lequel j’ai connaissance zero – aucune mention de Phylis Lambert?

      PS. bravo Montrealaise de mentionner des femmes… j’ai toujours eu honte de ne pas lire de romans ecrits par des femmes. “Memoires d’Hadrien” fut penible pour moi – on me l’avait suggere parce que je suis un groupie de Romain Gary. Simone de Beauvoir? trop de son epoque. Gabrielle Roy? faudrait, par souci historique

    • @ agaguk40

      “Et vous, quelle serait votre liste?”

      C’est une bonne question… C’est difficile car des livres qui nous ont marqué quand nous étions ados peuvent nous sembler aujourd’hui tout à fait banals ou même carrément illisibles… Certains classiques que nous aimerions aimer peuvent en revanche nous tomber des mains… et parfois, des livres tout à fait ordinaire peuvent tomber au bon moment et nous ouvrir un monde…

      Vous citez Rabagliati, Hergé… Passant beaucoup de temps à lire de la bédé, cela serait tentant… et comme en plus je vis à l’étranger, la série des Paul -l’auteur a sensiblement mon âge- déclenche en effet pas mal d’émotions…

      Mais bon… essayons de bâtir cette liste sans trop tricher…
      Donc, sans ordre précis:

      L’homme révolté – Camus
      Le combat ordinaire (une bédé en quatre tomes) – Manu Larcenet
      Maîtres anciens – Thomas Bernhard
      Un silence d’environ une demi-heure – Boris Schreiber
      The Contract with God Trilogy (une bédé américaine) – Will Eisner
      À rebours – Joris-Karl Huysmans
      Les ruines de Paris – Jacques Réda
      Chroniques matinales (et Nouvelles chroniques matinales) – Gilles Archambault
      Oncle Vanya – Tchekhov

      et comme il faut rigoler et qu’ils me suivent depuis plus de trente ans: les San-Antonio (mais seulement ceux de Frédéric Dard).

      10, c’est peu… il manque certains auteurs qui m’ont marqué ado, des auteurs qu’il “faut” avoir lu et que j’aime “en bloc”…

    • Les conditions de l’esprit scientifiques de Jean Fourastié lu au CEGEP en philosophie, a été très utile dans ma vie, la philo n’est pas inutile

      Des hommes ordinaires. Le 101e bataillon de réserve de la police allemande et la solution finale en Pologne de Christopher R. BROWNING, lu peu avant le massacre du Rwanda, c’est un élément d’explication du pourquoi de ce massacre

      Brève histoire de l’euphorie financière de John Kenneth Galbraith, un élément d’explication de erreurs constamment répétées en économie

      Les divers livres d’Isaac Asimov, en particulier les Robots et le cycle de Fondation et une petite nouvelle dans laquelle les robots qui protégeaient les humains pour leur éviter tout risque ont fini par les mettre sous sédatifs et les nourrir par intra-veineuse. Parfois, la recherche du risque zéro de certain me fait penser à cette nouvelle.

      Les livres de Jules Verne.

      Une encyclopédie sur l’histoire d’un point vue économique et humain (les gens ordinaires).

    • @ chabanel
      “Simone de Beauvoir? trop de son epoque. Gabrielle Roy? faudrait, par souci historique”
      - -

      Je dirais Beauvoir par souci historique :-)
      Gabrielle Roy… fallait s’arrêter à 10 et j’y suis allée au pif, sans trop réfléchir. Gabrielle Roy, Bonheur d’occasion pour la vie dans le quartier St-Henri des années 40 (?). Magnifique.

      Il y avait un vieux livre qui traînait chez nous. Une de perdue, deux de trouvées. Ça venait de mon grand-père je crois. Enfant, je plongeais dans ce livre mystérieux. Je le voyais comme une histoire de pirates ou de mousquetaires. Imagination d’enfant… C’était en fait un roman fiction de Georges Boucher de Boucherville (1815-1898), membre actif des Fils de la Liberté. On y parle de la Rébellion de 1837 et l’action se passe entre autres à St-Denis-sur-Richelieu, St-Ours et Sorel. Malheureusement, à la mort de mon père ce livre, dans sa version originale du 19e siècle, a disparu comme par magie.

      http://www.1837.qc.ca/1837.pl?out=article&pno=bibliographie14

    • @jaypee2
      Puisque vous aimez Rabagliati et la bédé en général, il existe quelque part sur le net les suggestions de lecture de Rabagliati… Je crois que c’est sur son site officiel. Bonne lecture.

    • J’ai de la difficulté à retenir les titres de livres. Et j’ai tendance à lire tout ce que l’auteur aura écrit s’il a réussi à me séduire à ma première lecture. Bref, dans le désordre et avec un brin d’imprécision :

      Luis Sepulveda
      Mario Vargas Ilosa
      Julia Alvarez
      Gabriel Garcia Marquez
      Pablo Neruda
      Miron
      Godin
      Jim Harrison
      George Duby
      Régine Pernoud

    • J’aurais que dix livres à conserver dans ma bibliothèque? Ce serait ceux-ci :

      Iliade, Homère
      How to Win Friends and Influence People, Dale Carnegie
      Essais, Montaigne
      Éthique à Nicomaque, Aristote
      Hymnes, élégies et autres poèmes (traduction de A. Guerne), F. Hölderlin
      La République, Platon
      Voyage au bout de la nuit/Mort à crédit, L.-F. Céline
      La Bible
      Candide, Voltaire
      Petzi au pôle Nord, Vilhelm et Carla Hansen

    • Des souris et des hommes
      crimes et châtiments
      Le zéro et l’infini
      La conjuration des imbéciles
      La vallée de la peur
      Ma vie (C.G Jung)
      Le tour du monde en 80 jours
      Dracula
      Cayon apache
      Chronique d’une mort annoncé

    • Jeu amusant.

      Le musée de l’innocence – Orhan Pamuk
      Les cerfs-volants – Romain Gary
      Nine stories – J.D. Salinger
      Lolita – Vladimir Nabokov
      Canada – Richard Ford
      Les Ritals – François Cavanna
      Les vacances de Bérurier – San Antonio (s’il faut n’en choisir qu’un!)
      L’enfant brûlé – Stig Dagerman
      L’équilibre du monde – Rohinton Mistry
      Voyage au bout de la nuit – L.F. Céline (illustré par Tardi)

    • Personne n’a parlé du livre sur l’Histoire du Hockey au Canada d’un certain S. Harper !!
      Fiou !!

    • Voici la liste de ma fille de 21 ans, l’ordre n’a pas d’importance:

      1. La physique – Aristote
      2. L’éthique à Nicomaque – Aristote
      3. Le traité de l’âme – Aristote
      4. De veritate – Thomas d’Aquin
      5. Anna Karenine – Tolstoï
      6. Le Phédon – Platon
      7. Le protreptique – Aristote
      8. Les frères Karamazov – Dostoeiski
      9 . Somme théologique – Thomas d’Aquin
      10 . Gorgias – Platon

      Ouf! J’en connais pas beaucoup!

      Les miens suivront.

    • Voic la mienne:

      1. Le seigneur des anneaux – Tolkien
      2. À l’Est d’Éden – Steinbeck
      3. Le singe nu – Desmond Morris
      4. Le golfeur et le millionnaire – Marc Fisher
      5. The hitchhiker’s guide to the galaxy – Douglas Adams
      6. Les rois maudits – Maurice Druon
      7. L’amour et le pouvoir – Collen McCullough
      8. Pascal et les maths
      9. Le monde selon Garp – John Irving
      10 . On the road – Jack Kerouac

    • 1. Anna et Mister God, Fynn
      2. L’Assommoir, Emile Zola
      3. Libérez l’avenir, Ivan Illitch
      4. Le brave soldat Chveik, Jaroslav Hasek
      5. La servante écarlate, Margaret Atwood
      6. Les souffrances du jeune Werther, Goethe
      7. De grandes espérances, Charles Dickens
      8. Les raisins de la colère, John Steinbeck
      9. Fondation, Isaac Asimov
      10. Le libraire, Gérard Bessette

      Toujours le même problème avec des listes, il faut en laisser tomber. J’aurais aimé ajouter, La route de Cormac MCCarthy et World War Z de Max Brooks, mais bof – bof, c’est Achille Talon ! J’ai oublié les bandes dessinées dans ma liste. Est-ce qu’on avait le droit aux bandes dessinées ? Objectif lune et On a marché sur la lune ; Astérix chez les Corses ; Le petit Nicolas ; Top 10, par Alan Moore.

      OK, j’arrête.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « août   oct »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives