Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 8 mai 2014 | Mise en ligne à 16h00 | Commenter Commentaires (88)

    De la lumière au bout du viaduc pour les cyclistes!

    Donnons ça, au maire Coderre : avec lui, ça y va par là.

    Il a annoncé tout à l’heure une série de mesures pour réduire l’insécurité des «tunnels de la mort» qui passent sous le chemin du fer du CP au coeur des quartiers centraux. Une réaction rapide qui montre à quel point il est capable de bouger vite quand il s’y met.

    En fait, l’enjeu des viaducs est peut-être le meilleur exemple à date de ce qui fait sa force et de ce qui le distingue de son prédécesseur, Gérald Tremblay, qui a brillé par son laxisme en général, dans ce dossier en particulier.

    À court terme, d’ici la fin du mois, la Ville entend déployer quatre mesures temporaires dans les viaducs des axes Saint-Denis, Papineau, De Lorimier et Saint-Joseph/Iberville :

    - Autoriser la circulation des cyclistes sur les trottoirs,

    - installer une signalisation invitant les piétons et cyclistes à partager le trottoir,

    - interdire la circulation des camions dans la voie de droite,

    - installer des afficheurs de vitesse et abaisser la limite de vitesse «si requis».

    Pas sorcier. Et bien franchement, je ne vois pas ce qu’on aurait pu faire de plus en un si court laps de temps.

    Parallèlement, la Ville fera deux choses. Elle mettra «tout en œuvre» pour conclure des ententes avec le récalcitrant CP en vue d’aménager pas moins de six passages à niveau pour piétons et cyclistes, à proximité des viaducs problématiques.

    Et elle analysera avec les arrondissements les différentes mesures possibles à plus long terme pour «rendre plus sécuritaires les transports actifs sous les passages inférieurs». Un dossier à suivre, donc, avant de se réjouir sur le temps long…

    Mais sur le temps court, ne boudons pas notre satisfaction : le maire a agi comme il le fallait, dans les temps qu’il fallait… exactement ce que son prédécesseur a été incapable de faire dans ce dossier.

    ***

    Les «tunnels de la mort» ne sont pas nés il y a dix jours. Ils constituent un problème depuis longtemps. Et pourtant, quand Projet Montréal a pris le pouvoir sur le Plateau, en 2009, il s’est vite aperçu qu’Union Montréal n’avait rien fait.

    Les citoyens et travailleurs du secteur industriel du Mile-End (non loin du métro Rosemont) ont eu beau se plaindre pendant des années du viaduc et de la barrière en clôture Frost érigée (et constamment réparée) par le CP, la Ville n’avait jamais cru bon lâcher un coup de fil à la compagnie ferroviaire.

    Il a donc fallu que l’équipe de Projet Montréal pousse dans le dos de la ville-centre pour qu’un dialogue s’ouvre enfin entre Montréal et le CP. Un dialogue qui a semblé prometteur un temps, mais qui n’a finalement rien donné. Au point où l’Office du Transport du Canada a dû ordonner au CP de s’asseoir avec la Ville et les arrondissements, ce qu’ils feront à la fin du mois.

    Le même genre de pressions de l’équipe locale de Projet Montréal, cette fois dans Rosemont, a aussi été nécessaire pour que la ville-centre accepte finalement de verser les sommes nécessaires, l’an dernier, à la réfection du très achalandé viaduc Saint-Laurent. Un réaménagement ambitieux qui retranchera une voie de circulation pour la donner aux cyclistes (voir la vidéo ci-dessus).

    Cela dit, le dossier plus large des «tunnels de la mort» n’est pas encore réglé, contrairement au viaduc Saint-Laurent, où les travaux sont en cours.

    N’empêche que Projet Montréal a fait son travail, comme Denis Coderre fait son travail aujourd’hui. Un travail à relais qui permet aujourd’hui aux cyclistes de voir de la lumière au bout des viaducs…


    • Des cyclistes sur les trottoirs! Vous trouvez qu’il y a de quoi se réjouir? En tout cas les piétons n’ont pas de quoi célébrer. Ils vivront la même situation que les cyclistes face aux véhicules. Et sincèrement, les cyclistes ne sont pas aussi disciplinés que vous le laissez entendre. Je pense aux personnes âgées qui se font bousculer (ou frôler) par des cyclistes qui ont tous les droits. Les mains pleines de sacs d’épicerie, ça c’est déjà vu.
      Désolant, on pelte le problème vers l’avant.
      GTremblay
      Montréal

    • En tant que piéton, j’ai des difficultés les cyclistes très souvent. C’est qu’ils se croient souvent tout permis. Qu’ils rouspettent parce qu’on marche sur leurs voies impériales, ça peut passer. (Houu, je te ralentit de 10 km/h …)

      Toutefois, dans le cas des viaducs en question, je doute que les cyclistes ralentissent à l’approche d’un piéton. Ils vont les hêler (si c’est pas les insulter) pour qu’ils se tassent. Certes, un accident piéton-cycliste est moins mortel. Mais il blesse néanmoins.

      Combien de fois j’ai vu des fous du vélo prendre le trottoir du pont Wellington comme piste de downhill. Pas question de freiner, le piéton doit se tasser… J’ai frôlé 2 accidents de la sorte. Oui, un cycliste est mort là. Mais bordel, retenez vous et freinez lorsque vous croisez un piéton, vous êtes sur un trottoir.

    • @boisdort

      «Des cyclistes sur les trottoirs! Vous trouvez qu’il y a de quoi se réjouir?»

      1) On n’est pas dans dans une guerre de territoire, mais plutôt dans une réponse urgente à un problème criant, l’insécurité des cyclistes. Dans le grand tout, le danger que courent les cyclistes en empruntant les viaducs est plus grand que celui de faire cohabiter vélos et piétons sur de petits segments de trottoirs.

      2) C’est une solution temporaire en attendant les solutions permanentes qui réduisent le risque pour chacun des usagers.

      François Cardinal

    • Vous savez fort bien que d’autoriser les cyclistes à rouler sur le trottoir aura un effet désastreux, même si le maire compte se dédouaner avec une signalisation “invitant” les cyclistes et les piétons à partager le chemin.

      Même si je suis un cycliste chevronné, si je suis à pieds je vais éviter comme la peste ces bouts de trottoir de peur de me faire rouler dessus par des cons à deux roues qui se pensent maîtres des lieux.

    • Ouain, ben ça a l’air beau en maudit sur la vidéo. Si tous les tunnels/viaducs des grandes villes pouvaient avoir l’air de ça d’ici 10-15 ans ça serait le fun. J’y rêverai même pas, mais pareil…

      Vous vous imaginez le nombre de gens qui troqueraient leur auto pour le vélo au moins quelques beaux jours de l’été? Quand on sait qu’à bien des endroits une variation d’un seul petit pourcent du nombre d’autos fait la différence entre la fluidité et un embouteillage, ça fait rêver.

    • À quand le port obligatoire du casque pour les cyclistes? Et de grâce, ne ressortez pas l’argument simpliste de Vélo Québec voulant que l’obligation de porter le casque incitera les gens à ne plus faire de vélo. C’est comme, à l’époque, avoir dit que l ‘obligation d ‘attacher la ceinture de sécurité allait décourager les gens de conduire.

    • @boisdort et fleurdelyse76: Au total, c’est quelques centaines de mètres de trottoirs qui sont permis aux cyclistes, sur les centaines (miliers?) de km que compte Montéral. En plus, ce sont des trottoirs où peu de piétons passent (vous en voyez tant que ça des piétons sous ces viaducs, vous? Parce que moi, non). Et croyez-moi, la grosse grosse majorité des cyclistes ne se croient pas tout permis: ils savent très bien qu’en cas de collision avec une voiture, les lumières ferment et le rideau tombe. S’ils sont dans vos jambes, c’est justement parce que dans bien des cas ça n’a pas d’allure d’aller ailleurs.

      De plus, comparer la situation des cyclistes face aux véhicules VS la situation des piétons face aux cyclistes est ridicule. Si une voiture/camion/autobus frappe un cycliste, la voiture n’a presque aucun dommage mais le cycliste s’en va soit à l’hopital ou direct à la morgue. Quand un cycliste frappe un piéton, il se fait aussi mal que le piéton, souvent plus parce qu’il vole par-dessus son guidon. Et corrigez-moi si je me trompe, mais je n’ai JAMAIS entendu parler d’un piéton mort parce que frappé par un cycliste. Des piétons tués par des voitures par contre, en veux-tu, en vlà!

      En réalité, les gens qui disent que les cyclistes sont inconvenants pour les piétons sont pas mal tous des automobilistes anti-vélo qui aimeraient que les vélos soient bannis de la route.

      Moi j’avoue que je suis 100% d’accord avec les 4 mesures prises par Coderre. C’est plate qu’il ait attendu que quelqu’un soit mort pour agir, mais vaut mieux tard que jamais. Et je suis d’accord avec fcardina, Coderre parait pas mal mieux que Tremblay.

    • @boisdort

      Bien sur les dommages pietons-cyclistes versus cyclistes-voitures sont comparables. On aura certainement plusieurs victimes à déplorer avec cette mesure ! Vous voulez les mettre ou les cyclistes hein ? Quand la mauvaise volonté dicte notre facon de voir les choses ca donne des commentaires comme les vôtres.

      Il aura quand même fallu une mort d`homme pour en venir à établir de nouvelles mesures et il faut effectivement se réjouir que le maire n a pas remis ce dossier aux calendes grecques.

      Je crois que c`est un pas en avant parce que le partage du trottoir va être plus harmonieux que celui de la rue proprement dite d autant plus que les trottoirs risquent d`être bien plus souvent vides que la rue.

      La meilleure initiative de ces changements est l`installation d`indicateurs de vitesse qui sont à mon avis mille fois plus efficace pour sensibiliser qu`une trappe à ticket. Étant moi même automobiliste à mes heures quand je rencontre un de ces panneaux qui m indique ma vitesse sur une petite rue résidentielle ca me fait réfléchir et agir.

    • @voeckler: Personnellement, je porte mon casque 100% du temps alors je me fous un peu de ça, même que je crois que ce serait le temps de tout revoir la partie vélo du code de la route (obliger le casque, oublier les réflecteurs si tu as des lumières, etc…), mais bien honnêtement, ça me change pas grand chose si les gens ne portent pas de casque. C’est bien eux les pires. Et bien honnêtement, je ne comprends pas pourquoi ça serait une priorité d’obliger les gens à porter un casque.

      Obliger les casques ça veut pas mal dire la mort du bixi par contre.

    • pauvre Mr. Cardinal
      encore une fois pas dans le mile

      il aura fallu un DÉCÈS pour que sa bouge

      mes pensées vont à la famille
      sa mère souhait que la mort de sa fille serve à un changement

      il était à peu près temps
      mais bon c’est toujours pareil
      on bouge lorsque le pire est arrivé

    • Pas sûr du tput qu’interdite les camions dans la voie de droite dans les tunnels soit une bonne chose…

      Je trouve même que les camions devraient garder la droite à beaucoup plus d’endroits. Mais on leur a permis de circuler ailleurs.

      Cela va causer d’autres accidents. Qu’ils gardent la droite mais qu’ils ralentissent et beaucoup dans ces endroits là.

      Pas de dépassements dans le tunnel non plus et pour certains ne mettez qu’une voie svp pour la circulation automobile.

    • Bonne idée de modifier les tunnels mais en attendant….. Pourquoi es-ce que les cyclistes s’obstine à les utiliser?!?! J’ai longtemps rouler en vélo en Montréal et jamais je n’ai utilisé les tunnels. Je toujours emprunté une autre voix. Ce n’est pas au voiture a me sauver la vie lorsque je suis en vélo. JE suis celui qui me protège, on roule toujours en fonction des autres.

      Le tunnel St-Joseph/Iberville par exemple, il y a deux pistes est-ouest dans le voisinage. Laurier (une rue au nord), et Rachel (2 rue au sud). Et une piste nord/sud une rue a l’est. Si la raison pour laquelle les cyclistes ne le font pas est que..” je ne veux pas faire quelques mètre supplémentaire…” bien votre place n’est pas sur un vélo. Si votre vie est précieuse, faite quelques mètres de plus vers une rue sécuritaire(large et peu passante).

      Il y a surement des voies alternatives du même type pour les autres tunnels. Les cyclistes ont tendance à utiliser le vélo comme une voiture. Ils veulent absolument utiliser les même voix. Pourquoi ne pas rouler sur une avenue plutôt que sur un boulevard/rue achalandé comme Pie-IX, St-Joseph ou Sherbrooke???

      Il y a vraiment de l’éducation à faire chez les cyclistes pour les rendre responsable de leur sécurité. Ce qui n’aide pas… il est parfois difficile de trouver les pistes cyclables. Il y a très peu de direction, l’information n’est pas facile d’accès rendu sur le vélo. Presque tout les indications sur la route ne concerne que les automobilistes.

      Il doit y avoir des tronçons de rue interdite au vélo(les tunnels en autres) et doit y avoir de la signalisation pour aider les cyclistes à choisir un trajet sécuritaire(qui ne se limite pas qu’au piste cyclable).

    • Faire circuler les camions dans la voie de gauche dans les tunnels… Tu parles, des automobilistes peu brillants vont les doubler par la droite et en plein sous le viaduc…

      Il va arriver des accidents sous le viaduc ou à la sortie, cela semble évident.

    • elvince
      Vous visez juste cette fois-ci. Pas bcp de piétons dans les tunnels de viaducs.

    • Pendant ce temps à Longueuil :

      http://www.fm1033.ca/actualites-get-communiques/t1/u10222-echangeur-routes-maintenant-interdit-pietons-cyclistes

      J’imagine que c’est la bonne décision, je suis déjà passé par là mais en voiture ou en bus.

    • J’aimerais bien qu’on cesse de généraliser en mettant dans le même sac tous les cyclistes: des malotrus qui ne respectent rien! J’ai 60 ans et je fais attention! Je ne roule pas sur les trottoirs, je respecte les feux de circulation (pas toujours les Stop dans les petites rues, mais bon…) et je débarque de mon vélo dans les tunnels pour ne pas partager la voie des automobilistes car je ne me sens pas en sécurité. Alors, au lieu de dire “les cyclistes”, écrivez donc “certains”…
      Merci, bonsoir!

    • Curieux tout de même!

      Il y a des piétons qui s’inquiètent de voir des cyclistes sur les trottoirs.

      Alors pourquoi les piétons ne s’inquiètent pas davantage de marcher sur les pistes cyclables.

      Puisqu’on est capable d’inventer un pictogramme pour dire que les piétons et cyclistes peuvent partager un bout de trottoir, pourquoi n’est-on pas capable d’inventer un pictogramme pour dire qu’il est interdit de dépasser un cycliste sur un bout de rue? Cela aurait l’avantage de pouvoir servir également sur les bouts de rue ou de route qui sont trop étroits pour permettre un dépassement sécuritaire.

      Une fois partie, pourquoi ne pas faire la promotion de la zone de sécurité à respecter lors d’un dépassement? On l’a bien fait pour protéger les policiers qui interviennent sur le bord de la route.

    • Parce qu’avant, c’était humainement impossible aux cyclistes de débarquer du vélo pour traverser le tunnel par la voie piétonnière. Je pense que je me suis aperçu en faisant du vélo à 12 ans, qu’il y a des spots dangereux à vélo et que faire 30 secondes de marche à côté du vélo est mieux. Cette histoire de viaduc est une job de bras médiatique, c’est bien pire le dooring pour un cycliste.

    • @xe322 Je ne connais aucun chemin sécuritaire à vélo qui permet de traverser le chemin de fer autre qu’un tunnel entre les rues Mslon (la piste qui va jusqu’à Masson) et Christophe-Colomb (un tunnel mais avec une piste cyclable). C’est environ 2km de tunnel de la mort.

    • Il y a de plus une déficience de signalisation sur la chaussée à l’approche de ce viaduc direction sud. L’approche se fait sur trois voies alors qu’il n’y a que deux voies sous le viaduc.
      J’ai moi-même eu un accident en automobile dans la première voie alors qu’un automobiliste qui se situait à ma droite à l’approche a voulu passer dans cette première voie en même temps ! Un vrai entonnoir…
      Par contre au reportage des info de l’heure du souper ce soir qui se faisait sur place, on pouvait constater que le trottoir est achalandé par de nombreux piétons… Et qu’un cycliste s’y présentait à bonne vitesse ! Ça coûterait beaucoup de prendre 1 minute pour en traverser la partie très étroite à pied à côté de son bicycle ???

    • D’accord pour le partage des trottoirs, mais si un cycliste me pousse dans le dos ou me frôle de trop près, je fais passer ma sécurité avant la sienne, le coup de pied préventif pourrait partir tout seul!

    • @xe322,

      je ne sais pas à quelle place vous habitiez, mais trouvez-moi sur Google Maps tous les endroits où il est possible de traverser la voie du CP sans passer par un viaduc. Il n’y a que le chemin Rockland et l’avenue Wilderton. Le chemin Rockland à mon avis est encore moins sécuritaire que tous les viaducs qui passent sous la voie du CP. Et Wilderton pas SUR les voies du CP.

      Clark, Avenue du Parc, St-Laurent, St-Denis, Christophe-Colomb, Papineau, de Lorimier, Masson, d’Iberville-St-Joseph, Côte-des-Neiges, Victoria, Décarie tous ces passages passent sous les voies du CP et la limite à l’est est Rachel qui passe par-dessus les voies du CP comme pour le chemin Rockland, avec en prime une piste cyclable.

      Un peu d’honnêteté intellectuelle ne vous ferait pas de tort.

      @Denis Coderre qui n’est pas sur le blogue,

      BRAVO! C’est tout de suite qu’il faut agir, pas à la fin de la saison.

    • @DESRP,

      aux heures de pointe, vous avez raison, ce passage piétonnier sous le viaduc St-Denis est très achalandé depuis que le CP a interdit et police le passage par les voies qu’une bonne quantité de piétons empruntaient. Le CP avait raison d’interdire l’accès sans qu’il n’y ait d’aménagement adéquat. Le résultat est que les travailleurs qui vont dans les édifices des rues St-Dominique, Casgrain, de Gaspé et Henri-Julien au sud des voies du CP en provenant du métro Rosemont passent tous par ce passage piétonnier.

      @hulliost,

      je pense que ça été répété au moins trois fois sur le blogue, mais il semble que vous ne lisiez rien, parce que c’est aussi mentionné dans le billet. Il s’agit des trottoirs passant sous les viaducs de la mort UNIQUEMENT. Maintenant, si vous sacrez un coup de pied à un cycliste qui ne vous a pas touché, vous appelez la légitime défense. Pas très malin comme comportement.

    • Il faudrait 1) interdire aux cyclistes de passer sous les viaducs; 2) les obliger à utiliser les trottoirs pour éviter les viaducs, mais en marchant à côte de leur bicyclette (pas en pédalant). De cette façon les cyclistes, les piétons et les automobilistes seraient protégés.

    • Pour Google Maps, il est intéressant de se faire suggérer des itinéraires à pied, à voiture ou à vélo.

      Pas du tout le même trajet suggéré à pied qu’à vélo…

    • @xe322

      Je suis d’accord avec vous sur la prémisse c’est à chacun d’avbord d’être responsable de sa sécurité et de ses actes.

      Oui, il faut éduquer tous les usagers mais si tu n’as pas par exemple de contact visuel avec l’autre tu peux pas présumer qu’il va t’avoir vu ou qu’il aura fait les bons gestes. Mais il doit les faire, bien sûr mais quand il y a un doute, il y a pas de chance à prendre.

      La priorité c’est votre sécurité. mais bien sûr si vous êtes en voiture, et que vous voyez un cucliste, votre responsabilité est de ralentir ou de changer de voie , du moins de la dépasser quand cela sera rendu sécuritaire.

      Le pire des chauffars serait sur la route à contresens… et zigzaguerait… votre responsabilité ne serait pas de continuer comme si de rien n’était…

      Ou encore votre feu est vert mais vous voyez un véhicule s’en venir et à pleine vitesse… c’est à vous à passer mais si vous y aller vous aller vous faire tuer à pied , à vélo ou en voiture… on commence par ne pas y aller et ensuite on dénoncera le chauffard si on a ce qu’il faut pour le faire…

      La personne indique pas du tout où elle s’en va en avant… Même à pied on ralentit devant ces chauffeurs là très nombreux…

    • «Une guerre de territoire,… » «On les met où les cyclistes,… ». «Le danger pour les piétons est moins grave que celui que courent les cyclistes,…»
      Il y a un risque pour les piétons, mais si on peut sauver des vies de cyclistes!!! Cou’donc, on es-tu en Centrafrique, en Ukraine? C’est la guerre? Il y a danger de mort pour les cyclistes à Montréal!
      Des cyclistes sur les trottoirs, il y en a déjà depuis belle lurette. Et les piétons sont tout aussi vulnérables que les cyclistes dans les rues. Mais ces piétons ne feront pas les manchettes. Il est là le mérite de Coderre. Un bon calcul, tout simplement!
      Les personnes âgées que je vois sortir de l’épicerie seront encore plus vulnérables lorsque les trottoirs seront encombrés des pauvres cyclistes.
      Je ne vois pas le mérite de Coderre comme vous le vantez tant. Il règle un problème en en créant un autre. Solution temporaire? Sans blagues.
      GTremblay
      Montréal

    • Autant j’excècre Denis Coderre, autant je n’ai pas à chialer depuis le début de son règne. Il faut croire que j’avais surestimé l’importance des formules creuses et des blagues poches. On continue monsieur Coderre!

    • Pour la vidéo, c’est clair que le viaduc sera beaucoup plus sécuritaire pour les cyclistes et l’intersection plus conviviale pour les piétons ave le feu de circulation.

      Par contre, avec cette piste cyclable séparée à l’intersection, les voitures tournant à droite sur Bellechasse vont arriver en conflit avec les vélos…

      Il faudrait soit un feu séparé, soit une permutation ou qu’on passe un à la fois. La voiture qui tourne coupe carrément la piste cyclable…

      Non mais c’est cela qu’il manque dans la vidéo, une voiture et un vélo qui arrivent presqu’au même moment et puis cela peut être plusieurs vélos aussi. Tout dépend de la circulation.

    • J’abonde dans le même sens que lmisslucie

      J’ajoute qu’il est criminel de dépasser un cycliste alors qu’on ne peut pas garder une distance de minimum 3 pied d’éloignement tel que le prévoit le code de la route et de 5 pied dans les routes rurales, mais aucun automobiliste ne sont au courant de cette règle de conduite et donc frôle impunément les cyclistes, mettant ainsi leur vie en danger et avec le très grand risque d’un choc nerveux à ce pauvre automobiliste ou pauvre camionneur qui ne sait pas ou se trouve la pédale de frein à ses pieds et ou préférant regarder ailleurs que sa route. Tous des barbares ces camionneurs débiles et délinquant profond, et les automobilistes qui font de même. Très facile de les juger; il suffit de les regarder conduire pour constater leur état profond d’insouciance infantile.

      Honte à la SAQ qui ne fait pas de sensibilisation sur les risques de dépasser un cycliste. A croire qu’à la SAQ ce sont de pauvres automobilistes pressés qui font les règlement pour eux mêmes; des boomers qui n’ont pas dépassé l’ère de l’automobile des années 1970, la liberté 55 en voiture Miata décapotable.

      François St-Hilaire, Montréal

    • @boisdort,

      il y a des épiceries sous les viaducs dans votre coin? Pour la cinquième fois, le droit de circuler sur les trottoirs est valable pour les viaducs uniquement.

    • J’habite la Petite-Italie, pas loin au nord de l’aménagement proposé du viaduc St-Laurent (et entre ce viaduc et celui de St-Denis). Je suis une cycliste utilitaire depuis plus que 40 ans; ainsi, si je ne suis pas encore précisément une “personne âgée”, je suis très loin d’être jeune. J’ai plusieurs amis et amies plus âgés que moi qui font du vélo pratique comme moi depuis toujours. Notons qu’il y a des gens qui font du vélo sans problème mais qui ont du mal à marcher loin (arthrite, etc.) Les viaducs St-Laurent et St-Denis sont courts mais d’autres sont beaucoup plus longs.

      Il est à peu près impossible pour moi de vaquer à mes obligations sans passer par un viaduc, à pied, à vélo ou en autobus.

      On peut indiquer aux cyclistes qui doivent les emprunter de ralentir, et de démonter des vélos s’il y a affluence de piétons. Je le fais toujours, et dernièrement, il y a tellement d’affluence sous le viaduc St-Laurent que je suis presque toujours à pied. Notons que nous occupons plus de place à pied en trainant un vélo que dans la selle.

      Le seul viaduc qui comporte une piste cyclable dans le coin est celui de Christophe-Colomb. C’est mal aménagé; beaucoup trop à pic. J’espère que les gens qui n’arrêtent pas de parler des personnes âgées n’oublieront pas que tous les cyclistes ne sont pas des coureurs jeunes, sans sièges d’enfant et autres êtres ou objets à porter. Mon vélo est mon moyen de transport et j’ai des sacoches néerlandaises qui transportent des courses, mon ordi et documents de travail etc. La chute est trop profonde vers le Plateau, la montée trop à pic vers la Petite-Patrie.

      L’aménagement prévu pour le tunnel St-Laurent ne comporte pas ces problèmes. Si vous étudiez la documentation, il y a aussi des arrêts prévus pour sécuriser les piétons et cyclistes qui se dirigent vers Bellechasse et éventuellement vers la piste de la rue St-Dominique. Sa construction était prévue pour l’année passée, et avait été remise encore une fois à cause des répercussions de l’enquête sur la collusion.

      Il faut aussi envisager l’aménagement de passages à niveau, car il y a une synergie importante entre les secteurs du Mile-End et Petite-Italie “Mile-Ex”. Le passage à niveau le plus près de chez moi se situe à l’ouest du parc Jarry et permet le passage entre Parc-Extension et Villeray. Avant, la passerelle interdisait ce grand parc aux familles, personnes handicapées ou âgées de Parc-Ex. Il faut penser et agir selon les principes d’accessibilité, y compris dans les aménagements pour cyclistes.

    • Ca l’air le fun vivre en ville!

    • @elvince: Un piéton mort dans une collision piéton-vélo, non, mais dans un coma, oui, et c’est arrivé à Montréal. Cherchez “Joan Donaldson” sur le web.

      Je suis d’accord avec les mesures proposées tant qu’elles sont temporaires et que des solutions permanentes sont en préparation. Je vis à Toronto et la situation est la même pour ce qui est des viaducs. Conclusion: dans tout milieu urbain, les cyclistes ne sont en parfaite sécurité, c’est sur des voies qui sont physiquement séparées des automobiles. Et encore, ‘parfaite’, c’est un peu exagéré. Suffit d’un nid-de-poule bien placé…

      Mais je dois dire qu’après toutes ces années durant lesquelles les cyclistes ont graduellement pris leur place parmi la circulation urbaine, c’est encore déconcertant (voire enrageant) de voir à quel point le partage de la voie publique auto-vélo et vélo-piétons est difficile. Il devrait pourtant y avoir une façon d’éduquer tout le monde à ce sujet pour qu’au bout d’une génération ou deux un changement véritable s’opère?

      RJ

    • Modérateur: svp utiliser cette version sans coquille. Merci!!

      @elvince: Un piéton mort dans une collision piéton-vélo, non, mais dans un coma, oui, et c’est arrivé à Montréal. Cherchez “Joan Donaldson” sur le web.

      Je suis d’accord avec les mesures proposées tant qu’elles sont temporaires et que des solutions permanentes sont en préparation. Je vis à Toronto et la situation est la même pour ce qui est des viaducs. Conclusion: dans tout milieu urbain, les cyclistes ne sont en parfaite sécurité que sur des voies qui sont physiquement séparées des automobiles. Et encore, ‘parfaite’, c’est un peu exagéré. Suffit d’un nid-de-poule bien placé…

      Mais je dois dire qu’après toutes ces années durant lesquelles les cyclistes ont graduellement pris leur place parmi la circulation urbaine, c’est encore déconcertant (voire enrageant) de voir à quel point le partage de la voie publique auto-vélo et vélo-piétons est difficile. Il devrait pourtant y avoir une façon d’éduquer tout le monde à ce sujet pour qu’au bout d’une génération ou deux un changement véritable s’opère?

      RJ

    • ” aménager pas moins de six passages à niveau pour piétons et cyclistes, à proximité des viaducs problématiques.” Excellente idée. N’en déplaise à dcsavard20h42, ces aménagements sont aisément possible à plusieurs viaducs, comme par exemple sur Victoria et Cotes-des-Neiges. .Ils ne devraient pas être limités aux viaducs “de la mort”

      Je pense qu’il est impératif d’organiser des passages à niveau pour piétons et cyclistes partout où c’est possible. Bien sûr ça veut dire que tôt ou tard un piéton ou un cycliste va se faire frapper par un train mais au moins ce sera la faute du piéton ou du cycliste.

      Les passages routiers sous les voies ferrées sont pénibles pour les piétons et les cyclistes: descendre puis monter n’est pas exactement ce que piétons et cyclistes recherchent quand il existe une alternative horizontale. S’ils avaient l’option d’un passage à niveau, c’est par là qu’ils passeraient.

    • Je viens de perdre mon trottoir sous les viaducs. J’emprunte les différents viaducs entre Rosemont et la Petite Patrie tous les jours; que ce soit à pied (trottoir), en vélo (rue ou piste cyclable) ou en voiture (rue). À pied, c’est l’enfer. Je me prépare mentalement avant mes passages en sachant que j’ai une chance sur 3 de me faire déranger par un cycliste roulant sur le trottoir, et ce, même s’il y a une piste cyclable sur la même rue! Je faisais un détour pour passer là où la Ville avait installé des bornes anti-cyclistes (St-Denis ou Christophe-Colomb). Je ne passais plus depuis longtemps par St-Laurent ou par Parc car les cyclistes y sont omniprésents sur les trottoirs.
      Prenons l’exemple du viaduc Christophe-Colomb. Je marche sur le trottoir côté ouest, du côté où il n’y avait pas de bornes puisque la piste cyclable est littéralement à côté. Deux cyclistes, parmi les nombreux qui retournent chez eux vers le nord, préfèrent passer sur le trottoir plutôt que sur la piste cyclable juste à côté…
      Une trop grande majorité de cyclistes se croit tout permis. Je suis franchement désolé qu’une personne soit décédée dans un accident qui s’est passé sous un viaduc. Mais allons-nous tout changer à chaque mort de cycliste? Quelles autres mesures ont été prises à tous les endroits où des cyclistes ont perdu la vie à Montréal dans les dernières années? Je suis un cycliste, faisant partie des 5% qui respectent le Code de la route. Je suis un fervent défenseur de l’harmonie entre usagers de la voie publique. Je respecte la « priorité aux piétons » du Code de la route. Or il n’y a plus d’harmonie sur la route, et les plus fautifs sont mes collègues cyclistes! N’ayant pas de bornes claires, de règlements stricts et respectés, le cycliste moyen fait tout pour arriver de A à B le plus vite possible en fournissant le moins d’efforts possible.
      Je suis totalement contre le fait de permettre aux cyclistes d’utiliser les trottoirs. Les trottoirs sont pour les piétons, un point c’est tout. J’irai à la mairie faire savoir mon désaccord sur ce nouveau règlement qui ne fait qu’empirer l’harmonie sur la voie publique. Remettez les bornes anti-cyclistes svp!
      Passages dangereux? Marchez cyclistes! Quelques pas à côté de son vélo ne sont pas honteux, surtout lorsqu’il est question de vie ou de mort.

    • Je pense que c’est une bonne idée de permettre aux cyclistes de passer sur les trottoirs sous les viaducs, mais s’il y a un piéton ils devraient marcher pour passer dessous.

    • Quand vous parlez de mesures temporaires, est-ce que ça implique qu’il y a des pistes pour une solution permanente? Quelles sont-elles?

      Pour ma part, je trouve un peu ridicule le “knee-jerk reaction” des gens ici… soyez donc réalistes, très peu de gens marchent sous ces viaducs, ce ne sont jamais des passages très fréquentés des piétons.. de plus, ce sont souvent des trottoirs TRÈS large..

    • @gratiengroleau,

      et pourquoi ça me déplairait je vous prie? Cet intervenant disait pouvoir circuler sans traverser les viaducs depuis des années. Or, vous nous arrivez avec des propositions de passages qui n’existent pas. Comment a-t-il pu pendant des années emprunter des passages qui n’existent pas et qui de surcroît sont interdit par la CP? N’importe quoi pour me prendre à partie.

    • Comme d’autres ont mentionné, ca va juste empirer une situation déjà infernale pour les piétons. Est-ce qu’il va falloir attendre un nouveau décès de piéton avant que les cyclistes mettent le pied a terre? Étais-ce tant demander que les cyclistes marchent un petit 50m a coté de leur vélo?

    • Passer sur le trottoir sous le viaduc St-Joseph y’a comme un petit problème car il est étroit, même quand il n’y a aucun piéton, alors imaginez quand il y a la maman et la poussette, etc. Même chose sur Masson, mais là je prends la piste qui longe la voie ferrée et qui t’amène sur le Plateau via Christophe Colomb, qui est en passant, une superbe piste cyclable protégé. Me demande même pourquoi on en fait pas partout dans la ville. J’ai déjà vu des cyclistes qui passaient sur le trottoir sur Rachel quand juste à côté y’a la piste cyclable. Les imbéciles aussi roulent en vélo et pas seulement en auto.

    • @Vikster: tout ce que le piéton risque de la part du cycliste sur le trottoir, c’est une éraflure; tout ce que le cycliste risque sous un viaduc ferroviaire, c’est la mort. Entre les 2 inconvénients, j’hésite peu.

      Mais vous avez raison qu’il y a des cyclistes baveux sur les trottoirs. Baveux, mais pas si dangereux. Ils ont l’air dangereux, ils vous frôlent peut-être de près, mais ils ne vous touchent pas.

      Les trottoirs sont pour les piétons. Les piétons y ont tous les droits. Les cyclistes n’y en ont aucun. Une fois que tout le monde comprend cela et l’applique, il n’y a aucun problème. Je circule en vélo sur les trottoirs des viaducs depuis 25 an: aucun piéton ne s’est plaint ou a manifesté de l’impatience PARCE QUE je lui laisse tous les droits dont celui de me bloquer.

      Si un groupe de piétons me bloque la voie, je ralentis è leur rythme, fait “bip-bip”, et ils se tassent de plein gré sans maugréer. S’ils ne me bloquent pas complètement la voie, c’est moi qui les contourne.

    • @dcsavard: toutes mes excuses, je vous avais COMPLÈTEMENT mal lu. C’est xe322 qui est dans les patates jusqu’au cou. Je suis un peu fatigué ce matin (grippe)…

    • @fcardinal Bonjour François, message un peu hors-sujet, mais je trouve dommage la nouvelle tendance de la Presse de mettre de l’avant le nom des blogueurs plutôt que le sujet du blogue. Rien contre vous, évidemment, mais est-ce depuis votre changement de poste que le blogue ne s’appelle plus quel avenir pour Montréal? Et j’ai l’impression que plein de blogues ont été débaptisés…on vit à une époque où le messager est mis de l’avant plutôt que le message, dommage, mais si ça aide les blogues, c’est bon pour la Presse alors ça doit être bon pour nous !!!

    • @tenyg651,

      la piste qui longe les voies du CP est une belle piste, malheureusement très encombrée par les joggeurs, les promeneurs de chiens et parents avec des poussettes. Ce qui serait bien, c’est que tous ces gens s’entendent au moins pour circuler sur un côté de la piste seulement. Il ne pas rare de voir trois joggeurs de large sur cette piste. Elle finit par perdre son utilité, vaut mieux circuler dans la rue.

    • @gratiengroleau,

      d’accord.

    • @gratiengroleau
      La question n’est pas de sécurité: nous sommes tous d’accord pour que nous soyons tous sains et saufs. La question est d’harmonie. Et franchement, quand un cycliste passe sur le trottoir, alors que sa place est dans la rue, il nuit à l’harmonie entre usagers de la voie publique. Pourquoi un piéton devrait-il faire attention où il marche et se tasser constamment pour laisser passer les vélos? Pourquoi les cyclistes devraient-ils avoir priorité sur les piétons?
      Vous vous contredisez. Vous dites que vous laissez aux piétons le trottoir et vous vous adaptez à eux puis vous dites que vous les sommez poliment de vous laisser passer en faisant de gentils bips-bips. Vous savez que vous n’avez pas le droit de rouler sur le trottoir, mais vous le faites tout de même.
      Le fait qu’aucun piéton de s’est plaint n’est pas un signe que vous ne dérangez pas (lisez tous les commentaires sur les cyclistes sur les trottoirs et la frustration ambiantes à leur sujet). Vous dérangez les piétons en roulant sur le trottoir: un point c’est tout. Pourquoi ne marchez-vous pas sur le trottoir à côté de votre vélo, vous qui êtes si respectueux des piétons?
      Marcher à Montréal est rendu désagréable. Le jour où tous les viaducs auront des pistes cyclables, vous pouvez me croire qu’il y aura encore des cyclistes qui vont passer sur le trottoir ou dans la rue.
      Observez le viaduc Christophe-Colomb : il y a une belle piste cyclable (que je prends lorsque je roule à vélo), mais on y a enlevé les bornes anti-cyclistes sur le trottoir.

      Monsieur Cardinal: pouvez-vous m’expliquer pourquoi en présence d’une piste cyclable les cyclistes ont aussi le droit de rouler sur les trottoirs? Pourquoi abaissons-nous les règlements pour se mettre au niveau des pires cyclistes?

    • C’est pourtant si compliqué!

      - Un vélo, ça dans la rue, pas ailleurs!
      - Prendre son vélo sur St-Denis n’est pas sense être récréatif; on se doit d’être alerte et lorsqu’on est ds une position inconfortable, on descend et on marche à côté de son vélo. Ça fait 10 ans que je fais du vélo et je suis tjrs aussi étonné de voir autant de bêtises de la part de cyclist.

      La majorité des cyclists en BIXI ne porte pas de casque, est incapable de faire un angle mort (oui oui, en vélo, il faut faire ces angles mort) en restant en ligne droite.

      Tout comme un pièton, la survie d’un cycliste passe par le contact visuel avec les automobilistes, chaffeurs de camion ou d’autobus!

      C’est vraiment une idée niaiseuse de permettre à un cycliste de rouler sur le trottoir; débarque et marche sur le 175mètres ou prend un autre chemin!

      ET oui le casque devrait être obligatoire

      Et je suis vraiment attristé par l’accident de ce matin mais SVP si vous n’êtes pas capable de controller votre vélo à 40km/hr ds une pente, ça s’appelle ralentit……

    • Nouvel accident grave ce matin impliquant une cycliste et un poids lourd à l’angle Saint-Urbain et Maisonneuve. Je me suis trouvé à pédaler par là environ une heure après la tragédie, alors que le périmètre était bloqué à la circulation pour que les policiers fassent leur enquête.

      Sans présumer de la responsabilité respective de la cycliste et du camionneur, je reproduis textuellement ce que j’écrivais à propos de ce « carrefour de la mort » il y a quatre ans dans le blogue de Patrick Lagacé, où il était question de virage à droite au feu rouge (VDFR) :

      « À défaut de VDFR, certains automobilistes montréalais pratiquent le FTDFR (foncer tout droit au feu rouge). Cette pratique est particulièrement prisée à l’intersection de la rue Saint-Urbain et du boulevard De Maisonneuve (le coin de rue où l’on est en train de construire la nouvelle salle de l’OSM) : les automobilistes qui dévalent Saint-Urbain en direction du centre-ville grillent sys-té-ma-ti-que-ment le feu rouge de cette intersection. La question pour le cycliste ou le piéton qui attend son tour sur De Maisonneuve n’est pas de savoir si un automobiliste va griller ce feu rouge, mais plutôt combien vont le faire. Si un policier se postait à ce coin de rue avec son carnet à contraventions, il pourrait renflouer les caisses de la Ville de Montréal en un avant-midi. Cette rue porte bien mal son nom : ses usagers ne sont ni saints ni urbains. »

    • Autre malheureux accident aujourd’hui.

      http://www.lapresse.ca/actualites/montreal/201405/09/01-4765175-une-autre-cycliste-ecrasee-par-un-poids-lourd.php

      Il faudrait la regarder cette pente là mais selon les infos données, la cycliste ne savait pas du tout comment se comporter à l’approche d’un poids lourd et elle roulait alors trop vite dans la pente.

      Regardons…

      La pente me semble plus problématique à Président-Kennedy juste avant mais là aussi c,est une intersection conflictuelle… Alors cela peut inciter le ou la cycliste à garder son air d,aller pour passer devant les voitures qui tournes et peuvent venir vous couper.

      Finalement, les intersections et pistes cyclables (quand il y en a ) sont mieux conçues en banlieue. On y décalerait le passage des cyclistes et des piétons pas mal plus à droite et on reculerait la ligne d’arrêt des voitures. Bon, ils metteraient aussi un feu pour piétons devant être également respecté par les cyclistes et alors les voitures quand c’est leur tour auraient priorité mais au moins les risques de collision sont minimisés.

      Sur Saint-Urbain juste aveant Président-Kennedy ils mettent des lignes jaunes dans la piste cyclablle… Pour interdire aux voitures de s’y mettre ? Pourtant ce serait la chose à faire, une permutation de voie à cet endroit là…. Les cyclistes qui continues tout droit vont dans la voie de droite à gauche de la piste cyclable et la piste cyclable devient l’endroit pour les voitures qui tournent. Revoir la vidéo.

      Sinon, il faut décaler le passage des vélos pas les envoyer à gauche mais après l’intersection. Il faut qu’ils soient à gauche avant…

      En tous les cas, pas facile… On dirait que l’on aménage et réglemente pour que les zones conflictuelles soient maximisées.

      Autre point… Comme il ya traversée de deux voies lorsqu’on est rendu au centre comment un camion peut s’immobiliser là sans bloquer la circulation s’il tombe sur un feu rouge lorsqu’il est au milieu ? à moins que cela arrive pas ? Mais pour tourner il devient dangereux et surtout envers les cyclistes maitenant déportés vers la gauche pour pas qu’ils arrivent en conflit avec les piétons mais il faudrait plutôt les déporter tous plus à droite. Mais pas sûr que cela serait pratique avec les deux voies et deux pistes cyclables. On dirait qu’on ne pense pas à cela avant de concevoir des intersections et pistes cyclables.

    • Les trottoirs de 90 % des rues de Montréal sont presque continuellement vides. C’est tout simplement du sens commun que d’y permettre les cyclistes là où c’est raisonnable (sur presque tout le long de Jean-Talon, par exemple, mais évidemment pas sur la rue Ste-Catherine entre Saint-Denis et Atwater).

      @Vikster: vous m’avez mal lu. “Pourquoi un piéton devrait-il faire attention où il marche et se tasser constamment pour laisser passer les vélos?” Je n’ai jamais dit ça. Si un piéton doit se tasser, c’est qu’il occupe TOUTE la largeur du trottoir, ce qui est exagéré si fait quand il y a d’autres piétons ou cyclistes. Un trottoir, c’est fait pour la circulation dans les 2 sens; c’est fait pour être partagé. C’est pour ça que quand je marche sur le trottoir, je garde la droite quand je rencontre un autre piéton ou un groupe; et si le groupe ne se tasse pas, je garde ma droite et continue à marcher; on finit par se tasser et je n’ai pas à m’excuser puisque c’est le groupe (souvent 2 piétons marchant côte-à-côte) qui est en tort en me manquant de respect. Quand je me promène sur le trottoir avec ma femme, celui qui marche à gauche se tasse si jamais on rencontre un autre couple: c’est du pur savoir vivre élémentaire…

      “Vous vous contredisez. Vous dites que vous laissez aux piétons le trottoir et vous vous adaptez à eux puis vous dites que vous les sommez poliment de vous laisser passer en faisant de gentils bips-bips.” Je ne me contredis pas. Si je fais un “bop-bip”, c’est que le groupe de piétons occupe TOUTE la largeur du trottoir, ce qui est exagéré de leur part. Non pas que c’est exagéré quand il n’y a personne d’autre en avant ou en arrière, mais c’est exagéré quand ce groupe rencontre un autre piéton: le groupe doit tout de même laisser sa place à ce piéton; même chose pour le cycliste, qu’il vienne du devant ou de l’arrière. C’est là de la simple courtoisie élémentaire.

    • On voit des blocs de ciment mais qui est en fait un banc et à cet endroit on demande aux cyclistes de descendre du vélo, ce qui est normal dans ce petit oasis mais c’est plutôt là que la traversée devrait se faire pour les piétons et cyclistes. Si c’était dans la même voie, il faudrait les inciter à débarquer du vélo mais avec deux voies ils pourraient circuler en parallèle, je suppose…

      En tous les cas, ce n’est pas évident et la solution banlieue ne peut pas s,appliquer à 100%, la circulation des vélos et piétons est beaucoup plus grande en ville mais le décalage à droite est la chose faite. Alors qu’aux States en Floride les associations cyclistes prônes la permutation avant mais encore là, c’est pas le même achalandage de piétons et cyclistes et dans leur vidéo , ils ne sont que deux et ils se connaissant, l’automobiliste et le cycliste sont deux membres de l’association.

    • @vikster2014: si “je marche sur le trottoir à côté de mon vélo”, alors je manque totalement de respect envers le piéton car j’occupe toute la largeur d’un trottoir standard et je l’oblige à circuler dans la rue.

    • J’aime beaucoup l’aménagement proposé plus haut au coin de St-Laurent-Bellechasse/St-Laurent. Je travaille dans le secteur c’est fou le nombre d’automobilistes qui tourne en fou sur Bellechasse (à droite) sans même se soucier qu’il y a peut-être des piétons/cyclistes qui arrive. Sans clignotants, évidemment.

      Je traverse souvent cette intersection à pied et j’ai l’impression de risquer ma vie à chaque fois. Les lumières qu’on prévoit ajouter sont tout à fait justifiées, et l’aménagement ne fera pas de tord à ce coin très déprimant. Une vraie dompe, en bon Québécois.

    • Bien oui les trottoirs pourraient être utilisés à Montréal sans danger à plusieurs endroits où il ya vraiment peu de piétons.

      Mais on voit toujours des cyclistes qui arrivent et se promènent en vélo sur les trottoirs de la Plaza Saint-Hubert… Ils font exprès ou quoi ?

      Mais revenons à la Rive-Sud… Chemin Chambly à Longueuil ou encore Roland-Therrien ou le boulevard Lapinière à Brossard… Tu roules à vélo là ? Tu vas rouler sur le trottoir à 95% du temps et tu ne feras pas suer personne… Et il y a pas un flic qui va interpréter la loi comme si ce n’était pas tolérable.

      Sur Roland-Therrien où je regarde, il y a une piste cyclable, à droite du trottoir…

      Pas de sapristi de chars stationner dans la rue non plus… Alors c’est où que l’automobile est reine à Montréal ou en banlieue ?

    • Bon l’automobile reste reine en banlieue tiens avant un centre commercial pour le virage à droite des voitures bien ils mettent un panneau d’arrêt aux cyclistes…

      Eh bien… on voit qu’ils inversent la priorité mais le risque de collision est minimiser quand même…

      Sans panneau d’arrêt je ralentirais pareil et je regarderais bien si une voiture s’en vient…

    • C’est la même chose dans la vidéo… Avec un aménagement comme en banlieue mais pas à 100% le passage des vélos et piétons devrait être décalé vers la droite sur Bellechasse et la ligne d’arrêt pour les automobilistes tournant à droite devrait être reculée…

      Non mais…

      prenons l’intersection boulevard Rome et Tashereau à Brossard… Vraiment mais vraiment pas un paradis pour piéton ou cycliste que cette traversée là mais regardez la distance entre le passage et les voitures… Il faudrait vraiment qu’il ne vous regarde pas pour ne pas vous voir…

      Alors qu’à Montréal, ils installent les cyclistes dans l’angle mort des voitures et encore pire dans ceux immenses des camions…

      C’est bien sûr, qu’il y a moins d’espace à Montréal mais pourquoi faire exprès pour les faire entrer en conflit ?

      Maisonneuve et Président Kennedy sont aussi des sens unique pour les voitures…. Qu’est-ce que cela dérangerait de décaler à droite le passage des pitons et cyclistes.

      Il y aurait une petite zone de conflit entre piétons et vélos ?

    • @lecteur_curieux

      À Longeuil, ce qui me surprends à chaque fois, c’est de voir un cycliste sur Curée-Poirier à 17h00 en plein traffic. Me semble que quand je me promène à vélo, j’ai pas trop le goût de respirer l’air pollué des autos. Faut croire que cartins aiment ça se mettre en danger. J’ai même vu un gars en tricycle en pleine heure de pointe.

    • @Vlkster2014: C’est ça le problème: selon la loi, le cycliste n’a uniquement le droit de rouler que dans la rue. Selon le gros bon sens, à certains endroits, s’il roule dans la rue, il se fait tuer. À ces endroits, respecter la loi est borderline criminel.

      @hulliost: Ton coup de pied on appelle ça un voie de fait, et si le cycliste se blesse gravement, ça peut être une accusation de voies de faits causant lésion, voies de faits graves, tentative de meurtre, et si le cycliste meurt, homicide involontaire. Dans ce dernier cas, tu vas en passer du temps derrière les barreaux pour avoir voulu faire ton gros-bras sur ton bout de trottoir.

      @rjodoin: Joan Donaldson a eu un accident qui l’a envoyé le coma en 1990 et elle est morte en 2006 (sans sortir du coma). Donc techniquement, en 24 ans, une seule mort. 6 cyclistes morts l’été passée, et déjà 1 cette année (2 si celle de ce matin meurre à l’hopital) et la saison de vélo n’est même pas commencée pour vrai. Même si on oublie que Joan Donaldson était (à tort) dans une voie cyclable lorsqu’elle a été frappée, les statistiques sont massivement de mon coté: plusieurs morts par année VS 1 mort en 24 ans. Le mauvais déneigement des trottoirs/stationnements l’hiver est pas mal plus meurtrier pour les piétons que n’importe quel vélo.

      @tous (surtout boisdort): Je maintiens que ceux qui argumentent que les vélo devraient être bannis/restreints/whatever pour sauver les piétons sont en fait des automobilistes enragés de devoir ralentir pour des cyclistes. Je n’ai aucun, mais alors là aucun problème à vous accuser publiquement de mentir et d’être de mauvaise foi, les faits sont beaucoup, BEAUCOUP trop contre vous pour que vous ayez la moindre crédibilité.

      En plus, c’est toujours le même monde qui chiale contre les droits des vélos ET contre le financement de pistes cyclables.

    • je suis certain que les policier vont se cacher aux viaducs pour donner des contraventions aux camions

      Dernière heure : le maire Coderre annonce suite au dernier accident que toutes les côtes seront prochainement nivelées; ceci est pour empêcher les cyclistes de descendent trop rapidement

    • En tkas ca ne sera pas l’escouade en vélo….

      nm

    • Accident de 2012 à La Prairie, le jeune n’avait que 14 ans…

      http://ici.radio-canada.ca/regions/Montreal/2012/07/17/004-cycliste-happe-accident-mortel-autobus-la-prairie.shtml

      Aucun problème à ce qu’il circule sur le trottoir mais pas trop vite. Par contre, quand le bus qui va s’apprêter à tourner pour rentrer au garage, il ne faut surtout pas le doubler notamment quand il fait son arrêt à la voie ferrée. Il faut être devant lui avant pour passer sinon vaut mieux s’arrêter et même comme piéton ralentir.

      Il faut s’assurer d’avoir été vu et avoir l’espace pour passer.

      Porter un casque ? cela ne fait aucune différence pour des collisions de ce type. Il faut être attentif à son environnement et savoir l’ampleur des angles morts des véhicules lourds.

      Mais le jeune n’avait que 14 ans…

    • Je partage la vision et les habitudes de Vlkster, j’emprunte le viaduc De Lorimier à pied, à vélo et en voiture presque tous les jours et je suis à même de constater les difficultés inhérentes à chacun de ces moyens de transport. En tant que piéton, je suis prêt à faire ma part et à partager le trottoir avec les vélos, à condition qu’ils me “protègent” en ralentissant quand ils surgissent derrière moi et qu’ils signalent leur présence. Mais je crois qu’une règle devant être mise en vigueur est celle obligeant les cyclistes qui empruntent les trottoirs de la faire DANS LE SENS DE LA CIRCULATION des voitures, donc sur le trottoir Ouest vers le Sud et le trottoir Est vers le Nord. Ainsi, pas de risque que des vélos roulant sur les trottoirs en sens inverse se rencontrent à pleine vitesse, car dans ce cas, bye bye les piétons, vous perdez votre droit à circuler, c’est pas une traînerie. ce serait un compromis pour les cyclistes, mais qui n’en fait pas de compromis dans cette affaire?

    • Il est dommage qu’une autre cycliste soit heurtée encore à Montréal, ce 9 mai 2014.

      Je n’aime pas ce “cliché” trop facile mais je crois de + en + que les Autos et camions ne peuvent pas cohabiter avec les Vélos. Du moins, pas dans une grande ville…

      Les Automobilistes sont assez “nerveux” autour des cyclistes et la cohabitation est assez pénible.
      Les camionneurs “camionnent” et ne voient rien. C’est pas toujours de leur faute mais due à la grosseur de l’Engin !

      Les Cyclistes, eux, sont assez négligents, partout, tout le temps et j’en passe. Je suis d’Accord pour les respecter, mais, eux, est-ce qu’ils respectent les autres usagers ? Pas toujours.

      Ce débat sur la cohabitation entre les usagers de la route perdure depuis + de 50 ans et dans 50 ans… on va encore en parler !!

      Ça aussi, ça fait parti de la Vie !

    • LA solution est facile pourtant..Les cyclistes peuvent passer sur le trottoir à cet endroit.. DEBOUT avec leur vélo à coté EN MARCHANT!

    • @lecteur_curieux,

      la Plaza St-Hubert est le refuge des indisciplinés. Les piétons ne sont guère mieux. L’arrondissement a aménagé de nombreux passages piétonniers pour traverser ailleurs qu’aux intersections afin de faciliter les courses des gens, ce qui est une bonne chose, mais malgré ça, les piétons traversent quand même n’importe où à n’importe quel moment. Quand il y a des voitures stationnées, presque toujours, c’est vraiment casse-cou pour les piétons. Je n’ai jamais compris pourquoi ils ne traversaient pas aux passages réservés. Un jour de courses, un automobiliste qui prend St-Hubert direction nord à partir de Bélanger devra certainement ralentir, manoeuvrer ou arrêter à plusieurs reprises à cause de piétons traversant n’importe où et sortant sans visibilité d’entre deux véhicules stationnés.

      @M_Tremblay,

      peut-être qu’un jour vous allez comprendre que le vélo n’est pas qu’un loisir, mais un moyen de transport à part entière.

      @Gabriel50,

      les policiers font régulièrement des opérations radar à la sortie du viaduc Clark et ça n’a rien à voir avec les vélos puisqu’il y a une piste cyclable séparée par des blocs de béton à cet endroit. Bel endroit pour installer un photo-radar.

    • Aujourd’hui, le 9 mai, une 2e personne a été frappée par un camion coin de Maisonneuve et St-Urbain. Solution: bannir les camions dans le centre-ville, en fait bannir tout véhicule à Montréal. Je sais pas réalisable mais de grâce que les camions, poids lourd ou autre fassent attention au plus petit soit les cyclistes.

    • C’est décourageant de voir tous ces anti-cyclistes, mais malheureusement c’est typique des commentaires dans les médias… Trop de gens acceptent l’AUTOcratie sans broncher.

      Heureusement qu’il y a des exceptions… Et nous avons rallié bon nombre de cyclistes pour revendiquer des mesures pour sécuriser les voies et tunnels.

      Theblob, j’habite pas loin au nord-est de l’intersection St-Laurent – Bellechasse. Bien d’accord. Je suis terrifiée de traverser là, en marchant. Et c’est vraiment moche juste au sud et juste au nord du viaduc…

      M_Tremblay a écrit: “À Longueuil, ce qui me surprend à chaque fois, c’est de voir un cycliste sur Curé-Poirier à 17h00 en plein trafic. Me semble que quand je me promène à vélo, j’ai pas trop le goût de respirer l’air pollué des autos”.

      Je n’ai pas l’impression qu’il “se promenait”, mais qu’il rentrait de son travail, non?

    • Pour Curé-Poirier cela fait un bout que je n’y suis pas allé mais cela me semble circulable mais Google ne passe pas en pleine pointe je crois.

      J’en vois un vélo pareil et cela semble pas pire pour lui. Pour un tricycle ? Cela doit être un résident du secteur et ayant la même mentalité qu’à une autre époque lointaine mais qui se perpétue chez certains résidents.

      J’imagine cela. La ville de Jacques-Cartier jusqu’en 1969.

      ———————

      Pour ceux qui s’inquiètent il peut y avoir plus téméraire, la dame âgée en triporteur sur l’autoroute 15, il y a quelques jours… Mais toujours vivante, ils l’ont sécurisée…

      Ou encore le cycliste qui a pris le pont Mercier.

      http://www.cybersoleil.com/2014/05/05/il-traverse-le-pont-mercier-a-velo

      http://fr.canoe.ca/infos/insolite/archives/2014/04/20140430-150303.html

    • @elvince,
      @tous (surtout boisdort): Je maintiens que ceux qui argumentent que les vélo devraient être bannis/restreints/whatever pour sauver les piétons sont en fait des automobilistes enragés de devoir ralentir pour des cyclistes. Je n’ai aucun, mais alors là aucun problème à vous accuser publiquement de mentir et d’être de mauvaise…».

      Pauvre vous. Je vous plains! D’une part je n’ai pas d’auto, je ne conduis pas. C’est justement mon point, je suis un piéton et le reste du temps je fais du … Vélo !! Mais contrairement à vous, je ne suis pas atteint d’hystérie chronique. Le vélo a sa place en ville, mais pas au détriment des piétons. Comme l’auto a sa place, mais pas au détriment des vélos. Cette idée de faire circuler des vélos sur les trottoirs est aussi mauvaise que si on faisait circuler des piétons ou des autos sur les pistes cyclables. En attendant, cher elvince, allez faire un tour de vélo et prenez un bon bol d’air!
      GTremblay
      Montréal

    • Actuellement les poids lourds ont des angles morts importants et peu importe que le chauffeur soit attentif ou pas, ils ne voient pas les piétons, les vélos et même les autos dans ces angles morts.

      Demander aux chauffeurs de faire attention est une illusion.

      Il faut réglementer la taille et la forme des véhicules qui font de la livraison dans les zones urbaines. Cela a un cout. Il faudra transférer les marchandises de gros véhicules à des véhicules plus petits.

      Il faut sensibiliser les autres utilisateurs aux angles morts des véhicules lourds.

    • Encore une victime cycliste… Ayant fait du vélo longtemps, bien avant qu’il y ait des pistes cyclables de toutes sortes, une chose dont il faut absolument se garder, c’est de se placer à la droite d’un gros véhicule à une intersection, quel qu’il soit. On reste derrière. On se rend donc compte si le véhicule tourne ou pas. S’il tourne mais que la voie est complètement libre à sa gauche, on peut aller le doubler de ce côté mais, encore là, surtout lorsqu’il s’agit d’un énorme camion articulé (donc pas tout d’une pièce), il faut prendre garde que la partie arrière ne sera pas dans un angle pouvant nous frapper en tournant.

      À LCN, lors de cette nouvelle et de quelques entrevues, on voit clairement des cyclistes avec des oreillettes, une autre qui vient de répondre à son cellulaire (pas d’oreillettes, celle-là)… Écouter de la musique ou quoi que ce soit (téléphone) avec des écouteurs est interdit. J’ose présumer qu’il est défendu de parler au cellulaire tenu dans la main autant en vélo qu’en auto.

      Il faut arrêter de vouloir tout “corriger” pour permettre aux étourdis et à ceux qui n’obéissent pas aux règlements de se comporter n’importe comment. Pourquoi faudrait-il encore mettre des urbanistes, ingénieurs, etc. au travail pour faire des cocons à tant de gens? Les comportements, ça se corrige aussi! Combien ça prendra d’accidents mortels pour faire comprendre à tous que chacun a des droits, mais aussi des responsabilités.

      Cet après-midi, il y avait trois vélos à la queue leu leu sur le trottoir… Un policier tout près que j’ai interpelé m’a dit qu’il n’avait rien vu…

    • C’est dans les années soixantes suite à des pressions de l’avocat activiste Ralph Nader que l’industrie automobile s’est vue contrainte d’inclure des dispositifs de sécurité dans la conception des véhicules. Sans Ralph Nader, il est fort probable que l’industrie continuerait à économiser des sous en vendant des véhicules sans ceintures de sécurité, sans coussin gonflable, sans freins ABS et ainsi de suite.

      Au prix que coûte un tracteur de remorque, est-il exagéré d’exiger des constructeurs que ceux-ci soient munis de caméras et d’écrans dans la cabine afin d’éliminer les angles morts? Une caméra incluant le microprocesseur coûtent une cinquantaine de dollars au détail, vu le volume il est certain qu’il en coûterait beaucoup moins cher pour en faire l’acquisition. Il est ridicule de continuer de tolérer des mastodontes sur nos routes ayant des limitations aussi importantes et dangereuses. Il n’y plus d’excuse à ça non plus. La technologie est là et elle est très abordable en comparaison du prix du véhicule. Cet équipement devrait être obligatoire sur tous les tracteurs de remorques et autres poids lourds.

    • @jolico,

      il est permis à vélo d’écouter de la musique avec un seul écouteur. Mais, anyway, quel rapport avec l’accident? Aucun. N’importe quoi pour chiâler contre les cyclistes. Une chance que vous vous êtes repentie et que vous n’êtes plus cycliste, quels êtres abjects que ces cyclistes n’est-ce pas?

      En passant, il y a une piste cyclable sur St-Urbain et la cycliste circulait sur la piste cyclable. Le chauffeur du camion n’était pas supposé ignorer qu’il avait une piste cyclable à sa droite et son véhicule n’a pas la priorité sur les vélos qui vont tout droit. Beaucoup d’automobilistes aussi ignorent ce réglement. Ce n’est pas parce que c’est un vélo qui circule à droit et qui est en retrait qu’il n’a pas priorité sur vous quand vous voulez tourner à droite. Je suis pas mal convaincu que plusieurs automobilistes pestent contre les cyclistes qui sont dans leurs droits en étant certains que ce sont eux qui sont dans leur droit de tourner à droite sans égard au cycliste qui vient sur leur droite et qui continue tout droit. Il doit y avoir quelques milliers d’automobilistes qui considèrent les cyclistes comme des fous pour cette seule raison.

    • oh boy…je vous dis qu’au QC on fait dans la solutionnite aiguë…pas pour rien que tout coûte cher…en ce qui concerne ces tunnels de la mort, pas besoin de fendre les cheveux en quatre et développer tout un tas de nouvelles façons de façon de faire. L’endroit est dangereux pour y faire du vélo? Et bien on y interdit le velo…et on ne ramasse pas des grands penseur$ pendant deux semaines pour développer un plan fumeux…on prend le moyen qui existe déjà et qui est légal…descends du vélo à cet endroit et marche sur le trottoir…résultat des courses…cyclistes en sécurité et coûts = 0$

    • @genmar73,

      j’ai bien mieux que votre plan à coût zéro, j’ai un plan à coût négatif. On autorise les vélos, on réduit la limite de vitesse dans les viaducs à 20 km/h et on installe des photo-radars.

    • Être dans son droit de X, Y, Z…

      Tant que les arguments pour blâmer l’autre ne tourneront qu’autour d’”être dans son droit de”, il y aura toujours autant d’accidents. Peut-être de plus en plus même.

      Parce que la vie m’intéresse, parce que la vie de mes fils cyclistes/piétons m’intéresse, je leur parle de leurs droits et surtout de leurs responsabilités. Depuis qu’ils ont 4 ou 5 ans que je leur rabats les oreilles avec

      “Quand tu traverses la rue au feu vert, tu regardes AVANT si un automobiliste ou un cycliste arrive dans le même sens que toi et veut tourner à droite. Si oui, assure-toi AVANT de commencer à traverser qu’il arrête pour respecter TON DROIT. S’il ne le fait pas, au y’abe ton droit et LAISSE-LE PASSER. Tu dois choisir entre ton droit et ta vie. Même si 99% des cyclistes/automobilistes te laisseront traverser sécuritairement, dis-toi que celui qui arrive fait partie du 1% qui préfère risquer de te passer sur le corps pour sauver 5 secondes, C’est-tu clair, fiston?”

      Bon. Celui qui a 12 ans me fais taire par un “Je l’séééééé” ennuyé. Et c’est celui des deux qui se blesse tout le temps, comme s’il n’avait pas le réflexe de se protéger. Il est intrépide.

    • …me faiT taire

    • Beaucoup de cyclistes montréalais pourraient être en nomination pour le prix Darwin de l’amélioration de l’espèce par auto-élimination des individus tarés, encore cette semaine j’en ai vu passer sous le viaduc St-Denis, de vrais champions!

    • @imoi : espérons tous que vous êtes stérilisé.

    • @simon, bravo pour votre argumentaire, à vous lire, on voit bien que vous êtes un grand fan de la diversité d’opinions, malheureusement pour vous ma contribution à la survie de l’espèce est déjà faire, deux fois plutôt qu’une, et mes fils, des cyclistes sont bien au fait des lois de la physique, pour eux, leur intégrité physique passe avant leurs droits de cycliste. Franchement, troucez-vous imtelligent de circuler à vélo sois le viaduc St-Denis après le triste décès de la semaine dernière? Sérieusement?

    • Pour Saint-Urbain, j’ai déjà marché à cette intersection mais comme cycliste je peux juste essayer de dire ce que je voudrais faire et visionner ce qui me semble dangereux ou non sur Google Maps…

      En descendant à partir de Sherbrooke, vous avez deux panneaux jaunes vous avertissant que des voitures pourraient sortir en trombe de parking de l’UQAM. Est-ce que les cyclistes ralentissent ? Ils le devraient pourtant et bien regarder. Pas s’immobiliser sauf s’il y a vraiment une voiture folle mais ralentir et regarder. Et pour ma part, le signal d’arrêt avec la main je le faisais aussi pour indiquer que je ralentis.

      Non mais , cela prend pas tant d’expériences juste une fois avec une autre bicyclette ayant failli vous rentrer dedans alors que vous ralentissiez de beaucoup à un panneau d’arrêt.

      Rendu à l’intersection pour la traversée de Président-Kennedy. C’est à la voiture de faire son angle mort mais je comprends pas que les cyclistes ne fassent que regarder vers l’avant, Il faut vous aussi leur jeter un oeil pour leur montrer que c’est vous qui aller passer en premier. oui, vous avez la priorité mais il faut communiquer avec les autres usagers. Donc, on les regarde brièvement. On ne conduit pas son vélo comme si on portait des oeillères.
      Pendant la traversée étroite, il ya encore des rpaides coups d’oeil à lancer pour que les voitures vous laisse passer seul à cet endroit étroit, qu’ils changent de voie ou qu’ils vous laisent un minimum le mètre. Mais oui, il faut revenir les yeux vers l’avant vite car un piéton pourrait être là.

      Un méchant gros camion est rendu dans le milieu… Alors qu’il ya pas de place , bien tous les automobilistes et vélos derrière , attendez donc avant de traverser Président-Kennedy.

      Non cela marcherait pas pantoute avec moi, les voitures dépassent leur ligne d’arrêt et les cyclistes les doublent par la droite. Si l’auto regarde son angle mort, c’est moins pire mais j’aimerais qu’il reste derrière quand le cylciste est proche. Puis quand il a assez d’avance bien là que le cycliste plus loin derrière ralentisse tout en communiquant avec les autres usagers pour avoir quand même son tour.

      En tous les cas, c’est mal fait et les usagers se frôlent beaucoup trop.

      La ligne d’arrêt des vélos devrait être en avant de celle des autos. Mais si l’auto est rendu dépasser votre ligne d,arrêt bien là cela devient dangereux.

    • Qu’ils mettent… Pourquoi pas ? Un SAS Vélo à cet endroit.

      http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/page/transports_fr/media/documents/depliant_sas_velo_fr_2012_04_13.pdf

    • @dcsavard (07h48 – 10 mai) – Vous êtes vraiment passé maître dans l’art de la déformation des propos des autres, dcsavard. M’imputer une haine des cyclistes est carrément injurieux. Puisque vous semblez ignorer les règlements pour les cyclistes, voici un lien intéressant de la SPVM:

      http://www.spvm.qc.ca/fr/securite-routiere/cyclistes-regles-circulation.asp

      Vous apprendrez peut-être quelque chose, mais ça ne vous donnera pas gratuitement une dose de GBS.
      Vous noterez qu’écouter de la musique avec un ou deux écouteurs est interdit. J’ose espérer que le seul appareil mentionné pour échanger n’est pas un cellulaire, mais un genre walkie-talkie comme ceux utilisés par les courriers cyclistes. Quand j’ai mentionné écouter de la musique à vélo, vous auriez peut-être pu lire ce que j’ai écrit: tandis qu’on interviewait des gens, on en voyait tout un tas circuler EN INFRACTION. Si vous ne voyez pas d’inconvénient à ce qu’un grand nombre de personnes, automobilistes, cyclistes et même piétons circulent constamment en infraction, vous avez probablement vous-même de sérieux problèmes de comportement.

      Ajustez un peu votre casque de Q.I. et vous gagneriez peut-être à écouter les nouvelles à la télé quand il y a de tels accidents, parce qu’on en apprend bien plus. Le camion en question dans ce plus récent accident était É-NORRRRRR-ME et donc, regarder par les miroirs en s’engageant à droite, même si le chauffeur l’a fait, un(e) cycliste assez peu barré(e) pour compter que le chauffeur va la voir (la même chose peut même s’appliquer à un tout simple autobus accordéon) en tournant.

      Sans aucun “mastodonte” sur nos rues et routes, comment voudriez-vous que soient transportées de grosses charges, des grues, etc.??? Avec votre degré de savoir, vous allez probablement dire: par hélicoptère…

      J’espère que des gens comme vous n’insisteront pas pour que les véhicules soient aussi équipés d’une nouvelle bébelle, un signal sonore indiquant un virage. Me semble qu’il y a assez de bruit dans nos vies.

      On démontre son intelligence et son GBS en se comportant responsablement, en ne tentant pas de “battre” un gros véhicule quand on ne sait pas ce qu’il fait.

      Si j’étais encore physiquement capable de le faire, je circulerais encore à vélo car c’est un moyen de transport super agréable. Mais je maintiens qu’en approchant de toute intersection, s’il y avait un gros véhicule devant moi, JAMAIS, mais absolument JAMAIS je n’irais me placer entre lui et le trottoir. Les règles du GROS BON SENS s’appliquent ici.

    • @jolico,

      au fait, êtes-vous au courant qu’elle roulait sur la bande cyclable? Le mastodonte en question est supposé savoir qu’il y a une bande cyclable, c’est indiqué. Il est supposé en tenir compte dans ses manoeuvres. La bande cyclable ce n’est pas de l’espace supplémentaire de manoeuvre pour les véhicules motorisés comme certains semblent le croire.

    • @dcsavard – bande cyclable ou pas, il faut rouler intelligemment. La bande cyclable est quand même entre un véhicule et un trottoir. Surtout en présence d’un mastodonte, il faut agir prudemment, justement parce qu’il est pas mal plus gros. Temps de clore car même si on peut mener l’âne au lac, on ne peut l’y faire boire. Quand on ne veut pas comprendre le bon sens, on ne le comprend tout juste pas. J’ai roulé à vélo pendant de très longues années, même en plein cœur de la ville, quand il n’y avait même pas de bande ou de piste cyclable. Il y avait certainement moins de circulation, les rues étaient en bien meilleur état, mais je n’ai jamais eu d’accident. Pourtant, les automobilistes qui n’aimaient pas les cyclistes étaient à l’heure du jour et il y en avait qui s’acharnaient à faire des peurs aux cyclistes. C’était à nous d’agir avec sang-froid et bon sens.

      Les conducteurs de mastodontes font sûrement de leur mieux, mais nous avons bien vu qu’il est plus difficile pour eux de voir un(e) cycliste que pour un(e) cycliste de les voir. Même des piétons se sont fait emporter par des déneigeuses…

      Bonne fête des mémères, dcs!

    • Tiens, pour ceux qui pensent encore que les STOP et les feux rouges devraient s’appliquer intégralement aux cyclistes. L’Etat de l’Idaho autorise depuis 1982 les cyclistes à traiter les STOP comme des panneaux incitant à céder le passage et les feux rouges comme des STOP. Le résultat, une diminution de 30% des accidents. http://www.vox.com/2014/5/9/5691098/why-cyclists-should-be-able-to-roll-through-stop-signs-and-ride

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2014
    D L Ma Me J V S
    « avr   juin »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité