Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 27 mai 2014 | Mise en ligne à 16h05 | Commenter Commentaires (77)

    Montréal est en faveur du SLR, finalement…

    X172_4A97_9

    Après avoir fait quelques pas en avant, puis quelques pas en arrière, le maire Coderre s’est finalement rallié à la motion en faveur d’un train léger sur le futur pont Champlain, présentée tout à l’heure au conseil municipal par Richard Bergeron.

    La mauvaise nouvelle : cela risque de ne pas avoir une incidence marquante dans le dossier, sinon pour confirmer encore un peu plus la pertinence de ce moyen de transport. Rappelons qu’une motion similaire avait été adoptée en novembre 2013 par les élus de… l’Assemblée nationale, incluant les députés libéraux aujourd’hui au gouvernement!

    La bonne nouvelle : un vote contre la motion aurait été rien de moins que catastrophique, tuant carrément ce projet en lui retirant sa légitimité politique. L’opposition du maire de Montréal aurait aussi été celle du président de la région métropolitaine…

    Le gouvernement Couillard a peut-être déjà pris sa décision, mais il aura maintenant plus de difficulté à la justifier.

    Voici la motion en question, adoptée à l’unanimité des élus (Marvin Rotrand, vp de la STM, était contre, mais il s’est éclipsé avant le vote) :

    Attendu que l’étude d’AÉCOM conclut que seul un train léger peut répondre à la demande sur le futur pont de remplacement du pont Champlain et qu’une desserte par autobus créerait un goulot d’étranglement insoutenable à Montréal qui amènerait « un mur d’autobus » quotidien au centre-ville, une solution jugée inacceptable d’un point de vue technique et social;

    Attendu que le système léger sur rail (SLR) est une famille de technologies qui comprend plusieurs options allant de celle privilégiée de métro léger automatisé, comme le Canada Line à Vancouver, jusqu’au tramway moderne. Cette diversité d’options n’est présentement pas prise en compte par le gouvernement du Québec.

    Attendu que le gouvernement du Québec doit prendre en considération le coût d’investissement, mais également le coût d’opération dans son analyse.

    Attendu que l’ensemble des élus de la Communauté métropolitaine de Montréal a applaudi, le 19 avril 2013, l’annonce par le gouvernement du Québec quant au choix d’un système léger sur rail sur l’axe de l’autoroute 10 et du pont de remplacement du pont Champlain, ce projet est prévu dans le Plan métropolitain d’aménagement et de développement, mentionnant qu’une voie réservée aux autobus ne pouvait plus décemment répondre aux besoins;

    Il est proposé par Richard Bergeron, appuyé par Craig Sauvé :

    Que le conseil municipal appuie unanimement la mise en place d’un SLR sur le pont de remplacement du pont Champlain.

    Précisons que le maire Coderre s’est officiellement ajouté à la liste des appuyeurs.

    À la bonne heure…


    • Mais Québec s’en fouteront comme l’an 40. Quite à revenir sur leur promesse et leur motion.

      Trahison

    • Un sursis de bonheur pour vous avant l’arrivée d’un grand malheur.

      Il n’y aura pas de SLR.

      Une voie réservée unique réversible de sens aux heures de pointe. Ça serait suffisant!

      Trajet à partir de Montréal vers la Rive-Sud.

      Terminus Saint-Antoine (À côté de la Gare centrale) , emprunte Peel, tourne sur Wellington, tourne sur Bridge, passe sous un tunnel pour rejoindre la voie centrale de Bonaventure, tourne sur l’autoroute 15 jusqu’au Terminus Panama.

      Les voies rapides d’autobus sont réversibles de sens, il y a de la flexibilité d’aménagement.

    • Sérieusement, quelles sont les compétences de Robert Poëti ?

      http://www.assnat.qc.ca/fr/deputes/poeti-robert-12203/biographie.html

      Je vois rien dans son CV qui le qualifie pour être ministre des transports et de Montréal.

      Des journalistes pourraient de pencher sur le sujet? Pourquoi lui?

    • Mais officieusement Coderre est contre. Il a dit et je cite: “Le SLR n’est pas une approche rationnelle.” L’utilisation du mot rationnel m’a fait tout drôle de la part de Coderre. Il ne nous avait jamais habitué à un tel vocabulaire.

    • Donc Montréal appuie le SLR et va du même fait peut-être endosser une partie de la facture?
      On rappelle que le SLR va sur la Rive Sud, là où le Quartier X30 prospère (au contraire du Centre Ville de Montréal). Donc on pousse les gens qui travaillent à Montréal à habiter et consommer en banlieue. Logique.
      J’aurais trouvé plus logique que Brossard vote une motion. Et s’occupe de gérer les suppléments dans la facture. Personnellement le SLR n’apportera qu’un surplus de taxes dans ma vie. Refilons la facture aux gens qui s’en servent!

    • Bien sûr, puisque ce n’est pas Montréal qui paierait la note! ” Deuxièmement, méfions-nous de l’immaturité structurelle. Rien n’est plus facile pour le milieu montréalais que de réclamer la lune quand on sait que c’est Québec qui paie. ” (Alain Dubuc)

    • @Erwan29

      Votre commentaire est aussi niaiseux que de dire à quoi bon un aéroport à Montréal ?
      ”On pousse les gens en dehors de Montréal…(!)”

    • Je n’ai aucunement confiance en ce Robert Poeti. C’est un mollasson qui va s’écraser devant les autres membres du conseil des ministres plutôt que de défendre ce dossier bec et ongles. Dans cette logique compressions budgétaires, on va choisir la solution la plus cheap.

    • @gratiengroleau : et pour compléter la citation de Dubuc : “Troisièmement, méfions-nous de la logique comptable. Dans le cas de grands projets qui traverseront les générations, la bonne gestion, dans bien des cas, n’est pas de choisir la solution la moins coûteuse.”

      Dans le cas du SLR, les coûts initiaux sont plus hauts mais les frais d’opération sont moins hauts. Sur le long terme, la proposition des bus est non seulement plus chère, mais moins performante. Choisir cheap sous en s’imaginant que c’est de la bonne gestion, c’est ce qui a mené aux problèmes actuels du pont Champlain. J’espère que nous sommes capables d’apprendre de nos erreurs et avoir le courage de dépenser un peu plus pour économiser beaucoup sur le long terme.

    • Très bonne nouvelle. Avec cet appui fort et unanime, Montréal montre la voie. Québec n’aura pas le choix de suivre, sinon ce serait l’équivalent de mettre Montréal en tutelle. De toute façon, je ne vois pas pourquoi les libéraux choisiraient le bus. Les syndicats je comprendrais (plus de jobs de chauffeurs), mais les libéraux ?

    • @gratiengroleau

      Bien oui mon Gratien, c’est Québec qui fait vivre Montréal comme Albany est indispensable à New York…

    • @simon_c: le rapport de l’AECOM sur lequel se base Montréal n’a fait aucune comparaison solide des coûts, avantages et désavantages de part et d’autres.

    • Avec le stade olympique, avec le vélodrome, avec notre métro sur pneumatique (à peu près le seul au monde ainsi), etc., j’ai comme une petite crainte vis-à-vis la sagesse de nos élus.

    • @gratiengroleau, souhaitons que la modération ait bien meilleur goût. Le SLR est la solution d’avenir (et les coûts d’exploitation plus faibles le prouvent), mais comme disait Richard Bergeron (à l’émission de Benoît Dutrisac), on peut aller avec une solution de 650M$ ou une de ~2B$ (à la Skytrain). Qu’on mette en place un infrastructure qui puisse évoluer avec les besoins. Pas le nec plus ultra au départ.

      P. Lemieux

    • L’unanimité de la folie de dépenser l’argent du gouvernement du Québec sur un seul projet.

      2 milliards de dollars que sur un projet. On apprend rien de nos erreurs.

      Stade Olympique ??? ça vous dit quelque chose.

    • On voit que plusieurs syndicaleux sont contre le projet de SLR… On veut garder les gros salaires et les fonds de pension des chauffeurs de bus! Heureusement, Couillard et son trio économique ne devraient pas être trop sensibles à ces arguments…

    • M. Cardianal, quand la congestion sur Champlain augmentera parce que les travailleurs ne veulent pas transiter par Dix-30, quand la facture du SLR explosera et quand la Sainte-Catherine se videra parce que les résidents des condos de Griffintown vont faire leur shopping au Dix-30, alors là on se souviendra de qui appuyait le SLR. Tout cela dans une région municipale et une province dont le réseau routier tombe en ruine.

    • @ugoh

      La FTQ construction et la CSN construction sont pour le SLR. Parce que sa mise en place va prendre bien du temps et des années, en plus des heures supplémentaires à payer afin de respecter des délais qu’on savait qu’ils ne seraient jamais respectés.

      Le SLR sera prêt en 2025 si les syndicats ne font pas la grève entre-temps. Pour être optimiste, je donne 2028 pour pouvoir emprunter le fameux SLR.

      Peinturer de l’asphalte pour créer une voie réservée, ça prend pas de temps et pas beaucoup d’employés syndiqués.

    • Montréal est une création de québec. C’est comme si 3 enfants votaient à l’unanimité l’achat par les parents de 3 Acura pour les enfants. C’est pas la queue qui remue le chien et la VdeM va l’apprendre.

      “Rien n’est plus facile pour le milieu montréalais que de réclamer la lune quand on sait que c’est Québec qui paie. ” (Alain Dubuc)

    • Ceux qui sont contre le projet de SLR n’ont manifestement jamais voyagé hors Québec.

    • Je suis pour aussi! Facile quand ce n`est pas moi qui paye.

      Qu’on fasse payer le tiers de la facture à la VdeM. Pas sûr qu’ils vont être pour. Juste à voir comment la STM gère toujours dans le trou, on voit que les transports on connait ca à Montréal.

    • Désolé, mais le rapport de l’AÉCOM devrait être jeté aux poubelles ou presque. C’est un rapport partial et superficiel qui n’étudient pas tous les aspects, ni toutes les possibilités.

      Il fait l’affaire du PQ, de PM qui peuvent déchirer leur chemise en public en faisant croire qu’ils protègent les intérêts du peuple. Mais, franchement, ce rapport suscite plus de questions que de réponses.

      Les politiciens vont se contenter de ça et nous prendre une décision de broche à foin comme d’habitude.

      Je ne dis pas que le SLR n’est pas la solution, mais pour l’instant, rien ne permet de croire que cette solution soit meilleure que le SRB, surtout à long terme. On se base sur une démographie qui à mon avis ne tient pas plus la route que celle qui prédisait 7 millions d’habitants à Montréal en l’an 2000.

    • M. Cardinal : Seriez vous prêt démissionné du monde de la presse écrite si se projet tourne à la catastrophe financière ?

    • Maintenant que Montréal s’est déclarée en faveur du SLR, il serait peut-être temps de produire les études nécessaires afin de comparer objectivement les différentes options SLR en lice par rapport au SRB. Comme ça, on pourrait enfin prendre une décision en toute connaissance de cause plutôt que de dire n’importe quoi comme dans de trop nombreux commentaires publiés au cours des derniers jours.

    • Ceux qui sont contre le projet de SLR n’ont manifestement jamais voyagé hors Québec.-Ugoh
      ________________
      MCLortie voyage beaucoup et a peu d’expérience. W n’avait jamais eu de passeport et le Texas est bien administré. Rapport?

    • @cscapital
      Réfléchissez 2 secondes: on leur facilite la tâche en leur mettant des transports en communs à un jet de pierre du centre ville. On devrait recentrer les TeC vers des quartiers de la ville (comme l’ouest, ou le nord: faites nord-sud à l’heure de pointe, vous allez rigoler )
      En tous cas c’est surement plus à la banlieue de payer qu’aux gens de l’île.

    • @ugoh,

      «Ceux qui sont contre le projet de SLR n’ont manifestement jamais voyagé hors Québec.»

      Misère! Pas juste ça, on est possédé du démon et notre numéro de porte est 666.

    • @vince8520

      «Seriez vous prêt à démissionner du monde de la presse écrite si se projet tourne à la catastrophe financière ?»

      ‎Seulement si vous me promettez le prix Nobel de l’économie dans l’éventualité où le service rapide par bus coûte plus cher que prévu…

      François Cardinal

    • .

      Le coût réel d’un SLR est une question trop importante pour pouvoir se prononcer sur le sujet sans une étude sérieuse incluant le matériel roulant etc…
      Comment peut-on être en faveur du SLR sans cela?
      Les coûts totaux pourraient aussi bien être de 5 milliards.
      Le débat ressemble de plus en en plus à celui du Chum il y a déjà 10 ans.
      Mettons plutôt quelques milliards dans la rénovation et le développement du métro et arrêtons de favoriser l’exode vers la banlieue, que se soit par SLR ou par super bus.

    • @critiqueur 18:56
      “Peinturer de l’asphalte pour créer une voie réservée, ça prend pas de temps et pas beaucoup d’employés syndiqués.”

      Minute papillon. On ne parle pas de peinturer deux trois lignes sur la chaussée, on parle d’un corridor réservé en site propre, probablement surélevé ou souterrain et d’un second terminus de bus. Une infrastructure presque aussi imposante que le SLR finalement, et beaucoup plus chère à opérer.

    • @real.melancon 19:27
      “Juste à voir comment la STM gère toujours dans le trou, on voit que les transports on connait ca à Montréal.”

      Le ratio d’autofinancement de la STM est de 45%, c’est l’un des plus élevé en Amérique du Nord. Pas de mauvaise gestion ici, c’est une gestion saine et responsable d’un service public assurant un déplacement sur quatre sur l’ile de Montréal.
      Au fait, c’est quand déjà la dernière fois que l’autoroute métropolitaine a dégagé un profit?

    • Quel était le mandat de Aecom et le budget donné? Si on va dans un magasin à une piastre, on sort avec quelque chose qui vaut une piastre et pas plus.

      Remarque hors d’ordre: On parle de remplacer le pont Mercier parce que la structure n’est pas assez forte. Personne au Ministère des Transport ne sait qu’il faut peinturer un pont en acier pour qu’il ne rouille pas! Je passe de temps en temps sur ce pont depuis des années, il avait toujours l’aspect d’une vieille minoune toute rouillée.

      Au Québec on remplace à coup de milliards des écoles, des ponts parce qu’on ne remplace pas les vieux tuyaux, les vieux toits, on peinture pas les ponts, etc. Ce n’est pas de la vaisselle jetable, ce sont des actifs qui valent des milliards. C’est déprimant.

    • @Red_cap

      “probablement surélevé ou souterrain…” Pourquoi ?

      Sur Bonaventure en peut utiliser la voie du centre et élargir sur les côtés pour ne pas perdre des voies à la circulation routière des automobilistes. En site propre, ça veut juste dire que la voie ne sera pas utiliser à d’autres fins. Deux voies réservées sur Champlain et une voie réversible lorsqu’on arrive à Montréal.

      Est-ce qu’il y a beaucoup de travailleurs qui habitent Montréal et qui travaillent sur la Rive-Sud en utilisant l’autobus comme moyen de transport ?

      La justification de mettre deux voies réservées à Montréal devrait être mesurer selon l’achalandage.

    • @Critiqueur : vous demandez pourquoi un passage surélevé ou souterrain.

      Parce que personne n’acceptera que des quartiers soient coupés par un voie où passeront un autobus au 12 secondes par direction. Ou si vous préférez, par un mur de constitué fait d’un flux de 600 autobus à l’heure. Ça serait infernal, avec beaucoup de bruit et avec des rues transversales complètement bloquées par la voie réservée au SRB.

    • @Simon_c

      Donc, les gens de Rosemont et de Montréal-Nord devraient s’opposer au SRB sur Pie IX.

      Vite lancez une pétition pour arrêter le SRB sur Pie IX. On ne peut pas accepter une pluie d’autobus qui va rendre infernal la vie des citoyens de cette partie de l’île.

    • @critiqueur101

      Avec le SRB sur Pie-IX il n’y aura pas 600 autobus à l’heure. À moins que je me trompe, il n’y a même aucun aménagement de prévue au métro pie-IX de prévue.

      Bernard Théroux
      Hochelaga

    • lol
      Comment faire confiance à la “vision” des politiciens?
      Encore plus de ceux de carrière comme Coderre?
      Encore plus de ceux qui s’entourent de gens douteux pour gagner leurs élections comme Coderre?
      lol

      Dans un autre ordre d’idée, Ferrandez pense empêcher les autos sur de Lorimier en disant: “Papineau, c’est bein en masse, que ces fous de l’auto passent par d’autres quartiers s’ils veulent aller au centre-ville. Je n’ai pas loué un appart’ sur le plateau pour vivre comme si j’étais au centre d’une métropole”.

      BREAKING NEWS!: Equiterre dit que c’est bien quand l’économie de Montréal va mal. Leur dernier communiqué de presse dit que: “Ça apprendra au reste du monde! On va leur montrer comment ça marche”.

    • Me semble que la première chose à faire serait de rendre public le fameux rapport d ‘Aecom pour qu’on puisse collectivement se faire une tête sur son contenu. Comme d’habitude, on prend malheureusement plutôt une position après 3 minutes de réflexion (et sans avoir le fin mot de l’histoire), qu’on va ensuite défendre pendant 3 mois!

    • @gratiengroleau : Manifestement vous n’avez pas lu le rapport d’AECOM. Ce n’est pas un rapport parfait, loin de là, c’est une étude préliminaire, mais c’est la seule base que nous ayons à ce moment. Vous n’avez pas les compétences et qualifications pour démolir ce rapport que vous n’avez pas lu.

    • @mephistau : totalement hors sujet.

    • “C’est pas moi qui paye”
      Tout le monde paye car c’est payé par nos impots. J’aime mieux payer un peu plus cher à court terme mais moins à long terme. Et moins polluant également.

      @critiqueur101
      Tentative d’humour ratée. Il y a déjà eu un SRB sur Pie-IX et les problèmes n’étaient pas dus au bruit. Et en passant, plus d’autobus = moins d’autos. Encore mieux … il y a déjà des bus express qui partent de Laval et se rendent au Métro Pie-IX le temps des travaux au rond-point HB-Pie-IX. La 439 http://www.stm.info/fr/infos/reseaux/bus/reseau-local/ligne-439-sud

    • On devrait favoriser les multiples centre-villes à Montréal. Un service d’autobus, par sa flexibilité, peut très bien desservir ces fins, ou s’adapter à de multiples centre-villes. Le SLR, au contraire, favorise un centre-ville qui est déjà congestionné, au lieu de le désengorger.

      Le SLR va mettre une pression indue sur certaines industries pour qu’elles s’installent au centre-ville.

      On doit favoriser un Montréal qui respire, c’est-à-dire un Montréal multipolaire, alors que le SLR exacerberait le problème.

      @simon_c: je ne demande qu’à lire le rapport de l’AECOM, mais M. Cardinal refuse de nous le présenter. Il préfère qu’on se fie à sa propre lecture, un peu comme dans le temps où on interdisait aux catholiques de lire la Bible: un catholique ne devait se fier qu’à la lecture qu’en fait le prêtre!

    • @GratienGroleau
      Un Montréal multi-pôles. Là, je suis d’accord avec vous. On en a parlé plusieurs fois ici. Mais beaucoup n’ont pas l’imagination pour voir que ça pourrait très bien fonctionner.

    • @gl0000: beaucoup de gens, parmi ceux qui n’ont pas un besoin immédiat du maximum d’argent, ne vont choisir que des emplois aisément accessibles en transport en commun. Ceux qui demeurent près des lignes de train se disent: “je n’accepte qu’un emploi au centre-ville, parce que c’est là que mène le train”. S’il menait ailleurs, ou à plusieurs centres-villes, comme peuvent mieux le faire des autobus, ils diversifieraient en conséquences leurs opportunités d’emploi.

    • Ce qui me perturbe dans ce dossier c’est qu’il ne semble pas y avoir de vision d’ensemble. Je suis d’accord que le SLR est la solution pour le future pont Champlain. Mais après… Est-ce qu’on améliore l’offre de transport sur la rive sud pour favoriser le transport en commun et le SLR? Est-ce qu’on va aussi imposé des voies réservé pour le co-voiturage? Estr-ce qu’on pense prolonger le métro de longeuil? Comment on pense développer les futures phases à Montréal? Liaison avec l’aéroport, liaison avec l’est, liaison avec Laval? Toutes ces questions semble évacué du débat alors qu’elle devrait en être parti prenante. qu’en pensez-vous?

    • Autre sujet. Pour ceux qui chiâle contre le fait d’investir 2 milliards à Montréal, c’est juste normale qu’on lui donne de l’air et des infrastructure moderne puisque c’est le moteur économique de la province. C’est souvent Montréal qui finance les projets dans les régions. Pensez-vous vraiment que c’est les contribuable de Sagueney qui ont financer la 175? Des centaines de millions provenant de Montréal oui. Alors 2 milliards pour une population de la moitié du Québec c’est pas un luxe. j’habite en région et je passe souvent par Montréal par affaire et je peux vous dire que je souhaite le plus hardament du monde que Montréal soit encore plus prospère. Les retombés qui en découle sont positive pour l’ensemble de la province. Alors avaller votre pilule et respirer profondément.

    • La grande qualité de l’autobus, c’est sa flexibilité. Comme dit Gratien dans taxi 22, la flexibilité sur un pont, à part de te gratter le dessous des talons entre deux cahots, le seul choix que ça te donne, c’est d’aller tout droit, parce que il y a de l’eau des deux bords; pis faire un U turn, c’est comme pas une option.

      Pis, tu te fais pas des amis avec les automobilistes, parce que tu leur voles une voie de circulation, avec tous les inconvénients et les conflits de voies et les changements d’horaires des voies prioritaires.

      L’autobus, c’est un mal nécessaire, parce que c’est pour relier des artères et des destinations qui s’accordent avec les stations de métro.

      J’aime bien l’idée de la voie rapide du SLR entre les deux rives et je la préfère, et de loin, à toute autres solution.

      J’aime bien aussi l’idée d’une piste cyclable trans-rive avec quelques arrêts aménagés pour que les cyclistes puissent admirer le fleuve, se désaltérer, prendre une photo. C’est à qui ce fleuve là, c’est à nous autres. On a tu le droit de l’admirer, d’autant plus que d’une manière ou d’une autre, c’est nous qui allons payer ce SLR.

      Je suis très heureux que le maire Coderre emprunte cette voie…

    • Pas directement lié au sujet, mais indirectement oui. Combien ça coûte de voyager pour travailler? Avez-vous fait vos propres calculs? Bien des gens n’osent les faire, mais la facture est souvent beaucoup plus salée qu’on ne veut le croire. http://www.reuters.com/article/2014/05/27/us-usa-commute-costs-idUSKBN0E721M20140527?utm_source=digg&utm_medium=email

    • @ Apollo11

      R. Poéti a des très grandes connaissance en matière de transport; il donnait des contraventions sur les autoroutes :) )

      de toute façon un ministre est le perroquet des sous ministres c’est celui qu’on envoi au bâton pour nous dire des inepties; des phrases creuses bien préparées par des agences de communication qui ont contribués aux divers parties

      Juste à entendre Bolduc ce matin nous dire qu’il a eu une réunion pour savoir comment parles aux gens des écoles juives

      dire qu’on voter pour des cancres comme cela

      Monsieur Cardinal pas eu mot sur la dépense de 350 000 $ de votre ami Coderre

    • Je n’ai rien contre le SLR, mais si son adoption fait en sorte qu’il n’y aura pas de voies réservées permanentes pour les autobus sur le futur Pont Champlain, nous le regretterons tous plus tard.

      Je partage l’opinion de Feu Marcel Côté sur le sujet. http://www.lapresse.ca/debats/votre-opinion/201405/26/01-4769823-le-train-de-lexode.php

    • @onbo,

      vous n’avez de toute évidence rien compris au SRB, la solution alternative au SLR. Quand nous parlons d’autobus, primo, il n’est pas question de continuer avec une voie réservée aux heures de pointes, mais bien de voies dédiées à ces bus comme le seraient les voies du SLR. Bref, toute votre argumentation de chauffeur de taxi ne vaut absolument rien.

      Deuxième chose, les SRB emploierait des autobus spécifiquement conçus pour ce genre de liens avec quai d’embarquement surélevé et à l’abri du mauvais temps ou du temps trop chaud. En fait, il n’y aurait pas de grande différence pour le voyageur entre entrer dans un SLR et un SRB.

      La différence se situe au niveau du confort de roulement, pneumatiques vs rails et aussi au niveau de la possibilité pour le SRB de désservir plusieurs destinations au lieu d’une seule comme le SLR qui devrait obligatoirement aller au centre-ville pour tout le monde. Le SRB permettrait d’aller décharger les passagers un peu partout sur le réseau de la STM selon les besoins et aussi de prendre les passagers à de multiples points de départ au lieu d’une seule gare vers laquelle devra converger tout le trafic de la rive-sud.

      De plus, le choix d’un SRB permettrait aux autobus ordinaires de continuer à emprunter la voie réservée. Il serait donc possible de prendre les gens dans leurs quartiers et de les reconduire vers le point de transit le plus près de leur destination au lieu du seul centre-ville.

    • @SavoieJacques,

      je suis heureux de voir que Marcel Côté pensait exactement la même chose que moi.

      Il faut aussi comprendre les intérêts financiers en jeu ici. Il y a bien sûr les constructeurs et les fabricants de matériel roulant. Mais, il y a aussi les développeurs immobiliers et les commerçants du quartier DIX30 qui ne lèveraient certainement pas le nez sur le fait d’obliger tous les voyageurs quotidiens de la rive-sud de passer dans leur cour avant d’aller à Montréal ou en revenant de Montréal.

      On se souviendra comment Vaillancourt a été agressif pour avoir le métro à Laval sachant qu’il avait des investissements immobiliers à la périphérie des stations prévues. Rien ne permet de croire que ce jeu, pas forcément de la part des élus municipaux, se joue aussi. En fait, nous pouvons avoir la certitude qu’aujourd’hui il se joue à plein.

    • Pas besoin du SLR. Avec le prix du péage, les automobilistes vont aller sur les autres ponts laissant le nouveau pont Champlain libre pour les autobus; trois voies réservées dans chaque direction ;-)

      Sérieusement, je m’inquiète surtout de la vision tunnel de la solution, i.e. qu’on regarde qu’est-ce qui va passer sur le pont Champlain (SLR ou autobus) sans vraiment regarder le contexte d’interconnexions. Partir le SLR du Dix-30? Ben oui, les routes sont déjà congestionnés tôt le matin dans ce secteur, ce n’est donc pas une solution invitante.

      Il faut une vision plus globale de la gestion du transport public sur la rive-sud. Présentement la RTL sert bien Longueuil-Brossard mais les autres secteurs ne sont pas aussi bien servis. Trop d’intervenants dans ces dossiers de transport public et chaque intervenant tire la couverture de son bord.

    • BRAVO aux Élus Montréalais de s’entendre sur ce dossier très important !
      Québec n’a pas à “gérer” tout à la manière dictatoriale. Le SLR servira à Montréal, pour sa banlieue et ses utilisateurs. Québec est à 255 Km d’ici et ne doit en aucun temps imposer ses “références” !

      Ce sont les Québécois qui paient et ils sont près de 3 million$ de ceux-ci dans la grande région de Montréal…

      Un SLR est de loin la meilleure solution. Personne ne veut voir des centaines de BUS additionnels dans les rues du centre-ville…

      Je crois que POETI à des amis chez NOVABUS ou ailleurs ! Ça sent la magouille !!

    • Poétie vit au dessus de ses moyen intellectuel, il va faire faillite … pour paraphraser Dany Laferrière

    • @dcsavard

      Le SRB, même en site propre avec des autobus à 3 section (des autobus difficile à retourner puisqu’ils doivent toujours aller vers l’avant, contrairement à un SLR ou un Métro) n’aura que dans le meilleurs des monde que la moitié de la capacité d’un SLR. Et surtout, d’après vos questionnement, est surtout aménagé dans l’optique de la rive sud.

      On prend des autobus de partout sur la rive-sud et on les envois directement au centre ville. Le SLR offre plutôt des stations entre les deux sur l’ile de Montréal.

      Des stations qui densifirons des quartiers comme Griffintown et le sud ouest. Le SRB dans votre version est que pour les gens de la rive sud. Le SLR est pour tout le monde sur le corridor.

      Il ne permettra pas qu’une meilleur déserte des gens vers le centre ville, il permettra a des gens venant du métro de rejoindre ces quartiers plus facilement.

      Le scénario idéal aurait demeuré comme il était prévu au départ 3 vois d’autos, 1 vois réservé autobus et 1 SLR par direction. Mais il semble que le fédéral ne veulent pas de cet option. dommage.

    • @dcsavard

      dans le plan actuel du SLR, il y a 2 points d’entré sur la rive sud, le 10/30 et la gare de Panama. La plupart des gens embarquerait à Panama comme c’est le cas actuellement.

    • @gl000001

      Le problème avec le multipole, c’est l’oeuf et la poule.

      On doit offrir une bonne offre de transport pour que le pole se développe, mais il ne sera pas rentable d’avoir une bonne offre de transport si le pole n’est pas développer.

      Je pense qu’une ville doit plutôt grandir de manière organique. Les pôles se créeront avec le temps. On regarde la station de métro de Longueuil, d’içi 10 ans, ça sera un nouveau pole. Dans 15 ans il en sera peut être de même à Laval autour des stations de métro ainsi que le secteur Anjou après l’extension de la ligne bleue.

    • @Pegoam,

      la question de la capacité est à débattre à la vue de véritables données démographiques qui font complètement défaut dans l’étude d’AÉCOM. C’est bien beau de vouloir doubler, tripler, quadrupler, quintupler la capacité, mais est-ce justifié? Est-ce ce que nous voulons dans la mesure où le gros problème est la faible densité de la population au niveau de la rentabilité des TEC? C’est ça la question que pose Marcel Côté lorsqu’il fait référence aux immenses terres agricoles à l’est de la 30 qui deviendront rapidement des terrains convoités par les promoteurs s’ils n’ont pas déjà acquis une bonne partie de ceux-ci en prévision d’un dézonage et d’un développement urbain.

      Moi, je posais la même question, mais autrement. Qui va habiter les tours de Griffintown si le plan démographique sur lequel l’étude d’AÉCOM prévoit une telle augmentation de l’achalandage? Je pense que cette étude est une vision tunnel du problème destinée uniquement à faire la promotion du SLR dans des intérêts politiques spécifiques.

      Et malheureusement, certains intervenants ici n’échappent pas à l’attrait de la partisanerie et lorsque nous atteignons ce niveau, peu importe la solution qui sera choisie, elle sera forcément mauvaise. L’histoire de l’autoroute métropolitaine en témoigne. Ce fût une guerre de tranchées pour des intérêts particuliers de chacune des parties avec le résultat d’une infrastructure impossible à entretenir correctement ou presque et encore moins de développer.

      Voilà ce que je crains le plus dans ce dossier. Les opinions se cristalisent autour de solutions présentement alors que nous n’avons pas vu l’ombre du début d’une étude impartiale touchant TOUS les aspects du problème et pas seulement ceux qui font l’affaire des certains aux intérêts particuliers.

      Maintenant, si pour vous le SLR doit être choisi pour résoudre les problèmes de Griffintown, je pense que vous rêvez en couleurs. Il y a d’autres solutions moins dispendieuses pour résoudre les problèmes de Griffintown. Le SLR est forcément une infrastructure surtout axée sur la rive-sud et le développement de la rive-sud.

    • Le SLR est la solution la plus intelligente, mais naturellement pourquoi faire facile quand on peut faire compliqué ?

      Il faut voyager en Europe pour se rendre compte que le SLR est une solution pratique pour se déplacer. Dans une ville comme Munich, par exemple, on prend le métro souterrain au centre ville, et ce métro devient aérien en sortant de la ville et se rend jusqu’au pied des Alpes, à 30 ou 40 kms plus loin. Idem pour le retour, avec arrêts sur la ligne. Chaque jour, des milliers de travailleurs empruntent ce moyen de transport pratique, et beaucoup moins polluant (çe qui n’est malheureusement pas considéré ici). Ajoutons que dans cette ville allemande, comme dans bien d’autres villes européennes, le tramway électrique fonctionne depuis des décennies.

      Mais nous, ici, on est plus fort, la preuve, on construit des ponts qui menacent de s’écrouler après seulement un demi-siècle.

      Question : quel gros lobby pousse dans le dos de M. Poéti, ingénieur en quoi au fait?

    • @Pegoam
      Le développement organique risque d’être sérieusement compromis par le copinage sous-entendu de nos élus et par leurs idéologies. Un Poëti mal informé (ou mal intentionné) peut facilement faire en sorte que le trou de beigne va gagner.

      Ca fait longtemps que les coins que vous mentionnez sont en développement chacun de leur côté. Il manque juste une volonté un peu plus haut pour réuissir à intégrer tout ça. Pas compétionner ce qui amènerait la trou-de-beignisisation “organique” avec du moisi au milieu.

    • @dcsavard

      Sans étude complexe on peut quand même stipuler ces points:

      1. L’offre accru de transport en commun stimulera la croissance du secteur
      2. L’autobus en SRB nécessite autant d’investissement qu’un SLR pour offrir un service comparable
      3. Il sera impossible passer à un mode supérieur par la suite économiquement.
      4. Le système actuel est à saturation. l’augmentation du nombre de terminal peut être une solution, mais ajoute en complexité: Si un terminal est plus populaire, il sera toujours engorgé malgré tout.
      5. Le SLR est flexible, on va du tramway au système de métro-hors terre et pourra être mis à jours plus facilement d’un mode à l’autre. Le tram-train permettrait de ceuillir plusieurs personnes sur plusieurs axes et les amener tous au centre ville par exemple. Mais je préfère l’option SLR tel que spécifié. il y a tellement de gens déjà à Montréal qui prenne un autobus pour se rendre à une station de métro, je ne vois pas pourquoi les gens de la rive sud ne pourrait pas le faire…

      Le SLR ou le métro hors terre est ce que nous devrions développer en périphérie. Je dirais même à la limite, on devrais recourbé la ligne jaune vers McGill avec une station intermédiaire à St-Laurent comme c’est prévu pour l’extension de la ligne jaune, continué vers Bonaventure, la sortir de terre et la rendre jusqu’au 10/30.

      Le métro en sous sol seulement est très bien quand la ville est très dense, mais ce n’est pas toujours nécessaire. On pourrais facilement augmenter l’offre en sortant certaine ligne du sol.

    • @sybilla,

      je ne vois pas ce qui autorise à transposer sans autre forme de procès une solution qui fonctionne ailleurs dans les conditions particulières de ce ailleurs, ici en disant que ce sera la même chose ici sans l’appui d’une seule étude crédible?

      Tout d’abord, commencer votre intervention en disant que c’est la seule solution intelligente revient à dire que les autres sont des imbéciles. Ce qu’ils sont loin d’être dans les faits. Il me semble qu’à ce stade toutes les options méritent d’être étudiées avec respect.

      Insulter Poéti n’a rien à voir avec le dossier. Poéti prendra la décision que ses fonctionnaires lui diront de prendre et ceux-ci ont les qualifications pour le faire et s’ils ne les ont pas c’est à eux d’aller chercher l’expertise où elle se trouve.

      Et pour les gros lobbies, je vois d’aussi gros lobbies derrière le SLR que derrière le SRB. En fait, peut-être plus derrière le SLR que derrière le SRB même. On parle de Bombardier Transport et pour le SLR et pour le tramway qui pourrait en découler, un dossier qui se chiffre à plusieurs milliards pour eux. Vous croyez qu’ils sont là les bras croisés à attendre? Et que dire des promoteurs immobiliers de Brossard et de la région autour de la future gare SLR? Et que dire des commerçants du quartier DIX30? Et que dire du PQ qui intérêt à faire mal paraître le PLQ? Et que dire de PM qui voulait faire mal paraître Coderre?

    • @Pegoam,

      dès votre première phrase vous perdez toute crédibilité. Fin de la discussion. Vous me proposer votre omniscience en guise d’étude. Next!

    • Plusieurs soulèvent le danger des prévisions démographiques pour le futur achalandage. Mais dans le meilleur des mondes, ce n’est pas tant l’augmentation de la population que le transfert modale de l’auto-solo vers le TC qui contribuera à augmenter le nombre de passagers sur cette future voie de transport en commun. Les convaincus continueront à prendre le TC pour la plupart, peu importe le choix. La difficulté, c’est de convaincre les autres, et ça, ça passe par un TC plus sexy, plus efficace, avec une grande fréquence et répondant à leurs besoins, pour qu’il délaisse en partie la voiture solo. Et ça ce n’est pas évident. Dans l’équation, il faut donc déterminer ce qui permettra cela, et nous serons gagnants en réduction de GES, en aménagement du territoire, en diminution de la congestion, en productivité, etc, etc.

    • @dcsavard

      vous n’apportez absolument rien de plus à la conversation à part un ton hautain. Vous n’avez pas plus de crédibilité qu’aucun intervenant ici. Vous avez juste moins de savoir vivre et/ou vous êtes a court d’argument pour faire valoir votre point.

    • @Pegoam,

      sérieusement, vous croyez vraiment que ça m’importe ce que vous pensez de moi? On peut stipuler n’importe quoi et vos stipulations en valent d’autres. Ce n’est pas une base de discussion, point. Tournez la page et réalisez qu’il faudra autre chose que des stipulations.

    • @dcsavard

      Ce que vous dites s’applique d’autant plus à vous. Fermons les commentaires puis qu’aucun participants n’aura fait des études rigoureuses sur le sujet. Au moins, ce n’est pas un point godwin, chapeau à vous !

    • J’aimerais rappeler aux élus, au moment où vous prenez vos décisions, que je suis un contribuable. Je paie des impôts fédéraux, provinciaux, municipaux en plus de payer des taxes municipales et scolaires. Alors quand vous justifiez vos décisions, SVP, tenez compte de tous les coûts. Que le fédéral ou le provincial économise quelques sous m’importe peu si en échange se sont mes taxes municipales qui écopent.

      De plus, quand vous estimez la valeur d’un projet, prenez en compte la valeur du temps. Si pour vous permettre d’économiser quelques dollars, moi et toute une population sommes pris en otage et perdons notre temps, alors je n’en veut pas. Si 1000 personnes perdent à chaque jour 15 minutes de plus, au salaire minimum et sur une base annuelle, cela représente une dépense de 525$ en temps.

      Vous qui voulez augmenter la productivité de vos fonctionnaires, vous avez à prendre une décision qui tiendra compte ou non de cette notion. C’est maintenant que je vais évaluer votre sérieux. Être plus productif, ce n’est pas juste travailler plus fort, être plus fatigué à la fin de la journée, ça commence par avoir de meilleurs outils et une meilleure organisation. Je vous ai à l’oeil.

    • Le genre de décision dont on parle est parmi les plus difficiles qui soient car il est difficile d’estimer les coûts, l’achalandage et les retombées externes (impact sur la circulation, sur le développement urbain, sur les commerces, etc.). En matière de transport, la création d’une nouvelle infrastructure crée souvent sa propre demande. Construisez une ligne de métro et les gens vont allez habiter autour. Construisez un nouveau pont et une nouvelle banlieue va se créer. Le problème est que les politiciens s’y connaissent peu en la matière et prennent souvent des décisions hâtives basées sur des études incomplètes.

    • @Pegoam,

      à ce jour, je n’ai rien stipulé et c’est principalement du manque d’études impartiales et complètes dont je me plains. En plus du fait que le dossier est devenu entièrement politisé et partisan alors que nous n’avons même pas d’éléments solides pour prendre une décision.

      L’infrastructure dont il est question, nous devrons vivre avec pour les 60 prochaines années et l’entretenir aussi. La construction du pont Champlain est à l’origine du développement de la banlieue sud et de Brossard principalement. Allez voir les photos d’époque et vous ne verrez que des champs, sur l’île des Soeurs et sur la rive-sud au moment où le pont ouvre.

      St-Lambert s’est développée parce qu’à proximité du pont Victoria. Longueuil idem, Boucherville aussi. Plus près de nous, allez voir le développement autour des stations de métro de Laval et de la gare de Mont-St-Hilaire.

      Il est bien clair que de mettre une gare au quartier DIX30, c’est dire adieu aux terres agricoles qui existent à l’est de la 30. C’est retarder encore la densification de Montréal. Et je repose la question, qui habitera à Griffintown quand il pourrait habiter la rive-sud et accéder le centre-ville presqu’aussi rapidement? Une gare n’a pas le même effet que des SRB, parce qu’il y a un réel avantage à habiter sa proximité, d’où le grand intérêt des promoteurs immobiliers.

      Allez voir la circulation aux heures de pointe aux gares de McMasterville, St-Basile et St-Hubert pour le fun. On parle d’un mur d’autobus, allez voir le mur de voitures pour entrer dans ces gares.

      Les études qu’on nous sert jusqu’à maintenant sont du travail d’amateurs. Au prix que nous allons payer, nous avons droit à mieux que ça.

    • Il faudrait poser la question à ARUP Canada inc. sur quoi qu’ils travaillent… peu importe les motions adoptées par notre gouvernement provincial ou la Ville de Montréal (ou un syndic des copropriétés d’un 8 logements) c’est Ottawa qui donne la direction à prendre… non?
      TAM

    • Si je ne me trompe a cote de la voie d’acces au pont champlain a pointe ste-charles et verdun il ya des deja des voies ferrée qui la longe ces meme voies ferrée sont relier a la gare centrale. Ca couterai pas cher de faire un embranchement temporaire puis par la suite construire un lien plus directe. Dans le future.

      On parle toujours de faire un tgv Montréal – new york on fait comment si on n’a pas de lien dedié directe? On voit pas a long terme on planifie rien pour que des projets se realise.

      Je comprend pas comment ca peut prendre autant de temps construire des infrastructure. En chine et en turquie en espagne on a construit en temps records.
      Plus de 80 stations de metro a madrid en 10 ans!

    • On devrait se rappeler la station Henri-Bourassa avec toutes les autobus qui se rabattaient a cette station avant la construction du métro a Laval. Les ponts sur la rivières des prairies et les rues du secteur étaient saturés d’autobus. C’est beaucoup mieux maintenant.

    • @andremd,

      un éventuel TGV n’est pas un facteur de décision ici. Il y a déjà des trains qui traversent sur la rive-sud en passant par le pont Victoria, un éventuel TGV n’aurait qu’à passer par là comme tous les autres trains.

    • @dcsavard

      un tgv qui arrive au pont victoria pendant qu’un bateau ou que un train de marchandise passe avant. C’est pas tres encouragent

    • La seule question qui est importante dans ce dossier est: Champlain 2 est prévu pour 100 ans, donc durant 100 ans lequel des modes de transport offre le meilleur ratio passager/coût? Et on prend le mode de transport qui coûte le moins cher par passager.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2014
    D L Ma Me J V S
    « avr   juin »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité