Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 19 août 2014 | Mise en ligne à 9h41 | Commenter Commentaires (220)

    Les policiers sont restés les bras croisés. Oui, oui…

    894106

    Je ne sais pas ce qui m’enrage le plus. Les pompiers et autres syndiqués qui ont forcé leur entrée au conseil municipal, saccagé l’endroit, rudoyé les agents de sécurité et effrayé les élus qui s’y trouvaient? Ou les policiers, qui sont restés les bras croisés?

    Le pire, c’est que les «agents de la paix» du SPVM avaient été appelés en renfort avant que se produisent les événements. Ils avaient pris la peine de s’habiller correctement, laissant tomber leurs pantalons de clown, ce qui laisse supposer qu’ils avaient une idée de ce qui s’en venait.

    Ils étaient prêts, donc. Et ils sont restés les bras croisés. Pendant que des sauvages vandalisaient la salle du conseil municipal, s’attaquant à la fois au système et au symbole.

    (AJOUT: Marc Parent vient d’annoncer qu’il y aura enquête sur «le laxisme» et «la complaisance» possibles de ses agents, hier soir. Mais tenez-vous bien, l’enquête menée sur les policiers du SPVM est confiée au… SPVM. Eh oui…)

    En chronique, aujourd’hui, j’évoque la lettre publiée ce weekend dans La Presse de Caroline Dufour, sergente enquêteuse à la SQ. Lors de ma première lecture, samedi, je n’en revenais tout simplement pas qu’une policière en exercice puisse écrire de telles énormités. Je me disais que les moyens de pression violents des syndiqués étaient chose du passé.

    Je la relis ce matin et je la trouve tout à la fois clairvoyante et… surréaliste.

    Permettez que je la décortique?

    Son titre, déjà, fait grincer après le grabuge d’hier : «Le policier, essentiel pour la justice.»

    Mme Dufour y va ensuite d’une envolée sur la noblesse de son métier, surtout celui de «policier de la base». «Ils se doivent de traduire, devant la justice, les membres déviants de notre belle société de droit imparfaite.»

    Bien dit, non?

    Elle rappelle ensuite que les policiers sont «la base, solide et incontournable, du système de justice». «Le policier, ajoute-t-elle, est un rouage essentiel à notre paix sociale. Nous sommes le premier maillon, celui qui procède aux arrestations (…).»

    Si cela est leur rôle premier, on peut donc dire qu’hier, ils ont échoué à exercer leur rôle premier…

    Puis la sergente ose se demander s’il faudra revivre les moments les plus sombres et agressifs de la police de Montréal pour que la population se rende enfin compte de l’importance de la police…

    «Devrons-nous revivre les événements malheureux du 7 octobre 1969, quand les policiers municipaux de Montréal, privés du droit de grève depuis 1944 et voulant obtenir un fonds de pension décent, ont participé à une «journée d’étude» au centre Paul-Sauvé, entraînant la ville de Montréal dans l’anarchie et le chaos? En 24 heures, des centaines d’introductions par effraction, des attaques au cocktail Molotov aux quatre coins de la ville, des braquages de banque et du vandalisme ont marqué cette triste journée.»

    «Faut-il en arriver à de telles réactions extrémistes, se demande-t-elle, pour réaliser le rôle fondamental de nos agents de la paix et, par le fait même, respecter un tant soit peu cette fonction?»

    Relisons cette phrase, si vous le voulez bien : «faut-il» que des «agents de la paix» en arrivent à «de telles réactions extrémistes» pour qu’on réalise leur «rôle fondamental»? Et pour qu’on «respecte» leur fonction?

    Y a-t-il que les non-policiers qui perçoivent l’énormité de cette interrogation? Qui n’en reviennent pas que des gens ayant pour mission de faire respecter la loi et l’ordre se permettent de les piétiner comme ils l’ont fait hier soir?


    • Rendu là, on jurerait que c’est devenu un simple racket de protection. Il me semble qu’il y avait la mafia ou la pègre pour ça.

      Et puis, reverrons nous le weekend rouge, qui avait été, pour la plus grande gloire des pompiers, un bon moyen de “négociation”.

      Reste à instaurer carrément le taxage par les forces de l’ordre et les pompiers, pour qu’ils remplissent leur office : Servir et protéger.

    • Policier bras croisés… c’est un moindre mal. Actions, débordement, jeux de gros bras des syndiqués, là impossible à cautionner.

      Des gens qui agissent d’une manière non-civilisée, ne méritent pas les avantages découlant d’une société civilisée.

    • J’ai toujours défendu les policiers car ils n’ont pas un métier facile. Ils seront toujours critiquer qu’ils fassent leur travail ou pas. Mais là, je commence à manquer d’argument.

      J’habite près du poste de police de Longueuil. Le matin, il m’arrive souvent de rouler avec des voitures de patrouille. Combien de fois ais-je vu des gens commettre des infractions au code la route devant ces policiers, qui visiblement n’avait rien à faire que de la patrouille, et qui n’ont pas reçu de contravention. J’ai manquer de me faire frapper parce qu’un ti-coune à décider de traverser Curée-Poirier alors qu’il devait obligatoirement tourner à droite et tout ça devant un policier qui n’a rien fait.

      Mais aller dans une trappe à ticket, et là vous verrez que les policiers sont très actifs.

      Mais comme je l’ai dit, ils n’ont pas un travail facile.

      Mais le respect ça se mérite également.

      Et hier, les policiers auront perdu beaucoup de respect de la part des citoyens.

    • L’intimidation est une marque de commerce de ces gens et ce depuis longtemps. Ils insultent les élus, brisent du matériel, agressent des personnes pendant que ces valeureux (sic) policiers regardent tout ça sans rien faire. Où allons nous? En tant que citoyen payeur de taxes comment espérer que j’aie de la sympathie pour de tels abuseurs du système. J’en ai ras le bol! J’espère plus que tout qu’il y aura des conséquences pour ces syndicats qui organisent ces manifestations.

    • Je suis aussi enragé que vous d’avoir vu les policiers les bras croisés devant ce saccage! Et cette policière qui a écrit une lettre est une idiote criminelle. Elle devrait être suspendue pour avoir inciter les gens à commettre des actes illégaux et violents.

      Et les pompiers ne sont pas mieux. Payer pour s’entraîner et passer à Occupation double… Il est bel et bien temps que les maires et Québec mettent du ménage là-dedans.

    • Ce qui m enrage moi c est cette mentalité syndicale digne des plus belles luttes ouvrieres sauvages d une autre époque.

      Pour chaque syndiqué qui tient des propos justes et pertinents il y a 99 singes à la so-so-so solidarité !

      Je ne sais si vous avez eu la chance de visiter leur site Facebook qui fut fermé en dedans de 24 heures…mais on y trouvait là la creme de la creme et les citoyens de leur coté ne se sont pas genés pour leur dire leurs quatre vérités. Ils n ont pas la population de leur coté ca c est archi clair et s ils continuent à agir comme ils le font, la population optera pour faire passer la pilule de force plutot que de négocier.

      On sait qu il faut que les choses changent mais on sait aussi qu une parole donnée est une parole donnée. On sait aussi que charité bien ordonnée commence par soi même. On parle tu ici du bon docteur Bolduc ? Qu en est il des $16000 d allocations annuelles non imposables accordées à chaque député ? Et le fond de pension de juges alors ? Et l argent qu on s est fait escroquer par les ingénieurs et entreprenneurs ? Et les subventions aux richissimes festivals ?

      Oui malheureusement on peut anticiper le pire pour les prochaines semaines parce qu on a ici à faire à une gang de sauvages cupides qui savent fort bien qu ils ont le gros bout du bâton alors que d un autre coté on a affaire avec un gouvernement et un premier ministre qui ont tout à prouver et qui tous les deux dissimulent des squelettes dans leurs placards.

      Si eux jugent qu ils peuvent mettre des collants sur des véhicules qui m appartiennent autant qu`a eux, moi je prendrai alors le droit de cracher sur leur (ma) voiture. Pas certain qu ils trouveraient ca légitime et solidaire hein ?

      Le message que j ai à transmettre aux syndiqués est simple et je le fais parce que moi aussi je suis solidaire avec les citoyens pour qui vous travaillez en passant…vous me dégoutez.

    • Quand les surplus accumulés seront considérables,les municipalités paieront à leurs cadres
      Des salaires encores disprorportionnés et feront le fédéral avec les surplus dans la caisse
      de l’assurance chômage,,,pouf envolés

    • ‘Que des gens ayant pour mission de faire respecter la loi et l’ordre se permettent de les piétiner comme ils l’ont fait hier soir’ Me semblait que les policiers n’ont pas fait de désordre dans cette agression, donc, ils n’ont rien piétiné !!!

      Cette incursion dans l’hôtel de ville n’était pas une bonne chose, mais après avoir entendu Pierre Moreau dire qu’ensuite le gouvernement allait étudier la possibilité d’utiliser la loi 3 sur d’autres régimes de fonds de pension comme celui des enseignants et j’imagine de la fonction publique provinciale, la grogne ne risque que de s’intensifier….

      Et peut-être qu’un beau jour pas si lointain, le gouvernement viendra dire au simple citoyen, tu as investis tel montant dans un REER, finalement on va piger dedans au-delà des simples impôts à payer car on a pas les moyens de te payer ce que tu devrais recevoir, pis t’as rien à dire, pis si tes RÉER ont perdu de la valeur à cause du 40 milliards perdu par la caisse de dépôt en 2008 et qu’on veut le rattraper, tu dois payer en parti un supplément pour nos râtés…. On verra comment le simple citoyen répondra alors….

      Oui tous on une limite à la capacité de payer et les fonctionnaire municipaux comme tous les autres aussi…. À ce que je sache, ils sont aussi des citoyens qui paient des taxes et des impôt….

    • Les policiers..

      Est-ce qu’on parle de ceux qui prennent leur retraite à 46….47..48..49 ans… après seulement 25 ans de service???

      Est-ce qu’on parle de ceux`qu’à leur retraite, ils peuvent travailler ailleurs et ce sans affecter leur montant de retraite…..??

      La SQ

      Est-ce qu’on parle de ceux qui sont les seuls enployés au Québec qui ne paient pas d’assurances chômage que ce soit au public ou au privé ??

      Job dangereuse???????alors qu’il y a eu à peine 5 morts par balle dans les 20 dernières années au Québec……comparezle nombre de décès au travail avec les travailleurs de la construction et d’usines pour le fun.

      Quelle farce….pensez à ce que ca coutent aux contribuables seulement 1 policier à la retraite à partir de 48 ans s’il décède à 90 ans….full pension.

      Les conditions des policiers sont un véritable scandal et ce depuis des décennies et les gens commence à peine à se réveiller…. quelle farce

    • Le syndicat ne s’aide pas en refusant de condamner le geste.

      Les représentants syndicaux ont le pouvoir de faire passer un message qui se devrait d’être pacifiste et de compromis. Il devrait éduquer la population au lieu de sortir les gros bras. Par exemple, les policiers affirment que leur régime n’est pas déficitaire et qu’il est capitalisé à 106%. Où sont les études et les calculs ? Ils seraient intéressant qu’ils engagent (p-e que c’est déjà fait…) des actuaires et hommes d’affaires pour les appuyer dans leur démarche. À l’heure actuelle, ils n’ont peu de capital politique car peu de gens les appuient, et même l’opinion publique est entrain de les lâcher. Alors ce qu’il reste comme levier, ce sont les gros bras…

      Dans une négociation, il faut sortir des arguments plus loin que “ne touchez pas au passé”. Les employés d’Air Canada l’ont fait, touché au présent pour être garant de l’avenir (diminution de salaire alors qu’AC était dans le rouge). D’accord ils n’ont pas touché aux pensions antérieures mais c’est tout de même un pas vers l’avant et une solidarité.. Les syndicats devraient aussi essayer de penser à l’avenir ainsi que les conditions qui vont avec.

      De plus, ils n’ont pas la sympathie des fonctionnaires fédéraux et provinciaux car eux cotisent 50/50 à leurs fonds.

    • Très bien dit beefmaster, ça fait du bien de voir un intervenant qui ne répète pas comme un perroquet ce que dit le blogueur. Pourquoi presque personne ici ne dénonce ce projet de loi bien plus violent que tout ce qui s’est passé hier?

      Si les villes veulent couper dans les fonds de pensions, qu’elles embauchent de meilleurs négociateurs. Pourquoi la plupart des compagnies privées réussissent-elles à négocier de façon responsable avec leurs syndicats? Les villes ont accordé ces concessions car c’est facile pour elles de refiler la facture à leurs résidents.

      Je ne pense pas que les syndicats des employés des villes soient tellement plus forts, c’est plutôt leurs patrons qui sont faibles.

    • L’attitude des policiers me choque bien plus que celle des pompiers : si personne n’est là pour arrêter les débordements, c’est normal qu’ils se produisent dans le contexte d’une manifestation. Tu pousses, tu pousses, personne ne te retient, et soudainement t’es rendu dans l’hôtel de ville.

      Mais le pire là-dedans c’est le manque de vision : si les policiers avaient fait leur travail, ils auraient non seulement fait passer leur message lors de la manifestation, mais ils auraient conservé la sympathie du public. Comme on dit : have your cake, and eat it too. Faut vraiment être un sans-génie pour penser que la stratégie des bras croisés était une bonne idée.

    • En n’intervenant pas hier, les policiers de Montréal ont agit comme si leurs con-frères pompiers étaient restés les (gros) bras croisés alors que l’Hôtel de Ville, la Maison des citoyens, était ravagée par un incendie. C’est indigne (le mot n’est sans doute pas assez fort) de la fonction qu’ils exercent dans notre société démocratique. En fermant les yeux sur des exactions de voyous ( ce mot par contre est assez fort), leur identité de syndiqués prenant le pas sur leur rôle de représentant de la Loi, ils ont démontré hors de tout doute que le droit d’association n’aurait jamais dû leur être accordé. Avec des policiers syndiqués nous versons dans l’arbitraire : pour quel motif le gars ou la fille qui m’oblige à m’arrêter sur l’autoroute pour, soi-disant, avoir commis une infraction ne le fait-il pas parce que… ou parce que… Voilà où cela nous mène. Le respect de la Loi passe par le respect de ses représentants. Ce matin, mon respect envers les syndiqués du SPVM est à zéro. Pas fort, vraiment pas fort !!!

    • Trop drôle regarder notre belle société ‘civilisée’ :) !

    • 5 ans après le début de leur ‘carrière’, les policiers font plus qu’un prof qui a travaillé pendant 15 ans.
      Il est là le problème. Moi, avoir des enfants, j’aimerais que le prof de mon enfant gagne un salaire représentatif de ses études et de son importance. Les ‘Techniques Policières’ au Cégep Maisonneuve en 1999-2000-2001, c’était un peu beaucoup n’importe quoi.

      J’aimerais que les pompiers et les policiers soient mieux formés. 5-6 ans d’études au moins. J’aimerais que le rapport de police écrit par la petite constable ‘cute’ ne soit pas truffé de fautes.
      Je connais des pompiers et policiers respectables. Malheureusement, je connais plusieurs imbéciles qui ont choisi cette profession pour être à la retraite à 55 ans.

      Sans parler de mon ami pompier qui est payé 50$ de l’heure pour surveiller un bateau à Sorel ou qui fait du temps supplémentaire à tour de bras pcq ses amis ont tous ‘callé off’

    • Je comprends tout à fait que le mur à mur proposé par le gouvernement soit frustrant. Je comprends parfaitement que revenir sur le passé soit problématique. J’ose croire qu’ils sont ouverts à modifier les conditions futurs des régimes de retraite. J’attends de voir également s’ils veulent participer à la discussion des finances publiques et proposer des solutions. Les débats sur les régimes de retraites ne sont pas simples, tout n’est pas blanc et noir, et ça exige une réflexion profonde, pas des déclarations à l’emporte-pièce comme on en voit tant.

      Mais, il y a une chose qui me chicote fortement. Quand les pompiers et policiers invoquent le fait que les conventions collectives ont été négociées de bonne foi dans le passé, qu’ils n’ont rien volé, etc….je me dis qu’il est là le problème. Oui, les conventions ont été signées, mais j’ai comme l’impression que comme dans bien d’autres dossiers, les gouvernements, les municipalités n’ont pas mis leur culotte et ont pelleté en avant le problème aux autres. Mais dans le cas particulier des pompiers et des policiers, ces villes et gouvernements ont probablement aussi manqué de courage parce qu’ils étaient pris en otage de ce qu’on voit maintenant…afin d’éviter de troubler la paix sociale, ils ont acquiescé aux demandes des policiers et pompiers, qui ont un pouvoir particulier dans la société. Ceux-ci ont un pouvoir que les autres fonctionnaires n’ont pas, et grâce à cela, ils ont un peu volé leurs conditions négociées dans la bonne foi, car il y avait toujours la menace. C’est malheureux, mais je crains qu’ils aient obtenus tout ce qu’ils ont aujourd’hui parce qu’ils ont un pouvoir bien grand…

    • Il me semble qu’on oublie un détail important dans ce débat, à savoir que le gouvernement et les maires Labeaume et Coderre se sont donné une légalité de circonstance, en déposant un projet de loi qui va à l’encontre de toutes les conventions collectives existantes… Car si le projet était appliqué sans loi ce serait un bris de convention collective… Non..?

    • “…En 24 heures, des centaines d’introductions par effraction, des attaques au cocktail Molotov aux quatre coins de la ville, des braquages de banque et du vandalisme ont marqué cette triste journée…”

      Essayez-ca au Texas et c’est la morgue qui se retrouvera avec une ligne d’attente. Les citoyens n’attendent pas la popo pour proteger leur vie et leurs biens. Evidemment, chaque citoyen a le droit inaleniable d’etre arme, pas comme les moutons de Sa Majeste.

      La madame devrait aussi realiser que sa profession existe par delegation, le citoyen delegue cette fonction afin qu’il puisse passer son temps et ses ressources a faire autre chose que de repousser/pourchasser les criminels.

      Allez-y, chers agents des force de l’ordre, en greve. Les citoyens trouveront bien le moyens de s’organiser sans vous pour maintenir la paix.

    • @taqman et beefmaster
      Votre argument est completement caduque. Une compagnie peut faire un lock-out et ou mettre TOUS ses employes a la porte. Croyez-vous que le smunicipalites peuvent decider pendant 3 mois de ne pas avoir de service de police ou de pompier?

      Vivez-vous sur la planete calinours ou tout le monde il est beau et tout le monde il est fin?

      Pour ce qui est des REER, vous ne faites que demontrer que vous ne comprenez VRAIMENT pas le fonctionnement. Si mon REER plante, je perd de l’argent pour la simple et bonne raison que PERSONNE va remettre de l’argent pour me renflouer. Parlez-en dont a tous ceux qui ont perdus durant la derniere recession. Quand on parle d’un fond de pension prive, le renflouement est obligatoire par le compagnie a moins qu’elle fasse faillite. Dans quel cas le fond de pension agit au meme titre que les creanciers.

      Ici, on parle de gouvernemental: leur fond de pension, lorsque l’economie plante, que les gens perdents leurs emplois et que nos fond prives fondent au soleil est GARANTI par… nos impots. En ce sens, le gouvernement ne peux PAS aller piger dans mes REER puisque ce sont mes biens (i.e ils pourraient effectivement me depouiller de mes biens mais si c’est ca le probleme, le gouvernement pourrait aussi juste entrer chez nous et m’assassiner tant qu’a etre dans la panique). Et le gouvernement ne va pas piger dans les actifs des fonds de pension, mais uniquement dire que les pertes actuariaire devrait etre epongees entre les deux et non pas seulement par le gouvernement.

      Et je SUIS un “futur” retraite gouvernemental et si jamais on doit renflouer mon fond de pension ou couper mes avantages parce que l’economie a dropper, vous savez quoi? J’ai assez de cerveau pour comprendre que c’est CA l’investissement: ca monte et ca descend.

    • Projet de loi 3: agression contre la classe moyenne!
      Les travailleurs visés par le projet de loi 3 sont bien entendu des travailleurs privilégiés parmi l’ensemble de la classe des travailleurs. Ce sont des travailleurs membres de la classe moyenne, classe moyenne qui partout en occident, rapetisse depuis quelques décennies comme peau de chagrin. Cette classe de travailleur constitue la nouvelle cible de prédilection des détenteurs du grand capital et de leurs larbins, les principaux partis politiques des pays occidentaux. Bien entendu aussi, ces détenteurs du grand capital, étant également détenteur des moyens de la manipulation de la conscience politique des classes les plus misérables, ont tout le loisirs de soulever l’ire et la frustration de ces derniers.

      Nous en sommes là!

    • Doré a donné les clefs (et le code du coffre-fort) aux syndiqués. Ses successeurs (Bourque et Tremblay) n’ont pas été capables de reprendre le contrôle, plus intéressés par leur réélection que par le travail que se devait d’être fait.
      Résultats, un bon nombre de citoyens ont préféré partir de la ville pour arrêter de payer des taxes à un trou sans fond, pour obtenir des services appropriés aux familles, pour jouir d’un environnement propre, etc. Même la majorité de nos fonctionnaires, policiers et pompiers logent maintenant en banlieue…
      Tant que le 40% de bien-nantis (fonction publique) voudra se faire vivre et supporter par le 100%….

    • @beefmaster,

      la comparaison aux REER ne tient pas la route. Comme ce sont des impôts différés et non une contribution directe, le gouvernement est libre d’aller piger dans les REER des gens en augmentant les impôts en conséquence. Ce qu’il se gêne rarement de faire.

      Et non, les REER ne perdent pas de la valeur à cause de la CDPQ et des pertes de 40 milliards de celle-ci, les REER des gens ne sont pas investis via la CDPQ, chacun prend les risques qu’il veut avec ses REER et paie en conséquence pour ses erreurs. Ceux qui ont investis leurs REER dans des papiers commerciaux avant la débandade ont perdu leur mise, tout comme ceux qui avaient investi dans Nortel.

      @taqman,

      comme les événements d’hier le montre, ça n’a rien à voir avec la qualité des négociateurs. Chaque fois que la ville a voulu tenir son bout nous avons eu droit à des événements du style d’hier. Intimidation criminelle, saccage et complaisance de la police. Il n’y a pas une entreprise privée qui négocie avec un syndicat dans de telles conditions. Elle ferme les portes toute simplement ou bien la police fait son job. Une ville n’a pas le loisir de fermer ses portes et de suspendre les services d’incendie, de sécurité publique et de ramassage des ordures. C’est pour ça que les syndicats ont toujours joué les gros bras et gagné en bout de course en prenant les citoyens en otage en suspendant les services essentiels.

      Je peux comprendre que c’est plate de voir ses acquis remis en question, mais les événements d’hier font que les syndicats peuvent toujours danser sur leur tête s’ils le veulent, ils n’ont plus d’alliés dans la population. Il se trouve que les citoyens ordinaires en ont plein le c…

    • La loi 3 est une loi injuste. Le système que les biens-pensants se sont octroyés au cours des ans est en train de s’effondrer via le ti moreau.

      Une grève générale illimitée est en vu via un président de syndicat. Ce fut le cas en Europe au cours des ans ……hey bien faites venir la garde nationale que dis-je l’armée; Harpeur se fera un plaisir de l’envoyer pour rassurer les biens-pensants.

      Tant qu’aux pompiers, ils ont démontré leur savoir-faire lors du célèbre week-end rouge il y a de cela plusieurs années, cette injuste loi 3 sera-t-elle le déclencheur d’un autre week-end rouge….? c’est à voir!

      Quand on dit le pouvoir au peuple, c’est cela la démocratie, jusqu’à ce qu’on déclare la loi martiale…..ça c’est la démocratie du système.

      La loi 3 …..une loi injuste……avant tout……voyez ce que ça donne.

    • Innacceptable!
      Du vandalisme et ils veulent en plus obtenir le support de la population!
      La société n’a plus les moyens de payer a un groupe d’individus des pensions dorées. En plus de conditions de travail pluus que discutables.

      C’est quoi que les syndicats et ses membres ne comprennent pas? “On a plus les moyens de pelleter en avant”.
      Si ca ne fais pas leur affaire, ces syndiqués peuvent aller travailler ailleur. Mais ils ne le feront pas, pourquoi, parce qu’ils savent très biens qu’ils sont surpayés pour le boulot qu’ils font.

      Les payeurs de taxes n’ont plus les moyens de leur donner ce qu’ils ne peuvent s’offrir eux-mêmes.

      J<espere que cette fois ci les élus se serreront les coudes et metteront fin a un système injuste et innecceptable.

    • Donc, si je comprend bien ceux qui défendent ces brutes bêtes et stupides qui ont envahi l’hôtel de ville hier et leur Kamarade policiers qui les ont regardé faire, le fait que les conventions collectives ont été signées légitimement fait en sorte qu’elles deviennent immuables, peu importe la réalité changeante d’une société. Un peu comme si le capitaine d’un bâteau décidait d’une trajectoire à suivre pour son trajet et qu’à partir de ce moment, il ne peut plus le changer. Donc, si un iceberg se place sur son trajet et que le navire va couler, il doit absolument maintenir le cap et lancer son navire sur le iceberg. C’est ça?

      Désolé mais la société a changée et, sans aller chercher l’argent déjà accordé, il faut être capable de s’adapter à l’évolution démographique et économique d’une société, même les syndicats.

      Pour cette policière, on le sait très bien que ce métier est important et c’est pour ça que les policiers sont très bien payés et qu’ils ont un fond de pension, que personne ne menace en passant. Les gouvernements veulent simplement une plus grande participation des employés afin d’équilibrer les chiffres.

      Lorsque j’entend certains leaders syndicales, je croirais que les pompiers et policiers sont payés 6$ par jour, comme les dominicains qui travaillent dans les resorts qu’on aime tant visiter.

    • @ kodesh Injuste uniquement pour les syndiqués. Pas pour les payeurs de taxe.

    • @beefmaster
      C’est n’importe quoi votre message.
      Il est important de se renseigner avant d’écrire des niaiseries.
      La différence entre les REER et les fonds de pension des fonctionnaires est que le gouvernement ne paie RIEN pour les REER.
      Tout au plus, il pourrait enlever le crédit d’impôt.

      Et ça me fait rire quand ils disent que les conventions ont étés négociées de bonne foi.
      Il n y a jamais eu de bonne foi!
      Chaque fois, c’est la même méthode que ce qu’on peut voir aujourd’hui: payez nous plus ou on arrête de travailler et qu’est-ce que vous allez faire? Évidemment qu’on serait dans le trouble puisqu’il s’agit d’une situation de monopole!
      Ce qu’il font est du racket pur et simple et c’est la définition même du piso de la mafia.

      Comment savoir qui a raison?
      C’est bien simple.
      Les policiers et les pompiers chialent que leurs conditions sont dont difficiles et qui voudrait faire leur job?
      Ah bon, les techniques policières et de pompiers sont pleines.
      Ça se bouscule aux portes et ils refusent des milliers de candidats à chaque année.
      Le milieu est fortement contingenté.
      C’est exactement le signe que leurs conditions sont plus qu’excellentes et que le monde est prêt à se battre pour obtenir ces postes.
      Quand est-ce que vous avez lu que les policiers ou les pompiers étaient en pénurie de candidats?

      Non, ils ne font pas pitié – il y a des milliers de candidats qui attendent juste ça de faire “pitié” comme eux.

    • Le PLQ applique la même méthode qu’avec les étudiants… Comment on appelle une personne qui applique la même méthode mais qui espère des résultats différents?

      La plus grosse minorité électorale a élu un parti cynique et entaché , personne ne le donne plus le droit unilatéral et ou moral de prendre des décisions difficiles qui affectent le niveau de vie des personnes. Donc, le PLQ monte les différents groupes les uns contre les autres (avec l’aide, il faut le dire, des éléments les plus exaltés de ces groupes)

      Le PLC est usé et arrogant, l’avenir s’annonce cahoteux, les dérapages et les gestes disgracieux seront légion.

    • @cimequaire pas contre la classe moyenne, la classe moyenne n’a pas vos conditions de travail et n’a plus les moyens de vous payer ce qu’eux ne peuvent s’offrir. La Loi 3 est tout a fait legitime.

    • Des étudiants manifestent, cassent tout, la police intervient: Grands cris: ça ne se fait pas!
      Des pompiers manifestent, jettent des papiers par terre, la police n’intervient pas: Grands cris: ça ne se fait pas! Faudrait se décider!

    • Bonjour monsieur Cardinal,

      Vous vous rappelez sans doute de 1969 alors que le ministre du travail, Jean Cournoyer, “négociait” avec 3000 policiers de la Sûreté du Québec armés au Centre civique de Drummondville ?

      Et si hier, un exalté comme le Caporal Lortie avait été du groupe, que serait-il arrivé ?

      J’en frémis.

      C’est vrai que le projet de loi 3 va modifier unilatéralement les conventions collectives et que les municipalités mal administrées, du moins par le passé, vont avoir des pouvoirs exorbitants qui vont leur permettre de déchirer des contrats négociés et signés, mais cela on le savait pendant la dernière campagne électorale et le parti qui proposait de ce faire a été élu.

      On en a assez bavé avec les carrés rouges et les casseroles que l’ont ne doit pas accepter qu’un corps de police se place au-dessus des lois qu’il doit faire respecter.

      Jamais il n’aurait dû être toléré que le municipalités prennent congé de verser leur dû aux fonds de pension.

      Le “pay as you go” mène a tous les abus, on le voit bien.

    • Ce que je trouve le plus dégueulasse dans toute cette histoire, c’est la comparaison avec le printemps étudiant. Les policiers, qui n’y sont pas allés à l’université, se sont laissés convaincre que les étudiants étaient des extrémistes, des terroristes, des monstres, et ils ont été traités de façon répugnante.

      Devant un conflit syndical qui les affecte aussi, ah tiens, les policiers sont sympatiques à la cause et répugnent même à empêcher un saccage de l’hôtel de ville.

      Et aujourd’hui, le président du syndicat des pompier refuse de condamner les débordements… comme Gabriel Nadeau-Dubois, qui s’est fait lynché sur toutes les tribunes pour la même action.

    • Pour ma part tout cela n’etait pas tres joli, etre Coderre je commencerais a avoir ma propre force independante de securite,et je fouterais tousles flics dehors de l’Hotel de Ville et au diable ceux , qui jouent leur petite ” Game Sale ”

      C’est pas tres rassurant pour le citoyen,lorsqu’il voit que la ” Regle du Droit ” est baffouee.

    • M. Coderre a tout le loisir ce matin pour congédier tout les manifestants qui étaient présents hier soir à l’hôtel de ville. Il y a beaucoup d’images pour les identifier un à un. M.le maire gênez-vous pas c’est vous qui signez les chèques, vous avez tout le pouvoir de ne plus en faire à ces voyous.

    • Si je me fais arrêter par le SPVM, puis-je prendre comme argument de défenses que le policier n’a pas été impartial dans l’application de la loi, que j’ai été ciblé car je ne fais pas parti de la gang?? Oui, la police devrait être la base du système de justice, cependant, elle ne l’ait pas car ils n’agissent pas de manière irréprochable. Ils devraient tous être des héros pour la population (au moins il y en a!), pour l’instant il passe pour des enfants gater!

      Des solutions au problèmes: augmentation graduelle de l’age minimum pour la retraite, partage progressif des risques pour les nouveaux cotisants, modification des salaires pour ceux qui voudrait partager les risques. Pour l’équilibre intergénérationnel, la solution passe au cas par cas, selon la capitalisation des régimes.

    • ”Le président de l’Association des Pompiers de Montréal Ronald Martin se porte à la défense de ses syndiqués impliqués dans les débordements de lundi soir à l’hôtel de ville. Même s’il se dit déçu «des débordements», il comprend «leurs frustrations» et refuse de condamner les gestes de vandalisme qui auraient été commis par ses membres.”

      Voila monsieur Cardinal ce que pense un des chefs syndicaux de Montréal! On a le droit de se demander si quelqu’un ou des contribuables insatisfaits du travail de leurs pompiers avaient entré un jour dans leurs casernes et saccagé tout sur leur passage, équipements, camions, bureaux, etc… qu’est-ce que Ronald Martin aurait pensé! Comment le chef syndiqué aurait réagit lui?

      Comme disait un autre intervenant au sujet des policiers… ici en Outaouais (Gatineau) c’est exactement la même chose! Certes ils ne font pas un travail facile… mais quand ils ne font pas leur travail…comme il se doit… là on est en droit de les critiquer! Un boulevard des Allumettières ici à Gatineau a été construit avec pas moins de trois(3) carrefours giratoires à l’intérieur de trois différentes intersections. A l’heure de pointe impossible de traverser ces carrefours-giratoires parce que les automobilistes sur le boulevard ”bloquent” l’accès aux routes transversales – et jamais de policiers en devoir dans le coin! Même si on nous dit sur des pancartes que les automobilistes ont le droit de passage… personnes ne reçoit des contraventions! Et ensuite on viendra nous dire que les policiers font dont un bon travail! Ouin!

    • « [l]‘antre de la démocratie »? Bien voyons donc! Ces institutions ne sont que des structures sclérosées au service d’une dictature bureaucratique. L’idée que le « chiâlage légitime » (ou docile, c’est selon) amènera un changement de prise de position des élus est illusoire. Ces derniers veulent « jouer la game » à leur façon uniquement. S’il y a démocratie, elle n’est qu’illusoire : n’oublions pas qu’aux dernières municipales, selon le suffrage universel, 2/3 des électeurs ont voté contre le maire Coderre. Pour revenir au brasse-politiciens à l’Hôtel de ville, quand bien même quelques-uns se feraient brasser la cage un peu pour les faire sortir de leur douillet petit confort démocratique, ne leur fera pas de tort. C’est étonnant que personne ne soulève la mauvaise gestion de cette ville dont les rues sont pleines de trous et de cônes oranges, où les projets n’avancent plus sinon qu’à pas de tortue, où les taxes foncières augmentent sans cesse au même rythme que le nombre de bureaucrates dans cette ville qui en compte au prorata trois fois plus qu’à New York! Ah oui? Le maire Coderre, est qu’on réformera son fonds de pension…? Peut-on le décortiquer? C’est vrai, le pauvre, il a passé sa vie au service (!) de la population…

    • Pour ceux qui pensaient que les policiers étaient au-dessus des lois, vous avez maintenant la réponse.

      Que vous et moi fassent du grabuge comme l’ont fait les manifestants hier et vous les verrez passer à l’action en deux temps, trois mouvements comme on l’a vu avec les étudiants.

      Donc, les policiers n’ont pas de boss ou en fait, ils sont leur propre boss: rien pour rassurer la population qu’ils sont sensés servir!

    • On vient d’avoir une belle preuve que le vrai chef de la police, c’est le boss de la Fraternité et non celui qui porte le titre de Chef de police.

    • La fin ne justifie pas les moyens…
      Il est très tristes de lire la plus parts de vos commentaires. J’acceptes vos commentaires et vos critiques. Vous critiquez mon métier, ma passion. Vous m’insultez moi et mes confrères. Le maire de Québec nous dépeints comme des voleurs et des menteurs. Oui aujourd’hui le rêve que bien des petits gars ont, celui d’être pompier, ne ressemble plus à un rêve…

      On peu critiquer le salaire les conditions et les comparer à tout les autres métiers. On peut passer la journée a débattre sur l’importance des salaires, pourquoi un pompiers gagnent cher, pourquoi pas un professeur, pourquoi pas une infirmière, mais en réalité on en viendrait à la conclusion que les éboueurs sont les plus importants!

      Ce que les gens ne ce rendent pas compte, s’est qu’on nivèle par le bas. On enlève le pouvoir de discuter de négocier, et on renie les signature du passé. Je gagne 20 000$ de plus par année que mon ami, celui-ci a 5 fois mon rythme de vie…pourquoi? Il travail pour ça compagnie. Et je suis heureux pour lui! Le Québécois regarde toujours son voisin et est jaloux!

      Cessez d’être jaloux du voisin, réaliser plutôt que le problème s’est le système! La classe moyenne ce bat contre la classe moyenne..le problème n’est pas la classe moyenne il est plus haut et surtout encourage les riches de notre société. Il n’y a pas tant de partage de richesse, et ce débat que vous croyez juste va simplement affaiblir encore la classe moyenne, et laisser les riches être plus riche.

      Sur ce, je suis triste et contre les actions d’hier soir.
      Je suis fier d’être pompier. Je fais ce métier depuis que j’ai 21 ans, je n’ai pas le droit de prendre ma retraite avant 55 ans, ce qui signifie 34 ans de service ferme. Je paie actuellement 44% de ma retraite! Et je m’assure d’offrir toujours mon 100% aux citoyens de ma ville.
      J’en suis fier

    • @ecran- 19 août 2014 – 11h13
      Effectivement, on devrait prendre les bandes vidéos et congédiés tous ceux qu’on voit faire du grabuge, mais ne vous inquiétez, ça n’arrivera pas.

      Les employés syndiqués (pompiers, policiers, etc) ont toujours gagnés par le passé souvent en usant de violence devant des administrateurs qui avaient peur et abdiquaient à chaque fois. C’est sans doute ce qui va encore arriver.

      On va finir par négocier et les syndiqués vont faire un tout, tout petit bout de chemin et le gouvernement va nous endormir en disait que ses objectifs sont atteints.

      De toute manière, ceux qui paient pour les belles conditions de ces syndiqués n’ont paradoxalement aucun pouvoir parce que justement, nous ne sommes pas syndiqués.

    • Où est la Ministre de la Sécurité Publique ?

      Mme Thériault ?

    • Le commandité de service qui se permet de faire la morale. Eh ben! M. Coderre, ces gens-là ont investi vos locaux pour sauver le Canada! Ça passe mieux, pas vrai? Un véritable love in!

      Et l’autre fédéraste pur et dur à Moreau qui en rajoute! Eh ben! M. Moreau, c’est pas le même qui venait sur les ondes nous expliquer qu’une compagnie de construction ayant perdu un contrat pouvait le ravoir seulement en changeant de nom? Même adresse, mêmes dirigeants, nouveau nom. Tant que le pizo à 3% rentrait…

      On cherche l’autorité morale de ces commandités de service, on cherche l’autorité morale et on cherche encore l’autorité morale et on n’en trouve pas!

      Conseils aux syndiqués : Négociez par les enveloppes brunes. Ça sera diablement plus efficace.

    • Faut-il congédier tous les Naked Guns à culottes roses de Mtl?

    • apocalypse
      11h20

      Bravo je pense comme vous, 100% vrai votre commntaire, pour remedier a tout cela, le aire Coderre, de un ourrait creer sa ropre force de securite pour proteger les elus qui siegen a l’hotel de ville et bien entendu les lieux aussi.

      Maintenant nn cas de debordements il y a toujours l’arme , elle doit en tout temjps proteger les gourvernements et elle le droit de desarmer la police dans des cas extremes…. j’ai bien dis extreme…. mais il ny a rien de rassurant pour un citoyen de voir la police jouer le jeu des cols bleu, et pompiers, et c’est de plus en plus revelateurs que les syndicats sont tres puissants dans cette province.

    • jeffmo 19 août 2014 10h31
      Tout à fait d’accord avec vous. L’argument utilisé ad nauseam voulant qu’un contrat signé doit être respecté “à tout prix”, la réalité c’est que ces syndiqués ont décroché des ententes ruineuses, le couteau entre les dents, face à des eunuques municipaux. Il est honteux qu’ils osent parler aujourd’hui d’honnêtes négociations, faites de bonne foi (sic) alors qu’ils ont pris littéralement les citoyens et leurs représentants en otage afin d’obtenir (par la force) des conditions de travail n’ayant aucune commune mesure avec celles de la majorité des travailleurs, payeurs de taxes.

    • Méthode Reagan avec les contrôleurs aériens.
      Tu veux pas travailler, ben DEWOR!
      On sacre tout se bon monde à la porte. On rentre l’armée le temps d’engager du nouveau monde, pis on repart sur des bases solides.

    • @Jy77

      Intéressant votre commentaire. Ça démontre que les chefs syndicaux pourraient être meilleurs communicateurs, car vous nous informez que vous devez travailler 34 années, jusqu’à 55 ans. Ça fera taire les oiseaux de malheur de ce blogue qui pense à “liberté 45″ quand ils pensent aux policiers et aux pompiers

      Je pense que les gens qui s’attaquent au travail des policiers et des pompiers sont des personnes de peu d’argument. Le nerf de la guerre c’est comment encadrer les fonds de pension pour assurer une équité inter générationelle ainsi qu’un revenu garanti…

      Quand je lis les commentaires conspirationisme.. On est au Québec, une société de gauche, svp

    • Extrait d’un autre quotidien (Actualité)

      “Qui prend sa retraite rapidement au Québec ? Vous l’avez deviné, ce sont les employés du secteur public. Ils prennent leur retraite plus tôt, car ils ont de bons régimes de retraite. La contrepartie, c’est que ces régimes coûtent très cher à l’État, aux municipalités et autres institutions publiques et, évidemment, aux contribuables.

      La situation actuelle est intenable et les contribuables n’ont ni les moyens ni le goût de se saigner pour financer ce que la grande majorité d’entre eux n’ont pas la chance d’avoir : une retraite avant 60 ans, et avec de bons revenus garantis jusqu’au décès.”

      Que dire de plus aux syndiqués.

    • Le Québec n’est pas une république de bananes? Voyons voir ce qui se passe dans cette province où un montée de lait n’attend pas l’autre : on passe de référendums aux carrés rouges, de la charte des “valeurs” au voyoux des services dits publics. L’an prochain, ce sera quoi?
      En gérant toutes ces crises, les gouvernements n’ont plus de temps de gérer la province et d’assurer des services de qualité aux citoyens.
      Il en résulte quoi? Des impôts élevés. Des soins des santé déficients. Des réseaux routiers tiers-mondistes. Une population illettrée (et ceux qui se rendent aux études supérieures ont accès, pour la plupart, à un réseau universitaire de deuxième ordre).
      Et on se bombe le torse.
      Pauvre Québec! Pauvre Québécois!

    • atchoum

      ***

      Regarde mon autre qui ramène ca au fédéraliste-souverainiste…..

      Genre de gars qui accuse le canada quand il pleut……et je suis souverainiste en passant…

      Pas rapport pantoute…. Coderre est le maire de Montréal point, et on parle de retraits beaucoup trop généreuses au policiers et au pompiers

    • @Jy77
      Ayoye…

      Nivellons plutot par le haut et laissons nos enfants et petits-enfants avec un déficit actuarielle tellement grand qu’ils ne pourront jamais devenir propriétaire.

    • Je suis moi même un syndiqué et je trouve que ce qui s’est passé hier est déguelasse !

      Que les Pompiers qui sont responsable de ça se fasse congédier et la même chose pour les Policiers que sont restés là à faire des ‘high five’ avec le sourir dans la face.

      Les policiers refuse de faire leur job ? Faites débarquer l’armée, vous allez voir qu’ils vont se calmer la gang de sans-génie !

      SO-SO-SO SOLIDARITÉ

    • J’espère que personne ici ne s’attend à de vrais conséquences pour ces briseurs et complices policiers! Il faudrait vraiment être naif!

    • @ceux qui travailent au privé

      Essayez ca pour le un fun vous autres de rentrer dans le bureau de votre boss et de tout défaire son bureau ….essayez ca.

      Ce sera pas long que le 4% va arrivé.

    • Ce qui me trouble le plus du saccage d’hier soir, ce sont ces policiers qui sont restés les bras croisés devant les vandales. Ils ont sciemment refusé de faire leur ‘job’ et sont devenus les complices d’un acte criminel.

      C’était déjà assez spécial de voir cette caste ultra-privilégiée réclamer, voire exiger, la solidarité du reste de la population. Ces mêmes hommes armés qui n’ont pourtant pas hésité, il y à peine deux ans, à varger à grands coups de ‘bats’ sur les étudiants, les gens âgés et les jeunes familles qui défilaient pacifiquement dans les rues. Voir ces mêmes gardiens de la loi participer maintenant au saccage du bien public et à l’intimidation des élus me lève carrément le coeur.

      Les événements d’hier soir à l’hôtel de ville sont de trop. À partir de maintenant, la ligne dure doit prévaloir. Policiers et pompiers n’auront qu’eux même à blâmer pour la perte de l’opinion publique.

      p.s.:
      «Faut-il en arriver à de telles réactions extrémistes, se demande-t-elle, pour réaliser le rôle fondamental de nos agents de la paix et, par le fait même, respecter un tant soit peu cette fonction?»

      Cette phrase ressemble étrangement à une demande de rançon…

    • @Jy77
      Je pense que je n’ai jamais autant pleuré de toute ma vie… c’est si triste la vie de Pompier.

      Pauvre toi, la retraite à 55 ans c’est si vieux.

    • @Jy77 mis à part les commentaires suite aux événements disgracieux d’hier soir, les pompiers ont généralement la sympathie de la population.

      Il y a plusieurs problèmes avec la réaction au projet de loi no 3. Premièrement. Vous prétendez n’avoir rien volé–faisons abstraction du “(nous)” à la fin de votre slogan. C’est vrai, c’était pas un vol. Par contre, ça sous-entend que tout ça a été négocié et entendu de bonne foi et de façon civilisée. Ce qui s’est passé hier est à l’image de la façon dont vous avez obtenu ces privilèges. C’était ni en négociant de bonne foi, ni en discutant de façon civilisée. Maintenant vous dites vouloir une “libre négo”, on sait tous que ce que ça veut vraiment dire c’est que vous voulez la capacité d’utiliser les mêmes tactiques pour tout refuser en foutant le bordel impunément.

      Mais bon, peu importe vous direz, une signature est une signature! Dans ce cas, faut bien comprendre ce qui a été signé et ce que la Loi 3 veut corriger.

      Vous aviez des demandes salariales que l’employeur ne pouvait consentir (incapable de le payer). Alors, ces régimes de retraite hyper favorables ont été discutés. Fallait par contre s’entendre sur ce que ça valait, c’est-à-dire de combien réduire les demandes salariales aujourd’hui en échange de ces avantages futurs.

      Le syndicat voulait l’estimation la plus basse possible, les négociateurs patronaux aussi. Les premiers pour obtenir le beurre et l’argent du beurre, les seconds pour pouvoir dire à leurs patrons qu’ils ont réussi à limiter la hausse des coûts suite à cette nouvelle entente au niveau désiré. On a donc choisit de suivre les scénarios actuariels les plus optimistes pour arriver à cette valeur annuelle actualisée. Mettons que ce chiffre était 10 000$ (aucune idée c’était quoi réellement mais pour les besoins de l’exemple allons-y avec ça). Le syndicat a donc accepté de diminuer les hausses salariales de 10 000$ en échange de ces avantages.

      Le problème aujourd’hui c’est qu’on réalise que la véritable valeur de ces avantages était plutôt 30 000 à 50 000$, pas 10 000$. En plus, les conditions des régimes imposent à l’employeur seul (donc la population) d’assumer ce coût réel. La Loi 3 veut corriger cette injustice est imposant un partage 50/50.

      Donc, même après la Loi 3, vous recevrez un avantage qui vaudra au moins 2 fois plus que la concession que vous avez faite pour l’obtenir.

      Vous nous comprendrez donc de rien comprendre à vos réactions de gorilles enragés.

    • YawnickCynic 19 août 2014 11h17
      Le comble du cynisme citoyen : l’anarchie ! En passant, vous portez très bien votre pseudonyme. Allez-y voir de quelle manière ça se passe lorsqu’il n’y a plus de règles communes, respectées par TOUS les citoyens : Irak, Libye, EIIL (maintenant seulement le califat EI !!!) la guerre civile comme environnement social, les policiers au service… des policiers. Comme le disait Churchill : “La démocratie est un mauvais système, mais elle est le moins mauvais.”

    • C’est donc beau de voir tous ces anti-syndicats se faire aller le mâche patate.
      On subi la recette libérale qui a fait ses preuves pour mettre le bordel. Sauf que là on ne parle pas de pauvres petits étudiants sans défense qui se font tirer dessus. On a affaire avec des gens qui ont des ressources et des bras qui peuvent faire beaucoup plus de dommage. La petite manifestation festive de lundi n’est qu’un apperçu de se qui peut se passer quand tu signe une entente et que tu veux revenir dessus en abusant de ton droit de faire des lois.

      Que le gouvernement mette des règles en place pour régler le futur des fonds de pension est non seulement souhaitable mais essentiel, que les conditions des fonctionnaires changent si c’est ce qui doit être fait c’est bien mais ça ne doit pas être imposé mais bien négocié.

      Et si tout le monde était mis à contribution (ici je parle des entreprises et des hauts revenus qui ont vu leur fardeau fiscal très substentiellement diminué) peut-être que la pilile serait plus faciel a avaler pourles syndicats.

      Et qu’on arrête de comparer les conditions de travail d’un policier avec ceux qui trvaillent chez Walmart en disant “C’est pas juste moi j’ai pas de fonds de pension pis eux ils en ont”. Ce qui est normal c’est d’en avoir un fonds de pension.

      Il faut arrêter de faire du nivellement par le bas. Si tous le monde gagnait un salaire décent, on pourrait payer les taxes nécessaires à régler les déficits passés des fonds de pension.

      PLUS L’écart entre les riches et les pauvres diminue, plus la paix sociale s’installe.

    • Ce qui me désole, c’est remplacer les pompiers par des étudiants et le résultat est tout autre!

      D’un autre côté, je comprends la frustration de l’injustice que causera la loi 3 qui permet non seulement à faire payer à 50% une resposabilité entièrement dû à l’employeur mais pire, à piger en quelque sorte dans près de 50% des fonds pensions qui vont biens!

    • A quoi s’attendre des syndicats municipaux. Ils ont toujours été gérés par une bande d’apaches, de têtes brulées et d’abrutis. Je n’ai aucune sympathie pour eux et je m’ennuie des Ronald Reagan et Margareth Tacher qui ont été capable de les briser.

    • @godin1963 si tu penses que c’est juste le monde qui travaille au Walmart qui n’ont pas de régimes comme les vôtres, tu serais dû pour un sérieux “reality check”.

      “Il faut arrêter de faire du nivellement par le bas. Si tous le monde gagnait un salaire décent, on pourrait payer les taxes nécessaires à régler les déficits passés des fonds de pension.”

      On va les payer ces déficits, on veut juste pas les payer tout seul. Les employés doivent en assumer la moitié.

    • Des criminels… Je n’ai aucun respect pour ces sauvages. c’est pas comme ça que les gens civilisés règlent leurs problèmes…
      La police , la mafia… pas une grande différences.
      Quel belle société…

    • @crosbyshow
      je ne vois la qu’un racket de protection digne de la mafia scicilienne des annees 40 , leurs conditions de remuneration ne sont que le Pizzo de leur racket , j’espere qu’il y a des camera dans la salle du conseil , les matamores syndicals et les plantes vertes policieres devraient etre congedies sur le champ et perdre tous leurs avantages , et j’espere que la population quebecoise va commencer a se poser des questions sur le droit de syndicalisation d’un groupe representant 18% de la population active du Qc , qui sont deja en monopole , et en plus se concertent en groupe pour saigner leurs patrons / actionnaires que sont les contribuables quebecois , a 360000 fonctionaire au Qc , je n’en garderais que le quart , et en meme temps faire le menage dans les organismes publique et parapublique qui n’offrent pas de service direct a la population , cette fonction publique obese n’est pas la seule cause de notre super dette de 250 milliards , mais en est probablement une des causes majeurs , quand avec des taux d’interets au planger nous bouffent 11% des recettes de l’etat , reflechissez un peut voir quesque ca vas etre quand les taux d’interets retournerons dans les deux chiffres , moi quelque part je m’en fout puisque ca fait des annees que je liquide mes avoirs au Qc et peut abandonner le navire en ~ 48h , mais vous avez vous mes cher confreres contribuables avez vous ete aussi prevoyant ?

    • Je suis d’accord sur le fait que nous devons changer les choses. Je suis d’accord sur le fait que nous ne pouvons pas laisser une facture au génération futur. Je suis D’accord qu’il est temps de négocier et penser a demain. Le projet de lois 3 est trop tôt et très ferme. Certaines villes vont mieux que d’autres. on ne peut pas faire un seul moule pour l’ensemble du Québec. Et personnellement je n’ai aucun problème de payer plus! je comprends ma situation et je l’apprécie.

      laberinto: petit pensée pour toi. Un des métiers avec le plus haut taux de cancer est le mien…on a longtemps pensé que l’appareil respiratoire protégeait suffisamment contre la fumée toxique. Car oui tout ce que tu as chez toi ne ressemble pas à ce qu’il y avait dans le passé. tout est cheap et made in china. mais non, la peau est un bel entrée pour toute ces cochonnerie la!

      Et de plus, si tu veux des pompiers âgées de plus de 55 ans, s’est ton droit et je le respecte, mais dis toi ça va coûter plus cher au ville car malheureusement mon métier ne peu être bien encadrer par les normes de la csst… ce qui signifie qu’a un certains âge, le corps ralentie, les blessures deviennent plus nombreuse. donc tu n’a qu’a faire une belle courbe pour te rendre compte qu’A un certains âge, les pompiers vont être moins performants…il va y avoir plus de dommages, donc plus de pertes, à cela plus de blessures donc moins de pompiers qui travail et plus de personnes dans le service pour remplacer les gens malades. Donc je ne crois pas ce serait payant ni pour toi point vue personnel si tu a, et je ne te le souhaites vraiment pas, a affaire avec ce service. et plus cher sur tes taxes car plus d’employer a payer!
      Mais bon a toi d’en faire ta propre idée!

    • @godin1963
      J’imagine que tu n’as jamais suivi de cours d’économie…

      Vos fonds de pension, penses-tu que cet argent est placé a banque ?

      S’ils sont placés ailleurs, supposons en action chez Walmart, comme CEO tu veux engendrer des profits pour tes actionnaires ou bedon donner un salaire décent et un fond de pension a tes employés ?

    • Pour les policiers ça prend une enquête disciplinaire pour ce qui s’est passé à l’hôtel de ville et le plus haut gradé à cet endroit doit être dégradé. Les autres suspendus car ils n’ont pas fait leur travail.

      Pour le vandalisme sur les véhicules de police (car c’en est de coller des choses sur une voiture de police) la même chose.

      Les policiers ne sont pas au dessus des lois et doivent se le faire rappeler car il semblerait que leurs leaders ne sont pas capables de le faire. Quelle bande d’incompétents.

    • M. Cardinal, vous avez le droit d’être enragé. Cependant, c’est dommage que le fait que le pouvoir d’achat de la classe moyenne n’ait pas bougé depuis plus de 30 ans ne vous enrage pas. Aussi, on ne vous entend pas vous enrager du fait qu’on a payé 30% trop cher les contrats octroyés par la ville pendant des décennies. Non, ça ne vous émeut pas.

      Mais que des gens à qui on leur dit que les contrats signés de bonne foi dans le passé ne seront pas respectés, pètent les plombs et fond du grabuge, ouh là-là!! C’est tellement enrageant ça!

      Aussi, à tout ceux qui déplorent que les agents du SPVM sont restés les bras croisés à ne rien faire je dis: dans quel monde vivez-vous? Ils appartiennent au même groupe, ont les mêmes revendications, etc. 1 + 1 = 2 par chez nous. Vous auriez fait exactement la même chose car c’est la nature humaine que de vouloir améliorer son sort.

    • Je regarde tout ce bordel et je me dis :

      “L’ironie est trop jouissive pour un ex-carré rouge !”

    • Le président de l’Association des Pompiers de Montréal Ronald Martin déclare «J’admets qu’il y a eu des dérapages, mais en même temps, ce n’est rien en comparaison de ce qui se passait dans les années 70-80-90 et au début des années 2000». Donc, on a été moins rudes que ces années là. Alors nous avons été sages et notre action, vous devriez la percevoir comme très timide.
      Eh ! Ti-Coune, tu prends la population pour des gens qui doivent accepter ce saccage par tes membres syndiqués et ne rien clamer contre cela.
      Tu es très petit d’esprit, bonhomme !

    • @micheld19
      10.58 hres.

      Phrase de désinformationé Une loi est injuste par par rapport à une autre mais bien dans son essence.
      Une loi est injuste parce qu’elle est injuste.

      Mais suffit qu’il faille étendre les comparaisons….comme les comparables
      Dans les médias, on dit que la plupart des citoyens n’ont pas de fonds de pension mais les juges en ont, les élus en ont, les fonctionnaires provinciaux en ont, la sureté du Québec en ont……
      Les citoyens enfin ceux qui n’ont pas de fonds de pension, il y a le RRQ et le fonds de pension fédéral, et le supplément de revenus garantis.

      Et les syndiqués qui ont un fond de pension sont aussi des citoyens qui paient des taxes et qui paient pour l’ensemble des citoyens qui ne paient pas d’impôts, qui ont des services gratuits et donc ils paient pour l’ensemble……

      On peut dans les comparables dire que le ti moreau fait une loi digne du communisme pour une catégorie de citoyens ce qui est encore pire.

      Mais dans les comparables pour poursuivre dans cette loi indigne, disons que les puissants riches, citoyens, corporations, banques etc…..ne paient pas leurs parts dans cette société et que cette société est injuste, la vérité est il y a ceux et celles qui sont pauvres handicapés, malades, et rapport aux autres bien nantis c’est injuste……..eh bien ça fait partie de la vie……il y en a qui paient des taxes et les autres pas.

    • @Jy77,

      si vous arrivez à la conclusion que ce sont les éboueurs les plus importants vous avez de très gros problème d’analyse et de grandes lacunes concernant l’économie, la société et le progès.

      Loin de moi l’idée de dire que les éboueurs ne font pas un travail honorable et essentiel, il n’en demeure pas moins qu’ils ne sont certainement pas les gens les plus importants dans une société. Ce ne sont pas eux qui font avancer la société et qui l’enrichisse ou qui permettent d’améliorer le niveau de vie des gens. Ils ne sont pas un moteur économique. Et c’est valable pour tous ceux qui travaillent dans les services publics, incluant les médecins.

      Pour pouvoir se payer des éboueurs et des médecins, il faut avoir une économie qui roule, qui fonctionne et qui cré de la richesse. Ce qui ne veut pas dire que les autres fonctions dans une société ne sont pas utiles. Mais, question de perspective, ce n’est pas ça qui paie le loyer à la fin du mois.

    • La bonne veille stratégie des Libéraux on reste les bras croisés, on fait nos gros bébé (veux pas négocier c’est trop compliqué), on ridiculise les demande de l’autre groupe, on attend que ça dégénère, on adopte une attitude paternaliste, on regarde l’opinion publique se ranger de notre côté.
      Et le publique vote pour un nivellement vers le bas des conditions de travail, pendant que les riches s’enrichissent et rient. Et le publique c’est encore fait avoir comme une belle gang de…

    • En espérant que ni le gouvernement et les ville vont plié devant ces douchebags…c’est révoltant de les voir aller!!!! ON PAYE 76% DE LEUR FOND DE PENSION 76%…. Ça na aucun sens!!!! Yfaut les ramenés sur terre et vite.

    • Je suis tellement fâchée. On parle ici d’emplois très bien rémunérés, avec en plus des conditions d’emplois auxquelles la grande majorité d’entre nous en pouvons même pas rêver. Les heures supplémentaires payées, le fonds de pension payés en partie par les taxes de gens qui eux n’en ont même pas, et les employés municipaux, en échange, ont apparemment un droit absolu d’adopter un comportement irrespectueux, immature et, maintenant, criminel.
      Je n’appuyais pas les étudiants dans leurs saccages lors du printemps érable, mais si j’en étais un avec un casier criminel maintenant, j’aimerais beaucoup qu’un policier vienne m’expliquer, suite à hier soir, comment il “protège” la population et “sert la justice”. Pour qu’il y ait une justice, il faut que ceux qui l’appliquent soient…. justes.

      Et à tous ceux qui prétendent que ce fodns de pension est “normal” et qu’il faut travailler chez Walmart pour ne pas avoir ce genre de conditions, deux choses: (1) il n’y a pas de mal à travailler chez Walmart. En fait, mieux vaut servir de clients chez walmart qu’être employé de la ville et détruire l’hôtel de ville, ou à se faire payer des heures supplémentaires pour regarder d’autres saccager le bien public et (2) regardez donc l’émission RDI économie d’hier: les statistiques sur les travailleurs et leurs fonds de pension sont très intéressantes, et mentionnent notamment que 47% des gens n’ont pas de fonds de pension. 47%!!!. Walmart n’a visiblement pas de difficulté à recruter, la moitié de la province y travaille.

    • Être le maire je m’arrangerais avec Québec pour que le SPVM cesse ses activités et que la SQ prenne les opérations en ville.

      La SQ sera libre d’engager les anciens du SPVM qui font l’affaire.

    • Super. Nous tentons d’éliminer l’intimidation dans les écoles et les adultes montrent aux jeunes que c’est par l’intimidation qu’on gagne des batailles!

    • crosbyshow

      Vous voulez gommer le passé de vos chers représentants? À quoi sert la mémoire, alors, dites-moi? Je vous parle d’autorité morale. Moreau qui dénonce les gestes en parlant d’anti-démocratie. L’ancien chef de Moreau, Jean Charest, recevait un salaire annuel et occulte de 75 000$ pour, entre autres, sauver le Canada. Est-ce que vous avez déjà entendu ce brave Moreau demander publiquement si :

      1- Le salaire de 75 000$ était déductible d’impôt?
      2- Si non, est-ce que son chef faisait alors sa juste part?
      3- En recevant un salaire occulte, de qui son chef était-il redevable? De quels groupes de pression?
      4- Pourquoi l’obtention de ce salaire occulte était-il « démocratique » pour Moreau?

      Je le répète. En négociant une cote nette de 3% sur un montant à définir avec ces braves fédérastes, le syndicat parviendrait fort probablement à régler rapidement.

    • @s.b.

      On a grimpé dans les rideaux il y a deux ans pour le 30% que tu parles… Depuis, les contrats sont a la baisse. Et si je me rappelle bien, Jocelyn Dupuis n’est PAS un politicien, pas plus qu’Accurso !!!

      La on parles de syndiqués gras dur ayant signé des contrats de bonne foi ( Mon C**) qui nous amènes directement dans un mur et qui leguerons ax générations futures des miettes.

      Arrêtons de dire que Policiers et Pompiers font parti de la classe moyenne au Qc, c’est faux

      Dans quel monde vivons-nous… tu as bien raison sur ce point, chacun pour soi et restons ainsi les bras croisés. Ne changeons surtout rien!!!

    • Comment des villes comme Détroit, qui ont fait faillite, comment s’organise-elle pour avoir une force policière fiable?
      Comment pourrait-on passer au privé en ce qui concerne la police, les cols bleus et les pompiers?
      Il y en a qui parle de l’armé mais il n’y aurait jamais assez de soldats pour remplacer pompiers policiers chauffeurs d’autobus et éboueurs. Nous ne pouvons pas accepter d’être otage de ces gos bras.

    • @s.b.: on ne parle pas de contrats négociés de bonne foi quand ils sont arrachés par des moyens de pression d’une autre époque.
      @godin1963 Que pensez-vous qu’il m’arrive, si un matin je ne suis pas d’accord avec mon employeur, et je mets des affiches “Je me fais avoir par mon boss” partout dans mon bureau? Pensez-vous vraiment qu’on va me payer des heures supplémentaires? les conditions des employés municipaux sont irréalistes dans le marché du travail actuels. Au privé, ce genre d’écart de conduite n’est pas permis.On ne paie pas toutes les heures supplémentaires non plus. Et on n’a pas tous votre excellent fonds de pension (qui soit dit en passant sera encore, après la Loi 3, meilleur que celui de la majorité d’entre nous). En tant qu’employé du privé, je contribue par contre à votre fonds de pension. Vous êtes le bienvenu. Si vous voulez que les entreprises contribuent davantage, on pourrait penser que vous devriez contribuer à notre fonds de pension. Ça vous tente? C’est juste un retour d’ascenseur.

    • Bon. Premire fois que je blogue…
      Mon copain est pompier et il était là hier soir.
      À part les papiers (leurs papiers!!!) garochés dans les airs il n’a rien vu d’autre. Oui, un verre s’est ramassé à terre. Regrattable mais avc la cohue cela peut arriver. Un manifestant là d’ailleurs amassé. Il a vu un autre prendre un ordi… oh non… il va pas faire ça!!! Non, il l’a déposer dans le meuble pour le proteger.

      Réveillez-vous! La mésinformation est trs présente. Les média vous font avalés ce qu’ils veulent, main dans la main avec les politiciens.
      C’est drôle… les gens concernés par la corruption municipale (et autre)… ils vont l’avoir leur pension. Ils ne vont pas remboursés un sou vaillant de l’argent VOLÉ à nous pauvres citoyens. Les pompiers ont été 12 à 15 ans (pardonnez mon trou de mémoire) à être ls seuls à contribuer dans leur fond de pension. La ville à pris un congé de paiement. Mais cette même ville ne s’est pas génée pour piger dns ce fond pour réparer et construire diverses infrastructures… Et là, celle ville d’enveloppes brunes veut que les pompiers paient le déficite créer par la ville. Je m’excuse mais ils ont le droit de protester.
      Personnellement je n’ai pas de fond de pension. Je me prive de certines dépenses pour me mettre des sous de côté. Ben oui je suis un écureuil, j’ai été élevée comme cà.
      Je n’ai pas de voiture, je n’ai pas d’enfants mais je paie les taxes reliées à cela. Et je gueule pas contre eux autres. Jalousie de votre part? Un peu, avouez. ;-)

      Je ne dis pas qu’il n’y avait pas de connards hier soir, mais étiez-vous là pour constater ces dégats? Le capital politique que ça s’appelle. À quand des journalistes qui diront la vérité sans en rajouter pour vendre leur salade.
      Bon, je suis contente, à taper avec un seul doigt j’ai pris mon heure de diner pour vous «jaser»! Bonne journée ensoleillée à tous.

    • Où est l’agente 728 quand on a vraiment besoin d’elle?

    • Et votre fond de pension, vous Monsieur le journaliste?

      Est-il attaqué? Non?

      Ah Voilà pourquoi vous êtes payé si cher. Pour défendre vos patrons qui couchent avec les Libéraux.

    • Certains des interventions démontrent de la naïveté – genre: mettez tout ce monde dehors: comme si on formait un pompier ou un policier en deux temps trois mouvements – ou faire débarquer l’armée: qui pense que l’armée va débarquer pour du saccage à l’Hôtel de Ville? On se souvient combien tout le monde chialait quand l’armée est débarquée quand le FLQ plaçait des bombes dans les boîtes postales?

      Certains commentaires sont très bien pensés et raisonnés, d’autres pas.
      M. Tremblay pense que parce qu’il se produit des infractions au code de la route devant le poste de police, que ça devrait se régler tout de suite. Les agents au poste sont occupés à autre chose, d’autres sont en patrouille ailleurs.

      Comme certains ont fait remarquer, tout le monde sait bien que les conventions collectives chez certains ont été bétonnées à coup de menaces directes ou indirectes. Quand il s’agit de policiers et pompiers, tout le monde sait le chaos qui résulterait de leur absence: blade791 a bien raison (10h43). Autant les pensions que les avantages sociaux sont quand même plus généreux dans tout ce qui est fonction publique.

      @Jy77 (11h24) – Personne ne critique votre métier et/ou votre passion, mais les gens ont le droit de critiquer des comportements qui vont résulter encore à fouiller dans la poche des contribuables pour réparer les torts de certains de vos congénères. J’espère tout de même que vous continuerez de fournir votre 100% … jusqu’à 55 ans, que ce soit à la caserne ou dans un bureau. Les gens en général, s’ils peuvent continuer à travailler sans se faire mettre à la porte pour des raisons banales qui ne tiennent pas la route, juste en raison de leur âge, peuvent prévoir devoir continuer à travailler jusqu’à 67 ans car peu auront des régimes de retraite adéquats.

      @beefmaster (10h13) – Les subtilités du langage vous échappent, mais “piétiner la loi et l’ordre” ne veut pas dire “faire du grabuge”, “mal agir”. Par contre, ne pas faire son métier, c’est bel et bien “piétiner la loi et l’ordre” quand on est policier, pompier, etc.

      J’ai toujours eu du respect pour les forces de l’ordre et pour ceux qui aident à sauver des vies comme les pompiers. Mais le grabuge d’hier est inexcusable, inacceptable et impardonnable.

    • @dcsavard
      Je vous rassure, s’était simplement de l’humour pour démontrer qu’il n’y a pas de sous métier et qu’il faut cesser le débat: qui est important et qui mérite quoi. Je ne voulais pas offenser personne par cela, je voulais juste faire référence à un métier qu’on parles peu ,mais qui lorsque cesse ces activités, tout le monde en ressens les effets.

    • @GHISTO: “J’imagine que tu n’as jamais suivi de cours d’économie…”.

      Heu oui, au moins 3 au Cégep, j’ai aussi suivi des cours de finance, de fiscalité, de droit des entreprises et de gestion du personnel si ça vous intéresse. Et vous savez quoi? La première chose qu’on apprend en gestion de personnel c’est le respect de la force de travail car c’est ce qui fait le succès d’une entreprise, une force de travail bien formée et motivé. Et pour motiver une force de travail, ça prend de bonnes conditions de travail et de bon procédés logiques et qui font du sens, ce que nous n’avons plus dans nos appareils gouvernementaux qui ne font que gérer la décroissance et les coupes aveugles.

      Et si vous regardez plus loin que le bout de votre quartier, vous verrez que dans certains pays comme en Norvège et en Suède le taux de couverture syndicale est de plus de 90 % et ce sont deux pays ou l’indice de productivité est des plus élevés, où l’écart entre les riches et les pauvres sont les plus bas et où les gens payent le plus d’impôts et de taxes et personne ne s’en plaint car ils ont des salaires décents pour les payer.

      Mais ici, selon l’équipe économique de choc des libéraux, ce qu’il faut c’est le moins d’impôts aux riches afin qu’ils créent le plus d’emplois au salaire minimum……pour des gens qui ne contribueront pas financièrement à la société.

      On coupe 2 000 postes chez Hydro pour faire de l’éolien et garder 800 emplois en Gaspésie……..et faire augmenter les tarifs de 2,1 % de plus que ce qu’il faudrait.

      On coupe les crédits d’impôts aux entreprises de multimédia…..qui créent de bons emplois…..pour donner des subventions à une cimenterie à Port Daniel qui va faire concurrence à des cimenteries déjà établies ( oui oui, le PQ et le PLQ sont à peu près pareils en économie, i.e. Nuls).

      Mais bon si vous voulez faire partie d’une société où l’écart entre riches et pauvres s’agrandit je vous suggère d’apprendre l’Anglais et de déménager aux USA!

    • Il y en a qui n’ont vraiement rien compris. En agissant de la sorte, une poignée de syndiqués, avec l’aval de leur syndicat, nous démontrent que l’évolution est plus lente dans certaines sphères de la société que d’autres. Le peu de sympathie qu’avait pu recueillir leur timide campagne de publicité s’est maintenant envolée en fumée. La classe politique, ainsi que la population en général, ont déjà commencé à condamner ces actes d’une autre époque. Conséquemment, la bataille des syndicats contre le projet de loi 3 est une cause perdue d’avance. Assis dans leur salon chez eux, Coderre, Labeaume, Couillard et les autres politiciens doivent avoir le sourire fendu jusqu’aux oreilles. On vient de leur offrir le gros lot (l’opinion publique) sur un plateau d’argent. Tout ça à cause d’une infime minorité de syndiqués, sous l’oeil bienveillant de la “fraternité” policière sur place lors des évènements.

    • @l.e.bedeau 12h31
      … et après ça ils prétendent que les avantages issus des négociations durant ces années où c’était bien pire ont été acquis de bonne foi

    • Bientôt du potte gratuit avec la police en échange d’un nouveau deal avec les syndicats de la mafias, peut-être?

    • Ils sont restés les bras croisés, et ils ont laissés leur fusils à balles de plastique bien rangés. Leurs gaz lacrymogène et habits anti émeutes au poste.
      Deux poids deux mesures. Ils ont perdus toute légitimité.

    • Jamais je n’oublierai cette scène surréaliste qui s’est déroulée à la dernière conquête de la coupe Stanley. Une quinzaine de policier assistait au massacre de leurs véhicules, les voyous sautant dessus, brisant les miroirs, etc. Mon regard se porte alors vers un jeune homme petit et chétif. Il passe devant un restaurant « Déli », qui a des gâteaux dans sa vitrine fracassée, et situé en face du spectacle de démolition. Des gâteaux assurément destinés aux ordures vu la contamination très probable à la vitre. Il s’étire le bras et y prend un morceau. Oh le crime odieux! Six policiers bien baraqués le cloue immédiatement au sol, face contre terre, le menotte et le soulève comme une plume pour que ce grand criminel cesse ses infamies! Pendant ce temps, les autres continuent à regarder leurs véhicules se faire détruire… Alors faut-il se surprendre qu’ils laissent leurs collègues défendre « leurs droits »…

    • Bon! Imaginons la scène suivante: on est au printemps 2012 et une meute de jeunes entre par la force à l’Hôtel de Ville en saccageant du matériel et en faisant peur aux élus. La police les tabasse et leur crache au visage et dès le lendemain matin, après une nuit en cellule, ils comparaissent devant un juge avec des accusations criminelles à la clé. Tout cela pour dire que les policiers ont miné pour longtemps la confiance que l’on avait en eux et que les gestes criminels d’hier soir, cautionnés par eux, minent notre démocratie. Le danger est là. Alors, qu’attend notre ministre de la “Justice” pour porter des accusations contre ces bandits?

    • À Eymyre : Au privé, ce genre d’écart de conduite n’est pas permis. On ne paie pas toutes les heures supplémentaires non plus. Et on n’a pas tous votre excellent fonds de pension «

      Premièrement, si vous travaillez à un endroit qui ne vous convient pas, vous devriez chercher ailleurs si vous avez les capacités et les compétences de le faire.

      Deuxièmement si votre patron ne vous paye pas des heures supplémentaires ça s’appelle de l’Exploitation.

      Pour ce qui est de mon fonds de pension, je suis appelé à contribuer présentement 7.5 % de mon salaire, et dans 5 ans je contribuerai 11,5 %, ce qui voudra dire que je contribuerai à 50 %. Avant mes conditions de travail faisaient en sorte que je contribuais un tiers et mon employeur 2 tiers ce qui était la norme dans notre industrie. Et si le service courant du fonds de pension monte à 24 % ben je vais payer 12 %. Et oui je gagne un bon salaire et je peux me le payer.

      Et vous savez quoi, la convention qu’on a signé et qui a mis en branle ce rattrapage a été votée à plus de 92 %. Elle été NÉGOCIÉE de bonne fois et N’INCLUAIT PAS les déficits passés car ceux-ci étaient la responsabilité de mon employeur.

    • Au bout du compte, nos syndiqués ont l’air d’une gang d’idiots et ont perdu le reste de sympathie qu’il leur restait. On devrait leur enlever leur droit de se syndiquer.

      Qui signe leur chèque de paye?

      Ils se servent de leur monopole pour coincer le citoyen qui encore, devra payer la facture. Ne réalisent-ils pas que c’est ce même genre de situation qui a mis la Grèce, l’Espagne, etc., en déroute?

      Ne réalisent-ils pas que leurs conditions n’ont tout simplement plus de bon sens dans le contexte actuel?

      Le Québec s’enlise.

    • « Être le maire je m’arrangerais avec Québec pour que le SPVM cesse ses activités et que la SQ prenne les opérations en ville. »

      Je suis d’accord avec ça! On conditionne la population pendant plusieurs jours et/ou semaine à coups de slogans faciles à retenir tel que Violence et Intimidation pour définir le groupe de protestataire et par la suite, lors de manifestations, on exige du chef de la SQ, que l’on aura nommé (un chef « post it »), que ses troupes fassent du grabuge au lieu d’encadrer les manifestants! Ça va marcher! Pensez à Victoriaville!

      « La SQ sera libre d’engager les anciens du SPVM qui font l’affaire. »

      Encore plus simple. Il suffit de reprendre la recette de l’ancien chef du SPVM, Yvan Delorme. Vous vous rappelez? Engager sans appel d’offres une firme de sécurité privée, BCIA, pour protéger les policiers de Montréal!!!!! Allez, justement, un ancien copropriétaire de BCIA, Pietro Perrino, a justement été ré-embauché par le QLP. Il n’y a qu’un petit geste à faire!

      http://meteopolitique.com/fiches/corruption/Montreal/Cadres/Yvan-Delorme/Etau-se-resserre-sur-Yvan-Delorme-ex-chef-de-police-de-Montreal.htm

    • @ghistos Je ne propose pas de ne rien changer. Comme vous je déplore qu’on attaque la classe moyenne depuis des années et que c’est les générations futures qui en paieront le prix.

      Le problème c’est qu’on vous fait croire que si la situation est telle, c’est parce que les pompiers, les policiers, les gars d’hydro, les vendeurs de la SAQ, les chauffeurs d’autobus, bref, tout employé du secteur public, on vous dit à chaque jour depuis au moins 20 ans qu’il est gras dur et que c’est un bébé gâté pourri. Donc forcément vous en venez à penser que le moyen de régler les problèmes des finances de l’état, de la dette, des générations futures, etc, et ben c’est probablement de couper dans les conditions de travail négociées (oui, oui, négociées) de ces gens-là de la classe moyenne (oui, oui, de la classe moyenne).

      Pendant ce temps, on continue les congés de taxes aux entreprises, les subventions à pu finir à des compagnies déficitaires, les tarifs ridiculement préférentiels de Hydro aux entreprises, des projets qui n’ont aucun sens comme Port-Daniel, la baisse d’impôt des entreprises (30% en 2000, 13% aujourd’hui).

      Mais ça, vous ne le savez pas parce que les médias aiment ben plus taper sur le monde de la classe moyenne comme M. Cardinal ce matin.

      Au lieu de dire que les pompiers et policiers ont des conditions “qui n’ont pas d’allure”, on devrait tous militer pour avoir des conditions similaires. Mais non, au Québec on préfère le nivellement par le bas, donc on voudrait sabrer dans les conditions de certains simplement parce qu’elles sont meilleures que celle des autres.

    • Ça ressemble de plus en plus à une police de république de bananes… Et, le pire, c’est que Couillard va devoir reculer devant la violence et la tactique des gros bras… C’est écrit dans le ciel…

    • @Jolico

      Quand un policier roule pépère et qu’il arrête au feu rouge, c’est qu’il est en patrouille. Alors s’il voit des infractions au code de la route et qu’il ne fait rien, à quoi ça sert qu’il patrouille? Autant rester au poste et ne pas brûler de l’essence pour rien.

      La pire fois, deux voitures de patrouilles arrêter à un feu rouge à l’intersection Curée Poirier/Roland Therrien (coté de moi). Genre 10 voitures qui clanchent pour passer sur la jaune/rouge. Aucun des deux n’a bougé. Les quotas du mois devaient être complet.

    • @Libelule63

      Vous êtes toute justifiée de venir tenter d expliquer les évenements mais ca demeure que ca se fait pas pas quand même. S il y a à avoir des suites ou des poursuites le simple citoyen que je suis n a rien a voir la dedans. S`il y a des gestes réprimandables je n ai pas à les assumer moi.

      La scéance à laquelle votre copain a participé était une démonstration de manque de savoir vivre qui est inexcusable. S ils prétendent vouloir défendre leur cause il s y prennent bien mal parce que vous direz à votre copain qu avec de tels gestes il parviennent maintenant à mettre les citoyens du coté du gouvernement, même chose pour le vandalisme sur les autos qui ne leur appartiennent pas plus qu à moi.

      J étais d accord pour dire que ce qui est signé est signé et que de nouvelles mesures ne pourraient que s appliquer à une nouvelle convention tout comme je demande au gouvernement d abord de montrer l exemple et de sabrer dans leurs dépenses non imposables et les dossiers à la docteur Bolduc mais votre copain va avoir besoin de pédaler fort fort maintenant pour me démontrer autre chose que de la mauvaise foi. Et à ce jeu là moi je n embarque pas.
      Pourtant s il y a un parti qui a de quoi de caché dans le placard c est bien celui au pouvoir qui demande ces concessions là mais là , votre copain se saborde. Des fois refléchir aux conséquences avant d agir ca rapporte.

      C est bien connu c est comme dans le temps à la petite école ,la force d un groupe fait en sorte qu on est ben moins chicken mais que le Q.I. s en trouve proportionellement diminué. C est rien de nouveau.

    • Les faits semblent parler d’eux-mêmes. Des gestes inacceptables ont été commis par des employés de la ville. Des policiers n’ont pas rempli leur mandat en laissant faire les choses. La SQ, et non la police de Montréal, doit faire enquête sur ces très graves incidents. Les jours du directeur Parent sont sans doute comptés, en raison d’un fort sérieux manque de jugement de sa part.

      Michel Lebel

    • @napalm67,

      est bonne!

    • À nos politiciens qui invoquent la démocratie, en cette ère de Commission Charbonneau: les citoyens y croient de moins en moins à votre supposée démocratie!

      À nos chers policiers qui se plaignent d’être des mal-aimés dans notre société, et qui n’ont vraiment pas besoin de l’appui de la population pour imposer leur pouvoir de négotiation, et qui avez sûrement hâte de faire votre exercice quotidien en matraquant les manifestants étudiants, ne vous surprenez pas d’être de plus en plus détestés des citoyens!

      À nos braves journalistes, allez-vous avoir le courage de questionner et harceler à n’en plus finir les leaders policiers et pompiers (comme vous l’avez fait pour les leaders étudiants) pour leur faire condamner de façon catégorique tout geste violent, et les traiter comme des ordures s’ils ne le font pas (comme vous l’avez fait pour les leaders étudiants)?

      À tout ce beau monde, ces quelques paroles de Félix Leclerc qui risquent de rejoindre de plus en plus de citoyens:

      «Mon fils est en prison
      Et moi je sens en moi
      Dans le tréfonds de moi
      Malgré moi, malgré moi
      Pour la première fois
      Malgré moi, malgré moi
      Entre la chair et l´os
      S´installer la colère»

      L’alouette en colère.

    • Toute organisation militaire du type «Forces armées canadiennes» qui n’enverrait pas directement en Cour martiale des subordonnés défiant un ordre de leurs supérieurs serait la risée de toute la «planète militaire».

      Dans les événements d’hier, il n’y a que deux possibilités:

      1-La hiérarchie n’a pas donné l’ordre d’intervenir.
      2-L’ordre a été donné mais n’a pas été suivi.

      Dans les deux cas, il y a problème qu’il faut, de toute évidence, régler.

    • @s.b.
      et godin63

      Si vous pensez qu’un groupe d’individus (Hydro, Policiers, pompiers et autres) peuvent jouir d’une retraite avec 80-90% de leur salaire (85 000 – 110 000) après avoir cumulé entre 30 et 35 ans de service, ma foi, prouvez-le moi en tenant compte des rendements des fonds au cours des 16 dernières années !!!

      Prouvez-moi qu’après avoir étudié gratuitement ou presque pendant 15-18 ans au bras de la société, travaillez 3 décennies, il est mathématiquement possible que la société ait les moyen de payez 30 a 45 ans a 80% lors de votre retraite en bénéficiant également de soins prolongés et\ou palliatifs avec consommation de médicaments pour ci et pour ça sans rien enlever a nos générations futures.

      Pour ce qui est de la Norvège cher Godin63, il faut mentionner que ce pays possède des réserves importantes de pétrole et que l argent que génère les dividendes va directement dans un fond pour les norvégiens. Quand a la Suède, svp elle se situe a peu près au même niveau que le Qc.

      De plus, les pays Scandinaves affichent des taux de syndicalisation très élevés, mais les pouvoirs des syndicats y sont plus limités qu’au Québec. Leur attitude est plus collaboratrice et les grèves sont très rares.

      Et cessez de dire qu’on nivelle par le bas svp. Si l’ensemble de la population avait les mêmes conditions qu’eux je vous jure que l’avenir des jeunes serait encore plus morose.

    • @ Philippe Couillard
      Le respect de la règle de droit, Monsieur Couillard, c’est aussi négocier de bonne foie… Pas mettre sur la table un projet de loi qui veut légaliser un bris de convention collective par le pouvoir… Lorsque le gouvernement agit ainsi, à l’instigation d’un roitelet maire, il brise lui-même la règle de droit…

    • La policière a raison:«faut-il» que des «agents de la paix» en arrivent à «de telles réactions extrémistes» pour qu’on réalise leur «rôle fondamental»? Et pour qu’on «respecte» leur fonction?

      Nous sommes chanceux d’avoir une police intègre, non corruptible car bien payé avec des avantages sociaux convenables pour le type de travail qu’ils font. Allez dans les pays ou la police est mal payée ! Ce sont des pays dangereux avec un manque flagrant de sécurité pour tous et ou il faut payé la police pour être aidée.

    • on devrait p-e commencé à voit comment les politiceux mènent la barque…je n’excuse pas les gestes mais quand on voit la classe politique et leur corruption héhonté, leur passes droits, le fait que pas un ( a part Tomassi, un ti poisson) d’eux ne soit jugés pour corruption (la police politique aidant)…qu’ils dilapident nos fonds publics pour des raisons électoralistes, des bébelles, des programmes que l’ont ne peut se payer…et j’en passe du gaspillage…faut pas se surprendre de la désobéisance civile….la classe moyenne se fait massacrer par les politiciens, eux ne pensent même pas à montrer l’exemple en sabrant dans LEURS dépenses et leurs grasouillet fonds de pension…mais il sont ben bon pour mettre le public à dos de nos employés publics…haaa les fat cats….

      Quand on pensent que l’age moyen des travailleurs du McDo est passé de 18 à 29 ans…faut pas se demander non plus pourquoi quelqu’un de plus de 30 ans va travailler pour le clown….les conservateurs aiment bien de bombé les torse…40000 jobs..à temps partiel qui remplacent les jobs à temps plein perdu….les gouvernements ont pigés/volés dans les caisses de retraite quand il y avait surplus…maintenant qu’il y a déficit, ils veulent faire payer les employés, rétroactivement en plus….dégoutant….

      je comprend le public en général, c’est pas à eux à piger dans leurs poches mais si on avait des vrais meneurs qui penserait pas juste à se faire une élection, on aurait bien moins de problèmes…

    • Printemps 2012 : des policiers lancent des grenades dans une foule compacte et pacifique. Un étudiant perd un oeil. Le SPVM va interroger l’étudiant sur son lit et tente de lui faire signer une déclaration mensongère qui aurait exonérer les policiers.

      Le PLQ et La Presse refusent obstinément de condamner la violence policière.

      Ça se nomme récolter ce qu’on sème.

    • @godin1963

      En passant, le taux de syndicalisme a nettement diminué en Suède. 80.6% en 1999 et 67.7% en 2013. La Suisse est en tête du classement de la productivité alors qu’elle n’avait que 16.2% de taux de syndicalisation en 2013! Même chose pour les États-Unis, le Japon et autres…Haute productivité, faible syndicalisation. Le Portugal a un taux de syndicalisation à peu près identique à celui à l’Allemagne…Cette dernière a pourtant un taux de productivité nettement supérieur… Vous expliquez ça comment?

      Il n’y a aucun lien direct entre syndicalisation et productivité, affirmer le contraire est une calamité. Les syndicalistes sont bon pour faire du cherry picking…Renseignez vous donc au lieu de déblatérer des inepties et faire des liens bidons.

      ____

      Oui au respect des travailleurs. Non au respect des bougons de la syndicalisation.

    • Le projet de loi 3 vise les fonctionnaires municipaux car depuis le crash boursier de 2008, il y a un manque dans la caisse commune de retraite.

      Pourquoi un projet de loi SEULEMENT sur ces fonctionnaires, alors qu’il existe plusieurs fonds de pension; juge, gouvernement municipaux, professeurs, etc en j’en passe!

      C’est fonds de pension ne sont pas déficitaire? Je crois que le maire Coderre lui-même, retire 2 fonds de pension et bientôt un troisième…. pourquoi pas une loi qui encadrerait l’ensemble des caisse de retraite?

      La raison c’est… parce qu’il cotise 50/50? …. Non.
      Par ce qu’il mettre plus d’argent?….. Non.
      La vrai raison c’est que le gouvernement Provincial à donner le droit d’un congé de cotisation, et que les villes on décidé d’avoir leur part à payé qu’à la retraite de l’employé.

      C’est comme si vous preniez une assurance vie à 20 ans, mais que vous décidiez de commencer les versements que vers l’âge de 50 ans!!! Surement plus chère le paiement. C’est ce que font certaine ville.

      Les actuaires calculs la mise de fond que devrait être versé chaque année afin de permettre le fond de pension déterminé. La mise à jour ce fait au 3 ans, concernant l’ensemble des données à insérer dans le calcul, dont l’espérance de vie. Quand on parle de capitalisation, cela fait référence si tous les employés prenait sa retraite demain…. C’est impossible pour les villes. Ce pourquoi, les calculs sont réévalués d’année en année afin de rencontrer le besoin.

      Le fond de pension, est un investiment à long terme, à laquelle le rendement est la source de revenue PRINCIPALE. Pas la part de cotisation 50/50 ou 70/30. Ce n’est pas en changeant la côte part que ca va généré plus de revenu. Et le rendement….. est contrôlé par l’employeur, par un appel d’offre…… donc pas nécessairement le meilleur gestionnaire.

      Avec un avoir de $4G…. payerais-tu un gestionnaire 90,000$ pour un rendement de 6% ou 400,000$ pour un rendement de 10%. Le problème est là. Le plus bas soumissionnaire….

    • Les policiers, sont des «travailleurs» comme les autres, et à ce titre, ils sont amenés à prendre conscience de certains faits.

      La SEULE façon pour une économie de type capitaliste, de rivaliser avec une autre économie de ce type, c’est que la main d’oeuvre soit rémunérée au même taux où à un taux inférieur à l’économie concurrente, et que les avantages sociaux soient les mêmes.

      L’Europe, les USA, l’Amérique du Sud, le Canada et le Québec, sommes tous présentement à nous battre pour concurrencer l’Asie et particulièrement la Chine, pour ce qui reste de «jobs», une denrée rare et en constante diminution, gracieuseté de l’automatisation qui fera disparaître 45% des emplois actuels dans les 20 prochaines années.

      Alors, c’est inévitable, on enlèvera aux travailleurs des pays «industrialisés» (qui n’ont plus d’industrialisé que le nom), TOUS les avantages sociaux, pensions, semaine de 4 jours, salaires élevés, etc., pour simplement avoir une chance de concurrencer les travailleurs asiatiques et récolter les miettes d’une économie mondiale en train d’atteindre sa limite de croissance.

      Éloignement de l’âge de la retraite, réduction radicale des fonds de pension, baisse des salaires et des conditions de travail, c’est ce qui nous attend TOUS.

      Les policiers, comme tous les travailleurs, vont devoir réfléchir et voir qui ils veulent défendre: la finance ou les gens…

      Heureusement, il reste l’armée pour contrôler tous ces futurs chômeurs, sans-abris et pauvres qu’est à nous mijoter un système financier et économique désuet, issu du 19e siècle et totalement inadapté aux défis du 21e siècle, confronté à l’automatisation et l’intelligence artificielle, au réchauffement climatique, à la montée des océans, à la résistance des bactéries et virus aux antibiotiques, à la disparition accélérée des espèces vivantes, et à l’augmentation de la pollution.

      Bonne chance mesdames et messieurs de la police. Vous allez y passer comme tout l’monde.

    • J’ajouterai que le commentateur Jean-François Couture à tout à fait raison: des ordres de laisser faire ont été donnés ou des ordres d’intervenir n’ont pas été suivis. C’est l’un ou l’autre. Le directeur Parent devra s’expliquer et vite!

      Michel Lebel

    • godin1963

      j’aurais pu dire mieux….on s’enligne sur le modèle USA….ben de winners, wal-mart, dollarama, dollar general, dollar tree,mcdo….pendant que les 5% de riches continuent à se bourrer les poches avec la complicité des politicailleux….le p’ti monde lui…ben il est obligé d’aller shopper au dollarama….Harper pis sa gang, c’est le big oil et big business pis the hell with rest of the country….ici au Québec…c’est la corruption qui mène…..

      Que Couillard montre l’exemple….allez mon gros…fait un effort….Ta pension doré payé par le ti-monde à 95% et valide après quelques petites années de service…ton fonds de dépenses discrétionnaire, tes avantages non-imposables etc. pis embarque toute votre gang de députés verreux…c’est drôle, Couillard en parle pas de leurs bénéfices….

    • @Paul_un

      Les fonctionnaires municipaux sont visés parce que le syndicalisme fonctionne encore moins bien au municipal que dans le reste de la fonction publique. Les villes ont *zéro* pouvoir de négociation face aux syndicats, ce qui explique les conditions extravagantes. Le pays ou les province, au moins, ont la menace d’une loi spéciale. Alors on pige dans les poches du contribuables. Voilà pourquoi le gouvernement doit fixer des balises.

    • 10barres

      ha…oui…la syndicalisation au USA est à son plus bas des 30 dernières années….60 millions de personnes sont pauvres et le salaires médian d’une famille est de $26, 000…..tu peut dire ce que tu voudras, mais dans ce cas précis, il y a une corrélation directe….Reagan à commencé le travail avec les controleur aérien…on voit aujourd’hui le résultat…des très pauvres, pis un p’tit paquet de riches qui se payent des élections pour continuer à saigner la masse et leur donner un gros 8 piastres de l’heure….

    • @ralbol – Que d’optimiste!!

      Vraiment, la planete a tout ce qu’il faut pour maintenir la vie et la supremacie de l’homme sur le monde animal.

      Le probleme, c’est le 2 a 4% de sociopathes qui s’infiltrent toujours dans les spheres du pouvoir pour en corromptre la raison d’etre et ainsi assouvir leur soif de domination.

      “Le prix de la liberté, c’est la vigilance éternelle.” – Thomas Jefferson

    • Il ne manque qu’une légère hausse des taux d’intérêt pour voir le service de la dette gruger un peu plus les revenus de la province.

      Et puis là, on assistera à l’effondrement d’un peuple ingrat, plein aux as, où personne n’a faim, où tout le monde se plaint, où personne n’est prêt à faire le moindre compromis, en accusant tous les autres, de tous les maux.

      Cette maladie mentale collective va finir par emporter la belle province. Lâchez pas, nous y sommes presque…

    • @arnolde

      “On devrait leur enlever leur droit de se syndiquer.”

      D’autant qu’il y a un précédent historique. Je te laisse deviner quel est le parti politique qui a interdit les syndicats… Indice, il a mangé toute une volée en 1945…

      Blague à part, fascinant tous ces “casseux” de syndicats… Comme si laisser les patrons tout décider était garant de justice et d’équité.

      Cela dit, le syndicalisme oui, le vandalisme, non. Je n’ai aucune sympathie pour les vandales. Et les coupables devraient être jugés et condamnés. Idem pour les policiers qui n’ont rien fait…

    • @steadler
      La raison première de la loi 3……… corriger le déficit, point.
      C’est facile de mettre tout ça sur le dos des syndicats…….. L’absence de gestion adéquate relève de l’employeur. Leur manque de gestion saine….. à leur départ, on leur donne un “p’tit” bonus.

      Il se dise gestionnaire…….. Combien de fois supérieur qu’à New-York le nombre de gestionnaire à Montréal…….. À oui, c’est la faute des fusions…. MDR

    • Pas surpris du comportement des pompiers. Tres decu de celui des agents du SPVM.

      Plus aucune sympathie pour leur cause. Ils ont entaché leur réputation pour des années.

      Francois Boudreau

    • Voilà pourquoi on devrait enlever le droit de grève ou même de négociation avec les policiers. Parce qu’ils sont protégés par des lois votées par des imbéciles qui comme eux n’ont pas à répondre des conséquences de leurs gestes.

      Les conditions de travail, le salaire et tout le reste devrait être décrétés et figés par la loi. Ceux qui ne peuvent s’en contenter peuvent toujours pratiquer un autre métier.

    • @atchoum,

      votre commentaire sur le salaire supplémentaire de 75 000$/an de Charest est ce qui m’a été donné de lire de plus idiot depuis quelques jours.

      Tout le monde sait, à part vous semble-t-il, que ce salaire était versé par le parti. Et comme il s’agissait d’un salaire, il était imposable à 100%. Qu’il ne venait pas d’un groupe de pression particulier, mais bien du parti lui-même. Et que ce salaire n’avait rien d’occulte. Surtout que le PLQ n’a pas été le seul parti à verser un supplément de revenu à son chef depuis des quatre dernières décennies.

      Maintenant, le plus idiot dans votre commentaire est certainement qu’il n’a aucun rapport avec le sujet et qu’il n’y a aucun rapprochement à faire avec la situation actuelle. Vous balancez ça avec l’espoir, semble-t-il, de discréditer le gouvernement. C’est tellement gratuit votre affaire, Charest n’est plus là depuis des années maintenant et il avait renoncé volontairement à ce salaire, bien qu’il aurait très bien pu le conserver parce que rien n’interdisait une telle rémunération dans la loi.

    • Pour faire plaisir à une certaine droite populiste, le gouvernement des vraies affaires a décidé d’attaquer de front les fonctionnaires municipaux en réouvrant les conventions collectives et en anéantissant le droit de négociation supporté par la charte des droits. Cette loi 3, qui sera assurément contestée, est le choix du gouvernement libéral pour réduire la rémuneration globale des focntionnaire municipaux. Tous savent que les policiers et les pompiers, entre autres, ne se laisseront pas passer une réduction de leur rémuneration globale en disant merci, c’est vrai, on est trop payé! Pourtant, c’est ce que le gouvernement fait. De la provocation!! Comme avec les étudiants, il ne sait pas choisir les bon moyens pour atteiendre ses oblectifs. Il aurait été si simple d’ouvrir des négocaitions, seul choix possible à mon avis, quitte à passer une loi spéciale in extremis. La négociation avec les fonctionnaire provinciaux s’en vient. Pourquoi ne pas faire tout ça au même moment? Si les libéraux continuent de cette manière, ils vont mettre le Québec à feu et à sang et ils n’auront eux qu’à blâmer. Quel gouvernement incompetent…

    • @ missivedutexas

      - «Que d’optimiste!!
      Vraiment, la planete a tout ce qu’il faut pour maintenir la vie et la supremacie de l’homme sur le monde animal.»

      De un vous avez de la difficulté à voir le différence entre un optimiste, un pessimiste et un RÉALISTE.

      De deux, la planète n’est absolument pas capable de faire vivre 7 milliards d’humains ayant notre mode de vie. Impossible, c’est de la fabulation de porteur de lunettes roses. Déjà que le quart de la population consomme les trois quarts des ressources. Si jamais les trois quarts restant «bénéficiaient» de notre mode de vie, ce serait l’extinction de la vie sur terre.

      De trois, l’humain n’a pas de supériorité sur le monde animal. Si les animaux disparaissent, l’humain disparaîtra aussi, c’est une évidence que je ne devrais même pas avoir à énoncer.

    • La conversation dévie vers le syndicalisme et ne devrait pas. Le vrai problème n’est pas le syndicat. Le problème c’est le monopole syndical.

      Qu’on prenne la FTQ Construction qui représente environ 80% des travailleurs de la Construction et qui couchait avec Accurso.

      Qu’on prenne les syndicats de la fonction publique de monopoles publics tels Hydro, la SAQ, ou au niveau des villes: les policiers, les pompiers.

      Quel est le pouvoir d’un syndicat dans une situation de libre marché? niet, zéro. Prenons Électrolux, Old Dutch, etc.

      Que les policiers, pompiers, etc. le veulent ou non, pendant que le peuple normal saigne, celui qui paie ses taxes et qui donc paye leur salaire, les policiers et pompiers, tout ce qu’ils trouvent à faire, c’est saccager le bien public, payé par les contribuables? Se sont-ils rendus compte qu’il ne gagneront pas l’opinion public, alors ils veulent intimider les élus? Les policiers sont-ils mieux que ceux qu’ils tentent d’arrêter?

      Oui les policiers et pompiers méritent de bonnes conditions, comme n’importe quel travailleur. La réalité dans le monde est autre. L’économie réelle a de la difficulté à suivre le rythme des pays émergents. Les fonctionnaires devraient donc faire leur part pour que l’économie réelle reprenne son souffle.

      Et cela passe par une diminution de la fonction publique, du moins, de son coût. C’est inévitable, sinon on tombe tous ensemble. Il faut seulement séparer la facture adéquatement et le contribuable a déjà fait sa part.

    • @ rllemieux

      - «Il ne manque qu’une légère hausse des taux d’intérêt pour voir le service de la dette gruger un peu plus les revenus de la province.»

      Et évidemment, une telle situation n’affectera QUE LE QUÉBEC.

      Pas le reste du Canada, pas les pays européens, et surtout pas les USA, en faillite technique depuis au moins 20 ans, et dont la Chine et le Japon financent la dette simplement pour éviter l’effondrement de l’économie mondiale.

      Juste nous autres, pauv québécois qui pâtiront d’une augmentation des taux d’intérêts…

      Mais oui.

    • @ missive, “la supremacie de l’homme sur le monde animal”

      “Dans quelques centaines d’années tout au plus, nous grouillerons partout à la surface de la planète alors que du passage de l’humain il ne subsistera que des vestiges.”

      Une coquerelle (ou un rat, au choix)

    • @jaypee2

      Je ne parlais pas du syndicat – at large, mais bien du cas qui nous intéresse. Par exemple, les policiers de la GRC n’ont pas le droit de se syndiquer et c’est bien comme ça.

      Le syndicat en police donne un pouvoir démesuré au syndicat d’une ville. Un rapport de force inégal vs des élus qui gagnent moins chers que les policiers eux-mêmes et qui sont au pouvoir 4 ans.

      La seule balance à ce moment devient l’armée.

    • @alen101

      “Le respect de la règle de droit, Monsieur Couillard, c’est aussi négocier de bonne foie”.

      Je suis incapable de définir ce qu’est la règle de droit, mais je sais pertinemment bien que M. Couillard, en sa qualité de médecin, est bien capable de nous faire avaler son “bile” 3. La poignez-vous?

    • Puisqu’il faudra bien un jour cesser de se laisser distraire par la roue qui grinche et concentrer ses efforts à régler les problèmes, je propose que le gouvernement cesse de jeter de l’huile sur le feu et commence véritablement à travailler. Ce projet de loi a des conséquences prévisibles : le chaos dans la fonction publique municipale d’abord et dans la fonction publique provinciale ensuite. Comment peut-il en être autrement quand on décide de jouer dans les poches des syndiqués en dépit de contrats de travail dûment conclus et signés. La table est mise pour une bonne chicane qui finira mal.

      Les problèmes des caisses de retraite dans les villes sont nombreux, mais ils diffèrent d’un endroit à l’autre et d’un groupe d’employés à l’autre. Ce projet de loi administre la même médecine à toutes les caisses de retraite, ce qu’il ne fallait pas faire. Il enlève aux syndiqués tout leur rapport de force devant les villes, comment penser que les syndiqués ne réagiront pas ? Faut faire preuve d’une grande naïveté.

      Le gouvernement devrait s’en tenir aux principes : Pérenniser les fonds de pension, assurer l’équité intergénérationnelle et éviter une augmentation du fardeau fiscal des contribuables. Ceci établi, qu’il laisse les parties négocier pour atteindre ces objectifs et en cas de désaccord, qu’il force l’arbitrage où l’arbitre serait tenu d’accepter la meilleure offre finale d’une des deux parties. Ce faisant, les deux parties auraient l’obligation de négocier sérieusement sous peine de voir l’offre de la partie adverse être choisie par l’arbitre. Méchant risque quand on négocie en cabochon, mais une assurance que le meilleur moyen d’atteindre ces trois objectifs soit choisi. Tout le monde serait gagnant. Les employés parce que leur fonds de retraite serait protégé, les contribuables parce que leur capacité de payer serait prise en compte et le gouvernement qui apporterait une solution qui respecte le code civil (un contrat est un engagement qui lie les parties et qu’on ne peut pas changer unilatéralement) tout en évitant le chaos social qu’il nous promet avec l’adoption de ce projet mal ficelé.

    • J’irais plus loin si j’étais Couillard

      Pas de retraite pour les flics avant 55 ans……pas de 46-47-48 ans….wo gang de clown…retraite à 47 ans, quel scandale.

      aussi la SQ:

      Payez l’assurance chomage comme tous les autres travailleurs au Québec.

      à 11 milliards $ d’intérets sur la dette…..pas le choix…on coupe…fini la bonnne foi….à 250 milliards de dette

    • Hon! M. Cardinal s’indigne du bout des lèvres d’une atteinte s’en précédente de la démocratie, pis! Ça va changer quoi? C’était pas mal plus facile du temps des carrés rouge, frapper sur les jeunes manifestants, c’était pas mal plus défendable.
      M.Cardinal retournons la question, si c’était le PQ et Mme Marois au pouvoir imaginons la déferlante d’indignation, de déchirage de chemises, la campagne médiatique démonisant le P.Q. savez-vous quoi M.Cardinal, la police, les pompiers, les employés municipaux n’ont rien à craindre parce que vous, la Presse, les médias vous êtes complice de ces gens, usant des gros bras, bafouant la démocratie et se servant de leur pouvoir pour avoir des conditions que la plupart d’entre n’auront jamais. Allez faire un tour chez les syndicats des infirmières et des enseignants pour vérifier leurs conditions de travail, il n’y a aucune comparaison possible. Malheureusement des emplois majoritairement féminins. En 2014, la force, l’intimidation, est toujours gagnante, le dévouement. l’altruisme, la conscience social, est très loin en bas de la liste. Merci aux infirmières et enseignantes.

    • @machiavelien
      S’il n’y a pas de loi 3, quel est le SEUL moyen pour les municipalités de dialoguer avec eux selon vous ? Le seul moyen sera encore de plier et refiler une autre fois la facture aux contribuables par l’augmentation (encore et encore) des comptes de taxes.

      “Il aurait été si simple d’ouvrir des négocaitions”
      Hummmmm, relisez l’histoire des negociations a la ville de Qc durant les 35 dernieres annees et dites-moi, sans rire, que de simples negociations sont suffisantes !!!!

    • @beefmaster, (je sais on t’a déjà répondu, mais je ne peux pas passer à côté) Comparer un fond de pension garanti par le gouvernement et un REER… il faut vraiment ne rien comprendre au problème.

      Une REER, s’il est vide, tu ne reçois rien à ta retraite. Un fond de pension garanti par le gouvernement s’il est vide, le gouvernement le renfloue (en volant les autres contribuables au profit de celui qui reçoit la pension? En redistribuant plus adéquatement les taxes perçues?… plusieurs facettes pour voir ce fait)

    • dcsavard

      Il y a une différence entre une mémoire qui est reconnue pour être une faculté qui oublie et faire du révisionnisme historique…. Donc, vraiment, une prime annuelle demeurée secrète, mais qui serait imposée à 100% (ah! ah! ah!), prime versée par des donateurs à un parti reconnu pour faire des vraies affaires, mais qui n’attendent rien en retour (ah! ah! ah!) ?

      Allez, un petit rafraîchissement, peut-être?

      « Depuis 1998, M. Charest a empoché 825 000 $ en salaire de la part du Parti libéral. La prime annuelle est demeurée secrète pendant 10 ans, jusqu’à ce que Jean D’Amour, l’ancien président du PLQ devenu par la suite député de Rivière-du-Loup, ne vende la mèche à un journaliste. »

      http://www.ledevoir.com/politique/quebec/278700/le-premier-ministre-dit-avoir-besoin-de-sa-prime-de-75-000

      Le lien avec Moreau, donc? Trouvait-il cette prime démocratique?

    • « Un enfant de 5 ans comprendrait cela. Qu’on m’amène un enfant de 5 ans » (Groucho Marx).
      Je veux aller à Winnipeg, je vais louer une voiture. On me dit, de bonne foi, « Prend la petite diesel, avec un plein tu te rends à Winnipeg », et j’accepte l’offre, moi aussi de bonne foi. Arrivé à la frontière Manitoba-Ontario mon réservoir est presque vide. Mais que ce passe-t-il? On m’avait dit « de bonne foi » que j’allais avoir assez d’essence. Mais moi, je n’ai jamais surveillé ma jauge d’essence, je n’ai jamais contesté ou mis en doute les paramètres que le « vendeur » avait pris en compte pour prédire un seul plein (je devais limiter ma vitesse à 50km/hrs, ne pas avoir de bagages et ne pas utiliser l’air climatisé). J’ai maintenant le choix de faire un détour vers un village pour faire le plein ou sortir dehors, en disant « les autres doivent me donner de l’essence, car j’avais négocié de bonne foi ».

      Il manque d’argent dans les coffres. Pourquoi? Peut-être une mauvaise gestion, de mauvaises hypothèses de bases (les syndiqués ont des gens qui siègent sur les comités de gestion des fonds de pension en passant), peut-être pour une myriade de raisons. Mais pour le moment il faut trouver des solutions, et les gouvernements (et ceux qui les ont élus) comme les employés sont responsables de la situation actuelles. Alors assoyez-vous, négociez et prenez votre part de responsabilité.

    • jaypee, vous savez très bien que les vandales ne seront jamais jugés malgré vos fausses piétés. Les employés de l’État répondent rarement de leurs actions. Leur enlever le droit de grève les amènerait au même niveau que ceux qui paient leur salaire. Les vêtements de clown auraient mérité des mesures disciplinaires. Le saccage de l’hôtel de ville mérite une série de congédiements.

      Espérons que le gouvernement ne flanche pas.

    • @marcelleduc

      Vous êtes dans le champ pas à peu près, j’espère que vous conduisez pas. Ce qu’on dénonce, c’est le vandalisme, pas le droit de manifester. Les étudiants qui vandalisaient, ce n’était pas acceptable, comme ici les syndiqués municipaux.

      Ici la police tolère le vandalisme, car c’est dans son intérêt.

      Tout vandalisme est inacceptable, encore plus quand c’est toléré par nos supposés justiciers.

    • Il faudrait que quelqu’un fasse une plainte…. tout simplement….
      Celui ou celle qui a reçu un verre sur la tête peut porter plainte contre ses agresseurs….
      Alors, pourquoi personne ne porte plainte????

    • @ghistos Vous dites:”Hummmmm, relisez l’histoire des negociations a la ville de Qc durant les 35 dernieres annees et dites-moi, sans rire, que de simples negociations sont suffisantes !!!!”
      La négociation est un droit fondamental supporté par la charte. Qu’on soit pour ou contre, il doit y avoir négociation. La loi 3 fixe à l’avance ce que seront les conditions de travail pour tous les fonctionnaires municipaux. Le gouvernement dit aux syndiqués de venir s’expliquer en commission parlementaire. C’est pas de la négociation ça. Pour être conséquent, le gouvernement libéral devrait utiliser la clause nonobstant, se soustraire de charte, inetrdire le droit d’association et de négociation et imposer ses condtions de travail aux fonctionnaires. Je crois qu’il il est preferable de négocier…

    • @ralbol

      Le Québec est la plus endettée des provinces. C’est donc dire que l’effet d’une hausse des taux d’intérêt sera plus prononcé ici qu’ailleurs. Et comme les Québécois sont les plus taxés du pays, il sera plus difficile de trouver le manque à gagner ici qu’ailleurs.

      Vous vivez dans le déni.

      Il y a aussi la culture bien québécoise de l’ « entitlement » et le rejet de toutes formes de sacrifice, comme on l’a observé chez les étudiants, et comme on l’observe en ce moment chez les employés de la ville.

      Il restera toujours quelques ratés du Cégep du Vieux Montréal pour dénoncer les paradis fiscaux, Lord Durham, et le 1 %. C’est la portion humour de ce triste spectacle qui nous attend.

    • À noter enfin plus fondamentalement que les droits fondamentaux des citoyens étant en fait comme de droit tout aussi fondamentaux que ceux des rhinos ou de tous les rambos de ce monde, la prison fondamentale reste toujours valable et sur la table pour tous les Ti-OUI Laberge zoo autres fondamentalistes newborn again de 1973 zé autres si besoin, si vous voyez ce que je veux dire plus souverainement encore. Capiche?

    • C’est le dernier acte de la dérive fasciste laquelle nous assistons depuis des années. Nous ne sommes plus dans un État de droit . Nous sommes passés de la corruption à l’extorsion et nous savons bien que la loi pour les mafias, les banquiers, les policires et les politiciens n’est pas celle pour tout le monde. Rien ne triomphe de la force qu’une force plus grande. Concretement, rien sauf l’armée (canadienne) ne forcera les policiers a respecter la loi, ce qui est la preuve que l’idée d’un Quebec independant est une bouffonnerie

      Et ne pas oublier que, si l”armée canadienne n’obeissait pas, il n’y aurait que l’armée américaine pour l’y forcer… ce qui explique pourquoi Harper fait toujours ce qu’on lui dit de faire. Si vous croyez encor a le democratie et une quelconque ethique publique, tant mieux. Naiveté, mais de toute facon il ny a rien que vous puissez y faire

      Pierre JC Allard

    • Les policiers sont la pour intervenir si il y a de la violence, hier soir, des actes poursuivables au civil ont été fait, alors c’est à la ville de prendre son courage et de poursuivre devant les tribunaux les auteurs de ces dommages avec intérêt et montant punitif.

    • @ pinceau0

      Ha Ha Ha… Votre commentaire en réponse à “la bonne foie” de Couillard (15h57) m’a fait rire pour la 1ère fois au sujet de ce conflit.

      « M. Couillard, en sa qualité de médecin, est bien capable de nous faire avaler son “bile” 3. »

    • ceci confirme ce que j’ai toujours pensé, certains policiers sont des bandits en uniforme et d’autres ne sont tout simplement que de voyous.
      Mais il y en a surement des bons…

    • @arnolde – 19 août 2014 – 15h55
      Le syndicat en police donne un pouvoir démesuré au syndicat d’une ville. …

      Effectivement, on n’aurait jamais dû accepter des policiers syndiqués. Ils peuvent carrément tenir la population et otage. La seule chose qu’on entend des politiciens est que les gestes posés sont inacceptables. Pensez-vous que cela va les empêcher de recommencer? Il n’y a pas de conséquences négatives pour eux, alors, ils ont le gros bout du bâton.

      Suite à l’annonce d’un groupe d’enquête par M. Parent, la fraternité l’a averti de ne pas tirer de conclusions. On voit donc où est le pouvoir.

    • @louisby2k – 19 août 2014 – 17h07
      Pas de doute, il y en a s­ûrement plusieurs (des policiers) qui sont professionnels et bien intentionnés, mais comme toujours, ce sont les fortes personnalités et les grandes gueules qui mènent le show et les autres suivent.

    • Le piètre gouvernement dirigé par Couillard s’est mis à dos des milliers de syndiqués, à cause de son approche, qui consiste, en de la provocation, pure et simple.

      Couillard et ses nains de jardins libéraux récoltent ce qu’ils sèment = de la haine méprisante.

      Les québécois ont commis une bien grave erreur en élisant ce gouvernement de faux jetons et de dissimulateurs.

      Si ça continue, c’est l’armée canadienne qui sera appelée en renfort, pour contrôler l’incendie social que les libéraux ont allumé !!!

    • @solo223

      Encore du cherry picking. Je nomme la suisse, l’allemagne et le japon mais tout ce que vous retenez c’est les états-unis. C’est justement pour ça que j’ai mentionné les etats-unis, meme si leur taux de syndicalisation est plus eleve que la suisse, ils ne sont definitivement pas en meilleure posture. Aucune correlation entre syndicalisation et productivite, c’est un mythe.

    • « l’antre de la démocratie qu’est l’hôtel de ville »?
      Dans mon dictionnaire, l’antre est une grotte servant d’abri à un animal sauvage, un repaire, un lieu mystérieux et inquiétant, une cavité naturelle…

    • La justice comme la poésie
      C’t'une histoire de cercles d’amis

      - Plume Latraverse, Les Humains

    • @arnolde, ce que je dénonce c’est la différence de traitement médiatique entre les policiers et les carrés rouges, les conséquences des méfaits commis par les pompiers, les collets bleus sous l’ œil complice et bienveillant des policiers auront des conséquences à long terme sur la paix sociale beaucoup plus importante que feu les carrés rouges.
      PS Curieux, en vous relisant, vous me donnez raison.

    • Le commentaire de JF Couture est pertinent mais ce qui s’est passé hier soir de la part des policiers n’a rien pour aider la confiance déjà ébranlée face à ces individus armés. Comment parler à ces soi-disant représentants de la loi alors que pour une saute d’humeur, ils peuvent décider de nous embarquer de nous coller un ticket peu importe. Comment peut-on dire au policier qu’il se trompe sans toujours avoir peur de se faire embarquer parce que ce matin là il a des quotas à respecter ou qu’il feel pas. L’intimidation d’hier a créé une peur de ce qui va se produire au cours des prochaines semaines et le rapport de force est inégal. Une bande armée qui peut décider ou non, selon son bon vouloir, de faire respecter la loi selon ses conditions. Couillard n’a pas répondu à cette peur des gens sur ce qui pourrait se passer maintenant avec ces différents syndicats. Il n’a fait que redire qu’il ne pliera pas mais sur l’insécurité que cela a provoqué, il n’a pas répondu aux question sur le sujet. Les policiers sont inatteignables et ils sont armés et nous n’avons plus confiance en eux. Alors que fait-on? Comment puis-je accepter que son opinion soit plus légitime que la mienne particulièrement lorsqu’il se trompe et ça leur arrive souvent particulièrement les flics des dernières cuvés. C’est certain qu’un cours de relation humaine leur aurait peut-être fait du bien. Quand le jeune flic décide de me coller et de me donner un contravention parce qu’il croyait que je ne portais pas ma ceinture et qu’un autre policier se tient prêt à agir à l’autre porte de la voiture comme si j’étais un criminel, comment puis-je m’obstiner avec lui pour lui faire réaliser que je la portais ma ceinture et qu’il se trompe. Bien sûr que j’ai contesté mais j’ai perdu mon temps. La loi c’est lui et hier la loi c’était eux qui décidaient de sa porté.

    • @michelnotredame – 19 août 2014 – 17h30
      Le PQ a perdu les élections, revenez-en!

      En passant, qu’est-ce que le PQ a fait avec les étudiants, il leur a donné tout ce qu’ils voulaient. Tu parles d’une négociation. Donc, avec le PQ au pouvoir, on donne aux syndiqués tout ce qu’ils veulent et on vient se vanter d’avoir préserver la paix sociale: BRAVO.

    • Le premier ministre a également resté les bras croisés quand son ministre de l’éducation s’est fait PINCER à frauder la RAMQ ….. QUELLE EST LA DIFFÉRENCE

    • @ rllemieux

      - «Le Québec est la plus endettée des provinces. C’est donc dire que l’effet d’une hausse des taux d’intérêt sera plus prononcé ici qu’ailleurs. Et comme les Québécois sont les plus taxés du pays, il sera plus difficile de trouver le manque à gagner ici qu’ailleurs.»

      Bon, un autre qui capote sur l’épouvantail de la dette.

      Quand bien même on serait endettés pire que la Grèce, et ce n’est pas le cas, qu’est-ce que vous voulez que ça fasse ?

      Les Banksters vont s’asseoir, renégocier tout ça et au pire, ils vont faire comme pour la Grèce et nous couper notre dette de moitié. Ouch !

      Ensuite, c’est l’Ontario, en date d’avril 2014 qui a la DETTE NETTE la plus élevée du Canada:

      «Ontario provincial net debt – estimated at $272 billion in 2013 – is the largest in Canada. If looked at in either per capita terms or as a share of GDP, Ontario’s debt is the second highest amongst the provinces. While Ontario accounts for just under 40 per cent of the country’s population, it accounts for almost 50 per cent of provincial net debt.»

      http://www.netnewsledger.com/2014/04/22/ontario-provincial-net-debt-largest-in-canada/

      Vous pouvez citer toutes sortes de chiffres, mais celui qui importe, c’est la DETTE NETTE.

      Alors vous repasserez pour misérabiliser le Québec…

    • @Libelule63 19 août 2014 12h44
      D’abord chère libellule, avec un seul “L”(aile) ça vole mal, même en ayant le matricule 63 !
      Peu importe ce qui s’est passé ou pas à l’intérieur de l’Hôtel de Ville hier, les voyous comme votre chum n’avaient tout simplement pas à tenter d’intimider, de quelque façon que ce soit, les représentants élus de tous les concitoyens. Les institutions dans une société libre et démocratique exigent d’être respectées sinon c’est l’anarchie, le chacun pour soi, la loi du Talion. Si vous voulez goûter à ça : rendez-vous dans le nouveau califat de l’État islamique entre l’Irak et la Syrie. Vous allez apprécier un état de non-droit où les policiers protègent et servent… les policiers.
      Pour ce qui est de l’argument utilisé ad nauseam voulant qu’un contrat signé doit être respecté “à tout prix”, la réalité est que ces syndiqués ont décroché des ententes ruineuses, le couteau entre les dents, face à des eunuques municipaux. Il est honteux qu’ils osent parler aujourd’hui d’honnêtes négociations, menées de bonne foi, alors qu’ils ont pris littéralement les citoyens et leurs représentants en otage afin d’obtenir (par la force) des conditions de travail n’ayant aucune commune mesure avec celles de la majorité des travailleurs et payeurs de taxes.

    • ” Ghisto:

      Vous confondez taux de syndicalisation taux de couverture syndicale….en Europe l n’y a pas de formule RAND, souvent tous employés d’un secteur, même s’ils ne sont pas syndiqués, ont le mêmes doits.

      Pour ce qui est de votre calcul, il n’y a personne qui part avec 100 % de son salaire…je ne sais pas où vous prenez vos chiffres….ça doit venir de M. Coderre ou Labeaume.

      pour avoir droit à 70 % il faut avoir travaillé au moins 31 ans…….

      Pour un pompier, intervenir dans un incendie à 65 ans mettrait sa vie et la vie de ses “clients2 en danger…..et on ne peut pas les mettre dans un bureau , un moment donné faut quand même payer leur salaire.

      @ Apocalypse: Vous n’avez certainement pas d’enfants à l’Université pour dire que le PQ a tout donné…….Non seulement il y a eu indexation mais on a perdu le crédit d’impôt…au net ça coûte plus cher que de que ce PLQ proposait….Avez vous remarqué que M. Bolduc n’a rien changé à la formule du PQ……….et il y a eu zéro contestation……….vous êtes aveuglé par votre partisannerie.

    • @Rlemieux:

      Le Québec est la plus endettée des provinces

      Les autres provinces ont elle Un Caisse de Dépôt ou un Hydro-Québec pour venir contre balancer leur dette?

      HQ avec ses tarifs à 50 % du taux du marché génère 3 milliards par année et la CDP a un actif net de 200 milliards…….

    • Expliquez moi svp. Certains trouvent que le gouvernement va trop loin en visant tous les régimes car certains régimes de retraite des employés municipaux sont en bonne santé financière et ne sont pas sous capitalisés.

      Je veux bien mais un régime, même capitalisé à 300 %, est scandaleux et constitue un vol de grand chemin pour les contribuables qui le paient quand les employés qui vont en bénéficier y contribuent seulement à 30%…

    • @Igreck
      «Pour ce qui est de l’argument utilisé ad nauseam voulant qu’un contrat signé doit être respecté “à tout prix”, la réalité est que ces syndiqués ont décroché des ententes ruineuses, le couteau entre les dents, face à des eunuques municipaux. Il est honteux qu’ils osent parler aujourd’hui d’honnêtes négociations, menées de bonne foi, alors qu’ils ont pris littéralement les citoyens et leurs représentants en otage afin d’obtenir (par la force) des conditions de travail n’ayant aucune commune mesure avec celles de la majorité des travailleurs et payeurs de taxes.»

      Bravo, tout est dit. Même si ça ne serait pas très orthodoxe comme façon de faire, je crois que le gouvernement devrait mettre ce paragraphe dans le préambule de son projet de loi.

    • @ tous

      Vous voyez le problème à l’envers.

      Il ne faut pas viser à misérabiliser les fonctionnaires.

      Ce qu’il faut, c’es que TOUS, nous ayons accès aux mêmes avantages !

      Vous en connaissez beaucoup, vous, des corporations qui visent être aussi poches que la pire d’entre elles ?

      Toute la gang de «il faut enlever les avantages aux syndiqués», c’est exactement ce qu’ils disent: TOUS VERS LE BAS !

      Au contraire, TOUS VERS LE HAUT !, et c’est ce que les syndicats auraient dû viser depuis des années, au lieu de ne viser que l’amélioration des conditions de travail de leurs membres.

      Maintenant, dans le public en général, ils vont en payer le prix…

    • Admettons que je sois victime d’un acte criminel. La police est appelée, mais reste les bras croisés pendant la perpétration dudit acte criminel. Pire encore, les policiers en devoir échangent de petits regards complice avec les criminels.

      Parce que non, ils ne vont pas arrêter leurs « chums »

      C’est une invitation à me faire justice moi-même.

      J’ai compris le message.

      Et en référence à un autre débordement survenu il y a quelques semaines aux jeux du Québec, lors de la prochaine édition à laquelle mon enfant espère participer, lorsqu’ils tenteront de s’en approcher de manière agressive, sans que la police ne fasse quoi que ce soit, je vais prendre les moyens que je juge nécéssaires pour moi même protéger ma fille. Je vais aussi en profiter pour faire une petite sécance photo de visages qu’il me ferai plaisir de publier sur le web avec la mention “cet homme que je ne connais pas a tenté d’aborder ma fille mineure”…..l’intimidation, ca marche des deux bords….

      Et pour retrouver juste un tout petit brin de confiance envers la police, je propose:

      Que les personnes ayant saccagé l’hôtel de ville soient identifiés positivement (ça existe les logiciels de reconnaissance faciale), soient d’abord congédiées, puis accusées et jugées en vertu des lois existantes.

      Que si des policiers se trouvaient parmi eux, qu’on leur retire les symboles d’une autorité qu’ils ne méritent pas d’avoir; soit leur arme et insigne. Que les policiers en devoir lors de cet événement et qui sont restés les bras croisés subissent les mêmes conséquences. Les mêmes policiers ont, il y a deux ans fait subir bien pire pour pas mal moins aux étudiants dont certains furent matraqués, gazés et arrêtés pour simplement avoir marché sur la rue.

      Le rationnel de mon opinion est qu’hier, des personnes armées se sont faites complice d’autres personnes qui perpétraient des actes criminels tout en empêchant une assemblée d’élus d’avoir lieu.

      Ca ca, s’appelle de la sédition.

      Et pire encore, si la population ne se sent plus protégée par la police, que la police protège qui elle veut bien protéger et ceci pour des considérations politico-syndicale, la population va se faire justice elle même.

      Ca, ca s’appelle l’anarchie.

      Le Québec dans quelques années, quelques mois???

      Un intervenant citait plus tôt l’Alouette en colère de Félix.

      C’est exactement mon ressenti présentement, et celui de beaucoup de monde.

      Quand des gens ordinaire; pas des casseurs, gangs de rues, délinquants; des gens ordinaires: travailleurs, pères et mères de famille commencent à ressentir de l’agressivité envers ceux qui sont censés nous protéger c’est extrêmement grave.

    • En Italie la première ligne de défense des endroits publics édifices gouvernementaux inclus est la police la mucipale. Plus vous approchez, vous apercevez la police provinciale (carabineiri) et ultimement à la porte et à l’Intérieur des bâtiments vous avez les militaires (l’armée). En cas de problème l’armée (la force ultime d’une société) n’a qu’à appeler des renforts militaires. Protégeons la démocratie.

    • Les salaires des policiers et autres conditions doivent être décrété par une loi. La police est une force para-militaire et on ne négocie pas avec une force para-militaire. Un para-militaire ça obéit point. Pas content? Démissionne on va te remplacer assez vite. La société n’a pas besoin de toi comme policier. TU serais mieux ailleurs.

    • rectif 21h53 carabinieri=police nationale

    • Deux choses que Coderre pourrait faire: engager des agences de sécurité privé pour l’hotel de ville envoyant un double message aux policiers.

      Ou sinon, prendre des étudiants bénévoles présents aux manif (il y a deux ans seulement!!), leur donner des tie-raps, du poivre de cayenne, des bombes asoudissantses et des masques à gaz et les laisser s’occuper des policiers qui veulent rentrer à l’hotel de ville. Je pense que y’en a qui se feraient plaisir. :)

    • @godin1963

      L’argent de la CDP appartient aux déposants, pas au gouvernement. Au 31 décembre 2013, la Caisse comptait 31 déposants, dont 8 détenaient 97,4 % de l’actif net des déposants (Régie des rentes du Québec, le Régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics, le Fonds d’amortissement des régimes de retraite, etc.)

      http://www.lacaisse.com/fr/a-propos/clients/deposants

      Et les déposants doivent cet argent à leur monde.

      Prenons le cas du RRQ, environ 46 milliards. 46 milliards, c’est bien peu. « La réserve initiale est établie à 39,3 milliards de dollars au 31 décembre 2012, soit 3,3 fois les sorties de fonds de 2013. » La réserve couvre moins de 4 ans. Et le RRQ manque d’argent de sorte qu’un calendrier d’augmentation du taux de cotisation a été adopté par le gouvernement (de 9,90 % en 2011 à 10,80 % en 2017).

      http://www.rrq.gouv.qc.ca/fr/regie/etudes_sondages/Pages/evaluation_actuarielle_decembre2012.aspx

      Quant à Hydro-Québec, pensez-vous deux secondes que les tarifs puissent être augmentés substantiellement? Ce sera la crise. Parce qu’ici, dès qu’on demande un effort à qui que ce soit, c’est la crise.

    • @atchoum,

      totale niaiserie. Revenu Québec ne dévoile pas ses dossiers et si la prime n’était pas connue de certains, comme il s’agissait d’un salaire tel que le mentionne votre citation, ce salaire était donc imposé à 100%. Elle était secrète pour qui? Votre citation mentionne qu’elle était secrète pour le grand public, c’est-à-dire les journalistes.

      Vous faites dire ce que vous voulez bien croire, mais rien dans cette citation ne permet de croire qu’il s’agissait d’une rémunération qui était versée via des enveloppes brunes. Elle n’était pas occulte, elle doit apparaître dans les livres de comptabilité du PLQ. Et je vous le répète, les chefs des autres partis politiques ont aussi reçu des rémunérations de leur propre parti en plus du salaire qu’ils recevaient à titre de député ou autre à l’Assemblée nationale.

      Il n’y a toujours pas de lien avec la situation qui nous préoccupe. Vous étirez l’élastique tellement qu’il vous pète à la figure.

    • Peut-on vraiment être surpris des agissements de nos brutes de la force de l’ordre syndiquées? De temps immémoriaux, ces brutes utilisent le même modus operandi. Intimidation et casse. On effraie le peuple et les politiciens croulent éventuellement sous la pression et signe des conventions collectives à sens unique ou presque. Ca fait trop longtemps qu’on laisse aller les choses au Québec. Les syndicats savent pertinemment que la terreur fonctionne. Pourquoi cesseraient-ils? Le vol, ce n’est pas les Libéraux qui le font, ce sont les syndicats qui négocient dans la violence, toujours en chantant le refrain que leurs membres sont excédés et que le syndicat ne sait plus s’il peut les contrôler. Qu’on cesse de croire au Québec que les syndicats défendent la veuve et l’orphelin. Ils sont autant “voleurs” sinon davantage que la classe politique qu’ils accusent de vol.

    • @fluide,

      encore une niaiserie qui n’a aucun rapport. D’une part, Bolduc avait besoin de conserver 12 mois ses patients pour ne pas avoir à rembourser un seul sous. Il ne s’est pas fait pincer comme vous dites, il a simplement accepté des nouveaux patients sur une période de temps plus longue que six mois, ce qui fait que les patients qu’il a accepté après six mois n’ont pas été à sa charge pendant la période requise de 12 mois étant donné que les élections ont eu lieu en dedans de 18 mois.

      La RAMQ avait plusieurs dossiers de médecins dont elle devait réclamer un remboursement de ces primes, Bolduc n’était pas le seul. J’aimerais bien savoir par contre pourquoi les autres médecins ont dû rembourser des primes en trop. Eux, ils n’ont pas l’excuse d’avoir été réélus et renommés ministres les privants du temps requis pour continuer à s’occuper de leurs patients.

    • Une autre chose. Si on signe des conventions dites “collectives”, pourquoi sont-elles confidentielles? Si c’est mon argent qu’on dépense, pourquoi tout ce secret entourant ce contrat de travail? Rendez moi ça public. Quand le peuple va voir toutes les conditions douillettes et les gras avantages dont bénéficient policiers, pompiers et autres syndiqués, c’est peut-être le bon peuple qui va envahir l’hôtel de ville. Je vous gage un café que les forces de l’ordre ne resteraient pas les bras croisés…

    • @ P-Y-au-Japon
      “5 ans après le début de leur ‘carrière’, les policiers font plus qu’un prof qui a travaillé pendant 15 ans.”

      = = =

      J’ignore si ça se fait encore mais au début des années 70, quelques policiers du Service de police de la Communauté Urbaine de Mtl avaient été inscrits à la faculté de droit, aux frais de l’employeur. Le premier à être assermenté, J.P., avait le choix entre

      a) rester et demeurer lieutenant, sans pouvoir porter le titre d’avocat (le Barreau interdisait qu’un avocat travaille comme policier)
      b) demeurer à l’emploi du SPCUM en portant le titre d’avocat… avec un salaire moindre que celui de lieutenant – à l’époque, de mémoire, c’était autour de 18000$
      c) partir et offrir ses services d’avocat expert en techniques d’enquêtes policières (en droit criminel, c’est un atout!)

      Comme l’employeur était intraitable sur la question salariale, le lieutenant J.P. est parti ailleurs… avec une jolie augmentation qui lui a permis de rembourser ses frais de scolarité au Service de police.

      Résultat? La police a payé au gars un salaire de 17 ou 18000 par année pendant 5 ans pour développer une expertise dont elle n’aura finalement pas pu bénéficier puisqu’il a quitté.

      Faut-il le blâmer, LUI? Non… s’il était resté mais avec son titre de lieutenant, il n’aurait pas pu mettre son expertise au service de son employeur, si bien que la police aurait quand même perdu son investissement de $90000.

      Y a-t-il une morale à cette histoire vraie? Je propose celle-ci: la police n’a jamais eu besoin d’une arme de poing pour se tirer dans le pied!

      = = =

      Une autre histoire vraie. Le fils d’un ami à moi est policier à la SQ – tout comme sa conjointe. Tous les deux acceptent d’être shippés au Nunavik (baies d’Ungava et d’Hudson) quand le besoin s’en fait sentir… ce qui leur garantit beaucoup de temps-et-demi ou de temps double… surtout que l’avion qui les ramène est souvent cloué au sol pour toutes sortes de raisons. Ils sont alors payés à ne rien faire…

      À deux, ils gagnent autant qu’un médecin spécialiste, autour de $300000.

      “J’aurais voulu être un ar… euh, une poliiiiice” – air connu!

    • Message aux politiciens. Faites comme Reagan a fait avec les contrôleurs aériens. Foutez-moi tout ce beau monde à la porte et remplacez les.

    • @ arnolde

      “Je ne parlais pas du syndicat – at large, mais bien du cas qui nous intéresse. Par exemple, les policiers de la GRC n’ont pas le droit de se syndiquer et c’est bien comme ça.”

      I stand corrected. Mais je n’aime pas l’idée d’interdire les syndicats pour certains métiers. Mais je comprends l’idée derrière. Évidemment, tout le monde tient tout le monde par tu-sais-quoi et c’est le dernier qui tiendra le coup qui va gagner. D’un côté les provocations et de l’autre, les réponses… et chacun étudie l’autre pour trouver l’erreur…

      “La seule balance à ce moment devient l’armée.”

      Tu ne crains pas que cela mette de l’huile sur le feu? Il est vrai que la seule autorité “au-dessus”, c’est l’armée, mais cela pourrait être vu comme de la provocation.

      @femme_fatale

      “vous savez très bien que les vandales ne seront jamais jugés malgré vos fausses piétés”

      Et vous êtes qui pour m’accuser de “fausses piétés”? On se connaît?
      C’est votre récent voyage en Italie qui vous a donné le pouvoir de lire dans mes pensées?

    • Selon les péquistes, les libéraux sont responsables de tout ce saccage. Pauvre PQ, toujours aussi carré rouge à mille lieux de la majorité silencieuse qui votent PLQ-CAQ.

    • La population pourrait rapidement se constituer une force de protection civile.

    • @SGirouard – 19 août 2014 – 20h11
      Effectivement, plusieurs ont oubliés ou sont trop jeunes, mais il y a eu des négociations par le passé qui ont été extrêmement houleuse et entaché de sérieuses violences. A la fin, les administrateurs capitulaient pour ne pas briser la paix sociale et donc, les syndiqués gagnaient. D’ailleurs, ils ont toujours gagnés, ce qui explique des conditions de travail et des avantages dont ils jouissent et que nous, simples citoyens captifs, n’avons pas le choix de payer.

    • Je crois sincèrement que le gouvernement à l’appui d’une très forte majorité de la population dans ce dossier vaseux, alors que le gouvernement règle une fois pour toute les tantrums de ces névroses syndicaliste.

      Les syndiqués veulent jouer aux débiles, et les syndicats jouer sur les mots… go, allons y à fond alors!
      Ils veulent jouer à fond la carte des conventions signés à vie irrévocable et que le payeur de taxe aie se faire voir avec la capacité de payer…. alors voici ce que le gouvernent et les municipalités devraient faire, ils devraient dire, ok! On change rien comme vous demander par contre pour rencontrer les budgets maintenant on doit fourre dehors 75% du personnel… mais rassurer vous on touche pas au régime, on va engager des sous-contractant contractuelle aux grés de nos besoins!
      Maintenant regarder tout ces primitifs d’entre-déchirer entre eux!

    • On se renvoit la balle! Aujourd’hui, le président du syndicat, Yves Francoeur dit que les boss ont dit à leurs troupes de ne pas bouger lundi soir… Qui croire?

    • Le gouvernement devrait voter une loi pour désarmer tous les policiers comme en Angleterre. Après, vous allez voir des policiers humains et respectueux.
      Il faut leurs enlever les armes.
      C’est l’arme qui fait la différence, désarmer les.

    • dcsavard

      Vous dites : « Et je vous le répète, les chefs des autres partis politiques ont aussi reçu des rémunérations de leur propre parti en plus du salaire qu’ils recevaient à titre de député ou autre à l’Assemblée nationale. »

      Il semble toutefois que ce n’était pas le cas à l’ADQ :

      « le chef de l’Action démocratique du Québec, Gérard Deltell, a souligné le malaise que suscitait ce salaire d’appoint versé au premier ministre par son parti, alors que fusent depuis plusieurs mois des allégations sur les liens entre le financement libéral et l’industrie de la construction. »

      « Le fait que ce soit un prolongement offert par des contributeurs, à sa face même, ça créait un malaise dans l’exercice direct de la fonction que nous assumons. Quand nous sommes élus, c’est d’abord et avant tout le service public qui nous guide [...], les intérêts supérieurs de la nation qui doivent guider notre action. »

      http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/politique/2010/05/20/001-charest-salaire-appoint.shtml

      Qu’en pense M. Moreau?

    • Justement, vous ne parlez pas de ce dernier développement = les patrons des flics leur ont donner l’ordre de ne pas bouger !!!

    • Puisque les policiers n’appliquent pas la loi lorsque leurs collègues manifestent, il faut demander l’intervention de l’armée. L’armée n’est pas syndiquée.

      Quelques bons coups de pied à des endroits stratégiques pourraient remettre de l’ordre dans la tête des policiers.

    • dcsavard

      Vous dites : « mais rien dans cette citation ne permet de croire qu’il s’agissait d’une rémunération qui était versée via des enveloppes brunes. Elle n’était pas occulte, elle doit apparaître dans les livres de comptabilité du PLQ »

      De quel livre de comptabilité parlez-vous? L’officieux, celui de la 127e circonscription virtuelle, sans doute? Sinon, vous avez un lien pour appuyer vos prétentions?

      « Le PLQ aurait eu recours à une double comptabilité en créant une fausse «127e circonscription virtuelle» qui servait à recueillir discrètement des dons illégaux des entreprises. »

      http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201404/17/01-4758652-revelations-de-lupac-les-pequistes-accentuent-la-pression-sur-couillard.php

      Est-ce que M. Moreau trouve que la double comptabilité d’un parti politique au pouvoir est un geste démocratique?

    • @bibianne – 20 août 2014 – 09h07
      Je viens de lire l’article … misère.

    • Petite question, avaient-ils fourni leur itinéraire avant de manifester?

    • « Le Dr Gaétan Barette ne s’est pas disqualifié du poste de ministre de la Santé en acceptant une prime de 1,2 million $ pour quitter la présidence de la Fédération des médecins spécialistes du Québec. »

      « Couillard à l’aise avec l’indemnité de départ de Barrette »

      http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/dossiers/elections-quebecoises/201404/02/01-4753798-couillard-a-laise-avec-lindemnite-de-depart-de-barrette.php
      ..

      « Le député démissionnaire aura droit, selon ses années de service à l’Assemblée nationale, à une « allocation de transition » d’environ 100 000 $ payable immédiatement (…) La décision de M. Dubourg a mis dans l’embarras son ancien chef, M. Philippe Couillard, ce dernier estimant que son ancien député « devrait peut-être rembourser une partie de son allocation de départ s’il est élu au fédéral.»

      Peut-être, donc…

      Deux poids deux mesures pour le parti au pouvoir?

    • « Un député fédéral gagne 157 731 $ par année. M. Coderre se qualifiera pour la pension une fois qu’il quittera la scène fédérale, mais il ne pourra pas la toucher avant l’âge de 55 ans, soit à partir de juin 2018. »

      http://www.ledevoir.com/politique/canada/362894/denis-coderre-se-prepare-pour-la-mairie-de-montreal-en-avril-2013

      Question au commandité de service Denis Coderre : De combien de pensions de retraite aurez-vous besoin pour subvenir à vos besoins une fois à la retraite?

    • Marrant: on apprend ce matin que les policiers sur place ont demandé l’autorisation d’intervenir à deux reprises et qu’elle leur a été refusée les deux fois parce que l’hôtel de ville n’en a pas fait la demande.

      On décode pour les plus jeunes: Coderre a délibérément empêché l’intervention policière pour que la manifestation tourne au grabuge devant les caméras et qu’il puisse ensuite se poser en défenseur de la démocratie contre la barbarie.

      Je me demande alors comment se sent aujourd’hui notre éditorialiste émérite et moralisateur. Dites-nous, Monsieur Cardinal, ce que ça fait de se rendre compte qu’on s’est fait manipuler comme un enfant de deux ans (par un politicien redoutable, il est vrai, qui en a déjà déculotté d’autres, vous n’êtes pas le premier) ?

      Trois mots, monsieur Cardinal: rigueur, rigueur, rigueur !

      Et, incidemment, allez-vous exiger la démission d’un maire qui a délibérément encouragé la violence à des fins politiciennes ? Ce n’est peut-être pas de la barbarie, mais c’est une sérieuse perversion de la démocratie, vous ne trouvez pas ?

    • @atchoum,

      vous mélangez tout parce que votre objectif est simplement de vous en prendre au PLQ. C’est ce que vous faites tout le temps et peu importe le sujet. Comme tout ça n’a aucun rapport avec la loi 3 et les pensions des employés municipaux, on va passer à un autre appel.

    • Remarquez le profond mutisme des chantres du séparatisme : Drainville, Lisée et compagnie.

    • @Rlemieux:

      C’est qui les déposants de la caisse? C’est le secteur publique et parapublique dont la dette liée aux régimes de retraite fait partie de la Dette brute du gouvernement…..DONC la CDP vient en contrepartie de cette dette brute.

      Pour Hydro Québec, le tarif en Ontarion est du double du Québec et personne n’est sorti dans la rue……..en plus ; plus le prix est élevé plus les gens font attention, donc moins de prodution donc moindre coût……..Mais en augmentant les tarifs de 30 % On augment l’assiette fiscale……donc on gagne 3 à 4 milliards en surplus d’Hydro mais on perd 1,5 à 2 milliards en péréquation……Les libéraux se disent pourquoi perdre de la péréquation….ça nous aide à “rester” dans le Canada!

    • dcsavard

      La question de base demeure : quelle est la légitimité morale de ceux qui tentent d’imposer le projet de loi 3?

    • La déclaration du premier ministre Couillard sur l’enquête confié au chef Parent et recommandé par Coderre à savoir qu’il avait un doute sur l’enquête confié à Parent rapport à la Sureté du Québec, fait penser à la déclaration de la Thériault sur quelqu’un lui a menti sur l’évasion des 3 d’Orsainville.

      Il fait aussi penser aux déclarations précédentes sur “On négocie mais on change pas les objectifs” et après il dit ” Non on est prêt à négocier, mais on chaqnge pas d’dée”………

      …..de la dictature …

      La différence entre la démocratie et la dictature….

      La dictature:” Fermez-vous c’est nous autres qui mènent”

      La démocratie: ” Chiâlez tant que vous voudres c’est nous autres qui mènent”

      Et c’est dans ce sens qu’avant de condamner les événements de lundi dernier, il faut bien réfléchir et ne pas agir sur le coup de l’émotion sur des faits rapportés par les médias/mensonges.

    • @Dcsavard:

      Le 75 000 provenait du parti Lébéral, d’où provenait le financement du Parti Libéral?

      Si tout le financement du parti était “légitime” je serais d’accord avec vous cependant on a vu à la Commission Charbonneau que le financement de TOUS les grands partis, CAQ, ADQ, PQ et PLQ a donné lieu à des dérappages.

      Donc une part du 75 000 $ de Monsieur Charest était efectiveent Gris!

    • @ralbol

      C’est impossible que tout le monde ait les mêmes conditions que les fonctionnaires. Impossible. Ce n’est pas un modèle qui se tient. Les fonctionnaires sont une classe privilégiée. Personne qui est riche ne prend sa retraite à 55 ans et moins. D’ailleurs ces mêmes fonctionnaires continuent souvent de travailler en retirant tout de même leur pension.

      Vous devez vous rendre compte que ce qui paie les fonctionnaires c’est l’économie réelle. Toutes les jobs qui ne demandent que peu d’expertise ou d’éducation sont shippées dans le reste du monde, qu’on prenne les usines d’auto de Volks au Mexique, les Centres d’appels en Inde, les téléphones d’Apple en Asie, les souliers, etc.

      La concurrence entre les pays / les provinces / même les villes est plus forte que jamais et on attire les industries à coups de subventions, voir l’économie du jeu vidéo à Montréal, le Tennessee qui fait un pont d’or à Électrolux, Jean Coutu qui déménage à Varennes au lieu de rester à longueuil après des incitatifs importants.

      Vous ne voyez vraiment pas le ‘big picture’. Des attitudes / commentaires ignorants comme les votres font que le Québec s’enlise. Il est temps de voir la réalité en face. Ce n’est pas soutenable de faire vivre des vieux de 55 ans à 80 ans sur le dos de la jeunesse à un pension plus élevée que le salaire moyen, alors que le coût de la vie est en constante hausse.

    • @godin1963 – 20 août 2014 – 10h41
      En passant, en Ontario, la facture taxe/impôt est sensiblement moins lourde qu’au Québec. Je connais quelqu’un qui en a fait l’expérience.

    • Gouvernement libéral = TROUBLE SOCIAL.

    • Pourquoi Harper ne fait jamais rien pour nous protéger? Nous avons besoin de son aide!

    • @Apocalypse:
      TOUT coûte plus cher en Ontario
      Maison
      Assurances
      Frais de garde
      Frais de scolarité
      Électricité
      Taxe municipales
      Médicaments

      Faites moi pas brailler!

      On paye plus mais on a vraiment beaucoup plus de services et le coût dela vie est moindre, les semaines de travail sont moindres etc.

    • @godin1963 – 20 août 2014 – 11h46
      Les Ontariens paient moins de taxes et d’impôts que nous et ont, effectivement, moins des bébelles qu’on n’avaient pas les moyens de se payer et qu’on a mis sur la carte de crédit. En ce qui me concerne, ils ont été plus avisés que nous l’avons été.

    • Tiens…..tiens….tiens via Labaume en ouverture de l’étude de la loi……il ne faut pas que les syndiqués amassent pour leur retraite. Il a dit “Je ne crois pas qu’il y ait beaucoup de gens qui arrive à la retraite avec 1 million comme le pompier”…….ce n’est pas vrai c’est un menteur…….non pour les boss c’est correct mais pas pour un syndiqué……..le système capitaliste c’est pour une catégorie de personnes mais pour les syndiqués c’est non.
      Et pour illustrer son propos il dit que ça faire payer les payeurs de taxes……de tout temps pour un service ce n’est pas les travailleurs qui paient pour pour leur salaire mais ce sont aussi ces syndiqués des payeurs de taxes…….faut pas prendre le monde pour des …..ns.

    • Les syndiqués se plaignent que le gouvernement veut les voler mais dans le fond, le gouvernement ne cherche qu’à reprendre ce qu’ils nous ont extorqué depuis 45 ans à coup d’intimidation et d’actes criminels. Voler un voleur c’est pas voler.

    • Suite à de tels événements, un gouvernement vraiment responsable abolirait la formule Rand pour permettre le respect du droit constitutionnel de la vraie liberté d’association.

      Mais on est au Québec et les politiciens ont l’habitude d’acheter la paix en refilant la facture aux générations futures.

    • @godin1963

      D’abord, ce que vous dites ne s’applique pas aux sommes de la RRQ.

      Ensuite, c’est faux d’affirmer que la CDP vient en contrepartie de la dette du gouvernement.

      Parlons du RREGOP. « Il y a deux caisses distinctes au RREGOP : celle des personnes participantes et celle de l’employeur (gouvernement du Québec). Chacune de ces deux caisses assume 50 % des rentes à payer à l’ensemble des personnes retraitées, actuelles et futures. »

      http://www.seecst.ca/data/file/1-RREGOP-Sante.pdf

      Les sommes du RREGOP administrées par la CDP « regroupe essentiellement les cotisations des employés qui travaillent dans les réseaux de la santé et des services sociaux, de l’éducation et de la fonction publique du Québec ». C’est la caisse des participants.

      http://www.lacaisse.com/fr/a-propos/clients/deposants/details-comptes#RREGOP

      Les régimes de retraite dits “à coûts partagés”, comme le RREGOP, « sont des régimes conjoints pour lesquels la responsabilité du gouvernement à l’égard du versement des prestations accordées par le régime se limite à sa quote-part du coût des prestations acquises par les employés. Ainsi, pour ces régimes, la portion des obligations relatives aux prestations acquises dont le gouvernement est responsable est prise en compte dans le passif des régimes de retraite présenté dans les états financiers consolidés du gouvernement. »

      http://www.finances.gouv.qc.ca/documents/Comptespublics/fr/CPTFR_vol1-2012-2013.pdf

      La caisse des participants, qui s’acquitte de la moitié des prestations acquises, n’est donc pas la contrepartie de la dette du gouvernement qui vient de son obligation de s’acquitter de l’autre moitié des prestations acquises.

      Enfin, le FARR administré par la CDP appartient bel et bien au gouvernement, mais il est déjà soustrait de la dette brute du gouvernement.

    • @ arnolde

      - «C’est impossible que tout le monde ait les mêmes conditions que les fonctionnaires. Impossible. Ce n’est pas un modèle qui se tient.
      Vous ne voyez vraiment pas le ‘big picture’. Des attitudes / commentaires ignorants comme les votres font que le Québec s’enlise.»

      C’est comme le poisson dans une piscine ronde de 15 pieds par 4 pieds de profond qui contient 1000 poissons et qui crie aux autres poissons que c’est impossible d’avoir plus d’espace pour nager, parce qu’évidemment, l’océan n’existe pas…

      La seule chose qui empêche que nous ayons TOUS des retraites commes celles de fonctionnaires, c’est le système économique QU’ON A CRÉÉ, système qui est fait pour canaliser l’argent aux mains d’une minorité, en l’enlevant à une majorité.

      Si on change le système, tout est possible, mais le poisson veut pas…

      Voici quelques chiffres, pour vous faire réfléchir:

      Les 5 grandes banques canadiennes, ont en 2013, déclaré des profits record de 29,25 milliards de dollars. Bien lire ici, PROFITS DÉCLARÉS, donc ne tenant pas compte des sommes cachées dans les paradis fiscaux et utilisées dans des transactions de «Shadow Banking».

      En 2010, la banque CIBC se félicitait d’avoir économisé plus de 820 millions de dollars canadiens en impôts grâce à ses filiales dans des paradis fiscaux.

      Une enquête évalue l’ensemble des fonds placés dans les paradis fiscaux à près de 6 000 milliards d’euros, avec une hausse de 12 % par an.

      Une étude universitaire sur le «Shadow Banking», système bancaire parallèle à l’usage exclusif des banques et du système financier évalue les sommes impliquées, tripotées à l’abri des gouvernements et des régulateurs, à PLUS QUE LE PIB DE LA PLANÈTE.

      On ne parlera pas ici des sommes placées à l’abri du fisc, par les corporations utilisant les paradis fiscaux et les passes-passes comptables des filiales «offshore».

      Non, y’a pu d’argent, et c’est malheureux, il va falloir prendre celui des salariés.

      C’est triste, ça nous fait de la peine, Bouhouhou, petite larme qui coule…

    • @hike_king 19 août 2014 20h53
      En plein dans le mille (à part le “se faire justice soi-même”) ! Sédition et anarchie, voilà ce à quoi nous avons assisté ! Ce qui me fais dire que jamais, JAMAIS, notre société n’aurait dû céder (encore) à la demande des policiers de se syndiquer. La confusion, pour trop d’entre-eux, entre membre des forces de l’Ordre et membre de la Fraternité des policiers, est inacceptable. Et la décision du directeur Parent de confier l’enquête sur les agissements des policiers à leurs “kamarades” est une très grave erreur à mon sens, surtout si ces derniers doivent conclurent (objectivement) à de nécessaires congédiements ! Oseront-ils aller jusque là ? J’en doute !!!

    • @louismartin 20 août 2014 10h06
      Peu importe. Des citoyens responsables, comme on doit s’attendre d’agents publics comme les pompiers et surtout les policiers, ne devraient jamais “violer” les lieux où s’exerce la démocratie. Nous ne vivons pas dans une république bananière pour devoir protéger NOTRE Assemblée nationale ou n’importe quel Hôtel de ville. Tous ceux qui pensent le contraire appellent à l’anarchie et je les invite, s’ils veulent savoir ce que c’est, à se rendre dans le nouveau califat de l’État islamique entre l’Irak et la Syrie. Ils vont apprécier un état de non-droit où les policiers protègent et servent… les policiers ou mieux, les gens se font justice eux-mêmes.

    • De la bouche de Labeaume : « Il n’est pas normal qu’une majorité des contribuables aient à payer les avantages financiers d’une minorité ».

      Ben oui, méchante logique. La minorité en question travaille pour la majorité; d’où veut-il que l’argent sorte? Quand bien même les salaires et les avantages seraient réduits, c’est normal que les contribuables paient pour les employés de la ville. Pure démagogie.

      (En passant, je ne sais pas combien ça vaut réellement un policier ou un pompier, mais ça n’a sûrement aucun rapport avec mon propre salaire, ni avec le fait que l’argent sort inévitablement de ma poche de contribuable…)

    • Rlemieux:

      La dette brute est le Total des engagement pris par le Gouvernement sur les marchés + Le total des engagements envers les régimes de retraite et les engagement sociaux futurs des employés de l’État-le fonds des générations.

      Il est vrai que la CDP gère la portion des régimes « mis en banque » par les cotisants, dans le cas du REGOP, seule la portion des employés y est versé. Je ne sais pas si c’est le cas des autres cotisants.

      Cependant, admettons que a caisse de dépôt fasse une perte de 40 milliards, qui est responsable de renflouer la caisse pour la portion des employés? LE GOUVERNEMENT, donc, même si la CDP est constituée de la « Portion » placée par les bénéficiaires, elle vient en contrepartie de l’Obligation du gouvernement de PAYER ces prestations.

      Ce que la caisse génère vient diminuer l’Obligation du Gouvernement.
      Pour ce qui est du RRQ, l’Obligation de payer les cotisations fait partie des engagement du gouvernement, donc des déficits. Le rendement de la caisse vient donc diminuer l’effort.

      Pas de caisse = plus grosse dette…………Simple à comprendre pourtant.

      À la limite, Il pourrait ne pas y avoir de caisse, les cotisations seraient versées au fonds consolidé et la dette augmenterait puisque le gouvernement a l’Obligation de verser les prestation de RRQ et de retraite à ses employée.

      Il l’a déjà fait dans le cadre de la SAAQ, il pourrait le refaire.
      .

    • @godin1963

      Au départ, vous affirmiez que l’argent de la CDP venait contrebalancer la dette du gouvernement du Québec.

      C’est simplement faux. Faux pour le RREGOP (lire mon commentaire de 12:54), faux pour le FARR, faux pour le Fonds des générations, faux pour le RRQ…

      Inutile d’en rajouter.

    • … le problème est que nos dirigeants sont des lâches (vous les voyez? Grasouillets… la peau rose… bien peignés… langage conciliant, pleurnichard)… les syndicats le savent, voient tout ça… ils n’ont qu’a maintenir la pression… question de temps avant que les jambes de nos «dirigeants» plient… ce sera maintenant comme avant… et vogue la galère… les pauvres vont payer! D’autant plus qu’il n’y a plus de forces de l’ordre pour maintenir l’ordre,leur propre intérêt est qu’il ait le plus de casse possible… alors on fait les innocents et on ne voit rien… tout a gagner…

    • Bien sûr que les employés municipaux ont droit à des conditions de travail décentes, de bons salaires et des fonds de retraites. Par contre ce serait bien que vos chefs syndicaux arrêtent de faire de la désinformation. Personne ne parle de vous enlever vos retraites ni même de les diminuer. Par contre je ne vous suit pas du tout dans votre tortueuse logique qui consiste à répéter qu’il est normal que les autres payent 70% de vos cotisations. Avez-vous des amis ou de la famille dans le privé???. Tous vous confirmeront que c’est pratiquement 50/50 pendant 35 ans de labeur. C’est à peu près tout ce qu’on vous demande de comprendre. Des régimes qui garantissent la pleine retraite de 48 ans à 95 ans ce n’est tout simplement plus viable et n’importe quel prof de math du secondaire va vous le prouver.
      Puisque ce n’est pas possible de vous faire entendre raison le gouvernement n’a d’autre choix que prendre en considération les besoins de 2.5 millions de travailleurs versus 100,000 syndiqués frustré et vous imposer les changements qui de toute façon ne peuvent plus être reportés sous peines de massacrer l’avenir des jeunes qui nous suivent. Faire du saccage et détruire le bien collectif ne fait que démontrer l’impossibilité de raisonner avec les syndicats publics.
      Finalement j’ai toujours eu un grand respect pour les policiers, malheureusement cette semaine ils ont discrédité l’uniforme, fait honte aux québécois et je vois très mal comment ils pourront défendre leurs actions lors d’une prochaine manifestation étudiante après avoir laissé délibérément une bande de hooligans se comporter en sauvage dans un lieu de démocratie tel l’hôtel de ville. Ce n’était vraiment pas édifiant de les voir faire.

    • qui entre vous a déjà durant une semaine de travail décroché une personne pendue, intervenu auprès d’un individu qui a sauvagement battu sa femme, un vol qualifiié avec suspects armés, un individu qui s’est coupé la gorge car il voulait mourrir, ou encore du se battre avec un individu qui refusait d’optemperer? Il ne s’agit que de quelques exemples. Feriez-vous leur travail? Le débat sort du cadre. Il est question des fonds de pension et de négociation. Non pas de savoir si leur salaire doit être corrolaire à leur niveau d’études. En passant, le diplôme collégial est le minimum d’études pour être policier. Bien des policiers ont bien plus…

    • Rovex ,donc si je te comprends bien après cette dure semaine de travail le policier se reposent en laissant des pompiers saccager , l’hôtel de ville et intimider les conseiller. Il sont supposer maintenir la sécuriter du public ,autant auprès des étudiant ,des syndiquer, des gangs de rue de la mafia des voleurs des fraudeur des violeurs etc… et laisser au juge déterminer les coupables.
      j’ai toujours eu du respect pour la police.mais je vais avoir de la difficulter a accepter une contravention maintenant

    • Je trouve que le débat dérape ici.
      Un petit ajout à votre video d’explication.
      Parce que les employés avec un régime de pension à prestation déterminée (tout secteur confondu) ont “et ont eu”(déficit passé) un facteur d’équivalence qui limitait leurs contributions aux REER, il faudrait, en toute équité, faire la révision de ce facteur pour toutes les années fiscales et pour chaque individu.
      On leur demande de rembourser mais on ne les autorise pas à cotiser…..

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « août    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité