Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 16 août 2014 | Mise en ligne à 6h57 | Commenter Commentaires (102)

    Postes Canada: une «conversation» bidon…

    postes-canada-250x250Le meilleur titre d’essai que j’ai vu est celui de Laura Penny, pour son livre publié en 2005 : «Your Call Is Important to Us: The Truth About Bullshit»

    Je trouve qu’il résume merveilleusement bien la fameuse «conversation» que Postes Canada dit avoir entamée avec les Canadiens au sujet de la fin de la livraison du courrier à domicile.

    Comme je l’écris en chronique, la Société d’État dit agir en toute transparence en «partageant» tous les renseignements utiles, en «collaborant» avec ses «partenaires» et en «consultant» les Canadiens.

    «Votre opinion est importante pour nous», dit-elle…

    Or j’ai fait le fameux sondage qui est présenté comme la pièce de résistance de cette «conversation» (quel horrible anglicisme!). Une vraie farce.

    Je vous en parle en blogue aussi, ce matin, pour vous présenter en image des extraits (désolé pour la résolution) de ce qui n’est absolument pas une enquête d’opinion mais bien une manipulation d’opinion.

    ***

    D’emblée, avant de vous demander votre avis, on vous fait bien comprendre que le changement est inévitable et que s’y opposer revient à souhaiter le retour du service par cheval…

    blog1

    On vous rappelle ensuite que vous recevez aujourd’hui moins de lettres qu’avant…

    blog 2

    On prend la peine de vous préciser que les boîtes postales communautaires permettent de livrer le courrier «de façon plus efficace»…

    blog 3

    Puis on en rajoute une couche en vous faisant bien comprendre qu’il n’y a rien là, qu’on ne fait qu’étendre une pratique «déjà» répandue…

    blog 4

    Puis on vous demande l’une des rares questions concrètes sur vos préférences : petit groupe ou gros groupe?

    blog 5

    Puis suit un paquet de questions pour lesquelles les réponses vont très souvent de soi, comme ici…

    blog 6

    On prend parfois la peine d’y ajouter une tranche de vie, pour faire plus authentique…

    blog 7

    Et on termine avec le plus concret… le dessin qui va apparaître sur le côté des boîtes aux lettres!

    blog 8

    Pas moins de sept questions sont posées pour savoir si vous préférez tel revêtement ou tel autre, si vous l’aimez mieux dans telle couleur ou telle autre…

    blog 9

    C’est moi ou on rit du monde?

    En plus, quand on veut accéder à «une conversation plus approfondie», comme on nous l’offre, on tombe sur cette page…

    postes6

    Bref, on n’a pas cru bon faire une consultation publique en bonne et due forme avant de se lancer dans pareille aventure, on ne compte plus les organisations qui affirment ne pas avoir été consultées, on a mis les villes devant un fait accompli, puis on se contente d’un sondage bidon pour donner un vernis d’implication populaire dans tout ça.

    Et le pire, c’est que les villes et arrondissements qui vont perdre le service dès le printemps prochain ont déjà reçu les emplacements visés pour les boîtes postales… avant même que Postes Canada ne reçoivent les réponses à son sondage.

    Clairement, la Société d’État se moque de nous. Elle nous offre pas tant une conversation qu’un monologue…


    • Il manque la question la plus importante à cette «conversation»: Où placer les boîtes dans les rues de grandes villes comme Montréal? Sur le trottoir? Dans la rue? Sur les terrains privés? Dans les parcs publics? Dans les ruelles étroites et non déneigées l’hiver???

    • On pourrait confier la livraison aux camions de déneigement l’hiver…

    • Gesca aussi se moque de nous en privant ses abonnés payants du journal papier de contenu offert gratuitement sur ipad… En passant, c’est vraiment gossant de ne plus avoir une section des sports séparée du cahier principal. C’était un des derniers avantages de La Presse sur le JdM.

    • C’est vraiment n’importe quoi.

    • Les laitiers qui livrent le lait, ca n’existe plus.

      Même chose pour le courrier, c’est dépassé. Toutes mes factures sont électroniques, la plupart du “courrier” que je recois est du “spam” non-désiré, surtout de Bell les harceleurs et autres fatiguants qui vendent leurs cartes de crédit.

      @beaufran: Moi je ris bien fort des “Mourialais”, donc j’aime votre idée de les placer “dans les ruelles étroites et non déneigées l’hiver”. Les BS de HoMa peuvent bien pelleter pour aller chercher leurs circulaires.

    • Habile. Ça c’est le Canada que j’aime! J’ai assez hâte de voir les chars d’assaut, les jets de guerre et autres bidules meurtriers que notre gouvernement canadien va pouvoir s’ offrir avec toutes ces économies! En attendant, il faut que notre bon gouvernement canadien continue à célébrer toutes les guerres possibles et imaginables! Et juste à imaginer que notre chère famille royale pourra revenir nous visiter plus souvent je crois que ça vaut la peine! Dans la vie on fait ce qu’on peut, pas ce qu’on veut… Et ça, notre admirable gouvernement canadien l’a admirablement bien compris. Moi, j’y crois et je suis très fier d’y croire. Tout le reste n’est que de la propagande. Des maichends maichent separatisssssses qui cherchent la chicane comme d’habitude!

    • Loin de moi l’idée de “péter votre balloune” mais l’opinion de la population n’est JAMAIS tenue en ligne de compte dans le cadre de consultations publiques.

      Avant même le début des consultations, le gouvernement a procédé à des analyses sommaires, a comparé des modèles à l’international et dans d’autres provinces, a possiblement donné un ou deux contrats de recherches à des universitaires et a présenté des options aux décideurs. Ceux-ci ont pris leur décision et les consultations sont basées là-dessus.

      Jamais au grand jamais les gouvernements ne débutent des consultations sans connaître à l’avance la solution qui sera retenue. Comme ça, le messages-clés sont prêts et le gouvernement peut réagir rapidement, ou faire réagir des groupes qui sont collés sur la décision finale afin de s’assurer que son message soit celui qui prévaut.

      Je vous assure que Postes Canada connaît déjà l’emplacement de ces boîtes partout au pays.

    • “Les BS de HoMa peuvent bien pelleter pour aller chercher leurs circulaires.”

      Ouin.. ça fait longtemps que Collishaw a fait un tour à Montréal…

    • Privatisons! Le secteur privé va nous donner plus de services. Les employés gagnent 2 fois trop chères dans cette boîte.

    • Colli

      Faux, dans mon coin le laitier passe, l’aiguiseur de couteaux également.

      Ce sondage est absolument ahurissant, j’ai honte.

    • Clairement il n y a pas eu de consultation sur le sujet car c est le modus operandi habituel du gouvernement Harper. Moi je crois qu ils ont juste eu peur des syndicats impliqués dans le virage et ont préféré faire une mascarade.

      Parce que si tu demande vraiment l avis des canadiens au moins 95 % de la population va dire que ca doit changer et que ce qui était adéquat hier ne l est plus aujourd hui. C est dans la facon de faire le probleme. Ca aurait du se faire graduellement avec une réduction des livraisons ,une réduction des employés par le biais des retraites et une refonte du systeme là ou c est possible et logique.

      Je crois que la privatisation est probablement préférable au scénario proposé parce que celui ci a des lacunes majeures.Et quand bien même qu on voudrait blamer d avance les syndicats ca serait d oublier que ca aura pris une flexibilité incroyable pour permettre à chaque maison canadienne d être desservie par poste Canada alors je ne crois pas que les changements auraient étés impossibles si mieux planifiés et étalés dans le temps.

      La preuve ultime que ce plan là a été bâclé et imposé c est que ca aurait dû être amorcé il y a au moins 5 ans quand il devenait évident que les choses étaient déja en train de changer irrémédiablement. Mais il aura fallu laisser se creuser le prévisible déficit afin de mieux faire avaler la pilule de l incompétence. Bien hâte de voir ca moi …

    • Ugoh, mieux vous y faire car LA presse papier cessera de publier en 2015.Tout comme poste Canada cessera ses activites sous peu.

    • l’aiguiseur de couteaux également.
      ___________
      Celui avec une musique fatigante qui dérange tout le monde? Qu’attends ton pour l’accuser de troubler la paix? Il fait trop bruit ce type. Imaginez si chaque commerçant mobile faisait la même chose.

    • IL y a de plus en plus d’organisation qui nous bullshit; Poste Canada n’étant malheureusement que le dernier en liste. Ça m’horripile! Et qu’est-ce qu’on peut faire?

    • Taxes, impots, coupures. Coupures: les plus agé (es), les plus vulnérables, ceux et celles qui ont payés toute leur vie écopent.
      Les malades et les handicapés itou.
      Tous s’entendent que le geste que la société des postes s’apprètent à poser donc (Ottawa), est un geste radical.
      L’an dernier, ils ont doublé le prix du timbre…..
      Le peuple doit poser un geste radical en réponse au psycopathe responsable. Boycottons la livraison du courrier……..après quelques mois ça reviendra à la normale.

    • @Collishaw

      J’ai un laitier…

    • Ahurissant!

      On comprend un peu mieux le plan de match du gouvernement conservateur en lisant : http://www.lapresse.ca/actualites/national/201408/15/01-4792171-postes-canada-harper-tente-par-la-privatisation.php

      Plan du gouvernement conservateur :
      Génocide des Québécois en trois volets :
      - culturel : coupures à R.-C., en route vers la fermeture ou l’édulcoration extrême d’un organe culturel vital pour le Québec
      - politique : réforme électiorale qui réduit encore la représentation des Québécois à la Chambre des Communes, avec l’objectif ultime de pouvoir gouverner et se faire élire sans le Québec.
      économique : Commission pancanadienne des valeurs mobilières.

      C’est en cours de réalisation.

      Autre volet du plan de match des conservateurs : rentrer dans le lard des pauvres et démunis :
      - attaques sauvages contre le régime d’assurance-emploi
      - privatisation de Postes Canada
      - coupes sauvages et idéologiques dans les services et organismes gouvernementaux voués aux services aux citoyens.

      C’est beau le fédéralisme.

    • Je suis très content qu’ils enlèvent le courrier à domicile

    • Avec une meilleur campagne publicitaire on aurait surement pu faire mieux. Reste que le courrier à domicile ça date des années 90. Personnellement, le seul courrier que je reçois chez moi, c’est de la pub… tout le reste, soit le courrier important, je le reçois par mail !

      C’est dommage que Poste Canada se soit mis dans un tel pétrin, puisque le changement qu’ils suggèrent est essentiel. Il serait temps qu’on arrive en 2014 !

    • La Presse qui se plaint du conditionnement de l’opinion c’est un peu comme la mafia qui se plaint de la corruption je trouve. Quand au sondage, si les résultats ne leurs conviennent pas, ils ont seulement à copier La Presse et à le faire disparaître de leur site.

    • @Ceux qui veulent privatiser
      Si ça arrive préparez-vous à abandonner les achats en ligne, les prix vont facilement doubler… business is business, faites livrer par puro ou UPS voir combien ça coûte…

    • Oh, et Joe Oliver qui ne “tient pas rigueur” à Statistique Canada” pour son cafouillage à propos des derniers chiffres relatifs à l’emploi.

      C’est bien la moindre chose que Monsieur fasse preuve d’une telle magnanimité, c’est le gouvernement conservateur qui a émasculé Stat Can par souci d’obscurantisme. Ces gens-là se sentent le droit de dire n’importe quoi, et ne s’en privent pas.

    • Nous sommes en 2014…courrier électronique,etc…

      Mais la résistance au changement ne date pas d’aujourd’hui…..

    • C`est ça ou on va payer les déficits de Poste-Canada. L`Allemagne et l`Angleterre ont privatisés leur service de poste. C`est assez de payez les déficits des patentes gouvernementales. Je sais bien que le NPD et le PLC vont vouloir sauver tout le monde et donner des cadeaux à tout le monde, mais ça va nous coûter une beurrer aussi. Ou bien vous allez voir le déficit du Canada grimper rapidement à 30-40 milliards par année. Et qui dit déficit, dit augmetation de la dette et augmentation des taxes et des impôts. On voit le résultat au Québec d`un laisser aller de la dette. Tout augmente de partout sans rien en retour.

    • À quand remonte la dernière lettre que vous avez posté ?
      Je ne me souviens plus exactement, je dirais deux (2) ans.
      Autant dire la préhistoire.
      Souhaitez-vous vraiment une livraison postale à domicile ?
      Non merci, c’est un service inutile.
      Un service de livraison de boîte postale vous conviendrait-il ?
      Bof, ce serait un intermédiaire avant l’élimination complète de la poste pour enfin entrer dans l’ère électronique à 100%.

    • Le troisième poste budgétaire au Québec après la santé et l`éducation, c`est les intérêts sur la dette, et c`est le poste de dépenses qui a la plus forte augmentation. Les conservateurs font très bien avec Poste-Canada et devrait privatisé tant qu`à moi. Et on est assez enterré de taxe et d`impôt. Surtout au Québec. On veut pas d`augmentation de la TPS nie de l`impôt fédéral.

    • J’ose à peine imaginer l’achalandage autour des lieux choisis pour les nouvelles boîtes.
      Un trafic additionnel, comme si on en avait besoin!

      Tout ça pour aller chercher des factures, comptes de taxes et circulaires…

      On fera le travail du facteur à sa place, sans autres compensations que des dépenses. On appelle ça du cheap labour.

    • Monsieur Cardinal, pouvez-nous nous expliquer pourquoi le maire de Montréal et celui de Westmount disent songer à interdire ces boîtes communautaires au moment même où le maire de Ste-Geneviève-Ile Bizard avoue ne rien pouvoir faire et a déjà accepté la chose? Si on peut s’opposer de quelque façon que ce soit à l’installation des fichues boîtes, on aimerait le savoir. On agira en conséquence! Visiblement, la pétition lancé par notre députée NPD n’a rien donné.

    • Le fédéral se fout des personnes âgées, des handicapés, des Québécois et des pauvres. Ce n’est pas leur clientèle.

    • Mon facteur ne passe pas tous les jours, je dirais qu’il se prend 1 ou 2 jours de congé par semaine (particulièrement le vendredi).

      Il se trompe régulièrement d’adresse. En fait, puisqu’à chaque fois je retrouve dans ma boîte aux lettres des adresses qui me précèdent dans sa “run”, j’ai l’impression que, quand il s’aperçoit qu’il a oublié une lettre, il se contente de la mettre au hasard dans une autre boîte aux lettres pour s’en débarrasser.

      Quand il livre une lettre à la mauvaise adresse ou quand l’adresse sur l’enveloppe n’est pas la bonne, j’ai beau écrire un message sur l’enveloppe pour avertir le facteur et l’accrocher sur ma boîte aux lettres, il ne la reprend jamais. Je suis obligé d’aller l’apporter au bureau de poste (un Pharmaprix).

      Si j’attends un colis qui ne rentre pas dans la boîte aux lettres, je suis mieux de rester chez moi. Autrement, s’il n’y a personne, il se contente souvent de déposer le colis devant ma porte au lieu de le ramener au bureau de poste et de me laisser un papier pour me dire d’aller le chercher. Il est aussi arrivé une fois qu’il le laisse tous simplement à un voisin.

      Le pire est une fois où j’attendais un colis. Grâce au tracking number je savais quel jour il allait être livré, alors je suis resté chez moi (je fais souvent du télétravail). Le facteur passe toujours entre 12h00 et 14h00. À 14h00, toujours pas de colis livré donc je regarde le tracking et là je vois qu’il a été livré! J’ouvre ma porte d’entrée et tada! Le colis était là. Mon bon facteur n’avait même pas pris le temps de sonner.

      Alors quant à moi, la livraison à domicile peut bien disparaître.

    • Ceux qui veulent pas se déplacer pour aller chercher leur courrier dans une boite au coin de la rue sont des paresseux.
      C’est tout à fait correct de couper le service à ces paresseux.
      Si vous êtes pas contents, tant pis pour vous. On a pas à utiliser l’argent de nos impôts pour subventionner un service inutile et non essentiel.
      Le service à domicile pour les privilégiés qui ont des maisons unifamiliales construites avant 1985, ce n’est pas un service utile pour la collectivité, au contraire.
      Bon débarras!

    • @ 89170,

      Vous n’appréciez pas votre facteur, alors pas de problème pour couper la livraison du courrier à la grandeur du Canada. Bien noté.

    • Merci M. Cardinal de nous informer visuellement des méthodes “D’informations-désinformations” de Poste Canada, depuis 15 ans nous recevons le courrier dans les boites communautaires donc nous n’avions pas les détails de la manoeuvre…

    • Avez-vous vu LA pub de Poste Canada qui passe chaque jour à la télé?
      C’est une femme noire, élégante, qui magasine un sac sur internet. Elle se fait livrer le sac dans sa belle maison, de style américain, par un livreur blanc.
      Curieux, cette pub, qui une véritable caricature de la société québécoise, n’a pas soulevé la moindre critique.
      On se scandalise pour un tas de pubs, mais cette pub n’a encore scandalisé personne officiellement, à part moi.

    • Les personnes agées n’ont pas besoin d’avoir leur courrier “immédiatement”.

      Ils n’ont qu’a mettre les boites communes au centre d’achat ou au club de bingo.

    • Je trouve drôle que certain s’offusquent tout à coup de perdre le service de courrier à domicile. En région cela doit faire au moins 25 ans que nous ne l’avons plus et les distances à couvrir sont beaucoup plus longues qu’a Montréal et nous avons aussi des vieillards et des gens souffrant d’infirmités.
      A part les factures et les lettres du gouvernement que reçoivent les gens à part la publicité et qui envoie une lettre de nos jours, surement l’extrême petite minorité.
      Pour moi c’est un faux débat et il y aura toujours quelqu’un pour s’opposer à tout changement.

      Nounoune, êtes vous raciste sur les bords. Des gens de race noir vivant dans de belle maison il y en a et les livreur du genre UPS sont souvent des blancs. Vous cherchez des poux ou il n’y en a pas. Sortez de votre patelin et vous allez voir ailleurs et vous verrez pas mal de diversité raciale et personne ne s’en offusque. La pub en passant est pan-canadienne et non spécifiquement québécoise.

    • @cmoibenlepro

      Quand le sage pointe le ciel, l’idiot fixe le doigt. Vous êtes à côté du sujet.

      Francis Huneault

    • Postes Canada pense s’adapter mais dans les faits si ces mesures peuvent lui permettre de réduire ses coûts à court et moyen terme, elles vont beaucoup plus dans le sens de la privatisation et/ou de la disparition complète de Postes Canada.

      Les gens et disons ceux qui reçoivent encore du courrier à domicile sont déjà las de recevoir de la publicité dans leur boîte aux lettres à la maison. Imaginez combien ils vont avoir envie d’aller faire un tour à la boîte postale. Ils vont s’y rendre le moins souvent possible et vont aussi vouloir recevoir plus par format électronique.

      Ce n’est pas s’adapter cela, c’est de s’arranger pour devoir fermer boutique. Mais ils offrent aussi une boîte postale électronique où on peut regrouper toutes nos factures ? Pas si pratique que cela.

      Ces boîtes communautaires sont inutiles et les gens ne reçoive que peu de courrier mais si le courrier est important ils aimeraient le recevoir à domicile quoique ce n’est pas si grave. Ce qu’ils n’aimeront pas c’est de devoir se déplacer pour aller ramasser de la cochonnerie.

      Alors les boîtes communautaires vont rapidement être peu utilisées et remplis de graffitis. Et les gens qui font du publipostage vont eux aussi comprendre que la livraison à domicile est plus que souhaitable. Car les citoyens se déplaceront plus ou moins pour aller ramasser cela.

      Livrez donc encore à domicile ou bien fermez vos portes dans cinq ans !

    • Je vis à la campagne depuis 4 ans et je dois aller chercher mon courrier au bureau de poste.
      Comme toutes mes factures sont électroniques (oui oui, en campagne profonde nous avons internet) le courrier, ben j’y vais aux deux semaines.

      L’hiver, je ramasse également le courrier de ma voisine de 78 ans qui aime pas trop sortir quand c’est glacé… la postière est prévenue.

      S’il existait un peu plus de solidarité entre voisins….

    • Pas plus pire que d’aller poster ses lettres au coin de la rue à mon avis. Mais encore? À noter que 200% des prisonniers sont en faveur de boîtes postales à l’extérieur de leur prison. Cherchez l’erreur…

    • J’ai rien contre l’idée comme telle. Mais j’appréhende un peu la façon dont ça va être mis en place, surtout dans les villes.

      J’ai la curieuse impression qu’on va se retrouver à faire la file à la pharmacie pour ramasser des circulaires juste au cas où il y aurait quelque chose d’important dans le courrier. En tout cas, si je regarde la densité de population dans mon coin et l’espace public disponible, je vois vraiment mal comment on va placer les boîtes.

      S’il faut se rendre à la pharmacie, alors j’espère au moins qu’on mettra en place un service internet qui nous informera s’il y a du courrier autre que des circulaires qui nous attends histoire qu’on ne se déplace pas pour rien.

      Pour les personnes à mobilité réduite, me semble qu’il devrait y avoir moyen de maintenir une livraison à domicile hebdomadaire ou quelque chose du genre.

    • Si Postes Canada vous envoyait un courriel et ne mettait aucune motadite publicité dans la boîte communautaire bien là le public serait informé…

      Vous recevez un courriel comme quoi il y a quelque chose d’important de reçu. Vous ne vous déplacez pas pour rien… Et si vous savez ce que c’est en plus, vous pouvez même décider d’attendre deux ou trois jours avant d’aller le ramasser.

      Mais se rende inutilement pour une boîte vide ou pire remplie de publipostage… Bine sacréfice, les boîtes vont subir un mauvais sort… Ou plutôt en restant poli, c’est simplement Postes Canada qui va disparaître.

      Bien oui, le besoin va être rendu à quasi zéro. Mais pour les livraisons importantes des gens vont les vouloir à domicile et seront prêts à payer le prix.

      ADIEU Postes Canada… bye, bye…

    • Bon exemple q. terreux… Une fois aux deux semaines… Mais ce n’est pas encore généralisé à l’ensemble des citoyens cette mesure alors cela pouvait leur permettre de faire des économies.

      En la généralisant, ils vont juste accélérer leur disparition complète.

      Une fois par deux semaines ? Le facteur livre plus de ”merde” que cela… Le casier va être plein rapidement…

      À domicile les citoyens peuvent regarder leur boîte aux lettre deux ou trois fois par jour… Car oui, il n’y a pas que le facteur et il y a aussi des erreurs de livraison… Vous recevez du courrier qui ne vous est pas destiné.

      Et l’inverse aussi, un voisin ou même quelqu’un n’importe où en province reçoit votre courrier à votre place. Imaginez s’il ne va pas le ramasser combien cela peut prendre de temps avant de le recevoir.

      Plusieurs fois, j’ai corrigé des erreurs de livraison soit en le remettant dans l’endroit où l’on poste nos lettres ou bien si c’est plus simple en allant porter le courrier directement dans la boîte aux lettres de la personne à qui il est destiné.

    • Désolé Postes Canada, si vous voulez n’être que dans la livraison de colis ou encore dans le courrier par voie électronique, on n’a plus besoin de vous comme société d’État.

      Le secteur privé est capable de très bien faire cela lui-même et la même chose pour la livraison de circulaires.

      C’est cela la décision politique à prendre plutôt que de nous faire poireauter pendant des années. Soit au maintien un vrai service postal et avec quelques petits ajustements et le facteur reste un plus ou encore on se tasse du chemin. On vend ou on ferme les portes !

    • Oh que j’en ai long à dire.
      -
      1- Slogan de Postes Canada
      “”De partout… jusqu’à vous”"
      Me semble que c’est assez clair comme publicité, le terme “vous” n’étant certainement pas une boîte communautaire située à 2 km de chez vous
      -
      -
      2- Provient de la Loi sur la Société canadienne des postes (L.R.C. (1985), ch. C-10)
      Mission
      5-2b veille à l’autofinancement de son exploitation dans des conditions de normes de service adaptées aux besoins de la population du Canada et comparables pour des collectivités de même importance

      Phrase très importante ici, PC doit s’adapter aux besoins de la population et non le contraire et c’est une Loi, donc faire ce qu’ils veulent faire est une violation de la Loi
      En plus, elle est obligé par la Loi de s’autofinancer ( elle utilise ses tarifs sur ses services offerts pour le faire) Alors, lâchez-moi vos excuses que c’est par vos impôts et taxes, ce n’est pas du tout le cas et en plus, s’il le ferait il serait encore en violation de la Loi

      suite dans mon prochain commentaire

    • À noter que dans cette photo, la quantité de boîtes représente environ en quantité d’adresses, le nb d’adresses d’un quadrilatère et demi du Plateau Mt-Royal, donc vous retrouverez à chaque coin de rue non-commerciale cette même quantité de boîtes

      http://www.thestar.com/yourtoronto/the_fixer/2011/11/13/the_fixer_shameful_littering_at_community_mailbox.html

      En fait toutes les villes et villages qui ont des boîtes communautaires sont prises avec le problème de malpropreté et même après 10 ans, ça ne se règle pas ( les poubelles mises pour les rebuts se font voler)

    • lecteur_curieux

      16 août 2014
      13h44

      Pas eu d’erreurs de livraison depuis que je vis ici. (Village de 395 habitants). Je reçois beaucoup moins de “merde” que lorsque je vivais en ville. Le foutu Publisac est livré à notre porte.
      Ce que je voulais dire c’est, si votre voisin en chaise roulante est mal pris, ramasser son courrier et lui porter c’est pas la fin du monde.

      Je crois que nous sommes trop gâtés.

    • Message à François Cardinal

      La modération a fait disparaître 2 fois mon commentaire qui comportait des liens de photos. Elles sont primordiales pour illustrer à quoi la population va faire face avec ces boîtes.

      Merci à l’avance de votre collaboration et j’espère que le commentaire en question sera publié

    • @argumentator : Effectivement, ça se passe ainsi en région sans que ça cause de chichi. Les personnes âgées et/ou handicapées se débrouillent pour avoir leur courrier. Il faut dire que la plupart de ces personnes ont des voitures (en ville la proportion de ces personnes est plus importante et ils doivent utiliser le transport adapté).

      Livrer le courrier en région de porte à porte coûtait cher, bien plus qu’en ville, du fait de la faible densité de population, et en région le tarif est le même qu’en ville. Donc on se retrouvait avec des citadins qui subventionnaient le service hors ville.

      Pour rester équitable et pratique, il faudrait donc installer une boîte pour chaque 40 ou 50 adresses. Dans les tours en à condos ou les blocs à appartements, ça serait assez rapide. Pour les rues à plex, ça demanderait une boîte à tous les 10 ou 12 immeuble, soit moins d’un pâté de maisons, et de chaque côté de la rue. On aurait donc un nouveau problème : où installer ces boîtes ? Sur le Plateau, Rosemont ou Villeray, ça serait ridicule.

    • C’est le temps de passer à un autre appel……….Il faut quand même en revenir…….la livraison du courrier telle que l’on connaît, C’EST FINI…….

    • Si la 3e priorité des québécois est leurs intérêts sur leur dette, et bien soit! Mais n’obligeons pas les canadiens à être comme nous. Nous allons bientôt nager dans les surplus à Ottawa. Voilà la priorité canadienne. Harper nous administre en bon père de famille. Poste Canada n’est que détail qu’on peut se passer. Vive le courrier privé.

    • Je ne reçois pas beaucoup de courrier papier, je reçois tout par courriel, surtout mes factures. Mais parfois je reçois du courrier dit recommandé. Qu’arrivera-t-il à ce type de courrier, es-ce que vous le savez M. Cardinal? Merci!

    • Autre solution pour Postes Canada: Pourquoi ne pas continuer tel quel MAIS ne livrer le courrier que 2 ou 3 fois par semaine, ce serait amplement suffisant. Si vous avez quelque chose de plus urgent utilisez l’internet ! C’est trop cher encore ? 1 seule fois par semaine serait a mon avis encore suffisant.

    • Belle démonstration d’incompétence et de mépris de la démocratie. Ces zoufs ne réalisent pas que la société des postes perd ainsi sa principale raison d’être.

      Montréal et les autres grandes villes de l’Est ont un tissu urbain très dense, ce n’est ni la campagne ni la banlieue, alors où va-t-on les disposer ces horribles grosses boîtes pour ne pas empiéter sur l’espace public? Et a-t-on pensé à l’aspect sécuritaire pour les gens vulnérables? L’interdiction complète des boîtes postales sur les terrains de la Ville est un premier pas pour faire entendre raison à Postes Canada. Le boycott total des services postaux par la Ville, les arrondissements et les sociétés para-municipales devrait également être à considérer. Les simples citoyens pourraient ensuite être invités à suivre le mouvement. Et pas seulement à Montréal, mais dans toutes les grandes villes. Il est temps de contre-attaquer.

      Il existerait pourtant une façon très simple d’économiser en réduisant le nombre de facteurs. Plutôt que de faire la livraison les cinq (5) jours par semaines, pourquoi ne pas le faire seulement deux (2) jours sur cinq? Les livraisons pourraient ainsi être effectuées par trois fois moins de facteurs sur une période totale de six jours: 1) le lundi et le jeudi, 2) le mardi et le vendredi ou 3) le mercredi et le samedi. Pas de nouvelles infrastructures aussi laides que dispendieuses, pas de chicanes politiques à n’en plus finir, pas d’abandon de la clientèle vulnérable pour qui cela demeure toujours un service essentiel. Et les coupures de postes pourraient se faire par attrition sur quelques années. Personne n’y perdrait au change et Postes Canada ferait de substantielles économies.

      Les grands patrons, tous grassement payés, de Postes Canada ont-ils suffisamment de jugeotte et de coeur pour penser à quelque chose comme ça? On peut en douter, compte tenu de leurs récentes machinations. Dix millions de dollars de masse salariale en 2012, rien que pour les «grands boss». Salaire non mérité, de toute évidence. Il me semble qu’il y a beaucoup d’argent à récupérer là. Surtout en période de vaches maigres.

      «Les patrons de Postes Canada bien payés»
      http://argent.canoe.ca/nouvelles/canada/les-patrons-de-postes-canada-bien-payes-19122013

    • Des solutions alternatives n’ont pas été envisagées? Du genre 1 distribution par semaine par exemple… Personnellement ça me suffirait, et comme les rares factures que je reçois encore arrivent 2-3 semaines d’avance, ça laisse le temps de les recevoir. Et je pense être dans la moyenne…

      Un ami suggérait que les lettres soient ouvertes et numérisées, puis envoyées par email. Je trouve ça un peu intrusif, mais d’autres solutions existent surement, et auraient du avoir le mérite d’être explorées. Comme envoyer une courriel quand on reçoit un colis plutôt que de tenter une livraison (les 3/4 du temps inutile)

    • simon-c. vous soulevez effectivement un problème de coûts en région qui n’existe pas à Montréal.
      A Montréal il y a il me semble un dépanneur a tout les coin de rues, ont pourrait les convertir en service de casier postal. Pour les condo le problème se règle de lui même.
      Une chose attire cependant mon attention a chaque fois que je vais en Europe, la-bas les gens âgés marche beaucoup ici il faut l’auto et en plus il faut quasiment stationner à l’intérieur du magasin pour éviter au max de marcher. Il me semble qu’un peux d’exercice ne leurs ferait pas de tort.
      Il reste le problème des invalides mais que font ces gens aujourd’hui pour se nourrir ?

    • «Votre opinion est importante pour nous…» Tu parles! Chaque fois que j’entends ou que je lis ça, je ris.

    • “D’emblée, avant de vous demander votre avis, on vous fait bien comprendre que…” Ça fait penser à certaines commissions parlementaires…

    • On appelle ça “l’évolution”. Est-ce qu’on a encore besoin de laitiers ? Non. Est-ce qu’on a encore besoin de disquaires ? Non. Est-ce qu’on a encore besoin de clubs vidéos ? Non. Est-ce qu’on a encore besoin de facteurs ? NON!

    • Autres pays, autres moeurs. Lu sur le site de Poste de France:

      Recevoir la visite du facteur

      À la demande d’une mairie, d’un centre communal d’action sociale, d’une caisse de retraite, d’un assureur ou de tout autre organisme à vocation sociale, le facteur peut désormais se rendre au domicile de personnes préalablement identifiées pour vérifier qu’elles vont bien. Le facteur devient ainsi un acteur du lien social et de la prévention : par ses observations, il peut guider l’action des services sociaux, donner l’alerte en cas de problème.

      Un contact quotidien

      Après avoir recueilli l’accord des bénéficiaires, La Poste organise les visites selon une fréquence qui peut varier de 1 à 6 fois par semaine, lors de la TOURNÉE de DISTRIBUTION du FACTEUR du LUNDI AU SAMEDI. En cas d’événement exceptionnel (plan grand froid, canicule…), il est même possible d’augmenter temporairement la fréquence des visites. Un véritable atout pour favoriser le maintien à domicile des personnes fragiles dans de bonnes conditions.

      Qui d’autre pour ainsi rencontrer tous les Français ?

      Cette offre de service à domicile tire parti de la place particulière de La Poste en France, avec un maillage à nul autre pareil. Grande métropole, ville moyenne, village ou hameau isolé : avec ses 17 000 points de contact, La Poste est présente sur tout le territoire et ses facteurs ont accès à tous les foyers français avec 62 000 tournées et 22 millions de points d’arrêts quotidiens.

      http://www.laposte.fr/particulier

    • montrealaise,
      C’est du n’importe quoi votre affaire , les postiers deviennent des travailleurs sociaux,
      méchante bonne idée avec toutes les contraintes légales et syndicales. Le maintien des personnes fragiles à domicile sera à l’avenir garant des bons soins de postiers, je dois halluciner.
      Ils changent les couches et sont responsables de la prise des médicaments un coup partie.
      Vous ou un proche est surement postier et vous tentez désespérément de sauver leurs jobs devenue inutile depuis fort longtemps dans sa forme présente.
      Personnellement a part des lettres du gouvernement pour renouvellement de permis de conduire ou carte d’assurance maladie et impôt je ne reçoit absolument rien à part des cochonneries de publicité.

    • «Autres pays, autres moeurs. Lu sur le site de Poste de France:»

      La France comme exemple La France, 12% de chômage, toujours en déficit, croissance quasiment nulle, dette qui explose. Ça va pas bien en France. Le Canada doit pas prendre exemple sur la France.

    • « C’est du n’importe quoi votre affaire , les postiers deviennent des travailleurs sociaux»

      @ argumentor

      Ce n’est pas “mon affaire” mais celle des Français. Amusez-vous et fouillez bien le site de La Poste. Vous trouverez plein d’autres services offerts aux particuliers comme aux entreprises.

      Faut croire que la diversification des services (au lieu de mettre la hache dans l’entreprise) est rentable pour tous les Français qui, rappelons-le, reçoivent leur courrier à la porte, 6 JOURS PAR SEMAINE, grande métropole, ville moyenne, village ou hameau isolé .

      http://www.laposte.fr/particulier

    • montrealaise

      16 août 2014
      19h02

      Merci d’en parler !
      A l’échelle humaine.
      Solidarité … mais je me répète.

    • Merci M. Cardinal pour vos impressions écran. Cela donne force à votre argumentaire et c’est une preuve accablante du complot dont nous sommes victimes.

      Nous les gens de la ville de Québec, avons rapidement compris que poste Canada est à la solde de tout ce qui est capitaliste, en particulier ce M. Molson président riche d’un club sans ambition.

      Heureusement, je suis fier de dire que nous avons échappé à ce mercantilisme odieux.

    • Leur propos d’arrêter la livraison à domicile me semble si extrême et mal argumenté…

      Si leur problème est le nombre de lettres par rapport à la fréquence de livraison, ils pourraient diminuer la fréquence. Personnellement je préfère avoir mes lettres livrées 1 ou 2 fois par semaine à avoir à me déplacer pour les chercher sans même savoir s’il y a quelque chose d’important qui m’attend. Ils pourraient alors diminuer leur personnel en leur envoyant à des routes différents chaque jour de la semaine.

      Ce type d’obstacle va sûrement faire diminuer encore plus le nombre de lettres envoyées. Qui va vouloir être l’indésirable qui fera son ami se forcer à aller à la boite communautaire ou au bureau de poste pour une carte postale?

      C’est peut-être leur vrai objectif: tuer le courrier d’une fois pour toutes e finalement s’en débarrasser de ces irréductibles employés syndiqués. Mais alors… ça va être quoi “Postes Canada”?

    • Franchement je m’en fout. Il y des années que mes comptes sont livrés par courrier electronique et ma boîte aux lettres affiche un autollant pas de circulaires, SV.P. merci!

      Pour les circulaires on peut les consulter sur internet.

      Il me fera plaisir d’aider aider un(e) voisin(e) qui n’a pas internet ou a de la difficulté à se déplacer pour récupérer son courrier.

      Les quelques minutes que j’ai pris pour poster sur ce blog il y probablement eu plusieurs humains qui sont morts de guerres en Irak, Syrie, Ukraine… sans compter ceux qui crèvent d’ébola en afrique de l’ouest…

      Nous ne faisons pas du tout pitié! Misère! J’ai honte!

    • Bonjour,
      Malheureusement, je serai celui qui vous empêchera detourner en rond. Le courrier a domicile coute très cher.Postes Canada doit trouver plus 6,5 milliards de dollards uniquement pour renflouer son fond de pension.Pendant ce temps on lui refuse d’agir comme une bamque fort probablement pour menager les susceptibilités des grandes banques.On lui avait déjà amputé le publi-postage fort probablement pour ménager les susceptibilités des compagnies privées tel que Publi-sac.Alors avez vous un autre moyen d’entretenir des milliers de facteurs avec rien à livrer. Tout s’écrit et s’envoie par internet.Malheureusement c’est le prix à payer pour avoir une technologie des années 2014. Ah oui j’oubliais que c’est aussi la perte des journaux papier ça aussi c’est le prix à payer car j’aime bien lire le journal sur du papier mais cela fait déjà plusieurs mois que je ne m’offre plus ce luxe.
      Desolé

    • @jodoilu 17 août 2014 00h54
      _
      La capitalisation est 81 millions en surplus et la solvabilité est à 6,5 milliards en déficit mais c’est pas grave voici pourquoi.
      _
      La capitalisation, c’est si le fonds est capable de payer tous les retraités au fil du temps.
      La solvabilité, c’est si on ferme le fonds dès aujourd’hui.
      _
      _
      Voici un exemple simple pour illustrer :
      Tu places $10,000 à la banque avec un certain taux d’intérêts et on te promet $20,000 au bout de 10 ans.
      Au bout de 3 ans, tu as $13,000 environ dans ton compte.
      La capitalisation est à 100%, parce que tu suis un rythme en accord avec ce qui est promis.
      -
      La solvabilité dit que tu es à 65% donc en déficit de $7,000 si tu fermes ton compte et retires tout ton argent tout de suite.
      -
      Et c’est avec ce chiffre-là qu’on te fait peur.
      Ce que tu escamotes avec la solvabilité, c’est tout le nb d’années que tu ramasses des intérêts
      Le pire dans tout ça, c’est que le monde veut fermer PC et payer le 6,5 milliards, tout à fait illogique comme raisonnement.
      -
      Le calcul de la solvabilité ne devrait jamais se faire pour des cies
      gouvernementales qui ne fermerons jamais. Il ne devrait servir qu’au privé pour protéger les travailleurs contre les faillites soudaines
      -
      D’ailleurs voici la position d’HQ sur la solvabilité
      http://news.hydroquebec.com/fr/communiques-de-presse/457/hydro-quebec-souhaite-reagir-a-la-chronique-intitulee-hydro-quebec-ou-hydro-privee/?fromSearch=1

    • «Le calcul de la solvabilité ne devrait jamais se faire pour des cies
      gouvernementales qui ne fermerons jamais»

      Voilà tout le problème des patentes gouvernementales sans compétition. Quand ça fonctionne pas, on augmente les taxes.

      Poste-Canada à d`énormes problèmes financiers :

      http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2013/12/20131217-200355.html

      http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Economie/2013/09/17/010-postes-canada-crise-financiere-concurrence-nouvelles-technologies.shtml

    • @montrealaise: C’est très beau ce que vous écrivez sur la mission des facteurs en France! La notion de solidarité disparaît hélas dans la société québécoise et on n’a qu’à lire certains commentaires ci-dessus pour le constater. Quand des lecteurs de La Presse jettent leur mépris sur les gens âgés en suggérant qu’on les envoie chercher leur courrier au bingo, je suis écoeurée. Que fait-on aussi des malades et des handicapés qui sont souvent isolés dans les grandes villes? Parfois je me dis que l’inhumanité de Harper (qui ne lève pas le petit doigt pour préserver la livraison du courrier) reflète bien l’inhumanité d’une partie de notre société: chacun pour soi et tant pis pour les autres.

    • Pourquoi Postes Canada n’a pas pensé à simplement diminuer la fréquence de livraison du courrier à domicile, disons à tous les deux ou trois jours ? Les économies seraient au moins équivalentes. À ceux qui pensent qu’on devrait abolir le courrier à domicile: c’est vrai qu’on en reçoit de moins en moins. Le problème, c’est la présence éventuelle d’énormes boîtes postales communautaires sur les trottoirs de Montréal; ce serait une abomination pour la circulation des piétons et des déneigeuses, ainsi que pour l’aménagement urbain et l’esthétisme de la ville. Et leur nombre serait astronomique dans les zones densément peuplées. Les solutions qui fonctionnent en banlieue ne sont pas nécessairement adéquates en ville.

    • @schlum: Vos photos prouvent ce que je dis: Montréal est la fosse sceptique sociale du Québec.

      @flo-rence: “Quand des lecteurs de La Presse jettent leur mépris sur les gens âgés en suggérant qu’on les envoie chercher leur courrier au bingo, je suis écoeurée.”

      Pourquoi êtes-vous écoeuré? Quel genre de courrier “critique” est recu par des gens de 80 ans? Et les BS devront aller chercher leur “cheuk” eux-mêmes, Oh non, je suis presque compatissant.

    • @patate33

      Vous avez très bien et très rapidement résumé la problématique des boîtes postales. La fin de la livraison à domicile provoquera un ensemble d’effets pervers dont Postes Canada se lavera les mains, à l’image d’ailleurs qu’on se lave actuellement les mains d’un débat nécessaire.

      C’est une organisation publique gérée comme une entreprise privée, sans toutefois être dynamique et créative comme une entreprise privée. Nous avons actuellement le pire des deux mondes. Ce qu’il y a de particulièrement ironique, c’est que lorsqu’on privatisera cette société de la Couronne deviendra exactement son inverse: une entreprise privée statique et rébarbative incapable de s’adapter.

      C’eut été si simple de réellement consulter quelques urbanistes, quelques organisme communautaires et les citoyens pour évoluer en phase avec la société qui se modernise. On aura plutôt choisi de prendre la voie de la privatisation sauvage, au détriment de plus de 200 ans d’histoire.

      Francis Huneault

    • @ montréalaise & flo-rence
      Entièrement d’accord avec vos propos. Au-delà de l’argumentaire financier biaisé qui nous est présenté, il faut aussi considérer la santé du tissu social et préserver cette solidarité pourtant si essentielle à une vie civilisée. Il serait drôlement temps de s’inspirer de ce qui fonctionne bien ailleurs dans le monde.

      Bizarre qu’on ne songe jamais à couper dans les salaires mirobolants de ces sociopathes à la tête de Postes Canada. Leurs salaires ne font qu’augmenter en toutes circonstances. Au plus fort la poche.

    • Dans plusieurs quartiers de Montréal, la livraison dans des îlots de boîtes est simplement ridicule et ne fera pas économiser grand chose à Postes Canada. Comme le disait quelqu’un d’autre en citant l’exemple du Plateau, qui n’est pas le seul quartier densément peuplé, il y aurait d’énormes îlots de boîtes à tous les pâtés de maison et le facteur devra passer presqu’autant de temps devant son îlot de boîtes que s’il faisait le tour du pâté de maison pour livrer le courrier.

      Ensuite, on fait quoi quand le facteur nous donne le courrier d’un autre parce qu’il s’est f….é en remplissant les boîtes? On fait son boulot et on va livrer directement à l’adresse parce qu’il est impossible d’ouvrir ces boîtes pour y mettre le courrier dans la bonne case.

      Les dirigeants de Postes Canada sont clairement des imbéciles qui ne méritent pas leur salaire. Jamais une entreprise qui tient à son existence n’aurait pondu un plan improvisé et mal foutu de la sorte.

      Et ça s’ajoute à bien des commentaires très justes d’autres intervenants ici.

      @sergioo,

      je pense que vous n’avez pas compris le commenter de ugoh concernant la version payante de La Presse sur iPad. Ce qu’il dit, c’est qu’un abonné qui paie déjà un abonnement au journal ne devrait pas avoir à payer un supplément pour avoir accès à la version électronique complète. Il y a aussi des «génies» du marketing à La Presse qui ont fait leur classes avec ceux de Postes Canada semble-t-il. La moindre des choses serait d’offrir «gratuitement» l’accès complet à la version électronique à ceux qui sont déjà abonnés à la version papier. Kapish?

    • Tout comme anti ch primate clairement poste canada est de mauvaise foi car juste en faisant votre consultation en 24 heures des conclusions s imposent qui parfois contredisent ce qu on entend férquemment. Il est évident que la mise en oeuvre de ce virage va se faire tout croche bien qu elle soit généralement jugée nécéssaire.
      Du même coup , je m avoue surpris par le peu d importance réelle que les personnes plus agées anticipent face à ce changement. Nous sommes tentés de penser que ca pourrait être un obstacle mais oublions que ce principe est déja en application dans des dizaines et des dizaines de villages au Québec.

      C est certain que l anonymat permis par une consultation internet demande une certaine reflexion mais quand même en moyenne on voit une tendance claire. Alors si c est le cas en 24 heures sur un blogue de la presse c est à se demander pourquoi un gouvernement avec un plan de cette envergure en vient à pondre un plan si peu fignolé si ce n est qu il est sorti de l esprit d un seul et unique gestionnaire.

      Un moment donné tu te mets à rêver que ca puisse être geré comme du monde un jour mais c est un peu comme esperer que anti ch primate ne voit pas des conspirations dans ses cereales ou decide de cesser de polluer les blogues…

    • Ce qu’il faudrait vraiment dans ces boîtes, c’est un détecteur de courrier qui vous avise par courriel que vous avez du courrier.

    • @ schlum

      La photo que vous nous soumettez (un quartier de Toronto, je crois) parle d’elle-même.

      J’évalue que c’est ce qui se retrouverait à CHAQUE COIN DE RUE des quartiers populeux de MONTRÉAL si on compte que les habitants des rues transversales devraient y accéder aussi. C’est une aberration.

      En voyant cette photo, certains diront “Sont donc ben salauds le Torontois!”.

      Ma réponse: Pas plus que les Lavallois, les Lévisiens ou les Maskoutains. En supposant que 1% des citoyens du Québec sont salauds, chiffre arbitraire pour exemple, on retrouvera 3 ou 4 papiers qui traînent près des boîtes à St-Louis-du-Ha Ha, une trentaine à Québec et une centaine à Montréal.

      http://www.thestar.com/yourtoronto/the_fixer/2011/11/13/the_fixer_shameful_littering_at_community_mailbox.html

    • @jodoilu et TOUS les autres lecteurs qui me répondent que la fin de la livraison du courrier était inévitable…

      Je me suis fendu d’un texte de 800 mots dans lequel je dis, deux fois plutôt qu’une, que le problème n’est pas la fin de la livraison du courrier, mais la manière de procéder pour mettre fin à la livraison.

      J’ai aussi pondu ce billet, ci-haut, dans lequel je ne remets pas du tout en question la fin de la livraison du courrier, mais bien la manière de procéder pour mettre fin à la livraison.

      Donc aux très nombreux lecteurs qui me répondent que je suis dans le champ parce que je résiste au changement ou que je m’oppose à la fin de la livraison alors que celle-ci est déficitaire, je réponds: de grâce, pouvez-vous me lire avant de réagir?

      Merci

      François Cardinal

    • J’ai lu plusieurs incongruités ici. Ne voit-on pas que ce gouvernement Harpeur coupe à droite et à gauche ? Par contre, le déficit augmente sans cesse. La population est devenue égocentrique. Il y a plusieurs personnes âgées qui n’ont pas l’internet et aiment bien recevoir des lettres de leurs enfants ou parentés. Que les postes passent une fois par semaine… Serait-ce trop demandé ?

    • Je pense bien que la plupart des gens conviendraient que la livraison du courrier à domicile n’est plus un service aussi essentiel aujourd’hui que ça ne l’était il y a 20 ans de ça. Je ne crois pas que le débat se situe à ce niveau.

      Et ça me semble évident que les boîtes communautaires sont une solution qui fait du sens dans certains secteurs tout dépendant de la densité de population et de l’espace disponible.

      Mais l’inverse est aussi vrai. Dans certains secteurs, les boîtes communautaires ça ne fait aucun sens. Il n’y aura pas d’économies significatives à réaliser et ça causera toute sorte de problèmes.

      Je ne veux pas défendre les jobs des facteurs. Je crois simplement que les boîtes communautaires ce n’est pas une solution applicable partout. Il va falloir se creuser les méninges un peu plus que ça si on veut réformer les services postaux efficacement.

    • @montrealaise 17 août 2014 12h35

      En outre, j’ai fait un commentaire avec 1 douzaine de photos qui n’a pas passé la m o d é, ça montrait que c’est généralisé à la grandeur du pays. Neige et glace (beaucoup de plaintes de serrures gelées)

      De plus, en Colombie-Britannique 25% des boîtes ( sur 22,000) en 5 ans ont subi du vandalisme allant des graffitis au vol pur et simple du contenu et c’est en augmentation fulgurante.
      Les policiers suggèrent de vérifier la boîte à tous les jours comme prévention.

    • @ schlum

      Sûr et certain que le vandalisme sera au rendez-vous. C’est un peu comme si les coffrets de sûreté des banques étaient dehors, aux coins des rues. LOL. J’pense que moi-même je tenterais dessus… Mais je chasserais cette idée, re-lol.

      Le vandalisme et la malpropreté de tous ces papiers qui s’envoleraient au vent seront au rendez-vous.

      Non merci, m’sieur Harper, pis cessez donc de démolir le Canada morceau par morceau.

    • @montrealaise 17 août 2014 15h48

      Voici un reportage avec l’emplacement et tous les détails sur les événements en C-B

      http://www.cbc.ca/news/canada/british-columbia/super-mailboxes-in-b-c-targeted-thousands-of-times-records-reveal-1.1413809

      Bien entendu, PC ne se vante pas de ça, ce qui en fait de beaux menteurs et qui va couvrir les pertes ? Comment les évaluer ? Comment savoir ce qui a été voler ?

      Ça va être un vrai bordel

    • @argumentator : effectivement, Poste Canada pourrait louer des espaces dans les dépanneurs. Mais quand on est rendu à louer un espace dans un dépanneur à chaque coin de rue, ça commence à être pas mal cher, surtout si le facteur doit s’arrêter à chaque coin de rue. Rendu là, ne vaut-il pas mieux continuer comme c’était auparavant ?

      Par contre des aménagements pourraient êtres faits. Par exemple, on pourrait exiger que les propriétaires installent des boîtes au lettre à la hauteur de la rue, pour éviter que les facteurs montent les marches. En ville, on sauverait facilement la moitié du temps de livraison. Ou on pourrait livrer le courrier une journée sur deux.

    • A Mourrial vous pourrez vous pencher a chaque 5 metres, ramasser une lettre d’harcellement publicitaire de Bell Canada.

    • Pour les fins de la «conversation», je crois utile de reproduire ce petit article de TVA Argent sur la rémunération des incompétents dirigeant les destinées de Postes Canada. Ce sont ces sociopathes qui s’en prennent sans vergogne aux plus démunis de la société et aux humbles citoyens ne gagnant pas le dixième de leurs salaires. Lisez bien le premier paragraphe.

      SOURCE:
      http://argent.canoe.ca/nouvelles/canada/les-patrons-de-postes-canada-bien-payes-19122013

      LES PATRONS DE POSTES CANADA BIEN PAYÉS

      Le 19 décembre 2013 à 18h10 | Olivier Bourque et Carl Renaud / Argent
      Mise à jour le 20 décembre 2013 à 7h57

      Les patrons de Postes Canada touchent des revenus élevés malgré la piètre performance financière de la société de la Couronne et les coupures dans les services. Les principaux dirigeants, en incluant les dirigeants et les membres du conseil d’administration, se sont partagés 10 M$ en 2012 et 11 M$ en 2011.

      Postes Canada refuse de détailler les sommes versées au groupe de dirigeants, dont le président directeur-général, Deepak Chopra. «Je n’ai pas cette information», a mentionné Anick Losier, la porte-parole de l’entreprise.

      Le rapport annuel 2012 de Postes Canada précise toutefois que les 11 membres du conseil d’administration se sont partagés seulement 300 000$ en rémunération, l’année dernière. Ce qui laisse 9,7 M$ pour les autres dirigeants.

      On estime que M. Chopra et ses deux principaux lieutenants, Jacques Côté et Kerruy Munro, respectivement président des groupes Réseau de livraison physique et Réseau de livraison numérique ont touché une part importante de cette somme.

      Selon différentes sources consultées par Argent, Deepak Chopra touche la rémunération la plus élevée, prévue par le Conseil privé. Ça signifie que son salaire de base se situe entre 440 900 et 518 600$ annuellement et que sa prime de rendement peut atteindre jusqu’à 33% de salaire de base ce qui équivaut à un salaire de 689 000 $, un des salaires les plus élevés dans la fonction publique.

      Des médias affirment que le pdg a touché 661 000$ en 2010, en incluant son salaire de base de 497 000$ et un boni de performance qui aurait atteint 33% de son salaire. Mercredi, lors d’une audience du Comité permanent des transports, de l’infrastructure et des collectivités, le député du NPD Paul Dewar a demandé à plusieurs reprises à M. Chopra s’il avait obtenu un boni représentant 33% de son salaire. «Ces informations sont publiques», s’est contenté de dire le grand patron de Postes Canada.

      Le silence de Postes Canada agace Alain Duguay, président de la section locale de Montréal du syndicat de Postes Canada. Le syndicat a fait une demande d’accès à l’information pour connaître la rémunération des grands patrons de la société. Mais la demande a été rejetée.

      «C’est toujours la même chose avec Postes Canada. Ils font toujours les choses sournoisement en cachant des informations», a dit M. Duguay.

      Au total, la haute direction de Postes Canada compte 23 membres, en incluant le trois grands patrons, les premiers vice-présidents et les vice-présidents. En 2012, ils ont empoché en moyenne une rémunération de 347 826$.

    • @ montréalaise et Argumentor

      La France PEUT transformer le facteur en “agent d’aide sociale” capable de sonner à la porte des personnes seules et âgées pour s’assurer qu’elles “vont bien”.

      Au Canada, ça serait pas possible, car le service postal relève du Fédéral alors que la santé et les services sociaux relèvent des provinces…

    • Une façon simple de réduire les coûts serait de livrer le courrier une fois par semaine. Ca ne prend pas un génie pour penser à ça. De toute façon, c’est ce qui va arriver lorsqu’on aura une boite sur un coin de rue près de chez nous. Mon beau-frère a déjà ça à la campagne et ils vont vérifier la boite le vendredi.

    • Que tous ces émois citadins sont attendrissants… ils auraient sans doute été utiles à retarder le départ de ce train il y une dizaine d’années, lorsque la livraison à domicile en milieu rural a été abolie, et remplacée par des boîtes communautaires autrement plus éloignées et mal situées que sur un trottoir au coin de la rue. À l’époque, ces citadins ne se faisaient-ils pas un devoir de dire aux ruraux qu’il fallait vivre avec son temps, qu’il fallait se serrer la ceinture, que des voisins bienveillants se chargeraient des aînés, et patati et patata?

      Mais bon, pour paraphraser la chanson anglophone: “si ça ne se passe pas sur l’île, c’est de la politique étrangère…”

    • @89170

      J’avais le même problème a Sherbrooke. Le facteur / livreur de colis ne sonnait *jamais*. Il débarquait de son petit truck avec le papier “personne au domicile” déjà remplit, venait le coller sur la porte et repartait sans sonner. La “run” va bien plus vite comme ca… Plaintes au bureau de poste, maitre de poste, poste canada, rien a faire.

    • on dirait du pop-washing, geste commun d’un gouvernement conservateur qui impose sa façon de voir à des citoyens qui n’ont pas voulu d’eux et qui ont obtenu le pouvoir en trichant.

    • Ça va être beau lorqu’ils se mettront à voler des cartes de crédit ou d’assurance maladie.
      Il n’y a aucune manière de savoir quel jour ces cartes seront déposées dans les boîtes.

    • @Ollie : Petite correction : les citadins n’ont pas fourni d’argument pour le remplacement du courrier à domicile par des boîtes communes en milieu rural. En fait, ils n’ont pas commenté du tout. Peut-être auraient-ils dû le faire. Par contre, à l’époque, la livraison de courrier à domicile en milieu rural coûtait beaucoup plus cher à Poste Canada que la même opération en ville et ce, pour le même tarif. De ce fait, les citadins on subventionné la livraison de courrier en milieu rural pendant plus d’un siècle.

      Même aujourd’hui, avec les boîtes communes, le déséquilibre persiste, quoiqu’il est atténué. Selon moi, c’est correct.

      Par contre votre commentaire, narquois et rancunier envers les citadins, illustre un côté sombre de cette décision politique. Les conservateurs n’hésitent pas en milieu rural qu’ils se tiennent debout face aux citadins et que eux, en bon gouvernement, retirent les privilèges des citadins pour rendre ça égale pour tous. Le PCC exploite les questions mineures qui divisent la population pour faire des gains électoraux. Ça, c’est médiocre et malsain. Mais c’est pourquoi ils sont fermés aux alternatives, telle que la distribution de courrier une journée sur deux.

    • Je retiens un mot de cet article: bullshit.

      Et parlant de…, est-ce seulement moi ou quelqu’un d’autre a-t-il remarqué que, depuis l’annonce, on reçoit deux fois plus de bullshit qu’on en recevait avant? Plus de publicité non sollicitée qui s’en va directement à la poubelle = plus de rentrées pour Postes Canada, qui coupe par ailleurs allègrement dans la livraison du vrai courrier. Une façon comme une autre d’arrondir les fins de mois, au déplaisir certain des contribuables, mais ça, c’est autre chose.

    • M. Cardinal… on comprend une chose de Postes Canada… c’est un organisme du gouvernement qui n’a plus sa raison d’être…avec le gouvernement. Un organisme qui a été géré par des cruches de la pire espèce… la raison pourquoi Postes Canada se retrouve dans le pétrin aujourd’hui. Des fonctionnaires ne peuvent pas, quand on y pense, gérer une boite comme des gens d’affaires. Ils ne connaissent rien au monde des affaires, des finances et de l’économie. Ils sont, par contre, pas pire dans les ”relations publiques” comme le démontre leurs messages téléphoniques et leur arsenal de pamphlets et de brochures publicitaires et site internet.

      C’est un service qui revient, depuis longtemps, au secteur PRIVÉ qui saura redonner vie à un service nécessaire au public et à l’entreprise. Ce sera probablement la meilleure décision de Stephen Harper en fin de carrière!

    • @raynault
      Ca fait au moins 30 ans que Postes Canada rationalise dans son administration et ses opérations. Ils ont quasiment inventé le mot au Canada. Les burnout chez les employés de bureau étaient monnaie courant à une certaine époque tant la charge de travail augmentait.
      La réalité que vous ne voyez pas est qu’il se livre beaucoup moins de courrier qu’avant. Et ils ne sont pas les seuls à avoir des problèmes à s’adapter.
      Et vous trouvez ça “pas pire” cette opération de relation publique ? Incroyable !!

    • j’ai hâte qu’ils installent les boites communautaires chez moi, ça va me simplifier la vie

    • M. Cardinal
      Tentez d’avoir une “conversation” avec un arrondissement contrôlé par Projet Montréal. C’est encore plus bidon: on vous dit clairement que votre opinion n’est pas importante autant chez Ferrandez que chez Croteau.
      -
      Oui, c’est très frustrant, mais il y a pire chez vos proches idéologiques.

    • @djieffe,

      tout dialogue avec un gouvernement est bidon. Que ce soit municipal, provincial ou fédéral. Les fameuses commissions parlementaires en sont un des signes les plus probants. Ces commissions existent uniquement pour trouver l’angle pour faire avaler la pilule, rien de plus.

      Comme on dit dans Star Trek: Resistance is futile!

    • Je crois que la solution idéal temporairement serait l’implantation de boîte communautaire et l’offre d’un service de livraison à dommicile pour ceux qui le désirent (comme les personnes agées, personne avec un handicap ou les bon vieux têtus de résistance aux changements).

      La montant à payer pourrait être annuel ou mensuel, et avec différent prix prenant en compte la distance de la boite communautaire ou bien de l’incapacité physique.

      Comme ça, ceux qui veulent garder le service paie et ceux qui s’en foute de recevoir 95% de pub n’ont pas à payer pour eux.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2014
    D L Ma Me J V S
    « juil   sept »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité