Le blogue de François Cardinal

Le blogue de François Cardinal - Auteur
  • François Cardinal

    François Cardinal est chroniqueur à La Presse, spécialisé dans les affaires municipales et urbaines. Il aime la ville, toutes les villes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 26 avril 2014 | Mise en ligne à 9h07 | Commenter Commentaires (101)

    Voici à quoi ressemblera Montréal en 2024…

    mtl

    J’ai fait mes boîtes hier et quitté mon bureau de l’édito pour prendre le chemin de la salle de rédaction. C’est là que travaillent les chroniqueurs, ce que je ferai dorénavant.

    Je prends quelques jours de congé, histoire de faire la transition entre les deux postes, mais non sans vous donner un avant-goût de ce que la latitude gagnée avec mes nouvelles fonctions me permettra de faire (je vous explique la différence plus en détails dans les prochains jours, promis).

    Il s’agit d’une participation au dossier «Votre vie dans 10 ans», publié aujourd’hui dans La Presse+, la version tablette du journal, dans laquelle je me ferme les yeux et imagine (avec un sourire en coin, c’est de la pure fiction, évidemment) ce que sera Montréal, Laval et Longueuil en 2024 : un réseau de péages à la distance parcourue, un nouveau quartier en lieu et place de l’autoroute Bonaventure financé par une quote-part liée à la croissance de la valeur des terrains, un réseau de tramway (qui se trame), et un centre-ville à Laval, oui, oui…

    Vous retrouverez les 10 capsules intégralement ici. En voici trois pour vous donner envie de les lire tous sur la tablette (où vous apprendrez qui est maire de Montréal en 2024 – j’insiste, c’est de la fiction pour s’amuser, rien de plus), avec la superbe infographie réalisée par les collègues graphistes.

    Le mont royal revit grâce à… un téléférique

    Le mont Royal connaît une renaissance après un certain désintérêt causé par l’ouverture des accès au fleuve. Il faut dire que les récents changements ont été nombreux. Le Royal Victoria a été transféré à l’Université McGill, qui a préservé les édifices patrimoniaux et démoli les pavillons moins intéressants, ce qui a créé des espaces verts et une porte d’entrée emblématique au mont Royal. L’Hôtel-Dieu a été transformé en projet mixte, à la fois musée, logements sociaux et soins de longue durée. Mais le clou des réaménagements a été la transformation du chalet de la montagne en un lieu festif et gastronomique piloté par le chef Normand Laprise et, surtout, l’implantation très controversée d’un téléférique pour s’y rendre du centre-ville. Les défenseurs du mont Royal l’ont toujours en travers de la gorge…

    Les Expos de retour… ou presque

    Griffintown a été tapissé de tours de condos, ce qui a transformé le quartier en une cité-dortoir habitée par une unique classe sociale. Pour insuffler un peu de diversité dans le coin, il a été décidé de construire le tout nouveau stade des Expos au bassin Peel, secteur qu’on appelait jadis Goose Village. Le financement a été tout un feuilleton. Les Bronfman et Beaudoin ont eu de la difficulté à allonger les derniers dollars nécessaires, mais le maire Denis Coderre a profité de son troisième et dernier mandat pour faire un don personnel et, ainsi, finaliser ce projet (presque) entièrement privé. Les Rays jouent cette année leur dernière saison à Tampa Bay avant de déménager l’an prochain à Montréal…

    Vers un nouvel échangeur Dorval… en 2026

    Les ingénieurs ont cherché intensément au cours des 12 derniers mois, en vain. Ils n’ont finalement pas retrouvé les plans initiaux de l’échangeur Dorval. On croyait que ce feuilleton ayant débuté en 2009 avec le lancement des travaux avait enfin trouvé son dénouement lorsque le gouvernement avait réussi à conclure une entente avec les propriétaires fonciers concernés, en 2021. Peine perdue, les travaux, qui devaient initialement se terminer en 2013, devront être en partie recommencés. L’objectif est maintenant reporté à 2026.

    Et vous, comment voyez-vous le Grand-Montréal en 2024?


    • 10 ans c’est demain. Vous rêvez.

    • @Picotte_Simon

      Ça tombe bien, c’est le but de l’exercice.

      François Cardinal

    • En 2024, j’imagine Montréal 10 ans plus vieux…

    • Comment je vois le Grand-Montréal en 2024? Pauvre, très pauvre. Il y’a 50% de la population Québécoise qui habite la région de Montréal et le taux de décrochage au secondaire est de plus de 50 %. Ça fait pas mal de monde qui seront soit sur le BS ou occuperont des emplois précaires. Mon coin de de pays, l’ouest de l’île ou West Island pour les colonisés était réputé comme une région aisée. Or, l’organisme Partage Action vient de terminer sa campagne de levée de fonds et nous a appris que 20 % de la population de l’ouest de l’île avait eu recours aux banques alimentaires l’an passé. Si 20 % du monde ont besoin de l’aide de banques alimentaires dans le West Island, qu’est que c’est dans les dépotoirs de St-Laurent, Montréal Nord, Park Extension, St-Michel. Hochelaga, St-Léonard, Petite Bourgogne, Verdun, Lemoyne, Greenfield Park, Chomedey etc ? Et surtout qu’est-ce que ce sera en 2024?

      Le Québec est la Grèce du Canada et Montréal est véritablement en train de devenir une ville du tiers monde. Il ne faut pas se laisser berner par les quelques grues qu’on voit dans le centre-ville où on sur construit. Combien de sièges sociaux bidons Montréal compte-t-elle? Bell, Air Canada, Banque de Montréal sont tous des sièges sociaux où il ne se passe rien, tout est décidé de Toronto. Rio Tinto, même affaire. Le prochain siège social sur la liste est celui de la minière Osiko qui maintiendra une façade à Montréal pour faire croire que tout se décide dans notre métropole de BS.

    • Mouais, je crois que vous rêvez un peu en couleur… Croyez-vous vraiment que Montréal pourrait accomplir tous ces projets en si peu de temps? Ça a pris 10 ans pour s’entendre sur des voitures de métro…

      La première chose qui m’est venue en tête en pensant à Montréal dans dix ans, c’est que je frôlerai la cinquantaine. Ouf, un peu déprimant!!! Héhéhé!

    • . . .
      … Rêvez ? OK ! … mais faut rester accroché à un possible, même idéaliste, sinon “sky is the limit”.

      Trains rapides (électriques) …. vers Mont-Tremblant, Québec, Ottawa, Toronto, New-York … et reprise du service de l’aéroport Mirabel !

      Une partie importante des activités du port sont rendues sur la rive-sud ce qui change la dynamique du transport

      Les effets du réchauffement climatique engendrent des pluies diluviennes à répétition et toutes les zones inondables sont en voie d’être désertées.

      Montréal est devenue leader mondial dans l’utilisation des technologies pour optimiser (minimiser) la consommation d’énergie.

      Montréal a son quartier ukrainien suite à l’accueil d’innombrables réfugiés qui n’apprennent ni l’anglais, ni le français.

      On opère les gens à distance et on consulte les médecins à distance grâce à la technologie des communications de sorte que les temps d’attente ont pratiquement disparus

    • Pourquoi une aussi courte période de temps? Cet exercice ne serait-il pas plus intéressant sur une ou deux générations? Montréal est un gros paquebot qui ne peut virer sur un dix cennes. La situation d’ensemble sera donc sensiblement la même qu’actuellement. Certaines choses empireront et d’autres s’amélioreront. Rien de dramatique. Quant au maire de Montréal, ce sera encore l’inamovible Denis Coderre.

    • Un centre-ville, à Laval? Vous avez raison lorsque vous dites que cet exercice est de la pure fiction! ;)

    • Montréal, la mal aimée, négligée de nos rêves dont elle a tant besoin.
      Montréal, une vieille pute qu’on ne désire plus.
      Montréal, ma ville aux artères bloquées, aux rues défoncées.
      Montréal, tu seras toujours plus belle dans mes rêves.
      Ps: Me Don Quichotte Cardinal, c’est beau d’avoir la foi que vous soutenez pour cette ville mourante et merci d’y croire encore.
      »P.Hubert

    • J’y habite depuis plus de 50 ans. Je constate une accélération de sa décrépitude depuis 20 ans. Dans 10 ans, c’est demain ça, je la vois encore pire. J’en suis désolé. Tant que les gouvernements auront une vision court terme et que la population n’exigera pas “les vraies affaires”, ça ne changera pas. Montréal est trės malade et donne l’impression d’être en concours avec Detroit.

    • Soyons un peu plus optimiste! Montréal a tout ce qu’il faut pour prospérer dans tous les sens du terme. Elle a aussi une âme, me semble-t-il, qui fait parfois défaut dans les grandes villes que j’ai pu connaître. Longue vie à la ville des lumières!

    • En 2024, Montréal se classera derrière Toronto, Vancouver, Calgary (dans ces trois cas, c’est déjà fait), Edmonton, Wiinipeg et Wakaw.

    • ”J’ai fait mes boîtes hier et quitté mon bureau de l’édito pour prendre le chemin de la salle de rédaction. C’est là que travaillent les chroniqueurs, ce que je ferai dorénavant.
      Je prends quelques jours de congé, histoire de faire la transition entre les deux postes, mais non sans vous donner un avant-goût de ce que la latitude gagnée avec mes nouvelles fonctions me permettra de faire”

      Bravo, François. ”Good move” i’d say :-)

    • Je ne vois nulle part que le SRB Pie-IX sera enfin en opération. Cela fait déjà presque 10 ans qu’il a été interrompu et personne ne s’aventure à donner une date de mise en opération pour le projet actuel chiffré à 416 millions de dollars et qui nécessite le déplacement de conduites de gaz et autres.

      L’échangeur Turcot sera devenu un grand parc à la mémoire des victimes de son effondrement.

      Les gens de la rive-sud seront équipés de voitures amphibies puisque le pont Champlain sera fermé à toute circulation à cause de son état de délabrement et que le nouveau pont sera toujours sur la planche à dessin. Les projets ayant tous été reportés pour cause d’austérité. Avec pour conséquence un taux de chômage jamais vu, les belles tours du quartier Griffintown seront devenues fantômes avant même d’avoir été habitées et les grands constructeurs se feront dorer la couenne au soleil de la Floride après avoir mis en faillite chacune de compagnies facade pour chacun de ces projets qui n’auront pas fait leurs frais faute d’acquéreurs.

    • Bonne chance dans ce nouveau dossier pour lequel je vous crois compétent.
      Moi je suis optimiste pour Montréal même si je maintiens qu il faille actuellement tenir compte du fait que la ville fut et est dirigée par des corrompus et des mafieux. Le nettoyage s`opere mais il faut souffrir pour être beau et ne pas négliger l `étape actuelle et penser comme si de rien ne s`était produit.

      Je suis optimiste pour Montréal pour la simple raison qu`on s en occuppe et qu on y voit sérieusement veut veut pas. On ne vit plus dans la négation de saint innocent premier qui maintenait que tout était beau.

    • Juste pour ceux qui se le demanderaient, c’est Paul Journet qui vient remplacer François Cardinal dans l’équipe éditoriale. Paul Journet a annoncé qu’il joignait l’équipe éditoriale au début de la semaine sur les réseaux sociaux.

    • Ville anglophone a 90% pauvre et déconnecté du reste du Québec, d,ailleurs personne de l,extérieur n,y ira pour quoi que ce soit, même les Canadiens il faudra penser à un autre endroit.

    • @ dcsavard 11h10

      Vous êtes sarcastique et j’aime bien ça, surtout le passage sur les voitures amphibies. Trop bon. On pourrait rajouter qu’après un Xe toit pour le stade olympique, il faudrait surement penser à un nouveau mât en 2014. On pourrait aussi avoir besoin de l’arche de Noé en 2024, car avec toutes les canalisations datant de plus de 100 ans qu’on a pas d’argent pour réparer, il se pourrait bien que la ville se retrouve submerger un bon jour. Et hop, plus besoin de construire un nouveau pont Champlain.

      On se demande aussi qu’est qu’il va advenir des belles rampes suspendues dans le vide depuis quelques années au rond-point Dorval. Probablement qu’en 2024, elle seront toujours dans le vide et qu’on planchera au MTQ sur un nouveau projet d’échangeur. En 2024, la seule destination «non soleil» offerte par l’aéroport de Dorval sera une connexion vers Pearson à Toronto.

      Et quoi encore. D’ici 2024, verra t-on le premier intégriste se faire exploser dans une station de métro? Ou au Centre Eaton?

      On peut aussi se demander si d’ici 2024, Montréal subira sa propre tragédie de Walkerton (eau contaminé) avec ses usines de filtration déficiente.

      Ah oui, j’en ai entendu une bonne. On a enlever les jardins de sur le toit du Palais des Congrès parce que supposément, ça causait trop de stress sur la structure du tunnel Ville-Marie. Après un paralume qui s’est effondré, à quand l’effondrement total du tunnel Vile-Marie? Dans le métro ou on n’a pas entretenu l’infrastructure, il y a surement un tunnel qui va menacer de s’écrouler d’ici 2024 j’imagine.

      Quel sera le pourcentage de gens vivant sous le seuil de pauvreté en 2024 à Montréal? On va bien être rendu à 40 % et le taux de décrochage à 70 %.

      Montréal, c’est toi ma ville boboum, boboum, boboum….

    • Ah kakousse! “reprise du service de l’aéroport Mirabel”! Mettre ADM à la porte serait un bienfait de plusieurs manières. Ça permettrait des constructions en hauteur riveraines sur ces grands espaces, ce qui ne peut se faire actuellement, donc une densification dont on parle tellement mais qui ne pourra pas se faire à cause du véritable éléphant blanc volant. Mais sous l’administration de Mister Lacerise, ça n’arrivera jamais.

      Les résidences chichi pour aînés seront reprises par les banques et transformées en condos (on a vu ça à Saint-Laurent y’a pas longtemps) qui les laisseront continuer à se détériorer (ce qui se passait à Saint-Laurent, justement), parce que la plupart des boomers – comme moi – ne pourront pas se payer les prix de fous exigés (d’ailleurs un reportage en France diffusé par TV5 – Envoyé spécial – cette semaine a fait état de ce qui se passe là et qui viendra à se passer ici), donc il faudra des camps de réfugiés pour leurs locataires en déroute.

      Avec les lourds et hauts wagons du Métro, gracieuseté de Bombardier, qui auront nécessité qu’on “lime” les couloirs, certains de ces couloirs s’effondreront.

    • J’oubliais dans 10 ans d’autres miracles surviendront dans la ville fondée par Sieur Paul de Chomedey de Maisonneuve.

      1) De nouvelles élections municipales auront lieu en 2021. Un trio de choc s’amènera à la tête de la ville. Luc Ferrandez devient maire de la ville et Amir Khadir et Gabriel Nadeau-Dubois deviennent ses principaux lieutenants. La lutte à l’automobile prend de l’ampleur.

      2) Jacques Parizeau rend l’âme. On doit trouver un boulevard à celui qui passa à un cheveu de faire du Québec un pays. Un affrontement majeur entre francophones et anglophones survient.

      3) Nous apprenons avec une stupéfaction totale que des gens de l’entourage de du maire Coderre en provenance des arrondissements de st-Léonard et de Rivière-des-Prairies ont eu des liens avec l’industrie du crime organisé.

      4) Le nouvel inspecteur général de la ville, Monsieur Denis Gallant, remet sa démission en raison de l’obstruction politique dont il dit être victime.

      5) D’ici 2024, le Canadien de Montréal, gagnera quelques rondes éliminatoires. Pour célébrer ce grand accomplissement, les Montréalais saccageront le centre-ville.

      6) Le 12 février 2022, U2 prévoit donner un concert au stade Olympique. La ville devient la risée du monde entier puisque le concert a dû être annuler en raison d’un chute de neige sur le stade couvert…..

      7) De nouveaux affrontements entre communautés ethniques et policiers surviennent. Une commission d’enquête présidée par Madame Claudette Carbonneau est institué. Les policiers sont sévèrement blâmés pour insensibilité à la réalité interculturelle de Montréal. La commission propose de désarmer les policiers.

      8) Tous les nouveaux postes à la ville de Montréal seront octroyés à des groupes d’équité. Des critères tels la couleur de la peau et la religion deviennent les principaux critères d’embauche au détriment des compétences et de l’expérience.

      9) Le gouvernement du Québec, lui même au bord de la faillite, devra encore une fois venir à la rescousse de Montréal, incapable de balancer son budget, notamment en raison des coûts de main d’œuvre prohibitifs et d’une productivité ultra déficiente. Les syndicats montent une campagne sans précédent pour conserver à perpétuité leurs acquis.

      10) L’exode des sièges sociaux se poursuit. Dollorama devient l’une des entreprises les plus en vue à Montréal.

      11) Les hôpitaux de la métropole débordent. On fait preuve de créativité et on invente les civières superposés afin de gagner de l’espace dans les corridors des hôpitaux.

      12) Une enquête publique sera instituée pour faire la lumière sur les dépassements de coûts au CHUM et au CUSM. Aucune accusation ne sera portée.

      13) L’UPAC est devenue permanente et siège dans l’édifice de la SQ, rue Parthenais. En 2024, malgré toutes les histoires de malversations entendues, aucun politicien n’aura été accusé au criminel et aucun n’aura fait de la prison. La corruption reprendra sous de nouveaux stratagèmes et l’UPAC sera impuissante, confirmant ainsi la prétention de Gilles Vaillancourt qu’un nouveau système est déjà en place.

      14) Montréal fait la manchette sur tous les réseaux de TV du monde. Un véhicule lourd transportant des matières inflammables s’est enfoncé dans un cratère de la Rue Ste-Catherine provoqué par l’effondrement d’une dalle de béton souterraine. La véhicule prend feu et déclenche une explosion géante. Des dizaines de passants sont tués et des centaines d’autres blessés.

      15) Des guerres inter-ethniques éclatent entre jeunes noirs et jeunes arabes. Montréal devient de plus en plus comme Paris et Londres. Les policiers refusent d’intervenir dans les quartiers touchés. Une nouvelle commission Bouchard-Taylor présidé par Justin Trudeau et Mélanie Joly est institué pour tenter de calmer les esprits.

      16) Guy A. Lepage y va de son réquisitoire annuel pour une société de gauche et solidaire lors du party annuel de la St-Jean au Parc Maisonneuve. Makka Kotto devient la co-animateur pour tenter d’attirer les communautés ethniques. Le rap et le hip-hop sont de plus en plus à l’honneur. Françoise David et Manon Massé feront des discours d’inclusion et de générosité sociale.

      17) Le Gouvernement du Québec débloque une enveloppe de 5 milliards de dollars pour la construction de logement sociaux à Montréal et de subventions aux organismes de charité.

      18) Jacques L. Ménard avec des gens du Boston Consulting Group et autres consultants tels KPMG, McKinsey Consulting et autres, sera mandaté par la ville de Montréal et le Gouvernement du Québec pour écrire un nouveau rapport pour identifier des pistes de solution pour la relance économique de Montréal. Le Gouvernement du Québec ne donnera pas suite au rapport étant donné la nature controversée de certaines propositions.

      19) L’Organisme de l’aviation civile internationale (OACI) annonce qu’elle transfère son siège social à Dubaï.

      20) Avec la bénédiction du gouvernement Québécois, la ville de Montréal, toujours à la recherche de nouveaux revenus pour financer ses dépenses croissantes, impose une taxe spéciale à tous les détendeurs de voiture dont l’adresse est à Montréal. Le gouvernement institue également un péage sur les ponts. L’exode vers les couronnes se poursuit de plus belle et les commerçants du centre-ville crient famine. L’administration Ferrandez/Khadir/Nadeau-Dubois se félicite d’avoir réussi à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 15% à Montréal.

    • @dcsavard

      «Paul Journet qui vient remplacer François Cardinal dans l’équipe éditoriale. Paul Journet a annoncé qu’il joignait l’équipe éditoriale au début de la semaine sur les réseaux sociaux.»

      En fait, Pascale Breton me remplacera. Paul Journet remplacera Mario Roy, qui prend sa retraite dans quelques jours.

      François Cardinal

    • J’essaie de voir Montréal dans 10 ans, je ferme les yeux et je ne vois rien. Mais j’entends parler, en anglais. Pour survivre à Montréal, il faudra savoir l’anglais. Donc si je veux survivre, je dois m’y mettre. Dans 10 ans, François Cardinal sera éditorialiste en chef ou plutôt editor in chief at The Gazette.

    • @fcardinal Concernant votre vision de Longueuil, je l’ai trouvé un peu décevante dans cette fiction! En tant que résident du Vieux-Longueuil, tout comme possiblement pour le Vieux St-Lambert, j’ai l’espoir que la densification actuelle autour du pôle du métro, si elle est bien amené, avec éventuellement le Pôle Roland-Therrien, aideront à revitaliser les rues commerciales comme St-Charles, en amenant plus de résidents dans le secteur! J’ai le droit de rêver autrement!

    • M. Cardinal,

      Une question qui porte partiellement sur ce billet, de même que le dernier sur l’exposition au Complexe Desjardins: intrigué par votre billet, je m’y suis rendu et j’ai découvert la maquette du Stade olympique avec toit rétractable du groupe Delaney. Bien qu’il semble assez intéressant, je n’ai humblement pas les qualifications pour évaluer la faisabilité autant technique que financière (ou la volonté politique) d’un tel projet.

      Prévoyez-vous éventuellement traiter de cette piste de solution (que je ne crois pas que vous ayiez mentionnée dans votre billet)? Les gens de Delaney ont également glissé un mot par rapport à certains investisseurs privés qui étaient intéressés à acheter le stade au gouvernement et à implanter le toit rétractable. Compte tenu des répercussions variées que pourraient avoir un stade à nouveau fonctionnel sur le quartier et la scène artistique et sportive de Montréal, on aimerait bien avoir votre avis!

      Merci

    • @jeffmo

      «Concernant votre vision de Longueuil, je l’ai trouvé un peu décevante dans cette fiction!»

      Je comprends. Mais bien franchement, dans l’état, je ne vois pas comment le développement autour du métro aidera celui du Vieux. Il n’y a aucune synergie entre les deux secteurs qui, en outre, sont trop éloignés pour les piétons. Reste le BIXI, mais il me semble peu utilisé à Longueuil…

      Cela dit, ce n’est pas «ma vision de Longueuil». Je trouve franchement intéressante la densification du pôle Roland-Therrien, et j’espère bien que cela pourra se faire ne parallèle du développement du Vieux-Longueuil (il me semble que la véritable concurrence du Vieux-Longueuil vient d’ailleurs davantage de Boucherville avec ses nouveaux aménagements commerciaux…).

      François Cardinal

    • @roger.motte

      «j’ai découvert la maquette du Stade olympique avec toit rétractable du groupe Delaney. Prévoyez-vous éventuellement traiter de cette piste de solution?»

      Je l’ai fait dans le passé, à quelques reprises. Le concept de M. delaney est celui qu’a repris le consortium EllisDon Dessau. J’en parle ici, de manière positive:
      http://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/francois-cardinal/201009/20/01-4317286-boucher-le-trou-a-jamais.php

      François Cardinal

    • Il est clair que dans l’état actuel des choses, la connectivité avec St-Charles n’est pas très bonne dans le secteur du métro. Bien que je le marche souvent ou que je prenne le Bixi, ce n’est pas le réflexe de tous et l’accès est franchement compliqué. Il reste qu’en séparant l’accès au Pont de celui du métro, en refaisant éventuellement la rue St-Charles avec espérons le une piste cyclable digne de ce nom sur le viaduc, avec le futur théâtre de la ville qui pourra amener des gens à manger sur St-Charles avant un spectacle, j’ose espérer! Et un éventuel SRB (ou à tout le moins des voies réservées) ou tramway dans l’axe Taschereau pour rejoindre le secteur du métro devrait normalement être une priorité pour la Rive-Sud, en s’assurant de justement faciliter l’accès au Vieux-Longueuil. Et le Pôle Roland-Therrien aura fort à voir dans la revitalisation de St-Charles, c’est vrai. Concernant Boucherville, un pôle commercial intéressant s’installe, avec une offre de plus en plus grande, le problème, c’est qu’ils poursuivent en parallèle l’étalement urbaine sur des belles terres agricoles et dans la ceinture verte, terre de la rainette, pour construire des McManoir avec des gros SUV et des gros garages. On ne voit rarement que du positif dans une ville.

    • Il y a vraiment des gens dans les commentaires qui s’amusent avec des scénarios catastrophes aussi grossiers? Ça ne fait pas particulièrement rire, tant qu’à moi…

      À Montréal, il se passe du bien et du moins bien. Ça va continuer comme ça. Les Montréalais ont toujours réalisé de beaux projets en bout de ligne, même si le gouvernement ne suit pas nécessairement.

      Le fait qu’en ce moment on s’interroge sérieusement sur le statut de la métropole, sa gouvernance et son économie est bon signe. Nous ne sommes plus dans l’indifférence des dernières années.

      Pour les dix prochaines années, ce serait surtout intéressant de voir de gros projets en transport se réaliser. Du bon transport en commun lourd, ce serait le meilleur projet commun qu’on pourrait avoir, et améliorer la mobilité dans la région. Les quartiers ont tendance à s’améliorer à une échelle locale avec le temps, le défi n’est pas là, tant qu’à moi.

      L’autre défi sera de contenir l’étalement urbain. Nous n’avons pas les moyens de s’étendre à l’infini. Mais difficile de contraindre le choix des gens, même si ce “choix” est hautement subventionné…

    • Montréal Coderre veut ouvrir certains bars jusqu’à six heures du matin. Et les autres bars? Et l’équité? Coderre me déçoit.

    • @beaufran 13h51

      Vous écrivez: “J’essaie de voir Montréal dans 10 ans, je ferme les yeux et je ne vois rien. Mais j’entends parler, en anglais. Pour survivre à Montréal, il faudra savoir l’anglais. Donc si je veux survivre, je dois m’y mettre. Dans 10 ans, François Cardinal sera éditorialiste en chef ou plutôt editor in chief at The Gazette.”

      Pour survivre n’importe où il faut savoir l’anglais, à moins d’être commis dans une commission scolaire du Lac-Saint-Jean.

    • En 2024? Aucun astrologue, prophète ou visionnaire ne peut prévoir ça. Mais, à vue de nez, ça s’annonce mal. Les inégalités sociales vont augmenter et les crimes liés à la pauvreté aussi, évidemment. Et pas seulement à Montréal.

    • @boblerebob,

      bien que mon propos soit sarcastique, ça ne m’amuse pas non plus. Ça fait au moins un an que j’évite à tout prix l’échangeur Turcot et le pont Champlain. Ces deux infrastructures délabrées me font réellement peur et je n’ai pas trop confiance dans le ton rassurant du MTQ ou du gouvernement du Canada dans le cas de Champlain. Et avouez que ces deux dossiers traînent dangereusement en longeur. Ce n’est pas d’hier que l’on sait pertinemment que le pont Champlain est dangereux et qu’on l’ait truffé de détecteurs pour suivre sa dynamique en temps réel 24/7 ne change pas grand chose au fait qu’il suffit de presque rien pour qu’un accident catastrophique s’y produise.

      @lukos,

      je pense que ça se justifie très bien de limiter l’ouverture des bars jusqu’à six heures à certains bars bien localisés pendant une phase de projet pilote. Je pense que ces impératifs sont dictés par le SPVM qui doit vouloir restreindre les endroits où potentiellement il devra intervenir pour des histoires de bars. Permettre à tous les bars de participer au pilote risquerait de prendre en défaut le SPVM qui ne peut être partout à la fois. C’est l’idée de mener un pilote. C’est plate pour les autres tenanciers de bars et je comprend bien leur frustration, mais franchement, je ne vois pas trop comment le SPVM pourrait gérer ça dans les limites raisonnables de son budget si le pilote était ouvert à tous les bars de la ville.

    • @sebastien24 13h29 J’ai ri, mais jaune, en lisant votre commentaire. Je ne suis pas optimiste en ce qui regarde le futur de notre société et celui de notre civilisation. Je serai heureux si je fais erreur.

    • @Friz2 18h30 “Pour survivre n’importe où il faut savoir l’anglais, à moins d’être commis dans une commission scolaire du Lac-Saint-Jean.” Chose certaine, l’avenir francophone de Montréal s’annonce mal. L’anglais est la lingua franca de notre siècle mondialisé. Si la mondialisation doit aboutir à la disparition graduelle des autres langues, et donc de grands pans des autres cultures, ce sera une perte pour la richesse culturelle. Mais, qui sait, peut-être une chance de survie pour l’humanité dans un gouvernement mondial. Vous et moi ne serons plus ici à cette époque.

    • @dcsavard 18h44 “Ça fait au moins un an que j’évite à tout prix l’échangeur Turcot et le pont Champlain.” J’ai une soeur qui fait ça toutes les semaines pour aller à sa résidence des Laurentides. C’est comme jouer à la loterie, mais dans le mauvais sens. Ceux qui le font ont-ils vraiment le choix?

    • François Cardinal for Mayor in 2024. :-)
      Je vous apprécie beaucoup. Étant citoyen de Montréal depuis plus de 50 ans, j’ai malheureusement une vision plus pessimiste que la vôtre.
      Montréal étant dépendant du Québec, le compte de banque est vide.
      Aussi vide que la vision et les nids de poule.

    • @ vieuxbouc «Ville anglophone a 90%»
      = = =

      Ce matin nous sommes allés voir notre filleul qui jouait 2 matchs de soccer dans un centre sportif de Côte-des-Neiges. École St-Pascal-Baylon vs école Félix Leclerc puis École St-Pascal-Baylon vs école Simone Monet.

      Les jeunes de 12-13 ans sont là à attendre que le coach arrive. Ils s’amusent se racontent des blagues, demandent pourquoi l’instructeur n’arrive pas alors qu’ils y sont depuis 8h30, etc. Ils sont d’Algérie, de Chine, de Turquie, du Guatemala, de l’Afghanistan, de Roumanie, name it. Tous, sans exception, se parlent non seulement en français mais dans un très bon français. Ils auraient beau jeu de se parler en anglais, ils ne sont pas à l’école et c’est samedi… Leurs parents baragouinent le français ou le parlent bien selon leur lieu de provenance et le nombre d’années passées ici.

      Je fais la remarque suivante à mon conjoint: «C’est incroyable comme ils parlent facilement le français. Dire qu’il y a du monde qui ne connaissent pas vraiment Montréal et qui croient que ces enfants se parlent anglais entre eux dès qu’ils en ont la chance.»

    • - Tous les autoroutes sont réservés aux tramways, autobus et véhicules d’urgence
      - Il y a des péages à tous les ponts de l’ile:
      - Les voitures électriques paient une somme dérisoire aux péages
      - Les voitures à essence paient une somme forte aux péages
      - Les rails (passages à niveau autant que lignes de tram) sont bannis des routes
      - Les cimetières du Mont Royal sont déménagés au loin pour faire place au Parc
      - Le chemin Camilien Houde devient une voie cyclable accessible aux trolleybus aussi.
      - On prolonge la ligne jaune sous le Mont Royal. Station sous le Mont et lien Outremont.
      - La station sous le Mont débouche directement dans le chalet de la Montagne
      - Le centre ville de Montréal est sillonné par un réseau de taxis robots comme à Heathrow
      - Idem pour celui de Laval, avec route réservée de taxi robot entre les deux centre villes
      - La liaison ferroviaire Montréal-Mirabel est enfin réalisée
      - On déménage l’aéroport Trudeau à Mirabel. Dorval devient un parc et un développement

    • SVP, ne faites pas en sorte que plus personne de l’extérieur n’aura envie d’aller à Montréal…

      Il faut déjà avoir peu de choses à faire dans sa vie pour avoir assez de temps à perdre pour aller à Montréal, n’en ajoutez pas!

      Je ne sais pas comment les Montréalais font pour perdre autant de temps… Moi, j’ai autre chose à faire que ça!

    • danb

      Il y a quelques centaines de jobs a 1 000 000 $ par année à Montréal. Ailleurs au Québec?

      Je ne sais pas pourquoi quelqu’un perdrait son temps ailleurs qu’ici.

      Cheers.

    • @cadet.rouselle,

      vous avez volé quelle banque et vous faites affaire avec qui pour réaliser tout ça en 10 ans? Ça doit bien faire 20 ans qu’il est question de prolonger la ligne bleue à Anjou. Pourquoi prolonger la ligne jaune sous le mont Royal pour la faire aboutir dans Outremont, je ne vois pas du tout quelle priorité de transport ça comble. Outremont est très bien déservie par les TEC, il n’y a pas de tours à bureaux où les gens de Longueuil auraient besoin de venir travailler et les gens d’Outremont ne travaillent pas à Longueuil.

      Pourquoi déménager les cimetières? Les gens viennent s’y promener tous les jours. Il y a des joggeurs, des marcheurs, etc. C’est boisé, il y a des bancs à certains endroits. Pourquoi les gens ne pourraient-ils plus venir visiter la tombe de leurs proches? Pourquoi ce vieux Chinois qui vient fleurir la tombe de sa femme tous les vendredi en prenant l’autobus numéro 11 en attendant de l’accompagner devrait-il cesser d’aller fleurir la tombe de sa femme parce qu’elle serait déplacée en banlieue ou je ne sais trop où loin des vivants? Encore ici, je ne comprends pas trop l’objectif d’un tel déménagement.

      Pourquoi un véhicule à essence paierait plus cher le péage qu’un véhicule électrique? Il paie déjà plus parce qu’il paie des taxes importantes sur l’essence que l’utilisateur d’un véhicule électrique. Pour l’usage du pont ou de la voie, son usage est identique. Vous ne pourrez jamais convaincre quiconque d’une telle mesure en 10 ans.

    • @sebastien24 – En passant, l’UPAC n’aura pas à devenir permanente dans le futur. Son nom le dit: Unité permanente anti corruption, donc elle est déjà permanente.

    • Bixi sera en déficit.

    • En 2024… les Québécois, qu’ils soient de Montréal où d’ailleurs,
      feront encore partie des privilégiés *gras durs* de la planète
      et seront toujours les champions toutes catégories du chialage,
      du nombrilisme, de l’auto-dépréciation et du syndrome
      *C’est pas de ma faute, c’est les autres*…!!

    • @sebastien24 Très bel effort. J’ai bien aimé me promener dans votre folle imagination.

    • Quel bel exercice, M. Cardinal !

      Dans 10 ans, la tendance nord-américaine qu’on observe aujourd’hui de repeuplement des quartiers centraux sera bien amorcé, et avec l’aide du PMAD, les couronnes nord et sud auront arrête leur étalement sans fin et se seront densifiés à l’aide des terrains vacants existants.

      En 2024, seulement une poignée de stations se sont rajoutées au métro de Montréal, mais avec la grande popularité des nouveaux trolleys, des performants SRB et la nouvelle ligne de tramway récemment inaugurée, le gouvernement n’a pas d’autre choix que de songer à augmenter la capacité du système para une nouvelle ligne de métro. Horizon 2034.

      Montréal et la Rive-sud se sont rapprochées du fleuve ces dix dernières années, alors la STGM (Société de transport du Grand Montréal) met en place deux navettes fluviales en projet-pilote pour 2024. Celles-ci seront synchronisées à de lignes de trolley ou des autobus articulés.

      Griffintown est devenu un quartier avec une bonne offre commerciale complémentaire au centre-ville. Mais à part la promenade près du Canal et certaines événements ponctuels pendant l’été, le quartier ne pas très visité par les montréalais autres que ceux qu’y résident. Mais les griffintowner se croient le Meatpacking district de Montréal.

      La Molson a déménagé dans l’est, ce qui donne lieu à un quartier mixte à vocation récréative entre le Vieux Montréal, le quartier des anciens terrains de Radio-Canada (en construction) et la future Entréé Maritime (début des travaux 2027).

      Le centre-ville de Laval est une source de controverse en soi. Pour certains, c’est juste un ensemble de tours à condos et commerciales, mais pour d’autres, il devient un milieu de vie intéressant et ils demandent des mesures d’apaisement de circulation, des écoles et des parcs. La STGM a mis en place 3 lignes nord-sud de SRB à haut débit pour rélier l’île Jésus à Montréal, et ce, puisque la capacité du métro a été atteinte et dépassée depuis 2018.

      Le départ des familles francophones de Montréal vers la banlieue s’est décéléré, mais le phénomène est bien présent. La situation du français de Montréal est toujours délicate. Les ménages dont la langue à la naissance est le français est en chute libre, de même que pour l’anglais. Par contre, le nombre de personnes pouvant lire, écrire et s’exprimer en français a augmenté a des niveaux records, de même que le bilinguisme et le trilinguisme. Pour certains, c’est la catastrophe, un pas vers l’assimilation. Pour d’autres comme @montrealaise et un serviteur, un allophone qui vit en français, c’est une victoire pour le fait français en Amérique.

      Du côté politique, Denis Coderre s’est fait réélire en 2017, mais les montréalais ont voté massivement pour les conseillers et maires d’arrondissement de Projet Montréal. Alors, le conseil de ville et dominé par cette formation politique, et on assiste depuis à une projetmontréalisation de Denis Coderre, qui ne se fait pas sans heurts, mais qui fait avancer les projets pour le bénéfice des montréalais et montréalaises.

      J’espère que vous aimez mes prédictions. Si non, ce n’est pas grave, c’est juste de la fiction avec un petit brin de réalité.

      Pour ceux qui voient le futur de Montréal si noir, je suis vraiment désolé pour vous, j’admire que vous pouviez vous lever à chaque matin et faire votre petite vie en étant certains que notre sort ne va qu’en s’empirant.

      À moins que ce ne soit pas le cas puisque vous n’habitiez pas à Montréal, alors, votre commentaire vaut ce que ça vaut.

    • @sebastien24 09h37
      les choses ne vont pas bien, mais pas besoin d’en inventer. D’où sortez-vous votre plus de 50% de décrocheurs? Ça serait plutôt 21%. Autre statistique: 75% des moins de 20 ans avaient obtenu un diplôme ou une qualification en 2011. En 1971, avant la “tiers-mondisation” de Montréal, c’était 44 %.

    • @montréalaise……..Je veux bien mais la question n’est pas de savoir aujourd’hui, mais dans dix ans, il y a dix ans je demeurais encore à Montréal y étant né, et quelle différence en dix ans, à l’époque je pouvais me faire servir en français un peu partout, aujourd’hui pratiquement impossible d’y avoir ce même accès en français, donc dans dix ans qu,est que ce sera, voilà la question posée.

    • LOL ben oui , ca fait combien de temps qu’on parle de la reafectation de blue-bonnet : 30 ans , combien de plans pour cette reaffectation : au moins 3 , et hiers quand je suis passe devant toujours le meme hyppodrome en etat de decrepitude avance , donc les annonces pour montreal dans x annness : LOL la meilleur blague de la journee , a part depenser des millions pour des pousseux de crayons je ne crois pas que grand chose va se paser

      T. Bombal

    • @vieuxbouc

      le sentiment est partage , si je sort de MTL pour depenser de l’argent je passe par Pierre Eliot Trudeau ( lol pas une blague ) tant que le montreal bashing et l’anglo bashing du quebec existera vous pouvez rever de me voir depenser de l’argent sur les rives nord ou sud ou ailleur au Qc

    • En ce qui concerne la gestion, M. Coderre ira dans la diminution des effectifs qui seront assumés en partie par le privé.
      Il y aura encore des nids de poule partout encore, pcq tout a été laissé abandonné depuis les dernières vingt années.
      Montréal sera devenu majoritairement allophone-anglophone.

    • @sebastien24 09h37
      D’où sortez-vous que 20% de l’ouest de l’île a eu besoin de banque alimentaire? Ridicule! Partage Action prétend que 20% a fait appel à un organisme d’entraide (vous n’êtes pas obligé de les croire sur parole). Ça inclut un paquet d’affaires, comme des maisons de jeunes, de l’assistance pour des gens qui souffrent de cancer, d’autisme, de boulimie, d’arthrite, de handicap intellectuel, d’agressions sexuelles, du soutien éducatif, les grands frères, de la voile adaptée, etc

    • Après 9 ans à Montréal, je viens tout récemment d’accepter une offre d’emploi à Dubai.
      Il faut dire que Montréal est 100 fois plus intéressante que Dubai, elle me manque vachement, sauf que j’arrive pas à comprendre cette négativité ambiante et dominante et persistante dans le discours des montréalais et des québécois…c’est maladif…c’est du Self-Bashing continu!!!

    • @ benoitxvi 12h55

      Effectivement, les services offerts par Partage Action sont multiples. Ils ont dit suite à leur campagne de financement que 20 % de la population de l’ouest de l’île avait fait appel à une banque alimentaire au cours de la dernière année, sans toutefois faire la ventilation des services offerts. Voici quelques affirmations tirées du site web de Partage Action :

      «Un résident de l’Ouest-de-l’Île sur cinq fait appel à un organisme d’entraide local chaque année.» Cela inclut toute sorte de service. Mais on devrait s’entendre que quand n fait affaire avec un organisme comme Action Partage, c’est que nos ressources sont très limitées.

      •Il existe de nombreux foyers de pauvreté dans l’Ouest-de-l’Île. Le rapport le plus récent (2004) sur la pauvreté élaboré par la CRE (Conférence régionale des élus) ainsi que le rapport du Sommet de Montréal, démontrent que :
      •14,7 % de la population desservie par le CLSC Pierrefonds (Pierrefonds, Sainte-Geneviève, Dollard-des-Ormeaux, Roxboro et l’Île-Bizard) vit sous le seuil de la pauvreté ;
      •8,4 % de la population desservie par le CLSC Lac Saint-Louis vit sous le seuil de la pauvreté ;
      • le revenu annuel moyen d’une famille défavorisée vivant dans le secteur Cloverdale de Pierrefonds est de 12 000 $ ;
      •45 % de la population de Sainte-Geneviève est constituée de familles monoparentales considérées comme très vulnérables. Vingt-sept pour cent de la population de Sainte-Geneviève vit sous le seuil de la pauvreté ;

      Tiré de la version anglaise du site :

      Another Side to the West Island. The following social indicators are important in order to understand the existence of many of the West Island Community groups:
      1.Although the percentage (12.5%) of West Island residents living below poverty is lower than Greater Montreal’s average of 23%, there are pockets of poverty that dispel the myth that everyone is living a well-to-do lifestyle. These are among the poorest parts of the island of Montreal.

      http://www.partageaction.ca/fra/page/stats-facts

      Ça c’est le portrait du West Island et ça ne couvre même pas St-Laurent qui est généralement très pauvre. Je souligne aussi que les données citées datent de 2004 pour la plupart selon un rapport de la Conférence des élus. Imaginez ce que c’est 10 ans plus tard. Dans le Grand Montréal, c’est 23 % qui vit sous le seuil de pauvreté. À combien ça monte une fois qu’on a exclu les enclaves de richesse comme Outremont, Westmount, VMR, Hampstead, Laval sur le Lac, St-Lambert, St-Bruno ? J’aime autant mieux ne pas y penser.

      Il rentre à chaque année 50,000 immigrants au Québec en plus de plusieurs milliers de réfugiés. C’est triste à dire, mais ces gens ne proviennent pas de pays riches comme l’Allemagne, la Suède, l’Autriche, la Norvège ou Singapore. Ils proviennent de pays du tiers monde. Voila des gens qui en bonne partie viennent nous appauvrir d’année en année malgré leur bonne volonté. Cette immigration n’a aucun effet significatif sur l’inversement de la courbe démographique, mais en a un particulièrement évident sur les dépenses sociales, notamment en santé. Bref, on importe des pauvres qui s’additionnent aux pauvres déjà en place. Je n’ai jamais compris la logique économique de faire venir 50,000 immigrants quand le taux de chômage est à presque 10% et doit frôler le 20% si on additionne tous les BS. Puisque aucun parti politique ne propose de réduire drastiquement les seuils d’immigration, l’effet cumulé de la pauvreté ne pourra qu’aller en empirant parce que nous n’avons pas d’emplois de qualité en nombre suffisant à offrir à nos nouveaux concitoyens.

    • Une suggestion lecture intéressante de futurologie :
      Liars and Outliers: Enabling the Trust That Society Needs to Thrive (Bruce Schneier)

      Porte sur la sécurité et les mesures de surveillances. Selon moi, l’enjeu principal des années actuelles et à venir. Le mec est extraordinairement compétent dans son domaine et offre une vision positive de l’avenir.

    • Durant les prochains 2 ans, un essoufflement sensible dans le marché des condos forcera les promoteurs à se repositionner. La ville centre aura un rôle primordial à jouer.

      En effet, après avoir développé le potentiel brut de plusieurs quartiers en changement (Griffintown, le Centre-Ville, Pointe-St-Charles, Hochelaga, Villeray, etc), la ville centre en concert avec les arrondissements, mettrons en valeur le caractère de chacun des coins de la ville: foires alimentaires, festival de rue, mise à jour des parcs, rénovation d’écoles, pistes cyclables, programmes de trottoirs verts, agriculture urbaine. Une brochette de petits projets. Tout cela se réalisera avec l’aide de montages financier mixtes, impliquant de plus en plus le privé ainsi qu’une tarification des usages. Cette initiative sera fortement influencée par le gouvernement Couillard. Les parcs seront des cours d’écoles le jour, alors que les écoles seront ”rentabilisées” par des activités communautaires en soirées.

      Cela préparera évidement une deuxième phase de développement urbain basé sur l’immobilier résidentiel. Une nouvelle vague d’achat massif débutera vers 2020. Pour éviter de saturer le marché, les promoteurs devrons diversifier leur offre pour atteindre un public plus large. On verra donc le retour de la construction de plex à Montréal. Le succès architectural de ce programme reposera sur la flexibilité des règles urbanistiques et sur la diversification des façades.

      Avec sa qualité de vie renfoncée et ses infrastructures auto-financées, l’immobilier montréalais plaira d’avantage aux familles qui quitteront moins pour la banlieue.

      Mon portrait a du bon et du moins bon, mais je crois qu’il est souhaitable.

      Francis Huneault

    • S.V.P. Téléphérique!!!

    • Depuis 2016, on construit une station de métro aux 2 ans et 3 km de SBR par année. Depuis 2020, les travaux se font dans les délais et selon les coûts prévus car l’expertise de conception, de surveillance et de construction a été développée et se maintient.

      Devant ces résultats, le gouvernement du Québec songe enfin à planifier ses travaux de rénovation et de construction des infrastructure sur 20 ans et non en fonction des élections et des urgences.

    • @ vieuxbouc ”Je veux bien mais la question n’est pas de savoir aujourd’hui, mais dans dix ans”
      . . .

      Dans ce sens, vous avez raison.

      Nous devons continuer de répandre le français, de le faire aimer en nous faisant aimer. Ça passe par là aussi l’acquisition d’une langue: aimer, connaître, apprécier, respecter celui avec qui on échange. Dans les deux sens.

      L’amour est plus fort que la police :)

    • @ francisk 14h54
      Un rare point de vue tout à la fois sérieux, nuancé et raisonnablement optimiste. Rafraîchissant et tellement différent du négativisme auto-destructeur régnant sur ce blogue. Je me demande toutefois comment pourrait se réaliser votre deuxième paragraphe sachant que l’implication communautaire ne figure pas en tête de liste des priorités de la mairie ou du gouvernement libéral.
      Je viens de lire votre dernier commentaire du précédent billet (26 avril 9h50). Je prends note de vos observations avec humilité. Je suis le premier à admettre que j’ai encore tout à apprendre dans bien des domaines.

    • @sebastien24 14h03

      Je ne veux pas étirer indûment le débat, mais vous pouvez citer telle ou telle stat qui identifie une poche de bas revenus ici ou là, ça n’a rien à voir avec 20% de l’ouest de l’île qui est à la soupe populaire, ou 50% de décrocheurs à Montréal.

      Là où je suis d’accord avec vous, c’est que la politique actuelle d’immigration semble totalement irrationnelle. Les stats montrent que les taux d’aide sociale et de chômage chez les immigrants sont 2-3 fois plus élevés que chez ceux nés au pays, et que l’écart reste marqué même après 10 ans. Quand on a déjà 7-8% de chômeurs 4 ans après la fin officielle de la dernière récession… Si on continue à recevoir 50000 immigrants pendant 10 ans, en immense majorité à Montréal, c’est sûr que ça va plomber Montréal 2024.

    • Le téléphérique, plutot que de défigurer le Mont-Royal, je le mettrais au-dessus du fleuve. En fait, j’en mettrais plusieurs.
      La lutte au trou de beigne aura commencé trop tard en 2024. Ca sera difficile à contrecarrer. Si on arrive pas à instaurer des SRB plus rapidement, le transport vers le centre-ville sera intenable. Les compagnies n’attendront pas aussi longtemps. Ils vont ouvrir des bureaux en périphérie pour ne pas perdre leurs employés.

    • @A Talon

      En toute franchise, je dois vous avouez que je ne suis pas en mesure de répondre à votre question avec mon assurance habituelle. C’est d’avantage un souhait qu’une prédiction. Il est vrai que ce que j’avance puisse sembler paradoxal: des projets privés pour répondre à des usages communautaires.

      Dois-je par contre rappeler que le maire Coderre se targue depuis des années d’être un homme de proximité, un homme près des gens. De plus, le premier ministre Couillard a prêté le serment d’Hippocrate, jurant du même coup d’être à l’écoute des besoins d’autrui. En cela, j’avoue être idéaliste, mais j’espère que ces deux hommes saisiront la balle au bon et prouveront par l’action que ce qu’ils ont dit par le passé n’était pas paroles creuses.

      Francis Huneault

    • @Antoine_Murr: Félicitations pour votre nouvel emploi à l’étranger. Vivre dans une ville moderne et aux belles infrastructures, ça fera changement! ;-)

    • En espérant qu’en 2024, les policiers ne donneront pas de tickets stupides aux cyclistes qui passent sur les trottoirs pour éviter les tunnels mortels encore une fois aujourd’hui.
      Ou, au moins, qu’il y a ait des alternatives à ces tunnels de la mort.
      Ou bien que les voitures aient des radars pour les forcer à freiner quand il y a des piétons/cyclistes/obstacles devant eux. Ca va peut-être leur entrer dans le crâne que c’est la voiture qui est dangereuse.

    • Est-ce que Montréal existera encore en 2024?

      Étant une des grande villes de l’Amérique du Nord, on se prendra probablement une ou même plusieurs ogives nucléaires russes pendant la 3e GM… soit probablement avant la fin de 2014.

    • Il est à quel endroit le travail des graphistes ?

      J’ai vu une copie d’écran de carte générale sur un iPad mais pas besoins d’être graphiste pour faire ça.

      J’ai manqué quelque chose ?

      PS: idem sur LaPresse +

      Si y’a un truc, je l’ai pas vu ! Laissez-moi savoir !

    • @ gl000001
      «En espérant qu’en 2024, les policiers ne donneront pas de tickets stupides aux cyclistes qui passent sur les trottoirs pour éviter les tunnels mortels encore une fois aujourd’hui.
      Ou, au moins, qu’il y a ait des alternatives à ces tunnels de la mort.»

      Mon commentaire ne parle pas du cas spécifique de ce matin, j’ignore pourquoi la dame a emprunté CE trajet dangereux. Je ne pense pas non plus qu’il y ait un trottoir à cet endroit pour éviter le tunnel.

      De façon générale, disons qu’il y a deux alternatives à la rue St-Denis. Les pistes cyclables de la rue Boyer et de la rue Clark tout proche. On voit beaucoup de cyclistes prendre St-Denis pourtant.

    • @Colisuspect

      «Il est à quel endroit le travail des graphistes ?»

      Sur la version tablette de La Presse+ vous trouverez la carte, mais aussi une façon dynamique de lire chacun des 10 items à même l’image.

      François Cardinal

    • @gl,
      ce sont les attitudes et/ou les comportements qui sont dangereux, si les bicycletes seront acceptées sur les trottoirs, mon prochain achat en ligne sera un batton téléscopique.

    • Mr. Cardinal, désolé pour la question hors sujet, que devient votre collegue (ex. collegue?) Fabrice de Pierrebourg. Ses enquetes etaient assez percutante. Son dernier article est en date du 21 décembre. Merci.

    • @romanianhero

      «que devient votre collegue (ex. collegue?) Fabrice de Pierrebourg.»

      Un excellent journaliste, en effet. Il est en congé pour travailler sur des projets personnels.

      François Cardinal

    • Contrairement à ce que j’ai écrit à 13h58*, il y a un trottoir pour éviter le tunnel mais les cyclistes doivent marcher à côté de leurs vélos ou ralentir. Il y a des poteaux de métal sur ce trottoir pour les y obliger.

      * Je ne pense pas non plus qu’il y ait un trottoir à cet endroit pour éviter le tunnel. 13h58

    • @benoitxvi 19h56, 27avril 19h56

      Vous écrivez: “Je ne veux pas étirer indûment le débat, mais vous pouvez citer telle ou telle stat qui identifie une poche de bas revenus ici ou là, ça n’a rien à voir avec 20% de l’ouest de l’île qui est à la soupe populaire, ou 50% de décrocheurs à Montréal.”

      Parlons-en de la soupe populaire. Ma femme possède de nombreux talents dont certains ne passeraient pas la censure de ce blogue, mais elle n’est pas forte en cuisine. Ça fait 40 ans qu’elle me fait manger la soupe aux légumes. Je lui ai souvent demandé me faire de la soupe du jour ou de la soupe populaire, mais elle ne semble pas comprendre de quoi je parle. J’anticipe le jour où je vais manger de la soupe populaire, que ce soit dans le West-Island ou dans le East-Island, peu m’importe.

    • @montréalaise,

      ne cherchez pas midi à quatorze heures. Le conducteur du camion est fautif, ben oui, c’est certain que le pauvre p’tit pit ne voulait tuer personne, mais s’il a frappé la cycliste c’est qu’il n’a pas non plus pris les mesures de sécurité obligatoires en s’assurant de doubler en laissant suffisamment de place à la cycliste. Autrement, c’est clair qu’il ne l’aurait pas frappée.

      A chaque accident c’est la même histoire, on cherche qu’est-ce qui pourrait bien être reproché au cycliste. Et l’autre, c’est le traumatisé de l’histoire qui devra porter son fardeau toute sa vie. Au moins, il a encore sa vie celui-là.

      Comme personne ne connaît la destination de la dame en question, venir dire qu’elle aurait dû passer par le rue Clarke est un peu exagéré, le détour est quand même important si, disons, sa destination était juste l’autre côté de ce viaduc ou encore à l’est du viaduc. Et même sans ça, pourquoi est-ce que traverser un viaduc devrait être dangereux pour un cycliste en zone urbaine? Il ne s’agit pas du tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine.

      Je suis en faveur de la méthode Hollandaise, ça va faire le niaisage: http://www.economist.com/blogs/democracyinamerica/2013/11/cycling-v-cars

      Surtout qu’au Québec, tuer un cycliste au volant c’est équivalent à écraser un raton laveur. L’automobiliste n’est jamais coupable de rien et s’en tire avec des bosses sur la carrosserie.

    • J’ai bien écrit à 13h58 ceci :

      «Mon commentaire ne parle pas du cas spécifique de ce matin, j’ignore pourquoi la dame a emprunté CE trajet dangereux»

      Ce qui veut dire que je ne blâme pas la cycliste de rien puisque je ne connais pas les circonstances exactes. Je dois même dire que cette mort m’affecte beaucoup, pour toutes sortes de raisons que je ne vais pas énumérer. C’est d’une grande tristesse.

      Selon des témoins, le BIXI et le fardier sont entrés en même temps dans le tunnel… alors qu’on sait que c’est large pour 2 automobiles sans trop de manoeuvre…

    • @ dcsavard

      Mon commentaire à 23h20 s’adresse à vous.

    • Men qu’il y a du monde négatif sur ce bloque..Montréal est un verre d’eau a moitié rempli…que l’on pourra repli encore plus …
      Apres avoir visité deux fois l’Exposition Montréal du futur avec ses nombreux projets (que plusieurs sont déjà en construction), avec l’administration Coderre qui a une vision de métropole, le gouvernement Libéral majoritaire, la signature de l’accord de libre échange du Canada avec l’Union Européenne, la reprise de l’écomomie américaine, le développement du Nord Québécois, le retour des Expos, le maintien de la Formule 1 pour un autre 10 ans, le re+développement du parc olympique, l’expansion du centre ville, les grues et gratte-ciels aux coins de rue (je travaille au centre-ville je sais de quoi je parle), les deux megahopitaux (CHUM et CUSM), les bars a 6 AM, la bouffe de rue, le Quartier des Spectacles et des festivaux,le développement du Parc Jean Drapeaux, les festivités et infrastructures du 375 anniversaire, le désir er réalisation qu’il faut faire une véritable expansion pour aéroport Trudeau (plus de vols directs), l’expansion du port de Montréal avec les terrains sorel/varrennes, etc je peux donc dire que je suis tres optimiste pour l’avenir Montréal…contrairement a des pessimistes éternels de ce bloque moi je vois un meilleur avenir pour la Métropole un période d’expansion tant au niveau écomomique, sociale que culturelle..aller voir le site de Montréal International les chiffres et les faits parle d’eux mêmes …http://www.montrealinternational.com/

    • @romanianhero
      Un autre qui avoue avec candeur en plein blogue, vouloir commettre des actes probablement criminels.
      Vous avez entendu là-dessus. Notre Maire veut changer la loi pour permettre les vélos sur les trottoirs dans ces tunnels et autres endroits dangereux !!! C’était juste logique. Il faudrait aussi qu’il interdise les “battons télescopiques” peu importe ce que c’est ;-)

    • @montrealaise,

      oui, d’accord.

      @gl000001,

      c’est quand même une grande première. Pour une fois le maire se sent concerné et agit. Je ne sais pas si nous allons finir par nous habituer à un maire qui fait quelque chose. En espérant que ce sera autre chose qu’un coup d’épée dans l’eau vu que la SAAQ et le MTQ devra être impliqué. Et il ne risque pas d’avoir la collaboration de Labeaume sur ce dossier-là pour mettre de la pression.

      Ça l’aurait retardé de combien de temps ce conducteur de camion-grue s’il avait laissé la cycliste passer le tunnel à 6h30 du matin? Un gros 20 secondes, 30 secondes? Tu vois une cycliste, tu es au volant d’un véhicule automobile ou pire d’un mastodonte et la seule chose qui compte pour toi c’est que la lumière est «varte» et que tu es dans ton droit? Tant qu’il n’y aura pas plus de conséquences que s’il avait écrasé un raton laveur, les mentalités ne changeront pas. On pourra construire toutes sortes de détours et passages pour cyclistes, ça ne changera rien au fait qu’un moment donné, les cyclistes doivent emprunter les routes et les automobilistes doivent changer leur façon de penser. Sinon, nous allons juste déplacer les accidents ailleurs.

      Est-ce que dans 10 ans les automobilistes seront enfin civilisés à Montréal?

    • @dcsavard
      Ca va prendre beaucoup d’éducation.
      Le changement va peut-être venir des compagnies qui vont beaucoup insister auprès de leurs chauffeurs. Mais ça va se faire pour les grosses compagnies qui ont le temps de penser un peu à leur impact social. Mais tous les plus petits livreurs qui ont peine à arriver … ça ne changera pas vite.

    • Pour se donner un second (ou un troisième…) souffle de vie, les montréalais ont voté par référendum de s’annexer à Québec.
      Régis Labeaume est devenu le nouveau maire de la ville fusionnée en promettant un monorail sur la 40.

    • @gl000001,

      oui si tout ça est laissé au bon vouloir. C’est pourquoi il faut une réforme du Code de la sécurité routière et un statut particulier aux piétons et cyclistes. Dans le cas qui nous préoccupe, le SPVM ne dépose évidemment aucune accusation contre le conducteur, ce serait à peu près impossible d’en déposer vue l’état de la loi. Il faudrait qu’il ait été saoul au volant ou ait eu une conduite démontrée dangereuse. Comme la démonstration de conduite dangereuse est probablement impossible par manque de témoins et que la loi ne reconnaît pas qu’un conducteur qui ne laisse pas de place ou ne prend pas de précautions à l’égard des piétons et cyclistes a une conduite dangereuse ça s’arrête-là. Même traitement qu’un raton laveur.

      La conduite dangereuse c’est rouler à trois fois la limite permise, c’est foncer partout intentionnellement, etc. Je serais curieux de savoir combien d’accusations de conduite dangereuse sont déposées chaque année dans l’ensemble du Québec et dans les régions urbaines. Ça doit pas être fort.

    • @dcsavard

      Le chauffeur a probablement pas vu du tout la cycliste. Malheureusement, il a dû être distrait avant de pénétrer dans le tunnel et quand il a regardé elle était devenue invisible.

      Il ya pas de place pour vraiment doubler à cet endroit pour un mastodonte comme cela à moins de le faire très tôt d,avance.

      Non il aurait fallu lui faire faire un arrêt complet avant qu’il pénètre dans le tunnel et qu’il reparte un coup que la cycliste soit sortie de l’ombre de l’autre côté.

      Buvait-il un café en même temps qu’il conduisait, le soleil l’a-t-il aveuglé ?

      Pour ma part, si j’étais cycliste et que j’empruntais la chaussée à cet endroit plutôt que le trottoir je regarderais et en svp trois ou quatre fois derrière moi avant de passer pour être sûr qu’une voiture s’en vient pas dans la voie de droite et je me déporterais un peu de l’extrême droite.

      Autrement dit ? Je ferais un stop ou un ralentissement marquer avant de pénétrer dans le tunnel. Et n’ayant pas de rétroviseur, je n’aurais pas le choix de me retourner la tète.

      Je regarde que personne s’en vient , je fais mon signal avec mon bras pour indiquer que je m’installe au presqu’au centre et je me met à pédaler le plus vite possible tout en criant : ” Caramba !!!! ”

    • Voir et être vu s’en assurer devrait être un impératif pour tout usager bien avant le Code de la sécurité routière. Pour les policiers, comme piéton je les vois très d,avance et mal cachés pour distribuer leurs contraventions…

      Ils sont très prévisibles.

      Mais on est rendu habitués à ce genre de police là depuis notamment la fusion des corps municipaux de police, les citoyens connaissent moins les agents alors qu’avant on en reconnaissait plusieurs.

      Alors la perte de contact avec les citoyens est de plus en plus grande et un peu partout. Même dans une grande ville, le contact pourrait être meilleur même avec beaucoup de monde.

    • @lecteur_curieux,

      d’après les photos, elle n’était pas sous le viaduc, mais à plusieurs mètre du viaduc dans la pente qui y mène. Elle n’était donc pas encore dans la zone sombre du viaduc. A part la distraction du conducteur ou peut-être évaluait-il que ça passait, je ne vois pas trop comment il ne l’aurait pas vue. S’il venait de Van Horne, il tournait à droite et ne pouvait pas ne pas l’avoir vue passer avant lui (sauf s’il était distrait) et s’il venait de St-Denis, bien elle était devant lui depuis un petit bout de temps. Et il ne pouvait pas venir de Rosemont parce que le virage à gauche est interdit à cet endroit.

    • @DC

      Pourquoi vous ne pouvez pas vous imaginer pendant une seule seconde que ça pourrait être la faute de la cycliste ?!?! surtout que les bixi sont souvent utilisé par des gens qui font du vrai velo… jamais !
      Dans le même ordre d’idées, rappelez-vous l’accident de l’année passée, Wellington et de le Montagne, un cycliste très expérimenté se fait rouler dessus par un fardier, la cause, il roulait entre les deux rangées de voitures, suicidaire et illégal.
      Je suis autant attristé par cette mort que n’importe qui d’autre, mais restons honnêtes avant tout !!

    • Suite à mon intervention d’hier…j’ai deux mots ….Think Big!
      Que pensez-vous si Montréal redevienne non seulement la Métropole du Canada mais une ville incontournable dans le monde qui rivaliser avec New York, Paris, Londres, Chicago, Tokyo et Shanghai?
      Je pense que nous possédons les atouts qui ont fait de nous la métropole du Canada pendant plus de 150 ans…maintenant que la question de la souveraineté du Québec va renvoyé aux oubliettes (bon débarras), le statut particulier de Montréal et la priorité axée sur l’économie par le nouveau gouvernement Libéral, l’administration Coderre qui semble proactive, la signature de l’accord de libre-échange avec l<union européen et la réalisation de nombreux projet risquent de propulser la métropole vers de nouveaux sommets…

      Pour redevenir la Métropole du Canada et plus il faudrait récupérer brique par brique quelques ingrédients :

      1) Commencer à y croire et arrêter avec ce pessimiste ambiant qui ne fait rien de constructif…La confiance et l’estime de soi c’est fondamental d’autant qu’il faut reconnaitre ses forces et cibler c’est faiblesses.
      2) Avoir un leadership et une vision à la tête de la ville qui va foncer afin de faire avancer les dossiers et prendre les bonnes décisions Jean Drapeau style! (Denis Coderre est un bon début. Enfin!)
      3) Avoir l’appui de Québec (le gouvernement Couillard est aussi un bon début).
      4) Reconnaitre en Montréal son caractère international, cosmopolite, interculturel, bilingue et la plaque tournante et trait d’union entre l’Europe et l’Amérique.
      5) Rebâtir et/ou prendre de l’expansion dans les secteurs qui fort la force de Montréal sur l’échiquier mondial; les grappes industrielles comme l’Aérospatiale, l’aéronautique, les sciences de la vie, la technologie informatique, les technologies vertes, les arts et la cultures, la mode, la créativité, les jeux vidéo, le cinéma, les télécommunications, les arts et effets visuels, la recherche et développement universitaire, la finance et les banques, les organisation internationales, etc…
      6) Exploiter de nouveaux secteurs/avenues comme la fabrication de voitures électriques, l’hébergement de données informatiques, énergie solaire, Jeux vidéo (hardware-console), production équipement informatique tel PC, tablettes ou téléphones intelligents etc.. devenir une Sillon Valley et/ou attirer une des nouvelles agences de l’ONU, un exploitant de Go kart pour le public sur la piste Gilles Villeneuve, une tour plus haute que la tour du CN (on peut changer la règlementation pour la hauteur.. The SKY IS THE LIMIT….)…ouvrir plus plages de baignades sur l’ile de Montréal…ou sur la bande de terre de la voie maritime du Saint Laurent…
      7) Permettre au Port de Montréal de prendre de l’expansion sur les deux rives du St-Laurent.
      8) Développer l’Aéroport Trudeau afin d’avoir beaucoup de vols directs internationaux (et rivaliser Toronto) vers des villes clés comme Pékin, Shanghai, Tokyo, Seoul, Beyrouth, San Francisco, Dubaï, Rio de Janeiro, Singapore, Le Cap, Sydney, etc…Si on offre des couts d’exploitation concurrentiels aux lignes aériennes on pourra attirer leur attention on pourrait aussi développent et bâtir des nouveaux terminaux. On pourrait aussi développer de nouvelle destination en Europe et l’Afrique car techniquement on est plus porche des vieux continents outre-Atlantique (1H20 de moins que Toronto) ça fait la différence pour les transporteurs… l’aéroport pourrait bâtir un véritable centre commercial, ouvert au public, à caractère international (produits importés) qui pourra générer des profits à l’ADM afin de pouvoir continuer à investir dans l’expansion de l’aérogare ainsi que la réduction des coûts d’exploitation. Sans oublier qu’il faut bâtir la navette ferroviaire Aérotrain qui fera le lien du l’aéroport au Centre-ville…Éventuellement on pourra songer à ressusciter l’aéroport Mirabel afin de l’ouvrir pour les vols de nuits (entre 1 Am et 6 Am) ou pour des vol low-cost comme Ryanair ou Easyjet.
      9) Investir dans le Stade Olympique afin d’attirer des évènements internationaux : bâtir le toit rigide mais rétractable proposé par Delaney technologies; si vous avez visité l’Exposition Montréal du Futur vous l’aurai vu cette proposition visionnaire à moindre cout qui est Superbe et en avance sur son temps…Le toit rigide mais rétractable ne se déchire par et servira comme véritable d’entrepôt aérien pour des modules qui seront descendu au sol selon les évènements; ils pourront descendre une piste de couse, un anneau de glace, un patinoire, un parc aquatique etc.. pour les activités sportives ou familiales ….On pourra aussi avoir un équipe de football NFL (devancer Toronto), obtenir les jeux olympique d’hiver (Montréal sera la seule ville au monde à avoir eu les jeux d’été comme hiver), jeux PANAM, Mondial soccer FIFA, compétitions d’athlétismes, jeux Commonwealth, jeux francophonie, équipe de basketball NBA (stade ou Centre Bell), etc…
      10) Faire revenir les Expos au stade olympique ou au centre-ville peu importe…selon la demande
      11) Avec le gouvernement du Québec, la Grappe Finance Montréal et la Caisse de dépôt on pourra rapatrier toute la bouse de Montréal afin de garder son autonomie et son siège social à Montréal.
      12) Attirer de nouveau et garder nos sièges sociaux; offrir un climat concurrent pour toutes entreprises qui possède son siège social dans le grand Montréal…cherche a récupéré la totalité des opérations clés de la Banque de Montréal, Air Canada, Banque Royale, Sunlife et Bell Canada à Montréal en plus d’attirer de nouveau sièges sociaux ou canadiens de compagnie Européennes/mondiales qui seront attirées par l’accord de libre-échange avec la Canada dont Montréal sera appelé à jouer un rôle central (Montréal international a fait un bon travail avec des compagnies) A ce libre ‘;ecange Canada-UE on pourra le combiner à l’accès à l’ALENA (Libre-échange Nord-américain).
      13) Rapprocher politiquement les 82 municipalités du grand Montréal afin de forme une véritable union municipale forte (le territoire) et réorganiser le pouvoir entre les arrondissements afin de faire le ménage dans qui fait quoi (ville centre/arrondissements)
      14) Travailler de concert avec le gouvernement du Canada et Québec afin d’attirer plus d’immigrants (La population); main d’œuvre qualifiée.
      15) Travailler avec le Gouvernement fédéral afin d’avoir un nouveau pont Champlain emblématique qui sera un sorte de monument symbole pour Montréal dans le monde
      16) Bâtir un grand parc aquatique intérieur au centre-ville (ou proche) afin de donner un centre récréotouristique à la population beau temps/mauvais temps (piscines, glissades d’eau, spas plage intérieure comme Jay Peak , West Edmonton Mall, Lake George ou Berlin); je ne comprends pas pourquoi avec nos long hivers personne n’a jamais pensé à cette idée qui pourrait être à la fois un attrait touristique, amusante, divertissante, familiale et très rentable.
      17) ETC.. vos suggestions sont les bienvenus !

    • Pour la pauvre femme… Le vidé ou la trace sur la chaussé montre qu’elle est dans l’obre pas encore dans le grand noir qui est plutôt à l’intérieur du tunnel et que sur Google Maps on voit mal le vélo dedans mais le véhicule dans cette position est quand même a une certaine distance…

      http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/faits-divers/201404/28/01-4761425-une-femme-a-bixi-happee-mortellement-a-montreal.php

      L’ombre ou la pénombre commence même un peu avant la trace…

      Je regarde cela sur Google Maps et bien sûr, tout dépend de l’heure de la journée et à quel endroit on est mais sur le trottoir la zone d’ombre commence beaucoup avant le viaduc…

      L’ombre commence en fait avec le début du mur et s’élargit… Le camion devrait quand même vous voir mais vous aussi devriez l’entendre venir et le voir ou jeter un oeil derrière… Non ?

      Voir et être vu je disais sur cet accident . Je lis l’article du Journal de Montréal qui lui dit que le camion la suivait et qu’elle a chuté et qu’ensuite il l’a écrasé…

      Si c’est cela qui s,est passé, il suivait vraiment de trop proche. Et ce n’es tpas en essayant de la doubler mais en ne pouvant pas s,immobiliser en cas de chute.

      Son angle mort commence à quelle distance du vélo lui ? S’il la voyait il aurait dû ralentir de beaucoup et il peut être trop tard pour changer de voie…

      Faire un arrêt complet s’il faut un peu après le début du mur du tunnel.

      En espérant que d’autres vélos viennent pas de derrière le doubler et le dépasser par la droite et entrer dans l’angle mort.

      Écrasée ou happée ce n’est pas pareil.

      Tu peux aussi voir et ensuite perdre de vue et aussi ne pas avoir assez de temps pour immobiliser le véhicule dans ce temps là, c’est que tu suis de trop près et que tu circules trop rapidement.

      Mais tout le monde est pressé sauf qu’il faut essayer de réduire un peu le stress dans ces situations à risque.

      En tous les cas, perso je serais embarqué sur le trottoir et aurait laissé passé le camion. Trop dangereux.

      http://globalnews.ca/news/1295401/woman-killed-while-cycling-under-viaduct-on-st-denis/

      Il l’a pas vu du tout… Mais je peux le croire quoiqu’il ya sûrement de la distraction et la limite de vitesse est trop élevée. Un changement de voie ? Ce sont alors les autos qui seront à risque dans la voie de gauche devant ce mastodonte.

      Peut-être vue mais ensuite oubliée et l’angle mort est arrivé. Elle est sûrement tombée quand elle a senti le camion près d’elle et lui ne la voyant même pas l’a écrasée. Juste après il s,est aperçu avoir frappé quelque chose…

    • @romanianhero,

      quiconque respecte les limites de vitesses et est attentif à ce qu’il fait ne peut tuer un cycliste, même dans ce tunnel. Il a amplement le temps de freiner s’il suit à une distance sécuritaire. Et quiconque connaît ce coin peut difficilement s’imaginer que le conducteur n’avait pas vue la cycliste si elle le précédait (ce qui est bien le cas).

      En passant, les Bixi ont des lumières qui flashent même en plein jour et elles ne peuvent être éteintes. Alors, même s’il faisait sombre, les lumières arrières et la lumière avant étaient allumées.

      A chaque accident cycliste c’est la même chose. On trouve plein d’excuses au pauvre conducteur.

    • @romanianhero
      “surtout que les bixi sont souvent utilisé par des gens qui font du vrai velo… jamais !”
      Faux. Mon collègue ne prend jamais son vélo à $4000 pour venir travailler. Il prend le Bixi. Et il me semble qu’il y a eu un sondage sur les utilisateurs de Bixi. Une bonne partie des répondants disaient avoir un autre vélo ou se disaient expérimentés.

      Et tant qu’à généraliser sur n’importe quoi, le chauffeur de 23 ans, était-il sur son cell ? Avait-il assez d’expérience pour conduire un camion ? Avait-il fêté toute la nuit et il avait les deux yeux dans le même trou ? Tous les jeunes de cete âge sont comme ça non ?
      On ne le sait pas. Donc on ne tire pas de conclusions pour faire gentiment “fitter” ça avec nos croyances.

    • @ jlahoud 29 avril 15h14
      J’aime votre optimisme et votre volontarisme. Votre premier point est le plus important et suffirait amplement à régler bien des problèmes dans notre ville. Le négativisme, le cynisme et le défaitisme n’ont jamais construit quoique ce soit, mis à part des ruines. Montréal a encore beaucoup de potentiel inexploité et doit s’inspirer de San Francisco ou Boston plutôt que de Détroit. Ce qu’elle n’a pas (ou n’a plus) en démographie, elle doit le compenser en rayonnement international. Je note cependant un défaut récurrent à la plupart de vos suggestions: elles dépendent trop de la volonté des gouvernements supérieurs (ou de divers autres intervenants externes) alors que Montréal devra surtout compter sur ses propres forces pour se rétablir et prospérer. Je vous souhaite néanmoins de pouvoir réaliser un de ces projets dans un proche avenir.

    • ‘’JE connais UN cycliste qui a un vélo a 4000 piastres et qui utilise le BIXI’’, bla, bla , bla…Alors tous ceux qui utilise le Bixi, sont des ‘’anciens’’ Tour de France. N’importe quoi !!! Et en plus c’est moi qui généralise. En plus ça vient, si je me trompe pas, d’un travailleur autonome de LAVAL.
      Mes constatations strictement personnelles sont basées sur ce que je vois chaque jour dans Griffintown et dans le Vieux Montréal. Ce n’est pas rare de voir des bicyclettes sur les trottoirs sur McGill, quand il y a des pistes cyclables de chaque côté de la rue. Ce qui est rare est de voir un cycliste qui respecte le code de la route. Et les piétons surtout !! Parce que dans ce cas-ci c’est un piéton ‘’pur et dur’’ qui parle.
      En aucun cas je n’ai essayé d’excuser le chauffeur, ni moi, ni la police, donc ça exclue la possibilité qu’il n’était pas en état de conduire. Je suis le premier à trouver que certains types de véhicules ne devrait pas se retrouver en ville.
      Mais en même temps, faudrait arrêter de TOUJOURS déculpabiliser les cyclistes. Si le tunnel fait 50m de long, emprunter le trottoir EN MARCHANT avec son vélo, a une vitesse de 5km/h, ça aurait pris 36 secondes pour le franchir!!!
      Je fais régulièrement du vélo sur les routes de campagne dans mon coin (non GL, mon vélo ne vaut pas 4.000$, mais ça n’enlevé rien à ma crédibilité) mais par pur instinct de survie et par amour pour la vie, il y a des routes ou j’y vais jamais !!!

    • antoine_Murr
      Self-bashing. LoL ! Trop vrai !

    • Amende maintenue pour le journaliste Michel Harvey :

      http://ruemasson.com/?p=26534

      Franchement, la ville de Montréal fait pitié autant chez ses élus, chez ses policiers, chez ses juges que ses usagers de la route.

      Parlant d’usagers de la route sur Goggle Maps sur Saint-Denis une cycliste le traverse ce tunnel mais la voiture qui la suit la double dans le tunnel alors qu’un automobiliste prudent aurait effectué un changement de voie bien avant d’arriver dans le tunnel. Pas de changement de voie du tout, léger déportement à gauche et dépassement dans le tunnel. La place peut être suffisante mais pas mal mince, hors du tunnel c’est moins pire mais il aurait fallu changer de voie.

      C’est pas pour rien que les instructeurs cyclistes américains se mettent en plein centre de la voie pour obliger les voitures à faire un changement de voie. La loi dans ses États là doit être mieix faite à moins que ce soient les usagers qui aient plus de jugement.

      Mais autre philosophie, à Candiac il y a belle lurette qu’un des deux trottoirs sur le boulevard Montcalm est partagé entre les cyclistes et les piétons et qu’ensuite la piste cyclable reprend.

      Ce viaduc est pourtant moins dangereux qu’à Montréal. Et les gens empruntaient le trottoir avant même qu’il ne soit désigné et je crois pas que les policiers donnaient des contraventions pour cela. Dans ce temps là, ils étaient encore au service de la population et utilisaient leur jugement. Mais par la suite les élus ont compris qu’il fallait officialiser le tout et sécuriser cela comme du monde. Du moins, je l’imagine, ce sont les résultats vus.

      Pour les bollards et tout il y en a eu en banlieue à certains endroits aussi et même juste avant une piste cyclable… Cela forçait à descendre du vélo ? Oui et non , ou à ralentir de beaucoup pour franchir l’obstacle. Ensuite, normal de reprendre son vélo.

      Sous un viaduc aussi avant réaménagement et encore en travaux, il fallait passer une personne à la fois pendant un bon bout, piéton ou cycliste. Là il fallait débarquer mais surtout utiliser son jugement. On passe chacun son tour.

    • Les intersections de Montréal sont mal faites et avec des signalisations manquantes.

      Mais en banlieue certains feux pour piétons avec bouton-poussoir peuvent être très souvent défectueux surtout à des endroits pas tant que cela achalandés. Cela relève du MTQ ? Un équipement souvent défectueux et ils peuvent le remplacer par un neuf et qui se révèle lui encore aussi défectueux après un certain temps… Tu parles…

      Mias outre ces iéquipements défectueux, les autres intersections et les marquages sur la chaussé se font de manière intelligente et évolutive. On la recule la ligne pour les voitures pour que les piétons soient devant les voitures. On les dessine les passages pour piétons.

      On en met des feux pour piétons aux endroits vraiment nécessaires.

    • @romanianhero,

      ce viaduc sous lequel cette cycliste est morte. Il n’est pas particulièrement dangereux. Ce qui le rend dangereux, ce sont les automobilistes qui roulent distraitement ou en fous. Mais, n’importe quelle route devient dangereuse quand les gens sont distraits et pressés.

      D’ailleurs, les mesures pour le rendre sécuritaire seront des trucs comme marquer la chaussée pour indiquer aux automobilistes de ralentir, mettre les lumières jaunes qui flashent, un panneau pour dire de faire attention aux cyclistes. Ce genre de truc qui en principe devrait être inutile parce que quiconque conduit de façon consciencieuse n’aurait tué personne.

      Maintenant, je partage votre irritation de voir les cyclistes sur les trottoirs. Moi non plus, je ne suis pas capable. D’un autre côté, ce n’est pas une raison pour leur en vouloir à mort. Et si les rues étaient justement plus sécuritaires et les automobilistes moins centrés sur eux-mêmes au point de ne plus réaliser qu’ils peuvent tuer avec leur véhicules, peut-être bien que moins de cyclistes iraient circuler sur les trottoirs. L’ouverture intempestives des portières est un gros problème pour les nerfs d’un cycliste qui n’est pas aguerrit quand il circule là où il y a des files de véhicules stationnés. Le danger est réel et c’est commun de voir des automobilistes ouvrir leur portière sans regarder.

    • Je suis passé dans ce tunnel sur St-Denis ce matin et à moins d’être vraiment distrait, aucune raison de ne pas voir si un cycliste est engagé dans le tunnel.

    • @romanianhero
      C’est vous qui avez généralisé que TOUS les utilisateurs de Bixi ne font jamais de vrai vélo. Je vous ai donné une anecdote qui prouve hors de tout doute que vous avez tort (sans même mentionner le sondage). Mais c’est moi qui est dans le champ ??? Etonnant comme (absence de) raisonnement.

      J’habite Laval et je ne suis plus consultant. Mais j’ai habité 8 ans à Montréal. J’ai utilisé le transport en commun. J’ai été ou je suis encore: piéton, cycliste et automobiliste à Montréal.

      “Ce qui est rare est de voir un cycliste qui respecte le code de la route”
      Encore de l’exagération. Ca ne renforcit pas votre point, au contraire. J’en vois des tas qui respectent le code de la route. Malheureusement, il y en a encore trop qui ne le font pas. Et c’est comme un maringouin qui vous pique, vous en voyez un et c’est comme si vous en voyiez dix.

      ” faudrait arrêter de TOUJOURS déculpabiliser les cyclistes.”
      Qui fait ça ici ? Personne. Exagération encore une fois.

      Emprunter le trottoir … c’est moi qui ait suggéré ça le premier plus haut et vous avez été le premier à attaquer l’idée. Quel retournement de situation !!! On repassera pour votre crédibilité.

      ” par pur instinct de survie et par amour pour la vie, il y a des routes ou j’y vais jamais !!!”
      Il est là en partie le problème. On cède la place aux voitures qui eux autres prennent pour acquis qu’ils sont les rois de la route.

      Comme plus haut, j’ai été piéton, cycliste et automobiliste dans plusieurs autres grandes villes en dehors du Québec et la seule conclusion que je peux avoir est qu’on des malades mentaux. On se contrefiche de la vie des gens.
      Il y en a des places pires qu’ici: Rep. Dominicain et Mexique en tre autres. Je peux partiellement comprendre à cause de peut-être le manque d’éducation mais il n’y a pas de raisons qu’on soit aussi collectivement arrièré dans notre conduite à pied, à vélo et en auto.

      (En bateau aussi, en Ontario ils passent loin des canots et kayaks. Au Québec, ils font exprès de passer près pour te faire de la vague).

    • Montréal toujours de +en+ moins français. Une fois de plus la police anti-émeute doit intervenir lors d`une autre manifestation organisée par le groupe anti-immigration musulmane qui se transforme en violentes bagarres, incendies, coups de feu tirés et graves blessures quand de jeunes provocateurs d`un mouvement islamiste ont commencé à crier en arabe et en anglais “RACIST” et autres invectives , et à lancer des pierres et toutes sortes d`objets dangereux aux manifestants.

    • Dans 10 ans,

      les riches retraités de la fonction publique dépensent tout leur argent dans des pays exotiques. Le marché immobilier s’est effondré, tout est à vendre. Le taux d’immigration a augmenté de 50%. Montréal perd son attrait francophone qui la rend unique en Amérique.

      Have a nice day :)

      Serge Daigno

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    D L Ma Me J V S
    « mar   mai »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité